Category Archives: Amour

Ma plus grande vertu est mon manque

Laitman_053_05Tout le monde pose la même question: si le Créateur est tout-puissant, pourquoi veut-il nous faire subir la souffrance de cette vie qui est parfois pire que la mort? Si il nous traite avec amour, alors pourquoi nous  plonge t-Il dans ces états horribles? S’il n’y a rien hormis Lui, comment peut-Il faire cela? Pourquoi a-t-il créé en nous une nature mauvaise et demande que nous arrivons au bien à travers un si long chemin de souffrance?

Le fait de la question est qu’il n’y a pas de manque dans le Créateur, et nous devons nous amener à un sentiment de manque de notre propre chef. Ce n’est pas possible sans un dur travail. Nous ne travaillons pas dur afin de recevoir satisfaction, mais pour nous sentir un manque. Ceci constitue l’ensemble du processus que nous traversons.

Il nous semble que nous essayons de nous satsifaire, mais ce n’est pas le cas. Nous travaillons uniquement sur la construction d’un  »Kli »  qui donne, un désir de donner en nous. Plus nous nous élevons, plus grand est le manque de don sans réserve, la nécessité de donner. Quand nous arrivons à l’Infini, ce sera un infini récipient vide (Kli), avec une sensation infinie d’un manque de la qualité du don. Ceci est la réalisation ultime de la créature.

De là, nous comprenons que nous ne pouvons pas terminer le processus d’une autre manière. Il n’y a pas de manque dans le Créateur pour commencer avec, le concept même du Créateur à qui il manquerait quelque chose n’existe pas. C’est nous qui avons besoin de parvenir à une sensation de manque et en particulier du manque de la qualité du don.

 
Pourtant, Son désir de vouloir plaire à ses créatures n’est-il pas une déficience? Non, ce n’est pas le cas. Cette volonté du Créateur vient de la perfection. Nous ne pouvons pas comprendre ce que notre désir est une conséquence de la carence. Le Créateur et moi sommes debout en face l’un face à l’autre, donnant mutuellement l’un à l’autre des désirs  égaux, mais nos désirs sont des racines complètement différentes. Son désir est de la perfection puisqu’Il est d’abord parfait, et mon désir est d’un manque que j’ai développé en moi de mon propre chef.

 
Par conséquent, ce manquen’est pas à mon détriment, c’est ma vertu et j’y suis arrivé de moi-même. J’ai construit l’amour pour Lui en moi car le manque de qualité de don ou le désir de donner sans réserve, est, en fait, l’amour.

Réunissons le cœur du monde

World KliUne question que j’ai reçue: La Convention mondiale du Zohar va ouvrir à New York dans seulement deux jours, et il semble que tout a déjà été dit à ce sujet, comme la façon de s’y préparer et de ce qui se passera là-bas. Néanmoins, pourriez-vous donner quelques instructions sommaires finales? 

Ma réponse: Le résumé est d’atteindre une connexion dans nos cœurs. C’est la seule chose que nous devons corriger ce qui doit être la chose la plus importante pour nous.

 

Vous ne devez pas vous inquiéter maintenant d’être capable de voir et tout entendre, ou ne pas être en mesure de tout comprendre. La chose la plus importante est votre cœur: Vous avez à vous soucier de le connecter à tous les autres désirs similaires de la population participant à cette Assemblée mondiale.

 

Il y aura plus de mille personnes présentes à ladite convention, et elles seront rejointes par des centaines de milliers à travers le monde. Si ces cœurs désirent s’unir à l’intérieur du seul désir d’atteindre la révélation du Créateur, d’acquérir les qualités de don sans réserve et d’amour à travers leur union, alors cela se produira! L’objectif est réalisable. Il peut être accompli, et il se produira d’une manière ou d’une autre dans un très proche avenir.

 

Ces dernières années  je n’ai pas parlé d’amour et d’unité, mais maintenant nous sommes déjà pratiquement sur le seuil de la révélation du Créateur, de la qualité du don sans réserve et de l’amour, dans notre monde. Donc, nous arrivons à cette Convention dans l’espoir d’un grand succès.

La loi supérieure de l’amour

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Je suis venu à la science de la Kabbale, la science de la réception, de manière à recevoir. Mais soudainement je vois qu’elle m’apprend comment augmenter mes désirs. Où est la réception là-dedans?

