Category Archives: Amour

Une attitude chaleureuse envers les amis nous amène vers le Créateur

Dr. Michael LaitmanSi je veux me concentrer sur le Créateur, je dois sentir de la chaleur envers l’ami, comme une chaleureuse « sphère rouge», une attitude par laquelle je vais de la relation avec l’ami à une connexion avec le Créateur. Après tout, j’aime l’ami précisément parce que le Créateur est en lui.

Le Créateur me montre qui je suis à travers les créatures de ce monde dans la façon dont il est caché dedans. Si je peux ressentir de l’amour envers ce monde, cela signifie que je vais ressentir de l’amour envers le Créateur, vers Celui qui a créé ce monde et se cache en lui.

La question est: « Pourquoi le Créateur se cache dans le monde et pas dans la Torah? » Parce que ce monde est sa dissimulation, et si j’utilise la lumière de la Torah, j’ouvre d’abord ce que le Créateur dissimule dans le monde et alors je Le découvre.

Les étapes par lesquelles nous avançons vers l’ami sont les étapes par lesquelles nous avançons vers le Créateur, et il n’y a rien d’autre. Tout cela est appelé le chemin de l’amour, selon l’objectif final et d’après ce que nous atteignions le long du chemin. Même dans le niveau le plus bas, nous découvrons la haine et après l’amour, par opposition à elle, et c’est donc comme cela, une fois après l’autre, à tous les niveaux : de la haine et de l’amour.

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 13/12/12,“Introduction à l’étude des dix Sefirot

Connais-toi toi-même

Dr. Michael LaitmanQuestion : Il y a une règle : « Aime ton prochain comme toi-même », et en elle, l’amour pour soi-même n’est pas annulé par l’amour du prochain. Est-il possible d’aimer son prochain sans s’aimer soi-même ?

Réponse : L’amour pour son prochain est impossible sans l’amour-propre ! Par conséquent, l’égoïsme n’est pas détruit. Je dois toujours vérifier par rapport à moi-même : je m’aime moi-même, et autrui, juste un peu plus.

Pourquoi plus ? Maintenant, vous vous aimez plus que vous aimer les autres, donc, sur la base de la règle « d’aimer comme soi-même », il faut aimer les autres un peu plus que vous-même. En outre, vous devez constamment surveiller, comparer et prendre un exemple de la façon dont vous vous aimez. Ainsi, vous commencez à vous connaître.

Du congrès de Novosibirsk du 08/12/12 , Leçon n°4

Découvrir son soi

Question: Il y a une règle: «aime ton prochain comme toi-même», à l’intérieur l’amour de soi-même ne s’annule pas par amour pour les autres.

Est-ce que l’amour pour les autres est possible sans l’amour de soi-même?

Réponse: L’amour pour les autres est impossible sans l’amour de soi-même!

C’est pour cela que l’ego ne s’annule pas.

Je dois toujours vérifier par rapport à moi-même:

Comment puis-je m’aimer, et aimer les autres – un peu plus.

Pourquoi plus?

Maintenant, vous vous aimez plus que les autres, cela veut dire, que de l’ « amour de soi » Je devrais aimer les autres un peu plus que mon amour de soi-même.

Et tout le temps il faut voir, comparer, prendre exemple de la façon dont vous vous aimez.

C’est ainsi que vous commencerez à découvrir votre moi.

Du congrès de Novossibirsk, cours n°4, 07/12/2012

 

Des cadeaux inespérés du Créateur

Dr. Michael LaitmanNous vivons toujours l’expérience de la force supérieure, l’impression supérieure sur nous, comme quelque chose d’incroyablement délicieux, agréable et gratifiant, et très souhaitable. Nous le ressentons comme un cadeau. Il vient de façon inattendue, sans aucune préparation de notre part.

Bien que nous ayons travaillé dur et on s’est efforcé de le faire, son apparition est toujours surprenante. Et à l’intérieur de ce cadeau nous ressentons l’amour. Cet amour, qui se manifeste par l’effet de la lumière sur nous, déclenche en nous un effet instinctif sur la lumière en retour. Par conséquent, la chose la plus importante est de parvenir à ce cadeau, le premier impact de la lumière sur nous.

Cet amour est beaucoup plus profond que le cadeau lui-même, car il est mesuré par la grandeur du donateur plutôt que par la valeur du don. Cela est semblable à ce qui arrive dans notre monde: Si je ne me soucie pas du donateur, alors je me concentre sur la valeur du don. Supposons que je reçoive quelque chose de la société où je travaille, alors naturellement, je suis indifférent. Mais si un tel cadeau m’est donné par une personne particulière, alors peu importe ce qu’elle me donne. Elle peut me donner un simple stylo, mais ce qui compte pour moi, c’est le signe même de son attention, parce que je ne le mesure pas par la valeur du don, mais par la grandeur de cette personne.

De la même façon, nous définissons ce que nous ressentons dans le monde spirituel. Si nous sommes déjà dans l’atteinte spirituel, alors quand nous sentons l’impact de la lumière sur nous, nous allons instinctivement répondre avec l’amour résultant en nous.

Mais si nous sommes encore dans notre monde, au-delà de la sensation du Supérieur, alors ici, nous devons cultiver cette qualité artificiellement. En d’autres termes, nous devrions faire un effort et essayer d’exprimer la gratitude, exalter à nos yeux Celui qui donne, même si nous ne Le ressentons pas, et à la place, nous ressentons Son travail sur nous: Soudain, nous commençons à comprendre plus, à ressentir plus, et à vivre de nouvelles sensations internes.

Cela me connecte avec le Donneur. Dès que je sens que je reçois un petit effet positif sous la forme de sentiments ou de sagesse, je dois immédiatement commencer à développer ma gratitude à l’intérieur de moi-même. Elle élargit ma perception du cadeau. Et alors, même si le cadeau est petit, je vais commencer à le sentir beaucoup plus grand, et à l’intérieur de lui, je pourrais même sentir le Donneur même.

Par conséquent, étant dans notre monde, dans nos états, nous devons réagir correctement immédiatement aux divers changements positifs spirituels en nous, même s’ils peuvent ne pas être assez spirituels pour l’instant, mais quelque chose se profile déjà dans nos sens et dans l’esprit. Nous devons y répondre avec gratitude et d’exalter le Donneur, le don, à nos yeux. Ensuite, il développe et enrichit nos organes de perception, nos capteurs.

.

En avançant de telle manière, nous commençons à atteindre progressivement le Créateur, et c’est pourquoi Ses dons ne sont valables que dans la mesure où nous pouvons les faire suivre d’une expérience plus profonde de Lui, après tout. Autrement dit, le don est une sorte d’intermédiaire, une communication entre Lui et moi.

 

Du cours virtuel du 2/12/12

L’étincelle cramoisie de l’amour

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit que nous devons prendre notre point dans le cœur vers l’extérieur. Je ne comprends pas ce que cela signifie. Si le point est en moi, comment puis-je l’enlever? Je ressens le contentement, le sens de cet accomplissement, et l’examine en tant qu’observateur. Est-ce que ce point est déconnecté en quelque sorte de moi?

Réponse: Il y a un sentiment entre vous et l’autre personne qui est comme un point calme, chaud, lumineux, un point cramoisi. Il n’est même pas un point, mais une petite boule entre vous et lui.

Ce n’est pas important si c’est un homme ou une femme, vous ne le remarquez pas. Cela n’a rien à voir avec le sexe ou l’apparence d’une personne, avec quelque chose d’extérieur. Ce point juste apparaît, et vous ne regardez pas cette personne, mais cette petite boule qui est apparue entre vous. Et vous travaillez pour elle. C’est la chose la plus importante pour vous.

Cette boule est le désir d’une personne, ses aspirations. Vous commencez soudainement à les sentir, et soudainement vous commencez à travailler pour eux. Vous voulez que cette boule croisse. Elle vous attire, vous fascine comme une boule de feu, et vous travaillez pour elle.

Question: Mais si elle ne me fascine pas, ça veut dire que c’est moi qui ressens le contentement?

