Category Archives: Correction

Tout le monde peut

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , « discours de conclusion du Zohar  » : Tout au long des générations ceux qui montèrent et ont été récompensés de Dvékout étaient peu nombreux, mais dans la génération du Messie, tout le monde peut atteindre Dvékout et l’atteinte.

Les conditions restrictives à travers l’histoire, à chaque génération, dans chaque état et des circonstances où vivaient les kabbaliste, ne leur permettaient pas d’atteindre la fin de la correction et ainsi leurs atteintes et révélations étaient incomplètes.

La seule exception dans l’histoire est le cas de Rabbi Shimon et de ses élèves. Ce petit groupe a été spécialement autorisé à révéler toute la réalité, le processus et l’objectif de sorte qu’ils vivraient ces bases depuis le début de l’exil, de l’état avant la destruction du second Temple, d’Israël corrigé à la nation d’Israël qui est totalement corrompue et dispersée. Ainsi, nous serons en mesure de revenir sur le chemin qui nous mènera au bon état​​.

Donc, à chaque génération, il n’y avait que certaines personnes qui ont atteint le monde spirituel, tandis qu’à la notre tout le monde peut . Il n’y a pas de limites en haut et tout dépend de la capacité d’une personne à se connecter à des amis. L’individu est impuissant et incapable de quoi que ce soit, mais il peut se connecter aux amis dans le groupe et ainsi atteindre l’objectif .

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 19/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Guérir le monde

Dr. Michael LaitmanLa méthode d’éducation intégrale est un outil qu’aucun politicien ou gouvernement ne possède. Elle permet à chaque personne de changer sa vie, la société et la vie du monde, car chaque composante de ce système affecte tous les autres.

Tout commence à partir de l’environnement d’une personne ordinaire. Elle devrait essayer de se changer en dépit du fait qu’elle résiste et maudit tout du matin au soir, jurant et haïssant tout le monde, en pensant que tout le monde l’ utilise, ce n’est pas grave !

Elle ne changera pas le monde. Assez de ruminements et de mauvaises paroles tout le temps ;A quoi ca sert ? Ce n’est pas intelligent. Changeons nous-mêmes ! Voyons à quoi cela conduira.

Si nous créons une zone saine dans une partie du système intégral qui se met soudain à fonctionner correctement, elle va agir sur l’ensemble du corps. Nous allons voir que le gouvernement, nos voisins et les gens qui vivent de l’autre côté du monde vont commencer à penser différemment car nous avons guéri une partie du système.

Question: Mais dans un corps malade, nous ne pouvons pas créer une partie saine séparée.

Réponse: Imaginez que cela soit possible. Comment peut-l’on obtenir ? Ce n’est pas que le corps entier soit soudainement guéri. La première partie ne fait pas mal et puis une autre, les systèmes commencent à s’équilibrer et à travailler les uns pour l’amour de l’autre.

Vous voulez dire que si quelque chose se passe dans le système intégral, elle n’affecte pas la partie spécifique mais plutôt l’ensemble du système. C’est vrai, vous avez absolument raison. Mais le système intégral actuel est mauvais et je crée un bon système intégral en son sein, sans créer une séparation entre les deux et il commence à fonctionner.

Nous agissons sur une force totalement différente de notre petit système qui n’existe pas dans notre système, la force de la connexion entre nous. En s’élevant au-dessus du système égoïste nous commençons à cultiver la force altruiste en nous. C’est parce que la force altruiste est à l’intérieur de la force égoïste et nous, les humains devons la faire sortir par nous-mêmes et commencer à la mettre en œuvre et à la gérer.

Qui plus est, le système externe ne peut nous affecter car nous nous élevons au-dessus. C’est ce qu’on appelle «la foi au-dessus de la raison», ou «l’amour et le don au-dessus de la haine.  » Lorsque nous nous unissons, le monde autour de nous ne nous affecte pas car tout ce monde est fait de vecteurs égoïstes qui fonctionnent sur un plan, alors que nous nous élevons au-dessus d’eux et travaillons à ​​un niveau totalement différent.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Une porte, une ouverture et une entrée

Dr. Michael LaitmanUne porte, une ouverture et une entrée apparaissent toutes en la fois dans la spiritualité. Donc ne vous attendez pas à voir une porte à distance, puis vous en approcher et l’ouvrir. Quand vous voyez une porte, elle s’ouvre immédiatement ! C’est la loi , et en conséquence, si elle est suivie, elle va se réaliser.

Ce n’est que si mon récipient devient similaire à la lumière – qui arrive tout à coup comme l’exode d’Egypte, qui fut dans la hâte, que je vois tout à coup une porte qui devient immédiatement une ouverture et j’entre.

Nous pouvons effectuer une telle action dans la foi complète ce qui signifie que si je mets un Massakh ( écran) de  » afin de donner  » sur mon récipient et deviens égal au niveau supérieur.

Baal HaSoulam, Lettre 26 : Ce pouvoir, selon la parole des sages dans cette réalité dans Dalet, est appelée la «foi» …

Une personne qui veut se rapprocher de l’ouverture doit travailler selon la foi des sages. Dans la mesure où elle adhère à la grandeur de son professeur et du groupe, elle reçoit de l’énergie par son dévouement et peut s’approcher de cette porte. Elle ne possède pas de force par elle-même. C’est la façon dont elle est disposée dans notre monde et une personne se voit attribuer un enseignant, un groupe et l’étude, afin d’attirer la Lumière qui ramène vers le bien, ce qui peut approcher une personne près de l’entrée, dans le monde spirituel .

... Est appelée « foi», car elle n’est pas établie en une fois, mais par l’éducation, l’adaptation et par le travail.

C’est ce pour quoi l’éducation intégrale est conçue, de sorte qu’en l’utilisant, les gens recevront la Lumière qui ramène vers le bien et qui les changeront . C’est la différence entre l’éducation intégrale et l’enseignement ordinaire qui n’attire pas la Lumière qui ramène vers le bien et ne change pas une personne. Par conséquent, il est donc important que tous les guides et professeurs d’éducation intégrale qui travaillent avec le public doivent être fortement connectés au groupe et l’étude et seulement ensuite diffuser.

C’est comme le précepteur d’un enfant, qui serait comme une pierre non retournée s’il n’y avait pas un précepteur qui l’ élève. C’est pourquoi ce travail est généralement appelé  » une vêtement», comme un manteau,  » au-delà  » de la conception humaine …

C’est-à-dire, au-dessus de l’esprit de l’enfant.

Dans le monde corporel, il y a des enfants qui n’ont pas encore d’esprit, qui sont prêts à s’annuler devant l’adulte afin qu’il prenne soin d’eux. C’est de cette façon quelamétérialité est organisée . Si une personne était née comme un adulte – avec un esprit développé, avec ses propres sentiments et ses opinions, il serait impossible d’occuper d’elle. Ce n’est que quand elle s’annule comme un bébé, qu’elle permet aux autres de faire ce qu’ils veulent avec elle. C’est uniquement quand elle baisse la tête, croit et sait qu’elle dépend totalement de vous, que vous serez en mesure de faire quelque chose pour elle.

Pouvez-vous imaginer qu’il soit  facile pour une personne adulte de se soumettre de cette façon ? Cependant, c’est ce que nous devons réellement faire. Nous devons prendre un exemple de ce monde quand il s’agit de la phase de conception, Ibour, allaitement, Yenika et de l’esprit , Mokhin. Sinon, vous ne serez pas en mesure d’avancer.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 13/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

« Et je mangerai ce qui est vieux »

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je apprécier les efforts de l’ami ?

Réponse: La seule façon dont je puisse comprendre l’ami est dans la foi au-dessus de la raison. C’est parce que je ne vois pas l’ami devant moi, mais en fait moi-même et mes attributs. Il est écrit : « On juge par ses propres défauts.  » Je ne vois que ce que je veux voir dans mon ego, je vois toujours qu’il est plus bête que moi et que l’autre est paresseux, un autre est distrait et un autre est préoccupé par ses propres pensées et ne sait pas ce qui se passe, etc.

Quand je regarde les amis, je vois mon état ​​intérieur. Nous ne voyons pas le monde, mais notre réplique intérieure que se reflète sur lui. Donc, je dois accepter le fait que je suis dans le monde de Ein Sof (Infini), que tout est corrigé et que tout le monde est à la fin de la correction (Gmar Tikoun). Toutes les corrections qui restent sont celles que je dois traverser, comme il est dit : «Et je vais manger ce qui est vieux » et je vais voir que le monde est en train de changer parce que je suis vraiment en train de changer.

C’est la même chose quand il s’agit des amis et du groupe. Ce n’est pas qui doivent changer mais moi. Il est difficile de percevoir cela, mais c’est la vérité. Ainsi, afin de l’expliquer simplement les kabbalistes ne nous disent pas cela comme si cela se passait à l’intérieur d’une personne, mais comme le monde à l’habitude de dire, que le monde est en train de change , qu’il est en crise et qu’il passe par différentes états et processus.

Les kabbalistes expliquent ceci artificiellement, bien qu’ils ne se sentent pas à l’aise en le faisant. Un kabbaliste préfère voir les choses comme il les voit à l’intérieur. Il voit le monde de l’Infini, lui-même et la corruption entre eux. C’est ce qu’on appelle l’aide contre lui, que son ego est entre lui et le monde, et à cause de lui, il voit le monde de l’Infini dans la forme de ce monde ou sous la forme d’ un certain niveau spirituel temporaire, qui est l’un des niveaux 125 où il est maintenant.

Mais un kabbaliste ne peut pas l’expliquer ainsi aux autres car cela signifierait qu’il parlerait constamment de lui, de ses corruptions et discuterait des corruptions dans ses systèmes internes. Il parle du côté de la corruption et non du côté de la correction et ils ne parlent pas de cette façon. Il est préférable d’expliquer les choses comme elles sont acceptées dans ce monde, en parlant du fait que le monde est corrompu et que nous devons nous connecter afin de nous corriger ainsi que le monde. C’est un style particulier de transmettre un message dans lequel on se déplace de l’intériorité vers l’extériorité.

Il n’y a pas d’autre choix. Sinon, les explications ne seront pas comprises. Mais en fait, quand une personne y pense, elle doit se voir dans la lumière de l’infini qui remplit toute la réalité et que c’est seulement à cause de ses récipients endommagés et ses attributs qu’elle voit le niveau de la dissimulation et le niveau de la révélation et c’est ce qui détermine la hauteur de son niveau.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 10/12/13 , Écrits du Rabash

Le cercle de la vie

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « De l’enseignement de la Kabbale et de son essence » : Alors que dans le premier discernement chacun reçoit de manière égale sans ajout ni soustraction, comme Adam, dans la compréhension de la réalité de ce monde. En voyant cela, tous sont égaux, mais ce n’est pas le cas dans la compréhension de ceci – certains évoluent de génération en génération et certains régressent.

Question : Quelle est la différence entre une descente et une régression ?

Réponse : Nous pouvons décrire notre avancement comme un électrocardiogramme (ECG) avec beaucoup de hauts et de bas. Ce n’est pas grave si je suis en haut ou en bas aussi longtemps que j’avance.

Les descentes font partie de notre chemin car elles visent également à l’objectif. Mon cœur bat et il dessine cette ligne courbée et c’est normal. C’est notre vie, un continue de hauts et de bas, où les uns ne peuvent pas exister sans les autres. Tant que je m’accroche à l’intention de progresser, les montées et les descentes sont ensemble dans un flux général qui va de l’avant.

The Circle Of Life

C’est simplement comme un rouet où chaque partie atteint une hauteur maximale puis commence à descendre. Qui plus est, à un certain moment il semble se déplacer vers l’arrière au lieu d’avancer vers le but.
Le moment où une personne découvre cela, elle crie à l’aide. Elle voit qu’elle se déplace vers l’arrière et qu’elle n’avance pas, et elle a donc besoin du plus grand soutien du groupe.

Dans son ensemble, le mouvement du groupe va de l’avant, et par conséquent, je suis dans la partie arrière de l’anneau et mes amis progressent en avançant. Alors, quand je suis connecté à eux dans mon cœur et mon âme, je sens que je fais partie de l’ensemble qui continue et avance droit devant.

The Circle Of Life

Mais si je suis déconnecté des amis, je ne suis pas la partie inférieure de la roue générale et je ne suis pas dans un état de descente, mais je suis vraiment à l’extérieur dans la régression. Je ne fais plus partie du processus général de progression vers l’avant.
Cela signifie que la chose essentielle est d’adhérer aux amis. Alors nous avançons tous et je comprends que même les descentes sont bénéfiques et qu’elles sont dans le but de monter. Quand je descends, les autres montent et nous changeons ainsi constamment de place.

Nous sommes comme une soupape, un piston, et tous ces mouvements changent alternativement. Il ne peut y avoir de changement s’il n’y a pas les deux mouvements, en arrière et en avant, en arrière et en avant. Il ne peut pas y avoir seulement un mouvement vers l’avant, il doit y avoir un contraste et c’est seulement une question d’amplitude.

C’est pourquoi ma connexion avec l’environnement est si importante. Si je suis incorporé dans tout le monde, alors le vecteur commun est clair pour moi.

Question : Il est dit qu’il n’y a pas de manque dans la spiritualité et que rien ne disparaît. Mais dans un état de régression, tout ce que vous aviez s’est retiré loin de vous…

Réponse : Ce n’est pas vrai. La régression fait référence à la révélation d’un nouveau niveau de la brisure. Nous ne régressons pas, mais découvrons plutôt un nouveau récipient qui n’est pas corrigé pour le moment.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 10/12/13, Écrits du Baal HaSoulam

En première ligne du processus de correction

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je veux comprendre qui est Bnei Baruch ?

Réponse: Bnei Baruch est un groupe particulier de personnes qui, pour la première fois dans l’histoire, est destiné à effectuer la correction de toute la réalité et d’atteindre l’adhésion au Créateur. Cela se passe pour la première fois non pas parce que le Créateur a choisi un certain kabbaliste, comme dans le passé quand il a choisi un kabbaliste à chaque génération qui devait continuer cette chaîne. Ici, il s’agit d’ une véritable correction par une masse de gens qui tirent l’humanité tout entière derrière eux. Il s’agit de la première vague qui monte et est attirée par la Divinité.

Le premier groupe qui est l’avant-garde de la correction est le groupe Bnei Baruch et je le dirige. Il n’y a rien de honteux. Au contraire, nous devrions sentir la grande responsabilité que nous avons et le soutien que nous avons. Il n’y a rien à craindre. Nous devons apprendre comment se tenir entre les deux forces, à faire face à nos ennemis intérieurs et ceux de l’extérieur, avec le monde entier et avec le grand pharaon.

C’est notre travail. Il est impossible d’avancer d’une autre manière, mais entre ces deux forces. Nous sommes au milieu, gérons la bataille, luttons entre nous. Le monde entier est contre nous et à l’intérieur, nous sommes également contre ce processus ! Pourtant, nous devons identifier nos points dans le cœur et alors nous réussirons et gagnerons.

La guerre sera plus grande, plus large, plus profonde, plus grave et plus menaçante en avancant. D’une part, le monde comprendra qu’il n’a pas le choix car il reçoit un coup après l’autre et d’autre part, il resistera toujours. Le Créateur endurcira de plus en plus le cœur de Pharaon.

Il est temps, en effet, de cesser de résister parce que le monde tombe dans un abîme. Cependant, il y a un tel endurcissement du cœur que la personne ne comprend pas et ne sent pas le danger. On pourrait penser qu’après ces coups durs, les gens seraient d’accord, comprendraient, accoureraient à nous et demanderaient la méthode de rédemption, mais le contraire se produira .

Nous devons comprendre ce processus. C’est une guerre qui dépend de nous. Le Créateur ne peut pas lutter seul contre Pharaon si nous n’utilisons pas Sa force. Moïse doit se tenir entre ces deux grandes forces, le Créateur et Pharaon et en utilisant son bâton, il doit déterminer ce que cette guerre doit être exactement.

Donc, nous devons grandir et mûrir afin de sentir et de comprendre plus. Il n’y a rien à craindre, mais nous devons simplement savoir que c’est la guerre de correction et nous devrions profiter de ce processus ! Je ne veux pas dire que nous devrions profiter de notre ego, mais nous devrions être heureux que ce processus ait commencé et que nous en sommes l’avant-garde en amenant toute Malkhout de Ein Sof (Infini ) à la correction.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 06/12/12 , Écrits du Rabash

L’unité est dans le Créateur

congrès, groupeQuestion : Comment pouvons-nous nous connecter via le Créateur ?

Réponse : Très simplement. En raison de l’impuissance face au fait que nous ne sommes pas en mesure de nous unir, nous nous tournons vers la Lumière Environnante, le Créateur, et nous Lui demandons de nous unir. Cela se produit à chaque degré. Après avoir découvert notre incapacité à nous unir, nous arrivons à la « porte des larmes », nous crions et recevons la force de nous connecter, de fusionner ensemble.