Ma réponse: Cela est la réception. Je reçois une force spéciale du Créateur nommée  »amour », qui est quelque chose qui nous est complètement inconnue. Avec l’aide de cette force je rattache tous les désirs existant dans la réalité à moi-même. Ils deviennent tous mes désirs et je les reçois avec leur réalisation.

Cela s’appelle la science de la Kabbale, qui est comment recevoir les désirs remplis de bonté. Ils sont tous vôtres. Il suffit de ressentir de l’amour envers eux. Ensuite vous découvrirez qu’ils sont dans un état de la réparation finale, et tout cela vous appartient.

Quand on acquiert la force de l’amour, on commence à ressentir le désir de son prochain mieux que lui-même ne peut le faire, et on peut alors le réaliser en accord avec ses sensations. C’est comme une mère qui ressent les besoins de son enfant.

En spiritualité le Supérieur sait mieux que quiconque ce dont a besoin l’inférieur. L’inférieur crie simplement, révélant son désir à nous. Mais vous connaissez toutes les composantes de son désir, malgré qu’elles lui sont inconnues. C’est parce que vous êtes les supérieur. Si vous êtes celui qui lui donne sans réserve et que vous réalisez ses désirs, alors vous êtes le supérieur en relation à lui et vous le connaissez mieux qu’il ne se connait lui-même.

Cela est la loi de l’amour supérieur, qui n’a rien à voir avec les notions que nous attribuons au mot  »amour » dans notre monde.

Le monde animé contre le monde humain

Dr. Michael LaitmanRabbi Akiva a dit: « Tu aimeras ton prochain comme toi-même, c’est la grande règle de la Torah! » Pourquoi l’amour pour le prochain est-il une grande règle, la fondation qui nous divise catégoriquement en deux moitiés: l’animé et l’homme ? Si je m’aime moi-même, alors je suis un animal, et si j’aime mon prochain, je suis humain. Comme un animal, je ne ressens que cette vie matérielle, mais quand je commence à aimer les autres, je ressens le Créateur et le monde spirituel.

La spiritualité est ressentie à l’intérieur de la force de l’amour que l’on appelle récipient spirituel ou Kli. En ce moment mon récipient, c’est l’amour égoïste, l’envie de m’aimer. Le monde que je ressens aujourd’hui se fait sentir à l’intérieur de ce désir. Dans cette réalité égoïste, je ne révèle que ce qui est bon ou mauvais pour moi.

Je ne révèle le monde et toute la diversité de ses nuances que par rapport à moi-même. Toutes les couleurs et les sons dans le monde dépendent de ce qui m’est utile et ce qui m’est nocif. Je crains une chose et je veux autre chose. Je repousse une chose et j’attire autre chose. Toute influence se révèle à l’intérieur de mes sens, qui fonctionnent en relation avec mon amour pour moi. Par conséquent, je ne vois rien qui ne se rapporte pas à mon amour-propre, je ne vois tout simplement pas son existence.

 Le fait est que je suis face à l’ Infini, mais que je ne le sens pas. En ce qui me concerne il me semble ne pas exister du tout, car cela ne me fait ni bien ni mal. L’amour égoïste détermine le volume de l’univers que je ressens. Ainsi, en dehors de tout le Monde de l’Infini, je ne ressens juste qu’une minuscule sphère, mon monde.

Quand je commence à sortir de moi-même, alors dans mon désir précédent je sens ce qui est bon pour les autres. En d’autres termes, je commence à aimer mon prochain. C’est ce qu’on appelle le monde Supérieur, spirituel. Quand je le révèle, je dévoile un univers totalement différent.

Si je me désaccorde des pensées égoïstes tournées sur moi-même, même dans un sens purement matériel, et que je commence à penser à mon ami, alors je sentirai un monde complètement différent, avec des problèmes et des solutions complètement différents. Lorsque je révèle ce qui est bon pour quelqu’un d’autre, alors par rapport à moi, ce sera appelé le Monde Supérieur, spirituel.
Cette personne va voir la même chose que son monde matériel et égoïste, mais quand je désire m’habiller dans sa réalité et révéler son monde en dehors de lui, il se transformera en mon monde spirituel.

Cet exercice me permet de sortir de moi-même et de sentir le Créateur. Je vais Le sentir au fond de toi, comme il est écrit, « Le Créateur réside dans sa nation. »

Qu’est-ce que l’amour?

clip_image001L’amour est l’aspiration à remplir les désirs d’une autre personne, mais pour ce faire, je dois tout d’abord comprende ses désirs. Si nous avons les mêmes habitudes, pensées, perceptions de la réalité, alors je comprends et sais comment satisfaire les désirs des autres. Autrement dit, je peux exprimer mon amour.

Peu importe si mon amour est matériel ou spirituel. La clé est que je satisfaits les désirs d’une autre personne. Mais que dois-je faire quand je ne comprends pas ses désirs? Il devient alors nécessaire d’avoir des désirs qui sont en partie semblables à ceux de la personne aimée.

Dans la Kabbale cela s’appelle « l’équivalence de forme ». Il est incontestable que nous avons des désirs différents, mais si je veux vous comprendre, la forme de votre désir doit être similaire à la mienne. Cela me permettra de créer un modèle intérieur qui ressemble à votre désir et à partir de ce modèle, savoir comment et que vous donner. En imaginant votre désir en moi, je comprends ce que je ressentirai en recevant la même satisfaction. Comme je sais que vous voulez la même chose, je peux satisfaire votre désir.

Pourquoi vivre ensmble avant le mariage est mauvais pour votre relation?

naive1Aux infos: (du The Daily Mail): « Vivez ensemble avant le mariage et vous aurez plus de chance de divorcer » . Les couples qui s’installent ensemble avant le mariage ont plus de chance de divorcer que ceux qui attendent le grand jour… Une enquête sur plus de 1000 couples mariés aux Etats-Unis a montré que ceux s’installant ensemble avant de s’engager ou de se marrier, ont des mariages de qualité inférieure et de plus grandes chances de se séparer… La psychologiste Dr. Galena Rhoades dit: « Il se peut qu’un certain nombre de personnes vivant ensemble avant de s’engager aient décidé de se marrier pour d’autres raisons que leur relation – parce qu’elles ont déjà vécue ensemble et non parce qu’elles le veulent vraiment et ont décidé d’avoir un futur ensemble ».

Mon commentaire: Si une personne veut avoir une relation durable avec quelqu’un, elle ne devrait pas essayer de changer le type de relation qu’elles ont. Si ce que vous voulez est de créer une famille avec quelqu’un, alors c’est exactement ce que vous devez faire. Les gens devraient regarder leur relation familiale, comme la nature a décidé qu’elle devait être.

Les mathématiques de l’amour et de la haine

laitman_2009-02-03_3La haine du prochain ne s’exprime pas par la sensation de haine, mais par le désir de s’en servir dans notre intérêt personnel. C’est le sentiment que nous ressentons jusqu’à ce que nous le changions par celui de l’amour – le désir de satisfaire les autres au lieu de ma propre personne.

Mon professeur le Rabash disait: Vous pouvez vous imaginer être un zéro et votre ami le chiffre un, ou bien vous pouvez vous voir comme le chiffre un et votre ami le zéro. Ceci dépend de notre désir – que vous vouliez vous en servir à des fins personnelles ou de vous employer à le servir dans son intérêt.

Si votre désir est de satisfaire les autres, la Lumière du don et l’amour vous remplira.

Pourquoi la Kabbale nous repousse

La Kabbale contredit les humains. Ce n’est pas parce qu’elle est issue d’une nation étrangère ou d’une civilisation ancienne, ni pas parce qu’elle est mystérieuse ou même antireligieuse…
La Kabbale contredit la nature humaine parce que la nature humaine est égoïste. Aucun individu ne trouvera quelque chose de plus méprisable que cette méthode qui parle de la nécessité de s’aimer les uns les autres. De plus, la Kabbale affirme que personne ne peut échapper à ces changements en nous-mêmes, car la Nature (le Créateur) rend le cours de notre existence dans l’égoïsme plus douloureuse à chaque minute qui passe. Même s’il semble que nous ayons réussi à nous cacher de la loi implacable du développement, qui évolue en nous depuis l’égoïsme à l’altruisme, la nature nous forcera encore à achever la correction : soit à travers les souffrances, soit par notre attirance délibérée vers la force de correction. Nous sentons cela instinctivement, et c’est pourquoi nous lui résistons. Et si quelqu’un ne résiste pas, c’est parce qu’il ne sait pas encore pourquoi il est là !

Plaisir et désir gouvernent le monde

La Kabbale divise toute chose dans l’existence en plaisir et désir de recevoir du plaisir. Rien d’autre n’existe dans la nature. Les objets dans la nature ne consistent que de désir de recevoir du plaisir et de sa satisfaction, et ils diffèrent seulement par le degré du désir de recevoir du plaisir.

Les désirs sont divisés selon les niveaux suivants :
1- Minéral
2- Végétal
3- Animal
4- Humain (spirituel)

Les désirs de 1 à 3 sont des désirs de recevoir du plaisir pour soi-même (au détriment de quelqu’un ou de quelque chose). Ces désirs sont naturels et la nature nous les a donnés. Quand le corps meurt, la sensation de vie disparaît.
Le 4ème désir est le désir de faire plaisir aux autres (et de recevoir du plaisir en faisant cela). La nature ne nous donne pas un tel plaisir. Il apparaît sous l’influence de la Force Supérieure qui est attirée par l’étude de la Kabbale. Comme ce désir est indépendant du corps, quiconque l’acquiert commence à sentir son existence comme éternelle.

Toute chose dans notre monde, y compris l’amour, est déterminée par le désir égoïste de recevoir du plaisir. A la fois les humains et les animaux achètent et échangent l’amour, comme pour tout autre type de plaisir ou de satisfaction. Cela montre, encore une fois, que nos désirs restent dans les limites du niveau animal.

De l’amour

L’amour est caractérisé par le don. J’aime – veut dire que je donne, je me réjouis en faisant plaisir à l’autre. Comment pourrais-je faire plaisir à l’autre ? Avec quoi puis-je lui faire plaisir ? Par mon attitude à son égard. Comment peut-il recevoir du plaisir de moi ? Seulement s’il m’aime. Dans ce cas si j’ai une relation pleine avec lui, il reçoit du plaisir de celle-ci. Cependant si je ne l’aime pas, je percevrai sa bonne attitude à mon égard comme de la haine, et ceci me poussera à m’éloigner de lui un peu plus.

Le Créateur a une relation d’amour avec nous, depuis le tout début, et c’est pourquoi nous exprimons notre amour envers Lui et en relation avec Lui, pour Le contenter, pour Lui faire plaisir- parce qu’Il nous aime depuis le tout début.

Cela ne peut exister entre les gens. Seulement si nous découvrons les connexions entre moi et le Créateur, si nous désirons être connectés, pour que le sentiment d’amour pour Lui soit révélé entre nous, alors seulement nous pouvons nous aimer et l’unité apparaît entre nous. C’est parce qu’Il pourvoit Son amour, autrement dit, il doit y avoir trois forces ensemble, « Moi – l’autre – le Créateur », autrement il n’y a aucune raison pour l’amour. Il doit y avoir quelqu’un qui fournit initialement l’amour à quiconque le désire ! C’est pourquoi nous atteindrons l’amour seulement si nous incorporons le Créateur nos rapports.

L’amour ne peut pas être unilatéral. Aimer – veut dire faire plaisir à l’autre par mon attitude envers lui, et c’est possible seulement s’il m’aime depuis le début et reçoit du plaisir de mon attitude envers lui. Ainsi, l’amour ne peut seulement exister qu’entre l’homme et le Créateur, parce que le Créateur aime l’homme depuis le début. De plus, l’amour n’est possible entre les gens que si le Créateur est présent entre eux. Donc l’amour pour son conjoint, pour les animaux ou les enfants – n’est pas l’amour, mais une expression de notre attitude envers eux. C’est parce que je remplis le désir de quelqu’un d’autre pour « quelque chose», mais je n’accomplis pas son amour pour moi, parce qu’il n’existe pas. C’est pourquoi l’amour peut seulement exister si le Créateur est présent en nous comme source d’amour.

C’est pourquoi, la condition de la garantie mutuelle (Arvout) crée chez chacun la certitude que l’amour du Créateur sera révélé et sert de garantie au succès de l’amour mutuel, qui fera l’unité de tous. C’est précisément quand l’homme n’a plus besoin de rien qu’il peut être rempli d’amour et avoir l’opportunité d’exprimer son amour, comme le Créateur. C’est précisément quand chacun reçoit le sentiment d’indépendance et de sécurité (Arvout) pour le futur, que l’opportunité apparaît de développer en soi l’amour pour son ami, d’exprimer son amour pour un autre.

Page 56 des 56« Première5253545556