Vous devez aller consciemment jusqu’à la fin du monde

537Question : Irma demande : « Pourquoi la sensation de la fin du monde est-il si doux, qu’il est ici sur le pas de la porte ? »

Réponse : Pour elle, la fin du monde, c’est la fin de la souffrance, de l’erreur, de la déception, de toutes sortes d’obstacles, de résistances, de tout. Beaucoup de gens voudraient mourir tranquillement, paisiblement. Laissez-moi oublier et dormir.

Question : Laissez-moi enfin tranquille. Et c’est pourquoi la sensation de fin du monde est douce ?

Réponse : Oui.

Question : Et qu’en est-il ? Comment sortir de cette douceur ou que faire ?

Réponse : Il n’y a pas du tout de fin du monde. Il y a une transition de cet état, que nous appelons notre monde, à l’état suivant, à un autre monde, au degré suivant, à un autre univers. Ici, nous allons vers un autre monde.

Question : Cette douce sensation nous apporte-t-elle quelque chose ? Est-ce qu’elle nous encourage à faire quelque chose ?

Réponse : Bien sûr. Nous n’avons rien à craindre. Nous devons simplement aller vers elle consciemment.

Question : Aller jusqu’à la fin du monde ?

Réponse : Oui. Ce monde égoïste qui est le nôtre doit prendre fin. Et à sa place, il y aura un monde altruiste, une connexion au-dessus de notre égoïsme.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 10/03/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: