Category Archives: Correction

Qu’est-ce qui ne va pas avec mon âme ?

Question : Quel est le problème avec mon âme ? Pourquoi devrais-je la corriger ?

Réponse : Commençons par dire que vous n’avez pas d’âme et que vous devez l’atteindre. Une âme est une partie du Créateur.

Lorsque le désir égoïste, que nous découvrons à l’intérieur de nous, commence à travailler avec l’amour et le don sans réserve, il devient ce que nous appelons une âme dans la mesure où il sort de lui-même et ressemble au Créateur. Mais si une personne n’a pas un tel désir altruiste, elle n’a pas d’âme non plus.

Question : Mais il y a le concept d’âme corporelle ?

Réponse : C’est simplement une force de vitalité qui maintient notre corps physique en vie. Nous n’avons rien d’autre que cela. Selon la sagesse de la Kabbale, une âme signifie notre ressemblance avec le Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/04/2017

Pourquoi l’âme a-t-elle besoin de la correction

Question : Pourquoi l’âme a-t-elle besoin d’être corrigée ?

Réponse : Dès le début, une seule créature existait appelée une âme. Pour que la créature puisse se sentir indépendante et atteindre le plus grand épanouissement, c’est-à-dire le niveau du Créateur, elle doit passer par la brisure et la correction.

Par conséquent, dans notre monde, chacun reçoit une petite partie de son âme. En chacun de nous, il y a une petite partie de l’âme générale appelée Adam HaRishon (le Premier Homme) ou simplement Adam (un désir). Le remplissage de l’âme est la Lumière.

En fait, la créature ne se ressent pas au début de sa création car en elle il y avait un très petit désir et une toute petite Lumière. Pour l’amener à un état de ressemblance avec le Créateur, l’âme a été brisée en 600 000 parties principales, et à la suite de la division continuelle, elle est devenue une multitude de beaucoup plus de fragments.

Dans chaque fragment, signifiant dans une petite âme individuelle, il y a un désir et son remplissage. Pendant la brisure, ces fragments ont commencé à se sentir indépendants ; des cloisonnements sont apparus entre eux, comme il y en a entre les gens, et ils commencèrent à se sentir coupés, arrachés et détachés les uns des autres. Ce rejet s’appelle l’égoïsme. Et à l’heure actuelle, il est nécessaire de rassembler tous les fragments et de les amener à leur état d’origine, de les connecter en un seul désir général et de les remplir d’une seule Lumière générale.

Mais où donc disparaîtra l’égoïsme, qui nous sépare d’une manière telle que chacun est emprisonné dans sa Klipa (écorce) ? Nulle part. Il nous appartient de nous connecter les uns aux autres contre l’égoïsme, et ainsi nous recevons une Lumière qui est 613 fois plus grande qu’elle ne l’était auparavant.

De cette façon, au lieu de ressentir un tout petit peu de vie, du froid ici, du chaud là-bas, un peu de lumière, un peu d’ombre, on commence à ressentir des états perçants. Nous ressentons « avec qui nous avons affaire », qui nous donne le pouvoir et la vie, comment il est possible de se rapporter au Créateur et d’entrer en relation avec Lui : « Je suis au plus Haut et Il est pour moi. » En d’autres termes, nous commençons à atteindre le Créateur et à nous élever à Son niveau.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/04/2017

Les treize corrections de Dikna

Question : Quelles sont les « treize corrections de Dikna » ?

Réponse : C’est la Lumière qui descend de la tête de l’âme dans son corps à travers treize canaux. Quiconque en dessous veut recevoir cette Lumière doit faire ces corrections afin de se connecter à ces canaux comme à des tuyaux qui lui déversent la Lumière supérieure de la correction et de l’accomplissement.

Les flots coulent le long des deux côtés de la tête de l’âme vers le corps. C’est pourquoi les juifs religieux laissent les péhot (mèches) avec lesquelles ils font des boucles. La Lumière descend de la partie supérieure, que nous n’atteignons pas. Nous atteignons uniquement ce qui en descend, et par conséquent ces deux courants s’appellent Péhot (bord).

En outre, la Lumière se déverse sur le menton le long des pattes et de la moustache. Sous le nez, il y a un point particulier qui est relativement dépourvu de poils. La barbe est divisée en parties supérieure et inférieure. La partie supérieure va jusqu’à la poitrine, et la partie inférieure jusqu’au nombril. Tout cela est très clairement décrit dans les sources originales.

Naturellement, notre corps est créé en complète conformité avec les flux des courants de rayons supérieurs. Mais nous ne parlons pas du corps physique en décrivant le Partsouf supérieur. Je mentionne cela seulement pour que les étudiants puisse se souvenir d’un peu de matériel ou s’orienter d’une manière ou d’une autre.

Si je parle d’une correction comme la moustache ou une partie de la barbe, je ne parle pas du visage d’une personne, mais d’une qualité. En d’autres termes, c’est une force spirituelle particulière avec une qualité particulière qui interagit avec la Lumière supérieure. La Lumière est absolue, infinie et sans forme. Et cette force sépare de cette simple Lumière infinie son contenu spécifique.

Question : Puisque nous parlons de sécrétions, que sont les larmes ?

Réponse : Les larmes sont un débordement de Lumière qui ne peut pas se revêtir dans la Lumière de la miséricorde (la Lumière de Hassadim). Par conséquent, elle déborde.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 23/01/2017

L’argent, le pouvoir et la perception de la réalité

Question : Pourquoi beaucoup d’argent et un grand pouvoir changent-ils la perception de la réalité d’une personne ?

Réponse : Beaucoup d’argent et un grand pouvoir changent bien sûr une personne, mais pas sa perception. Toute personne dans notre monde perçoit tout selon sa personnalité. Par exemple, un enseignant, un musicien, un chauffeur, un politicien, etc., parlent tous de notre monde d’une manière complètement différente, mais il s’agit entièrement du même monde égoïste. Il n’y a rien de spécial à ce sujet.

Les kabbalistes parlent uniquement de la différence de perception dans le désir d’acquérir du plaisir pour soi-même, de se faire plaisir, et dans le désir de donner sans réserve, de se fondre dans les autres.

Question : Cela signifie-t-il que l’argent et le pouvoir sont simplement une sorte de désir d’obtenir du plaisir ? Quelqu’un veut de l’argent, un autre veut du pouvoir.

Réponse : Bien sûr. La nourriture, le sexe, la famille, l’argent, le pouvoir et la connaissance sont tous différents types de plaisirs égoïstes.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016

Pourquoi le Créateur a-t-Il créé un tel monde ?

Question : Pourquoi le Créateur a-t-Il créé un monde dans lequel existe la loi d’équivalence de forme ? Ne pourrait-Il pas créer un monde avec d’autres caractéristiques et lois ?

Réponse : Non, Il ne le pouvait pas parce que selon la loi d’équivalence de forme, Il veut qu’une personne devienne semblable et égale à Lui. C’est à nous d’atteindre cet état pendant les 6000 ans de notre existence. Il nous reste environ 220 ans.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/03/2017

Un vrai professeur se ressent avec le cœur

Question : Lorsque vous êtes venu à votre professeur le Rabash, l’avez-vous envié ?

Réponse : Du point de vue de la connaissance et de la compréhension, alors oui. Mais du point de vue d’une personne ordinaire, qu’y avait-il pour moi à envier ? J’avais 30 ans et il en avait 70. Devant moi se trouvait une personne qui sait tout, mais qui ne dit rien !

Question : Lorsque vous avez demandé au Rabash : « Comment savoir que je suis au bon endroit ? », il a répondu : « Un vrai enseignant est identifié par le cœur. » Comment identifiez-vous que c’est votre enseignant dans le cœur ?

Réponse : C’est inéfable. Vous ressentez simplement que cette personne détient la vérité et que vous devez la recevoir de lui. Il l’a entre ses mains et il est prêt à vous tendre les bras si vous lui tendez les vôtres et les prenez. Malgré tout, l’étudiant ne comprend toujours pas le professeur.

Question : Comment ce clic se produit-il lorsque vous savez avec certitude que c’est votre professeur, votre endroit, votre vie ?

Réponse : J’ai compris cela de ses cours. J’ai vu que toutes mes questions avaient des réponses. J’ai ressenti que cette méthodologie était pour moi.

En fait, je suis passé par de nombreux grands kabbalistes, mais leurs méthodes d’enseignement ne me convenaient pas du tout. Et c’est seulement ici que j’ai immédiatement ressenti que c’est une connaissance absolue que je voulais recevoir de lui.

Extrait de la leçon en russe, le 25/06/2017

Les fêtes : les étapes de la correction

La Torah, Deutéronome 31:10-11 : Et Moïse leur ordonna ce qui suit : « A la fin de chaque septième année, à l’époque de l’année de la jachère, lors de la Fête des Tentes, alors que tout Israël vient comparaître devant le Seigneur, ton Dieu, dans l’endroit qu’Il aura élu, tu feras lecture de cette loi en présence de tout Israël, qui écoutera attentivement. »

L’auto-examen, l’examen de vos propres désirs négatifs et égoïstes, se produit avant le Nouvel An (Rosh HaShana).
Rosh HaShana est le début de la correction ; le Jour du Jugement (Yom Kippour) est la prochaine étape.

Et la correction finale se produit à Souccot. C’est « hibouk smol » (étreinte de gauche) et « hibouk yamin » (étreinte du côté droit), c’est-à-dire le rapprochement du Créateur et de l’être créé. Leur union complète est symbolisée par le dernier jour de la fête de Souccot appelé Simchat Torah (Joie de la Torah).

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 23/01/2017

Les secrets d’une sagesse glorieuse

Le Baal HaSoulam, Les Écrits de la Dernière Génération : Ce concept est clarifié sur près de 2000 pages qui expliquent tous les secrets de la Torah que l’œil humain ne peut pas voir. Cela fera en sorte que chaque personne croit en sa véracité, comme ils verront que ce sont les paroles du Seigneur, car les secrets d’une sagesse glorieuse attribuée à la prophétie témoignent de leur véracité.

La sagesse de la Kabbale est une grande connaissance du système de gouvernance, la force supérieure, et de la manière dont nous pouvons être inclus dans cette gouvernance, comment nous pouvons l’influencer et comment elle peut nous influencer. C’est-à-dire qu’une personne s’élève au niveau du Créateur. Il est écrit : « Montez vers moi. »

Je pense que l’humanité n’aura pas à traverser de terribles souffrances pour reconnaître cette merveilleuse opportunité et commencer à gravir cette échelle.

Question : Lorsque le Baal HaSoulam parle des « secrets de la Torah que l’œil humain ne peut pas voir », est-ce qu’il veut dire que la Lumière qui ramène vers le bien « fera en sorte que chaque personne croit en sa véracité » en éveillant progressivement une personne à cela ? C’est-à-dire, d’une façon ou d’une autre, est-ce un passage au point dans le cœur ?

Réponse : Oui. Uniquement à travers des sensations progressives.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 10/07/2017

Que peut-on obtenir de la Kabbale ?

Question : Que peut-on obtenir de la Kabbale ?

Réponse : De la Kabbale, on peut recevoir la révélation du Créateur, et cela explique tout. En effet, la révélation du Créateur est le dévoilement de cette force unique commune qui régit l’univers entier : les niveaux minéral, végétal, animal et humain de la nature de notre monde et l’ensemble des cinq mondes qui sont inclus dans le monde de l’Infini.

Par rapport à nous, cette seule force de contrôle commune est appelée le Créateur. Elle contient tous les plaisirs, tout le bonheur, tout ce qu’une personne désire. La Kabbale révèle cette force. Et tout le reste provient d’elle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/06/2017

Il n’y a pas de division dans la spiritualité

La Torah, Deutéronome 29:28 : Les choses cachées appartiennent au Seigneur, notre Dieu ; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Torah.

Ce n’est pas une traduction correcte de la Torah. Ce qui signifie que le caché vient du Créateur et le révélé, jusqu’au troisième ou quatrième degré, vient de nous.

Car si nous le révélons de par nous-mêmes, alors cela arrive à l’ensemble du système des dix Sefirot ou jusqu’au troisième ou quatrième degré, qui est en direction des Kelim (récipients) de don sans réserve (Galgalta ve Eynaim, ou même AHP).

Ce qui est révélé par le Créateur nous est révélé dans nos efforts. D’autre part, nous expérimentons l’échec. Si vous ne travaillez pas correctement, vous laissez une trace semblable après vous au troisième et quatrième degré. Il est clairement dit : « La culpabilité des pères retombe sur leurs enfants jusqu’à la troisième, quatrième génération. »

Question : Il s’avère que mon prochain degré spirituel est compromis ?

Réponse : Votre prochain degré dépend de vous. Cependant, s’il est compromis, il s’étend jusqu’au bout et vous devez le reconstruire à nouveau. Il est impossible pour une partie seulement d’être endommagée. Comme il est dit : « Il n’y a pas de division dans la spiritualité. »

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 11/01/2017

Page 1 des 701234550Dernière »