Category Archives: Correction

L’unité est dans le Créateur

congrès, groupeQuestion : Comment pouvons-nous nous connecter via le Créateur ?

Réponse : Très simplement. En raison de l’impuissance face au fait que nous ne sommes pas en mesure de nous unir, nous nous tournons vers la Lumière Environnante, le Créateur, et nous Lui demandons de nous unir. Cela se produit à chaque degré. Après avoir découvert notre incapacité à nous unir, nous arrivons à la « porte des larmes », nous crions et recevons la force de nous connecter, de fusionner ensemble.

Mais comment le Créateur nous colle-t-il si nous sommes différents ? Nous devenons collés seulement selon notre intention de nous connecter au Créateur, si nous voulons donner uniquement à Lui. Il devient notre lien de connexion, notre objectif. C’est comme les parents qui s’unissent dans un enfant. Ils pourraient même se haïr l’un l’autre, mais ils se connectent à travers lui, prennent soin de lui ensemble.

Mais dans cet enfant, ils sont réconciliés mais se détestent l’un l’autre. Cependant, ils l’aiment et c’est pourquoi ils se connectent en lui, en ce point. C’est l’union des contraires. Nous sommes tous opposés dans un millier de propriétés différentes et de directions. Personne n’est identique à un autre. Alors, que pouvons-nous faire avec notre désir de plaisir ? Nous ne pouvons pas le tuer, nous ne pouvons rien faire avec lui. Nous avons seulement reçu la possibilité d’effectuer des actions qui conduisent à l’unité.

Nous devons connecter deux parties qui n’ont rien en commun, sauf la base animale. C’est pourquoi il y a ce monde dans lequel nous pouvons nous connecter sur le plan physique simplement en se « tenant par la main ». Mais nous exprimons nos sentiments par ce geste. Par conséquent, ce degré est séparé de tous les autres degrés, de tous les états, car il nous permet de commencer à monter. Dans ce monde, nous pouvons frapper une autre personne au visage ou l’embrasser et donc affecter son désir. Il est possible d’embrasser sur demande, et le désir peut être modifié en raison de son désir d’embrasser.

J’embrasse juste quelqu’un sans ressentir de la sympathie pour lui, et même en ressentant du rejet, mais en raison de ces actions, mon désir change progressivement. C’est le caractère unique de ce monde dans lequel il est possible d’affecter le désir de quelqu’un par des actions physiques. Mais tout cela se passe à un certain degré et seulement comme une préparation. Et c’est la raison pour laquelle ce n’est pas considéré comme une connexion spirituelle.

Mais si nous parlons de désirs spirituels qui sont plus élevés que le degré de ce monde, alors là nous utilisons les désirs matériels qui en aucune façon se croisent avec les désirs de quelqu’un d’autre. Si nous voulons nous unir, alors le Créateur doit être entre nous. Uniquement à travers Lui, à travers notre racine, nous nous connectons, comme deux frères se connectent via une mère commune. C’est pourquoi ils sont appelés frères.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 01/12/13, Le Zohar

La formule de la correction – Un cercle- une ligne – un cercle

Dr. Michael LaitmanÀ la suite de toutes les corrections, nous devons revenir à la forme d’un cercle, comme cela a été créé par le Créateur dans le monde de Ein Sof (Infini ). Mais cela ne peut être fait que par une multitude de lignes, ce qui signifie des restrictions du désir de recevoir, Massakhim (écrans) et Zivoug de Haka’a.

La ligne droite est la justice ; payez et vous recevrez ! Les cercles sont comme une mère qui est prête à nous donner tout ce qu’elle a : prenez ce que vous voulez.