Mais comment le Créateur nous colle-t-il si nous sommes différents ? Nous devenons collés seulement selon notre intention de nous connecter au Créateur, si nous voulons donner uniquement à Lui. Il devient notre lien de connexion, notre objectif. C’est comme les parents qui s’unissent dans un enfant. Ils pourraient même se haïr l’un l’autre, mais ils se connectent à travers lui, prennent soin de lui ensemble.

Mais dans cet enfant, ils sont réconciliés mais se détestent l’un l’autre. Cependant, ils l’aiment et c’est pourquoi ils se connectent en lui, en ce point. C’est l’union des contraires. Nous sommes tous opposés dans un millier de propriétés différentes et de directions. Personne n’est identique à un autre. Alors, que pouvons-nous faire avec notre désir de plaisir ? Nous ne pouvons pas le tuer, nous ne pouvons rien faire avec lui. Nous avons seulement reçu la possibilité d’effectuer des actions qui conduisent à l’unité.

Nous devons connecter deux parties qui n’ont rien en commun, sauf la base animale. C’est pourquoi il y a ce monde dans lequel nous pouvons nous connecter sur le plan physique simplement en se « tenant par la main ». Mais nous exprimons nos sentiments par ce geste. Par conséquent, ce degré est séparé de tous les autres degrés, de tous les états, car il nous permet de commencer à monter. Dans ce monde, nous pouvons frapper une autre personne au visage ou l’embrasser et donc affecter son désir. Il est possible d’embrasser sur demande, et le désir peut être modifié en raison de son désir d’embrasser.

J’embrasse juste quelqu’un sans ressentir de la sympathie pour lui, et même en ressentant du rejet, mais en raison de ces actions, mon désir change progressivement. C’est le caractère unique de ce monde dans lequel il est possible d’affecter le désir de quelqu’un par des actions physiques. Mais tout cela se passe à un certain degré et seulement comme une préparation. Et c’est la raison pour laquelle ce n’est pas considéré comme une connexion spirituelle.

Mais si nous parlons de désirs spirituels qui sont plus élevés que le degré de ce monde, alors là nous utilisons les désirs matériels qui en aucune façon se croisent avec les désirs de quelqu’un d’autre. Si nous voulons nous unir, alors le Créateur doit être entre nous. Uniquement à travers Lui, à travers notre racine, nous nous connectons, comme deux frères se connectent via une mère commune. C’est pourquoi ils sont appelés frères.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 01/12/13, Le Zohar

La formule de la correction – Un cercle- une ligne – un cercle

Dr. Michael LaitmanÀ la suite de toutes les corrections, nous devons revenir à la forme d’un cercle, comme cela a été créé par le Créateur dans le monde de Ein Sof (Infini ). Mais cela ne peut être fait que par une multitude de lignes, ce qui signifie des restrictions du désir de recevoir, Massakhim (écrans) et Zivoug de Haka’a.

La ligne droite est la justice ; payez et vous recevrez ! Les cercles sont comme une mère qui est prête à nous donner tout ce qu’elle a : prenez ce que vous voulez.

Mais les cercles auxquels nous aspirons après la correction sont en si grand nombre de lignes droites qu’elles prennent la forme d’un cercle. S’il n’y a aucune limitation sur mon désir et qu’il est entièrement corrigé, je deviens un cercle, celui qui donne aussi ,  » je suis pour mon bien-aimé et mon bien-aimé est pour moi.  »

Bien sûr, notre ego est un cercle et ce cercle est corrompu. Il veut profiter de tout ce qu’il voit sans aucune limitation ni calculs. Nous devons l’amener à la forme d’un cercle corrigé de sorte qu’il soit totalement afin de donner, au-dessus de tous les calculs. Sa correction est remplie par une ligne. Nous limitons notre désir et nous le limitons par un Massakh. C’est le Massakh qui transforme le cercle en une ligne, car il limite le cercle et l’arrange selon un certain ordre et un certain calcul.

Si ce n’était pas pour le Massakh, les récipients resteraient des cercles, comme la lumière qui les a créés. Après les restrictions, cependant, nous disons non à la réception illimitée et sommes prêts à recevoir que selon une certaine ration, un certain calcul, un certain accord. Le Créateur n’est pas impliqué dans cela.

En vous limitant vous, vous semblez dire au Créateur : « Attendez , donnez-moi s’il vous plaît du temps pour gérer mon désir de recevoir. Je tiens à le fixer. J’ai besoin d’un moment pour résoudre ce problème, nous allons nous connecter. S’il vous plaît, ne m’interrompez pas, juste aidez-moi quand je demande votre aide.  » Si je ne le fais pas, je vais ressentir de la honte et si je fais ce qu’il faut, je serai indépendant.

Travailler dans une ligne droite, c’est travailler selon la justice. Ceci est déterminé par combien je peux placer le groupe à la place de mon désir de recevoir, de sorte que par l’aide du groupe je tire la Lumière qui ramène vers le bien et demande au Créateur de l’aide. La ligne droite travaille avec le Massakh, selon ma capacité à surmonter la honte et la transformer en conséquence, selon un calcul de combien une personne peut utiliser sa nature et la nature du Créateur.

Question: Une ligne ordinaire relie les points, qu’est-ce que cette  ligne connecte?

Réponse: Cette ligne relie le désir de recevoir de la lumière par le Massakh. Ainsi, le cercle de  » afin de recevoir  » se transforme en un cercle de  » dans le but de donner.  » Le cercle corrigé est créé en multipliant le nombre de lignes jusqu’à Ein Sof. Si nous trouvons même un grain d’un « désir de recevoir », nous le transformons en une ligne.

Il s’avère qu’une telle quantité infinie de lignes devient un cercle. Recevoir afin de donner infiniment est appelé des cercles. Ainsi, nous retournons dans le monde de Ein Sof. Nous pouvons transformer notre désir de recevoir en lignes à l’exception du cœur de pierre qui sera corrigé par tous nos efforts à la fois à la fin. C’est en fonction de l’état de : « Il avala ses dents et les vomira.  »

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

Le monde fait une transition de la réception au don

Dr. Michael LaitmanNotre monde est de plus en plus « rond », ce qui signifie que le lien mutuel collectif entre tous est apparu, tout le monde influence tout le monde.

Il y a dix mille ans, vous auriez attaqué votre voisin, vous l’auriez tué et dévoré. Cinq mille ans plus tard, vous avez déjà cessé de tuer votre prochain, vous avez compris qu’il serait mieux de l’asservir.

Plusieurs milliers d’années se sont écoulées et vous auriez attaqué votre voisin et fait de lui un travailleur car être un esclave n’était plus rentable. Tout est établi en fonction de ce qui est utile pour le désir de recevoir. Mais aujourd’hui, les choses ne sont plus comme elles avaient l’habitude d’être. Si vous attaquiz quelqu’un et le dominiez aujourd’hui, vous commencez à le nourrir et vous inquieter pour lui. Par conséquent, à notre époque, les guerres ne sont pas valables.

Nous voyons comment le monde, sans comprendre lui-même, est progressivement en train de passer entièrement de la réception au don ! Tous nos systèmes (économie, santé , etc ) doivent se transformer pour être plus « ronds » , nous n’avons pas d’autre choix. Les gouvernements sont obligés de distribuer de l’argent à leur peuple afin que tout le monde ait quelque chose à manger. Les pays se sont maintenant transformés en institutions de sécurité sociale et en agence de bien-être. Qu’elle le veuille ou non, chaque nation doit se transformer en un système qui se préoccupe principalement de ses citoyens.

Tout cela est le résultat de notre rapprochement en«cercles », en récipients sphériques. Sinon, nous ne pouvons pas exister dans de telles conditions. Mais dans ce genre de forme, nous ne serons pas libérés des problèmes parce que ces changements sont effectués par en haut, par le gouvernement, par les cercles. Nous devons le faire par en bas, grâce à la correction de la personne, à travers la  » ligne droite.  »

La voie de la correction d’en haut est un long chemin de la « reconnaissance du mal ». Même si cela nous semble bien aujourd’hui, qu’une nation se préoccupe de ses citoyens afin que tout le monde ait tout ce dont il a besoin, à la fin, cela apportera d’immenses destructions. En fin de compte, nous découvrirons que nous devons commencer la correction en bas. Il doit y avoir le don du côté de la personne ci-dessous, par conséquent, nous devons nous tourner vers les couches les plus basses, prendre soin d’elles et leur apporter la méthode de correction.

Les « cercles  » sont  la découverte de force supérieure, la lumière supérieure, le Kli supérieur. Et ceux-ci deviennent une grande menace pour nous. Toutes les forces de la nature sont révélées sous une forme circulaire. Une personne doit travailler sous la forme d’une ligne droite.

