Category Archives: Correction

Quel rapport un kabbaliste entretient-il avec notre monde ?

Question : Quelles sont les manifestations de la compréhension profonde de notre monde par les kabbalistes s’ils ont acquis la partie la plus développée du monde supérieur ?

Réponse : Le fait est que les deux mondes sont constamment connectés l’un à l’autre. Tout ce qui se passe dans notre monde provient du monde supérieur. Par conséquent, un kabbaliste comprend les origines de ce qui se passe dans notre monde.

Cependant, en règle générale cela ne l’intéresse pas car tôt ou tard, tous les changements nécessaires se produiront dans notre monde. De plus, si quelque chose change dans notre monde, c’est uniquement par l’éducation des gens.

Ainsi, un kabbaliste ne prête pas beaucoup d’attention à notre monde. Il aimerait le changer, mais pour cela, il doit diffuser la sagesse de la Kabbale et enseigner aux gens. C’est à travers cela qu’il peut changer le monde. C’est ce que nous essayons de faire.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/06/2018

Pour atteindre l’objectif, le talent n’est pas nécessaire

Le Rabash, « L’Amour des amis (2) » : Nous devons maintenant comprendre en quoi ces trois choses mentionnées ci-dessus nous qualifient. La foi, la confiance incluse, nous donne une conviction préalable dans le but, qui est de faire du bien à Ses créations. Nous devons également croire avec certitude que nous pouvons nous promettre que nous aussi, nous pouvons atteindre cet objectif. En d’autres termes, le but de la création n’est pas nécessairement pour un groupe sélectionné. Au contraire, le but de la création appartient à toutes les créations sans exception. Ce ne sont pas nécessairement les personnes fortes et habiles, ou les personnes courageuses qui peuvent triompher. Au contraire, cela appartient à toutes les créatures.

Nous faisons tous partie du système général d’Adam, et par conséquent chacun de nous, dans la mesure où il est dans ce système, est obligé de parvenir à la connexion, au don sans réserve et de soutenir l’ensemble du système, et avec cela il remplit sa mission.

Chaque individu sera obligé de se réaliser dans une certaine mesure comme le Créateur. Personne ne peut y échapper.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/03/2018

Qu’est-ce que le libre arbitre des gens ?

Question : Qu’est-ce que le libre arbitre pour les gens ordinaires ? Comment, n’ayant ni connaissance, ni pouvoir ou ni conscience, peuvent-ils choisir ? Sur quelle base sont-ils en mesure de choisir librement ? L’œil corporel voit tout à l’envers : le plus fort des chiens mène le troupeau de moutons.

Réponse : C’est vrai. Mais le fait est que les moutons, après tout, peuvent se rassembler à l’intérieur d’un groupe et éventuellement apprendre aux chiens à les contrôler.

Il est très intéressant de voir le comportement des chiens de berger. Ils restent assis à côté pendant des heures et veillent à ce que tout se passe bien. Ce n’est qu’une fois qu’ils reçoivent un signal du berger qu’ils courent et rétablissent l’ordre.

Il existe une connexion absolument claire entre les moutons et les chiens. Les moutons sont complètement en sécurité sous la surveillance des chiens et ils ressentent un contrôle franc et positif. Ils ne s’opposent pas aux chiens, c’est juste que la force qui est absente chez un mouton est présente chez un chien. Ainsi, ils ont besoin l’un de l’autre.

Espérons que notre berger nous guidera correctement et que nous commencerons de manière appropriée à nous regrouper.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/06/2018

Qu’est-ce qui donne naissance à un désir ?

Question : Comment un unique désir peut-il donner naissance à un autre ? Y a-t-il un exemple dans notre monde ?

Réponse : La Lumière donne naissance à un désir. Nous étudions cela dans les quatre phases de la Lumière directe. La Lumière agit sur le désir originel et commence à le développer du minéral au végétal, puis à l’animal et à l’humain, ce qui donne son désir de donner sans réserve.

La qualité du don sans réserve, de l’unité, de l’amour, aide le désir à devenir diversifié et en même temps connecté. C’est pourquoi des atomes apparaissent, des molécules et toutes sortes de composés chimiques qui forment la nature végétale, se développant sous l’influence du soleil, de la photosynthèse et d’autres phénomènes.

La nature animale apparaît alors dans laquelle prennent place les protéines complexes et d’autres processus. Alors, finalement la nature humaine (mais ce n’est pas même dans la matière, mais plus élevé que la matière), les désirs et les pensées de l’homme sont ce qui le distinguent de l’animal.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/05/2018

Tout est réalisé par la prière

Question : Quels sont les désirs spirituels en plus des désirs de se connecter à d’autres personnes ?

Réponse : Aucun. Nous venons du récipient brisé d’Adam et par conséquent nous avons uniquement besoin de nous unir les uns aux autres. Il n’y a pas besoin de philosopher. Je ne sais pas comment j’ai besoin de me connecter, avec qui, par quelles propriétés, etc. Je n’ai qu’à m’exposer à l’influence de la Lumière supérieure.

Je ne peux pas être plus intelligent que la Lumière supérieure, mais je ne peux que provoquer son impact pour qu’elle me corrige. Je ne peux pas être au-dessus du point de ma correction, et de ce fait je demande seulement. Tout est réalisé uniquement par la prière.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/05/2018

Tout dépend du but

Question : « Il n’y a rien hormis Lui » est un mantra religieux populaire. Mais quelle est la différence entre les efforts d’une personne religieuse sans un point dans son cœur et les efforts d’un kabbaliste visant à révéler par chaque action la force supérieure, à l’aimer et à y être connecté ?

Réponse : Tout dépend de l’objectif que vous poursuivez : soit votre propre plaisir, soit le don sans réserve et l’amour pour le Créateur à travers les êtres créés.

La question est de savoir ce que vous voulez après avoir étudié et réalisé la Kabbale, car « recevoir pour soi-même » ne fonctionnera pas ici. Si tel est votre objectif, alors appliquez diverses techniques spirituelles et des méditations, et apprenez à vous sentir mieux. Il n’y a rien de tout cela dans la Kabbale.

Tout en étudiant la Kabbale, il est nécessaire d’investir beaucoup d’efforts, de transpirer, même de souffrir, jusqu’à ce que vous appreniez à vous guider correctement, en attirant la Lumière environnante.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/05/2018

Je veux la vérité !

Remarque : Vous êtes comme des enfants dans un bac à sable, jouant à un jeu de rôle d’amitié et d’amour, c’est-à-dire des choses que vous ne ressentez pas…

Mon commentaire : Ce n’est pas notre invention. C’est ce que les kabbalistes (des personnes qui ont déjà atteint la spiritualité) ont écrit et ils nous expliquent qu’il n’y a pas d’autre moyen.

Même si je fais un demi-pas vers le but, c’est quand même un grand exploit pour moi. Je ne peux pas imaginer où je me trouve par rapport à la perfection, au Créateur, et par conséquent un demi-pas est très important pour moi. Je veux consacrer ma vie matérielle (animale) sans importance à une vie qui est humaine, à l’atteinte du Créateur.

Si vous ne voulez pas, ne le faites pas. Hors, que vous reste-t-il dans la vie ?

Remarque : Mais tout cela est un jeu et je veux la vérité…

Mon commentaire : Vous recevrez la vérité lorsque vous aurez la perception correspondante envers le spirituel. En attendant, vous devez jouer comme un enfant le fait. Nous avançons selon la nature. Tout comme un enfant accumule de l’expérience jusqu’à atteindre la maturité dans l’esprit et le cœur (dans les sens), nous le faisons de la même manière. Pour nous, c’est vraiment un travail sérieux.

Vingt ans s’écoulent avant qu’un enfant devienne un adulte et commence à peine à comprendre quelque chose à propos de la vie. De même, cela peut aussi nous prendre vingt ans. En effet, il s’agit d’un jeu mais d’un jeu avec une intention précise.

Les enfants ne comprennent pas qu’ils jouent, car par nature ils font tout automatiquement. Cependant, nous comprenons que nous devons jouer et par conséquent, nous nous créons un environnement correct, de sorte qu’en jouant dedans, nous nous élevions au niveau d’un adulte, à savoir celui d’un kabbaliste.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/03/2018

Y a-t-il une amitié désintéressée ?

laitman_962.2Question : Y a-t-il une amitié désintéressée ? Si oui, laquelle ?

Réponse : Il n’y a rien d’altruiste dans le monde matériel parce que tout est basé sur l’égoïsme ; c’est la base de notre nature. Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’avoir la tête dans les nuages.

La nature est entièrement arrangée uniquement sur le principe égoïste : le désir d’avoir du plaisir. Mais le fait est qu’avec l’aide de la Lumière supérieure, c’est-à-dire sous l’influence du Créateur, nous pouvons nous élever au-dessus de notre nature et commencer à l’utiliser autrement, au profit des autres. Nous surmontons la gravité de la Terre comme si nous nous y élevions au-dessus, mais seulement avec l’aide de la Lumière supérieure.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/04/2018

Les catastrophes naturelles mondiales : Tout mais pas l’indifférence

Mon nouvel article publié sur le site unitingeurope

Quelques semaines après le séisme meurtrier qui a frappé l’île des Célèbes, en Indonésie, et après que l’énorme tsunami en ait détruit une grande partie, les dimensions de la catastrophe sont de plus en plus claires. Plus de 1500 personnes ont été tuées et des milliers sont encore portées disparues.

Il semblerait que plus le nombre de morts est élevé, plus l’indifférence dans le monde est grande. Le monde entier s’est mobilisé pour fournir de l’aide, mais en dépit des efforts humanitaires internationaux, les dirigeants indonésiens ont demandé aux ONG de quitter le pays ne voulant qu’elles accèdent aux sites ravagés.

Les ouragans Florence et Michaël qui ont frappé les côtes des Etats-Unis ont fait au total quatorze victimes, les inondations meurtrières à Majorque (12) et dans le Var (2) et le dernier glissement de terrain en Ouganda a fait trente-un morts.

Le monde connait de plus en plus de catastrophes naturelles et en dépit des différents sommets qui tirent la sonnette d’alarme, les médias préfèrent s’occuper de politique comme le remaniement ministériel imminent ou les difficultés du Brexit.

La vie humaine aurait-elle perdu toute sa valeur ?

Ce serait une erreur de penser que l’influence de l’Indonésie est inexistante. Nous vivons dans un monde global intégré, et les diverses catastrophes qui nous ont frappés ces dernières décennies illustrent l’interdépendance qui caractérise le système global dans lequel nous vivons.

Au premier abord, les nations s’associent à des organisations internationales dont le but déclaré est l’intérêt général, mais dans la pratique, elles ne font que promouvoir leurs intérêts personnels. L’Organisation mondiale du commerce, l’OTAN, le G8, l’OCDE, l’ONU, l’UE et même Internet ne sont que quelques exemples des réseaux que nous avons créés, et pourtant, tout cela n’est que de la poudre aux yeux.

Nous n’avons pas conscience du fait que nous nous trouvons tous sur un même bateau sur une mer déchaînée – que la tempête arrive et qu’elle risque de nous faire chavirer ensemble. La compétition entre nous, poussée par un égoïsme effréné, nous empêche de sentir que nous formons une grande famille.

Cependant, la nature ne connaît pas les frontières internationales, ne fait pas de distinction entre les riches et les pauvres, et n’oublie personne. La nature nous montre à quel point nous sommes tous vulnérables. En fin de compte, le système de la nature nous forcera à reconnaître notre interdépendance et nous apprendra qu’il faut revenir à l’équilibre.

Il est essentiel de le comprendre car nous verrons que nous ne faisons qu’un et qu’il n’y a pas de différence entre Indonésiens, Américains, Européens et Africains, entre pays développés et pays en voie de développement. Nous vivons sur la même planète, et aux yeux de la nature, nous sommes tous égaux. Personne n’est plus important qu’un autre.

Plutôt que d’ignorer cette réalité et d’attendre avec anxiété la prochaine catastrophe, nous pouvons consciemment nous élever à un niveau supérieur de connexion humaine grâce à l’éducation. Lorsque nous commencerons à le faire, notre préoccupation pour l’humanité tout entière grandira et s’élargira, nous trouverons alors les moyens pour vivre tous ensemble en paix et en harmonie.

Les bons désirs

Question : Tout se manifeste à travers un désir. Les malades veulent être en bonne santé, mais ils ne peuvent pas. Les pauvres veulent être riches, mais ils n’y arrivent pas. Que signifie « désirer » ?

Réponse : Cela signifie que je veux ressentir la satisfaction de ce que je ressens maintenant comme un manque.

Question : Quels désirs deviennent réalité ?

Réponse : Tous les bons désirs se concrétisent. Ceux-ci incluent des désirs qui ne causent de mal à personne et qui peuvent également être utilisés pour satisfaire les autres de manière positive.

Le reste des désirs est seulement nécessaire pour nous apprendre à comprendre ce que signifient de bons désirs.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/05/2018