Mais les cercles auxquels nous aspirons après la correction sont en si grand nombre de lignes droites qu’elles prennent la forme d’un cercle. S’il n’y a aucune limitation sur mon désir et qu’il est entièrement corrigé, je deviens un cercle, celui qui donne aussi ,  » je suis pour mon bien-aimé et mon bien-aimé est pour moi.  »

Bien sûr, notre ego est un cercle et ce cercle est corrompu. Il veut profiter de tout ce qu’il voit sans aucune limitation ni calculs. Nous devons l’amener à la forme d’un cercle corrigé de sorte qu’il soit totalement afin de donner, au-dessus de tous les calculs. Sa correction est remplie par une ligne. Nous limitons notre désir et nous le limitons par un Massakh. C’est le Massakh qui transforme le cercle en une ligne, car il limite le cercle et l’arrange selon un certain ordre et un certain calcul.

Si ce n’était pas pour le Massakh, les récipients resteraient des cercles, comme la lumière qui les a créés. Après les restrictions, cependant, nous disons non à la réception illimitée et sommes prêts à recevoir que selon une certaine ration, un certain calcul, un certain accord. Le Créateur n’est pas impliqué dans cela.

En vous limitant vous, vous semblez dire au Créateur : « Attendez , donnez-moi s’il vous plaît du temps pour gérer mon désir de recevoir. Je tiens à le fixer. J’ai besoin d’un moment pour résoudre ce problème, nous allons nous connecter. S’il vous plaît, ne m’interrompez pas, juste aidez-moi quand je demande votre aide.  » Si je ne le fais pas, je vais ressentir de la honte et si je fais ce qu’il faut, je serai indépendant.

Travailler dans une ligne droite, c’est travailler selon la justice. Ceci est déterminé par combien je peux placer le groupe à la place de mon désir de recevoir, de sorte que par l’aide du groupe je tire la Lumière qui ramène vers le bien et demande au Créateur de l’aide. La ligne droite travaille avec le Massakh, selon ma capacité à surmonter la honte et la transformer en conséquence, selon un calcul de combien une personne peut utiliser sa nature et la nature du Créateur.

Question: Une ligne ordinaire relie les points, qu’est-ce que cette  ligne connecte?

Réponse: Cette ligne relie le désir de recevoir de la lumière par le Massakh. Ainsi, le cercle de  » afin de recevoir  » se transforme en un cercle de  » dans le but de donner.  » Le cercle corrigé est créé en multipliant le nombre de lignes jusqu’à Ein Sof. Si nous trouvons même un grain d’un « désir de recevoir », nous le transformons en une ligne.

Il s’avère qu’une telle quantité infinie de lignes devient un cercle. Recevoir afin de donner infiniment est appelé des cercles. Ainsi, nous retournons dans le monde de Ein Sof. Nous pouvons transformer notre désir de recevoir en lignes à l’exception du cœur de pierre qui sera corrigé par tous nos efforts à la fois à la fin. C’est en fonction de l’état de : « Il avala ses dents et les vomira.  »

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

Le monde fait une transition de la réception au don

Dr. Michael LaitmanNotre monde est de plus en plus « rond », ce qui signifie que le lien mutuel collectif entre tous est apparu, tout le monde influence tout le monde.

Il y a dix mille ans, vous auriez attaqué votre voisin, vous l’auriez tué et dévoré. Cinq mille ans plus tard, vous avez déjà cessé de tuer votre prochain, vous avez compris qu’il serait mieux de l’asservir.

Plusieurs milliers d’années se sont écoulées et vous auriez attaqué votre voisin et fait de lui un travailleur car être un esclave n’était plus rentable. Tout est établi en fonction de ce qui est utile pour le désir de recevoir. Mais aujourd’hui, les choses ne sont plus comme elles avaient l’habitude d’être. Si vous attaquiz quelqu’un et le dominiez aujourd’hui, vous commencez à le nourrir et vous inquieter pour lui. Par conséquent, à notre époque, les guerres ne sont pas valables.

