Category Archives: Correction

L’habitude de l’humilité

Dr Michaël LaitmanQuestion: Comment devrait se manifester en apparence, mon auto – annulation devant les amis?

Ma réponse: Il se peut, que volontairement je me montre comme celui qui s’annule , devant les amis, même de manière exagérée, pour montrer un exemple aux autres.
Il y a ceux qui n’osent pas se comporter ainsi, cela veut dire que leur ego ne leur permet pas, parce quecela  peut créer la honte,
c’est pourquoi ils ne peuvent pas s’annuler devant les amis et de ce fait je leur donne un exemple, pour que cela soit plus facile pour eux de le faire.
Même pou moi, ça sera plus facile, si je comprends et je sais, que je fais cela juste pour l’exemple. L’ego a besoin d’une justification de compensation.
Et maintenant, je joue le plus bas, comme un acteur au théâtre, mais par cela, je me rassure, qu’en fait je ne suis pas ainsi.
Mais même dans ces situations, la lumière fonctionne sur moi et me ramène vers le bien. Ainsi petit à petit, «L’habitude devient une seconde nature. » L’habitude, c’est l’effet de la lumière sur les actes qui m’amènent  une autre nature.

A partir du cours quotidien de Kabbale, Ecrits du Rabash, le 15/10/2012

Nous devrions grandir afin d’atteindre le remède

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «Introduction au livre, Panim Meirot ouMasbirot », Article 4: C’est ce qui nous a soutenu jusqu’à présent, pour maintenir les armées et le mur autour de la sagesse de la vérité, de sorte qu’aucun inconnu ni étranger ne puisse entrer les briser ….

La sagesse de la Kabbale a été cachée parce que toutes les nations devaient se développer. Le monde entier doit avancer jusqu’à ce qu’il soit totalement déçu par l’égo.

Puis, quand ils se sentiront impuissants et qu’ils ne pourront pas continuer, les gens vont voir que la forme actuelle de la vie sur terre a pris fin. Il s’agit de la destruction sociale et écologique, et de la destruction intérieure d’une personne.

Ainsi, la sagesse de la Kabbale doit être cachée afin de permettre à l’ego de développer et de ne pas arrêter ce processus au milieu. C’est parce qu’elle parle de surmonter l’ego, mais si ce n’est pas encore mûr, il n’y a rien à surmonter. Ainsi, nous devons attendre jusqu’à ce que l’égo atteigne son plein développement. Les kabbalistes ont déterminé que la phase finale a commencé il y a 500 ans à l’époque du Ari, mais le dernier alignement était nécessaire pour que, de nos jours, tout devienne tout à fait clair.

Aujourd’hui, le monde entier commence à reconnaître le fait qu’il n’y a nulle part pour se développer et progresser, et qu’aucun des procédés connus ne peut nous aider à nous développer dans le droit chemin. Ainsi, la sagesse de la Kabbale, qui, jusqu’à présent, a été à juste titre cachée, est révélée au monde.

Question : À qui est-elle réellement révélée?

Réponse: Elle est progressivement révélée à tous. Si nous prenons les Européens et les Américains, par exemple, s’ils voient qu’ils ont atteint une impasse et n’ont aucun moyen de corriger la crise sociale et la crise dans l’industrie, le commerce, l’éducation, et dans tout autre domaine, alors grâce à notre diffusion interne et externe, ils vont enfin être en mesure de comprendre qu’il y a une méthode qui peut les aider à surmonter l’ego qui les détruit et les consomme violemment comme une tumeur cancéreuse. Cette méthode leur permettra de faire face pour commencer à vivre la belle vie à nouveau.

Tout d’abord, les cellules de l’organisme humain en général ont grandi séparément, chacun selon sa propre forme, comme des bourgeons qui poussent de la terre. C’était un processus naturel, et la sagesse de la Kabbale attendait patiemment dans la dissimulation qu’ils se développent pleinement.

Enfin, ils ont grandi et ont commencé à se connecter égoïstement, et cette liaison égoïste très bientôt les conduira à la mort, car ils sont tous connectés, mais «tirent la couverture» dans leur propre direction. C’est la nature du cancer. En conséquence, l’état terminal est révélé, mais, avec lui, la sagesse de la Kabbale est également immédiatement révélée afin de permettre sa guérison.

Le remède ne peut être révélé à moins que le patient ne découvre à quel point son état est critique. Il doit y avoir ici «une connaissance du mal » et un « libre arbitre » c’est-à-dire l’opportunité de prendre le remède ou de l’ignorer. Nous, pour notre part, devons travailler, et l’humanité doit ressentir qu’elle est malade. C’est le processus.

De la 4 ème partie du cours quotidien de Kabbale 19/09/12 ,«Introduction au livre, Panim Meirot ouMasbirot »

Un boulon qui provoque la destruction du monde

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « La paix dans le monde »: Et chaque individu dans la société est comme une roue qui est reliée à plusieurs autres roues placées dans une machine. Et cette roue unique n’a pas de liberté de mouvement en soi, mais se déplace avec le mouvement du reste des roues dans une certaine direction pour diriger la machine à jouer son rôle général.

Supposons que vous êtes un boulon dans un moteur et vous êtes brisé. En conséquence, l’ensemble du moteur tombe en panne en même temps que vous. Donc, la voiture et les passagers à l’intérieur sont incapables de se déplacer, la route est bloquée pour les autres voitures avec les passagers à bord. Tout cela, parce qu’un petit boulon est brisé. Il y a eu un tel incident dans l’armée anglaise, quand le roi a perdu une bataille à cause d’un fer à cheval qui a été cassé l. Le cheval a commencé à boiter et a démoralisé les soldats et conduit à leur défaite. Plus tard, ils ont découvert que le sabot du cheval était cassé, cela expliqua la raison de leur défaite et de la mort de milliers de personnes.

Alors, quel est le prix d’un seul boulon? Il vaut tous les dommages que cela peut causer si il tombe en panne ou ne fonctionne pas correctement. Il s’avère que vous êtes important dans le monde en fonction de votre valeur, parce que nous souffrons à cause de vous. Toutefois, si vous faites votre travail, alors nous atteindrons la fin de la correction. Cela signifie que vous êtes précieux pour nous, en fait inestimable, puisque tout dépend de vous. En d’autres termes tout le monde vaut tout un monde, à la fois en fonction de sa contribution et en fonction des dommages qu’il peut causer.
[
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 10/09/12, «La paix dans le monde »

De quel côté êtes-vous ?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous savons que certains milieux dirigent le monde et utilisent différents moyens pour le faire. Comment voyez-vous la situation générale en ce qui concerne Israël, en tenant compte des élections aux États-Unis ?

Réponse : concernant l’Amérique, je ne perçois pas une situation positive et plaisante à l’égard d’Israël, en particulier durant les années où nous avons eu à faire à M. Obama. Je ressens l’intention malveillante et négative à l’égard d’Israël, qu’ils veulent, sont prêts à, et agissent de manière à le rayer de la carte du monde, afin qu’il cesse simplement d’exister en tant que nation et en tant que peuple dans cette région.

Ils ont leur vision du monde et ce n’est pas mon affaire de savoir si elle est juste ou fausse, mais elle est définitivement dirigée contre nous. J’en ai déjà parlé l’année dernière après la première démonstration de protestation sociale à Tel-Aviv. J’ai vu une force américaine ayant l’objectif clair de financer et d’organiser les événements.

En tant que kabbaliste, je perçois la direction américaine actuelle (mais pas la totalité de ses représentants, puisque je ne les connais pas tous) comme étant une mauvaise force vis-à-vis d’Israël. Ce ne sont pas des déclarations politiques, mais seulement mon impression personnelle, basée sur la sensation des forces spirituelles. C’est ainsi qu’ils fonctionnent.

Il me semble qu’un gouvernement dirigé par Matt Romney serait mieux pour Israël et éventuellement aussi pour le monde. Si nous devons effectuer la correction et la transmettre, alors nous devons être ici, dans cette région. Si nous n’existons pas dans ce lieu, nous ne serons pas en mesure d’avoir les intentions correctes pour la correction du monde.

Donc, toute personne agissant contre cela agit contre le monde entier. Par conséquent, je ne suis pas d’accord avec Obama quand il s’agit de son attitude envers Israël. Tout le reste, c’est son affaire. Il me semble que, dans ce sens, Romney conviendrait mieux.

On dit qu’un bon leadership est donné à un juste et qu’un mauvais leadership est donné à un coupable. Sur ce sujet, je vois que M. Obama n’était pas du bon côté durant toutes ses années au pouvoir.

Pour moi, c’est clair et je ne veux plus en parler. Qui veut l’entendre tirera ses propres conclusions. Je n’entre pas dans des calculs politiques internes, ni dans les affaires américaines. C’est simplement mon opinion.

Par conséquent, celui qui se joint à l’un ou à l’autre côté fera une différence. Il n’y a rien que nous puissions faire à ce sujet : il s’agit de la correction du monde. En fait, en exprimant mon avis, j’ai clairement déterminé le libre arbitre de chacun ; vous êtes soit pour la correction du monde, soit pour sa corruption. Pour moi, c’est clair.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 06/09/12, «Shofar du Messie »

Si vous voulez rendre le monde meilleur, améliorez-vous vous-même

Dr Michaël LaitmanBaal HaSoulam, « la Nation »: Nous devons organiser pour nous l’éducation spéciale par la propagande générale, afin d’éveiller en chacun de nous un sentiment d’amour pour le peuple. Ce travail est préalable, parce que, en tant que base de la société, il donne également une hauteur et une réussite à tous les types d’activités que nous voulons faire dans ce domaine.

Tout d’abord, on a besoin d’éducation. A notre époque – dans un sens plus large: il faut expliquer au peuple juif qu’est-ce qu’un égoïsme humain, comment se produit le développement, comment est apparue cette nation et ce qu’elle est, parce qu’il ne s’agit pas d’une nationalité, mais de l’appartenance à la Force supérieure. Il faut expliquer qu’est-ce qui se passe dans notre monde aujourd’hui, pourquoi nous affrontons une crise générale, qu’est-ce qui doit être corrigé à cet égard.

L’éducation est une condition préalable et obligatoire de toute correction. Si nous avons déjà avec vous une idée de la situation globale, alors aujourd’hui tout le monde a besoin de discerner ses traits de base pour commencer la correction.

Il est important de faire comprendre aux gens que, en se corrigean, nous nous élevons au degré de similitude avec le Créateur. La faille n’est pas quelque part à l’extérieur, mais à l’intérieur de nous. Nous ne devons pas corriger quelque chose d’extérieur, mais nous-mêmes. Ce n’est pas la nature environnante ou l’économie qui est détériorée, mais nous-mêmes. Parce qui l’image extérieure est une projection illusoire de nos propriétés internes.

Il est nécessaire d’amener les gens à cette perception pour qu’ils changent leur point de départ, et au lieu de corriger le monde, commencent à se corriger eux-mêmes. Alors seulement ils seront enfin  heureux – individuellement et collectivement.

De la leçon sur le journal « la Nation », les Écrits du Baal HaSoulam,  21/08/2012

Où trouver l’état de référence?

Dr Michaël LaitmanQuestion: Où prendre un exemple de l’état de référence pour un groupe de personnes qui s’occupe de l’éducation et de la formation intégrale?

Réponse: Elles vont le cultiver, le créer, le développer et l’entretenir elles-mêmes, et de cette façon elles seront de plus en plus conscientes de ces états, elles les sentiront et elles les pénétreront. Ensuite elles pourront décrire, enregistrer ces étapes.

Le groupe commencera à s’agrandir, à se développer. Mais même s’il est très grand, jusqu’à plusieurs milliers de personnes, ils ne sentiront pas cette quantité, car, en fin de compte, ils commenceront à se connecter à un seul sens commun et à une seule raison, à une telle compréhension de la réciprocité, qu’il serait très facile pour eux de trouver des solutions. Et l’individualité de chacun ne fera que renforcer cette communauté.

D’une discussion sur l’éducation intégrale, 29.02.2012

Pleurer d’un récipient cassé

Dr Michaël LaitmanLe supérieur peut aider le plus faible à condition que le plus faible essaie de  fusionner avec le Supérieur. Mais il est impossible de se fusionner tout seul avec le Supérieur, parce que la fusion signifie qu’on veut Lui apporter son récipient du don non corrigé, pour qu’Il le corrige. Parce que nous ne sommes pas corrigés.

Mais quand est-ce que je me sens comme cela? C’est lorsque je veux me connecter à quelqu’un et que je ne suis pas capable de le faire. Alors je prends ce récipient non corrigé et je dis au Supérieur: « Corrige-le! ». Il le corrige et j’ai un récipient corrigé avec une certaine mesure du don. Je fais une action dans ce récipient – la connexion en pratique, et alors je découvre le degré spirituel suivant.
En d’autres termes, j’avais un petit verre brisé. J’ai demandé au Supérieur de le corriger- et Il l’a corrigé, c’est-à-dire qu’Il m’a donné la force de recoller le verre, et il est devenu entier. Maintenant, je peux remplir le verre, en accomplissant l’action du don – et je le remplis. Cela signifie que j’ai atteint le niveau de Néfesh de Néfesh du monde d’ Assiya.

Une fois de plus je fais appel à mes camarades, au groupe, et une fois de plus je vois combien je ne veux pas avancer, à quel point mon récipient est brisé. Je demande au Supérieur de le corriger encore une fois. Après tout, je dois Lui donner quelque chose pour qu’Il le corrige. Sinon, pourquoi je viens vers Lui, avec quelle demande? Je dois venir et pleurer que mon récipient est brisé, comme un petit enfant qui vient et pleure parce qu’une tasse s’est cassée. Alors le Supérieur corrige, et je remplis à nouveau le récipient corrigé – avec le désir de donner, vers lequel j’aspirais, et je découvre le degré spirituel suivant – Rouakh de Nefesh du monde Assiya. C’est ainsi, je monte les 125 degrés.

2ème partie du cours de Kabbale quotidien le Livre du Zohar, 07/08/2012

Diffusion de l’éducation intégrale au Mexique

La semaine dernière, le groupe mexicain a commencé une troisième session d’études à l’Académie de la Kabbale.

Le groupe mexicain s’est également rendu à une manifestation d’étudiants à Mexico et a remis plus de 4000 dépliants sur l’éducation intégrale avec les informations sur le nouveau site créé par le groupe mexicain pour les 99%.

Le site est très populaire. Beaucoup de nos amis mexicains sont impliqués dans la diffusion sur Internet et leur nombre est croissant.

Photos de l’événement:  [Voir le diaporama]

Changer l’ancien programme

Dr. Michael LaitmanJe dois comprendre que, dans mes relations mutuelles avec les autres, la force positive est à l’extérieur, et la force négative est à l’intérieur de moi. ll n’est pas écrit par hasard, «le cœur de l’homme est mauvais dès sa jeunesse. »

C’est un problème de savoir comment nous nous percevons nous-mêmes et le monde. Nous imaginons naturellement que le monde est corrompu et que nous sommes corrigés. Nous prenons soin de nous-mêmes, nous pensons à ce qui est bon pour nous, et regardons tout sous l’angle de l’utilisation dans notre propre intérêt. Je m’inquiète constamment d’une seule chose: «Comment puis-je me sentir mieux ? »

Cet indicateur, ce programme interne, qui agit en permanence à l’intérieur de nous, est l’ego. Ce programme axe toutes mes pensées et désirs dans une seule direction: utiliser le monde dans mon propre intérêt.

Si j’imagine que mon disque dur, mon «fer», est mon point de départ, mes capacités, mes attributs, le potentiel de mes pensées et désirs qui sont en lui, alors l’ego est mon logiciel. Ce logiciel d’autosatisfaction fut installé en moi.

Mes attributs ne sont ni bons ni mauvais, mais mon logiciel  égoïste, qui me dirige, m’oblige à les utiliser dans mon propre intérêt et aussi au détriment des autres, car cela me permet de me sentir au-dessus de ceux qui sont autour de moi. C’est notre ego, le mauvais penchant. L’inclination elle-même est le «fer», et le mal est le logiciel, le supplément.

Maintenant, je dois changer ce logiciel du mal en bien. Le penchant reste le même, mais je change la méthode de son utilisation. Je vois que la quête sans fin dans mon propre intérêt ne fait finalement que de me nuire. Le mauvais penchant est mauvais pour moi, mais, quand je commence avec l’aide de l’environnement à le transformer en une bonne attitude envers les autres, cela me fait aussi réellement du bien.

Comment cela est-il possible? Pourquoi je me sens bien quand je traite bien les autres, et pourquoi je me sens mal quand je nuis à autrui? C’est parce que, de cette façon, je me rapproche de la vérité et commence à sentir que les autres et moi-même sommes la même chose.

C’est comme une mère qui « fusionne » avec son enfant. Cela nous rapproche tant que nous nous sentons comme un tout et nous nous fondons dans un nouveau système indissociable de relation mutuelle, en arrêtant de faire la différence entre ce qui m’arrive personnellement ou ce qui arrive à quelqu’un d’autre.

Ainsi, toute l’humanité devient une seule famille. Peut-être pas tout de suite, mais c’est un début, et nous comprenons déjà que cette approche est totalement basée sur la psychologie.

D’un «Discours sur l’éducation intégrale » 11/07/12

Donner sans réserve en deux phases

Dr. Michael LaitmanBaal Ha Soulam, Introduction au livre du Zohar, point 32 « Et lorsque l’homme est récompensé en étant entièrement dans un désir de donner sans réserve, sans rien recevoir pour lui-même, il est récompensé en obtenant l’équivalence de forme de son NaRaNHaY supérieur descendant de sa source dans Ein Sof à l’état un, à travers les purs ABYA. Et qui est immédiatement attiré à lui et se revêt en lui graduellement.

Nous avons un désir très grand de recevoir qui grandit quand nous gravissons les niveaux de correction. Ce processus commence dès le moment où nous aspirons à la connexion.

Le désir se révèle progressivement. Nous devons tout d’abord corriger le niveau de «donner pour donner, » qui, en termes kabbalistiques est appelé Hafetz Hessed, le niveau de Bina, Hassadim. Ensuite, nous corrigeons le désir au niveau de « recevoir en vue de donner», ce qui est déjà le niveau de Hokhma.

Au niveau de Bina, tout notre mauvais penchant semble être corrigé, au moins depuis qu’il n’a pas l’intention d’ « afin de recevoir. » Ensuite, les erreurs se transforment en mérites et les maux se transformer en erreurs. Nous atteignons une sorte de neutralité, maintenant notre désir de recevoir n’est plus le mal.

Puis nous continuons notre travail jusqu’à ce que tout le mauvais penchant devienne bon, ce qui signifie qu’il reçoit en vue de donner. C’est la raison pour laquelle les kabbalistes parfois divisent le processus en deux, la correction du désir  et  sa correction finale qui la ramène vers le bien.

Bestowal In Two Phases

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 10.7.12 introduction au livre du Zohar