Corps spirituel

232.01Question : Une personne peut sentir son corps lorsqu’il a mal. Que se passe-t-il avec le corps spirituel ?

Réponse : Tout ce que nous ressentons dans notre monde, nous le ressentons uniquement à partir d’une sorte de douleur, de limitation, de pression, et ainsi de suite, même les sensations les plus agréables. Les sensations proviennent du sens de la limite.

Dans le monde spirituel cependant, c’est tout le contraire. Je m’élève au-dessus des sensations de mon corps ; pour moi, cette frontière égoïste n’existe pas.

Par conséquent, je cesse de ressentir mon corps et ce monde en général, car j’annule la frontière égoïste et je m’élève au-dessus d’elle pour atteindre des qualités altruistes. Ce monde commence à se dissoudre progressivement pour moi. Je ne le vois pas comme matériel, mais comme étant encore représenté pour moi. Mais à la fin, il disparaît complètement.

Je n’ai aucun problème avec cela, laissez le monde imaginaire disparaître.

Le corps spirituel, ce sont mes qualités associées aux autres, c’est-à-dire ce que je construis sur la base de l’adhésion et de la connexion aux  autres. Mes qualités spirituelles sont celles qui me permettent de traiter les autres de la manière dont le Créateur les traite.

Dans ce cas, je ne suis pas limité non plus. Mon corps spirituel ne me pose aucun problème.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Le corps spirituel » du 23/02/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: