Category Archives: Amour

Comment être heureux éternellement ?

Question : Qu’est-ce qu’un plaisir éternel ? Comment être heureux éternellement ?

Réponse : Le plaisir éternel est un état dans lequel vous renouvelez constamment vos connexions avec les autres. C’est ainsi que vous renouvelez la satisfaction de ces désirs et ressentez ainsi une joie éternelle.

Extrait de la leçon en russe du 12/03/2017

Les préoccupations d’un kabbaliste

Question : On dit qu’un kabbaliste ne pense pas du tout à lui. Qu’est-ce que cela signifie ne pas penser à soi-même ?

Réponse : Un kabbaliste pense à lui-même plus que n’importe qui d’autre car il s’associe à l’ensemble du monde. En se considérant comme une partie inséparable de la création, il pense à toute l’humanité ; il a des désirs immenses, des intentions immenses et des exigences immenses.

Tout cela s’exprime très fortement en lui, mais pas avec une inclination égoïste comme dans notre monde. Par conséquent, il a plus de soucis que n’importe qui d’autre.

Un kabbaliste pense à la façon d’amener toutes les âmes à l’intérieur d’un seul système, dans une seule forme. C’est son travail intérieur permanent. Mais cela ne s’exprime sous aucune forme externe. Seuls d’autres kabbalistes peuvent le ressentir.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Et tu iras tâtonnant en plein midi

La Torah, Deutéronome 28:29 : « Et tu iras tâtonnant en plein midi comme fait l’aveugle dans les ténèbres, tu ne mèneras pas à bonne fin tes entreprises, tu seras opprimé et spolié incessamment, sans trouver un défenseur. »

C’est un état d’obscurité lorsque vous ne voyez rien, comme dans la parabole du coq et de la chauve-souris : pour la chauve-souris, l’obscurité est la lumière, et pour le coq, l’obscurité est l’obscurité et la lumière est la lumière.

Au milieu du jour, vous marchez comme un aveugle dans l’obscurité parce que vous ne révélez pas la lumière dans la lumière, c’est-à-dire dans l’intention du don sans réserve et de l’amour. Vous ne voyez que des choses négatives en cela. Comment pouvons-nous franchir cet état en nous rapprochant des autres et découvrir le salut dans l’unité ?

Nous sommes toujours dans la Lumière, mais nous ne la comprenons pas et ne la ressentons pas. Pour nous, c’est l’inverse et c’est pourquoi nous nous enfuyons.

Notre tâche est d’atteindre le fait que la Lumière existe constamment dans la connexion, qui devrait se révéler de plus en plus entre nous.

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 07/12/2016

Devenir le Peuple Saint

La Torah, Deutéronome, 28:09 : Le Seigneur te maintiendra comme Sa nation sainte, ainsi qu’Il te l’a juré, tant que tu garderas les commandements du Seigneur, ton Dieu, et que tu marcheras dans Ses voies.

La qualité du don sans réserve et de l’amour s’appelle la sainteté parce que la sainteté est l’essence du Créateur.

Le Créateur est Kadosh (Celui qui est Saint) parce qu’il y a la qualité du don sans réserve en Lui. Par conséquent, une personne est appelée sainte lorsqu’elle reçoit une influence spéciale du Créateur qui lui fait donner et aimer, et cela touche tout le monde autour d’elle.

Si vous aspirez à cela, vous recevrez une telle réponse du Créateur et vous deviendrez saint, c’est-à-dire quelqu’un de béni, donnant et aimant autrui.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 05/12/2016

Aspirez aux forces cachées de la nature

Remarque : Dans l’article du Baal HaSoulam « La Dernière Génération », il est écrit que la loi qui unira les gens est la loi de « aime ton prochain comme toi-même ».

Réponse : C’est la loi innée de la nature qui commencera enfin à se manifester dans la société humaine.

Les gens vont réveiller de telles forces de la nature qui leur sont encore cachées aujourd’hui. Ces forces connecteront l’humanité comme un Rubik’s Cube, en un système intégral, global, interconnecté, complémentaire et rond.

En attirant les forces de la nature pour y aspirer, l’humanité deviendra autosuffisante et progressera en utilisant ces forces. Celles-ci existent dans la nature, mais puisque les gens ne les désirent pas, elles n’influent clairement pas et ne se manifestent pas dans l’humanité.

Cependant, en raison du désespoir concernant notre développement, nous allons de plus en plus nous tourner exactement vers ces forces et progressivement nous nous transformerons, ce qui s’appelle être rééduqué.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 05/06/2017

Le Créateur peut-Il se révéler prématurément ?

Question : La révélation prématurée du Créateur peut-elle nuire en quoi que ce soit ?

Réponse : Il ne peut pas y avoir de révélation prématurée du Créateur. Le Créateur se révèle selon le principe de l’équivalence de forme.

C’est comme dans notre monde, nous voyons, sentons, entendons et comprenons les autres uniquement dans la mesure où nous leur ressemblons. De ce fait, si nous construisons les qualités qui sont semblables au Créateur en nous-mêmes, alors en elles nous Le percevrons.

Pour créer de telles qualités, nous avons besoin d’un groupe dans lequel nous pouvons acquérir la propriété du don sans réserve, de l’amour, en s’émanant à l’intérieur des autres, et ainsi de suite. C’est là que le Créateur sera révélé.

Extrait de la Leçon Virtuelle en russe, le 21/05/2017

Les cadeaux : qui donne et qui reçoit

Question : Comment un désir de recevoir peut-il donner sans réserve ?

Réponse : Uniquement s’il est dirigé vers les autres. Lorsque quelqu’un veut vraiment faire un cadeau à quelqu’un d’autre et que ce dernier refuse, cela les éloigne l’un de l’autre. Mais si quelqu’un veut me donner quelque chose et si je l’accepte, je lui donne sans réserve du plaisir de cette façon.

Des échanges comme ceux-ci se produisent entre nous tout le temps. Il suffit de comprendre comment les faire correctement, et ainsi il devient possible de donner sans réserve avec nos caractéristiques de réception.

Par exemple, une mariée donne une bague en cadeau à son époux, et réciproquement, de sorte qu’elle lui appartienne, mais s’il est grand à ses yeux, alors ce peut être le contraire. Elle peut lui donner une bague en cadeau et s’il accepte et la prend, il lui fait plaisir comme s’il lui avait donné la bague. C’est un exemple bien connu du Livre du Zohar.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

La loi supérieure de la nature

La forme religieuse de toutes les nations devrait d’abord obliger ses membres à donner sans réserve les uns aux autres dans la mesure où [la vie de son prochain passera avant sa propre vie], comme dans « Aime ton prochain comme toi-même. » (Le Baal HaSoulam, La Dernière Génération)

Toutes les nations devraient parvenir à appliquer cette loi supérieure qui réunira toutes les parties de la nature, y compris le minéral, le végétal et l’animal, en un seul et unique système.

« Aime ton prochain comme toi-même » signifie aimer autrui plus que vous-même parce que réaliser la connexion correcte avec les autres nous conduit à une élévation au-dessus de notre vie matérielle. Chaque personne doit le faire.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 05/06/2017

Gagner l’Infini

Question : Qu’est-ce qu’« aimer son prochain » pour quelqu’un de la dernière génération ?

Réponse : C’est une réalisation absolue de soi-même, qui consiste à aimer son prochain et à agir uniquement dans son intérêt en découvrant les désirs d’autrui et en les satisfaisant par vos efforts.

La véritable réalisation d’une personne est un état qui est passé à travers des filtres, ce qui est absolument opposé à celui actuel. Par cela nous adhérerons au Créateur.

Question : Est-ce qu’une personne, tout en se réalisant à travers autrui, trouve en elle des motivations supplémentaires ? Qu’est-ce qu’elle découvre en elle ?

Réponse : L’Infini.

Je m’accomplis en réalisant les besoins de mon prochain, et je révèle les opportunités infinies de donner et de remplir ! En ce sens, je gagne des états infinis parce que je suis à l’intérieur de tout le monde et que le monde entier est en moi.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/05/2017

Le Livre du Zohar est un canal de la Lumière supérieure

Question : Est-il possible de dire que tant que Le Livre du Zohar fut caché, il rassemblait du pouvoir et de l’énergie ? Ou est-ce que l’humanité s’est développée et a atteint une hauteur à partir de laquelle elle peut le percevoir et le comprendre ?

Réponse : Il n’y a rien de sacré dans un livre. Nous devons comprendre que le concept de Kedousha (Sainteté) signifie la caractéristique du don sans réserve et de l’amour ; cela ne se trouve pas dans le Livre lui-même et non parmi ses pages. Le Livre du Zohar est un émetteur, un canal par lequel la force supérieure circule et nous influence.

Si la personne qui lit le texte est intéressée par le fait de s’associer avec lui, alors le texte devient un canal qui conduit à la Lumière supérieure et qui n’est peut-être pas encore ressentie par la personne elle-même, mais cela l’influence déjà. La personne commence à ressentir des changements intérieurs et s’habitue même à une telle influence du Livre du Zohar.

Elle découvre plus tard de nouvelles caractéristiques, de nouvelles sensations. Et c’est ainsi qu’elle avance.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

Page 1 des 561234550Dernière »