Category Archives: Correction

Pourquoi nos dirigeants ne sont-ils pas kabbalistes ?

laitman_627_1Question : Si la sagesse de la Kabbale est une science si sage, pourquoi n’est-elle pas devenue la principale idéologie dans la nation d’Israël, qui a été fondée pour s’unir et fonctionner sur la base de ses principes ?

Réponse : Parce que les gens sont intrinsèquement égoïstes. La Kabbale dit que nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme. Ainsi, très peu de gens sont prêts à venir apprendre comment s’élever au-dessus de leur ego dans l’unité, dans l’amour, et comment créer un système absolument nouveau de coopération mutuelle entre nous.
Ce système est bon parce qu’il sera à la ressemblance de la nature qui nous entoure. Une personne sera alors en mesure de contrôler son destin. Sinon, elle n’y parvient pas et se cogne constamment contre un mur.

Question : Mais nos dirigeants ne sont-ils pas intéressés par le fait de rendre la nation meilleure ?
Réponse : Où avez-vous vu des dirigeants ou des gens en général qui soient vraiment préoccupés par le monde ? Je ne blâme personne parce que notre nature est complètement égoïste.
A chaque instant de son existence, une personne pense uniquement à la façon de tirer un profit personnel, et les autres n’ont généralement pas d’importance pour elle. En outre, plus c’est mauvais pour eux, mieux ce sera pour elle. Voilà comment nous avons été programmés par la nature. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises personnes ; c’est la nature humaine.

Nul besoin d’être un kabbaliste pour comprendre cela. Les psychologues le savent aussi.

Du Webinar sur Zahav.ru, le 10/02/16

La Kabbale est la sagesse de l’amour

laitman_624_02_0Le proverbe « J’ai créé le mauvais penchant, J’ai créé la Torah comme une épice » exprime toute la pensée de la création. Le but de la création est d’amener tout le monde à une connexion parfaite appelée l’amour, et ainsi l’amour des autres est l’idée principale et le but de la Torah.

Le Créateur développe continuellement l’égoïsme des gens afin qu’ils reconnaissent et comprennent la nécessité de l’unité. Ils devront d’abord se connecter pour survivre et ensuite pour atteindre un sens plus sublime.

La sagesse de la Kabbale a disparu de notre monde durant 2000 ans afin de permettre à l’ego de se développer et ainsi nous aurions quelque chose à corriger. Les Kabbalistes ont prédit qu’à partir de la fin du 20ème siècle en l’an 1985, nous allons atteindre le bon niveau de l’ego qui est nécessaire pour la correction.

« Aime ton prochain comme toi-même » se réfère à une connexion aux autres où chacun remplit mutuellement les autres. Cela signifie que le sens du mot « amour » n’est pas d’apporter du plaisir aux autres, mais de remplir les désirs supérieurs des autres. Dans ce cas, l’amour évoque la connexion complète entre toute l’humanité dans un seul système appelé Adam (Homme).

Comment faire face au terrorisme ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si nous nous unissons, serons-nous en mesure de vaincre le terrorisme ?

Réponse : Selon la sagesse de la Kabbale, nous devons nous unir contre notre mal interne, notre égoïsme. Ce mal n’est pas chez une personne elle-même mais entre les gens. Si nous nous unissons, le terrorisme et tous les autres problèmes dans le monde disparaîtront.

Question : Combien de temps faudra-t-il pour tous les gens dans le monde afin de commencer à établir des relations amicales ? Vont-ils continuer à se tirer dessus les uns les autres jusque-là ?

Réponse : La nature a ses propres règles. Nous devons parvenir à une société intégrale, atteindre le nouveau niveau de notre évolution et découvrir le monde à venir, qui est supérieur à notre monde. Aujourd’hui, nous vivons au niveau des animaux, et non pas au niveau humain. Le mot « humain », Adam en hébreu, vient du mot « Domé« , ressembler (à la nature générale). Nous devons nous élever au-dessus de nous-mêmes.

Lorsque nous commençons à ressentir le monde en deux forces opposées qui s’équilibrent entre le bien et le mal, alors nous verrons une image totalement différente au-dessus de celle que nous voyons maintenant, un monde éternel parfait de forces et d’actions mutuelles. Tel est le monde que nous devrions découvrir maintenant tout en vivant dans notre corps, et c’est ce que nous enseigne la sagesse de la Kabbale.

Question : De ce fait, devrions-nous arrêter de bombarder l’État Islamique et nous engager seulement dans notre propre croissance personnelle ?

Réponse : Non, nous devrions continuer notre lutte contre l’État Islamique et les autres terroristes. Si vous êtes attaqué ou menacé, vous devez précéder vos ennemis et les tuer en premier.

Mais à travers des actions physiques seules, nous n’arriverons à rien. Nous devons établir de bonnes relations entre nous, les relations mutuelles correctes à travers lesquelles la bonne force qui est dissimulée dans la nature se révélera dans le monde. Ensuite, elle commencera à équilibrer la force du mal et des organisations comme l’État Islamique et tout ce qui est sous la forme du mal dans ce monde d’aujourd’hui vont disparaître.

En attendant, nous les restreignons simplement en les bombardant et en les combattant, mais ils ne disparaîtront pas jusqu’à ce que la bonne force de la nature les affecte.

C’est ce qui se passe en Europe, et nous sommes impuissants. Le terrorisme va s’emparer de plus en plus de parties du monde jusqu’à ce qu’il remplisse le monde entier. Voilà comment nous serons forcés d’accepter la méthode de correction.

Du Programme Radio « L’Écho de Moscou », le 25/11/15

Construisez dès maintenant votre monde à venir

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce qu’une personne qui a commencé à étudier la Kabbale sérieusement peut-elle être arrachée de ce monde à la suite d’une maladie ou d’un accident ou quelque chose comme cela ?

Réponse : Pourquoi pas ? Est-ce mal ?

Tout le monde maudit notre monde et se sent mal ici. En même temps, les gens ont peur de le quitter. C’est seulement parce que la personne ne connaît pas et ne voit pas ce qui suit.

Et elle n’a pas besoin de voir quoi que ce soit. Maintenant, il suffit de construire votre monde futur pour ne pas sentir la transition entre la vie dans ce corps et la vie en dehors du corps. En réalité, nos désirs égoïstes nous montrent la vie dans notre corps, mais si nous les neutralisons, nous ressentirons que nous sommes dans le monde spirituel.

Il existe des gens qui ont ressenti des phénomènes spirituels à la suite de grandes souffrances parce que lorsque l’on passe par de grandes douleurs, le corps peut se neutraliser et s’annuler.

Nous, d’autre part, nous l’atteignons plus facilement, avec l’aide du groupe où nous attirons l’effet de la Lumière Supérieure, ainsi nous ressentons comme si nous n’avions pas de corps, puisqu’il est incorporé dans les autres. Au lieu de nous ressentir, nous commençons à ressentir les autres : cela s’appelle sortir du corps.

De la leçon de Kabbale en russe, le 20/12/15

Au-dessus de l’astrologie et des étoiles

laitman_277Question : La Torah attribue des étoiles à différents signes astrologiques. Est-ce que le Créateur dirige les âmes des gens par les étoiles ? Quelle est la relation entre l’âme et les étoiles ?

Réponse : Il n’y a rien de spécial au sujet des étoiles. C’est tout simplement une allégorie et voilà tout. Il n’y a pas de pouvoir dans les étoiles et il ne fait aucune différence si une certaine étoile est détruite ou perdure. Ce sont des systèmes inanimés simples qui n’ont aucun effet sur aucune chose qui soit spirituelle et supérieure.
L’astrologie est apparue pour la première fois il y a longtemps parce que les gens voulaient savoir où ils étaient, comment ils devaient se comporter, comment mesurer le temps, et ce qu’il fallait faire.

Dans l’ancienne Babylone, les astrologues pouvaient connaître le caractère d’une personne et ce qui allait lui arriver par rapport aux étoiles. En ce temps-là,  les gens étaient beaucoup plus sensibles et proches de la nature et ils pouvaient dire beaucoup de choses sur une personne en fonction de différents signes. Mais ce n’est pas le système de la direction supérieure. C’est le système de notre existence corporelle qui pourrait rendre la vie plus sûre et plus confortable.

Aujourd’hui, c’est tout à fait dénué de sens car nous avons perdu notre sensibilité vis-à-vis de la nature et il n’y a pas de sages comme ceux qui ont vécu dans le passé ; ils ne pourraient pas nous aider aujourd’hui de toute façon. Nous sommes tellement négatifs dans nos pensées et nos désirs et tellement pollués par différents produits chimiques que rien ne peut nous aider.

Commentaire : Mais les gens sont toujours intéressés par les prédictions de la bulgare Baba Venga et d’autres.
Réponse : C’est simplement naturel, mais ce n’est pas la sagesse de la Kabbale et ils ne peuvent rien nous apprendre correctement non plus. Ils peuvent uniquement prédire avec précision quelque chose à l’avance, mais ils ne peuvent pas changer quoi que ce soit.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/12/15

Qu’est-ce que « Aime Ton Prochain » ?

laitman_938_04« Aime ton prochain » signifie se connecter à votre ami en un seul système intégral unique. Nous tous ensemble sommes un système unique ; nous sommes connectés entre nous, et nous commençons déjà à découvrir notre dépendance complète les uns envers les autres.

Un système de connexion complète mutuelle enveloppe toute l’humanité dans l’intelligence et la pensée, dans le cœur et le désir. A l’intérieur de ce système, nous sommes tous connectés les uns avec les autres, et nos pensées et nos émotions passent de l’un à l’autre.

Mais nous devons apprendre à diriger ce système appelé Adam (Homme) ; nous avons besoin de le restaurer à partir des fragments séparés et brisés qui sont éloignés les uns des autres. Si nous nous connectons entre nous et relions ces petits fragments ensemble, alors nous nous verrons dans un état absolument corrigé. Que nous le voulions ou non, nous devons atteindre cet état.

Question : Il en résulte que « aime ton prochain » signifie donner à votre ami le pouvoir d’avancer plus rapidement vers le fait de sentir ce système ?

Réponse : Bien sûr, nous devons profiter de l’occasion pour aider les autres à participer à cela également. Il nous appartient de nous entre-aider  à entrer dans le système général aussi rapidement que possible et de commencer à s’y connecter ensemble. Ensuite, nous commencerons à ressentir non seulement là où le contact et la connexion de chacun avec les autres se trouvent, mais nous allons aussi ressentir la vie éternelle supérieure qui s’écoule à travers ce système intégral. Cela doit être appris, mais élémentairement, principalement pour comprendre les bases. Et le plus important, c’est que nous devons le réaliser dans la connexion entre nous.
De la leçon de Kabbale en russe, le 27/12/15

Le don sans réserve désintéressé

laitman_238_02Question : Comment pouvons-nous être sûrs que nous plaçons le Créateur en premier depuis que notre groupe a grandi en nombre ? Où est la garantie que nous ne deviendrons pas des idolâtres et que nous avancerons précisément vers le Créateur ? Comment est-il possible de vérifier cela ?

Réponse : Placer le Créateur en priorité signifie qu’il n’y a personne et rien d’autre que le pouvoir du don sans réserve et de l’amour dans le monde. C’est un pouvoir ! C’est une propriété ! C’est la seule chose qui détermine et dirige tout. Et maintenant, vous l’élevez au-dessus de tout le monde et vous le placez en premier.

Cela indique que vous comprenez maintenant que le monde entier est soumis à cette seule puissance et qu’il existe en son sein. C’est uniquement Lui qui le dirige et le conduit partout où Il veut. Si vous voulez être harmonieusement lié à Lui, vous devez essayer d’atteindre cette caractéristique.

Question : Quel est ce « don sans réserve désintéressé » ? Après tout, ne sommes-nous pas sensibles à l’amour uniquement à travers notre désir de recevoir ?

Réponse : « Le don sans réserve désintéressé » c’est lorsque je donne quelque chose sans savoir quoi et à qui, par rapport à mon ego. Pouvez-vous imaginer combien c’est détaché de cela ?

Supposons que je sois un millionnaire et que j’ai fait un don d’un million de dollars pour aider l’Afrique. Mais personne dans le monde est au courant. Mais je sais cela et je suis heureux. Cela n’est pas du don sans réserve désintéressé parce que je sais que j’ai donné, et quelque part, inconsciemment, la pensée tourne en rond : « Et le Créateur sait que je l’ai fait pour le bien du monde. »

Ce n’est pas du don sans réserve désintéressé. Cela signifie que je sais à qui, combien et qu’est-ce que j’ai donné. Donc ici, il y a une connexion avec moi. Mais si vous coupez l’ensemble des trois connexions de sorte que vous ne sachiez pas quoi, à qui, et combien vous avez donné, et de plus, le Créateur ne sait rien à ce sujet, alors cela sera un don sans réserve désintéressé.

Comme vous vous en approchez progressivement, le monde spirituel se révèle à vous. Votre état s’appelle Hafetz Hessed (bonté absolue, ou ne rien désirer pour soi-même).

De la leçon de Kabbale en russe, le 10/02/14

Les Mitsvot (Commandements) : la correction des désirs

 

Laitman_509Question : Quelle est la signification kabbalistique de la Mitsva de porter les Tzitzit (Franges) et de mettre les Tefilin (Phylactères) ?

Réponse : Il s’agit d’une description allégorique de ces corrections de notre égoïsme que nous devons traverser. Toutes les Mitsvot, bien qu’elles puissent sembler être déconnectées de la réalité, sans valeur, inutiles et vides, concernent uniquement la correction de notre nature égoïste pour devenir altruiste.

Ne pensez pas que les Tefilin ne sont que des boîtes, que le Talit (Châle de prière) est un tissu qui recouvre et que les Tzitzit sont des ficelles. Ce sont tous des rappels physiques, des allégories, pour des caractéristiques spirituelles particulières. En fait, il nous est ordonné de faire une correction sur nos désirs appelée « Talit« , « Tefilin » et « Tzitzit« , et toutes les Mitsvot nous ont été données pour corriger le cœur. Le « cœur » est notre désir égoïste général. Si nous nous corrigeons comme cela, alors nous garderons toutes les Mitsvot dans leur vraie forme !

Question : Pourquoi est-ce que la prière « Shema Israel » (Deutéronome 6:4) est-elle insérée dans les boîtes de la tête et du bras qui sont appelées « Tefilin » ?
Réponse : C’est parce que les Tefilin symbolisent la réalisation spirituelle de la plus haute Mitzva, qui est l’adhésion au Créateur, ce qui signifie la création d’un désir qui sera exactement comme le Créateur, et cela se réalise grâce à la correction de l’ego sur un très haut niveau, appelé « la tête du monde de Atsilout« . Le désir égoïste de la personne est construit à partir de cinq niveaux : Shoresh, Aleph, Beth, Guimel et Daleth, et lorsqu’elle les corrige, alors le « Kotzo shel Yod » (pointe de la lettre « Yod« ) se révèle à elle progressivement, après cela la lettre « Yod » elle-même, puis la lettre « « , puis le « Vav » et enfin la finale «  » ; elle a reçu le nom de quatre lettres du Créateur, qui ne peut pas être effacé, ne peut pas être lavé, et ne peut être détruit, car il est le fondement de la création, formé dans Olam Ein Sof (Monde de l’Infini), avant même la création de notre monde à travers ce que l’on appelle les quatre Be’hinot (Phases) de Ohr Yashar (Lumière Directe).

Nous réalisons une correction lorsque nous devons ressembler pleinement aux quatre phases. C’est notre rôle. De ce fait, les Mitsvot des Tefilin sont tellement uniques et élevées ! Toutes les Mitsvot appartiennent au monde de Atsilout, qui est dérivé du mot « Etzlo » (Près de Lui), qui est là où le Créateur Lui-même existe. Ainsi, la boîte sur la tête représente une partie de la Tête de Arich Anpin, un bloc du monde de Atsilout, et la boîte sur le bras symbolise la deuxième partie de la Tête de Arich Anpin.

Les Tefilin du bras symbolisent la descente de Ohr Hassadim (Lumière de la Miséricorde), Bina, de la « tête » vers le « corps », qui aide le corps à se corriger. Ainsi, les Tefilin du bras sont mis sur le bras le plus faible, le bras gauche. Mais nous ne devons pas consacrer beaucoup de réflexions sur cette question, mais simplement corriger nos désirs égoïstes dans notre connexion globale avec les autres. Avec cela, toute la Torah et toutes les corrections se réaliseront.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 25/01/16

Une force qui n’est pas perçue par les sens humains

Question : Comment une personne peut-elle imaginer la force supérieure, le Créateur, s’il est impossible de Le percevoir à travers nos sens humains et de Le comparer à quoi que ce soit dans le monde corporel ? Comment est-Il révélé, et comment les kabbalistes L’atteignent-ils ?

Réponse : C’est très simple. Il y a une force appelée la force du don sans réserve, et une personne peut la ressentir si et seulement si de son côté, elle a un désir de donner sans réserve. Par conséquent, l’attribut que nous acquérons progressivement par l’étude de la sagesse de la Kabbale appelé « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » est l’attribut du don sans réserve, et il s’accomplit par notre amour des autres.

