Category Archives: Antisémitisme

L’arme des mères

The Weapon of MothersQuestion: Il y a une guerre en cours en Israël et de nombreuses mères ont le cœur brisé, en attendant le retour de leurs fils. Une mère est toujours une mère, peu importe le pays, dans lequel elle vit. Et pourtant, qui y a t-il de spécial au sujet des mères juives? Elles sont, après tout, une partie de la nation d’Israël, avec l’idée de l’unité inscrite dans leur cœur. Qu’est ce qui différencie une mère juive des autres?

Réponse: La zone de sa responsabilité.

De nombreux pays envoient leurs soldats à la guerre, tandis que le cœur des mères se brise d’une douleur impitoyable.

Toutefois, une mère juive a une arme qui lui permet de se battre pour son fils-unique. En incitant la société israélienne à atteindre l’unité et la cohésion, ou au moins de la mettre sur cette voie, elle défend ainsi activement ses enfants. plus elle est convaincante, en apportant le message de l’unité de la nation, plus infaillible est la protection qu’elle lui apporte.

Certes, ce doit être une réelle unité, le genre dont la sagesse de la Kabbale parle quand elle explique que l’unité se concrétise par le biais de la Lumière qui ramène vers le bien, ou en d’autres termes, grâce à une force spéciale de la nature. C’est parce que la nature est, en réalité, une force unifiée, et nous devons la réveiller pour transformer notre haine en amour. Il est écrit que l’amour couvrira tous les crimes, ce qui signifie toutes les différences et les conflits entre nous. Par conséquent, plutôt que le Dôme de fer, ce dont nous avons besoin, c’est que le dôme de l’amour se propage au-dessus de nous. Lui et rien d’autre, déviera tous les assauts.

Si seulement les mères israéliennes se rendaient compte que c’est notre véritable arme , je suis certain que cette guerre serait la dernière.

D’un programme de télévision «Une nouvelle vie», n ° 423, « Les Mères des soldats »

Un système de réception et un système d’intention

Dr. Michael LaitmanLes gens qui ont une étincelle, une particule de la nature supérieure, ne se corrigent pas eux-mêmes comme tout le reste des sept milliards de personnes, parce que grâce à cette étincelle, nous pouvons nous connecter à la source de la Lumière, à la source du don sans réserve, à la puissance du don.

Cela signifie que nous incluons deux systèmes en nous : un système de réception et un système d’intention, ce qui veut dire le don. En nous, il y a un désir qui est dirigé vers nous-mêmes. Outre cela, nous avons un point dans le désir, une étincelle qui peut être développée dans un système séparé.

Si nous développons cette étincelle dans le système du don, en d’autres termes, si nous acquérons une intention d’agir pour le bien des autres, alors nos actes seront sans importance. Ils seront toujours sous le contrôle de l’intention pour le don sans réserve.

Il s’ensuit que cette intention pour l’amour du don permettra de déterminer l’ensemble de mes actes et de mon comportement. Ce n’est pas grave si je reçois des autres ou si je donne aux autres physiquement dans ce monde. Mon intention sera toujours déterminée de telle sorte que tous mes actes soient destinés pour le bien des autres, et cela est toujours plus important que mon propre bien.

Une partie de l’âme collective qui fonctionne selon ce programme appartient à la tête du Partsouf spirituel. Grâce à la Lumière, nous pouvons créer des pensées, des actions, des intentions et des objectifs qui sont vraiment pour le bien des autres, et je les utiliserai au-delà des bénéfices personnels. Toute émotion et pensée, force et compréhension, je le mets au service du bien des autres. J’adhère aux autres et fais tout pour leur bien.

De telles modifications ne sont possibles que grâce à la Lumière qui Répare. Pour les sept milliards formant l’Humanité, la Lumière révèle seulement à quel point ils sont connectés les uns aux autres, et ainsi ils cessent de se faire du mal l’un à l’autre et deviennent un seul corps, qui est toujours égoïste. Tous agissent pour leur propre bien comme une seule famille.

Nous devons créer une autre connexion entre nous où notre intention sera entièrement pour le bénéfice des autres, comme il est écrit : « Aime ton prochain comme toi-même. » Ce n’est pas que je ne nuis pas à autrui, en sachant que, par ce biais, je me cause du tort. Je ne cherche pas du tout à savoir si cela va se retourner contre moi en quelque sorte. Au contraire, je pense et j’agis uniquement pour le bénéfice de l’autre personne, sans vérifier comment cela va m’affecter en bien ou en mal. C’est ce qu’on appelle travailler au-dessus mon ego. C’est travailler avec la foi, en d’autres termes, avec le don sans réserve.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 13/07/14, Shamati n°60

Il n’est pas trop tard pour prendre le bon chemin

Dr. Michael LaitmanQuestion : Au cours des dernières années, la situation d’un état d’urgence et d’attaques de roquettes s’est répétée plusieurs fois et l’on parle constamment de la nécessité de se connecter et de s’unir, mais personne ne veut nous écouter. Quel est le problème ici ? Est-ce que les gens ne sont pas encore prêts ou bien nous ne savons pas comment expliquer les choses ?

Réponse : Je ne peux pas blâmer nos ennemis de vouloir nous détruire et je ne peux pas blâmer le peuple d’Israël de ne pas comprendre ce qui se passe et pourquoi cette situation se reproduit encore et encore. Les seuls à blâmer sont les gens qui savent comment effectuer la correction, mais qui sont trop paresseux pour faire leur travail et ne sont pas pressés d’utiliser tous les moyens dont ils disposent pour apporter la méthode de correction à la population, non seulement pour la nation d’Israël mais pour le monde entier aussi.

Puisque nous sommes dans l’ère de la fin de la correction, nous pouvons en parler à tout le monde, y compris nos ennemis. Nous ressentirons qu’ils le comprennent et le reconnaissent. Ils vont découvrir ce qu’est la source de leur antisémitisme, leur haine meurtrière des Juifs, et pourquoi le destin nous maintient dans un conflit permanent qui apporte aussi de grandes souffrances et des guerres pour les Arabes eux-mêmes.

Ils sont également dans une mauvaise position, et bien qu’ils soient fiers de leur pouvoir, ils souffrent réellement. Ainsi, ils devraient comprendre la raison de leur souffrance.

Il est clair que rien n’aidera ici. Nous pouvons détruire tous les terroristes, mais le lendemain, de nouveaux viendront. Nos ennemis ont suffisamment de gens et de missiles pour bombarder chaque centimètre de notre territoire. Il n’y a pas un morceau de terre en Israël qui soit à l’abri des missiles et où les gens pourraient vivre en paix.

Nous et les Arabes sommes bien conscients de cela. Mais cette confrontation se déroule sur une certaine frontière, car le peuple d’Israël est obligé de remplir sa mission et en même temps, on nous donne un peu de temps pour le faire, afin de la remplir dans le bon et droit chemin de la Lumière, dans le chemin de « je hâterai » (Akhishena). Si nous ne le faisons pas, nous nous apprêtons à vivre les moments terribles décrits par les prophètes.

De KabTV, « La Mission du Peuple d’Israël » du 08/07/14

Il n’y a rien à envier

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi voulons-nous naturellement recevoir la Torah comme une sorte de bien, que nous sommes « supposés » recevoir?

Réponse: Et qui a dit que la Torah, la méthode de correction, est perçue comme bonne?

Il est dit: « . J’ai créé le mauvais penchant, et j’ai créé la Torah comme une épice » Le Créateur a créé, d’une part, le mal, et d’autre part, une «épice», contre elle, la force de correction . Mais quel bien y-at-il en elle? Qu’est-ce qui est bon si j’ai une voiture en panne qui doit être réparée?

Regardez le monde. Qui envie le peuple juif parce qu’ils ont reçu la Torah? Sauf les gens qui sont attirés par le but de la création, de la correction, d’autres peuvent apporter une variété de définitions de la Torah, et personne ne nomme la Lumière qui ramène vers le bien. Personne ne dira que l’essence de la Torah est la correction du mal de soi-même et que nous devons nous plonger dans ce processus.

Notre définition de la Torah comme la Lumière qui ramène vers le bien ne semble pas de bon augure. Nous parlons de la force de la correction qui confronte tout le mal qui doit nous être révélé. L révélation du mal est toujours très désagréable, inconfortable, et pas douce. C’est quelque chose de terrible: une grave maladie et un remède pour elle.

Ce n’est pas une coïncidence si les enfants passent par certaines maladies qui assureront leur immunité ensuite. Nous avons besoin de l’expérience de chaque état en chemin, en découvrant le mal dans chacun, souffrant de cette maladie, puis le corriger.

Alors, qui a en besoin ? Dans la définition correcte de ce mot, le terme «Israël», ne promet pas une belle vie à personne. Si vous regardez l’histoire du peuple juif, alors il n’y a rien à envier. Seule une poignée de personnes dans le monde sont liées à Israël pour partager son sort. Peut-être qu’elles ont peut-être hérité de leur attraction de la Reshimot (souvenirs) des tribus perdues.

Il est difficile de s’attendre à un afflux massif là où nous travaillons contre l’égoïsme.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 09/07/14, «L’unité du peuple »

S’exposer aux rayons vivifiants de la lumière

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que nous voulions résoudre un certain problème. De quelle manière devons-nous mener la discussion pour arriver à atteindre une forme circulaire?

Réponse: Tout d’abord, il faut définir ce qu’est la forme du cercle, quels sont les avantages de notre connexion, quelle est la forme de l’union envers laquelle nous aspirons, pour quelle raison nous en avons besoin?

Lorsque nous avons un problème commun, nous nous réunissons d’une manière naturelle, comme les animaux qui s’entassent immédiatement dans un troupeau en cas de danger. Parlons donc du fait que nous soyons capables de surmonter n’importe quel problème grâce à l’union. Il est possible de résoudre n’importe quelle situation si nous arrivons à atteindre une bonne connexion.

Question: Chaque année, une situation critique arrive qui attire l’attention de tout le monde: les opérations militaires ou des situations d’urgence. Pourquoi ces problèmes ne finissent jamais?

Réponse: Les problèmes continuent à se produire puisque nous ne nous unissons pas conformément à l’appel du temps. Nous sommes tenus d’avancer constamment en renforçant de plus en plus notre union. Mais nous ne le faisons pas et nous n’y prêtons pas attention. Nous ne suivons pas ce que nous dit la Torah sur la nécessité d’aimer son prochain comme soi-même, sur l’amour envers les amis, sur la nécessité de devenir la lumière pour les peuples du monde.

Telle est la mission d’Israël en tant que partie spéciale de l’univers, qui doit relier l’ensemble de la réalité à la force supérieure de don et de l’amour, avec la lumière supérieure qui ramène vers le bien. Il existe une telle force dans la nature et si nous apprenons à utiliser, nous gagnerons beaucoup de choses.

Afin de l’utiliser, nous avons besoin de prendre une forme semblable à cette force – une forme circulaire. Si nous devenons semblables à la puissance supérieure, elle commencera à nous influencer en fonction de cette similitude. Elle se rapprochera de nous et va résoudre tous nos problèmes, puisqu’ils sont causés uniquement par le fait que la lumière est loin de nous.

C’est comme si nous ouvrions la lumière du soleil qui éclaire et donne la vie à tout, ou comme si nous connectons le système à une prise électrique et le système commence à bouger, à s’animer. Notre connexion incite le champs de la force supérieure de nous influencer et ainsi elle nous débarrasse de tous les malheurs, nous commençons à nous développer d’une manière agréable et notre état s’améliore.

Tout ce que nous devons faire – c’est d’organiser des tables rondes, des ateliers. Grâce à ces outils nous nous assimilons avec le champs de la force bénéfique et il agit sur nous. Donc au lieu d’agir d’une manière inverse, comme c’est le cas avec notre nature égoïste habituelle, il commence à nous affecter positivement.

Cet effet bénéfique changera notre vie pour le meilleur dans tous les domaines. Essayez donc et vous verrez. La Kabbale nous le promet. Et tous les problèmes seront résolus grâce à notre connection pratique d’une manière empirique.

De l’émission “La rencontre des mondes”,  “La consience d’Israel”, émission N3 du 18 juin 2014.

 

L’antisémitisme est-il de retour en Europe?

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (de The National Interest ): «Le statut des Juifs en Europe reste une question délicate. Au moins c’est ce suggère un nouveau sondage réalisé par l’Agence de l’UE pour les droits fondamentaux. L’enquête, qui sera publiée dans son intégralité en novembre, a révélé que près d’un quart des juifs européens évitent de faire les choses ou de porter des symboles qui pourraient permettre aux gens de les identifier comme juif. Et les chiffres sont pires dans certains endroits : Quarante -neuf pour cent des Juifs utopiques suédois évitent les vêtements et les symboles  juifs reconnaissables en public.

 » Quatre-vingt- huit pour cent des Juifs français ont déclaré que l’antisémitisme a empiré au cours des cinq dernières années. Trente pour cent des juifs hongrois ont été victimes d’un incident antisémite dans les douze derniers mois. Et à travers l’Europe, les deux tiers ont dit que signaler des agressions et autres incidents antisémites à la police ne valait pas la peine, ou ne ferait aucune différence . …

 » Qui est à blâmer ? Les médias voudraient vous faire croire que c’est l’extrême droite et la Grèce grouillant de tee-shirt noirs dorés et des crypto fascistes brandissant leurs muscles presque partout à l’est de l’Elbe. Et le Centre Kantor montre beaucoup de violences d’extrême-droite. Mais parmi les participants à l’enquête de l’UE, beaucoup proviennent de l’Europe de l’Ouest et ont vu les choses différemment, seulement 19 pour cent sont de l’extrême droite. Vingt -deux pour cent de l’extrême gauche. Mais les musulmans d’Europe sont cités par 27 pour cent.  »

Mon commentaire: Les nations du monde ne sont pas tellement à blâmer pour la croissance de l’antisémitisme à notre époque, comme le sont les Juifs eux-mêmes, car ils ont longtemps été nécessaires pour amener «la lumière des nations du monde  » dans le forme de la méthode de correction de l’égoïsme, de tout le mal dans le monde, à travers l’enseignement de la Kabbale ou par sa version plus légère, la méthode d’éducation intégrale. Mais en tout cas, dans les endroits où l’antisémitisme éclate, il y a un vide, l’absence de  lumière et là, plus que dans d’autres endroits, les nations et les pays en souffriront.

Les gens ont besoins de ceux qui sont élus

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous surmonter l’attitude négative des gens dans le processus de diffusion, car ils n’aiment pas les élus?
Réponse: En effet, les gens n’aiment pas les élus, mais ils en ont besoin. Si vous tendez la main aux gens avec amour, comme un médecin à un patient, et l’aura de la préoccupation rayonne de vous, les gens ne sentiront pas la négligence ni l’arrogance. Ils vous comprendront  bien.
Vous devez les traiter comme vos enfants que vous aimez, et votre amour vous oblige à être en dessous d’eux. Cela signifie que leurs désirs domineront sur vous. Les enfants sentent cela et ont le pouvoir sur les adultes, qui, d’une part, sont l’autorité pour eux, et d’autre part, doivent tout leur fournir. Donc, tout dépend de la façon dont nous nous positionnons.
Du congrès de Novosibirsk du 09/12/12, Leçon 6

Un devoir envers l’humanité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourriez-vous s’il vous plaît nous expliquer pourquoi vous, en tant que kabbaliste, conduisant le monde entier à l’unité, accordez une attention particulière aux Juifs et à Israël? La Kabbale, en tant que la méthode de correction générale, n’appartiennent-elle pas à toutes les nations?

Réponse: Je peux vous assurer que je viens seulement de la nécessité d’une correction intégrale universelle du monde, je vois le but de réunir tout le monde dans un désir de révéler le Créateur en nous. En outre, dans cette révélation le Créateur se manifeste précisément dans les désirs des nations du monde. Mais la révélation elle-même se fait par ceux qui étaient en elle dans leurs réincarnations précédentes, et ce sont les Juifs d’aujourd’hui, même s’ils ne se doutent pas cela.

Pour corriger le monde, ils doivent être mis, dans la mesure du possible, d’étudier la Kabbale. Qui les y mène est tous ceux dans lesquels le point dans le cœur est éveillé, aussi bien Juifs que non-Juifs, tous les membres du groupe mondial de Kabbale Bnei Baruch. Leurs études attirent l’Ohr Makif, la Lumière qui corrige l’égoïsme, vers eux et à travers eux en tant que Juifs à l’ensemble de l’humanité à travers le réseau interne de connexion de tous les êtres créés dans un système unifié intégral.

C’est pourquoi les nations du monde ressentent inconsciemment que les Juifs ont un secret (complot), et qu’ils sont la cause de la souffrance dans le monde. Ainsi, il est nécessaire d’appeler les Juifs, portant les gènes du monde spirituel (Reshimot) depuis le temps où ils étaient dans Sa révélation jusqu’à la chute de ce niveau il y a 2000 ans, à remplir leur devoir envers le Créateur et l’humanité.

Voir l’explication de Baal HaSoulam dans  » Introduction au Livre du Zohar», p.60.

La méthode de l’union universelle

congrès, groupeQuestion: Pourquoi Israël est géographiquement entourée d’ennemis qui exercent sur elle une pression de tous les côtés ?

Réponse: C’est seulement ainsi que nous nous élèverons au niveau suivant, le niveau de notre interaction complète. C’est l’état dont le monde est en attente, comme un exemple venant de nous, car il ne possède pas la solution à la crise générale, tout comme nous n’avons pas la solution au conflit au Moyen-Orient. Si nous arrivons à résoudre notre problème avec l’union, alors par analogie, le monde pourra progressivement résoudre le problème de la crise.

Question: Alors ce qui se passé en Israël maintenant va se passer également dans le monde entier?

Réponse: Sans aucun doute! Parce que nous sommes ceux qui ont la méthode pour l’union universelle. Il y a deux mille ans, nous vivions selon cette méthode. À l’époque, nous étions les premiers à la réaliser à l’intérieur de nous-mêmes, et c’était sur cela que l’existence de notre Etat se fondait. Et maintenant, ce pays n’est pas en accord avec ces principes pour lesquels nous devrions exister, car nous devons vivre dans l’unité globale entre nous, nous élevant au-dessus de notre égoïsme mutuel, nous élevant au-dessus de notre nature actuelle.

Question: Alors comment devrait Israël coexister avec ses voisins aujourd’hui?

Réponse: En ne prêtant aucune attention à eux. Si nous commençons à nous concentrer sur notre propre unité, alors nous allons voir comment rapidement, en l’espace de quelques semaines, nous allons créer un champ positif à l’intérieur et autour de nous. Ils cesseront de nous ennuyer, et le monde entier va commencer à ressentir de la bonne volonté envers nous, au lieu de la haine.

Question: C’est à dire que nous ne devons pas prendre des actions défensives?

Réponse: Les actions défensives sont nécessaires, mais elles vont seulement aider temporairement. Nous devrions le faire en parallèle, mais uniquement dans le but pour nous d’avoir assez de temps pour atteindre la force d’unité qui s’appelle « garantie mutuelle. » Il existe un niveau au-dessus de toutes les autres forces dans notre monde, car il appartient au niveau de « Adam -. Humain » Actuellement, nous existons dans les niveaux de la nature minéral, végétal, et animé. Nulle part dans le monde a été créé une société qui existe comme un tout. Mais nous pouvons l’accomplir, et aujourd’hui, le monde en a besoin, car il n’a pas de solution à la crise.

Ce problème peut être résolu grâce à la connexion mutuelle, l’union correcte entre nous. C’est alors seulement que nous arriverons à un équilibre avec la nature et toutes ses propriétés, parce que si une personne s’unit aux autres correctement, il développe en lui-même une nouvelle propriété, une nouvelle force qui le soulève et influe favorablement sur tous les autres niveaux de la nature.

Ce n’est pas une union simple telle que nous sommes habitués à l’imaginer, mais une compréhension très sérieuse et sobre que sans l’unité, nous ne trouverons pas la force qui permettra d’équilibrer notre égoïsme.

Nous avons besoin d’une force positive qui va équilibrer la force négative et ensuite grâce à l’aide de ces deux forces, nous serons en mesure d’avancer et introduire cet équilibre à travers nous dans le monde. Alors, le monde va progressivement sortir de la crise, il va commencer à comprendre que, grâce à cet équilibre entre les gens, à travers mutuellement se compléter les uns les autres, ils peuvent faire face à tout ce qui se passe autour de nous. Nous appelons cela la garantie mutuelle.

Les gens deviennent unis avec leurs cœurs et les pensées, se rendant compte qu’ils appartiennent à un tout unique. Et alors, la force supérieure apparaît en eux, et il libère vraiment toutes les tensions, supprime tous les conflits dans le monde, et ramène tout dans un état d’équilibre.

D’une conférence sur la situation en Israël 22/11/12

Sortir de l’impasse

Dr. Michael LaitmanQuestion: La nature humaine est telle que, dans une situation désespérée, on est prêt à accepter toute solution, aussi illogique soit elle. Alors si Israël se trouve dans une situation vraiment critique, ils vont dire: “Alors, que peut-on faire ? Essayons de nous unir.”

Réponse: Il est impossible sans un manque, sans des souffrances. Le problème est comment alléger ces souffrances. Le peuple doit voir avant que celui-ci est le chemin bon et facile pour résoudre tous leur problèmes : politiques, militaires, économiques, idéologiques, etc., éliminer l’antisémitisme, et changer le monde entier de telle façon qu’il nous traite bien.

Mais jusqu’à ce que nous atteignions la connexion générale minimale entre nous, nous devons garder toutes nos frontières en même temps. Cependant, au moment où nous atteindrons l’unité générale, nous verrons clairement combien ces frontières sont inutiles. Nous ferons venir l’équilibre dont ce monde a besoin.

Je ne suis pas en train de fantasmer, je suis une personne très réaliste. Je parle du fait qu’il y a des forces dans ce monde que nous, la nation israélienne, pouvons utiliser, et il est dommage que nous ne faisons pas cela. Donc, c’est comme si tout le monde nous disait que nous sommes la cause de toutes les souffrances, ce qui est vrai.

Nous avons une méthode scientifique sérieuse, même si à l’extérieur il semble comme un jeu, ou nous jouons à «être des bons enfants ». Nous devons étudier et la mettre en œuvre.

D’une conversation sur la situation en Israël 22/11/12