Jérusalem : sous l’influence de deux forces

1.02Question : Lorsque des personnes vivant en Israël viennent à Jérusalem, la Lumière supérieure les influence-t-elle là-bas ?

Réponse : Bien sûr, je le ressens très fortement. Le Baal HaSoulam a également écrit qu’il était fier d’avoir pu choisir Jérusalem comme lieu de vie et d’enseignement de la Kabbale.

Il a souligné qu’aucun kabbaliste avant lui, depuis la destruction du Temple de Jérusalem, lorsque la force pure et altruiste a disparu au profit d’une force impure et égoïste, n’a pu y établir sa propre école.

Aujourd’hui, Jérusalem représente la force la plus basse et la plus égoïste du monde. Mais en même temps, il y a aussi une force positive, altruiste. Comme si elles venaient d’en haut, les deux se battent constamment pour cette ville.

C’est pourquoi le Baal HaSoulam était fier d’avoir pu y créer sa propre Midrasha (Beit Midrash ou maison d’étude) et son école. Aucun des kabbalistes précédents n’a pu faire cela depuis Rabbi Shimon qui a été contraint de quitter Jérusalem. Le plus grand kabbaliste du 16ème siècle, le Ari, n’a pas réussi non plus. Aucun des grands kabbalistes n’y est parvenu, à l’exception du Baal HaSoulam. En même temps, il a fait remarquer que cet endroit est encore très égoïste, anti-spirituel, et cela se ressent à travers les gens.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Le Syndrome de Jérusalem » du 07/04/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed