Category Archives: Coronavirus

La générosité inépuisable de la nature

laitman_263Question : Croyez-vous que même si, Dieu nous préserve, seulement 15 % de la population mondiale survivait, cela les éloignerait même d’un iota de leur égoïsme ou de leur individualisme plutôt que de les rendre amers ?

Réponse : En aucun cas, cela ne changerait rien. Je n’ai jamais laissé entendre que nous devrions réduire la population. Je n’ai jamais dit que le coronavirus devrait amoindrir les masses, s’en prendre aux personnes âgées ou malades, ou à n’importe qui d’autre. Pas du tout.

Notre monde, comme l’a écrit le Baal HaSoulam, peut nourrir des dizaines de milliards de personnes. Nous disposons d’une vaste quantité de terrain sur Terre qui est non cultivée. Utilisée correctement, cette terre peut nourrir encore 20 à 30 milliards de personnes. Il n’est pas nécessaire de la détruire.

Si nous réduisons notre intrusion brute dans la nature, l’air et l’eau deviendront propres et purs, des poissons apparaîtront, des animaux reviendront qui n’ont pas été vus depuis longtemps. Tout dépend de notre attitude correcte envers la nature et non de notre quantité.

Lisez ce qui est publié dans les journaux et sur Internet : il y a divers animaux sauvages qui n’ont plus peur d’être près de nous. Cela fait seulement un mois ou deux et nous pouvons voir des changements se produire dans la nature.

La nature est prête, elle veut que nous ayons la bonne attitude à son égard et, par conséquent, elle y répond. Je ne pense pas qu’il faille beaucoup de temps pour que les changements se produisent une fois que l’homme commence à comprendre, même dans une faible mesure, son rôle intégral dans le système.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/04/2020

Ouvrons les yeux !

Laitman_632.3Question : Comment peut-on qualifier ce virus de bon avec un visage impassible et dire qu’il faut l’étreindre, l’embrasser et l’accueillir alors qu’en Italie plus de 720 personnes sont mortes de ce virus en une journée. L’éthique et l’empathie sont-elles étrangères à un kabbaliste ?

Réponse : Qu’est-ce qui changerait si je pleurais ? J’ai vu beaucoup de choses au cours de ma vie dans toutes sortes de débats et de querelles. Toute ma vie, j’ai lutté contre la rigidité, la haine et les malentendus.

Disons qu’une vague arrive qui raccourcit la vie des gens. Naturellement, nous ne pouvons pas nous en réjouir. Mais d’un autre côté, nous devons chercher la cause rationnelle à cela, car la nature est un système fermé qui ne fait rien en vain comme le pensent les personnes bornées. Tout se passe exactement selon la décision du système lui-même, qui se restaure et passe d’un état à l’autre.

Si le système doit éliminer quelques millions de personnes, il le fait. Et c’est son remède. Que je puisse faire partie de ces quelques millions, alors j’en ferai partie. Que puis-je faire ? Cela arriverait quand même.

Par conséquent, ne regardez pas ce qui se passe comme un petit enfant. Reliez-vous à cela du point de vue de la nature globale. Si elle doit se purifier de cette manière, elle se nettoiera à n’importe quel niveau : minéral, végétal, animal et humain également.

Je n’ignore pas ces questions, j’essaie d’expliquer comment percevoir correctement une situation qui se produit. La chose la plus simple à faire est de fermer les yeux et de pleurer comme un petit enfant pour ne pas voir le mal. Ouvrir les yeux et regarder cela correctement, en tant qu’adulte, est très difficile.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 22/03/2020

Le succès dépend de la femme

laitman_537La connexion entre les femmes peut avoir un impact très fort sur les gouvernements, les pays et le monde entier. En effet, en cette période de pandémie de coronavirus, tout dépend de nos intentions et non des actions.

Lorsque les hommes partent en guerre et que les femmes restent à la maison, nous pensons que les hommes sont la force qui a assuré la victoire dans la guerre. Mais en réalité, ce n’est pas vrai. Ce sont les femmes avec leurs intentions qui déterminent le succès de la guerre.

C’est de Malkhout, c’est-à-dire d’une femme, de la profondeur de son désir, que dépend le type d’écran et de Lumière réfléchie qui sera sur lui. Par conséquent, tout succès concernant la rapidité avec laquelle nous pouvons mettre fin à la pandémie de coronavirus, établir une connexion entre nous et parvenir à la fin de la correction du monde dépend des intentions des femmes et de la diffusion de l’information par les femmes.

Après tout, cette épidémie est une conséquence du fait que nous sommes dans la dernière étape du développement de l’humanité, que l’on appelle la « dernière génération ». Mettons ainsi fin au développement égoïste et à la vie précédente, et passons à un niveau d’existence supérieur, qui est appelé la vie dans le monde supérieur.

Extrait d’une leçon pour les femmes, « Questions et Réponses » du 04/04/2020

Ce que le coronavirus va nous apprendre

laitman_595.01Question : Le coronavirus nous fait craindre d’être à proximité les uns des autres. Cela ne conduit-il pas à une plus grande séparation entre les gens ?

Réponse : Le virus ne nous mène pas à une plus grande distance les uns des autres mais à la réalisation de la façon dont nous devrions nous rapprocher correctement les uns des autres.

Jusqu’à présent, en tant qu’égoïstes nous ne nous rapprochons des autres que pour les utiliser à notre avantage ; ainsi, le virus nous éloigne les uns des autres. Dans un avenir pas trop lointain, il nous apprendra à maîtriser l’intention correcte, le mouvement interne, l’un vers l’autre afin que nous nous rapprochions sans nous nuire. Vous le verrez bientôt.

Le coronavirus est très complexe et multiforme. Ce n’est pas simplement un virus mais un programme très sage de la nature qui se manifeste en nous et nous fait nous reprogrammer en termes de relations.

Question : Pourquoi le virus est-il apparu maintenant plutôt que, disons, il y a un an ?

Réponse : En général, cette question existe toujours. Je ne sais pas trop comment y répondre. C’est juste que notre impact sur la nature atteint un certain seuil à partir duquel nous provoquons ses influences négatives sur nous.
Le fait est que ce n’est pas négatif ; au contraire, cela nous corrige, nous fait avancer.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/04/2020

Je m’adresse aux gens ordinaires

laitman_747.03Je ne fais pas appel à ceux qui manient le pouvoir et l’argent. Je me tourne vers les gens ordinaires, vers les citoyens ordinaires, en leur expliquant quelle forme de relations notre société devrait prendre, quelles connexions nous devrions avoir entre nous pour qu’il n’y ait pas de virus.

Cela ne nécessite pas l’intervention des gouvernements et des financiers, de la police, des tribunaux, etc. Il suffit que les citoyens ordinaires comprennent ce qui leur sera bénéfique.

Le monde nous est révélé comme étant intégral, et si nous nous rapportons à ce monde intégral selon sa vraie forme, alors nous en tirerons profit.

S’il y a un système devant moi avec lequel je ne peux pas travailler, je ne pourrai évidemment pas l’utiliser correctement. Si je connais bien ce système avec les forces qui y opèrent, alors je peux le contrôler. Sinon, nous envahissons le système de la nature et nous le détruisons entièrement.

Lorsque j’essaie de regarder le monde comme un système intégral où tout le monde est connecté ensemble, je constate soudain que ma perception de la réalité est en train de changer : je verrai comment toutes les connexions sont construites et je les rejoins. Cela me permettra de m’impliquer dans le système et de ressentir la force agissant à l’intérieur.

Tout est connecté dans un seul système : la nature minérale, les plantes, les animaux et les personnes. Si nous voulons bien vivre, nous devons en tenir compte.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Connecter le Monde à la Dernière Génération » du 04/05/2020

Des profondeurs de la nature

laitman_245.09Question : Il existe une catégorie de gens qui adhèrent à diverses théories du complot, estimant que tous les virus n’apparaissent pas dans la nature, mais dans les laboratoires du Pentagone ou de Chine, et ont leurs propres objectifs spéciaux dans l’arène politique et économique.

Comment expliquez-vous à de telles personnes la connexion, l’intégralité, le fait que chacun de nous devrait changer dans ce système ?

Réponse : Habituellement, je ne m’adresse pas à ce genre de personnes. Je comprends d’où elles tirent ces pensées et je ne les blâme pas. Cela vient des profondeurs de la nature. De telles pensées sur l’Amérique, et plus encore sur les juifs, Israël, sur la conspiration et le secret mondial sont dans la nature humaine.

Cela vient du fait qu’un groupe de personnes, qui se font appeler « Israël », c’est-à-dire celles « qui veulent aller droit au Créateur », ont une compréhension de l’intégralité du monde. Elles ont continué à y penser, à en parler et à développer cette technique. Cela s’appelle la Kabbale.

Et l’humanité n’a pas voulu l’accepter, car cela les a forcés à s’élever au-dessus de leur égoïsme, au-dessus de leur nature. Par conséquent, elle a été divisé en deux parties : ceux qui aspirent à l’intégralité du monde, à la révélation d’un bon état parfait de la nature et de la société, et tous ceux qui sont prêts à n’écouter que leur égoïsme et à faire ce qu’il leur dicte.

Vous voyez ce qu’ils écrivent dans les journaux et comment ils pensent. Laissez-les rester comme cela, laissez le virus faire son travail.

Et nous parlerons de la totalité du monde, à travers une structure fermée et spéciale dont nous pouvons provoquer les bonnes forces de la nature, et les gens commenceront à penser différemment.

J’espère que  le virus restera dans l’air mais ne contaminera personne. Pour restez en bonne santé,nous devons penser les uns aux autres, nous voulons tous éclairer le monde et ainsi l’élever à un état spirituel.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/03/2020

Le secret de la transmission du coronavirus

laitman_962.1Question : De quel genre de nouvelle société peut-on parler tant que les valeurs de l’ancienne société ne sont pas détruites ?

Réponse : Les valeurs de l’ancienne société s’effondreront très rapidement car une personne n’a aucun moyen de s’y opposer. Voyez comment nous nous comportons maintenant. Premièrement, le coup qui nous a frappé est mondial ; il touche l’ensemble de la population de la Terre. Le virus continue de se propager, pénétrant tous les coins de la planète.

La presse écrit qu’en Afrique, sur les îles et les archipels d’Océanie, il n’y a pas de virus car ils sont censés être isolés des autres pays. Non ! Il atteint les coins les plus reculés de la terre. Les touristes ou les promeneurs transmettant le virus ne sont absolument pas nécessaires pour que cela se produise.

Ce n’est pas que nous soyons chez nous maintenant, puis nous sortons et ramenons ce virus soi-disant de la rue. Ce n’est en fait pas le cas. Le virus est en chacun de nous. Le moment vient, et il est activé à l’intérieur d’une personne. Et tous les signes selon lesquels nous sommes censés nous infecter mutuellement sont purement externes.

Si par exemple, vous prenez une île isolée où les étrangers n’ont pas mis les pieds et où les gens qui y vivent ne savent même rien de l’existence du virus, après un certain temps, vous constaterez qu’eux aussi commencent à tomber malades.

Cela n’est pas transmis de manière habituelle. Bien sûr, il nous est plus facile et plus commode d’expliquer sa diffusion par le fait qu’il se transmet de personne à personne, mais en général, ce ne sont que des signes extérieurs, très approximatifs.

Tout dépend des gens. Ils sont interconnectés par leurs pensées, leurs sentiments, leur intercommunication interdimensionnelle et se transmettent donc ce virus entre eux.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/04/2020

Se laver les mains au sens littéral et figuré

laitman_541Question : Peut-on supposer que le monde des bactéries et des virus a déclaré la guerre au monde des humains ? Peut-être est-il temps de leur donner une place sur cette planète car ils sont moins vulnérables et certainement plus unis dans un objectif commun que les humains ?

Réponse : Personne n’a déclaré la guerre à personne. Tout dépend de la personne, de la façon dont elle réagit correctement ou incorrectement à ce qui lui arrive et à la nature environnante. Nous sommes les seuls êtres possédant un libre arbitre.

Commentaire : Lors du déclenchement de la peste au 14ème siècle, les gens pensaient que la maladie leur avait été envoyée par des dieux en colère, des esprits maléfiques. Ils ignoraient l’existence même des bactéries et des virus. Les gens croyaient aux anges et aux fées, mais ils ne pouvaient pas imaginer que simplement se laver les mains pouvait les sauver.

Vous dites : « Seule la connexion peut nous sauver du virus. » Autrement dit, suivez une règle simple : commencez à bien vous comporter entre vous et le virus disparaîtra. Ce sont aussi, en tant que telles, de simples vérités.

Ma Réponse : Que signifie « simple vérité » ? Dois-je me laver les mains ?! Le lavage des mains (netilat yadaim) selon la Kabbale, au sens spirituel du terme, signifie que j’empêche mes mains d’agir comme d’habitude, de vouloir prendre quelque chose pour moi.

Je me refrène, je me tiens à l’écart, pour ne rien prendre de ce monde. Il est nécessaire de comprendre correctement la signification de ces actions. Par conséquent, je ne suis pas contre la propreté et l’hygiène. Mais vous devez tout d’abord vous laver les mains dans un sens spirituel.

Question : Quel est le lien entre le virus et se laver les mains ?

Réponse : Il existe quatre niveaux d’interaction entre toutes les parties de la nature : minéral, végétal, animal et humain. Et à chaque niveau, nous devons interagir correctement, c’est-à-dire ne pas prendre avec nos mains ce qui n’est pas à nous, ou ne pas recevoir, ou peut-être même, donner.

En d’autres termes, « se laver les mains » au niveau des relations humaines signifie ne pas profiter d’autrui.

Extrait de KabTV, « Le Coronavirus Change la Réalité » du 26/03/2020

Qu’est-ce qui nous fait avancer ?

laitman_278.02Question : L’erreur typique des débutants qui étudient la Kabbale, du moins pendant les premières années, est-elle de demander des connaissances ?

Réponse : Oui. Il va vers la connaissance parce qu’il y est habitué dans notre monde. C’est un gain naturel, égoïste et compréhensible pour lui.

Question : Alors, il demande les sensations du Créateur ? Est-ce mal ?

Réponse : Cela dépend à quoi cela sert. En principe, on ne devrait pas donner d’ordres au Créateur. De plus, lorsqu’une personne avance, son désir de révéler le Créateur disparaît. Le désir de découvrir la propriété du don sans réserve, d’être davantage dans une propriété semblable au Créateur que de Le ressentir dans son égoïsme, commence à s’éveiller en elle.

Question : Nous pouvons toujours expliquer l’état dans lequel nous sommes maintenant ainsi que l’état futur : comment nous nous sentirons si le Créateur apparaît en nous. Mais la transition de l’état x à l’état x+1 n’est pas claire. Comment cela se passe ? Quelles actions devraient être entreprises ? Je ne peux pas le comprendre.

Réponse : Il est dit : « Ce que l’esprit ne fait pas, le temps le fait. » Vous devez étudier systématiquement, travailler en groupe, travailler sur vous-même, diffuser, vous y exercer, comme il est dit : « Tout ce qui est en votre pouvoir de faire, faites-le. »

En conséquence, par toutes ces actions vous attirez la Lumière supérieure et elle vous fait avancer. Étant une qualité de don sans réserve, d’amour et de rapprochement, sa force rayonne sur vous tout le temps et ces qualités se manifestent en vous. Vous commencez à les désirer ; vous commencez à ressentir qu’elles ne sont pas en vous. Dans cette Lumière, vous en ressentez le contraire. C’est ce que l’on appelle la révélation du mal.

Puisque vous voyez le contraire, vous ressentez le mal en vous-même, vous souhaitez vous en débarrasser même avec vos qualités égoïstes. Bien que vous soyez toujours un égoïste, vous voulez déjà vous débarrasser de votre égoïsme. Vous êtes convaincu que cela vous nuit. Ici commence le travail de la personne sur elle-même et son mouvement constant vers l’avant, orienté vers la qualité du don sans réserve.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 01/04/2019

Le coronavirus nettoie l’humanité

laitman_276.02Question : Le coronavirus est-il une gouvernance individuelle ou générale du Créateur ?

Réponse : Le coronavirus est la manifestation de la gouvernance générale du Créateur parce que nous sommes entrés dans un état de développement appelé « la dernière génération ». Je le clarifierais en l’appelant la dernière génération égoïste qui doit passer du niveau de développement égoïste à celui altruiste.

Question : Il est dit que tout dans le monde se passe pour le bien de l’homme. Pensez-vous que le virus est venu pour votre bien ?

Réponse : Je pense que le virus est une bénédiction qui nettoie toute l’humanité. Notre monde était comme l’enfer, et maintenant nous traversons le purgatoire. La prochaine étape est le paradis lorsque nous serons pleinement unis les uns aux autres par des connexions aimables, qui seront la forme finale de l’existence humaine.

Question : Quels changements intérieurs le virus a-t-il provoqué dans votre vie ?

Réponse : Cela a provoqué la restructuration de la communication avec mes étudiants. Je vois combien cela est pour le mieux. Maintenant, je suis connecté avec eux de manière plus égale.

Avant, j’avais 300 à 400 étudiants présents physiquement et le reste était virtuel. Le virus a rendu virtuels tous mes élèves. Je vous parle maintenant depuis mon bureau et je suis heureux de continuer à conduire mes leçons de cette façon pour les années restantes. Que les étudiants, qui sont des millions, m’écoutent à travers les systèmes d’Internet.

Extrait de KabTV, « Le Coronavirus Change la Réalité » du 26/03/2020