Par le côté maternel

627.1Question : Pourquoi les maladies se transmettent-elles plus souvent par le côté maternel que par le côté paternel ?

Réponse : En théorie, c’est ainsi que cela devrait être car c’est par le côté maternel que tout se transmet de personne à personne. Le père ne donne que des informations, et la mère pose toutes les fondations de l’organisme matériel.

Dans la Kabbale, nous étudions que la base de la reproduction, de la naissance et du développement d’un enfant dans notre monde ou au degré suivant sur le plan spirituel provient de Malkhout, et c’est la partie féminine. Donc naturellement, tous les problèmes, les maladies, et surtout toutes les qualités sont transmis principalement par la mère. Et beaucoup moins par le père.

Alternativement, dans le père et la mère, il y a aussi un père et une mère, une partie intérieure masculine et une partie intérieure féminine. La partie masculine du père et la partie masculine de la mère sont réunies pour former la partie masculine. La partie féminine du père et la partie féminine de la mère s’unissent pour former la partie féminine. Ensemble, elles exercent leur influence sur le futur fœtus. C’est ce que dit la Kabbale, mais c’est aussi ce que disent les sciences, comme l’analyse combinatoire.

Cela détermine le sexe de l’enfant, ses propriétés internes, sa santé et sa maladie.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Expérience de Philadelphie » du 24/10/2010

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: