Category Archives: Correction

Nous ne pouvons pas atteindre le don sans réserve grâce à des catastrophes

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans le cadre de l’éducation intégrale, y aura-t-il  un cours d’économie intégrale. Quel en sera le sujet ?

Réponse: Aujourd’hui, il est clair pour les experts que nous devons en venir à une consommation normale, saine, équilibrée, où chacun reçoit ce qu’il est en droit , et pas plus que cela. Nous ne devons pas permettre le luxe au détriment de la nature et de la dévastation des ressources naturelles et de ses trésors.

L’équilibre est la compréhension de ce qu’une personne a besoin dans son monde. Sinon il y aura une catastrophe et nous, n’ayant pas le choix, allons suivre la même direction mais dans le mauvais sens, sans la compréhension de ce qui se passe.

Si nous suivons cette voie, nous devrions nous attendre à  de nombreuses catastrophes et des guerres qui  ne nous amèneront rien nulle part. Elles ne nous obligeront qu’à devenir plus sages et à  comprendre que nous devons passer du bon côté, afin de progresser non pas par les souffrances, mais par la connexion et la garantie mutuelle, ce qui signifie par la raison. En fait, à travers l’histoire nous avons avancé par les souffrances. Cela nous a-t-il rendus plus sages en aucune façon? Savons-nous comment avancer? Cela signifie que c’est un long chemin et très dur.

D’autre part, en suivant la bonne voie, nous utilisons l’éducation et c’est totalement différent. Grâce  à l’éducation, vous commencez à comprendre ce qui se passe, vous pouvez acquérir des outils que vous pouvez utiliser, voir comment agir, et découvrir les lois de la nature. Bien sûr, la sagesse de la Kabbale devrait faire partie de cela, sinon d’où allons-nous le savoir? Seule la sagesse de la Kabbale parle d’un monde intégré, et le monde est partie intégrante du monde supérieur.

Nous avons fini le développement sur les degrés inanimé, végétal, et animal de la nature. Ensuite, il y a une frontière qui nous sépare du niveau de l’homme. Tout ce qui est en dessous appartient à la réception et tout ce qui est au dessus appartient au don sans réserve.

Vous n’atteignez pas le don sans réserve par les souffrances. La différence entre le niveau animal  et celui  de l’homme est dans notre conscience, dans la réalisation.

 

Une personne devrait comprendre où elle se trouve , ce qui signifie dans quel  monde, quel système, elle doit réaliser ce qu’est la nature, et ensuite atteindre le niveau de l’homme. La différence entre l’animé en vous et l’homme en vous est dans votre conscience, dans vos sentiments et votre esprit. Vous devez acquérir ce supplément.

Maintenant, nous faisons toujours partie du monde animé, et nous sommes encore plus corrompus, car  tout ce que nous faisons  nous nuit. Toute notre vie est faite de différentes tentatives pour nous contrôler les uns les autres et à nous nuire les uns aux autres. Ainsi nous nous détruisons nous mêmes, notre santé,  toutes nos vies, et le monde entier.

De l’autre côté, nous semblons plutôt étranges, et  c’est seulement si nous connaissons le résultat de notre développement, que nous serons en mesure d’être d’accord avec les phases intermédiaires que nous avons à parcourir. C’est pourquoi  notre conscience sépare l’homme de la bête. Elle  dit: « Connais le nom du  Dieu de ton père et sert-Le ». Nous devons connaître le Créateur, la nature. C’est toute la différence.

Dans son article «Ceci est pour Juda », le Baal HaSoulam écrit: «Ainsi, après toutes les enquêtes et tous les examens, nous constatons que le seul besoin des  souhaits de l’homme, qui n’existe pas dans l’ensemble des espèces animées, c’est l’éveil envers la pieuse Dvekout (adhésion). Seule l’espèce humaine est prête pour cela, et pas d’autre. Il s’ensuit que toute la question de la présence dans l’espèce humaine est cette préparation qui est imprimée en lui pour implorer Son œuvre, et c’est en cela  qu’il est supérieur à la bête. »

C’est la seule différence. A  tous les autres égards, même si nous différons du monde animé, c’est seulement dans le sens négatif. Quelle créature intelligente ruinerait sa maison, comme nous le faisons avec notre planète? Quelle créature raisonnable pourrait  créer un tel système économique comme celui que nous avons fait? Quant à aujourd’hui, nous avons un coffre-fort plein de factures insolvables. Alors aujourd’hui, afin d’être sauvés des troubles, nous avons seulement besoin de la  réalisation, du changement de conscience. 

De la 4e partie du  cours quotidien de Kabbable du 21/12/2011, « La Liberté »

Une récompense au lieu d’une punition

Dr. Michael LatimanQuestion: Qu’est-ce que le « destin dans la récompense et la punition »

Réponse: A chaque instant de notre vie nous sommes confrontés à la récompense et à la punition. A chaque instant, je dois demander la correction. Si je la demande bien, je reçois une récompense, et si je ne l’exige pas correctement, je reçois la correction.

La récompense renforce les désirs avec lesquels je peux me diriger plus précisément vers l’objectif. Je deviens plus sensible et m’ajuste avec plus de précision, me calibre, et imagine avec plus de précision ce qu’est le «Créateur».

Je comprends cela en me construisant  par moi-même encore et encore en m’accordant à Lui  et en apprenant comment je suis  construit. Ainsi je deviens  plus semblable à Lui et voilà ma récompense – donner davantage sans réserve. La punition est en voyant que j’ai raté.

Mais cela devient également partie de la correction, ainsi la punition devient ma récompense. Après tout, cela ne fait aucune différence si je reçois un effet positif ou une réaction négative. La chose principale est que cela me permette de trouver mon écart et de le corriger.

J’accepte tous ces écarts comme bons et bénéfiques, peu importe qu’ils soient positifs ou négatifs, qu’ils soient répulsifs ou attractifs. Je ne sais pas quel  désir supplémentaire je dois révéler maintenant. Tous les maux que j’ai à découvrir sont cachés en moi, et quand ils sont révélés, je les perçois comme une récompense. Bien que je me sente  mal, je m’élève au-dessus de mon sentiment.

Je perçois tout ce que je reçois de la Lumière qui ramène vers le bien comme une grande récompense, peu importe comment  cela est ressenti. Ceci est ma direction. Mais pour ce faire, j’ai besoin du soutien de l’environnement, de sorte que je me vois en permanence comme partie de ce système. Seulement là,  serai-je capable de changer dans le but d’y adhérer.

Supposons, par exemple, que je doive devenir une partie des amis dans un espace conique. Comme j’essaye de m’intégrer dans la forme, je ne cesse de recevoir des éclaircissements sur ce qui me manque et comment le faire avec plus de précision, afin que je puisse entrer dans cette forme particulière.

Ainsi, bien que chaque nouvelle révélation puisse être ressentie comme négative, les troubles et la confusion deviennent une bénédiction pour moi. Il est dit que la sagesse de la Torah est à l’opposé de la sagesse des propriétaires, parce que vous êtes heureux avec ces révélations.

Ceci est un « pont très étroit » que nous avons à traverser. Une personne qui avance par la spiritualité, trouve une récompense à la fois en sentiments positifs et négatifs. La chose principale est de corriger son propre réglage. 

De la  3 ème partie du cours quotidien de Kabbale du 01/01/2012, « Etude des Dix Sefirot »

La puissance invincible de la pensée

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les habitudes de comportement égoïste se sont formées dans la société. Les gens s’exploitent les uns les autres. Comment imaginez-vous les surmonter?  Si c’est le cas, à quel prix les vieilles habitudes seront-elles brisées et les nouvelles se formeront-elles ? Où est cette force?

Réponse: Je n’ai aucun doute que seule l’éducation-directe, progressive, à travers des  exemples et  différents exercices de  jeux de rôle –vont amener un changement dans la conscience de l’homme. Évidemment, elle doit être menée sans aucune pression, mais au contraire, précisément en réalisant une nécessité pour elle et les avantages qu’elle apporte.

En conséquence finale, cette partie importante de l’humanité qui va commencer à agir de cette façon va influencer l’ensemble du système, la planète entière. Lorsque beaucoup de gens commenceront à penser à la même chose, leurs pensées influenceront tout le monde. C’est une force énorme.

Imaginons que dans votre système d’éducation-vous réussissiez à réunir 100 000 personnes (il n’existe aucune organisation sur Terre, où 100.000 personnes s’engageraient activement dans quelque chose de nouveau ou de spécial). De cette manière, vous allez commencer à verser une force énorme intégrante dans ce système interne, dans la connexion subconsciente qui existe entre tous les habitants de la planète Terre. Et cette force travaillera en fonction d’un objectif particulier, avec des formes prédéterminées  et assignées.

Les gens vont soudainement commencer à exprimer un certain intérêt, une relation à son égard. Ils vont  la chercher, se tourner vers elle. Ils ne sauront pas d’où elle vient, car elle émerge en nous de la même manière que des pensées et des désirs différents. Tout d’un coup tout le monde, jeunes et vieux, commenceront à sentir que c’est proche d’eux, qu’ils en ont besoin parce que l’interconnexion interne existe entre absolument tout le monde.

Je suis entièrement ouvert à l’élaboration et à l’application de cette connaissance et de cette éducation intégrales. La chose la plus importante est de commencer. 

Discussion sur l’éducation intégrale 11/12/11

Se concentrer sur l’infini

Dr. Michael LaitmanVoici un exercice intérieur : nous sommes loin les uns des autres dans nos qualités et nos  pensées – étrangères et différentes ;  nous sommes séparés par l’égoïsme individuel de chacun. Il y a tant d’entre nous, et nous différons tellement les uns des autres afin de révéler le Créateur à travers notre connexion.

Nos différences, notre distance  et notre rejet montrent  la distance au Créateur. Je vois combien je suis loin des gens qui étudient avec moi, qui sont les personnes qui me sont les plus proches en esprit dans le monde, dans le  but, l’aspiration, et la compréhension de la vie. Et nous sommes encore si loin l’un de l’autre. Je suis encore plus éloigné de toutes les autres personnes dans le monde. Si je me teste par rapport à chaque personne, alors toute cette différence cumulée sera la distance entre moi et le Créateur.

Maintenant, le sens du groupe devient plus clair. C’est pourquoi nous nous unissons entre nous: nous voulons être en mesure d’atteindre une certaine forme de correspondance au moins entre nous et nous  rapprocher les uns des autres, ce qui signifie  se rapprocher du Créateur. Nous aspirons au moins à surmonter les différences entre nous. Nous repoussons notre égoïsme au loin, nous nous élevons au-dessus, et souhaitons nous connecter uniquement avec nos pensées et nos désirs  les plus élevés, pour nous rapprocher du Créateur sous une forme ou une autre.

De cette façon, nous commençons le voyage. Et puis, nous verrons qu’il n’y a pas de gens ici,  qu’il n’y a pas d’âmes individuelles, il n’y a rien qu’une vision floue, qui me fait voir des gens au lieu du Créateur. C’est comme si je n’étais pas en mesure de me concentrer, tout est flou, et au lieu d’une seule personne, je vois deux, trois, ou quatre. Et maintenant je vois des milliards de corps devant moi. Mais si je parviens à les combiner ensemble, je vais obtenir le Créateur.

C’est ce dont j’ai besoin de la part du groupe : commencer ce processus d’une façon ou d’une autre. Tous nos exercices d’unité doivent être dirigés vers la révélation du Créateur! Après tout, ils sont un moyen de Le  révéler. Il n’y a pas de sens dans un groupe en soi, mais seulement du point de vue exprimé comme  il suit: «Israël, la Torah, et le Créateur sont un. »

Le Baal HaSoulam écrit qu’il y a eu un crime horrible perpétré en Russie socialiste, en commençant à construire une société altruiste et en ayant complètement déformé le principe d’être un homme  dans un seul cœur, un seul désir, un seul but. Tout le monde était ensemble, la répartition était équitable, il y avait la garantie mutuelle, tout était merveilleux, sauf pour une chose: ils ont détourné les  moyens, pour atteindre l’objectif dans leur objectif. Et cela leur a fait perdre beaucoup de temps.

C’est comme se concentrer et combiner des images floues, afin de les voir en elles -mêmes, et non ce qui se tient derrière elles. Et je vais manquer cela naturellement parce que ma concentration  n’est pas sur l’image cachée derrière ces illusions, mais sur les illusions. Et c’est pourquoi la Russie a échoué.

Nous ne pouvons pas permettre que cela nous arrive, et c’est pourquoi il doit toujours y avoir trois composants présents: moi, le groupe (le lieu et les moyens de la révélation), et le Créateur, c’est-à-dire  la révélation du Créateur  aux  êtres créés. 

Du cours n°2 à la convention d’Arava  du 28/10/2011

Né pour devenir humain

Dr. Michael LaitmanL’homme (Adam) signifie «semblable» (Domé)  aux neuf premières Sefirot, ce qui signifie la nature, le Créateur. De telles personnes se rassemblent en un groupe pour commencer leur travail.

Au début, ce travail ne nous inspire pas. Nous le ressentons comme une responsabilité obligatoire et inutile. Puis nous commençons à en être inspirés. Toutefois, en même temps, nous essayons toujours de marcher sur deux jambes, comme sur deux rails, la tête et le cœur, l’esprit et le sentiment.

Essentiellement, tout sort du premier et du dernier point de notre voyage. Au premier point, nous sommes dans un état d’adhésion avec le Créateur en raison de sa force, car c’est la manière dont Il nous a créés et nous gouverne. Cependant, au dernier point, nous devons atteindre les mêmes propriétés d’adhésion par nous-mêmes, ce qui signifie devenir égaux à Lui dans toutes nos qualités. Tel est notre objectif.

Le groupe, notre monde, et cette vie  entière ne sont que les moyens pour l’atteindre. Tout ce qui m’arrive à chaque instant, m’est donné afin de révéler que mon moi actuel, mon groupe et tout mon environnement, toutes les causes et les conséquences, sont juste une aide. Ils sont comme les trois phases préliminaires de la Lumière directe, jusqu’à ce que le développement atteigne la quatrième phase, c’est-à-dire nous. Afin d’atteindre l’adhésion à la source, le Créateur, je dois voir tout ce qui constitue la nature inanimée, végétale, et animale comme les moyens qui me sont donnés pour m’aider dans ce but.

Le groupe et toute ma vie, l’univers entier, tout ce qui m’entoure ne m’est uniquement donné qu’à afin que je sois capable d’atteindre l’adhésion au Créateur. Si j’organise de cette façon chaque instant au cours de ma vie, je serai absolument en mesure d’achever la totalité du programme de la création.

Le Rabash écrit dans «Le but de la société » que les gens qui se rassemblent dans un groupe ressentent comment leurs points dans le cœur exigent d’eux de devenir humain (Adam), c’est-à-dire semblable au Créateur. C’est ce pour quoi l’homme a été créé. C’est son but principal, et tout le reste n’est que le moyen de le réaliser.

La seule façon de le réaliser est à travers la peur de perdre inutilement, même un seul instant de votre vie. Pour cela, j’ai besoin de l’influence de l’environnement qui va me montrer combien important et élevé est le but, de sorte que je craigne de ne pas l’atteindre. Alors je vais le réaliser correctement par la jalousie, la luxure, et les honneurs.

Le Créateur m’aide à avancer vers le but à tout moment si je me connecte bien au but et à Lui à l’intérieur du groupe, en m’efforçant de Le révéler. Le but est de Le révéler à travers la similitude de nos qualités de telle sorte que je sois de plus en plus semblable à Lui, c’est à dire devenir plus humain. Etre humain signifie être comme Lui.

Plus je m’entête à le faire, plus Il me révélera les qualités et les désirs les plus corrompus. Je ne dois pas oublier, même un instant, que tout cela m’est révélé seulement aux fins de la correction, pour devenir semblable au Créateur. Il s’avère que c’est même une bonne chose que je sois déconcerté et que j’oublie la connexion avec le groupe et le Créateur.

Je révèle cela dans de nouveaux désirs et je me sens écarté du chemin à chaque fois. De cette façon, le Créateur éveille des désirs et des pensées dans mon cœur et mon esprit qui ne sont pas dirigés directement vers Lui afin que je les dirige sur  moi, en d’autres termes, ce serait de les amener à l’unité. Il n’y a rien d’autre à faire pour moi dans la vie, que cela, c’est ainsi que je me corrige.

 De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 11/12/2011, Ecrits du Rabash

La conspiration des prisonniers de ce monde

Dr. Michael LaitmanL’amour envers les amis est nécessaire pour atteindre la similitude avec la force supérieure. Dans la mesure où nous nous connectons les uns aux autres, nous allons changer notre état.

Tout le temps, nous sommes dans l’état de la création et le révèlons peu à peu et de plus en plus, et avançons ainsi. En substance, nous retournons à la compréhension et  au sentiment de ce que cela signifie d’être semblable au Créateur, et comment aller de la disparité à la similitude. Ceci est notre chemin.

C’est pourquoi, nous n’avons jamais de mauvais états en chemin, ils sont toujours dans le sens du bien. Chaque action, que nous réalisons pour la connexion, est destinée à la réalisation d’un bon état, vers où nous brisons les barrières qui nous divisent, les murs de l’égoïsme, et à l’intérieur du cercle commun nous révélons ce qui s’y passe en réalité.

La dissimulation, créée par des cloisons, qui nous séparent les uns des autres, tend à disparaître, et nous nous connectons plus fortement. Lorsque ces murs tombent, ce qui est appelé la fin de la correction (Gmar Tikoun), dans notre unité, nous nous révèlerons comme une seule créature. Grâce à cela, nous allons atteindre l’équivalence de forme avec le Créateur, qui est également Un.

Toutes les lois du groupe et de nos corrections s’en suivent. Toutes les corrections sont destinées à la correction de ces partitions, ce qui devrait arrêter de nous diviser. Et tandis que nous sommes tous différents, mais malgré ces différences que nous ne détruisons pas, nous nous élevons au-dessus de toutes les barrières, les différences, et il y révélons le Créateur pleinement.

Nous sommes maintenant dans l’état final, seul cet état spirituel infini nous est caché, et nous voyons seulement un groupe physique en face de nous. Mais si nous commençons à nous connecter avec le groupe, sans les obstacles qui entravent notre unité et la connexion, alors il se transforme soudain en une structure semblable au Créateur.

La première fois que nous pouvons sentir, au lieu d’un groupe ordinaire, une seule formation, semblable au Créateur, nous découvrons Sa manifestation, au moins dans une faible mesure. Cela signifie s’élever au-dessus de la Makhsom au premier degré spirituel.

Il y a 125 degrés d’ascension ou de la ressemblance avec la force supérieure, le Créateur, à cause de notre connexion  les uns avec les autres .

Le cœur dans lequel nous nous fondons tous

Dr. Michael LaitmanOn sait qu’à partir de la sagesse de la Kabbale, le seul moyen qui peut changer quoi que ce soit est la Lumière qui ramène vers le bien. Elle soutient notre vie, Elle donne vie à tout, et Elle exécute toutes les modifications. En conformité avec les qualités de la Lumière, le désir et le chemin complet de la création du début à la fin est insufflé dans la nature de la Lumière comment changer ce fait, le désir de recevoir, afin de l’amener à l’équivalence de forme avec la Lumière elle-même.

Nous laissons cette affaire dans les mains du Créateur, la Lumière, et nous pouvons nous réveiller et intensifier son influence sur nous-mêmes et, ce faisant, accélérer notre développement. Plus nous accélérons notre développement par nous-mêmes, par en le voulant et en révélant notre désir, plus la Lumière influence notre évolution et exécute un acte davantage significatif sur nous. Ainsi nous sentons notre avancement comme quelque chose de bon et salutaire. En effet, nous ajoutons aux processus d’évolution qui coule « en son temps » (Beito) notre part, l’ajout appelé « temps de d’accélérer» (Achishena) puisque nous aspirons à ce même endroit et vers la forme à laquelle la Lumière veut nous amener.

D’où savons-nous cela? C’est grâce aux efforts que nous faisons en essayant de nous voir nous comme reliés entre nous, comme un seul homme dans un seul cœur, afin que nos désirs fusionnent en un seul. Et puis, dans la mesure où nous essayons d’éveiller nos cœurs de se connecter, d’effectuer diverses actions afin qu’ils se connectent en un seul cœur, sans aucune différence entre eux, c’est dans cette mesure que nous éveillons la Lumière qui donnera sans réserve à nos efforts pour se connecter avec une intensité encore plus grande que quand Elle fonctionne conformément à son plan évolutif habituel appelée «en son temps. » De cette façon, nous accélérons le temps.

Afin d’éveiller l’influence de la Lumière sur le désir, nous nous devons d’imaginer que nous essayons de relier les cœurs et adopter la forme de la Lumière, l’attribut de don sans réserve. Nous devons envisager cela dans la mesure où chacun de nous perd son propre sentiment d’existence, et nous tous ensemble acquérons l’unité qui inclut tout le monde en son sein: le groupe, l’âme, composés des cœurs individuels. Et puis la Lumière nous donne sans réserve et parachève l’acte.
De la 2ème partie du cours quotidiende Kabbale 14/11/2011, Le Zohar

La profession la plus nécessaire

Dr. Michael LaitmanAu cours de toute son histoire, l’humanité n’a jamais prêté attention au développement de la personnalité, mais elle en a seulement parlé. Il y avait beaucoup de discussions sur l’éducation en Union soviétique, mais au lieu d’éduquer, elles ont supprimé les personnalités.

Aujourd’hui, pratiquement la moitié de l’humanité a besoin de travailler sur le développement de la personnalité, pour façonner un être humain. Non seulement les enfants ont besoin d’être éduqués. Au cours de sa vie, une personne a besoin d’être entourée par un environnement qui la forme, la  soutient, et constamment la guide vers l’avant. Cela nécessite une énorme armée de gens qui comprennent leur but correctement.

Tout le monde a besoin d’apprendre sur les connexions qui profitent à la société et sur une unité complète mutuelle. Les gens doivent savoir comment créer un tel esprit dans la société, quand vous ressentez que vous et d’autres sont absolument un tout, lorsque vous vous dissolvez  dans la société,  que vous arrêtez de percevoir votre «moi», et percevez  qu’il y a «nous». C’est la psychologie humaine la plus élevée.

Selon les dernières statistiques, 10% de la population mondiale en âge de travailler est en mesure de fournir à toutes les personnes dans le monde tout ce dont elles ont besoin. Cela comprend la construction, la communication, l’alimentation, la livraison, la distribution, l’habillement, les services, etc. Alors que feront les autres 90% ? 20-30% d’entre eux sont des enfants et des personnes âgées. Mais qu’en est-il des 60-70%  restant de la population? Ils travailleront tous dans le domaine de l’éducation et de la formation, en d’autres termes, ils vont éduquer les autres et être éduqués par d’autres.

Un environnement qui prend soin du développement spirituel intérieur d’une personne doit l’accompagner depuis le premier jusqu’au dernier jour de sa vie. 

Dans une émission de télévision «Le monde intégral », le 30/10/2011

Nous avons reçu une seconde chance

Dr. Michael LaitmanVous avez probablement entendu dire que le Ari a dit une fois à ses élèves: «Si nous montons à Jérusalem aujourd’hui, nous serons en mesure d’atteindre la fin de la correction (Gmar Tikoun .) Réunissons-nous dans une heure et allons  là-haut, poursuivons ce chemin! »

Lorsque les étudiants ont commencé à se rassembler après une heure, l’un d’eux a dit qu’il ne pouvait pas venir pour une raison, un autre pour une autre raison, la femme d’un autre ne le laisserait pas partir, et l’autre ne pouvait pas aller à cause des enfants, ou en raison d’une maladie ou d’autres problèmes. Et donc ils ne s’élevèrent pas à l’état de GmarTikoun.

Nous ne comprenons pas comment de telles interruptions auraient pu arrêter les étudiants du Ari d’atteindre l’état exalté de Gmar Tikoun . Mais nous ne comprenons pas quels sont les obstacles donnés d’En-Haut à une personne pour qu’elle se rapproche de la correction.

Nous ne sommes ni les plus forts ni les plus spéciaux. Nous sommes véritablement la plus faible de toutes les générations qui nous ont précédés. Mais nous vivons à une époque très particulière, et ces temps exigent une grande correction, qu’il est possible de réaliser! Par conséquent, même si nous ne sommes pas dignes d’elle, même si nous ne sommes pas assez forts ou ne comprenons pas vraiment ce que nous faisons, la force supérieure nous connecte toujours et nous pousse en avant.

Donc nous ne devons pas oublier ce que nous avons à faire. Nous devrions essayer aussi dur que nous le pouvons! Et le Créateur va terminer ce travail pour nous.

 Du cours n°1 à la Convention du désert d’Arava le 18/11/2011

Notre incroyable génération

Laitman_929Baal HaSoulam, Lettre n ° 13: Vous devez croire qu’il y a beaucoup d’étincelles du don dans chaque ami, et si nous les rassemblions toutes en un seul endroit, dans l’unité fraternelle, l’amour et l’amitié, bien sûr, cela serait suffisant pour que nous atteignions un niveau spirituel significatif  maintenant et pour la vie.

Rien d’autre ne fut créé dans le monde qu’une seule âme. Les parties, les étincelles de cette âme unique s’éveillent de génération en génération et parvienne à la correction. Toutes les générations, qui ont terminé leur correction, s’unissent dans la dernière génération, qui commence avec nous.

Notre génération est spéciale. Elle doit connecter en son sein toutes les générations précédentes : à partir d’Adam HaRishon, en passant par Abraham, Rabbi Shimon, le Ari, et Baal HaSoulam, qui ont effectué de grandes corrections dans l’âme unique et en ont préparé la partie importante, spéciale et la plus facile pour nous. Mais outre cela, nous devons connecter à nous-mêmes tous les récipients ou

les désirs (Kelim) futurs, qui réalisent la correction.

Nous connectons en nous-mêmes, tous ceux qui sont derrière nous, nos ancêtres, et tous ceux qui sont devant nous, nos fils. Nous avons atteint un état où le monde commence à demander la correction ; les âmes commencent à s’éveiller. Et bien que certaines personnes ne comprennent pas cela, ce n’est pas nécessaire, puisque ces personnes appartiennent à la partie de l’âme collective, qui atteint la correction inconsciemment, grâce à leur connexion avec nous.

Notre devoir est d’unir, de relier à l’intérieur de nous toutes les étincelles saintes du don, qui corrigèrent ce système avant nous, et de terminer l’entière correction.

C’est un moment extraordinaire ; nous ressentons que c’est un état ​​particulier. Et nous voyons comment le Créateur nous aide, c’est-à-dire, comment Il nous permet de nous unir et de nous purifier nous-mêmes, afin que, ce que nous désirons tant, se réalise.

De la leçon 1,  Convention Arvout au désert d’Arava 18/11/2011