Choisir la voie de l’accélération

120Question : Comment le but de la création d’apporter du plaisir aux êtres créés s’accorde-t-il avec le rouleau compresseur du développement, de la douleur et des terribles afflictions qui opèrent dans une cruauté inouïe ?

Réponse : A qui le Créateur a-t-Il promis que tout irait bien ? Seulement à ceux qui choisissent de se rapprocher de Lui.

Se rapprocher des attributs du Créateur garantit à chacun de nous l’accès à des conditions naturelles complètement différentes, à la sensation de la vie, de notre existence, de la nature, d’une manière totalement différente. Mais si une personne ne s’engage pas en cela, elle se sentira sûrement comme toutes les bêtes et tous les animaux qui vivent dans notre monde. Il ne lui restera plus rien.

Le Créateur ne promet pas le paradis à tout le monde, et certainement pas gratuitement, car une personne n’a pas les attributs par lesquels elle peut ressentir la vie spirituelle. Elle ne peut le faire que si elle comprend comment atteindre les bons états. Une personne a la possibilité de le faire.

C’est la raison pour laquelle il y a deux autorités. D’une part, il y a l’autorité du contrôle rigide de la nature, dont les forces de développement agissent sur nous comme un rouleau compresseur, et nous ne pouvons pas leur échapper. D’autre part, nous pouvons nous développer en précédant ce développement, c’est-à-dire en nous plaçant en tête du rouleau compresseur, en comprenant les forces de notre développement et en participant au processus de manière constructive.

Question : Comment peut-il y avoir deux autorités s’il n’y a qu’une seule autorité qui gère tout par la force supérieure ?

Réponse : Oui, mais cette autorité nous permet aussi d’aspirer d’avantage à elle et plus vite qu’elle ne nous gère.

Extrait de « Les Fondamentaux de la  Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: