Category Archives: Ateliers/séminaires

Une propriété inconnue qui change l’âme

Dr. Michael LaitmanQuestion: Sous quelle forme faut-il procéder à une première rencontre avec le public externe pour les laisser avec un sentiment de chaleur?

Réponse: Pensez à ce qui est possible, peu importe. Il se pourrait que ce soit un atelier sous la forme d’un jeu.

La chose principale est pour une personne de découvrir que lorsque nous nous connectons et nous nous unissons, alors une sorte de force intérieure, de la chaleur, une « boule de framboise», apparaît parmi nous. Ce n’est pas grave ce que vous dites. « oh oh oh! Comme c’est bon! « C’est cela, rien de plus n’est nécessaire. Seulement ce sentiment devrait rester avec eux. Telle est la conclusion de la première réunion!

Cependant, il est nécessaire que ce résultat soit enregistré: Comme nous nous sommes réunis en cercle et chacun ne pensait pas à lui-, mais à la façon d’être avec tout le monde dans le centre du cercle où tous nos désirs sont réunis et toute individualité est laissée à l’extérieur de celui-ci, alors, dans le cercle, on découvre quelque chose de nouveau et d’agréable, notre enfant commun, notre sentiment partagé, et c’était si bon, si chaud, que quand nous avons regardé les autres, nous avons senti que tous nous étions proches, et ce sentiment ne se révèle que lorsque nous sommes connectés comme ceci.

Je crois que le résultat du premier tour des ateliers ou tout simplement la réunion devrait être une boule de framboise. Nous devons amener les gens à un état où ils sentent que par la connexion entre eux, une propriété particulière apparait qui leur donne de la chaleur,de l’espoir, de la confiance, et la transformation de l’âme.

 

du congrès de Sotchi 09/06/14, Leçon 1

L’adaptation des images intérieures

Dr. Michael LaitmanQuestion : Parfois, nous nous ennuyons, nous nous endormons pendant la leçon, ou nous sommes emportés par des pensées étrangères. Pourquoi le Créateur prépare-t-il les choses de cette façon ? Que veut-Il nous montrer ? Comment est-il possible de maintenir le même niveau d’intention tout le temps ?

Réponse : Lorsque vous écoutez mes leçons, vous devriez essayer de sentir chaque mot que je dis dans sa pleine profondeur. Tout est construit sur ​​votre identification avec moi.

Je ne dis rien avant d’avoir créer des images à l’intérieur de moi que je transmets ensuite verbalement aux autres, en espérant qu’ils puissent les entendre et par conséquent construire cette même image en eux. Quand nos images sont en corrélation, nous commençons un dialogue de clarifications internes de cette image : quels attributs, valeurs et mouvements se trouvent en elles.

Si vous ne formez pas d’image sensorielle interne en vous-même à partir de ce que vous entendez de moi, vous êtes probablement assis sans votre incorporation en moi et mon incorporation en vous. Là est le problème. Ainsi, après un certain temps, vous vous endormez sûrement, vous perdez le contact ainsi que le sens et le sentiment de nécessité de cette leçon.

Il y a des gens qui ne peuvent pas fonctionner de cette façon parce qu’ils pensent qu’ils en savent beaucoup. Ce qui est important pour eux, c’est de m’écouter dans le but de me contester. Je ne suis pas offensé par eux car cette attitude est naturellement imprimée en eux et il est très difficile pour eux de percevoir le matériau correctement. Je m’identifie à eux, mais ils devraient surmonter ces états car si un étudiant ne forme pas l’image que l’enseignant lui transmet à l’intérieur de lui, il n’apprend pas.

D’autre part, quand vous dialoguez avec vos amis, cela est certainement plus facile, plus simple et mieux pour vous. Tout entre vous est spécialement construit sur ​​la sympathie et l’empathie. Il est beaucoup plus facile pour vous de communiquer avec les amis parce que leur langage est beaucoup plus simple que le mien.

Nous essayons de transmettre les leçons sous la forme d’ateliers. Cette méthode aide les gens à ressentir et à se connecter au texte et à celui qui l’a écrit beaucoup plus profondément.

La clef de l’inspiration

Dr. Michael LaitmanQuestion : Peut-on créer un dispositif pratique basé sur les ateliers qui nous aiderait après s’être dispers »s et rentrés chez nous ?

Réponse : J’ai déjà parlé de ce dispositif pratique. Continuez à vous maintenir dans cet état dans lequel nous restons durant les congrès.

Il est nécessaire de faire en sorte que le voyage de retour ne nous influence pas. Rien de plus n’est nécessaire, et même si le trajet de retour a une influence, nous nous accrochons à la connexion. Ainsi vous ne pouvez pas imaginer combien notre opposition nous élèvera.

Nous avons besoin de nous accrocher à la corde qui nous élève durant ce temps tardif, lorsque l’environnement (le monde entier avec ses pensées, ses lacunes et ses objectifs) nous fait reculer. Par conséquent, nous devons nous agripper plus fortement au groupe qui va de l’avant afin que ces pensées qui nous tirent vers le bas ne nous arrachent pas de lui. Imaginez un tableau comme celui-ci. Même si nous nous accrochons à une position pendant une courte période, en dépit de tout cela, nous nous élevons encore plus haut.

De nos jours précisément, ce mouvement vers l’avant sera réalisé chez les personnes qui s’accrocheront au groupe. J’ai effectué un certain travail sur vous, et maintenant c’est à votre tour de travailler. Connectez-vous à la « station-service », et vous serez rempli d’inspiration. Maintenant, avec l’aide de cette inspiration que vous avez reçue en potentiel, vous devez la réaliser au moins un petit peu. Sinon, elle va se dissoudre avec des conséquences négatives.

Le centre du groupe est l’endroit pour résoudre tous les problèmes

Dr. Michael LaitmanQuestion: Croyez-vous que nous ayons déjà la possibilité de faire tout au centre du groupe et de résoudre toutes nos questions ?

Réponse: Si vous envisagez de progresser spirituellement , ce qui signifie vers la caractéristique du don , alors vous avez tout simplement pas d’autre choix. Le centre du groupe est le point de départ d’une voie qui nous mène par le biais de tous les mondes au monde de l’Infini . Rien d ‘autre nous est donné .

Le centre du groupe est un lieu dans lequel nous équilibrons l’autre. Tout le monde est différent, mais tous sont égaux. Tous s’aident même si tous sont différents. En cela, nous nous annulons et absorbons les désirs des autres afin de les réaliser complètement. Ensuite, nous présentons un désir complet et unifié, et de cette manière entrons dans ce canal par lequel nous nous élevons dans le monde de l’Infini.

Question: Est-il possible d’apporter des questions matérielles au centre du groupe ?

Réponse: Il est possible pour un groupe de venir avec toutes sortes de questions matérielles et d’essayer de les résoudre avec vos amis. Dans tous les cas, ce sera beaucoup plus proche de la vérité que ce que vous voulez décider par vous-même.

Si tous vos amis étaient à un niveau spirituel particulier, mutuellement équilibré ( je parle d’un groupe qui est plus ou moins correct ) , puis d’une telle manière, vous serez en mesure de résoudre les problèmes dans votre vie.

Un peu de diable en nous

Dr. Michael LaitmanQuestion : Nous jouons avec l’amour. Mais est-ce un jeu ?

Réponse : En fait, nous ne voulons pas jouer mais ressentir vraiment un sentiment de ce genre.

L’amour est un sentiment d’intégration mutuelle où je prends vos désirs et m’engage à les combler et vous prenez les miens et vous acceptez de les remplir.

Nous devons comprendre que notre âme est dans les autres, et ainsi cet amour est essentiellement égoïste à l’égard de votre véritable personnalité, mais pas en ce qui concerne celui que vous semblez être maintenant.

Question : Supposons que je sois prêt à m’annuler par rapport aux autres, mais que ce « diablotin » qui se trouve à l’intérieur de moi me suive avec tout et que je ne puisse rien faire avec lui.

Réponse : C’est très bon que vous ressentiez cela.

Question : Mais il s’agit d’une sorte d’opposition et j’ai besoin d’anéantir le diablotin.

 

Réponse : En aucune manière, non ! Nous devons vivre avec cette opposition ! Nous avons besoin de l’aimer !

Si l’obscurité et la lumière ne sont pas simultanées, alors nous ne pourrions rien atteindre. Le Kli est opposé à la lumière et nous avons besoin de les intégrer à l’aide du Massakh. Il s’agit d’une inversion terrible, d’un contraste, pas comme dans notre monde, mais entre la haine et l’amour complet. Nous ne pouvons même pas imaginer quelles terribles oppositions nous gravissons sur le cône vers le monde de l’Infini.

Et ce petit diablotin va grandir, se transformant en un gigantesque King Kong, mais en substance, il est complètement égal au Créateur, il ne s’agit que de Son dos.

Et nous devons être entre les deux parce que vous n’appartenez pas aux caractéristiques du Créateur, vous n’êtes pas le Créateur, et vous ne voulez pas faire partie de l’objet qui est Son opposé, l’ego. Dans ce que vous construisez vous-même entre eux, vous vous trouvez simultanément avec deux caractéristiques et vous vous élevez à un niveau tel que vous vous transformez, vous devenez apparemment plus élevé que le Créateur puisque vous L’atteignez à l’intérieur de l’obscurité.
Question : Supposons qu’il y ait des gens complètement neutres dans le groupe, et que je ne réagisse pas du tout à eux. Et il y a ceux qui provoquent une réaction intense en moi : je bous tout simplement. Lequel de ces cas est bon ?

Réponse : Personne d’entre nous n’est comme les autres. Tout le monde a des pensées et des sentiments différents. Par conséquent, il est nécessaire de tolérer tout le monde. Si une personne n’est pas contre le groupe, si elle accepte nos règles générales, essaie de les suivre, mais va dans le sens opposé tout le temps, alors il est nécessaire de bien la traiter. C’est parce qu’elle ne tente pas intentionnellement d’endommager le groupe. Cela ne part pas d’une mauvaise intention, et nous devons la tolérer.

De la Semaine Mondiale du Zohar, « Congrès de l’Éducation Intégrale », Jour Trois, Atelier n°5 du 04/02/14

Passer par toutes les situations

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous dites que chacun a sa place dans une leçon, même si l’on dort  c’est merveilleux.

Réponse: Je ne dis pas que c’est merveilleux, mais si une personne dort, c’est le signe que c’est son état ​.

Au cours des 12 années, quand j’étais à côté de mon professeur, j’ai eu une période d’un mois et demi où je dormais. J’avais très honte de l’admettre, j’ai essayé de donner l’impression que je ne dormais pas. J’étais dans toutes sortes d’intentions, mais, fondamentalement, je dormais  Parfois le Rabash me poussait avec son pied : «Eh bien , quoi» et je me réveillais.

Parfois, il est nécessaire de passer par des états comme ceux-ci afin de mieux comprendre les autres,  pour s’y intégrer. Même pour un instant, il est nécessaire de savoir comment se déplacer vers les autres. Et donc il n’y a pas d’états, de terribles menaces que kabbaliste ne passera pas. Vous devez passer à travers tous les états, minéral, végétal, animal et humain tous les désirs , toutes les pensées, qui existent dans la création.

De la Semaine mondiale du Zohar « Congrès d’Éducation intégrale » 3ème jour  04/02/14 , Atelier 5

La vie de l’embryon dépend du cordon ombilical

Dr. Michael LaitmanL’essentiel est de ne pas oublier la chose la plus importante : Nous devons attribuer tous les discernements, toutes les questions et toutes les excuses uniquement à la connexion au  groupe. Tout le reste appartient au monde corporel. Je peux penser à des choses sublimes, mais cela ne fait aucune différence, car ca n’a rien à voir avec la spiritualité. Une seule chose appartient à la spiritualité : ma connexion au groupe, qui est appelé la forme de l’embryon. C’est la seule chose qui appartienne à la spiritualité et c’est la seule chose qui prenneune forme de afin de donner et rien que cela!

Par conséquent, je demande, écoute et pense à certaines des questions à l’atelier, mais cela ne devrait être qu’un discernement dans mes pensées : ma connexion en cours au groupe, son style et sa manière. C’est ce qu’on appelle une forme, et c’est la chose la plus importante pour moi en ce moment. La seule chose qui compte à un moment donné est mon lien avec le groupe par lequel la forme de mon Partsouf spirituel, sa hauteur, etc est déterminée.

Peu importe ce dont nous discutons, c’est la seule chose à laquelle je pense. Cette connexion est plus importante que tout, comme le placenta ou le cordon ombilical sont pour l’embryon et rien que pour lui. Cela signifie d’être en permanence faire partie de la source, à la suite de laquelle la force de stabilisation et la force retardatrice sont évaluées seulement à l’égard d’elle à l’égard du discernement de ma connexion au groupe. Nous ne devons pas l’oublier sinon c’est comme si vous étiez accroché dans l’air en vous engageant dans de la philosophie abstraite plutôt que dans des clarifications spécifiques.

De l’atelier 18/02/2014

Avec un désir et une intelligence

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment sera le monde quand nous arrivons à la correction finale de l’humanité ?

Réponse: Toute l’humanité en elle-même constituera ensemble une unité et vivra dans un seul désir, un seul esprit qui l’absorbe et l’englobe .

Quand les gens se réunissent et commencent à s’élever au-dessus de leur égoïsme ; par conséquent, ils se développent donc complètement de façon différente et ressentent l’espace environnant.

Ils vont commencer à approfondir le lien entre eux et être détachés de ce monde pour qu’ils ne perdent plus leurs efforts en se préoccupant la satisfaction des nécessités dans ce monde .

Aujourd’hui, 1 % – 2 % de l’humanité pourrait fournir tout le nécessaire à tous les habitants de la planète, mais pas avec les excès qui remplissent maintenant les marchés, mais seulement avec des produits nécessaires. Cela nécessiterait un assez petite modernisation de la production en qui les gouvernements actuels ne veulent pas s’engager pour diverses raisons. Avec cela, les gens vont vivre raisonnablement et bien sans penser à leurs besoins fondamentaux.

Les 99% restants de la population vont commencer à être impliqués dans le renforcement de leurs relations internes à travers lesquelles de nouveaux mondes , des dimensions et univers nous seront révélés .

Le monde matériel va commencer à disparaître de nos sentiments, car il commence à être de moins en moins nécessaire pour nos sens et nous en dépendrons de moins en moins. En fin de compte, quand nous atteignons l’intégration mutuelle complète entre nous, il cessera d’exister. Nous serons dans notre interaction mutuelle à travers laquelle la seule et unique force qui existait avant le Big Bang et qui nous a créée sera dévoilée. Elle nous reliera et de nous saisira de la révélation absolue.

L’humanité doit atteindre un état d’ équilibre et l’équivalence avec cette force qui constitue la force intérieure de notre nature.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 27/11/13

Apprendre ce qu’est la lumière à partir de l’obscurité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi faut-il pour atteindre le bien devons passer par la découverte de la méchanceté de notre nature ? Et outre, dans un premier temps , nous ne réalisons même pas que ce mal est en nous,mais nous le voyons dans d’autres, jusqu’à ce que nous le transformions à la fin en nous.

Tous les défauts que nous voyons dans d’autres sont le résultat de mes propres défauts. Si je vois de mauvaises caractéristiques dans d’autres, cela signifie que ce mal était toujours en moi et maintenant il m’est révélé. Et je dois transférer la culpabilité dans ma direction, c’est-à-dire me rendre compte que c’est mon manque personnel et le corriger en moi. Mais pourquoi le Créateur me révèle le mal sous cette forme ?

Réponse: Si je me prépare à travers l’environnement, l’étude, le professeur, les sources sur le fait que  » il n’y a rien hormis Lui « , alors tous les manques et le mal que je vois dans d’autres je peux me l’attribuer immédiatement. Car il est dit , «On reproche aux autres ses propres défauts  » donc je vais être en mesure de me réjouir de tous les  » méchants qui se révèlent en moi.  » S’ils se révèlent, c’est un signe que je suis prêt à les corriger et de les transformer en de bonnes caractéristiques à travers la connexion aux amis et la  » prière de beaucoup.  »

C’est ainsi que je serai heureux de tout le mal que je découvre dans les autres et en moi. Je ne me ronge pas le sang à cause des événements ou des erreurs que j’ai faites dans le passé ou au présent mais je comprends immédiatement que cela m’est révélé dans le but de corriger le mal.

Tout dépend de la connexion entre nous qui permet de maintenir chacun dans la bonne préparation et l’intention, dans le bon état, de sorte que je vais immédiatement être prêt à accepter tout le mal que je découvre sous la bonne forme. Il s’ensuit que toutes les perturbations, les découvertes du mal en moi ou en d’autres, les erreurs qui sont faites et la clarification de la brisure, sont des moyens pour avancer.

Les erreurs ne sont pas de ma faute, mais elles m’ont été envoyés avec l’intention de m’aider à progresser. Le Créateur a créé tout le mal, le mauvais penchant. Et je n’ai besoin que de découvrir, de l’apprendre de lui, de demander la correction et de voir comment le Créateur corrige. Et de toutes ces formes opposées du mal avant mon correction et la bonne après la correction, ces manques, j’apprends la lumière au sein de l’obscurité.

Tout dépend de la mesure dans laquelle nous nous préparons à accepter toutes les découvertes des «maux» dans une bonne et correcte forme . Il est seulement nécessaire de ne jamais oublier que tout vient du Créateur et nous aider à atteindre une sensation que  » il n’y a rien hormis Lui .  »

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 19/01/14 , Atelier

Une conversation en tête à tête

Dr. Michael LaitmanChaque problème peut être résolu par la connexion entre nous. Cela sera comprise par la clarification de la brisure. Après tout, avant la brisure, il y avait un désir sous un écran. Mais comme il voulait recevoir plus que ce qui était possible en vue de donner, l’âme collective ne pouvait pas tenir l’immense lumière et se brisa.

Elle a été séparée en petits fragments de désirs individuels : l’argent, le pouvoir, la connaissance et toutes sortes de choses qui sont dans chaque personne. Tous ces désirs ont perdu l’écran anti- égoïste, en raison duquel, la satisfaction spécifique de chaque désir particulier n’était pas importante pour nous, mais sur qui nous travaillions.

Cette intention était un écran commun qui comprend tous les désirs, les caractéristiques et les inclinations, les unit en un tout unique. Mais après la disparition de l’écran, chaque désir, chaque inclinaison, chaque caractéristique a pris une vie propre au sein même de la personne, mais surtout entre les personnes. Par conséquent, nous sentons la séparation entre nous .

Il s’ensuit qu’aucun de nous n’est mauvais par lui-même! Tout le mal est entre nous, même s’il se manifeste comme si c’était moi ou d’autres qui sont mauvais. Mais l’essentiel est que c’est ainsi que le rejet entre nous est découvert. Et au sein de la personne elle-même, il n’y a pas de mal. Mais le mal est la force de rejet mutuel qui est active entre nous.

Nous devons essayer de voir que le mal n’est pas caché dans les amis et non pas en moi, mais seulement entre nous. Si nous nous élevons au-dessus et nous connectons, nous corrigeons toute cette condition. C’est ma tâche : traduire que le mal que je vois en moi ou dans tout le monde comme un problème de notre connexion non corrigée.

C’est pourquoi nous devons comprendre nos problèmes personnels et notre connaissance du mal comme une découverte de notre mal collectif. C’est précisément à partir de cela que nous sommes en mesure de construire et de stabiliser la prière collective, la  » prière de beaucoup,  » et recevoir une réponse d’en haut , c’est-à-dire corriger notre récipient collectif et rétablir son intégrité.

Le Créateur nous révèle le mal d’une manière telle qu’il nous éclaire un peu plus d’en haut par rapport aux autres. Mais chacun de nous  sent cette illumination de façon personnelle et donc en bas, nous devons nous connecter afin de Lui répondre comme un, comme s’il s’agissait d’ une conversation en tête-à – tête. Par conséquent, toutes les manques et les problèmes personnels doivent être acceptés comme notre mal commun. C’est la première étape vers la correction de notre récipient.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 19/01/14 , Atelier

Page 3 des 2012345Dernière »