Selon les sensations

537Question : Est-il possible que mes ennemis dans ce monde se révèleront être mes amis dans le monde spirituel ?

Réponse : Bien sûr, cela n’a rien à voir avec la spiritualité. Nous sommes délibérément désorientés, poussés nou quereller, et devenons ennemis dans ce monde.

Question : Donc, il doit y avoir une force qui nous dit : « Voici comment vous êtes désorientés, démêlons cela, en gardant à l’esprit que l’on se joue de vous. » Y a-t-il quelque chose de plus profond ici ? Il doit y avoir un système, non ?

Réponse : Il y a un système, un système très simple et clair. La seule chose est qu’il est révélé non pas par la logique qui permet de le transmettre aux autres, mais par les sensations. Vous ne pouvez que suggérer à l’autre comment se changer pour que ce système se revêt en lui, et alors il deviendra compréhensible, clair pour lui, il deviendra son monde.

Lorsque je donne des cours, je ne parle pas à partir d’un livre. Pour moi, un livre est un objet, un sujet, et ensuite je commence à tout révéler, à le compléter et à l’expliquer. Après tout, tout ne vient pas du livre mais de vos sensations.

Il n’y a rien de difficile à cela, je n’ai pas besoin de mémoriser quoi que ce soit. Je viens à la leçon sans me préparer à l’avance, comme le fait habituellement un professeur qui doit connaître le sujet qu’il est en train de discuter avec ses étudiants. Ce n’est pas le cas dans la Kabbale. Dans la Kabbale, si vous êtes à un certain niveau, vous en parlez, si vous n’y êtes pas, vous vous taisez.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°20 sur KabTV

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: