Category Archives: Amour

Révélez le pouvoir de l’amour

Dr. Michael LaitmanLorsque la spiritualité devient révélée à une personne, elle commence à sentir une certaine force qui occupe tout l’espace autour d’elle, qu’elle existe dans ce monde. C’est comme si l’air devient plus dense, épais et doux. C’est la force du Créateur, la force du don, la force de l’amour qui remplit le monde entier d’une personne.Nous devons l’évoquer et la demander pour qu’elle se révèle à nous comme une force qui nous relie. Par elle, nous allons commencer à nous percevoir tous comme un tout.

Nous avons juste besoin de faire plus attention à elle, recherchez-la avec amour et délicatesse. Laissons-nous commencer à la sentir!

Après le congrès: les premières conclusions

Dr. Michael LaitmanUn email que j’ai reçu: Cher Dr. Laitman, je pense que je parle pour beaucoup quand je dis que je me sens envahi par une grande déception. Que dois-je faire?

Réponse: Le dernier jour du Congrès, j’ai souvent entendu dire que beaucoup de gens avaient espéré faire la percée dans le monde spirituel au présent Congrès, et maintenant ils sont surmontés par le désespoir total!

Je vais le dire d’emblée: Personnellement, je suis stupéfait par le résultat du Congrès qui vient de se terminer. Et ce n’est pas à cause de la quantité record de participants ou de la réaction positive dans la presse, mais pour les changements internes et la maturation de chaque participant et du groupe du monde entier. Pour la toute première fois, des personnes sont passées par des états qu’elles ne seraient pas en mesure de passer individuellement. Des discernements extrêmement importants ont eu lieu à l’intérieur d’elles.

Et maintenant, quant à vos attentes: Si votre désir était pour la vraie spiritualité, pour le don et l’amour de votre voisin, vous ne subiriez aucun désespoir parce que vous avez toujours la possibilité de donner et d’aimer. Personne ne vous le donne ou ne vous l’enlève.

La première qualité spirituelle, Bina, est une aspiration à Hafetz Hessed (étant au-dessus de votre égoïsme), la sensation à l’extérieur de votre désir. Si vous aspiriez à cela, alors vous ne seriez pas préoccupé dans quel état vous êtes, parce que tout vient du Créateur et Lui seul décide, conformément à Son plan, ce qui va vous arriver à vous tous et à chacun de vous. Votre seule réaction à tout devrait être la joie et le désir d’être sous la puissance du Créateur, la qualité du don sans réserve. La Machsom est traversée par ceux qui s’enfuient de leur égoïsme et par leur accord avec les conditions pour être libéré de lui, acceptant d’assumer la condition de «tout le monde comme un » (comme un seul homme dans un cœur ou désir) et la garantie mutuelle, «un pour tous et tous pour un. »
Aucun d’entre nous a le pouvoir de s’arracher à son égoïsme. Jusqu’à présent, nous en avons parlé, mais étions incapables de discerner avec précision cette qualité à l’intérieur de nous, parce que c’est précisément la qualité qui ne nous laisse pas passer à la spiritualité, la qualité du don. Nous sommes incapables de distinguer ce qu’elle est et où elle est en nous. Elle se cache au fond de nous comme un serpent et nous ne pouvons pas l’identifier exactement, toujours prête à la confondre avec d’autres qualités.

Tout comme la douleur au cours d’une maladie, seule la douleur de la déception nous aide à reconnaître notre égoïsme et à découvrir que ce n’est pas bon, mais il est notre mauvais penchant souverain, le Pharaon. Nous devons le faire grandir tellement et être tellement déçu que nous le détestons à l’intérieur de nous et ne désirons qu’une chose – se détacher de lui. Toutefois, afin d’en arriver à cet état de désespoir, il faut d’abord que nous aspirions à cela avec notre égoïsme complet (Lo LiShma). C’est ce dont j’ai parlé avant la Congrès, que «nous sortons d’Égypte. » Et tout le monde était sûr que cela devait se faire. Si nous n’avions pas cette confiance, alors nous ne serions pas en mesure d’être déçu et de discerner précisément ce mal (Pharaon) à l’intérieur de nous, qui ne nous permet pas de remonter à la qualité du don.

Afin d’éveiller ce mal tout de suite, j’ai déclaré dès le début du Congrès que nous sommes obligés d’atteindre l’unité, que tous nos travaux au Congrès doivent être fait par le biais de la recherche profonde de nous-mêmes et notre attitude vis àvis de l’ensemble des amis. Cependant, au lieu de la «révélation du ciel » que nous attendions, il a immédiatement entraîné une descente, nous nous sommes refroidis. Avec ma prière de recherche de l’unité et de monter au-dessus de nous, au-dessus de son «moi», je voulais montrer aux participants du Congrès que nous ne sommes pas prêts pour cela encore, et en conséquence de ce sentiment des participants sont entrés en transe.

D’une part j’ai été très heureux de cet état de « la connaissance du mal. » Mais d’autre part, j’ai commencé à craindre que le groupe ne soit pas en mesure de sortir de cet état dans un délai aussi court. C’est comme une personne malade qui découvre la douleur et doit comprendre que cela indique une maladie, puis commencer à la traiter avec l’aide d’un médecin, le Créateur. Par ailleurs, 30 à 40% des participants du Congrès étaient de nouvelles personnes à la Kabbale et ne comprenaient pas ce qui leur arrivait du tout. Par conséquent, il a été décidé d’arrêter d’un coup à Pharaon, vos espoirs égoïstes afin de monter au-dessus d’eux.

Cependant, ce sont précisément ces processus que nous avons connus qui nous préparent pour le passage – qui n’est pas égoïste, qui aspire à révéler l’accomplissement, mais qui désire mettre en évidence la possibilité de donner, de s’unir « comme un seul homme dans un seul cœur, » en accord à la garantie mutuelle. Le résultat du Congrès est le premier coup porté à Pharaon – notre amour-propre, nos espoirs égoïste de « briser la Machsom » et recevoir le monde supérieur, ainsi que ce monde intérieur de nous, à l’intérieur de nos désirs, à l’intérieur de notre accomplissement.
Baal HaSoulam écrit que quand une personne atteint la limite spirituelle, elle est convaincue que le monde spirituel ne lui appartient pas et c’est alors seulement qu’elle brise la Klipa, la limite, et acquiert la qualité du don.

La révélation de notre refus a eu lieu immédiatement, à ma toute première conférence, lorsque j’ai dit au début que, plutôt que des actions extérieures, nous avons à fouiller à l’intérieur de nous-mêmes, dans la connexion entre nous, dans la garantie mutuelle. Immédiatement, tout a tourné à la glace! Notre égoïsme est arrivée, mais cette révélation du mal en nous est aussi un grand accomplissement qui a été provoquée par nul autre que notre unité (la sainteté de la journée).

Au cours de notre Congrès, nous avons découvert que Pharaon est en nous et non en dehors. Il a obtenu son premier coup par le fait que nous sommes déçus des résultats du Congrès. Nous avons pensé (nous étant Pharaon) que nous allions recevoir quelque chose en nous, mais nous n’avons rien reçu. C’est le premier coup de Pharaon, dans notre égoïsme. Nous avons découvert que nous ne recevrons rien à l’intérieur de notre désir égoïste.

Nous avons maintenant une plus grande capacité de dire dans quelles qualités la spiritualité doit devenir révélé l’intérieur de nous. Nous avons une meilleure compréhension que cela ne se fera pas à l’intérieur de Pharaon, et sur ce que cela signifie de penser au Supérieur. Cela signifie ne pas penser à soi-même. Pour l’instant, chacun de nous tremblait tout simplement par impatience: Quand le miracle se produira-il et recevrons-nous tout dans ce monde avec le monde spirituel – à l’intérieur de nous! Maintenant, nous avons un nouveau sentiment de la nécessité de se séparer de la chose qui nous apporte cette déception, et c’est le début du rejet de l’égoïsme.

Nous avons payé un prix élevé pour cette leçon, mais il en coûte beaucoup plus que cela. C’est précisément la déception, le coup porté à notre amour-propre, notre égoïsme, nos espoirs de recevoir, qui est la plus grande acquisition que nous pourrions souhaiter, et je suis heureux en voyant les égoïstes qui sont déçus.

Maintenant, vous devez seulement réaliser ce qui s’est passé pour vous. En fonction de la préparation de chaque personne, une partie d’entre vous le réalise mentalement, et une autre partie expérimenteront encore plusieurs déceptions dans vos sensations, et puis vous le réaliserez. En tout cas il y aura une seule conclusion: Une personne ne sera plus liée indissolublement à son égoïsme. C’est précisément ce coup à notre espoir injustifiée, égoïste, qui nous aidera à commencer à s’en éloigner (Pharaon)!

Il est possible que nous ayons encore besoin de faire l’expérience de plus de coups, mais ils seront déjà dirigés dans la même direction que nous avons acquis à ce Congrès. Peut-être que nous serons en mesure de passer par eux, non seulement à des Congrès, mais à l’intérieur de notre connexion virtuelle quotidienne, dans la sensation que nous venons d’acquérir ensemble. Pour l’instant, nous désirons vraiment une seule chose: rejeter notre égoïsme, qui est le seul mal qu’il y a, et à monter à partir de notre «moi» dans la qualité du don.
Le Créateur nous a présenté ce grand cadeau! Il n’y a rien hormis Lui! Écrivez-moi et posez des questions sur pendant les cours. Je ne vous ai pas menti, mais à votre égoïsme.

À vous avec Amour,
Dr. Laitman

De la haine à la perfection

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi avons-nous besoin de la haine?Réponse: Bien que je ne suis pas familier avec toi, il n’y a pas d’inclusion mutuelle entre nous, le lien entre nous n’est pas révélé, et je ne ressens pas la haine envers toi. Tu peux vivre quelque part en Alaska, et tu ne me préoccupes pas. Cependant, plus tu es proche de moi, plus tu entres dans mon champ de vision.

Si tu es mon voisin, je te regarde attentivement:Tu as laissé trainer des ordures quelque part, hier il y avait beaucoup de bruit venant de ton appartement, et ainsi de suite. De cette manière, nous révélons combien nous sommes connectés les uns aux autres. Cependant, nous sommes tous égoïstes. Par conséquent, notre ego, plus le lien entre nous donne naissance à la haine.

Question: Mais quand cette haine disparaîtra-t-elle?
Réponse: Elle ne va pas disparaître! Nous n’avons nulle part où aller et nulle part où fuir les uns des autres. C’est le problème! Nous devons parvenir à la paix et l’entente entre nous au-dessus de notre haine sans la détruire, mais en nous haussant au-dessus. Ceci constitue la réalisation de la perfection, comme il est écrit: «l’amourcouvrira tous les péchés! » Le mot « Shalom » en hébreu signifie la perfection (Shlemout).

L’amour est la plus puissante des armes

Dr. Michael LaitmanNous voulons tous vivre dans un monde bâti sur l’amour mais personne ne croit que cela soit possible. L’amour existe seulement dans les contes pour enfants parce que chaque personne comprend que ce qui est bon pour un enfant, cela rend la vie plus sûre que l’animosité.Mais que faire s’il était possible de rendre le monde comme ça? Nous vivons dans un monde qui nous est hostile, où tout le monde se bat et est en concurrence avec l’autre, et où la vie devient de pire en pire.

« Une personne est un petit monde », la colère de l’homme et la cruauté envers le monde commencent à se retourner contre lui quand il actualise ses désirs égoïstes et se déteste! Ce dédoublement de la personnalité est de plus en plus important.

Maintenant, imaginez que vous pouvez déplacer votre vue et toutes vos relations vers la trajectoire de la prise en charge et de l’amour. Et si tout d’un coup nous pourrions élever et corriger le monde entier afin que personne ne vole, personne ne blesse une autre personne, et personne n’utilise les autres à leur détriment? Nous voyons un monde inversé et personne n’aurait peur que demain sa vie soit détruite. Les gens n’auraient pas peur que demain, nous allions détruire la terre et nous ensevelir sous les déchets provenant de notre propre production.

L’amour nous obligerait à agir de la meilleure manière et la plus correcte. Nous n’aurions pas à chercher des milliards de professions juste pour garder la population occupée, à produire de choses dont personne n’a besoin. Même s’ils ne travaillaient pas, chaque personne recevrait ce dont il a besoin parce que les gens n’auraient pas aussi besoin d’un excès parce qu’ils vivraient dans un monde chaleureux, amiable.

Ensuite, nous ne polluerions pas la terre avec des produits inutiles, ce qui est 90% de toutes les choses en cours de production. Si nous regardons la nature, il n’y a rien de perdu. Regardez comment la vie est organisée dans le règne animal, depuis le début de la création à sa fin, dans toutes les formes qui sont incluse dans le cycle de la nature où tout est utilisé à plusieurs reprises à la capacité de 100%.

Tous les cycles sont tout à fait fermés, à l’exception de ce que l’homme fait. Lorsque l’homme produit quelque chose, il ne le retourne pas à la nature sous la forme naturelle, mais seulement sous forme de toxines qui empoisonnent la nature.

Cependant, si nous nous traitions les uns les autres avec amour, nous rendrions le monde absolument propre! L’amour ferait en sorte que nous ne demanderions pas d’excédent pour nous et puis tout se normaliserait. Comment différentes les choses seraient à comparé d’aujourd’hui où tous les océans sont pleins d’ordures et de déchets radioactifs.
La seule chose qui nous manque dans notre monde est l’attention vers l’autre et la participation mutuelle dans le système intégré, et nous y arriverons par désespoir.

La formule intérieure du système intégré

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la loi du système de l’Arvout (garantie mutuelle)?

Réponse: La loi de ce système est la réciprocité absolue. C’est ainsi qu’il est décrit dans la Torah: « Comme un homme dans un seul cœur. » Cela signifie que le seul désir dans l’ensemble du système, le don mutuel, est réalisé dans l’adhérence avec le Créateur. La loi est définie par le mot «un», comme dans «l’unité».

On pourrait dire que l’unité de «un» ne peut pas être une loi. Mais la définition de «un» contient de nombreuses propriétés différentes connectées les unes aux autres au-dessus de la haine et du rejet par les relations d’amour et de don. C’est la formule interne du système: des qualités opposées dans leur nature, sont reliés au-dessus de cette opposition par la loi de l’équivalence de forme.

C’est la façon dont notre corps et tout système intégré sont construits. Pour qu’un tel système existe, il doit être construit à partir des différentes formes et leurs parties opposées, sur lesquelles il opère une loi universelle: l’existence de l’amour pour le bien d’un but commun.

Ce n’est pas seulement un jeu

Dr. Michael LaitmanLe Créateur Lui-même Se dissimule à nous, sinon, nous ne pourrions jamais sortir de notre égoïsme. Nous sommes fiers de notre relation purement égoïste avec Lui. C’est pourquoi Il nous a donné ce monde à Sa place.Il dit: «Apprenez à les aimer, et cela indiquera que vous m’aimez! » Et puis nous allons devenir un, vous et Moi, et nous allons profiter l’un de l’autre! Et sachez que je vous donne ce jeu de sorte que vous puissiez y voir un grand moyen de progrès dans ces relations avec d’autres personnes, que nous ne pouvons avoir entre vous et Moi!

Après tout, je suis éternel, et je suis parfait: vous ne pouvez pas venir à moi avec une attitude aujourd’hui et une autre demain. Je suis la loi du don absolu, et aujourd’hui vous n’êtes pas adaptés pour cela. Par conséquent, vous n’avez aucune chance de vous approcher de Moi, et nous ne pouvons pas être ensemble!

Mais, en attendant, jouez avec ce monde. Je l’ai arrangé de manière à vous faire croire que les gens et vous-mêmes changiez. Je vous donne des amis qui aspirent au même objectif et le désir de venir à Moi. C’est peut être un jeu, mais ils sont en mesure d’évoquer en vous un grand désir pour Moi. Vous allez jouer avec eux, et eux joueront avec vous, et si vous les organisez pour qu’ils Me cherchent, cela indiquera que vous êtes vous-même sur le chemin qui mène à Moi.

Commencer à corriger votre connexion avec les autres et à parvenir à les aimer, et vous réaliserez soudain que c’est comme aimer le Créateur. Je ne peux pas Moi-même jouer avec vous comme vous êtes aujourd’hui. Mais pour vous j’ai mis en place le monde entier à votre niveau! Tout est conçu uniquement pour ça !  »

Si je perçois le monde de cette manière, alors tout ce monde va se transformer, pour moi, en un moyen d’atteindre le Créateur ! Sinon, quelque soit mon attitude à l’égard du monde, cela ira en s’aggravant. Il va toujours essayer de me réveiller pour que je m’oriente vers le Créateur.

Cependant, au lieu d’être mon ami et de marcher vers le Créateur avec moi, il agira contre moi. Après tout, il aura à me révéler à quel point je manque de connexion avec le Créateur et que je ne souhaite pas utiliser ce monde en conséquence.

La vie continuera à me battre pour me secouer et me dire: «Qu’est-ce que tu fais? Commence à m’utiliser correctement ! » Ainsi, nous voyons que toutes les tentatives pour corriger ce monde au niveau matériel, le rendent encore pire.

L’essence de la correction

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si l’ensemble de la Torah (la Kabbale) ne parle que d’amour pour les autres, alors pourquoi devrions-nous nous corriger? N’est-il pas suffisant de simplement avoir une bonne attitude les uns envers les autres? Pourquoi avons-nous à nous soucier de quelque chose d’autre?
Réponse: Nous existons au niveau le plus bas, animé; nous nous contentons de vivre et de mourir («animal» désigne une créature «vivante, animée »). Notre tâche, cependant, est de nous élever au niveau de l’homme, de devenir «semblable» au Créateur.
Mais comment puis-je monter les 125 degrés spirituels pour atteindre cet état? À cette fin, il y a une force spéciale cachée: la Torah, la Lumière. Si elle nous touche, nous évoluons et montons du niveau animé que nous percevons actuellement comme de la haine pour les autres au degré humain de l’amour pour les autres, ce qui équivaut à l’amour pour le Créateur.

L’état initial (1er) et l’état final spirituels (125e) ont déjà été établis; je sais ce que je suis en ce moment et ce que je dois devenir. Par conséquent, il n’y a pas de point dans la réflexion sur les conditions qui me sont données en ce moment ou sur ma nature. Rien n’est à moi, et tout cela a déjà été enregistré dans la racine de mon âme. Je dois simplement me concentrer sur la façon de progresser et de me corriger.

 

Je dois me concentrer moins sur les états eux-mêmes, qu’il s’agisse de me réprimander ou de me sentir bien , car un instant est plus que suffisant pour ce après quoi je dois immédiatement aspirer vers le haut. Nous ne pouvons pas nous corriger avec «politesse» ou avec «de bonnes manières ». Même au plus petit degré, nous nous corrigeons uniquement avec « amour » car sinon, ce n’est pas une correction considérée comme un «commandement».

 

Par conséquent, il est dit que la règle principale de la Torah et de tous ses commandements, est l’amour, et toute correction apportée à une partie de la volonté de recevoir est une petite réalisation de cet amour. Il n’y a rien que l’amour et la haine: le désir brisé de recevoir égoïstement et celui corrigé de donner sans réserve.

Les mondes entre nous

Dr. Michael LaitmanParfois, la langue du Zohar semble très bizarre, mais en fait, l’histoire derrière est extrêmement simple. Il y a «autrui» et «moi-même. » Il ya une distance entre nous qui se divise en cinq parties. La partie la plus reculée est ressentie comme «ce monde». Si je me connecte avec mon prochain complètement et réalise l’union totale avec lui, je sens le « monde de l’Infini. »La fait de me rapprocher de mon prochain se produit en cinq étapes: je monte dans le monde de Assiya, puis Yetzirah, Beria, Atsilout, et Adam Kadmon. Cinq mondes avec 25 étapes dans chaque marque une hausse de 125 étapes de rapprochement entre nous. Avant de commencer ce processus, alors que je suis encore de ce monde, j’ai pleinement conscience que je suis séparé de mon prochain(la réalisation du mal).

The Worlds Between Us

 

Je me perçois et le monde autour de moi dans le lien entre moi et mon prochain. « Le Zohar parle exclusivement de ce qui se passe entre nous: les niveaux minéral, végétal, animal, et parlant de la nature décrite dans le Zohar, en fait, représentent mes désirs aux niveaux minéral, végétal, animal et parlant par rapport à autru(d’autres âmes.)
Toute la Torah ne parle que des moyens de construire le lien entre moi et mon prochain. « Elle est ce qu’on appelle la« méthode de correction.  »
La Torah est la lumière cachée dans le texte, et je peux la tirer dans la mesure que je désire m’unir à l’autre. Au moment où je me connecte avec autrui, je révèle le monde Supérieur dans cette connexion et j’existe dans la spiritualité dans la mesure de cette connexion.

La grâce est trompeuse et la beauté vaine

Dr. Michael LaitmanSur la voie spirituelle, les âmes désireuses de s’unir doivent perpétuellement travailler sur la construction d’un lien entre elles. Dans ce cas, elles ne cessent d’influencer Malkhout du monde de Atsilout (la mariée) et elles s’éveillent dans une connexion Zeir ANPIN sur le niveau de la foi plutôt que de la réception de plaisir. 

Ensuite, l’alliance existe parce que nous signons le fait que nous tenons les uns aux autres seulement en raison de l’importance du but spirituel, peu importe qui paie et combien. Par exemple, si votre petite amie est belle, lorsque vous recevez du plaisir d’elle, c’est comme si vous vous étiez vendus à elle. Si vous vivez avec une femme parce qu’elle est belle, alors vous êtes « vendus » parce que vous recevez le plaisir de sa beauté, qui est comme son paiement pour vous.
C’est pourquoi nous signons une alliance qui dit que nous avançons par la foi au-dessus de la raison, ou que le don est plus important que la réception pour nous. C’est pourquoi nous recherchons constamment des moyens de renforcer nos liens par le biais du don mutuel.
Dans la mesure où je me joins à la connexion par le biais du don mutuel, je commence à remarquer combien plus laide mon épouse est (signifiant le groupe et le monde spirituel), et que mon partenaire (le Créateur) est un menteur. Alors, pourquoi ai-je signé une alliance avec lui, à qui je me suis-je obligé!? Pourtant, c’est là que vous avez la possibilité d’aller avec la foi au-dessus de la raison, de préférer le don au-dessus du calcul de la réception.

De la haine à l’amour en un instant

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le Zohar cause tant d’obscurité et de mal à se révéler. Comment une personne peut-elle demander de l’amour en voyant tant de mal? Comment puis-je demander de l’amour malgré le mal?

Réponse: Nous pensons qu’il y’a une grande distance entre la haine et l’amour, mais ce n’est pas le cas. Tout d’abord, Ils sont la même chose car tout apparaît dans le même désire. Quand vous allez de l’un vers l’autre, vous ne bougez pas dans l’espace. Plutôt, la Lumière opère un changement à l’intérieur de vous dont la conséquence est que vous vous déplacez d’une extrémité à l’autre en un instant.

Lorsque vous regardez les choses sans la Lumière, vous ne voyez rien et tout vous est présenté comme ténèbres, ressentiments, et haine. Cependant, dès qu’il y’a de la Lumière, vous révélez le bien, l’amour, et la bonté. Il n’y a pas d’actions prolongées ici. Vous « allumez » la Lumière, et cela change immédiatement tout. Toute l’image de la réalité change instantanément.

Pour l’heure nous sommes dans la pénombre, et c’est pourquoi nous ne pouvons croire que la Lumière peut émerger en un instant. Cependant, quand elle émerge, cela arrive toujours soudainement, comme lors de l’exode d’Egypte