Réponse: Mais ce n’est pas vous en vous-même, ce vous qui êtes dans cette boule, vous êtes dans ce sentiment naissant de l’amour pour l’autre. Vous êtes toujours debout comme un observateur et l’égoïsme est toujours basé en vous, mais vous cherchez cet état. Il est déjà le vôtre, il habite en vous.

Essayez-le!

Du Congrès de Novosibirsk 8/12/12, Cours 4

Les affres de l’amour et les affres de la haine

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que tout le monde doit faire des efforts sur le chemin spirituel?

Réponse: Tout le monde. Après tout, il est même impossible de passer par le chemin de la souffrance, sans effort, sans faire d’efforts,sans avoir à construire un récipient, sans les investissements nécessaires dans le développement de ma déficience et de mon désir. Comment puis-je ressentir la spiritualité sans tout cela? Comment puis-je ressentir le monde spirituel? Comment puis-je découvrir le Créateur si je ne suis pas adapté à Lui, si je n’acquière pas et si je ne suis pas en équivalence de forme avec Lui?

Je dois y parvenir, mais la question est par quels moyens? A travers des troubles plus ou moins et des souffrances, ou par le désir que je développe en moi. Cela apporte aussi des coups, mais sous une forme opposée.

D’une façon ou d’une autre, je dois sentir et passer par une certaine quantité de douleur et de souffrance, de détachement, d’envie, et de désir. Il y a un désir et il y a une aspiration. Ainsi, le désir est mon effort.On me donne l’envie, mais je dois lui ajouter une accélération Et comment? Par des souffrances ou avec l’aide du groupe, c’est déjà ce que j’entreprends.

Nous pouvons avancer sous la pression des choses très désagréables: les guerres, les catastrophes, les faillites, les fléaux, etc. Et il est également possible d’avancer différemment, sous l’influence de l’environnement propice. Pourtant les obstacles demeurent et je dois encore découvrir l’épaisseur de mon désir, mais j’adoucis le chemin de mon désir pour le Créateur,en ayant besoin de Lui-les affres de l’amour au lieu des affres de la haine.

Finalement, personne ne peut échapper à l’œuvre de Dieu, mais il est possible d’avancer sous les coups, sous la charge de «Pharaon», et il est possible d’aspirer à l’objectif à l’aide de l’environnement. Selon la valeur absolue, c’est la même chose, mais en fonction du contenu, ce sont deux choses totalement différentes.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 04/12/12, «La Kabbale et la philosophie »

Une flamme surgit des étincelles

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les kabbalistes, sans différence, déclarent le principe de «aime ton prochain comme toi-même», comme la chose la plus importante. Ils se réunissent tous pour cela. Alors d’où vient la division dans l’Etat juif?

Réponse: En raison de l’exil, à cause de la séparation de la force spirituelle, de la conscience de la spiritualité, et de la force spirituelle. Les gens ont tout simplement oublié l’essentiel,et cela a été fait exprès: comme si une partie de la canalisation par laquelle ils avaient l’habitude de recevoir la nourriture spirituelle a été coupée d’eux.

Une personne n’a tout simplement pas l’impression qu’un autre monde, complet existe, et qu’il y a des forces qui le dirigent. Elle a été laissée seule avec ces chaînes qui la dirigent d’une manière corporelle, et maintenant, ellen’existe que dans ce monde, voyant que la situation avec les autres est identique à la sienne. Et tout le reste des liens qui se connectent, sont désactivés. De tous les systèmes, il ne reste que le système d’exploitation de niveau inférieur de ce monde, qui à partir d’une vision spirituelle n’est pas considéré comme existant. En fait, ce n’est tout simplement pas là.

Et maintenant, nous devons unir nos étincelles spirituelles, nos points dans le cœur qui n’appartiennent pas à ce monde, afin de créerà partir d’eux une nouvelle réalité spirituelle. C’est ce qui nous a été confié. Il ne s’agit pas seulement de se rapprocher les uns aux autres, comme des moutons dans un troupeau. Cela ne nous donnera rien. Nous parlons ici que des étincelles dont nous avons besoin pour nous élever et nous unir.

Alors vous avez besoin de penser et devous préoccuper uniquement de la nostalgie des amis pour le Créateur, au sujet des étincelles qui sont en chacun d’eux. Lorsque nous les connectons entre elles en un tout, alors nous avons assez de force pour révéler le Créateur. C’est ce qu’est tout notre travail.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 03/12/12, «L’exil et la rédemption »

 

 

Un garçon à qui un agneau et un loup obéissent

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans l’article “La Paix,”Baal HaSulam cite Isaïe: “Et le loup habitera avec l’agneau et le léopard se couchera avec le chevreau, et le veau et le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, ensemble, et un petit garçon les conduira.” Lorsque ce moment arrivera, pour qui ce sera le plus difficile, pour le loup de faire face à l’agneau, ou pour l’agneau de faire face au loup?

Réponse: Il y a un loup et un agneau en chacun de nous, le désir de recevoir et le désir de donner, le désir de donner est appelé «un agneau», et le désir de recevoir est appelé «un loup. » Ils ne peuvent pas vivre ensemble, faute d’accord mutuel. Le loup sait qu’il ne peut se satisfaire que par l’agneau, et l’agneau a peur car le loup pourrait le manger. Mais, d’autre part, le loup sait qu’il ne peut pas vivre sans l’agneau, et l’agneau sait que sans le loup il ne sera pas en mesure d’avancer et restera toujours un agneau.

Ainsi, il s’avère qu’ils ne peuvent pas exister l’un sans l’autre, et ils ne peuvent non plus vivre l’un avec l’autre, alors comment peuvent-ils trouver l’équilibre entre eux ? Alors, comment peut l’état de «le loup habitera avec l’agneau» exister? Comment deux désirs opposés, le désir de recevoir et le désir de donner, coexistent-ils?

C’est ce que la sagesse de la Kabbale nous explique: comment le loup et l’agneau peuvent s’accepter l’un l’autre et sont incorporés l’un dans l’autre. Quand une personne n’est pas dans le désir de recevoir ni dans le désir de donner, il reçoit ces deux forces comme deux «anges» et les combine correctement attirant ainsi l’image du Créateur. C’est pourquoi le Créateur est appelé Bo-Ré (« Bo-Ré», «Venez et voyez» en hébreu). Cette image est faite de la force de recevoir et de la force du don.

Alors, et un petit garçon les conduira. Ce qui signifie que l’humain en moi sent qu’il est petit et en même temps organise tout par lui-même et développe constamment le monde autour de lui par la bonne combinaison des deux forces, le loup et l’agneau ; la ligne médiane est déterminée entre les deux lignes, la droite et la gauche, à différents niveaux d’épaisseur, et «un petit garçon» gère cette association tout entière.
De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 30/11/12, La Paix”

Un homme avec un révolver

Dr. Michael LaitmanSi nous étions restés au niveau de développement, végétal ou animal, alors on aurait exécuté instinctivement toutes les lois de la nature. Mais il y a en nous des désirs d’un niveau supérieur, et de cela nous ne sentons pas l’obligation d’agir plutôt d’une façon ou d’une autre.Les choses ne sont pas claires.

Cela est particulièrement ressenti à notre époque. Tout au long de l’histoire, l’homme qui vit en société, progresse par les mêmes étapes: minérale, végétale et animale. Nous avons évolué progressivement, par étapes, sans penser à qui nous sommes et ce que nous sommes, et où nous nous dirigeons. Différentes impulsions nous ont poussés vers l’avant et tout cela nous a mené a un simple clarification: Comment puis-je en tirer un  meilleur profit de la situation actuelle?

En d’autres termes, l’homme conserve les lois de la nature d’une manière moins ordonnée que les animaux, en raison des conditions plus complexes.

En conséquence, les gens intelligents savent exploiter ces conditions pour leur ego et d’autres « se contentent de peu ».

Mais aujourd’hui, nous perdons la capacité de progresser de cette façon. Je voudrais continuer comme d’habitude, choisir pour moi le meilleur de ce qu’il y a, mais ces tentatives échouent toujours.

Dans ma vision du monde, il est apparu un autre facteur, qui est caché pour l’instant, comme si quelqu’un d’invisible me mettait  tout le temps des bâtons dans les roues. Je veux réparer le système financier, l’économie, l’éducation, la famille, mais rien ne fonctionne.

