Category Archives: Correction

Une seule solution à tous nos problèmes

laitman_626Question : Vous avez une unique réponse pour chaque problème : la connexion, l’unité. Comment est-ce possible ?

Réponse : La connexion est la seule solution à tous nos problèmes quels qu’ils soient ou pourraient être à l’avenir, si nous ne parvenons pas à l’unité entre nous qui nous mènera à une nouvelle réalité, à la paix et à la tranquillité.

En s’unissant, nous nous trouvons dans un système où tous nous nous complétons les uns les autres. Maintenant, le monde entier est comme une machine en panne dans laquelle toutes les parties sont désynchronisées et nous devons les connecter correctement afin de tout réparer.

C’est comme un corps dans lequel il existe différents systèmes et organes qui ne fonctionnent pas correctement. S’ils sont réparés et qu’ils fonctionnent correctement, le corps peut guérir.

La même chose se passe dans notre société. Regardez les maladies dont elle souffre : la pauvreté et la richesse, le divorce, la drogue, les ennemis internes et externes qui menacent notre sécurité, et tout cela parce que les gens à travers le monde ne sont pas correctement connectés.

C’est en fait nous les Juifs qui possédons la méthode de connexion et d’unité. Si nous commençons à nous unir, nous apporterons l’unité à travers le monde entier. Ainsi, le monde cessera de nous accuser car il recevra ce qu’il exige. Dans l’ensemble, le monde exige que nous amenions le monde entier à l’unité et que nous mettions ainsi un terme à sa souffrance.

C’est la raison pour laquelle l’unité est en effet la réponse à tous nos problèmes, et je n’ai pas d’autres conseils. La solution est uniquement dans notre connexion.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 06/12/15

La réponse à tous les problèmes de la société

laitman_214Question : Pourquoi est-ce que, en tant que kabbaliste, vous interprétez, clarifiez et expliquez tant de choses sur la vie quotidienne ? Après tout, la sagesse de la Kabbale parle apparemment du monde supérieur éternel.

Réponse : Depuis le Baal HaSoulam au début du 20ème siècle, les kabbalistes ont commencé à être très intéressés par notre monde et par la vie au quotidien parce que la Kabbale est une science pratique au sujet de la correction de la personne. Mais elle a été cachée jusqu’à nos jours, pour l’heure elle est maintenant venue pour la correction de l’homme et de l’humanité.

Par conséquent à notre époque, les kabbalistes contemporains, à commencer par le Baal HaSoulam, ont écrit que la Kabbale est devenue la plus moderne et la plus nécessaire des sciences. Et elle possède les réponses à tous les problèmes de la société moderne.

Les préoccupations de la société future

laitman_627_1Question : La société moderne peut nourrir un grand nombre de personnes, mais elle ne peut pas les occuper. Que faut-il en faire?

Réponse : Chaque individu est important parce qu’il contient une partie de l’âme générale qui doit se soumettre à sa correction au cours de nombreux cycles de vie tandis qu’il se trouve dans ce monde.

Par conséquent, il est interdit de tuer des gens. Tout le monde devrait vivre en fonction du temps que la nature lui a donné et accomplir son destin durant cette vie.

Ce sera effectivement la préoccupation de la société future, dont le Baal HaSoulam parle dans son article « La Paix dans le Monde ». Chacun de nous est spécial et personne ne peut le remplacer dans la correction de sa partie dans la mosaïque du système général de la seule âme appelée Adam.

La future société va passer un minimum de temps sur l’approvisionnement de ses besoins de base, et fournira à chaque individu tout ce dont il a besoin, qu’il travaille ou non, y compris l’éducation intégrale altruiste pour la correction de son âme, à savoir, l’unité complète de tous les membres de la société.

La mission d’un kabbaliste

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si les kabbalistes sont si grands, pourquoi reviennent-ils à nouveau dans le monde et souffrent-ils encore ?

Réponse : Les kabbalistes ont leur mission. Ils viennent dans ce monde pour servir l’humanité.

Question : Voulez-vous dire qu’ils n’ont pas de vie propre ?

Réponse : Non. Supposons que même si je ne suis pas un grand kabbaliste, je m’assois comme un moine, je sors seulement pour les photos et les programmes de télévision, pour une leçon ou je m’assois devant mon ordinateur travaillant sur la matière et voilà.

En quoi suis-je différent d’un ermite ? En rien. Qu’est-ce que j’ai du reste ? En principe, rien. Donc, pour quelle raison suis-je dans ce monde ?

La vie d’un kabbaliste est de transférer les connaissances aux autres, et c’est ainsi que la chaîne continue jusqu’à ce que chacun d’entre nous atteigne le but de la création, la perfection et l’éternité.

De la leçon de Kabbale en russe, le 25/10/15

Ressentir la vie !

Laitman_001_02Question : Dans votre développement spirituel, est-ce qu’il y a eu un moment où tout semblait vide de sens pour vous ? Si oui, qu’est-ce qui vous a ramené sur le chemin ?

Réponse : Un kabbaliste passe par des états comme ceux-ci tous les jours ! Ceci à tous les niveaux ! Dans le Livre du Zohar, ils décrivent les états difficiles que Rabbi Shimon et ses grands amis ont traversés lorsqu’ils ont écrit ce livre.

De même, j’ai vu des états comme ceux-là que mon professeur a traversé. Lorsqu’il était dans un tel état, il ne pouvait pas bouger ni ouvrir les yeux. Il n’avait plus aucune force ; elle l’avait quitté !

Il n’y a pas de kabbaliste, pas même le plus grand, qui n’ait pas connu des états opposés quotidiennement sur le chemin, du plus petit au plus grand. Plus précisément, avec leur aide, il avance dans les lignes droite et gauche, comme en marchant avec les jambes droite et gauche.

Les gens qui vont sur le chemin de la vérité passent par des états comme ceux-ci, car il est impossible de parvenir à un nouveau niveau plus élevé sauf si nous ressentons tout d’abord son vide.

Toute connaissance est construite sur une comparaison entre les ténèbres et la lumière, de sorte que le sentiment de déception dans la vie (dans les émotions, dans le travail, dans les tâches et dans tout ce que fait une personne, et pour lesquelles elle existe) est naturel et nécessaire. Sinon, elle ne peut pas se pousser et s’élever plus haut.

Cependant, il n’y a pas lieu de craindre ces états ! Il est simplement nécessaire de renforcer la connexion au bon environnement, et puis tous ces états ressembleront à des bénédictions. Ainsi, je suggère que vous ayez des déceptions et, ensemble avec cela, de grands accomplissements, puis vous ressentirez la vie !

De la leçon de Kabbale en russe, le 25/10/15

Se transformer en une partie de la terre d’Israël

laitman_747_01La Torah, « Nombres », 21:21-24 : Israël envoya des députés à Sihôn, roi des Amorréens, pour lui dire : « Je voudrais passer par ton pays. Nous ne traverserons ni champs ni vignobles, nous ne boirons point de l’eau des citernes ; nous irons par la route royale, jusqu’à ce que nous ayons passé ta frontière. »

Mais Sihôn ne permit point à Israël de traverser son territoire ; et Sihôn rassembla tout son peuple, marcha à la rencontre d’Israël, vers le désert et atteignit Yahça, où il livra la bataille à Israël.

Israël le passa au fil de l’épée, et il conquît son pays depuis l’Arnon jusqu’au Jaboc, jusqu’aux possessions des Ammonites ; car elle était forte, la frontière des enfants d’Ammon.

Beaucoup d’images dans la Torah, parmi elles le Roi Sihôn, incarnent les forces égoïstes à l’intérieur d’une personne, qui en les corrigeant sont transformées en caractéristiques du don sans réserve et de l’amour.

Les sept pays de la terre d’Israël, qui ne permettaient à personne d’y entrer, appartiennent à ces forces égoïstes. En d’autres termes, nos caractéristiques égoïstes sont placées devant nous, et il est nécessaire de les vaincre, de les tuer, ce qui signifie de les corriger, de changer leur fondation, de les mettre sous une intention pour l’amour du don sans réserve.

Ce sont les désirs égoïstes les plus forts, y compris les enfants d’Ammon, qui existent dans chaque personne et dans les désirs humains en général.

A travers leur correction, l’intention pour le Créateur apparaît, et ainsi ils se transforment en devenant une partie de la terre d’Israël. Eretz (Terre) est dérivé du mot « Ratzon » (Désir), et Israël symbolise la direction « Droit à Dieu » (Yashar-El), ce qui signifie que ce sont les désirs avec lesquels la personne se transforme pour devenir comme le Créateur.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 01/07/15

La réalisation du plan spirituel

laitman_238_02Question : Pourquoi le roi Sihon qui symbolise l’égoïsme déclare-t-il la guerre à Israël ? Ne sent-il pas qu’il va mourir ?

Réponse : Que peut-il faire d’autre ? Nous savons que lorsque les désirs égoïstes se révèlent en nous, ils se heurtent et se battent à l’intérieur de nous et nous ne pouvons rien faire à ce sujet.

L’ego nous dirige : il conduit une partie de nous à la mort et une partie de nous à la victoire. Le plan de la création se réalise à l’intérieur de nous, et l’ego l’exécute, en l’exploitant et le mettant en œuvre. C’est traité par l’ego.

C’est exactement comme lorsque vous voyez qu’Abraham devait tuer Isaac. Il est difficile de comprendre cela du point de vue corporel, mais dans la spiritualité je dois tuer ce désir parce que c’est ainsi que cela doit être et il n’y a rien que je puisse faire à ce sujet. Nous percevons de telles actions comme étant tragiques dans notre monde, tandis que dans la vie spirituelle tout est différent car cela se situe à un niveau de prise de décision totalement différent.

Ici le plan intégré en vous s’accomplit, et ainsi il n’y a pas de place pour les sentiments. Vous êtes témoin de cette intrigue cosmique se jouant à l’intérieur de vous.

Question : Est-ce qu’une personne se sent heureuse lorsqu’elle se rapproche de la mort spirituelle ?

Réponse : Oui, elle est heureuse de faire partie de l’action spirituelle qui se réalise par elle. Vous ne pensez pas à ce qui va vous arriver l’instant d’après. Il n’y a pas de telle chose dans le monde spirituel, tout comme il n’y a aucune sensation de la mort. Il n’y a que la sensation de la réalisation du plan, et c’est la chose la plus sublime.

Il s’agit de la joie de l’idée, la joie d’exister, la joie de la révélation de la force supérieure, la joie qu’il ne reste rien de mon moi égoïste.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 01/07/15

La mort ou l’ascension ?

Laitman_509La Torah, « Nombres », 21:6 : « Alors le Seigneur suscita contre le peuple les serpents brûlants, qui mordirent le peuple, et il périt une multitude d’Israélites.« 

D’une part, une personne qui se corrige lorsqu’elle découvre l’égoïsme à l’intérieur d’elle est considérée comme morte, mais d’autre part, c’est une ascension, une libération de l’ego.

Le fait que les gens sont morts du venin de serpent signifie qu’ils ont été libérés de l’égoïsme, et ainsi ils ont continué à progresser. Nous devrions voir que tout ce dont nous parle la Torah traite d’un seul corps (un seul désir), à l’intérieur d’une seule personne et non dans de nombreuses personnes différentes, car il s’agit d’un seul ego qui doit atteindre le niveau de ressemblance avec le Créateur.

« Il périt une multitude d’Israélites » signifie que l’égoïsme sur le niveau spirituel actuel est mort.Au niveau suivant, il montera une fois de plus et la même chose va se répéter à un nouveau niveau. En fait, il n’y a pas d’autre moyen parce que le système général est rond et totalement fermé.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 07/01/15

Qu’est-ce qui détermine notre durée de vie ?

laitman_571_02Question : Qu’est-ce qui détermine l’espérance de vie de personnes différentes ? Après tout, les personnes merveilleuses et les tueurs ignobles meurent tous les deux jeunes. Se pourrait-il que, du point de vue de la maturation de l’âme dans cette vie actuelle, les premières âmes soient déjà montées plus haut, tandis que les dernières sont désespérées, et ainsi elles sont emmenées dans le but de renaître ?

Réponse : Tout cela concerne les réincarnations. Aucun calcul n’est fait ici concernant les corps. Vous pouvez être une personne bonne ou mauvaise, mais en termes d’égoïsme, cela n’a pas d’importance.

Le calcul se focalise uniquement sur le système général afin de l’amener de façon optimale à la correction complète. Par conséquent, il s’agit seulement de l’accomplissement de l’âme d’une personne. Le corps est donné à une personne afin que par son libre-arbitre elle se place elle-même dans l’âme générale, dans la connexion avec les autres dans l’amour total et le don sans réserve.

Si elle peut le faire, elle trouve son âme. Ensuite, le calcul est fonction de son état à n’importe quel moment donné.

Si elle ne peut pas le faire, il lui est donné une certaine quantité de temps pour être incorporée volontairement dans le groupe général et peut-être même dans le monde spirituel. Si elle n’utilise pas cette occasion, cela s’éloigne d’elle et elle passe à la prochaine vie. Le même gène spirituel sera revêtu dans un autre corps avec de nouvelles données dans un nouvel environnement, et on lui donnera encore l’opportunité de remplir sa mission.

De la leçon de Kabbale en russe, le 01/11/15

Le monde est-il musulman ?

laitman_282_02Aux infos (Slate.fr) : « Aux projections démographiques sur l’augmentation de la population mondiale s’ajoutent des projections religieuses sur les évolutions des populations croyantes. On ne saurait dire si l’estimation du volume des populations religieuses décrit précisément celles des croyants ou celles des personnes issues d’une certaine tradition. L’essor de la spiritualité compense le déclin de certains dogmes. Dans d’autres contextes, l’affirmation fondamentaliste prévaut. Il n’empêche, les perspectives générales sont plutôt décapantes, avec une géopolitique des confessions qui voit très significativement progresser l’islam dans le monde, tout en laissant une place très originale à la France.

Parmi les quelques sources pour ces analyses prospectives, le Pew Research Center (un célèbre «fact tank» américain, comme il y a des «think tanks») s’est imposé. Le Pew a livré, au printemps dernier, une étude aussi sérieuse que copieuse. Le travail s’appuie sur les données disponibles, aux quatre coins du monde, sur les différentiels de fécondité et de mortalité, les phénomènes migratoires et, opération plus compliquée encore, les conversions d’une religion à l’autre.

Informé de ces précisions méthodologiques, on peut se poser la question : à quoi pourrait ressembler la distribution religieuse du monde en 2050 ? Les chrétiens devraient rester majoritaires. L’islam, dans sa diversité, devrait grossir bien plus vite que toutes les autres grandes religions. Sur la période, le nombre de musulmans (+1,2 milliard) pourrait croître de près de 75%, contre 35% pour les chrétiens (+750 millions) et 34% pour les hindous. A l’horizon 2050, le nombre de musulmans (2,8 milliards, 30% de l’humanité) serait à peu près équivalent à celui des chrétiens (2,9 milliards, 31%). Les inerties étant fortes, ce n’est qu’en 2070 que le nombre de musulmans dépasserait celui des chrétiens. »

Mon commentaire : Notre observation dans ce monde sur la quantité et sur « qui va l’emporter sur qui » peut être uniquement accomplie si les deux parties se trouvent au même niveau. Mais si les niveaux sont différents, ce qui signifie que l’un est à un niveau supérieur et a plus de pouvoir et de connexion, alors il dépasse la qualité du plus grand nombre sur le niveau inférieur. Et cela parce que le niveau supérieur génère et nourrit l’inférieur. Ainsi, même si tout se passe selon le scénario de « Les Jours du Messie », les options de ce script sont entre nos mains !