Une nature humaine insidieuse

584.03Question : Qu’est-ce qu’une personne devrait exactement reconnaître comme étant le mal ?

Réponse : Notre égoïsme, notre attitude les uns envers les autres.

À tous les stades de développement, nous avons utilisé notre désir de recevoir car c’est notre nature. Mais maintenant, il se manifeste comme égoïste, comme particulièrement mauvais par rapport à autrui.

Tout ce qui existe dans le monde est construit dans le but de recevoir du plaisir, pas seulement aux dépens d’un autre lorsque nous réussissons ensemble en tant que partenaires ou que nous nous faisons plaisir en tant qu’époux.

Une personne reçoit du plaisir précisément lorsqu’elle s’élève au-dessus de l’autre, humilie l’autre. C’est là que se manifeste la dernière forme égoïste, et la définir comme un mal, comme la prochaine forme qui devrait lui être opposée (le bien, l’amour, la connexion au-dessus de l’égoïsme, au-dessus de la haine) est une transition très difficile.

La sagesse de la Kabbale devrait nous aider à le comprendre et à traverser cela rapidement et sans douleur.

Commentaire : Je pense que beaucoup de gens ne seront pas d’accord avec vous pour dire que nous utilisons les autres et les humilions.

Ma Réponse : Nous le faisons automatiquement. Nous sommes accordés de cette manière et nous ne nous rendons même pas compte de ce que nous faisons.

Même lors d’une conversation agréable, chacun d’entre nous essaie d’être au-dessus de l’autre, essaie de se positionner de manière à paraître mieux, de se présenter plus favorablement afin de capter l’attention des autres, même juste un peu. Notre nature entière est constituée de ces formes voilées.

Extrait de « Gros Plan » sur KabTV

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: