Category Archives: Amour

Comprenons-nous ce qu’est l’amour ?

275Question : Le Créateur est une qualité de don sans réserve qui se manifeste en moi. Disons que la qualité du don sans réserve et de l’amour se manifeste en moi, et je la montre en quelque sorte en relation avec une autre personne ?

Réponse : Comment pouvez-vous mesurer cette qualité du don sans réserve et d’amour ? Uniquement dans votre égoïsme : dans quelle mesure vous vous élevez au-dessus de lui, comment, et dans quelles conditions exactement. Tout cela est très difficile. Mais en principe, la sagesse de la Kabbale parle de cela.

Commentaire : Lorsque l’on parle d’amour, on comprend ce qu’est l’amour.

Ma Réponse : Absolument pas ! C’est précisément la différence entre les hommes et les femmes. Regardez comment il comprend ce qu’est l’amour et comment elle le comprend, et quelles frictions il y a entre eux.

Commentaire : Mais il y a des principes généraux : se soucier, aider, etc.

Ma Réponse : En général, tout le monde est d’accord avec cela. Et lorsque vous commencez à entrer dans des définitions plus pratiques et plus détaillées, alors il y a déjà un problème parce que nous sommes tous différents. Il n’y a pas de personnes identiques.

Nous ne pouvons pas comparer nos impressions, mesurer nos sentiments, et déterminer réellement qui de nous est qui par rapport à l’autre.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 07/06/2022

Corriger la racine d’un état

600.01Question : Des chercheurs pensent qu’une personne peut elle-même créer le destin avec ses pensées, ses paroles et ses actions positives. Êtes-vous d’accord avec cela ?

Réponse : Une personne peut créer une certaine matrice autour d’elle : ceci est bon, ceci est mauvais, ceci est meilleur, ceci est pire, etc., et ainsi elle détermine son état. Il n’y a rien d’absolu dans tout cela, tout est relatif.

Il y a des gens, de notre point de vue, qui souffrent beaucoup dans les prisons, dans les hôpitaux, partout, et si vous leur parlez, ils vous diront : « Non, c’est un état normal. On peut vivre comme ça. Après tout, nous vivons tous ! » Il y a donc un problème ici.

D’un côté, penser positivement, complimenter les gens et faire de bonnes actions est une aide. D’autre part, cela ne corrige pas l’état en fin de compte, mais ne fait que le lisser en quelque sorte. Si vous habillez cet état avec du miel, il deviendra un peu plus doux, mais l’amertume même de ce qui se trouve sous votre habillage ne changera pas.

Il est nécessaire de corriger la racine de l’état pour qu’il ne puisse jamais se manifester comme un mal.

La racine est notre égoïsme. Si nous l’annulons, nous pouvons nous ressentir au-dessus de lui, dans un monde plein de bonté, d’amour et de Lumière.

L’égoïsme, ce sont nos intentions et tout le mal du monde qui dépend uniquement d’une personne et qui se manifeste par rapport à elle. Nos mots et nos pensées ne sont que les coquilles extérieures de l’égoïsme. Vous pouvez dire de belles paroles et faire quelques actions, mais elles ne correspondent pas forcément à votre cœur.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 24/05/2022

L’essentiel, ce sont les bonnes relations

564Question : Il y a des choses qui viennent facilement à une personne, alors que d’autres choses sont beaucoup plus difficiles. Disons l’unité. Cela vaut-il la peine de la considérer ainsi : il m’est difficile de m’unir à une autre personne, et c’est là ma contribution ?

Réponse : Non. Nous devrions vraiment essayer d’établir tout type de contact, en tout lieu et dans toutes les conditions. L’essentiel est d’avoir de bonnes relations. Différents niveaux de relations, mais aimables et positives, lorsque je souhaite à un autre individu ce que je me souhaite à moi-même.

En même temps, une bonne connexion émerge entre les gens lorsqu’ils se ressentent mutuellement et s’imprègnent émotionnellement.

Chacun d’entre eux comprend les désirs de l’autre, les qualités de l’autre, et comment il peut les compléter et les remplir. Nous devons ressentir cela ! Pour ce faire, vous devez être dans un groupe qui travaille sur l’unité, et alors vous ressentirez.

Nous devons trouver un tel groupe ; nous en avons beaucoup dans le monde entier. En participant systématiquement au travail du groupe, vous verrez comment vous accumulez des sensations et des connaissances internes, qui commencent à se transformer en un nouveau sens ; cela s’appelle ressentir son prochain. Vous commencerez à comprendre que, jusqu’à présent, vous ne ressentiez pas votre prochain.

Vous ne ressentiez pas du tout les gens ! Vous ressentiez en vous leur modèle que vous vous êtes créé égoïstement, pour obtenir d’eux le plus possible et leur donner le moins possible, selon une simple loi égoïste. Cela inclut vos enfants, cela inclut tout le monde. Maintenant, lorsque vous le faites d’une nouvelle manière, c’est complètement différent.

Par conséquent, nous devons ouvrir des cours et constamment enseigner partout aux gens les lois élémentaires de la commutation.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Comment résoudre n’importe quel problème ? » du 01/05/2014

Le salut est dans l’unité

437Si nous comprenons que notre salut est dans l’unité, alors tout ira bien. Sinon, la nature nous punira longuement et douloureusement jusqu’à ce que nous acceptions. Et nous serons d’accord parce que nous n’avons nulle part ailleurs où aller ; nous n’aimons vraiment pas lorsque ça fait mal.

Nous serons frappés par des ouragans, des tempêtes de neige, des sécheresses, des éruptions volcaniques, toutes sortes de perturbations. Soudain, une petite urgence se produira et, par exemple, les communications seront interrompues. Et pourquoi avons-nous besoin de communication, égoïstes que nous sommes ? Et puis, elle sera peut-être rétablie. En général, il existe des moyens de nous influencer.

Du coup, nous en arriverons à être inévitablement contraints de travailler sur nous-mêmes, et même de le faire volontairement, en chanson. Tout ne dépend que de la quantité de souffrance que nous aurons à endurer. Nous nous élèverons alors au degré suivant.

Cependant, nous ne pouvons y accéder qu’avec deux forces, non seulement avec une seule force égoïste de la nature, qui nous a constamment développés et poussés en avant, mais aussi avec la force altruiste qui lui est associée, comme la ligne droite et la ligne gauche, afin de les utiliser ensemble comme ligne médiane. Mais ceci est déjà pour ceux qui étudient la méthode de la Kabbale.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – La nourriture biologique » du 21/10/2009

La sensibilité particulière des kabbalistes

276.02Question : Une personne dotée d’une mémoire spirituelle n’a-t-elle plus peur d’aucun cataclysme ?

Réponse : Non, elle a peur. Si elle existe encore dans le corps, alors elle ne peut aller nulle part.

Les kabbalistes tombent malades et souffrent physiquement comme les gens ordinaires et même plus. Nous pouvons dire qu’ils ressentent tous les cataclysmes avant les autres : à la fois par le spirituel sur leur corps physique, et par le physique sur le spirituel.

En ce sens, ils sont plus sensibles et plus vulnérables car ils ont aussi un « corps subtil ». Un kabbaliste n’est donc pas plus protégé que les autres.

Et pourquoi devrait-il se protéger ? Après tout, nous parlons de la Kabbale comme de la science du don sans réserve, de l’amour et de la connexion avec les autres, et vous suggérez de vous isoler de tout le monde.

Par conséquent, un kabbaliste, en étant connecté à tout le monde, ressent ces coups et parfois les ressent en premier.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’inversion des pôles » du 15/05/2011

La correction des pensées

608.01Question : Qu’est-ce que la correction de nos pensées ?

Réponse : Ressembler à la pensée unique, le champ unifié qui est appelé le Créateur.

Cette pensée devrait travailler pour l’union, pour l’orientation intégrale du système, de sorte que tous les désirs, tout ce que nous faisons dans notre monde, dans notre vie, soit dirigé vers l’union de nos pensées dans cette pensée unique comme un seul tout.

C’est-à-dire que chacun de nous et tous ensemble nous devrions nous unir au champ commun. Ainsi, nous atteindrons l’éternité, la perfection et la connaissance absolue, car tout provient de ce champ. Après avoir atteint cet état, nous entrerons dans une autre dimension.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

Par le côté maternel

627.1Question : Pourquoi les maladies se transmettent-elles plus souvent par le côté maternel que par le côté paternel ?

Réponse : En théorie, c’est ainsi que cela devrait être car c’est par le côté maternel que tout se transmet de personne à personne. Le père ne donne que des informations, et la mère pose toutes les fondations de l’organisme matériel.

Dans la Kabbale, nous étudions que la base de la reproduction, de la naissance et du développement d’un enfant dans notre monde ou au degré suivant sur le plan spirituel provient de Malkhout, et c’est la partie féminine. Donc naturellement, tous les problèmes, les maladies, et surtout toutes les qualités sont transmis principalement par la mère. Et beaucoup moins par le père.

Alternativement, dans le père et la mère, il y a aussi un père et une mère, une partie intérieure masculine et une partie intérieure féminine. La partie masculine du père et la partie masculine de la mère sont réunies pour former la partie masculine. La partie féminine du père et la partie féminine de la mère s’unissent pour former la partie féminine. Ensemble, elles exercent leur influence sur le futur fœtus. C’est ce que dit la Kabbale, mais c’est aussi ce que disent les sciences, comme l’analyse combinatoire.

Cela détermine le sexe de l’enfant, ses propriétés internes, sa santé et sa maladie.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Expérience de Philadelphie » du 24/10/2010

Comprendre la tendance des affaires actuelles

220Commentaire : Aujourd’hui, l’éducation des garçons et des filles se réduit à la seule éducation sexuelle. Ils n’ont pas d’autres interactions plus internes.

Ma Réponse : Les adultes aussi réduisent tout à cela et pensent qu’il faut juste apprendre aux enfants ce qu’est le sexe sans risque et rien de plus.

Question : S’agit-il d’un défaut interne des adultes ?

Réponse : Je ne le pense pas. Je vois tout ce qui se passe dans le monde comme une étape de plus pour aller de l’avant.

Nous ne devrions pas être négatifs face aux choses qui se passent. Nous devons simplement comprendre la tendance et, si possible, l’expliquer en nous basant sur la compréhension de son résultat final.

Nous comprendrons alors pourquoi nous vivons aujourd’hui de tels événements et pas d’autres, et comment nous pouvons malgré tout préparer les enfants à avancer plus correctement vers le but vers lequel la nature nous pousse.

J’espère que toutes les souffrances que nous traversons en tant que parents, et aussi les enfants à leur manière, nous permettront d’ouvrir les yeux.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Le Théâtre de l’Absurde » du 18/07/2010

Comment arrêter une guerre ?

219.01Un kabbaliste ne demande pas au Créateur de corriger même la situation la plus terrible, il demande seulement la force de la justifier.

Nous n’avons pas besoin de corriger quoi que ce soit à part notre attitude envers le monde, et ensuite nous verrons le monde corrigé. Disons que vous vouliez arrêter une guerre, alors vous devez comprendre que vous ne pouvez l’arrêter que si elle s’est arrêtée en vous.

Question : Donc, je ne demande pas la fin de cette guerre dans le monde extérieur. Est-ce que je demande qu’elle s’arrête dans mon monde intérieur ?

Réponse : Oui, c’est exactement ce que sera la correction. Si tous les gens commencent à penser ainsi, ce sera déjà bien.

Commentaire : Mais ce n’est pas naturel. Une personne veut d’abord que la guerre se termine.

Ma Réponse : Alors, faites-le avec vous-même. C’est le chemin le plus court.

Question : Est-ce qu’il arrive qu’au niveau matériel, il y ait encore la peur pour le corps physique, pour la famille ?

Réponse : Oui, vous devez encore agir sur le plan matériel, mais en même temps, comprenez que la chose la plus importante est l’action sur le plan émotionnel, spirituel et supérieur. C’est là que vous pouvez équilibrer toutes vos qualités.

Question : Lorsqu’il y a une guerre, de quel côté se trouve le kabbaliste ?

Réponse : Il souhaite mettre fin à la guerre en unissant les forces opposées dans la ligne médiane.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 01/03/2022

Comment guérir la maladie mentale ?

631.1Question : Pourquoi les maladies mentales sont-elles incurables ?

Réponse : Les maladies mentales ne peuvent être guéries car elles appartiennent à une activité nerveuse supérieure. Pour guérir quelque chose, il faut s’élever au-dessus de ce problèmeet c’est comme si à partir d’en haut, on l’étudiait, l’analysait, le comprenait.

Et nous ne pouvons pas être au-dessus de notre activité mentale. Par conséquent, ces problèmes subsisteront jusqu’à ce que nous nous élevions à leur niveau. Ils surviennent en raison de dysfonctionnements de notre nature égoïste.

Dès que nous commencerons à nous corriger réellement, à nous élever au-dessus du programme selon lequel nous travaillons actuellement en nous-mêmes dans les sensations et l’esprit, nous passerons de la nature égoïste à la nature du don sans réserve et de l’amour, et nous changerons alors notre programme interne complet.

Il agira de manière totalement différente, prendra en compte d’autres données et fonctionnera différemment. Alors ses conséquences dans nos corps mental et physique seront différentes, et nous serons guéris de tous les problèmes et maladies.

Et aujourd’hui, nous sommes tous malades. Vous pouvez prendre n’importe quelle personne en parfaite santé, interroger un psychologue ou un psychiatre sur son état, et ils vous diront que chacun d’entre nous est malade à dix ou vingt pour cent, mais nous considérons cela comme normal.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Frankl a-t-il raison ? » du 08/08/2010