Category Archives: Amour

Le confinement aide au rapprochement

Prévision de l’épidémie de coronavirus

laitman_220Quelles prévisions peuvent être données pour le développement de l’épidémie de coronavirus, va-t-elle se propager dans le monde ou peut-elle être stoppée ? Il existe ici plusieurs niveaux de protection.

Tout d’abord, cela dépend de la diffusion de la science de la Kabbale, du fait que les gens entendront parler au moins de l’équilibre et de l’harmonie du monde, des liens positifs dans la société humaine, de ce que la nature nous oblige à faire, et que notre inadéquation aux lois de la nature donne naissance à tous ces virus. Cela doit être expliqué et diffusé sur tous les réseaux sociaux. Tout est entre nos mains.

N’ayez pas peur d’être petit et de pensez que rien ne dépend de vous. Il est de notre responsabilité de faire notre travail, d’expliquer que la nature nous dirige vers notre but, et nous devons commencer à agir en conséquence. Nous ne pouvons pas nous débarrasser du coronavirus ; si ce n’est ce virus, alors d’autres apparaîtront. L’ère de la correction finale est l’époque des coups intensifiés.

La Kabbale enseigne que le meilleur remède contre le virus est l’unité entre les gens. Mais l’humanité a trouvé un remède différent et opposé contre l’épidémie : le confinement, pour ne pas se contaminer. Il semble qu’il y ait ici une contradiction, mais en réalité il n’y en a pas : dans de telles conditions, l’union s’exprime par le confinement.

Prendre soin des autres dans une telle épidémie s’exprime dans la séparation, le confinement. Mon amour pour mon prochain se manifeste par la distance physique qui me sépare des autres. Pour cette raison, je me rapproche d’eux intérieurement, mentalement ; après tout, je prends soin d’eux et par conséquent je m’éloigne physiquement. Mon action d’aliénation est en fait une connexion.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « La Paix », le 05/03/2020

Qu’est-ce que la reconnaissance du mal ?

laitman_532Question : L’incapacité d’aller vers la connexion, est-ce la reconnaissance du mal ?

Réponse : L’incapacité à se connecter, à comprendre ce qu’est l’amour, est la reconnaissance du mal. Ce qu’est l’amour, nous l’apprenons seulement de son contraire. Par conséquent, le Créateur a créé l’égoïsme comme absolument opposé à Sa propriété de sorte qu’en réalisant notre égoïsme naturel, nous nous déplaçons progressivement vers l’opposé de celui-ci.

Question : La révélation du mal est compréhensible. Mais pourquoi utilisez-vous toujours un mot aussi négatif que « haine » ?

Réponse : Que pouvez-vous opposer d’autre à l’amour ? L’amour et la haine sont deux propriétés opposées l’une à l’autre.

Question : La haine de son propre mal ou de son prochain ?

Réponse : La haine de mon propre mal, du fait que je ne peux imaginer aucune connexion avec les autres, une dissolution dans laquelle mon « moi » disparaît. Cela m’est impossible.

Mais c’est ce qui a été créé par le Créateur. Et de ce fait, il s’avère que la recherche de la connexion mène au rejet, et le rejet conduit à un sentiment de véritable amour.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Les signes de la croissance de l’âme

laitman_294.4Question : Quels sont les signes externes et internes de la croissance de votre âme ?

Réponse : Lorsque nous commençons à nous connecter, nous donnons à la Lumière l’occasion de se répandre à l’intérieur de nous. Nous commençons à la ressentir et à la percevoir comme une satisfaction. En cela nous voyons le système de connexion entre nous ; en d’autres termes, nous atteignons la structure de l’âme.

C’est la partie la plus importante parce que lorsque nous obtenons un aperçu de la structure de l’âme par rapport à la façon dont elle prend vie, étant influencée par la Lumière qui la traverse, nous commençons à ressentir que le Créateur nous parle : comment, dans un schéma ondulant, Il change les relations entre nous et comment en modifiant les connexions entre nous, nous pouvons Lui répondre. C’est notre contact, notre communication avec le Créateur.

Question : Est-ce qu’une personne dont l’âme grandit a le sentiment de changer ?

Réponse : Tout à fait. Tout se passe de manière absolument réaliste par le contact mutuel entre une personne et le Créateur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 09/02/2020

Faire un pas dans un seul cœur

Dr Michael LaitmanLe virus nous sépare physiquement, mais à cause de cela, nous commençons à rechercher des moyens de nous connecter plus intérieurement. Le manque de connexion physique nous réveille et nous aide à comprendre que nous avons besoin d’une proximité intérieure.

Laissons une distance infinie entre nous, mais nous allons toujours la franchir et nous sentir comme « un seul homme avec un seul cœur », et pas seulement que nous sommes dans une même pièce. Puis, dans ce cœur commun, nous ressentirons le Créateur à l’intérieur de nous.

De la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah (Pâque) » du 18/03/2020

Que recevons-nous du Créateur ?

laitman_625.03Question : Tous ces plaisirs physiques que nous recevons habituellement (nourriture, divertissement, sexe, etc.) nous parviennent par le soi-disant « centre du plaisir » dans le cerveau. La recherche dans ce domaine montre que nous recevons même des expériences spirituelles à travers ce centre.

Comment pouvons-nous saisir quels sont les plaisirs que nous recevons réellement du Créateur, des mondes supérieurs ?

Réponse : Tous les plaisirs viennent du Créateur, quels qu’ils soient, bons ou mauvais, les plaisirs d’aimer quelqu’un et de lui donner sans réserve, ou de prendre ou de voler quelque chose à quelqu’un. Dans chaque cas, tout passe par le même système.

La question est de savoir ce qui nous arrive : cela nous éloigne-t-il du Créateur ou nous rapproche-t-il de Lui ? Voilà toute la différence.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/01/2020

Faisons du Covid-19 une épidémie de gentillesse

laitman_567.04Le fardeau du cœur nous est donné afin d’assurer notre libre choix. La crise mondiale, qui a englouti le monde en raison de l’épidémie de coronavirus, montre comment la force supérieure traite chaque personne, nous laissant la possibilité de choisir librement afin d’équilibrer le bien et le mal, de construire une ligne médiane et de toujours pencher vers le bien.

Le coronavirus révèle à chaque personne, à chaque pays et au monde entier la vérité sur nos relations. Cela nous oblige à rester confiné chez nous et à réfléchir à la raison pour laquelle cela se produit et dans quel but.

Si nous réalisons nous-mêmes que nous pouvons vivre différemment, non pas comme nous le faisions auparavant, mais en harmonie avec la nature, en bonnes relations les uns avec les autres, en s’élevant au-dessus de notre égoïsme, alors nous n’aurons pas à traverser une crise longue et douloureuse. Nous pouvons sortir de cette épidémie très rapidement. Le virus nous montre combien nous avons déséquilibré le monde.

A chaque fois le Créateur arrange une situation qui est plus efficace pour notre correction. Par conséquent, l’épidémie de coronavirus et le confinement sont bénéfiques pour la correction du monde. Le virus nous montre que nous sommes incapables d’être ensemble.

Au lieu de se transmettre des choses bonnes et utiles, nous transmettons la maladie et nous nous condamnons mutuellement à mort. Apprenons de ce fait à nous connecter avec de bonnes connexions afin de nous transmettre mutuellement de bonnes émotions, du plaisir, de la joie, de l’amour, l’unité et la chaleur. C’est ce qui est censé se passer entre les gens.

Examinons pourquoi nous nous transmettons les uns les autres un virus mortel et comment transformer ce mal en bien afin d’avancer vers un nouveau monde. J’espère vraiment que nous comprendrons cela nous-mêmes et que nous pourrons l’expliquer à tout le monde.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah » (Pâque) du 17/03/2020

Pourquoi un cercle et pas un carré ?

laitman_938.07Question : Pourquoi parlez-vous spécifiquement du centre du cercle et non du centre d’un carré ? Qu’est-ce qu’un cercle ?

Réponse : Un cercle, c’est lorsque tout le monde est égal.

Si tous les amis dans une dizaine s’unissent et essaient d’être complètement égaux entre eux, alors géométriquement, cela est représenté comme un cercle.

Vous êtes celui qui rejoint le cercle. Et tous vos efforts complètement égaux et équivalents s’accumulent ensemble, puis le Créateur apparait au centre du cercle.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 12/01/2020

La sagesse du roi Salomon : « Deux valent mieux qu’un »

laitman_767.1Commentaire : Le synonyme de l’homme sage est, comme on le dit souvent, le roi Salomon.

C’était la meilleure époque de l’État juif. En son temps, le Temple a été construit. Il a écrit de grands livres. Il se préoccupait de l’éducation, et en général, il y avait une autorité sur toutes les questions.

Il y a des citations qui lui sont attribuées. Elles sont très profondes et en même temps très simples. Commentez-les s’il vous plaît.

« Deux valent mieux qu’un, car ils ont une bonne récompense pour leur labeur. »

« Car s’ils tombent, l’un soulèvera son ami, mais malheur à celui qui tombe et n’a pas quelqu’un pour le relever. »

« De plus, si deux se couchent, ils auront de la chaleur, mais comment un seul aura-t-il de la chaleur ? »

Tout est si simple.

Réponse : Non, ce n’est pas simple. Ce sont de grands faits apparemment simples, mais que le citoyen ordinaire ne peut pas simplement prendre et mettre en œuvre.

Cela fait référence à l’unité interne des gens, au-dessus de la haine, lorsque chacun d’eux est une entité distincte. C’est d’ailleurs un travail énorme d’une personne sur elle-même, selon une technique sérieuse.

Question : Pensez-vous qu’il n’est pas seulement dit : mieux vaut être ensemble et pas seul ?

Réponse : Non, il s’agit du roi Salomon. Dirait-il simplement cela ?

Question : Voulez-vous dire qu’il comprend clairement que les gens ne peuvent pas être ensemble ?

Réponse : Bien sûr. C’est la découverte de la haine interne qui est nécessaire pour découvrir l’étendue de ce que nous devons atteindre pour nous rapprocher les uns des autres, nous réchauffer mutuellement. Ce n’est pas un réchauffement corporel, c’est lorsque vous travaillez sur mon âme et que je travaille sur la vôtre.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 05/12/2019

Que signifie faire plaisir à un ami ?

arava-convention_931.01Question : Notre but est de faire plaisir au Créateur. A travers l’amour pour nos amis, nous finirons par aimer le Créateur. Que signifie faire plaisir à un ami ? De quel plaisir parlons-nous ?

Réponse : C’est un plaisir très simple : lorsque vous l’aidez à atteindre ce qu’il désire.

L’ami veut découvrir le Créateur, vous l’aidez en cela. C’est le plaisir que vous pouvez lui donner, de devenir son véritable compagnon de route, de le rapprocher de son propre objectif.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/01/2020