Category Archives: Correction

L’entrée progressive dans la nouvelle société

Le Baal HaSulam, Les Écrits de la Dernière Génération : Il est important de faire une correction telle que personne ne réclamera ses besoins de la société. A la place, il y aura des personnes sélectionnées qui examineront les besoins de chaque personne et fourniront chaque personne. L’opinion publique dénoncera celui qui revendique quelque chose pour lui-même, comme le voleur et le scélérat d’aujourd’hui.

Ainsi, les pensées de chacun seront consacrées au don sans réserve à son prochain, comme la nature de toute édification qui le calcule, avant même que l’on ressente ses propres besoins.

Nous devons avoir foi dans la direction, en ce qu’elle sait tout, comprend tout, est plus intelligente que nous le sommes et qu’elle nous conduit correctement vers le véritable but. La société doit être consciente de cela et l’accepter volontairement.

Lorsqu’un individu est consciemment avisé du mal à l’intérieur de sa propre nature et de la nécessité d’accepter à la place la nature bienveillante du supérieur, alors il sera capable d’échanger toutes les formes d’actions physiques pour l’atteinte spirituel.

Question : Est-ce qu’une seule dizaine dans la société peut être prête pour cela, alors que le reste de la société ne l’est pas ?

Réponse : C’est l’entrée progressive. Le Baal HaSoulam écrit que la société va graduellement, dizaine par dizaine, entrer dans le nouvel état.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 31/07/2017

Qu’est-ce qu’une bénédiction ?

Question : La dernière portion de la Torah s’appelle « Ve Zot aBracha » (Et voici la bénédiction). Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Une bénédiction est la Lumière supérieure. Ce n’est pas simplement une lumière, mais la Lumière qui corrige une personne et l’humanité, la crée en une forme unie, de sorte que cette forme existe en similitude et en fusion avec le Créateur. Elle est semblable au Créateur comme un récipient et son remplissage.

La Lumière qui nous corrige et nous rend semblable au Créateur s’appelle la Torah. Tout ce que nous avons à faire, c’est apprendre à recevoir la Torah et à l’appeler correctement sur nous-mêmes pour qu’elle puisse nous modeler et nous former.

Une bénédiction est l’état le plus élevé qu’une personne puisse atteindre lorsqu’elle « revêt » complètement le Créateur. Elle est comme un récipient qui accepte la Lumière supérieure en lui-même.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 16/02/2017

Changez le destin

Question : Vous dites qu’en étudiant la Kabbale, il est possible de changer son destin. Mais est-ce nécessaire ?

Réponse : Oui. Nous sommes maintenant au niveau de notre existence imposée. Ce n’est même pas une existence animale, mais beaucoup plus faible car un animal ne pose pas de questions sur le sens de la vie.

Une fois que nous commençons à nous poser de telles questions, nous avons l’occasion de nous élever avec leur aide au niveau de la liberté absolue, de la liberté vis-à-vis de la mort, de la vie matérielle et du cadre étroit de notre existence présente. C’est la liberté d’être sous une supervision spéciale, des restrictions et ainsi de suite. C’est-à-dire, vous devenez le plus élevé.

De cette façon, chacun de nous, en atteignant une capacité de donner sans réserve, s’élève plus haut. On peut dire : « C’est une illusion. Comment tout le monde peut-il être le plus élevé ? » Mais c’est en fait parce que nous nous trouverons dans un autre espace spirituel.

Question : Est-ce que nous changeons notre destin par ceci ?

Réponse : Bien sûr. Notre destin est entre nos mains. Nous pouvons changer non seulement notre vie matérielle, mais un destin dont nous ne savons rien encore, ces étapes que nous devons encore traverser.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Quelles sont les causes de la dépression ?

Question : La dépression est-elle dûe par le fait que les gens ne m’aiment pas ou inversement, parce que je n’aime pas suffisamment les autres.

Réponse : Non. La dépression est un concept très large. Elle peut avoir des raisons médicales, comme le manque d’éléments chimiques dans le corps. Cela peut être n’importe quoi.

En principe, la dépression se produit parce qu’une personne est un grand égoïste. Elle n’est pas satisfaite de ce qu’elle a. C’est juste que son égoïsme n’est pas satisfait.

Cependant, c’est une dépression commune. Si nous parlons de la dépression pour des raisons médicales, alors tout se passe à différents niveaux. Néanmoins, la base de toutes les maladies à tous les niveaux est la même : notre désir égoïste ne se réalise pas correctement. C’est comme le cancer.

Dans le cancer, une cellule, au lieu d’être connectée correctement aux autres cellules, commence soudainement à les dévorer et finit par mourir. C’est-à-dire que toute maladie est un état égoïste spécial de nos cellules.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/06/2017

Qu’arrivera-t-il au monde après la correction ?

Question : On dit que Le Livre du Zohar décrit tous les états possibles de l’individu et de l’humanité. Est-ce vraiment le cas ?

Réponse : Oui. Dans Le Livre du Zohar, tous les 125 niveaux d’ascension d’un individu depuis notre monde jusqu’au plus haut point du monde spirituel sont décrits.

Question : Alors qu’arrivera-t-il dans le monde matériel ?

Réponse : Rien ne se passera. Le monde matériel s’évaporera simplement de notre expérience, de notre conscience, parce qu’il n’a jamais vraiment existé à part dans notre imagination.

Selon le niveau auquel vous vous élevez, vous commencez à expérimenter à quel point ce monde devient de plus en plus éphémère.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/06/2017

La vraie liberté

Question : Découvrir le contrôle absolu du Créateur, est-ce la vraie liberté ?

Réponse : Oui. Mais lorsque cela est révélé, l’individu le reçoit comme son propre état corrigé. C’est pourquoi ceci n’est pas vécu comme le contrôle du Créateur, mais comme votre propre libre arbitre.

Question : La vraie liberté est-elle mon droit de déterminer ce que je vais désirer l’instant suivant ?

Réponse : Oui. Mais cela est possible uniquement si vous vous élevez au-dessus de votre égoïsme, si vous avez une connexion avec la Lumière supérieure, et si à travers cette connexion vous êtes en mesure de déterminer clairement ce que vous allez réellement faire, ce que vous allez désirer l’instant suivant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Les expériences sur le chemin vers le Créateur

Question : Est-ce que le sens du terme « union » signifie que nous nous assurons que c’est une utopie et nous nommons le Créateur à partir de l’impuissance ?

Réponse : Non. La raison de la découverte du Créateur est spécifiquement dans notre union. Et sur le chemin, il y a beaucoup d’états différents, y compris l’impuissance, les malentendus, la confusion, ou le contraire, l’excitation, l’exaltation, etc., c’est-à-dire tout une palette d’expériences.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

La différence entre la peur et la crainte

Question : Est-il normal qu’une personne étudie la Kabbale par peur ?

Réponse : Une personne fait tout par peur. Les gens se musclent, gagnent de l’argent, s’organisent en mafia, fortifient une armée, etc., par peur.

Commentaire : Par exemple, les gens religieux craignent que, Dieu nous préserve, ils puissent violer un commandement.

Mon commentaire : Bien sûr ! Toutes les religions s’accrochent à la peur de la punition, que ce soit dans ce monde ou dans le prochain.

Question : Et quelle serait la différence dans la Kabbale ?

Réponse : Dans le fait que vous voulez atteindre tout cela. L’accomplissement vient au détriment du fait de se débarrasser de son égoïsme.

Par conséquent, vous commencez à développer la peur non pour vous-même, mais vis-à-vis du fait d’être incapable de donner sans réserve aux autres, de les satisfaire, de les amener à se valoriser. Cet état n’est plus appelé peur, mais crainte.

Question : Cela doit être encore pire, d’avoir peur pour les autres ?

Réponse : Bien sûr, c’est pire. Comme vous commencez à avoir « sept milliards d’enfants » dans le monde. Avant, vous craigniez pour vous-même, et maintenant, pour sept milliards supplémentaires. C’est l’état du Créateur.

Question : Alors vers quoi nous dirigeons-nous ?

Réponse : Vers le fait que nous apprécierons la perfection de ce système.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/05/2017

À travers l’univers entier

Question : Quelle est cette force qui traverse tout l’univers, tout l’espace, pour nous aider à nous unir ?

Réponse : Cet espace n’existe pas. Vous pouvez passer d’une extrémité de l’univers à l’autre en un instant. Même cet instant n’existe pas parce que vous n’utilisez pas la fonction du temps, mais vous vous élevez au niveau suivant.

Disons que de la Sefira Yesod vous montez à Hod ou Netzach. Ensuite, le niveau précédent devient un point pour vous.

Par conséquent, s’il y a un temps et un espace infini dans notre monde, une ascension d’un seul degré dans le monde spirituel comprime alors notre monde entier en un point. Il n’y a pas de temps, pas d’espace, pas de mouvement, pas de vie, pas de mort, rien, pas de catégorie.

Le premier, le plus bas degré spirituel annule complètement notre monde, le transforme en une graine. Tous les millénaires de l’histoire disparaissent parce qu’ils existent uniquement dans notre imagination biaisée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/03/2017

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un si grand monde ?

Question : Vous dites que le Créateur se révèle dans la dizaine. Alors pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un si grand monde ? La dizaine serait suffisante.

Réponse : Ce monde immense est le reflet du désir créé par le Créateur, qui comprend les niveaux minéral, végétal, animal et parlant. Le niveau du parlant est le plus élevé. Cependant, il y a un niveau encore plus haut en lui, celui qui a un point dans le cœur : il corrige tout et tous les autres niveaux le rejoignent.

Par conséquent, le désir est si grand que finalement on ressent toutes les qualités du Créateur : ce qui est appelé les quatre phases de la Lumière directe, Sa qualité du don sans réserve, et la pleine puissance du don sans réserve.

Question : Cela signifie-t-il qu’une personne commence son développement spirituel lorsqu’il y a neuf autres personnes autour d’elle, c’est-à-dire neuf corps biologiques ?

Réponse : C’est uniquement dans ce laboratoire qu’elle s’unit à neuf autres personnes comme elle. Pas plus de neuf. Il peut y avoir un peu moins, mais il est préférable qu’elles soient dix.

Et alors le monde entier devient une seule dizaine. Beaucoup de dizaines commencent à se rejoindre et ensuite elles fusionnent, comme des gouttes d’eau.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/06/2017