Category Archives: Amour

Le sens de la vie est ici et maintenant

260.01Question : De nombreuses écoles de développement personnel proposent des concepts tels que vivre consciemment, dans le moment présent. Elles promettent que cet état vous permettra de profiter de la vie, de la ressentir davantage et de la gérer. Comment vit-on exactement ici et maintenant ?

Réponse : Commencez à comprendre le sens de la vie ici et maintenant. Rien d’autre n’est nécessaire ! Je veux comprendre le sens de mon existence, la connexion avec une force supérieure qui me contrôle.

Et nous sommes gouvernés par la nature ; c’est la force la plus élevée. Comprenons ce qu’elle exige de nous à chaque instant, comment nous pouvons avoir une relation mutuelle ensemble, dans une telle communication afin que je comprenne comment la nature m’influence et comment je dois y réagir correctement.

Alors ma vie sera pleine de sens. Dans la nature, je trouverai un partenaire et commencerai à ressentir mon interaction avec le monde extérieur ici et maintenant.

Question : Cette aspiration neutralise-t-elle d’une manière ou d’une autre les pensées sur l’avenir ?

Réponse : Je veux que ce futur s’incarne maintenant, sur place, ici. Ceci est mon avenir.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 06/11/2020

Pas seul mais tous ensemble

273.01Nous devons toujours nous rappeler que nous appartenons à une seule âme, à un seul désir, bien qu’il ait été brisé à cause du péché d’Adam. Nous sommes sous la direction de la force unique appelée le Créateur. Il n’y a rien d’autre que cela : seulement le Créateur et l’être créé, qui sont deux forces l’une contre l’autre.

L’être créé a été brisé en de nombreuses parties, et maintenant il y a une personne, une famille, le peuple, le pays, la vie corporelle et la vie spirituelle, mais nous devons essayer de relier tout cela ensemble. Après tout, en ce qui concerne le Créateur, tout est un : le Créateur fait passer toute la création de la séparation à l’unité. Grâce à l’analyse et à la synthèse des nombreux désirs et pensées contradictoires dans un effort pour les clarifier et les unir ensemble, nous pouvons révéler le Créateur et atteindre Ses pensées et Ses désirs.

Par conséquent, le développement d’une personne, qui jusqu’à présent était privé et individuel, devient un processus intégral aujourd’hui. L’humanité ressent sa complète interconnexion et son incapacité à se séparer les uns des autres. Le monde se dirige vers sa correction finale, et cet état ne peut être atteint par un petit groupe ou un seul pays mais seulement par le monde entier. Le Créateur nous y conduit et voit notre avenir souhaité de cette manière.

Le groupe Bnei Baruch n’existe que pour aider le Créateur à mettre en œuvre cette correction dans le monde entier et à Le révéler à tous, en communiquant la méthode et la force de la correction aux gens.

Extrait de la 3ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Connecter le Monde à la Dernière Génération » du 18/11/2020

L’orgueil est une manifestation de l’égoïsme

294.4

Remarque : L’un des sentiments liés au développement spirituel est l’orgueil, l’estime de soi, le respect de soi, un sentiment de satisfaction de la conscience des succès obtenus, un sentiment de supériorité dans quelque chose. Vous écrivez que toute qualité peut être corrigée sauf la fierté. C’est la manifestation la plus élevée de l’égoïsme. Cela nous éloigne de l’objectif de l’unité.

Mon Commentaire : Le fait est que l’orgueil nous bouche les yeux et les oreilles. Il ferme simplement une personne, elle ne peut rien percevoir, elle ne ressent pas les autres. Dans ce cas, elle n’est pas capable de changer quelque chose en elle-même.

Question : L’amour pour soi est-il aussi de l’orgueil ?

Réponse : L’orgueil est l’égoïsme. L’amour-propre est bien inférieur à l’orgueil.

Question : Comment pouvons-nous surmonter l’orgueil ? Y a-t-il une technique ?

Réponse : Non. Cela vient progressivement lorsque vous ressentez que vous êtes complètement entre les mains de la nature.

Remarque : D’un autre côté, il y a une sorte d’orgueil positif lorsque l’on dit qu’une personne devrait être fière d’appartenir à un certain cercle, par exemple celui des scientifiques.

Mon Commentaire : C’est la fierté de votre appartenance. La fierté dans le chemin, pour le but, c’est la fierté de faire partie de ce chemin.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 07/08/2020

Un seul Dieu : Unité et Amour

566.02Remarque : Il existe certains films montrant une invasion extraterrestre où toutes les personnes sur Terre s’unissent. Le sentiment de solidarité apparaît.

Mais même maintenant, lorsque le coronavirus domine la Terre entière, nous voyons qu’il n’unit pas les gens mais les divise.

Mon Commentaire : Nous sommes arrivés à un état où rien ne nous aidera à nous unir si ce n’est de réaliser que seule la connexion nous élèvera au-dessus de notre nature, au-dessus de nous-mêmes. Nous devons y parvenir.

Remarque : S’il y avait un Dieu pour chacun, alors tout le monde marcherait sous Lui, croirait en Lui, ce serait bien.

Réponse : Mais ce n’est pas le cas et cela n’arrivera pas. Il n’y a pas de tel Dieu.

Il n’y a qu’un seul Dieu, si nous L’acceptons comme Dieu, et c’est la connexion mutuelle, l’unité et l’amour. Ces qualités peuvent nous rapprocher et nous unir. On peut l’appeler la propriété la plus élevée qui existe dans la nature. C’est ce dont nous avons besoin.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Chacun est responsable de la correction du monde entier

962.4Si je me corrige, je verrai que tout le monde est déjà complètement corrigé. Tout dépend de ma correction. Mais pour que je me corrige, je dois tendre la main à tout le monde et essayer de les convaincre qu’ils ont tous besoin d’être corrigés.

Tout ce qui se passe autour de moi est ma projection. Je ne les vois pas, je me vois moi-même. Il y a huit milliards de personnes dans le monde, mais elles font toutes partie de moi. Je suis Adam HaRishon, la première personne, et tout le monde est inclus à l’intérieur de moi. Par conséquent, je suis responsable de la correction du monde entier. Et tout le monde devrait penser de cette façon !

La réparation externe est dans le fait que je tende la main à tout le monde et les exhorte à se corriger. Et la correction interne est que je me corrige moi-même, mon attitude envers le monde, afin de bien traiter chacun.

Et jusqu’à ce que je me corrige à la fois intérieurement et extérieurement, de sorte que je puisse voir tout le monde corrigé, il n’y aura pas de fin à la correction dans le monde.

Extrait de KabTV, « Cours pour les Femmes » du 01/11/2020

Contact de cœurs

626Question : Vous pouvez écouter quelqu’un pour avoir des informations ou par empathie et compréhension de l’autre. Que signifie « entendre » du point de vue de la Kabbale ?

Réponse : Du point de vue de la Kabbale, c’est le contact des cœurs, lorsque je veux ressentir ce que ressent mon ami. Écouter et ressentir sont deux choses différentes. Lorsque je ressens quelqu’un d’autre, je n’ai pas besoin de ses mots, je « bois » tout ce qui est en lui, et cela entre en moi et me remplit. Et écouter, c’est comme écouter la radio.

Si j’écoute un ami en tant que kabbaliste, je le fais dans un but précis : pour que mon attention m’aide maintenant à me connecter avec mon ami et pour avoir des sentiments, des pensées, des désirs et des aspirations communs apparaissant entre nous. Ensuite, nous travaillerons ensemble sur un but mutuel auquel nous nous efforçons de parvenir, à savoir révéler le Créateur.

Question : Dans les cours d’éducation intégrale, nous nous asseyons généralement en cercle et discutons d’un sujet donné. Pendant ce temps, chacun exprime son opinion et les autres écoutent. Comment puis-je écouter quelqu’un autre ?

Réponse : Vous devez entrer dans cette personne et ressentir que vous avez des objectifs spirituels et des buts dans la vie en commun avec elle. Ensuite, cela fonctionnera.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 14/08/2020

La crainte révérencielle devant la loi de la nature

551Question : Qu’est-ce que la peur ? De nombreuses sources parlent de la crainte devant le Créateur. Si nous considérons le Créateur comme une loi unique de la nature, que signifie être dans un crainte révérencielle devant cette loi ?

Réponse : La crainte signifie que je suis dans un état d’auto-examen accru pour savoir si je respecte correctement les lois de la nature. J’ai peur d’enfreindre ces lois et de blesser les autres.