Nous voyons comment le monde, sans comprendre lui-même, est progressivement en train de passer entièrement de la réception au don ! Tous nos systèmes (économie, santé , etc ) doivent se transformer pour être plus « ronds » , nous n’avons pas d’autre choix. Les gouvernements sont obligés de distribuer de l’argent à leur peuple afin que tout le monde ait quelque chose à manger. Les pays se sont maintenant transformés en institutions de sécurité sociale et en agence de bien-être. Qu’elle le veuille ou non, chaque nation doit se transformer en un système qui se préoccupe principalement de ses citoyens.

Tout cela est le résultat de notre rapprochement en«cercles », en récipients sphériques. Sinon, nous ne pouvons pas exister dans de telles conditions. Mais dans ce genre de forme, nous ne serons pas libérés des problèmes parce que ces changements sont effectués par en haut, par le gouvernement, par les cercles. Nous devons le faire par en bas, grâce à la correction de la personne, à travers la  » ligne droite.  »

La voie de la correction d’en haut est un long chemin de la « reconnaissance du mal ». Même si cela nous semble bien aujourd’hui, qu’une nation se préoccupe de ses citoyens afin que tout le monde ait tout ce dont il a besoin, à la fin, cela apportera d’immenses destructions. En fin de compte, nous découvrirons que nous devons commencer la correction en bas. Il doit y avoir le don du côté de la personne ci-dessous, par conséquent, nous devons nous tourner vers les couches les plus basses, prendre soin d’elles et leur apporter la méthode de correction.

Les « cercles  » sont  la découverte de force supérieure, la lumière supérieure, le Kli supérieur. Et ceux-ci deviennent une grande menace pour nous. Toutes les forces de la nature sont révélées sous une forme circulaire. Une personne doit travailler sous la forme d’une ligne droite.

Une vague de tsunami qui vient ne prend pas en compte si vous êtes une bonne ou une mauvaise personne, riche ou pauvre, elle efface tout sur son passage. C’est ainsi que les cercles fonctionent. Nous devons devenir une ligne droite. Bien que la ligne droite soit à l’opposé du cercle, quand elle devient le donneur, elle remplit effectivement les cercles. Avec cela, nous nous transformons en une force qui remplit le Créateur. L’invité doit satisfaire l’hôte, tout comme l’hôte veut satisfaire l’invité . C’est ce qui est appelé atteindre l’adhésion par l’équivalence de forme et l’équivalence des actes.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

Accepter la proposition du Créateur

Dr. Michael LaitmanTout ce que nous avons dans ce monde est nécessaire pour notre correction, pour notre travail. Il n’y a rien de plus, rien ne peut être ajouté ni soustrait. Tout est précisément calibré parce que cela vient du récipient parfait complètement rempli de la Lumière, de la conception qui contient l’objectif final, l’état idéal. Seule notre participation est manquante, notre accord à ce tableau idéal, parfait état, créé par le Créateur.

Mais nous devons être d’accord avec l’obscurité, l’état opposé, les  doutes et de clarifications, pesant tous les arguments  » pour » et  » contre « . C’est seulement quand une personne a vérifié et tout pesé qu’elle est convaincue que le Créateur est bon et lui souhaite du bien; le Créateur est au-dessus de la création, Il est le premier, Il est le dernier et  » il n’y a rien en hormis Lui .  » Alors il donne au Créateur tous les noms sacrés de gratitude pour chacune de ses actions et la forme de contrôle qui a été révélée.

Tout d’abord, nous devons étudier cette image démontée : comprendre et convenir qu’elle est cassée et que notre tâche est de la rassembler, en travaillant ensemble sur notre connexion. La brisure s’est passée dans nos relations, même si nous pensons que ce monde est brisé.

Les problèmes semblent hors de nous : dans l’économie, l’écologie, les relations humaines ordinaires, au travail, dans la famille, entre les conjoints, les parents et les enfants, à tous les niveaux de la nature  minérale, végétale  et animale. Il y a de la pagaille et de la confusion. Nous avons besoin d’imaginer le système complètement lié à la connexion entre les gens. Ce n’est que par l’amélioration de nos relations avec l’autre que nous pourons changer le système à tous les niveaux: minéral, végétal, animal, et aussi, au plan humain, dans les systèmes sociaux en qui l’être humain s’élève lui-même au-dessus du monde animal.

