Category Archives: Amour

Sans dépendre de l’inspiration

Remarque : Récemment, lors d’un atelier, nous avons parlé de l’amour des amis et j’ai entendu comment tout le monde ne parlait pas à partir de la logique, mais d’une sensation profonde et de la compréhension que c’était important, que cela était leur avenir et qu’ils étaient prêts à suivre ce chemin désintéressé…

Mon commentaire : Je ne suis pas particulièrement encouragé par de telles phrases. Supposons que les amis parlent d’ascension, de désir, d’aspiration, d’amour et d’amitié maintenant, nous savons à quelle vitesse cela passe et ce qui en reste.

J’aime construire mon inspiration en me basant sur le début et la fin de la création : où sommes-nous ? Comment y parvenons-nous ? Pas d’après ce qu’un homme dit aujourd’hui et demain peut-être pas.

De ce fait, je préfère avoir toujours un tel état à partir duquel je peux développer l’amour, le désir, l’approbation et la grandeur. Mais cela devrait être basé sur la structure de l’univers, sur la raison de sa création, sur son but. Alors c’est vraiment quelque chose d’éternel, de global et de parfait.

Bien sûr, tout dépend du caractère et des qualités d’une personne, mais je préfère personnellement avoir toujours un schéma sous la main qui montre le début et la fin de la création, l’ensemble du chemin et comment il peut être surmonter avec l’aide du groupe.

Par conséquent, quoi que l’on me demande, je dis toujours : « Commençons par Adam, par son développement, par le fait qu’ensemble, nous devons restaurer sa structure. » Nous ne pouvons pas y échapper. Nous sommes dedans. Et puis j’explique quoi faire. Cela ne dépend pas de l’inspiration. C’est la réalité.

Question : Donc, lorsque je suis dans un état mort, je recommence à faire défiler : la création de l’âme commune, la brisure d’Adam HaRishon, etc. ?

Réponse : Oui. Mais vous comprenez pourquoi cet état mort est donné, d’où il vient : de l’infini, du parfait, de l’éternel et du vrai !

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 27/06/2018

Contraire à la raison

Question : Pourquoi la Kabbale me parle-t-elle intellectuellement même si je ne comprends rien ? Pourquoi faut-il changer et travailler au niveau des sensations même si je ne ressens pas le monde supérieur ?

Réponse : C’est parce que nos sensations conduisent à une nouvelle compréhension. La raison est le résultat de nouveaux désirs et sensations.

Pour une raison quelconque, nous croyons que le coeur et la raison sont opposés. Ce n’est pas le cas ! Mes sensations, c’est-à-dire mes désirs et ce que je ressens en eux, déterminent pratiquement mes pensées. Être détermine la conscience.

En changeant les désirs et leurs directions, mes pensées changent. Et si non, alors je peux aller par la foi au-dessus de la raison. L’intelligence n’est pas sacrée pour moi, mais parfois elle est plus importante que les sensations car elle me donne un certain degré, et je supprime mon esprit et je vais au-dessus.

La raison dit : « Développe tes connaissances, tes désirs et travaille avec eux. » Et je réponds : « Non, je ne veux pas travailler avec parce qu’ils ne me donnent pas la réponse. Je dois prendre un chemin différent. »

Qu’est-ce qu’aller à l’encontre de la raison signifie ? Je ne détruis pas mon intelligence ; je dis seulement que ce que je vois ne me limite pas. Je dois monter un pas plus haut que cela.

Qu’est-ce qu’un pas au-dessus de la raison, je ne sais pas. Puis-je penser à quelque chose de plus élevé que moi ? Je fais donc appel à mes sensations et dis : « Mes sensations égoïstes sont fausses. Je vais aller avec les propriétés du don sans réserve, pas la réception. C’est la seule façon pour moi d’atteindre le résultat. Et ainsi, mon opinion va changer. »

Nous sommes influencés par l’esprit d’en haut, et j’en appelle aux sensations et vais au-dessus d’elles vers la propriété du don sans réserve. Et puis, j’atteins un nouveau niveau : de nouvelles sensations et un nouvel esprit.

Extrait de la leçon en russe, le 26/08/2018

L’importance des amis

Question : Le seul salut pour une personne engagée dans le travail spirituel est-il les amis ?

Réponse : Il y a deux approches ici. Premièrement, je me sauve moi-même afin de les sauver. En effet, grâce à eux, je peux me sortir du flot de l’égoïsme pour me donner à eux. Deuxièmement, je ne peux pas me sauver moi-même, mais eux, ils le peuvent.

Dans les deux cas, l’importance des amis est purement altruiste. Ceci constitue une solidarité. Si c’est le cas, la prière est obtenue pour tous.

Question : Je demande donc à mes amis de me sauver pour que je puisse les sauver plus tard ? C’est-à-dire que je n’ai pas besoin de ma vie…

Réponse : Dans votre propre intérêt, vous ne le feriez pas. Ceci s’appelle au-dessus de la vie et au-dessus de la mort ; c’est derrière l’écran. Lorsque nous nous annulons et avançons vers la connexion, le calcul purement individuel n’existe plus, à la fois psychologiquement et spirituellement.

Question : De ce fait, sans l’aide des amis, je ne peux pas être dans la bonne intention et prier pour eux ? Est-ce que je reçois de la force d’eux afin de leur donner encore plus de force ?

Réponse : Oui. Tout le travail est seulement dans un groupe d’amis. Vous comprenez qu’ils sont vous. C’est votre « moi » spirituel, votre véritable réalisation.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 06/06/2018

Tout est contenu à l’intérieur d’une personne

Le Livre du Zohar« Tazrya » : Tous les mondes, le Supérieur et l’Inférieur, sont à l’intérieur de l’homme. Tout ce qui est créé dans le monde est pour l’homme et tout vit et se développe à cause de l’homme.

Il semble à la personne qu’elle existe parmi d’autres personnes, des animaux, des plantes et une nature inanimée, y compris l’univers entier. En fait, tous ces niveaux de désir ne sont qu’un seul désir. Il s’appelle « humain ».

Tout se trouve à l’intérieur de chacun de nous : les mondes égoïstes et altruistes, le Créateur et l’ensemble de la création.

L’humain est le désir créé par le Créateur, qui inclut tout.

Notre tâche est de devenir comme le Créateur, en changeant l’application de nos propriétés égoïstes de recevoir en celle de donner.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/08/2018

Glorifier le groupe

Question : Le Rabash a écrit que, lorsqu’une personne glorifie le groupe, elle se rend compte qu’elle n’a pas la force de faire quoi que ce soit en faveur de celui-ci. Et il me semble que cela devrait être le contraire : si je glorifie un groupe, alors c’est important, et je devrais avoir la force ?

Réponse : Lorsque je travaille sur l’exaltation du groupe, je constate que je n’ai pas assez de raisons pour augmenter son importance à mes yeux.

Question : Est-ce que le fait d’exalter le groupe et les amis sont la même chose ?

Réponse : Non. Des amis j’apprends comment exalter le groupe. De cette façon, nous apprenons les uns des autres et nous obtenons une image complète.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 13/06/2018

L’amour nous fait voir que le positif

Le Rabash, « A propos de l’importance des amis » : S’il a déjà décidé d’être ami avec cette personne et s’applique à l’aimer ; alors, il est naturel avec l’amour de ne voir que les bonnes choses et les mauvaises choses, bien que son ami en ait, il ne les voit pas, comme il est écrit « l’amour couvre tous les crimes. »


Une personne ressent que, à part elle-même, tout le reste est l’action du Créateur, qui contrôle et déclenche tout. Par conséquent, elle ne peut pas attribuer d’actions personnelles, de pensées et d’impulsions aux amis. C’est entièrement le Créateur.

De plus, le Créateur lui laisse un peu de libre arbitre : quelle attitude avoir, se transformer et se rapprocher de Lui. Et elle regarde déjà ses amis comme s’ils adhéraient pleinement au Créateur.

Question : Lorsqu’il est dit que « l’amour couvrira tous les crimes », les crimes sont-ils en moi ?

Réponse : Bien sûr. Toutes les tendances égoïstes concernant les amis sont couvertes par l’amour. Et l’une bâtit au-dessus de l’autre parce que la Lumière vient qui vous montre tout. Comme ce n’était pas là avant, vous voyiez tout négativement, et maintenant vous voyez tout positivement.

L’amour est une attitude envers les autres lorsque vous ne voyez rien de mauvais en eux. Vous les aimez simplement. Ils sont plus précieux à vos yeux que vous-même.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 30/05/2018

Quel algorithme le Créateur utilise-t-il ?

Question : Un ordinateur a un langage, une tâche, un algorithme et un programmeur. Quel est le langage du Créateur, quelle est Sa tâche et par quel algorithme agit-Il en ce qui concerne la réalité ?

Réponse : Le Créateur fonctionne selon un seul algorithme : Il a brisé la création entière (désir) en différentes parties. Il n’y a que cinq niveaux de désir, chacun d’entre eux consistant en cinq autres. Et ils sont tous répartis en niveaux.

De plus, chaque partie est divisée en 620 parties et 600 000 niveaux. Ainsi, les désirs qui sont brisés dans toutes les directions devraient être progressivement combinés dans cette image stéréo afin qu’ils se complètent. Tel est notre travail.