Une vague de tsunami qui vient ne prend pas en compte si vous êtes une bonne ou une mauvaise personne, riche ou pauvre, elle efface tout sur son passage. C’est ainsi que les cercles fonctionent. Nous devons devenir une ligne droite. Bien que la ligne droite soit à l’opposé du cercle, quand elle devient le donneur, elle remplit effectivement les cercles. Avec cela, nous nous transformons en une force qui remplit le Créateur. L’invité doit satisfaire l’hôte, tout comme l’hôte veut satisfaire l’invité . C’est ce qui est appelé atteindre l’adhésion par l’équivalence de forme et l’équivalence des actes.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 11.11.13 , le Talmud Esser Sefirot

Accepter la proposition du Créateur

Dr. Michael LaitmanTout ce que nous avons dans ce monde est nécessaire pour notre correction, pour notre travail. Il n’y a rien de plus, rien ne peut être ajouté ni soustrait. Tout est précisément calibré parce que cela vient du récipient parfait complètement rempli de la Lumière, de la conception qui contient l’objectif final, l’état idéal. Seule notre participation est manquante, notre accord à ce tableau idéal, parfait état, créé par le Créateur.

Mais nous devons être d’accord avec l’obscurité, l’état opposé, les  doutes et de clarifications, pesant tous les arguments  » pour » et  » contre « . C’est seulement quand une personne a vérifié et tout pesé qu’elle est convaincue que le Créateur est bon et lui souhaite du bien; le Créateur est au-dessus de la création, Il est le premier, Il est le dernier et  » il n’y a rien en hormis Lui .  » Alors il donne au Créateur tous les noms sacrés de gratitude pour chacune de ses actions et la forme de contrôle qui a été révélée.

Tout d’abord, nous devons étudier cette image démontée : comprendre et convenir qu’elle est cassée et que notre tâche est de la rassembler, en travaillant ensemble sur notre connexion. La brisure s’est passée dans nos relations, même si nous pensons que ce monde est brisé.

Les problèmes semblent hors de nous : dans l’économie, l’écologie, les relations humaines ordinaires, au travail, dans la famille, entre les conjoints, les parents et les enfants, à tous les niveaux de la nature  minérale, végétale  et animale. Il y a de la pagaille et de la confusion. Nous avons besoin d’imaginer le système complètement lié à la connexion entre les gens. Ce n’est que par l’amélioration de nos relations avec l’autre que nous pourons changer le système à tous les niveaux: minéral, végétal, animal, et aussi, au plan humain, dans les systèmes sociaux en qui l’être humain s’élève lui-même au-dessus du monde animal.

L’être humain est venu d’un singe, il a commencé à développer des relations publiques, la technologie, le commerce et l’industrie. Mais tous sont basées uniquement sur les relations entre les gens. C’est le seul endroit où nous pouvons influencer et changer. Quand nous améliorons nos relations en nous rapprochant de la vérité :  la connexion, l’unité et la garantie mutuelle, tous les autres niveaux de ce monde se connecteront correctement, prendront place et le monde entier se calmera et parviendra à la prospérité.

Pour ce travail, il ne suffit pas de représenter le « juste», exigeant apparemment rien pour soi-même. Il n’y a rien que nous puissions faire, nous sommes tous nés et avons grandi dans l’égoïsm . Il n’y a pas de honte à cela, nous avons juste besoin de reconnaître le mal et le corriger : faire un calcul honnête avec soi-même, pour une raison quelconque, nous devons changer .

Tout le monde est engagé dans la correction intérieure à son degré, comme il est dit : «éduque le jeune selon ses dispositions,  » sa disponibilité. Mais toute personne doit en quelque sorte corriger sa nature. C’est pourquoi nous devons travailler en trois lignes. La ligne de gauche est le mal en nous qui se révèle de plus en plus. La ligne droite est la correction de cet égoïsme par la force du don que nous attirons d’en haut en raison de notre connexion.

Nous construisons la troisième ligne de ces deux lignes. Le désir de profiter de la ligne gauche, qui est corrigée par la Lumière qui ramènevers le bien, se transforme en un récipient spirituel, appelé l’âme. Et en lui, selon l’équivalence de forme, le nouveau système intégral, une nouvelle atteinte se révèle. Cela signifie que le Créateur se révèle à l’intérieur des êtres créés, dans le cadre des âmes. Shochen règne dans Schekhina ( Divinité). C’est le travail sur la ligne médiane.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 24/11/13