Category Archives: Correction

Soldats spirituels

laitman_547_06Question: Aujourd’hui, il y a un terrible conflit entre la Russie et l’Ukraine. Les résidents de Lugansk et de Donetsk doivent faire face à une question de savoir s’ils doivent défendre leurs terresce qui conduira à de la souffrance et à des pertes énormes ou bien prendre d’autres mesures. Comment la Kabbale voit ce problème?

Réponse: Malheureusement, tous les conflits dans le monde sont liés à nous. Et en règle générale, ils s’accumulent et se retournent contre nous parce que nous ne faisons rien, même si nous sommes la seule force en mesure d’équilibrer tout le négatif et le positif dans le monde.

Par conséquent, Lugansk, Donetsk, et la bande de Gaza, et tous les conflits internes familiaux, où qu’ils soient, sont tous liés dans un seul nœud.

Tout est lié dans un système à partir de petits conflits qui surgissent au sein de notre corps comme des maladies différentes, et se terminant par une crise dans la société humaine à tous les niveaux: économique, politique, spirituel, et  familial. Seul le peuple juif peut l’équilibrer si il commence à s’unir correctement à autrui selon la méthode de la Kabbale.

Donc, je ne peux rien dire de bon pour Donetsk et Lugansk tant que nous ne prenons pas en main le sujet.

Commentaire: Nous pouvons comprendre la nécéssité pour la force de défense israélienne d’y mettre de l’ordre.

Réponse: Non, nous n’avons pas besoin de force de défense! Nous avons juste besoin que le peuple juif parvienne à un accord mutuel entre lui, à une relation correcte avec l’autre, ce qui est la vraie Torah qui est exigée de nous. Et c’est ce qui compte et doit être. Nous sommes le peuple juif, et le monde entier est au seuil d’événements critiques et je ne peux pas me retenir en trompant les gens en donnant l’espoir que tout ira bien.

Notre Académie se compose d’étudiants qui ne sont pas seulement juifs. Par conséquent, ils peuvent être porteurs de l’esprit de la Kabbale. Cela signifie que la paix sera portée sur le territoire ukrainien, non seulement par le peuple juif, mais aussi par le peuple ukrainien qui étudie la Kabbale.

Une kabbaliste pratique

laitman_214Question: Qu’est-ce qu’un kabbaliste qui fait un travail pratique?

Réponse: Un kabbaliste qui fait un travail pratique est un homme qui révèle le Créateur dans notre monde et veut amener le monde entier à Lui. Il travaille sur le changement de l’ego au don, l’altruisme, de la haine à l’amour, de la séparation entre nous à l’unité. Il réalise la pensée du Créateur dans notre monde, étudie et fait.

Un vrai kabbaliste est un matérialiste et non un mystique. Il voit que le monde entier existe comme un tout sous l’influence d’une force, et comprend que dans ce monde tout fonctionne sous une loi, la loi de l’achèvement, de l’unité et de l’intégralité mutuelle signifiant, la loi de l’amour, et si elle ne nous semble pas comme ainsi, c’est seulement parce que cnous sommes construits ainsi et nous avons besoin de corriger notre point de vue incorrect. Le mal que nous voyons en dehors de nous est en fait en nous et se traduit par notre vision déformée sur le monde extérieur. Si j’étais complètement corrigé, alors je ne verrai pas de mal dans le monde.

Question: Est-ce que cela signifie que le kabbaliste ne voit aucun mal dans le monde?

Réponse: Cela dépend de son degré, le fait est que notre ego, qui est appelé « Pharaon » est divisé en 125 degrés égoïstes, et le kabbaliste les corrige en lui-même en portions, en partie, du degré le plus petit au plus grand. En corrigeant chacun d’eux, c’est comme s’il s’élèvait dans les degrés de l’échelle d’atteinte, de la connexion avec la force supérieure, dans l’adhésion avec l’ensemble de l’humanité, et dans cette adhésion il sent le Créateur.

Etre un kabbaliste pratique signifie être un enseignant ou un étudiant, celui qui atteint le monde supérieur, étudie d’après les sources kabbalistiques authentiques, et se consacre entièrement à elles, parce que tout le niveau du monde spirituel est aussi le’accomplissement et but de la vie.

Parce que quand vous commencez à comprendre avec qui vous avez affaire alors tout le reste dans ce monde est clairement perçu comme le fruit de l’imagination humaine; ce sont les efforts et les expériences insignifiantes par rapport à l’atteinte de l’éternité, l’achèvement, la perfection du Créateur.
[146658]
De «histoires courtes» de KabTV 22/10/14

Pourquoi la Torah commence par Adam ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi la Torah ne démarre pas avec Abraham ou au rassemblement au Mont Sinaï, mais commence plutôt avec Adam, avec la création ?

Réponse : Afin de nous aider à comprendre que la chose principale est la brisure de l’âme en de nombreux morceaux, et ainsi la Torah est donnée dans le seul but de rassembler et de remettre ces pièces ensemble, de les coller ensemble et de découvrir ainsi le Créateur dans le récipient collé. Mais si cela n’avait pas commencé de cette façon et qu’il n’y avait pas eu de brisure, alors toutes les autres actions seraient certainement dénuées de sens.

Par conséquent, la Torah commence à partir d’Adam et non d’Abraham car Abraham est déjà le résultat de la brisure et est déjà le début de la correction. Elle ne démarre pas non plus à partir du don de la Torah puisque c’est déjà la réception de l’outil et du plan de la correction. La Torah se termine par la révélation complète du Créateur qui est dans l’âme complètement corrigée et consolidée à plusieurs reprises d’Adam.

Attendre le messie

Dr. MIchael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que « la venue du Messie »? Sommes-nous déjà entrés dans cette période?

Réponse: Non, la venue du Messie est la révélation de la force qui sortira l’humanité de son ancien ego, ceux qui comprennent et aspirent à elle, et aussi ceux qui ne se sentent même pas qu’ils sont dans l’ego.

Par conséquent, il est dit que l’homme doit être dans l’un des deux états extrêmes, dans le bon état ou dans le mauvais état. Nous savons que ceci est en fonction de nos états quotidiens spirituels .

Question: Y a-t-il un état intermédiaire?

Réponse: Les états intermédiaires -n’éveillent pas un besoin de rédemption. Le salut de quoi?

Et j’ai besoin d’attendre et d’aspirer à cette force pour qu’elle venienne à moi. Un tel état doit être désiré, et moi, avec la puissance complète, devrait exiger le Messie, d’attirer cette force à moi, et essayer d’agir de telle sorte qu’elle me fera avancer.

Je suis dans l’attente du moment où elle me sauvera de l’ego, quand elle m’élèvera à l’amour général et au don, et je la diffuse dans tout l’univers de telle manière que je ne me sentirai pas sauf ce qui est hors de moi .

L’autre état est complètement à l’opposé au premier état. Il est complètement égoïste, sauvage, et effrayant. Mais c’est précisément en y étant que je comprends que je suis entièrement égoïste. Je n’attends rien et n’appelle pas, parce que je comprends que j’existe en lui et sens que l’ego est mauvais.

A chaque degré de développement spirituel, nous passons en alternance d’un état à l’autre. La transition de degré en degré se passe en analogie avec le changement des formations sociales. Si la société ne rejette pas complètement son état actuel, elle ne peut pas se changer, ce qui signifie effectuer une révolution naturelle et s’elever au degré suivant. Elle doit se détacher de toutes les relations qui la relient à ce degré et s’élèver. En d’autres termes, pour s’élever à un degré supérieur, un potentiel négatif doit s’accumuler.

De plus, il doit y avoir une certaine diffusion au public, le consentement des masses, une tension interne dans la société, la lutte entre les différentes classes, etc., qui change toujours le système. En attendant, je ne vois pas ces signes dans la maturation interne de la société. Par conséquent, nous nesommes pas encore entrer dans la période du Messie « .
[148309]
<De KabTV de « le Messie viendra t-il ? » 14/11/14

L’influence des juifs sur les nations du monde

Dr. Michael Laitman

En étudiant les longues périodes de Juifs en diaspora et l’exil de deux mille ans, nous pouvons dire que le même phénomène se reproduit encore et encore.

Chaque fois qu’ils sont venus dans un nouveau pays, le peuple juif a cherché un abri et un lieu où il pourrait habiter et survivre, et il ne pouvait survivre qu’en s’unissant fortement entre eux. Par conséquent, sans avoir le choix, nous nous sommes rapprochés quand nous étions en exil, et des relations mutuelles correctes se sont formées entre nous, non pas parce que nous le voulions, mais parce que nous avons forcé à le faire.

