Déplacer tous les problèmes vers le monde spirituel

527.11Si je ne ressens pas de résistance à la spiritualité, alors je ne suis pas dans la spiritualité. C’est la même chose lorsque je monte dans une voiture : je dois démarrer le moteur et consommer du carburant, de l’énergie, afin de me déplacer.

Il en va de même pour la spiritualité ; je ne peux pas rester allongé et attendre d’être élevé vers la correction finale (Gmar Tikkoun) en même temps que mon lit.

Cela ne se passe pas ainsi. La correction ne se produit que par nos efforts, et les efforts sont mesurés par la sensation de souffrance, la force de résistance. Nous parlons donc de deux destructeurs, les obstacles physiques et les obstacles spirituels, qui entravent notre progression.

Les obstacles physiques sont les problèmes de ce monde : dans la famille, au travail, avec la santé. Et les obstacles spirituels sont cachés à l’intérieur d’eux. Nous ne pouvons pas creuser profondément dans les obstacles, mais nous devons les clarifier tous les deux afin de voir dans quelle mesure ils nous dirigent vers le but.

Et si je me concentre plus précisément sur le but intérieurement, alors je verrai comment les obstacles commencent à changer parce qu’ils viennent du Créateur. Et si auparavant je ressentais des obstacles physiques et qu’il me semblait que je ne pouvais rien y faire, maintenant grâce à mon attitude envers le but, je peux les éliminer. Les problèmes dans la famille, avec les enfants, au travail, disparaîtront ; tout se transformera en problèmes spirituels.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Shamati n°104 – « Et le saboteur était assis » du 21/12/2021

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed