Category Archives: Correction

Les secrets d’une sagesse glorieuse

Le Baal HaSoulam, Les Écrits de la Dernière Génération : Ce concept est clarifié sur près de 2000 pages qui expliquent tous les secrets de la Torah que l’œil humain ne peut pas voir. Cela fera en sorte que chaque personne croit en sa véracité, comme ils verront que ce sont les paroles du Seigneur, car les secrets d’une sagesse glorieuse attribuée à la prophétie témoignent de leur véracité.

La sagesse de la Kabbale est une grande connaissance du système de gouvernance, la force supérieure, et de la manière dont nous pouvons être inclus dans cette gouvernance, comment nous pouvons l’influencer et comment elle peut nous influencer. C’est-à-dire qu’une personne s’élève au niveau du Créateur. Il est écrit : « Montez vers moi. »

Je pense que l’humanité n’aura pas à traverser de terribles souffrances pour reconnaître cette merveilleuse opportunité et commencer à gravir cette échelle.

Question : Lorsque le Baal HaSoulam parle des « secrets de la Torah que l’œil humain ne peut pas voir », est-ce qu’il veut dire que la Lumière qui ramène vers le bien « fera en sorte que chaque personne croit en sa véracité » en éveillant progressivement une personne à cela ? C’est-à-dire, d’une façon ou d’une autre, est-ce un passage au point dans le cœur ?

Réponse : Oui. Uniquement à travers des sensations progressives.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 10/07/2017

Que peut-on obtenir de la Kabbale ?

Question : Que peut-on obtenir de la Kabbale ?

Réponse : De la Kabbale, on peut recevoir la révélation du Créateur, et cela explique tout. En effet, la révélation du Créateur est le dévoilement de cette force unique commune qui régit l’univers entier : les niveaux minéral, végétal, animal et humain de la nature de notre monde et l’ensemble des cinq mondes qui sont inclus dans le monde de l’Infini.

Par rapport à nous, cette seule force de contrôle commune est appelée le Créateur. Elle contient tous les plaisirs, tout le bonheur, tout ce qu’une personne désire. La Kabbale révèle cette force. Et tout le reste provient d’elle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/06/2017

Il n’y a pas de division dans la spiritualité

La Torah, Deutéronome 29:28 : Les choses cachées appartiennent au Seigneur, notre Dieu ; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Torah.

Ce n’est pas une traduction correcte de la Torah. Ce qui signifie que le caché vient du Créateur et le révélé, jusqu’au troisième ou quatrième degré, vient de nous.

Car si nous le révélons de par nous-mêmes, alors cela arrive à l’ensemble du système des dix Sefirot ou jusqu’au troisième ou quatrième degré, qui est en direction des Kelim (récipients) de don sans réserve (Galgalta ve Eynaim, ou même AHP).

Ce qui est révélé par le Créateur nous est révélé dans nos efforts. D’autre part, nous expérimentons l’échec. Si vous ne travaillez pas correctement, vous laissez une trace semblable après vous au troisième et quatrième degré. Il est clairement dit : « La culpabilité des pères retombe sur leurs enfants jusqu’à la troisième, quatrième génération. »

Question : Il s’avère que mon prochain degré spirituel est compromis ?

Réponse : Votre prochain degré dépend de vous. Cependant, s’il est compromis, il s’étend jusqu’au bout et vous devez le reconstruire à nouveau. Il est impossible pour une partie seulement d’être endommagée. Comme il est dit : « Il n’y a pas de division dans la spiritualité. »

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 11/01/2017

L’essentiel est l’intention

Question : Quel rôle l’intention joue-t-elle dans la construction de toute relation ?

Réponse : L’intention signifie absolument tout. Il n’y a rien à part les intentions.

Les désirs nous sont donnés : ils sont brisés, séparés, dispersés, et se présentent en nous selon un programme spécial. Par conséquent, l’essentiel est l’intention : pour le bien de qui, au nom de quoi, pour qui vais-je faire quelque chose ou même simplement penser. La chose principale est l’endroit où je dirige mes pensées, mes sentiments et mes aspirations.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/06/2017

Qu’est-ce que la souffrance ?

Question : Vous prétendez que si vous blessez un ami, alors vous nuisez à l’ensemble du système. Qu’est-ce que la souffrance ?

Réponse : La souffrance est une sensation de manque de satisfaction dans un désir. Il existe différents seuils de sensation du manque de satisfaction. Un seuil important provoque de la souffrance.

Question : Que signifie blesser un ami dans la dizaine ?

Réponse :  Vous blessez votre ami si vous ne faites pas votre travail sur vous.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/05/2017

Comment les âmes peuvent-elles s’entraider ?

Question : Comment les âmes supérieures peuvent-elles nous aider dans le développement de la spiritualité ?

Réponse : Le Créateur a créé une seule âme. Elle se divise en plusieurs parties, les soi-disant âmes individuelles, et chacune se corrige uniquement pour faciliter la correction commune. Mais généralement, l’âme est unique pour tous. Le Baal HaSoulam a écrit sur ce sujet dans l’article « 600 000 âmes ».

Puisque toutes les âmes individuelles sont dans une seule agrégation d’âmes, la correction d’une seule âme aide l’autre et ainsi de suite.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/05/2017

L’opportunité de choisir son destin, 4ème partie

Question : Si la vie entière d’une personne est entièrement programmée du début à la fin, pourquoi à chaque instant reçoit-elle le sentiment qu’elle choisit elle-même sa prochaine étape : avec qui se marier, où vivre, quoi faire ?

Réponse : D’une autre manière, une personne ne pourrait pas survivre ; elle se suiciderait si elle savait qu’elle vit comme un animal qui est contrôlé dans chacun de ses mouvements. Que resterait-il alors dans sa vie, seulement chercher à passer chaque instant le plus agréablement qui soit et à souffrir le moins possible ? Quelle est la signification d’une telle vie et qui en a besoin ?

Question : Donc, le fait que ma vie soit déjà complètement programmée dans tous ses détails m’est délibérément caché pour me permettre de continuer mon existence comme si je choisissais moi-même quelque chose, mais en fait, rien ne dépend de moi. Les animaux ont-ils de tels sentiments ?

Réponse : Non. Un animal obéit instinctivement aux ordres de la nature sans s’interroger, comme une machine biologique. Une personne, cependant, peut se demander : « Pour quelle raison je vis ? Pourquoi est-ce que j’existe de cette façon ? Puis-je changer mon destin ou non ? »

C’est déjà le début d’un être humain qui le sépare d’un animal. Il commence à s’élever au-dessus de son existence animale à un niveau plus élevé. Il ne souhaite plus vivre uniquement pour remplir ses besoins comme un animal, mais il cherche un but plus élevé.

Question : Qu’est-ce que cela signifie de devenir un élément positif du programme, ayant la possibilité d’influencer son destin ?

Réponse : Nous sommes autorisés à participer au programme de vie uniquement si nous lui ajoutions des forces positives, c’est-à-dire si nous élevons ce programme d’un niveau animal à un niveau humain, en lui faisant une « mise à niveau ». Si j’utilise ma vie dans le but d’influencer positivement le programme général qui nous fait fonctionner, ce qui est appelé la force supérieure, alors je reçois l’opportunité de le faire.

De ce fait, j’ai une influence positive sur mon propre destin, sur tous les autres et sur le programme dans son ensemble. Je peux changer le film de la vie et devenir un partenaire de la force supérieure, qui régit tout ce programme.

Extrait de KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 25/07/2017

Les gens ne changent pas, c’est vous qui changez

Question : Plus je suis gentil avec les autres, moins ils tiennent compte de mon opinion. Est-ce moi qui ai changé ou est-ce que ce sont les gens autour de moi qui ont changé ?

Réponse : Vous êtes celui qui change. Les gens ne changent pas.

Vous êtes celui qui change.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Tout se décide uniquement dans le monde supérieur

La vérité est que Le Livre du Zohar ne parle en aucun cas de ce monde, mais uniquement des mondes supérieurs. (Le Livre du Zohar, « Vayetze »)

Dans notre monde, il n’y a pas de changements ; nous ne pouvons rien faire à l’intérieur de lui, et pour cette raison, il n’y a rien à en dire. Nous voyons comment nous nous cognons la tête contre un mur pour essayer de résoudre quelque chose, mais en fait rien n’est résolu dans ce monde.

Tout se décide uniquement au niveau supérieur. Et notre monde n’est qu’un endroit où nous nous préparons à l’entrée vers le prochain niveau, le monde supérieur.

Notre but est de l’atteindre et de commencer à travailler en lui. Par conséquent, il n’y a pas de corrections dans notre monde ; toutes les corrections ne se déroulent que dans le monde supérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/02/2017

Les trois phases de l’évolution humaine

Question : Comment Abraham a-t-il atteint la spiritualité par lui-même, sans aucune aide, alors que nous avons besoin d’un groupe, de livres et d’un enseignant pour atteindre les forces supérieures ?

Réponse : A l’époque, d’Adam à Moïse, les gens l’ont tous atteinte d’une manière complètement différente.

Au cours des 2 000 premières années de l’évolution humaine, il y avait des âmes spéciales avec une illumination spéciale, appelées Chabad.

Au cours des 2 000 ans qui ont suivi, les âmes étaient plus grossières et sont appelées HGT, ce qui se réfère à la génération de l’Égypte, puis à la génération du désert et à la génération du Premier et du Second Temple.

Maintenant, ce sont les 2 000 dernières années où les âmes les plus basses descendent dans notre monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/03/2017

Page 2 des 701234550Dernière »