Notre attitude positive envers l’autre touche ceux qui nous entourent. Nous avons apporté la science et la culture aux personnes dans les pays où nous avons vécu et ces pays ont commencé à prospérer.

Mais dès l’instant où nous nous y sommes habitués, l’ego a grandi entre nous, de même que la concurrence, et nous nous sommes ignorés. Ces relations négatives se sont reflétées dans les gens qui nous entouraient et ont éveillé en eux la haine et des accusations contre nous. En conséquence, nous avons été expulsés de ces pays et le pays a commencé à décliner.

L’état interne du peuple juif a toujours été transmis aux gens avec lesquels ils vivaient et leur a apporté la prospérité ou la récession.

Par conséquent, si nous commençons à nous rapprocher les uns des autres aujourd’hui et établissons de bonnes relations mutuelles, nous allons faire que les nations auront une attitude positive à notre égard, et ce dans le monde entier.
[147958]
De «Histoires courtes » de KabTV 24/10/14

Un état de repos

groupe, congrèsLa Torah, Lévitique 19:1-4 : Le Seigneur parla à moïse en ces termes : « Parle à toute la communauté des enfants d’Israël et dis-leur : Soyez saints ! Car Je suis saint, moi le Seigneur, votre Dieu. Révérez, chacun, votre mère et votre père, et observez Mes shabbats : Je suis le Seigneur votre Dieu. Ne vous adressez point aux idoles, et ne vous fabriquez point des dieux de métal : Je suis le Seigneur votre Dieu. »

Il y a un plan qui opère sur le monde et le mène vers le but. Le but de la création est l’unité totale de l’ensemble de l’humanité, qui devient un seul système de forces (désirs) verrouillées et équilibrées qui sont corrigées dans l’amour et le don sans réserve. Cette force générale qui connecte totalement chacun de nous et qui nous transforme en participants égaux dans l’unique système s’appelle le Créateur.

« Soyez saints ! Car Je suis saint, moi le Seigneur, votre Dieu » signifie que nous devons atteindre une connexion absolue entre nous, une coopération mutuelle absolue et l’amour absolu. Le Créateur semble nous appeler pour garder notre sainteté, la conserver et la faire devenir notre objectif principal.

L’état que nous devons atteindre s’appelle le Shabbat (la fin de la correction), ce qui signifie que nous devons le voir comme notre but ultime.

Le Shabbat symbolise aussi le repos absolu, alors qu’en fait, il n’y a rien d’autre à corriger parce qu’une personne a corrigé son inclusion dans chaque personne, et chacun a corrigé son incorporation en Lui à tel point qu’il a atteint une connexion intégrale absolue. C’est cela qui est appelé le repos.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 26/03/14

La fin du monde, lorsqu’il n’y a plus Internet

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce qu’une « bonne publicité » ? Comment cet art s’exprime dans la pratique ? Quelle sensation doit-elle éveiller afin que la société avance au-delà du niveau où elle se trouve maintenant ?

Réponse : La publicité et les outils de communication en général devraient être transformés en un moteur qui dirige la connexion entre nous tous. Conformément à l’intitulé « moyens de communication », ils devraient être au centre de la société, en créant le lien entre nous. En eux, l’humanité est capable d’atteindre la satisfaction, le contentement et le bonheur.

Regardez ce qui se passe lors d’un petit arrêt d’un réseau Internet. Les gens sont littéralement choqués ! Ils ont compris ce que cela signifie d’être déconnecté. Le manque d’information leur semble être une catastrophe et ils ne savent plus comment vivre. Rien de tout cela ne s’est produit par le passé.

Jusqu’ici, nous sommes liés artificiellement, sans sentiment. Ce n’est pas encore une connexion entre les gens, mais pour le moment, c’est uniquement la transmission de l’information raccourcie, matérielle, primitive. Mais il est évident que la nécessité de nouvelles relations s’intensifie en nous.

Si les communications mobiles, Internet et les réseaux sociaux peuvent nous aider à ressentir le plaisir de l’unité, ils vont provoquer une accélération dans le développement des moyens de communication. A partir de ces moyens, nous allons procéder à la construction d’un système mondial spécial dans lequel chacun pourra communiquer, apparemment dans un monde imaginaire.

