Category Archives: Antisémitisme

La situation en Israël : un équilibre entre deux forces

laitman_232_06Question : Aujourd’hui beaucoup de gens acceptent le fait que seule la bonne connexion entre nous va nous sauver de tous nos maux. Mais en même temps, ils se rendent compte que l’homme est naturellement contre la connexion et l’unité avec les autres. Comment pouvons-nous résoudre ce problème ?

Réponse :
Il y a une méthode qu’Abraham a développée. Il ne l’a pas inventée, mais a simplement étudié la nature et a vu qu’il y a une force négative en elle qui augmente constamment entre nous et en chacun de nous, notre ego. Cependant, en même temps, il y a également une force positive dans la nature qui la contrecarre.

Nous avons besoin d’invoquer l’influence de la force positive à nous afin qu’elle équilibre la force négative et nous permette ainsi d’être dans un état d’équilibre.

Il est impossible de diriger la force négative, de se débarrasser d’elle, de la détruire ou de la soumettre, sauf en ajoutant la force positive dans notre monde. C’est la méthode qu’Abraham découvrit.

Depuis lors, le peuple d’Israël l’a utilisée. En effet, il y eut de bons moments dans notre histoire où nous pouvions utiliser la force positive pour équilibrer la force négative à l’intérieur de nous et nous amener à une vie équilibrée, bonne et paisible.

Mais cela n’a pas toujours été le cas tout au long de notre histoire. Ce n’est pas arrivé depuis 2.000 ans lorsque nous n’avons pas réussi à maintenir l’équilibre entre les deux forces : la force négative, notre ego, a grandi, ce qui a conduit à la destruction du Temple.

Aujourd’hui, nous sommes dans la même situation. Les lois de la nature n’ont pas changé. Nous devons apprendre à attirer la force positive afin d’équilibrer la force négative. Nous ne serons pas en mesure de survivre sans la force négative parce que, après tout, le monde entier existe en raison des contraires : le plus et le moins, le chaud et le froid, la pression et le vide, etc.

Il y a toujours deux forces opposées, et la perfection dépend de l’équilibre entre elles. Le problème de l’humanité est que nous fonctionnons par la force négative seulement, tandis que la force positive ne peut être atteinte que grâce à la sagesse de la Kabbale, la méthode qu’Abraham a découverte. Nous, ses descendants, pouvons stimuler cette force positive pour équilibrer la force négative et ainsi apporter la paix, la tranquillité, la prospérité, la bonté, la perfection et la plénitude dans le monde entier.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 18/10/15

Devons-nous seulement attendre que tout se calme ?

laitman_547_06Question : Pourquoi les gens prennent-ils la vague de terrorisme de manière passive, en disant qu’il nous suffit d’attendre et que tout se calme ?

Réponse : Une personne ne voit pas le tableau d’ensemble, les processus internes qui se produisent à l’intérieur de la nature, comment nous nous préparons constamment de nouveaux problèmes qui sont sur le point de se produire dans l’avenir. Nous invitons tout le monde à venir apprendre la sagesse de la Kabbale, pour comprendre comment tout est arrangé. L’amour des autres est la principale loi de la Torah et de la sagesse de la Kabbale. Tout porte uniquement sur cela.

Dans Sefer HaTodah, il est écrit que nous devons renforcer notre unité afin que les ennemis n’aient aucun contrôle sur nous, et si nous voyons aujourd’hui que les ennemis se lèvent et nous accablent, cela signifie qu’il n’y a pas d’unité entre nous, même pas la quantité minimum dont nous avons besoin maintenant.

Question : Donc, que faut-il faire pratiquement ?

Réponse : Tout d’abord, il est nécessaire d’apprendre ou tout au moins d’allumer notre chaîne, Chaine 66, pour comprendre ce dont la sagesse de la Kabbale parle. Cela aura une influence positive sur tout le monde et permettra à la force supérieure de commencer à nous unir.

Je tiens à souligner que nous ne nous unissons pas grâce à notre propre pouvoir. Nous faisons simplement en sorte que le pouvoir qui est déjà dans la nature nous connecte. Si nous voulons qu’il fasse ce travail sur nous, il réalisera notre connexion et notre unité.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 11/10/15

Notre bonne attitude

Laitman_514_02Question : A quoi un pays fort comme Israël devrait-il ressembler ?

Réponse :
Israël a besoin de savoir une seule chose : nous devons tous parvenir à l’amour et à l’entraide, la garantie mutuelle et l’unité, sans faire aux autres ce que nous détestons et en aimant le prochain comme nous-mêmes.

Ce sont les conditions pour le peuple d’Israël afin d’exister comme une force positive au centre de l’univers, qui détermine le bon avenir du monde entier.

De ce fait, les terroristes auront tout simplement nulle part d’où apparaître. Nous n’aurons plus besoin de penser comment se débarrasser de l’Intifada. La force que nous allons générer avec notre bonne attitude envers ceux qui sont comme nous, les Israéliens, aura une incidence sur le monde entier et l’amènera à un état merveilleux.

En conséquence, le monde va commencer à traiter Israël comme une force de bonté : tout le monde le protègera, l’aidera et s’en préoccupera de toutes les manières possibles. Comme il est écrit, les nations du monde emmeneront les fils et soulèveront les filles d’Israël sur leurs épaules et les amèneront à Jérusalem.

Question :
Croyez-vous que cette citation du prophète Isaïe et toutes les autres prophéties sur un monde harmonieux et merveilleux se réaliseront dans la pratique ?

Réponse :
Bien sûr ! Bien qu’il semble que nous puissions être en train d’aller dans la direction opposée, tel est précisément le moment le plus approprié pour commencer à réaliser ces prophéties.

Voilà pourquoi la science de la Kabbale a été révélée comme la méthode de correction de nos relations et nous permet de faire exactement cela. Je nous souhaite de réussir en l’appliquant!

De KabTV, « Une Vie Nouvelle » du 08/10/15

Qui détermine l’état du monde ?

laitman_259_02Au cours de ces dernières décennies, le monde est entré dans une période de crise, tout comme le monde l’a connue dans l’ancienne Babylone. En particulier, les Juifs alors ont commencé à exister comme un seul peuple uni, et après cela ils tombèrent de ce niveau et furent dispersés à travers le monde.

La sagesse de la Kabbale met en garde contre la répétition de la crise mondiale générale, elle a ainsi offert simultanément un manuel d’instruction et un guide qui explique ce que les Juifs doivent faire pour atteindre à nouveau l’union, devenant un phare pour les nations et amenant le monde vers le bien.

Si à présent, lorsque nous sommes séparés, nous commençons volontiers à nous connecter, cela établira la bonne voie pour le monde afin de réaliser sa mission. Tous les leaders antisémites ont très bien compris que nous déterminons l’état du monde ; ils nous reprenaient et nous condamnaient pour le fait de ne pas remplir notre rôle. De ce fait, si nous souhaitons le bien pour nous-mêmes et pour toute l’humanité et que nous voulons mettre un terme à l’antisémitisme, nous devons nous rappeler que tout dépend uniquement de nous et non pas du monde. Le monde est seulement le résultat de notre état interne.

D’après une interview sur RTN, New York, le 21/07/15

Le monde attend le bonheur

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce qui fait du peuple Juif le peuple élu selon la sagesse de la Kabbale ?

Réponse :
Le peuple Juif est considéré comme le peuple élu parce qu’il est le premier qui doit apprendre et adopter la méthode kabbalistique et l’apporter à toute l’humanité.

Mais en attendant, le fait que nous soyons le peuple élu se reflète négativement sur nous parce que nous ne remplissons pas notre rôle. C’est la raison pour laquelle nous ressentons l’attitude négative du monde envers nous. Nous devons comprendre pourquoi nous sommes excommuniés, pourquoi nous avons souffert à travers l’histoire, et pourquoi tout le monde nous hait, y compris les pays avec lesquels nous n’avons jamais eu aucun contact, et pourquoi cette haine émerge encore et encore. Nous devons faire très attention à cela car cette attitude à notre égard découle de la loi générale de la nature.

Si nous l’examinons comme un processus naturel et commençons à l’étudier et à l’explorer, la sagesse de la Kabbale explique tout très simplement : nous devons apporter la méthode de l’unité au monde, surtout en ce moment où l’humanité est si divisée. Le monde est en crise : les familles se disloquent, les pays sont détruits, tout se désintègre, et l’homme est brisé intérieurement. C’est en fait dans ces temps, selon toutes les sources, que la méthode kabbalistique est la plus vitale et nécessaire.

Mais parce que nous ne l’amenons pas au monde, l’humanité va accroître ses revendications selon lesquelles nous sommes la raison de toutes les afflictions parce que nous n’apportons pas le bonheur au monde, et cela parce que nous sommes les seuls qui puissions le faire.

D’après une interview sur RTN, New York, le 21/07/15

A propos de l’antisémitisme en Amérique

Laitman_408Question : Quelle est votre opinion sur la vague antisémitisme croissante, même sur les campus universitaires en Amérique ?

Réponse :
Il y a une seule chose que je peux suggérer: étudiez la sagesse de la Kabbale, qui expliquera la raison de ce qui se passe. Ils peuvent au moins lire mon article dans le New York Times qui a été publié le 20 Septembre 2014. Le chemin de notre développement est prédéfini et prédéterminé, et nous devons seulement essayer d’être compatible avec lui afin de se sentir bien.

Je conseille et souhaite que les étudiants Juifs explorent et étudient le développement de l’humanité (voir notre site) et de suivre les cadres de notre nation dans l’accomplissement de sa mission. Comme tout un chacun, les Juifs et les autres nations ont chacun le chemin qui a été désigné spécialement pour eux par la nature, et en le suivant nous évitons de grandes souffrances, qui se rapprochent de nous à une vitesse alarmante.

Créer un peuple du rassemblement des exilés

laitman_749_01Les juifs de diaspora sont retournés dans leur pays. Mais est-il possible de les appeler un peuple ? C’est un rassemblement d’exilés (Kibboutz Galouyoth), une collection de fragments et pas plus que cela. Ils ne collent même pas ensemble.

Question :
Mais c’est aussi un processus spirituel, autrement pourrions-nous être en mesure de retourner en terre d’Israël ?

Réponse :
Certes, tout est géré par des forces qui poussent chacun de nous et nous tous ensemble vers un but particulier. Il s’agit d’un comportement global collectif.

Question :
Alors, qu’est-ce qui a changé en ce qui concerne notre peuple après son retour sur notre terre ?

Réponse :
Rien. Une occasion nous a été donnée pour créer un seul peuple uni de nous-mêmes comme cela l’était à l’époque d’Abraham, qui est ce que les kabbalistes nous appellent à faire. Et tout le reste dépend de nous : c’est à nous de comprendre la mission et la possibilité de la réaliser parmi les gens que nous devons réussir à amener à l’union.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 23/06/15

Les Juifs sont coupables de quoi ?

laitman_560Inconsciemment les nations du monde exigent de nous la méthode kabbalistique. Cela a même commencé dans l’ancienne Babylone lorsque nous nous sommes déconnectés du reste grâce à notre méthode d’existence et en voyant la structure du monde et son but.

Nous avons commencé à percevoir le système de la nature à l’intérieur de nous-mêmes comme il est vraiment, et nous avons commencé à ressentir qu’il y a deux forces opposées se trouvant dans la nature : positive et négative. Les deux forces proviennent de la même source, mais s’éveillent par rapport à nous comme étant différentes. Ainsi, nous pouvons travailler avec elles, et avec leur aide en apprendre davantage sur la partie de la nature qui nous est cachée, appelée le monde supérieur, le système de direction, et entrer dedans de sorte que nous soyons influencés par lui à travers notre action mutuelle. Et il est déjà en train d’influencer le monde entier.

Mais il y a un problème. Si nous influençons l’ensemble du système de direction correctement et qu’il influe sur le monde, nous semblons bénir toute l’humanité. Mais si nous l’influençons de manière incorrecte, en ne nous connectant pas suffisamment entre nous, alors finalement nous avons une mauvaise influence sur le monde. En d’autres termes, il semble que nous « dirigeons le monde ».

Commentaire :
Ainsi l’influence des Juifs sur le monde ne se fait pas directement, mais par l’influence de la puissance supérieure ?

Réponse :
Cela n’est pas important la façon dont c’est mis en œuvre. La chose principale est que les nations du monde ressentent leur dépendance à l’égard des Juifs, et c’est ce qu’ils ne peuvent pas tolérer ! Et si les choses vont mal pour eux, alors nous sommes à blâmer ! Ceci est la source de la haine, parce que le monde est dans un état épouvantable. Et les Juifs sont toujours coupables parce qu’ils ont la possibilité d’influencer le monde à travers un pouvoir plus élevé qu’ils ne comprennent pas : il n’a pas d’image, il est impossible à percevoir, il est impossible à apaiser, il est impossible de lui apporter un sacrifice, il est impossible de faire quoi que ce soit avec lui.

Alors, comment est-il possible de s’entendre au moins d’une certaine manière ? Ce n’est pas possible !

À suivre…

De KabTV, « A propos de Notre Vie » du 04/06/15

Guider le monde vers le bien

laitman_936Commentaire : Les historiens ont commencé à parler de l’apparition de l’antisémitisme peu avant la destruction du Second Temple. Mais même avant cela, une hostilité particulière envers les Juifs existait. Mais le vrai antisémitisme est apparu particulièrement au moment où les Juifs ont commencé à se disperser partout dans le monde.

Réponse :
L’antisémitisme est apparu lorsque les Juifs ont brisé les bonnes connexions entre eux. La haine envers eux est apparue précisément à ce moment parce qu’ils ont cessé d’être la source du bien dans le monde.

Tant qu’ils étaient connectés, la bonne force atteignait le monde à travers eux. Dès qu’ils ont perdu cette connexion au temps du Rabbi Akiva, dans la période de la destruction du Second Temple, le monde a commencé à sombrer dans les ténèbres, et simultanément la haine envers les Juifs a commencé à augmenter.

Et à juste titre, parce que lorsque nous ne réalisons pas notre rôle, nous transmettons une force au monde qui les unit dans la haine commune envers nous. Mais si nous nous connectons et nous unissons au-dessus de toutes les contradictions entre nous, nous guidons l’humanité vers le bien.

À suivre…

De KabTV, « A propos de Notre Vie » du 04/06/15

Sous la pression du rassemblement

laitman_435Le Baal HaSoulam, « Les Écrits de la Dernière Génération », Introduction : … et regarde dans le passé comme on regarde dans le miroir et voit ses défauts afin de les corriger. De même, l’esprit voit ce qu’il a vécu, et corrige ses futurs comportements.

Question :
A la fin du 19ème siècle, la première émigration des Juifs de la Russie vers Israël a commencé. Précédant cela, il y avait des pogroms brutaux à Kutaisi, et après cela, à Kishinev. Cependant, les Juifs restaient encore, vivant là-bas pendant un certain temps. Pourquoi ?

Réponse :
Un développement interne a été nécessaire à la fois pour l’individu et pour les gens afin de les déplacer de leur lieu. Par exemple, vous pouvez vous asseoir et souffrir tout le temps, mais vous ne serez toujours pas assez motivé pour partir. Toutefois, lorsque vous êtes sous l’influence de la pression interne et externe, la prise de conscience de l’accumulation du mal et de l’amertume conduit l’individu ou le peuple tout entier à ne plus être en mesure de rester dans le même lieu, et ils doivent bouger.

Question :
Mais pourquoi les Juifs commencèrent-ils spécifiquement à quitter la Russie ? Après tout, l’accumulation du mal n’est pas moins arrivée en Europe également.

Réponse :
Au 19ème siècle en Europe, il y avait un calme relatif. Sur un fond général d’antisémitisme, la vie des Juifs là-bas se passait très bien, et ils ont prospéré ; tandis qu’à la même époque en Russie, le mouvement des « Black Hundreds » est devenu actif (des organisations d’extrême droite qui étaient actives entre 1905 et 1917 et qui, parmi d’autres choses, étaient également antisémites). Les Juifs ont été mis dans des colonies avec des frontières définies et ils ne pouvaient pas développer de villes ou de villages.

Le problème était que la société russe était très en retard dans la majorité de son développement comparé à la société européenne, alors que les Juifs de Russie, en fonction de leur taux d’avancement, étaient en avance sur les Russes qui vivaient avec eux. Ainsi, la Russie était comme une prison pour les Juifs. Ils ne pouvaient rien faire. Seule l’abolition du servage et le premier Congrès Sioniste à Bâle ont créé l’opportunité d’un changement d’atmosphère, et ils ont seulement pu partir.

De KabTV, « A propos de notre Vie » du 07/05/15