L’être humain est venu d’un singe, il a commencé à développer des relations publiques, la technologie, le commerce et l’industrie. Mais tous sont basées uniquement sur les relations entre les gens. C’est le seul endroit où nous pouvons influencer et changer. Quand nous améliorons nos relations en nous rapprochant de la vérité :  la connexion, l’unité et la garantie mutuelle, tous les autres niveaux de ce monde se connecteront correctement, prendront place et le monde entier se calmera et parviendra à la prospérité.

Pour ce travail, il ne suffit pas de représenter le « juste», exigeant apparemment rien pour soi-même. Il n’y a rien que nous puissions faire, nous sommes tous nés et avons grandi dans l’égoïsm . Il n’y a pas de honte à cela, nous avons juste besoin de reconnaître le mal et le corriger : faire un calcul honnête avec soi-même, pour une raison quelconque, nous devons changer .

Tout le monde est engagé dans la correction intérieure à son degré, comme il est dit : «éduque le jeune selon ses dispositions,  » sa disponibilité. Mais toute personne doit en quelque sorte corriger sa nature. C’est pourquoi nous devons travailler en trois lignes. La ligne de gauche est le mal en nous qui se révèle de plus en plus. La ligne droite est la correction de cet égoïsme par la force du don que nous attirons d’en haut en raison de notre connexion.

Nous construisons la troisième ligne de ces deux lignes. Le désir de profiter de la ligne gauche, qui est corrigée par la Lumière qui ramènevers le bien, se transforme en un récipient spirituel, appelé l’âme. Et en lui, selon l’équivalence de forme, le nouveau système intégral, une nouvelle atteinte se révèle. Cela signifie que le Créateur se révèle à l’intérieur des êtres créés, dans le cadre des âmes. Shochen règne dans Schekhina ( Divinité). C’est le travail sur la ligne médiane.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 24/11/13

Diffusons-nous correctement?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment est-il possible de vérifier que je travaille spécifiquement sur ​​l’adhésion spirituelle avec le groupe et non pas sur une approche psychologique matérialiste?

Réponse: Vous devez sentir cela en vous-même en vous rapprochant du groupe.

Le désir de la personne pour le centre du groupe afin d’y saisir la source de la vie cela signifie qu’elle est correctement impliquée dans la diffusion externe.

Vous me demandez souvent: «Comment est-il possible de vérifier si nous diffusons correctement » Lorsque vous commencez à aspirer au centre du groupe, ce qui indique que vous diffusez correctement à l’extérieur.

Question: Qu’est-ce que signifie diffuser dans la spiritualité?

Réponse: La diffusion qui n’est pas égoïste est de sortir vers le grand public dans le but de les connecter et de les unir, de les attirer vers le Créateur, faisant pour eux ce soutien, cette base sur laquelle le Créateur se révèle.

D’une discussion sur le Groupe et diffusion 22/10/13

Un conducteur de lumière

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand nous sortons vers le public, nous apprécions le fait que les gens nous écoutent et nous complètent, etc Comment puis-je éviter d’être «coincé» sur moi-même?Comment puis-je me souvenir  que c’est le Créateur qui a fait tout le travail?

Réponse: Vous devez sentir que le Créateur travaille à l’intérieur de vous et que vous êtes le conducteur de son travail.

Supposons que je donne une conférence à un certain groupe de personnes, quand je rentre dans la salle, je commence à travailler, je parle avec les responsables, et je sens constamment le Créateur travailler à travers moi. Je veux qu’Il fonctionne à travers moi car après tout, Il fait tout et je transmets tout simplement la connexion entre Lui et le public, comme un tube à travers lequel la lumière supérieure circule.

Je veux que la lumière influencent eux afin qu’ils puissent comprendre le sens profond de mes paroles, que je ne comprends vraiment pas, mais je vais les comprendre maintenant avec mon public depuis le Créateur leur influence à travers moi.

Je veux devenir un tout unis à eux où je joue le rôle de la source de lumière et ils sont les consommateurs, mais la lumière existe en chacun de nous.Elle redresse, égalise et nous unit et répare toutes les conséquences du récipients brisé.Toutes les personnes qui étaient des parties distinctes s’habituent désormais à se connecter les unes aux autres et elles oublient qu’il n’y a pas si longtemps, elles étaient séparées les unes des autres. Tout est réuni.

Je veux sentir et ressentir tout cela afin que le Créateur nous unisse et nous remplisse selon notre unité. Je travaille constamment dans cette direction et cela doit devenir mon sentiment constant à chaque minute de ma vie!

J’entre dans un supermarché, achete des produits, vais à la banque, effectue des actions différentes là-bas, passe du temps au travail, reviens à la maison et je veux que le Créateur fonctionne à travers moi, peu importe où je suis. Dans toutes mes interactions, même avec les parties minérales, végétales et animales de la nature, avec tout ce qui m’entoure, je veux que le Créateur donner au monde autour de moi, à travers moi. Alors je serais appelé Israël, le connecteur du Créateur dans le monde. Telle est notre mission!

D’une discussion sur le groupe et la diffusion 21/10/13

L’opposition essentielle

Dr. Michael LaitmanQuestion: je considère le Créateur avec respect et admiration. Il est grand et grandiose dans mon imagination, alors que les amis, les «autres» parmi lesquels Il se révèlé, sont à l’opposé. C’est comme si nous baissions la barre. Ils semblent moins importants. Comment pouvons-nous résoudre ce problème? Comment puis-je augmenter la valeur à mes yeux de l  » électricité  » qui a déjà été révélée dans le Kli mondial, l’unité, sur le fond de la grandeur de sa source ?

Réponse: Comme disent les sages, vous ne pouvez pas montrer aux enfants que notre amour pour eux est absolu. Il ne fera que les gâter. Les parents qui font preuve d’ un amour inconditionnel envers leurs enfants amènent leurs enfants à des cercles ( Igoulim) au lieu de lignes droites (Yosher), au lieu de la loi, la miséricorde au lieu de justice et ce n’est pas bon.

Par conséquent, nous ne pouvons tout simplement pas imaginer le Créateur comme étant bon faisant le bien. Il se cache derrière des vues très précises et rigides dans une relation avec nous qui nous apparait comme étant de très méchante à  très cruelle.

Nous devons prendre en compte ces deux extrêmes, les deux côtés d’une même médaille. D’une part, Il est bon et fait le bien, et d’autre part, je trouve qu’Il est aussi mauvais. Alors, comment puis-je relier ces deux extrêmes opposés ?

Le but de la création est que Ses créatures ient du plaisir et cela est atteint selon corrections faites par les créatures et seulement à la fin du développement. Baal HaSoulam écrit à ce sujet dans l’article « L’essence de la religion et de son but .  » Si j’adopte cette approche, si je sais cela lors de mon processus d’analyse, alors je vais comprendre pourquoi tout est arrangé de cette façon. Je comprends que le Créateur est comme un père aimant. Par amour, il doit faire pression sur son enfant pour le conduire vers le bien.

Plus précisément, l’idée ici est de savoir comment identifier clairement le problème, la contradiction entre le Créateur qui est bon et qui fait le bien et les problèmes de notre monde, car je vois que les troubles augmentent tout simplement, sont de plus en plus aiguë et appuient de plus en plus fortement sur ​​l’humanité. Jusqu’à récemment, c’était comme si les temps étaient bénéfiques et tout le monde espérait un brillant et bel avenir,  le «rêve américain », mais aujourd’hui, ça ne plus sert de référence et bientôt nous serons heureux de ne pa vivre ici.

Pourquoi avons-nous besoin de cette opposition, cette contradiction? Ce conflit est spécifiquement conçu pour créer une dissonance interne en moi : Comment se peut-il que la puissance de la nature, le bien et qui fait le bien, le pouvoir absolu au-delà de toutes les limites, nous enferme dans de telles catastrophes graves?

Je commence à examiner et enquêter sur ce conflit et recherche une solution au problème. Peut-être, le Créateur n’existe pas et tout est à la merci de la nature aveugle et je dois me battre contre elle.

Cependant, en réalité, cette approche ne résout pas le problème. Après tout, le Créateur et la nature sont la même chose. Il s’ensuit que je n’ai rien changé. Je n’ai changé  que les mots, mais je suis resté avec le même problème non résolu. La question existe toujours et empire et en tout cas, je dois chercher un moyen de m’en sortir.

Par conséquent, en fin de compte, je ne peux résoudre ce conflit que si je comprends que je n’ai pas besoin de changer quoique ce soit, excepté moi et voici le point clé : Devons-nous changer ou pas?  Vénérons-nous à travers toutes sortes d’actions physiques, les actions qui ont été écrites et attendre qu’elles nous apportent tout le bien, ou devons-nous nous corriger et de là, de nos Kelim corrigés, cela nous sera bénéfique.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 11/12/13, Shamati n °3  » a propos de l’atteinte spirituelle « 

Merci pour la jalousie que j’ai envers vous

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que la jalousie dans un groupe ? Comment peut-on travailler avec la jalousie des amis?

Réponse: Cette condition se poursuivra pendant un certain temps, parce que la jalousie, l’une des principales caractéristiques égoïstes, est corrigée sur plusieurs niveaux. Par conséquent, elle ne va pas disparaître rapidement et vous devez y travailler méthodiquement. Mais, travailler spécifiquement sur ​​elle et ne pas la tuer, ne pas l’annuler, car grâce à la jalousie, vous avancez. La jalousie est à la fois la motivation et les interférences.Elle ne vous laissera pas vous reposer et vous devez l’utiliser correctement. Si je suis jaloux, je m’efforce d’avancer et si j’avance, je suis reconnaissant de cette caractéristique en moi et que mon ami ait éveillé en moi la jalousie. Tout dépend de comment je place la réalisation de l’objectif comme étantle plus important. Si la jalousie m’aide à atteindre l’objectif, alors pourquoi devrais-je haïr cette caractéristique ? Au contraire, je dois l’accueillir. Je suis heureux que mon ami réveille cette caractéristique en moi. Sinon, je resterais comme sous-développé comme avant.

Question: La jalousie, comme tout le reste dans la nature, a ses avantages et ses inconvénients. Je comprends que le négatif est la réception et le positif est le don.

Réponse: Le point négatif, c’est quand vous voulez détruire la jalousie et le positif, c’est quand elle peut vous aider à vous élever vers le haut. Quand vous êtes jaloux, vous devez avancer à l’aide de cette envie : savoir plus, montrer plus. Si vous ne voulez pas éliminer la personne qui invite la jalousie en vous, mais plutôt la remerciait intérieurement pour avoir développé ce sentiment en vous, alors vous avancerez.

Question: Comment un kabbaliste se comporte quand il sent que les autres sont jaloux de lui ?

Réponse: Il tente de supprimer la jalousie à travers l’amour. Par-dessus toute révélation négative, il construit l’amour, comme un père pour son enfant. Par conséquent, comme il est écrit ,  » L’amour couvrira toutes les péchés» et il prend la main pour construire ce de connexion dans le groupe.

Question: En d’autres termes, quand je sens la haine, j’aspire immédiatement au centre du groupe ?

Réponse: Si vous étiez au centre du groupe, vous ne sentiriez pas la haine, mais comme vous la sentez, c’est un signe que désormais une plus grande partie de l’ego se révèle en vous jusqu’à la haine ardente comme avec les élèves de Rabbi Shimon. Elle vous pousse hors du centre du groupe et vous force à agir sur vous, sur les autres, à vous rassembler à nouveau tous ensemble au centre. Si vous vous sentez la jalousie brûlante, c’est un signe que chacun d’entre vous n’a pas l’amour.

D’une discussion sur le groupe et la diffusion 21/10/13

Un signe de la correction

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quels sont les signes qui peuvent nous aider à déterminer que le désir est corrigé ?

Réponse: Le désir corrigé peut se connecter à d’autres désirs. C’est le signe avec lequel vous pouvez vérifier. Si plusieurs désirs se connectent, c’est un signe qu’ils sont corrigés dans une certaine mesure et qu’ils ont un Massakh collectif (écran).

Deux désirs qui se connectent peuvent déjà créer un Partsouf spirituel, tout comme lorsque deux cellules fusionnent en une seule, qui est le début d’un nouveau corps. Chacune de ces cellules est égoïste, mais le lien entre elles est effectué par la force qui est au-dessus de la nature. Bien que chaque cellule soit destinée à garder ses frontières selon sa nature égoïste, la force, l’instinct qui arrive, les oblige à se connecter.

La force de la nature connecte les cellules, brisant leurs Massakhim égoïstes, les coquilles qui ne leur permettent pas de se connecter. Mais dans la nature, tout se fait automatiquement, instinctivement, même si nous devons le demander, puisque nous sommes la partie spéciale dans toute la nature, nous voulons ressembler au Créateur. Nous devons donc utiliser Ses forces, sauf que nous formons la création de nous-mêmes. Il dit que le Créateur a tout préparé et a brisé la création, le juste la corrige et reconstruit.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 30/10/13 , Écrits du Rabash

Une transformation des sens

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qui nous est caché ? Qu’est-ce qu’exactement nous commençons à sentir lors de la révélation ?

Réponse: Rien d’autre n’existe que deux forces, le Créateur/don et la créature/réception, qui nous mettent en action. Différentes combinaisons de ces forces forment un système, appelé Malkhout, rien d’autre n’existe à part elle et nous existons en elle.

La révélation de ce système, plein de lumière, donne le sentiment d’atteinte, de sagesse et de réalisation, fournit des réponses à toutes les questions et remplit tout le vide.

D’ailleurs, la vie que l’on obtient de l’expérience dans ce flux est sans limite. Vous cessez d’être contrôlé par le corps et vous arrêtez de penser que vous êtes en train de perdre la vie à chaque battement de votre pouls.

Vous sentez la perfection parce que les forces opposées ne font pas seulement que se connecter, mais elles se complètent les. Cela engendre de la joie et le plaisir de l’atteinte, ce qui révèle le monde d’un bout à l’autre de l’homme, la nature entière et pas seulement le monde matériel.

Et puis, l’homme commence à percevoir le monde d’une manière différente. Avant il avait l’habitude de voir la souffrance, les problèmes et les relations malheureuses entre les gens. Maintenant, il voit que les gens sont corrigés et se traitent avec amour.

Cette transformation se produit en l’homme selon ses propriétés : Il voit que le monde en est une copie et tout ce qu’il voit est une projection de ses propriétés internes. Plus elles sont corrigées, plus il voit le monde corrigé et maintenant il peut le justifier.

Puis il découvre que ce monde se rapporte également au spirituel et il comprend que tous les gens sont dans la dissimulation, alors qu’il a atteint la révélation. Il s’avère que la révélation est quand l’homme voit le vrai visage de ce monde : Avant cela semblait être absolument vrai, mais maintenant, il le perçoit comme un film projeté en l’air qui dépend de l’évolution de ses propriétés. L’homme perçoit les gens autour de lui comme les organes internes de son âme et ils changent aussi en fonction de sa correction. Puis il comprend que le monde n’est pas en dehors de lui, mais en lui.  Tout le monde commencera à voir ainsi.

De  » La Kabbale pour débutants  » Kab TV 29/11/10