La combinaison se produit selon un programme spécifique. Nous pouvons avancer en étant motivés par lui, comme on dit : « En dessous de lui. » Nous pouvons avancer en même temps que lui. Et nous pouvons aller au-dessus, en avance sur ce programme. En fonction de cela, nous ressentirons le manque et la souffrance, ou relativement le confort, ou le bonheur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/08/2018

L’amour dans la spiritualité

Question : Pourrons-nous jamais remplacer des mots comme « amour » et « don sans réserve » par des termes plus pratiques ?

Réponse : Non, mais nous allons commencer à les comprendre correctement. Vous ne pouvez pas remplacer ces mots parce qu’en termes spirituels, ils expriment la vérité. Dans notre monde, nous les déformons et les utilisons de manière complètement incorrecte.

Si une louve nourrit son petit et en prend soin, on considère qu’elle suit son instinct, pas son amour. L’amour entre un homme et une femme est aussi instinctif. Quel que soit le spectre de relations dont nous parlons (mère et enfant, homme et femme), il s’agit de l’amour instinctif. Le véritable amour s’appelle le don sans réserve, lorsque vous prenez le désir d’une autre personne et le remplissez.

Question : Ne serait-il pas plus facile de changer ce mot plutôt que de convaincre l’humanité que ce n’est pas de l’amour ?

Réponse : Je pense que l’humanité perdra vite ses illusions avec son vocabulaire et va commencer à corriger cela par elle-même. Ce ne sont que des mots, qui sont des impulsions, qui se rapportent à une auto-gratification purement égoïste.

Le fait est que l’humanité n’a jamais écrit sur l’amour, il n’y avait même pas de telles chansons. Elles sont apparues au Moyen Âge, à partir de la Renaissance. Auparavant, l’amour signifiait notre relation avec le Créateur ou une relation spéciale autre que physique entre des personnes. Une telle compréhension du terme « amour » telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a jamais existé.

En termes « d’unité » mondiale, c’est une autre histoire. Nous entendons ici l’unité entre les gens dans le but d’atteindre l’objectif le plus élevé, d’atteindre le sens de la vie.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/08/2018

Réponses à vos questions, n°228

Question : Je suis tombé sur la sagesse de la Kabbale uniquement parce qu’un magicien qui m’a appris à entrer dans le « plan astral » par la méditation me l’a recommandé. Ce magicien se souvient de ses cinq dernières incarnations et a déjà évalué plusieurs livres kabbalistiques : Etz Chaim (L’Arbre de Vie) et le Talmud Eser Sefirot (L’Étude des Dix Sefirot) dans la pratique.

J’ai deux questions pour vous :

1 – Que pensez-vous du fait d’entrer dans les mondes supérieurs par la médiation ?

2 – Comment expliqueriez-vous ce que nous faisons sans un groupe de dix ? Peut-être que ces dizaines ne sont pas nécessaires ? Pensez-vous que cette façon de faire effraye les gens d’étudier la Kabbale ?
En tout cas, merci beaucoup pour votre effort immense et que le Seigneur vous bénisse !

Réponse : La Kabbale enseigne que l’égoïsme est le fondement de notre nature, et s’en éloigner pour entrer dans la nature supérieure signifie acquérir la propriété du don sans réserve au-dessus de l’égoïsme jusqu’à ce qu’il y ait l’amour. La question est la suivante : devenez-vous une personne aimant tout le monde non par égoïsme ?

La réparation finale

Question de mon Blog : Vous avez dit un jour dans l’une des vidéos que nous devons achever notre mission, c’est-à-dire arriver à la réparation finale, et que cela peut se faire indépendamment du temps et de l’espace. Que devez-vous faire pour cela ?

Réponse : Quittez le cadre de l’espace et du temps, comme vous l’avez correctement noté. Autrement dit, nous ne devrions pas nous limiter à n’importe quel cadre temporel, ni à aucun endroit sur Terre.

Nous avons juste besoin de nous rapprocher les uns les autres le plus possible. En d’autres termes, s’élever au-dessus de notre égoïsme parce que notre nature est un égoïsme absolu et que nous sommes déjà d’accord avec cela, que nous le comprenons et que nous avons bien étudié la question.

La science de la Kabbale révèle la méthode pour s’élever au-dessus de notre égoïsme, où nous pouvons nous élever au-dessus de nous-mêmes et nous connecter avec les autres. Dans la connexion entre nous au-dessus de notre égoïsme animal, au-dessus de notre nature originelle, nous créons un système appelé Adam, venant du mot « Domé » (semblable au Créateur), c’est-à-dire une force supérieure unifiée.

Nous faisons également de nous-mêmes un système unifié. Ainsi, la force supérieure le remplit et nous nous sentons exister dans la propriété du don sans réserve, dans l’amour, l’éternité et l’infini.

Cela est notre réparation finale : nous remplir complètement de la Lumière supérieure.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 05/09/2018