Je suis tout à fait logique, j’ai des données scientifiques, j’ai recours à des experts et des consultants mais je n’arrive pas à quoique ce soit. Alors qu’est-ce qui se passe?

Il découvre là un certain nouveau contrôleur, une nouvelle loi qui n’était pas connue auparavant. Il faut l’étudier, mais elle est «enveloppée de brouillard » et insaisissable.

Qui plus est, les parties de cette loi qui se révèlent lentement, nous ne voulons pas les recevoir. Nous voulons comme avant « faire des affaires » de chaque chose et réussir, et au lieu de ça elle nous force à accepter une condition qui est opposée à notre nature égoïste.

Et la condition est comme ceci: vous êtes connectés et si vous prenez une décision elle devrait être en faveur de tous. Ici nous nous arrêtons, nous ne savons pas quoi faire et baissons les bras. Nous sommes en ce moment dans cette situation.

Comme des esclaves en Egypte pour qui ont « un nouveau roi”, Nous sentons une nouvelle domination. D’abord l’ego nous fait avancer «à travers la conquête des étoiles », nous avons conquis la nature et l’espace, que nous avons occupé de différentes et multiples façons, et tout à coup nous nous sommes découragés de tout. Déjà depuis plusieurs décennies les objectifs antérieurs ne nous attirent plus. Pourquoi? Parce que notre sens nous dit: Il n’aura pas de récompense ici, pour notre égoïsme.

C’est comme si je vais gagner un million de dollars maintenant, mais devant moi un homme se tient avec un revolver.

« Vous gagnez un million”, dit il. « Mais vous gardez mille pour vous et le reste vous me le donnez. »

Je dois effectuer un effort équivalent à un million de dollars, et je ne reçois qu’une petite partie pour “couvrir les dépenses”. Mais mon désir ne me donne pas assez de carburant pour fonctionner. Alors, que faire?

Soit la peur me force ou j’ai besoin de voir l’homme avec le revolver comme mon meilleur ami, le plus cher, le plus proche. Alors, je vais être prêt à accepter seulement mille dollars pour couvrir les dépenses et le reste lui laisser avec plaisir. Plus que cela, je vais lui dire:“Merci! Sans votre arme, je continuerais à prendre pour moi. » Ainsi j’arrive à quelque chose de nouveau et je suis heureux de vous donner ce que j’ai gagné, parce que c’est comme ça que je deviens encore plus proche de vous et du nouveau but qui se découvre devant moi.

Combien l’homme doit traverser jusqu’àce qu’il  reconnaisse  cette situation …

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale,  « préface Talmud de dix Sefirot « , 22/11/2012

Les banques espagnoles provoquent des suicides

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (Tiré du Wall Street Journal): « les chefs du gouvernement espagnol et de l’opposition se dirigent vers un accord pour desserrer les lois sur les saisies des logements centenaires au milieu d’un tumulte sur les suicides de deux propriétaires qui avaient été menacés d’expulsion. …

« Les saisies de logement sont l’un des drames humains les plus visibles de la crise économique en Espagne, avec un nombre d’expulsions sanctionnées par le tribunal en escalade constante depuis l’effondrement en 2008 de la bulle immobilière qui a duré une décennie. L’accroissement du chômage, qui dépasse aujourd’hui 25%, aggrave les difficultés des propriétaires-occupants dans les versements hypothécaires.

«Les tribunaux espagnols ont autorisés près de 19.000 expulsions au cours du deuxième trimestre de 2012, contre 5.614 au premier trimestre de 2008, selon le Conseil général judiciaire espagnol ».

Mon commentaire: A partir de là, on est proche de la rébellion et de la guerre civile. Seule l’introduction de l’éducation intégrale de masse est capable de calmer et d’organiser la vie parce qu’elle explique aux gens la cause et la signification de ce qui se passe et comment agir dans ce cas: dans la communauté intégrale créée tout le monde a besoin de changer son attitude, de la haine mutuelle à la garantie mutuelle et à l’amour.