Prière pour le monde

232.07La situation dans le monde devient chaque jour plus explosive. Le monde entier suit rigoureusement le développement rapide des événements en Ukraine. Les kabbalistes, cependant, ne s’occupent pas de la politique ni des frontières géographiques.

Les kabbalistes ne veulent qu’une chose : ajouter de l’amour ou du moins diminuer la haine partout où cela est possible et réduire la confrontation entre les gens, et nous devons y contribuer.

Par conséquent, l’outil principal est la prière. Si avec son aide nous parvenons à créer une connexion plus forte entre les gens, ce sera pour le bien de l’humanité et pour faire plaisir au Créateur. Le Créateur a dû créer des créatures opposées à Lui, brisées, pour que l’humanité demande l’union plutôt que la haine et le rejet. C’est alors que nous comprendrons, ressentirons et découvrirons ce que signifie l’unité.

L’essentiel est de révéler la force de l’union. Il ne peut y avoir l’un sans l’autre. Par conséquent, le Créateur souffre plus que tout le monde, mais Il n’a pas le choix, Il devait créer la nature sous cette forme. Notre tâche est d’essayer par notre prière, notre désir et notre plaidoyer de le forcer à tout corriger. Il attend notre demande de correction et Il fera tout aussitôt. Il n’a besoin que de notre désir.

La seule chose qui manque initialement dans la création est notre désir d’être équivalent à la bonne force du Créateur. Le Créateur a besoin du désir des êtres créés, Il a donc créé toute la création dans le manque. Et nous devons découvrir ce manque.

C’est pourquoi, tant que nous ne demanderons pas la paix, la satisfaction, la perfection, l’amour et l’union, cela n’arrivera pas. Nous devons vouloir l’union à tous les niveaux, dans toute sa mesure. Par cela, toute la nature, tous les mondes reviendront à l’état complètement corrigé où nous sommes tous connectés, et nous révélerons tous la force de l’union qui est éternelle et complète.

Le Messie n’est pas une personne, mais une force, un esprit qui apparaît et disparaît selon notre désir. Lorsque nous voulons nous rapprocher les uns des autres, il vient, et lorsque nous ne le voulons pas, il part. Le Messie est une force qui nous tire (Moshekh) de notre égoïsme vers le don sans réserve, l’amour et la connexion.

De ce fait, si nous comprenons que nous avons besoin de cette force qui nous tirera du mauvais vers le bon état, de la séparation vers la connexion, de la haine vers l’amour, alors nous appelons le Messie. Faisons-le ensemble.

Le problème principal est l’indifférence inhérente à notre nature. Parfois, un incident particulier ou un animal blessé touche plus notre cœur qu’une guerre entre pays. En attendant, nous existons dans des qualités égoïstes qui ne sont pas corrigées.

C’est pourquoi nous nous préoccupons des choses qui nous tiennent à cœur. Une petite panne dans votre propre maison inquiète tout le monde plus que les événements mondiaux, les explosions d’étoiles supernova ou un ouragan de l’autre côté de la Terre. C’est ainsi que notre égoïsme nous dépeint la réalité.

Cependant, si ensemble nous demandons de toutes nos forces au Créateur de nous faire ressentir dans les dizaines ce que signifie sortir de soi et ressentir la force qui opère entre nous, alors nous commencerons à révéler la force supérieure qui réside entre nous. Puis nous commencerons à remarquer les choses dans le monde qui sont plus importantes pour le Créateur et non pour notre égoïsme individuel.

Extrait de la leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar » du 02/02/2022

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: