Category Archives: Congrès

J’existe parce que je n’existe pas !

Nous existons à l’intérieur du Créateur, qui détermine entièrement pour nous notre sensation de la vie et de l’existence. Même si nous louons ou maudissons le Créateur, cela aussi est fait par Lui. Tout est contrôlé par le Créateur, et il n’y a pas de réalité en dehors de Lui. Dans la mesure où je m’annule devant le Créateur, je me construis et j’atteins mon essence.

Le Créateur a fabriqué une barrière, une dissimulation. Par conséquent, lorsqu’Il est complètement caché de la création, il me semble que j’existe. Mais si j’entreprends la dissimulation moi-même, alors dans cette mesure je suis capable de révéler la force supérieure et de comprendre que je n’existe pas vraiment : je ne suis que l’ombre du Créateur.

Comprendre qu’il n’y a rien hormis le Créateur est la façon dont une personne se construit. Et nous voyons une sorte de paradoxe dans le fait que nous existons dans « Rien hormis Lui ». J’existe spécifiquement parce que je n’existe pas ! Mon « Moi », mon égoïsme, créé par le Créateur, n’existe pas. Plus j’annule mon égoïsme, plus j’existe dans cette auto-annulation.

Il n’y a pas de contradiction : en comprenant qu’il n’y a rien hormis le Créateur, nous devenons grand et égal à Lui, Son partenaire, en adhérant à Lui face à face. Tout cela est dû à Sa création d’une dissimulation et à notre transformation de cette dissimulation en Lumière.

Extrait de la 2ème partie de la leçon de Kabbale, Préparation au Congrès Mondial, du 14/01/2018

Un art kabbalistique

Question : Comment pouvez-vous toucher de manière pratique le cœur de votre dizaine lors d’un atelier ?

Réponse : Il s’agit d’un art kabbalistique : comment être d’accord avec les amis dans la dizaine, créer une telle compréhension mutuelle, des relations mutuelles, et l’inclusion afin qu’ils voient le but que nous voulons atteindre comme la chose la plus importante.

Les congrès sont bons parce que nous ne sommes pas distraits par quoi que ce soit. Je suis venu ici et pour moi il n’y a personne à part les amis avec qui je me trouve maintenant. Je ne veux  penser à rien d’autre. A ce moment, je veux atteindre la sensation que nous adhérons les uns aux autres dans la dizaine où je révélerai le Créateur.

Rien ne m’interdit cela sauf moi-même. Et mes amis vont agir tout comme moi. Je dois croire que le Créateur les contrôle. Il joue avec moi à travers eux.

Si j’essaie constamment de travailler sur moi-même, de m’adapter à eux, d’adhérer à eux et de les rassembler en un seul tout, alors à l’intérieur d’eux je révèlerai le Créateur entre nous.

Extrait du congrès « Du Chaos à l’Harmonie » à Vilnius, Premier Jour, Leçon n°1 du 03/11/2017

Il n’y a rien de mauvais dans la nature

Question : Si je vois une caractéristique négative chez un ami, je dois la compléter. Qu’est-ce que ça veut dire ?

Réponse : La loi de la nature est telle qu’il n’y a rien qui fonctionne mal.  Et il n’y a rien de mauvais dans l’homme non plus, dans aucun d’entre nous ! Le « mal » est venu de notre brisure et de notre dispersion.

Si nous rassemblons ces caractéristiques, alors elles en forment une seule et complète qui consiste en un plus et un moins. En fait, lorsque l’âme s’est brisée, des propriétés négatives se sont formées, et même les positives ont l’air négatives car il n’y a rien qui puisse les compléter.

La sagesse de la correction est de corriger la séparation et la distance entre nous. Nous devons faire travailler notre cerveau dans cette direction : il n’y a ni mauvais ni bon. La séparation et la distance entre nous sont mauvaises. Par conséquent, nous voyons des propriétés brisées, qui nous semblent toujours négatives.

S’il n’y a rien pour s’opposer à une propriété brisée, peu importe qu’elle soit positive, elle semblera négative.

Extrait du congrès « Du Chaos à l’Harmonie » à Vilnius, Premier Jour, Leçon n°1 du 03/11/2017

Devrais-je faire connaissance avec les gens au congrès ?

Question : Il n’y a pas assez de temps dans un grand congrès pour faire connaissance avec tout le monde. Quelle est l’importance de la communication pour le succès spirituel et quelle forme recommandez-vous ?

Réponse : Il n’est pas nécessaire de communiquer. Vous ne devez pas faire connaissance personnellement avec tout le monde, entrer personnellement dans l’âme de chacun. Soyez simplement avec tout le monde. S’ils dansent, dansez avec eux. S’ils sont en train de parler, vous pouvez soit parler, soit vous taire ; apprenez ou discutez de tous les problèmes. C’est un travail constant durant de nombreuses heures.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

Congrès, impressions psychologiques et spiritualité

Question : Comment est-il possible de différencier les impressions psychologiques dans un congrès des impressions spirituelles ? Est-ce possible ?

Réponse : Je ne pense pas que cela soit possible maintenant. Mais à la longue, vous y parviendrez.

Les impressions psychologiques sont ce qui se passe dans mes Kélim naturels (récipients), dans mon égoïsme. Et ce qu’il faut pour les impressions spirituelles, c’est l’acquisition d’un nouveau Kli (récipient).

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

Dans un Congrès, ne pensez pas à vous-même

laitman_937Question : Quelles perturbations spirituelles peuvent se produire pendant un Congrès et comment pouvons-nous les surmonter ?

Réponse : Durant le Congrès, nous ne pensons à aucune perturbation ou problème spirituel.

Je vous suggère juste une chose : participez-y avec toute votre énergie et ne pensez-pas à vous-même. C’est l’essentiel. Concentrez votre attention au-dessus du corps et essayez d’être ensemble avec tout le monde et avec le Créateur qui se révélera à l’intérieur des autres.

Si vous fusionnez avec vos amis, vous cesserez de les ressentir et commencerez à ressentir le Créateur. C’est ce qu’il faut faire. Et cela devrait arriver sans aucun calcul.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

Congrès : rejoindre le flux commun

Question : Comment les désirs peuvent-ils s’accumuler ? Même avec des briques, nous avons besoin de ciment. Qu’est-ce qui nous connecte ensemble puisque nous sommes tellement différents ?

Réponse : Nous sommes tous égoïstes, mais chacun possède un point dans le cœur, et nous voulons les connecter en un seul gros point. C’est notre aspiration pour le Créateur.

Pour cela, notre égoïsme reste en dessous, et nos aspirations pour le Créateur sont au-dessus.

Si nous nous élevons au-dessus de notre égoïsme jusqu’à un certain niveau, alors le potentiel spirituel appelé un Kli (Récipient) se révèle ; c’est-à-dire la tension entre l’aspiration pour le Créateur vers le haut, et l’aspiration pour nous-mêmes vers le bas.

Nous formons notre Kli en fonction de ce potentiel. Cependant, la question se pose si ce Kli est suffisant pour révéler le Créateur à l’intérieur.

Question : Cela signifie-t-il que plus le rejet est grand, plus le potentiel est grand ? C’est que, dans l’ensemble, cela me déchire.

Réponse : Non seulement vous, mais l’ensemble du groupe. Si vous êtes dans la dizaine, alors il devrait y avoir dix de ces états. Ainsi le Créateur se révélera à l’intérieur d’eux. Le principal est le point commun (couleur rouge dans le dessin), le Créateur. Nous avons constamment besoin de nous cramponner à cela.

Question : De ce fait, le potentiel est-il beaucoup plus vif pour ceux qui viennent au congrès sans désir, avec de grands doutes, mais qui les surmontent alors ?

Réponse : Bien sûr. Par conséquent, nous avons besoin de tout le monde : de potentiels différents, des désirs différents. L’essentiel est que tout le monde puisse rejoindre notre flux commun.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

S’élever au-dessus de ce monde

Question de Facebook : Au cours du dernier congrès, j’ai eu la sensation de m’élever au-dessus de ce monde. Pourquoi ne puis-je pas le ressentir dans mon quotidien ?

Réponse : Vous ne pouvez pas le ressentir parce que vous n’avez pas la société qui peut vous élever. Lorsque des milliers de personnes se rassemblent et que chacun est enthousiaste à l’idée de s’élever au-dessus de ce monde, elles élèvent réellement notre monde au prochain niveau, et quiconque s’inclut dans cet effort s’élève également.

C’est la raison pour laquelle vous vous êtes élevé ; c’était grâce aux autres et non à cause de vos propres efforts. Venez étudier comment s’élever par vos propres efforts et comment élever les autres.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 08/03/2017

Les principes de base pour réussir sur le chemin spirituel

Question : Comment un professeur qui est un kabbaliste peut m’aider ? Pouvez-vous donner quelques principes de base sur comment nous pouvons utiliser un tel cadeau de la force supérieure ?

Réponse : Si un enseignant conseille quelque chose, vous devriez essayer de le réaliser. Mon conseil le plus important est d’assister à la leçon du matin que je donne tous les jours.

Mon deuxième conseil est de vous trouver un groupe de dix, de préférence un groupe physique, pas un virtuel, et d’essayer d’être en contact avec lui, d’étudier ensemble et de faire tout ce que nous faisons dans un groupe de dix.

En outre, s’il y a un congrès près de chez vous, vous devriez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour y assister et, bien sûr, participer à la diffusion autant que vous pouvez y consacrer votre temps.

En bref, la chose la plus importante est la leçon du matin, puis le travail dans le groupe de dix, la diffusion et la participation aux congrès. Il n’y a rien de plus que vous devez faire.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/08/2016

Réponses à vos questions, n°158

laitman_938_02Question : Si travailler sur l’unité signifie vouloir ressentir les désirs des amis comme étant les miens, à quels désirs cela fait-il référence ? Cela se réfère-t-il à tous les désirs des amis ou seulement à leurs désirs concernant le Créateur et la spiritualité ?

Réponse : Uniquement les désirs des amis concernant la spiritualité.

Question : Est-ce que cela signifie que j’ai atteint l’unité si je ressens les désirs des amis comme étant les miens ?

Réponse : Oui.

Question : Durant le Congrès de Prague, j’ai senti une haine immédiate envers un ami dans le cercle parce qu’il a enfreint une des règles de l’atelier. C’était un sentiment très fort. Je voulais éradiquer cette personne de la surface de la terre. J’ai aussi commencé à haïr les autres. Pourquoi un kabbaliste doit-il subir de telles émotions le long du chemin spirituel ?

Réponse : Pour que vous puissiez mieux vous connaître.

Page 1 des 1281234550Dernière »