Category Archives: Amour

Qu’est-ce que la crainte de Dieu ?

Question : Si vous pensez à la force supérieure (à tout moment de votre vie lorsque vous subissez des événements et des épreuves), c’est uniquement grâce aux efforts que vous faites pour vous rapprocher un peu plus du Créateur.

Mesurer si vous êtes sur le bon chemin vient toujours d’une pensée d’en haut qui vient du Créateur. Est-ce la foi, dont nous avons tant besoin, pour avancer correctement dans la spiritualité ?

Est-ce que la crainte de ne pas avoir cette pensée parce que vous ne faites pas assez d’efforts ou que vous succombez d’une manière ou d’une autre à quelque chose qui vous écarterait du Créateur, est la crainte de Dieu ?

Réponse : La crainte de Dieu n’est pas la peur. C’est en fait une aspiration à ne manquer aucune occasion de Lui donner sans réserve tout ce que vous pouvez. C’est un peu comme l’aspiration d’une mère qui cherche toujours comment faire quelque chose pour son bébé.

Réponses à vos questions, n°158

laitman_938_02Question : Si travailler sur l’unité signifie vouloir ressentir les désirs des amis comme étant les miens, à quels désirs cela fait-il référence ? Cela se réfère-t-il à tous les désirs des amis ou seulement à leurs désirs concernant le Créateur et la spiritualité ?

Réponse : Uniquement les désirs des amis concernant la spiritualité.

Question : Est-ce que cela signifie que j’ai atteint l’unité si je ressens les désirs des amis comme étant les miens ?

Réponse : Oui.

Question : Durant le Congrès de Prague, j’ai senti une haine immédiate envers un ami dans le cercle parce qu’il a enfreint une des règles de l’atelier. C’était un sentiment très fort. Je voulais éradiquer cette personne de la surface de la terre. J’ai aussi commencé à haïr les autres. Pourquoi un kabbaliste doit-il subir de telles émotions le long du chemin spirituel ?

Réponse : Pour que vous puissiez mieux vous connaître.

L’amour maternel

Question : Lors de la première année du développement d’un nourrisson, une mère devrait-elle se préoccuper d’autre chose à part l’amour et prendre soin de lui?

Réponse : Une mère devrait prêter attention à tous les états qu’elle obtient du Créateur, principalement à travers son amour pour son enfant et à travers son enfant aussi.

Nous avons probablement été épargnés, pour l’instant…

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/nous-avons-probablement-ete-epargnes-pour-linstant/

La coexistence peut-elle naître des cendres de la haine ?

128Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/12/04/la-coexistence-peut-elle-naitre-des-cendres-de-la-haine/

Le plaisir infini dans ce monde

Question : Quelle est la différence entre le plaisir infini qui est offert par la sagesse de la Kabbale et l’acquisition du bonheur éternel comme il est promis par la plupart des religions qui existent dans le monde ?

Réponse : Toutes les religions qui existent induisent les gens en erreur jusqu’à un degré ou un autre.

Selon la sagesse de la Kabbale, une personne doit atteindre son véritable état tout en vivant dans ce monde, et précisément à cause de cela, elle est ici.

Le Baal HaSoulam a écrit à ce propos : quel est le lien entre le travail à l’intérieur de ce petit monde temporaire et le plaisir infini qui doit être atteint après la mort de mon corps ?

Comment se peut-il que je réalise des conditions qui me sont dictées par la religion pour laquelle je gagne le monde à venir rempli d’énormes plaisirs, éternels et merveilleux, et le paradis ? De quelle manière une personne paie-t-elle pour sa prochaine existence ? Pourquoi tout est-il arrangé comme cela, et où est la logique ?

Toutes les sources kabbalistiques disent que le plaisir doit être ressenti par une personne dans ce monde et dans la situation actuelle, ici et maintenant, lorsqu’elle découvre le Créateur et s’approche de Lui. Le plus grand plaisir préparé pour nous par le Créateur est à travers cela. C’est la raison pour laquelle nous avons été créés.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 28/08/2016

Deux avis à propos de la vie et de la mort

laitman_760_2Question : Y a-t-il une vie après la mort ?

Réponse : Selon la compréhension du monde, la sensation de la vie dépend de la manière dont nous vivons, et après la mort il y a le sentiment qu’il n’y a pas de vie.

Mais selon la compréhension spirituelle, la vie continue pour toujours. Même ici tout dépend entièrement de la manière dont nous la réalisons et la découvrons.

Par conséquent, la mort n’existe pas réellement dans la spiritualité.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/06/2016

Lorsque Dieu étend votre frontière

La Torah, Deutéronome, 12:20 : Lorsque le Seigneur, ton Dieu, aura étendu ton territoire comme Il te l’a promis, et que tu diras « Je voudrais manger de la viande », désireux que tu seras d’en manger, tu pourras manger de la viande au gré de tes désirs.

Si une personne parvient à un état où elle peut recevoir les plus grandes Lumières Supérieures pour le bien du don sans réserve, ce qui signifie qu’elle peut recevoir d’énormes plaisirs non pas pour elle-même, mais plutôt pour les transmettre à d’autres, alors cela devient possible pour elle de le faire. Elle reçoit le pouvoir et l’aide du Créateur.

C’est la signification de « Lorsque le Seigneur, ton Dieu, aura étendu ton territoire (…) tu pourras manger de la viande » (recevoir la Lumière Supérieure) au gré de tes désirs.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 30/06/2016

Cher Monsieur Untel : réponse à un Américain anonyme

128Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/11/23/cher-monsieur-untel-reponse-a-un-americain-anonyme/

Le changement de sexe dans la spiritualité

Question : Puis-je dire que la partie féminine en moi est révélée si j’ai du plaisir dans mon propre intérêt, et que la partie masculine en moi est révélée si j’ai du plaisir pour le Créateur ou pour d’autres personnes ? Pouvons-nous dire que nous changeons constamment de sexe ?

Réponse : Les inclinations masculines et féminines en nous se manifestent selon l’intention que vous désirez recevoir, que ce soit pour moi ou pour les autres.

Mais nous ne changeons pas constamment de genre. J’espère que nous allons apprendre à le faire et vraiment être dans l’attribut de l’amour et du don sans réserve tout le temps : donner sans réserve afin de recevoir et recevoir afin de donner sans réserve. Nous devons constamment jouer avec cela et nous déplacer le long des lignes droite et gauche. Lorsque l’égoïsme s’ajoute dans le monde spirituel, vous devenez une femme, et lorsque vous surmontez l’égoïsme et que progressivement vous vous élevez, vous devenez un homme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/06/2016