Si une personne en aime une autre, elle aspire à tout lui donner. Lorsqu’une personne ressent cela d’elle-même, elle commence immédiatement à ressentir dans cette émotion l’attribut supérieur (le Créateur, le monde supérieur), et cela dépend de combien cette émotion est intense de son côté.

Le champ supérieur existe potentiellement et se révèle uniquement lorsqu’un réseau de coopération mutuelle correcte se crée entre nous.

L’incorporation avec les autres, la connexion avec eux, est le réseau à travers lequel la force supérieure passe. A ce moment-là, nous ressentons qu’elle existe.

De la leçon de Kabbale en russe, le 20/12/15

Comment l’humanité peut acquérir une nouvelle caractéristique?

laitman_229Question : Comment une personne ordinaire peut-elle devenir comme le Créateur ?

Réponse : Selon ses caractéristiques. Toutes les propriétés d’une personne sont diamétralement opposées à la force supérieure. Il faut commencer par les transformer.

Tout ce qu’il y est en moi, je dois apprendre à le transformer progressivement en son opposé, comme dans un miroir. Ce n’est pas compliqué.

Il se trouve que je ne suis même pas obligé de creuser en moi-même ou d’apprendre quoi que ce soit ! Après tout, je ne connais pas le Créateur ni Ses propriétés. Par conséquent, je dois venir à un groupe de personnes qui ont des opinions comme les Siennes, de préférence pas plus de dix personnes, et je dois commencer à me rapprocher d’elles selon une méthode que la sagesse de la Kabbale nous explique.

Le rapprochement arrive malgré notre refus, notre méfiance et notre hostilité, nous changeant et nous rendant comme le Créateur.

Nous ne devons pas les changer eux-mêmes. Cette convergence nous transformera automatiquement. Nous devons seulement commencer à chercher un langage commun entre nous. Vous ne pouvez pas imaginer combien cela fonctionne facilement. La convergence nous change progressivement pour achever la similitude avec le Créateur.

Question : Comment atteignons-nous les caractéristiques du Créateur ?

Réponse : Ceux qui étudient la sagesse de la Kabbale atteignent cela dans la connexion entre eux.

Commentaire : Le travail de groupe est bien connu de l’humanité, par exemple, chez les Alcooliques Anonymes, les Narcotiques Anonymes, etc.

Réponse : Dans de nombreux cas, le travail de groupe est un facteur positif et un moyen de se sortir de situations difficiles. Mais dans les groupes de ceux qui étudient la Kabbale, l’intention est d’acquérir la caractéristique unique de devenir comme la force supérieure selon la méthode d’étude des kabbalistes.

Question : Est-il nécessaire pour une personne d’avoir le désir de ressembler au Créateur dès le départ ?

Réponse : Oui, il faut avoir le désir maintenant, spécifiquement tout en vivant dans ce monde, pour révéler la force supérieure, l’éternité, la complétude, l’état suivant.

Question : Et si jamais ce désir n’existe pas chez une personne ?

Réponse : Ce désir existe à l’intérieur de tout le monde, mais il est flou, fermé par une couche égoïste. Une personne le rejette ; elle ne veut pas y penser. Pourquoi devrait-elle penser à quelque chose qui pourrait être dans le futur dont le où, le quand et le comment ne sont pas clairs, tandis qu’elle a des besoins ici et maintenant ? Voilà comment elle parvient à s’embrouiller jusqu’à la fin de sa vie et tout à coup la vie se termine et elle meurt.

La formidable occasion de faire quelque chose avec elle-même disparaît. Juste avant la mort, une personne ressent l’amertume qu’elle a vécu sa vie de cette façon.

En revanche, en travaillant dans un groupe de dix personnes selon la méthode de la Kabbale, on commence à nettoyer la couche égoïste, comme dans une fouille archéologique. La connexion entre nous que l’on appelait autrefois un groupe ou le monde et qui était notre égoïsme commun se transforme en une connexion altruiste et en amour mutuel. Cette nouvelle caractéristique s’appelle le Créateur. La participation dans un groupe d’étude comme cela est comme voler vers le haut, ce qui conduit au prochain niveau de développement.

Les gens qui étudient cessent de se ressentir comme existant dans un corps ; ils commencent à croire, à voir et à découvrir le prochain système d’existence. L’humanité tout entière doit parvenir à ce développement car nous avons existé sur la face de la Terre à travers toutes les générations à cette intention.

De KabTV, « La Sagesse de la Kabbale et la Science » du 25/01/16