Category Archives: Congrès

Du monde physique au spirituel

Lorsque je commence à travailler avec le groupe, je rencontre progressivement toutes sortes de problèmes. Voici comment le Créateur me révèle le domaine du travail afin que je résolve tous les problèmes qui surgissent, les couvre avec des ponts d’amour, et que je crée les conditions pour Sa révélation à l’intérieur du groupe.

De ce fait, je m’attache avec les autres membres du groupe, comme les dix Sefirot, et je fournis une place pour la révélation du Créateur entre nous.

Par conséquent, nous devons constamment nous rappeler ce sujet les uns aux autres. Après tout, le Créateur nous réinitialise constamment dans notre philistinisme terrestre, et nous devons nous élever à partir de cela jusqu’au réglage spirituel, jusqu’à la vue correcte de la situation.

C’est notre travail constant. Nous nous élevons vers le nouvel état spirituel à partir du monde terrestre déroutant que le Créateur crée pour nous exprès.

Extrait du congrès de Moscou, leçon n°4, le 03/05/2016

Le remède contre la calomnie

laitman_928Question : À quel moment la calomnie apparaît-elle ? Comment puis-je ne pas manquer ce moment afin d’éviter d’y entrer ?

Réponse : La calomnie vient de la sensation d’orgueil de quelqu’un. Si vous dites uniquement de bonnes choses au sujet de tout le monde, vous ne serez pas en mesure de vous élever. Le besoin de s’élever au-dessus des autres oblige une personne à calomnier autrui.

En règle générale, nous devons essayer de parler seulement avec le Créateur.

Extrait du Congrès de Moscou, Leçon n° 4, le 03/05/2016

Comment pouvons-nous surmonter la dépression ?

laitman_570Question : Nous avons regardé votre vidéo où vous parlez de la dépression avec intérêt. Vous dites que pour surmonter la dépression on doit trouver un but sublime, vouloir voir la Lumière, s’élever au-dessus du matérialisme, etc.

Ma femme souffre de dépression depuis maintenant trois ans, elle pleure souvent, ressentant le découragement, le chagrin, la tristesse et la douleur. Que devrions-nous faire ?

Réponse :
Laissez-la regarder nos autres vidéos qui parlent du sens de la vie et de notre existence. Si possible, amenez-la à l’un de nos congrès.

Conduire le monde à l’équilibre

laitman_938_03Question : Supposons que j’aille vers les gens pour savoir ce qu’ils désirent, mais qu’ils ne veuillent rien d’autre qu’une baisse du taux hypothécaire. Que devrais-je en penser et que devrais-je demander de sorte que, lorsque je les rencontre, ils veuillent découvrir le Créateur ?

Réponse :
L’idée n’est pas à propos d’un taux hypothécaire bas. Les gens veulent que leur vie se passe bien parce que la vie fait pression sur eux de tous les côtés. Ils veulent une existence saine et meilleure pour eux-mêmes, pour leurs proches, pour le peuple, pour la nation, et pour le monde entier.

Ainsi, vous devez penser comment conduire le monde à l’équilibre afin que chaque personne, quelle que soit la situation dans laquelle elle puisse se trouver, soit en mesure de trouver ce point.

Quand vous vous réveillez le matin, vous devriez vous connecter avec le groupe immédiatement, et puis tous nos événements, toutes nos activités seront couronnés de succès.

Je vous donne une intention sur la façon de traverser les 24 heures de la journée. Si tout ce à quoi vous pensez et ce que vous désirez commence à se mouvoir à travers le groupe, alors vous serez en train d’avancer vers un état d’équilibre et d’harmonie, et puis tout sera normal. Si ce n’est pas normal, cela est un signe que vous n’avez pas encore atteint l’équilibre et que vous êtes à un point qui vous enlève de là. Il est possible de trouver l’équilibre uniquement dans le centre du groupe !

De ce fait, il est nécessaire de tendre vers cela dès le début de la matinée et de maintenir cette intention, peu importe ce qui se passe. Nous allons résoudre tous les problèmes de cette façon au travail, dans votre vie personnelle, dans la famille, et partout. Sinon, tous vos meilleurs désirs, activités et pensées vous mèneront de plus en plus loin de l’objectif.

De la Semaine Mondiale du Zohar, « Congrès l’Éducation Intégrale », Jour Trois, Atelier n°5 le 04/02/14

Comment pouvons-nous transcender le Makhsom (Barrière) ?

laitman_281_02Question : Je suis un écrivain (on m’a dit que je suis même largement lu). J’ai créé des dizaines de personnes qui vivent dans un autre monde, qui est souvent plus réel que la vie de beaucoup de gens dans ce monde. Lorsque j’écris, je suis partout, mais pas à l’intérieur de mon corps.

J’ai fait pleurer et rire des centaines de milliers de personnes, ne pensant pas à ma réputation et à mon profit quand je le fais. Je ne pense pas à cela lorsque j’écris, mais seulement avant et après.

Il semblait que cela puisse ressembler au Créateur ! Mais mon travail littéraire ne m’a pas aidé à atteindre la spiritualité. Je n’ai pas encore transcendé la Makhsom, et rien ne me ferait plus plaisir.

Réponse :
Mon conseil pour vous est le même conseil que je donne à chacun : commencez à vous habituer avec la méthode et à la percevoir. Ne vous précipitez pas en essayant de sauter les étapes, car vous pourriez manquer quelque chose et cesser de comprendre et de tout rapporter à un seul système. Je vous suggère de venir nous rendre visite à l’un de nos congrès.

Chacun sa place

laitman_533_02Question : Que dois-je faire si j’ai tendance à m’endormir pendant la leçon ?

Réponse :
Dormez ! Je suis sérieux. Le point principal est que vous êtes entre amis. Dormez ! Le Rabash avait l’habitude de dire cela, et je m’y suis habitué.

Au début je pensais : « Comment est-ce possible ? Après tout, je dois faire quelque chose ! » Il y avait des gens qui avaient l’habitude de venir dormir pendant trois heures. Il y a aussi de telles personnes ici, mais je ne les estime pas moins que je ne valorise les autres, car ils font un effort en venant ici ! Franchement, ça ne me dérange pas du tout. J’apprécie cet ami comme tout autre membre du groupe, comme personne d’autre.

Question :
Mais je ne veux pas venir ici pour dormir durant la leçon ! Il devrait y avoir un certain niveau d’importance.

Réponse :
Tout d’abord, vous devriez être heureux d’avoir une place parmi les amis. C’est très significatif. Vous venez ici et prenez votre place et pas quelqu’un d’autre. C’est mieux si tout le monde a sa propre place, que vous ayez trouvé votre place.

Ensuite, le travail collectif commence : l’étude, les ateliers, et la lecture des articles. De préférence, l’ensemble de notre étude devrait être sous la forme d’ateliers, comme nous étudions TES, Le Livre du Zohar et les articles, puisque les discussions aident à extraire plus que d’habitude à partir d’une personne.

De la Semaine Mondiale du Zohar, « Convention de l’Éducation Intégrale », Jour Trois, Atelier n°5 du 04/02/14

Pour ne pas être jeté dehors

laitman_249-03Question : Depuis le dernier congrès, j’ai manqué beaucoup de leçons et je suis en retard de nombreuses leçons. Le pire est que je n’ai pas honte de cela… Que dois-je faire ?

Réponse :
Vous serez en mesure de survivre uniquement si vous commencez à répandre la méthode de connexion parmi les masses, tout comme cela se fait dans nos groupes. Pour le moment, tout ce que vous faites est dans votre propre intérêt et comme résultat vous serez simplement rejeté comme un détritus.

Dans un monde de causes

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’advient-il si nous accomplissons des actions qui ne sont pas dirigées vers le Créateur ?

Réponse : Si nous ne dirigeons pas nos actions vers le Créateur, alors nous nous enfermons dans le petit cercle. Ainsi le Créateur n’est pas dans l’un des cercles de ce monde et nous vivons sur cette Terre : les mêmes pays, les mêmes personnes, la nature minérale, végétale et animale, le même univers, et nous ne voyons rien d’autre à part cela.

Nous ne voyons pas la raison pour laquelle nous sommes vivants. Et c’est notre problème central. Nous ne connaissons pas le pourquoi de cette vie, d’où elle vient et où elle nous mène. Que se passe-t-il avant notre naissance et après la mort ? Nous sommes compressés dans un cadre très limité.

Les animaux non plus ne savent rien à propos de leur vie. Une personne va vers eux, veut les tuer et les manger, mais ils ne se doutent de rien et vivent selon ce qui leur est alloué. Si nous n’aspirons pas à sortir du cadre de ce monde, alors notre attitude envers la vie et la réalité n’est pas différente en aucune façon. Nous vivons simplement et continuons à vivre, et constamment nous recherchons ce qui est le mieux pour nous, tout comme les animaux.

Un animal se comporte de manière à trouver un endroit qui soit plus confortable pour lui à chaque instant de sa vie. Nous aussi nous cherchons constamment un lieu où les choses iront mieux pour nous et nous ne voyons pas plus loin. Nous ne pouvons pas nous élever au-dessus de cela, de ce fait nous nous trouvons également au niveau de l’animal, excepté à l’intérieur d’un système de clarification plus développé. Je cherche où les choses iront mieux pour moi selon de nombreux critères ; ce que les autres disent de moi est important à mes yeux, ce qui est maintenant à la mode.

Chez les animaux tout est plus simple, et chez les humains, tout est beaucoup plus complexe et compliqué. Mais fondamentalement, c’est la même approche primitive : une aspiration à la jouissance matérielle maximale de la vie, et c’est tout.

Tout le monde est dirigé par la même approche à l’exception des personnes qui reçoivent un désir d’ouvrir les yeux et de sortir de leurs limites physiques. Ainsi une autre focalisation de tous les sens est nécessaire pour elles, dirigée vers l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur.

Et c’est ce que nous apprenons : comment il est possible de se détacher de la focalisation précédente, pour arrêter de se concentrer et de se focaliser sur le matériel, pour enlever ces lunettes égoïstes et voir le monde différemment, comme les causes de tout ce qui arrive.

Du congrès en France, Deuxième Jour, Leçon n°4 du 11/05/14

Présence de 7000 Personnes de 66 Pays durant 3 jours à Tel-Aviv pour un Congrès de Kabbale 

Le congrès international de Kabbale qui s’est tenu à Tel-Aviv du 11 au 13 mars sur le site de la Chambre de Commerce Israël France, Israelvalley.

En voici la teneur:

La semaine dernière s’est tenu à Tel-Aviv le congrès international de Kabbale organisé par Kabbalah la Am (la Kabbale pour tous) au Parc des expositions de Tel-Aviv.

Les participants ont assisté pendant trois jours à des cours, ateliers, réunions d’amis, soirée culturelle. Alors que le pays est en pleine campagne électorale, ils n’auraient pour rien au monde voulu manquer l’évènement. Du nord au sud du pays, tous ont convergé vers le Parc des expositions durant trois jours. Cet intérêt pour la sagesse de la Kabbale connait un renouveau.

Le Dr. Michaël Laitman fondateur et président du mouvement Kabbalah la Am explique que le désir de spiritualité est dans les gènes des juifs depuis toujours. Toute la Torah ne parle que de comment atteindre le Créateur à travers la grande règle « tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Laitman précise que les juifs détiennent la clef du bonheur de toute l’humanité et c’est en cela qu’ils sont le peuple élu. Le fait de ne pas accomplir leur mission qui est d’être la « lumière des nations » est la cause de l’antisémitisme et de l’antisionisme. Michaël Laitman ajoute également que la spiritualité n’a pas de frontière, la sagesse de la Kabbale parle de la correction de l’âme et quiconque y aspire est attiré par Israël.

Cette quête de spiritualité a donc fait que plus de 1000 personnes du monde entier, toutes confessions confondues, ont tout quitté pour venir passer plusieurs jours en Israël avec leurs amis, et écouter le Dr. Laitman et ce malgré les difficultés économiques, sécuritaires et politiques rencontrées pour venir. Rien n’a semblé les arrêter : juifs, musulmans, chrétiens – laïques ou pratiquants – unis en Israël.

Cet engouement pour la Kabbale et pour Israël est un bel exemple d’unité au-delà des différences. A l’heure où le monde entier a les yeux rivés sur Israël en raison des élections, ou de l’antisionisme mondial, ce congrès international de Kabbale montre une autre facette d’Israël qui met en avant ses valeurs universelles humanistes.

Un congrès d’après la méthode d’Abraham

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que celui qui vient au congrès trouve son âme et commencer la vie spirituelle?

Réponse: Il va essayer de le faire. Peut-être, cela ne se fera pas d’un seul coup, mais il va certainement aller dans la bonne direction.

Par conséquent, les kabbalistes invitent beaucoup de gens de partout pour leur congrès afin de s’unir. Nous chantons, dansons, écoutons les discussions, conférences, organisons des ateliers dans les cercles, et avons des réunions d’amis (Yeshiva Haverim). Des milliers de personnes se rassemblent du monde entier, d’endroits les plus reculés, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Amérique du Sud, le Japon et la Chine.

Les kabbalistes rassemblent tous ces gens et leur apprennent à se connecter selon la même méthode, qui a été fondée par notre ancêtre Abraham.

Donc, nous augmentons la puissance de notre relation à chaque congrès. Peu à peu, nous arrivons à une telle connexion, ce qui sera suffisant pour révéler notre prochain état, le degré supérieur, le monde spirituel. Tel est le but des congrès kabbalistiques.
[154119]
De « une nouvelle vie » de KabTV 08/02/15

Page 2 des 1271234550Dernière »