A cela, je ne le fais pas par peur, mais parce que je veux vraiment les accomplir, soutenir le Créateur, la nature, dans toutes ses qualités.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 07/08/2020

Souhaiter le bien des autres

962.2Question : Il existe une citation populaire attribuée à Bouddha trouvée sur Internet : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes naît de nos pensées. Avec nos pensées, nous créons le monde. »

Mais une personne reste une personne, et elle pense à des absurdités. Comment purifier son esprit de tout cela ?

Réponse : Cela n’est possible que si je souhaite le bien des autres. Je n’essaie pas de faire de moi et des autres des gens bons ou mauvais. J’essaie de penser à la bonté. C’est tout ! Cela demande un entraînement constant.

Question : Les gens deviennent maintenant très sensibles, impatients, et s’en prennent facilement aux autres. Pour cette raison, tout le monde souffre dans les familles et dans la société. Comment gérer les émotions excessives ?

Réponse : Bien sûr, ce serait bien si davantage de psychologues sensés s’exprimaient sur les chaînes publiques. Mais une personne doit néanmoins s’entraîner constamment à penser à tout le monde d’une bonne manière. Et même si elle est réprimandée, critiquée et combattue avec colère, elle doit le pardonner aux gens, et comprendre que notre vie malheureuse les rend comme cela.

Question : Qu’est-ce qu’un psychologue pensant correctement ? Comment est-il censé être ?

Réponse : C’est une personne qui explique comment parvenir au bien. Sans aucune invention, sans aucune théorie, soyez aussi aimable que possible avec tout le monde.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 27/09/2020

Les fluctuations sur le chemin spirituel

600.01Question : Dans les cours d’éducation intégrale, vous devez d’abord donner aux étudiants un objectif commun, les guider vers la connaissance du monde ou au moins vers la recherche. Le but devrait être clair, réalisable et spécifique. En parallèle, nous devons vérifier si l’élève progresse correctement. L’assiduité et la participation active peuvent-elles résulter du fait qu’il se dirige vers le but ?

Réponse : Oui et non. En cours d’étude, de grands changements, fluctuations, montées et descentes se produisent en lui. Il est donc impossible de déterminer cela clairement à chaque instant.

Question : En étudiant, une personne commence à prendre conscience de la malveillance de sa nature égoïste, à quel point elle est différente des idéaux et principes que nous étudions. Cela pourrait-il être le résultat d’un avancement ?

Réponse : C’est l’un des résultats. Si une personne ne se ressent pas comme un égoïste et ne le réalise pas, alors elle ne s’est pas révélée.

Question : L’indicateur de progrès le plus fiable est la joie, un sentiment d’accomplissement du processus lui-même. Cela peut-il être considéré comme un résultat ?

Réponse : Parfois. Il arrive qu’une personne soit frustrée. Aller de l’avant consiste en un changement très clair et cohérent des états, des humeurs et des événements. Sinon, il n’y a pas de progrès. Cela comprend toujours des descentes, des montées, des détours.

Question : À un certain stade, une personne commence à reconsidérer ses valeurs dans la vie. De plus, les valeurs matérielles passent en arrière-plan. Comment déterminez-vous ce qui est nécessaire et ce qui ne l’est pas ?

Réponse : Chacun décide pour lui-même. Cela n’a aucun rapport avec le but de la vie. Il s’agit de nécessités.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 02/07/2020

Le joyau le plus précieux

562.03Confucius : « La gemme ne peut être polie sans friction, ni l’homme perfectionné sans épreuves. »

L’homme doit se polir. De plus, se polir à un point tel qu’il arrache parfois littéralement des couches, des couches égoïstes. Si seulement l’un d’entre eux était capable de le supporter. C’est très douloureux.

Question : Une personne peut-elle le faire ?

Réponse : Il y a une telle opportunité, un tel mépris, lorsque vous ressentez que la colère et l’aversion pour l’égoïsme sont plus grandes que la souffrance, et que vous voulez l’effacer de vous-même.

Question : Est-ce ainsi que la pierre précieuse est révélée ?

Réponse : Oui.

Question : Si l’homme était capable de traverser cet état, que révélerait-il alors ?

Réponse : Il révèle le Créateur en lui.

Question : Lorsque vous dites « découvrir le Créateur en vous », que voulez-vous dire ?

Réponse : Je Le trouve là. Il s’avère qu’Il était en moi. Je pensais qu’il y avait une sorte d’égoïsme en moi, un animal. Mais en fait, c’était le Créateur !

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michaël Laitman » du 27/07/2020