Ce monde n’est pas imaginaire, mais virtuel, dans lequel nous sommes déconnectés de nos corps et vivons dans un nouvel esprit et cœur collectif. Et ce n’est pas une utopie. Avec un grand désir, ce processus peut prendre quelques années.

Nous parlons d’une nouvelle étape très sérieuse qui est la communication sans frontières, à travers les sensations et les émotions et avec des gens se plaçant au-dessus de la vie physique. Ici, ils ne se soucient pas de la drogue, de la terreur ou des sédatifs, ils ne sont pas immergés dans une dépression, ni isolés dans une pièce séparée. Ils ne se sentent même pas ensemble, parce que le concept de « ensemble » disparaît, et que c’est le concept de « un » et un n’est pas la somme de parties individuelles.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 02/10/14

Histoires courtes: L’évolution du groupe d’Abraham- Joseph

Dr. Michael LaitmanL’essence de la méthode kabbalistique fonctionne correctement avec l’ego grandissant en utilisant la ligne droite altruiste, et en même temps en montant les niveaux des mondes spirituels. Ainsi, la prochaine phase de l’évolution spirituelle est la révélation de l’énorme ego en nous.

La question est d’où vient le grand ego qui pourra nous élever jusqu’au niveau du Créateur?

S’il est apparu dans les premières étapes de la formation spirituelle, nous ne pouvions pas travailler avec lui et nous échapper inconsciemment de notre niveau. Par conséquent, sombrer dans l’ego et sa croissance interne est progressive. Un tel rapprochement progressif de l’ego, qui se révèle finalement dans toute son immense vide sombre et dans la force qui avale tout, est décrite dans l’histoire de Joseph et de ses frères.

Dans un premier temps, le petit et non-nocif ego des frères qui enviaient Joseph a grandi à un énorme conflit appelés Egypte. Egypte (Mitzraim) provient du mot hébreu «Mits Ra – mauvais jus » qui signifie la concentration du mal.

D’une part, il ne semble pas si mauvais, mais d’autre part, ils ont rencontré un problème: S’ils ne se rapprochent pas du mal et accumulent en eux et semblent calmer les différends qu’ils avaient, ils pourront pas être en mesure de continuer. Par conséquent, il est dit dans la Torah qu’il y a eu une famine en terre d’Israël.

Alors, que pouvaient-ils faire si sans l’ego n’y avait pas moyen de progresser vers la spiritualité? Voilà comment ils ont commencé à ressentir le besoin d’un ego grandissant et de le satsifaire comme il se doit. Ainsi ils sont descendus en Egypte, qui était dans leur intérêt car elle les nourrit et les réveille.

En outre, leur père Jacob entra dans le même état car il avait compris qu’il est la ligne médiane sans laquelle il est impossible d’avancer et qu’ils avaient besoin d’un grand ego afin de travailler plus tard à ce sujet. La construction de l’ego est appelé les sept années de satiété.

Durant ces années, l’ego semble très intéressant, car il ne montre pas qu’il est contre le chemin spirituel. La vie en captivité de l’ego semblait douce, bonne et raisonnable et ils sont devenus ses esclaves.

Pendant ce temps, Israël développe, croît et se multiplie, ce qui signifie que la méthode de l’utilisation correcte de l’ego et de ses bonnes orientations au cours des sept premières années est très fructueuse. C’est parce que l’ego, dans le cadre de la nature féminine, est d’abord soumis suggérant: «sers toi de moi et avance. »

Mais après avoir absorbé de l’ego au maximum durant les sept bonnes années, son absorption est arrivée à sa fin. Sept ans est un niveau complet HGT NHYM, les sept bonnes années sont remplacées par les sept mauvaises années (de famine).

Ils commencent à reconnaître le mal dans l’ego. Tout le profit qu’ils apparemment fait avant est en fait vide total. La reconnaissance du mal est aussi pendant sept ans car ce sont les mêmes niveaux de HGT NHYM. Dans chacun d’eux, ils doivent reconnaître qu’il mène constamment à des résultats négatifs.

Vers la fin des sept mauvaises années, ils atteignent le dernier attribut, le plus égoïste, Malkhout. Ici, ils ont déjà à subir des coups sévères, les dix plaies d’Egypte, afin de renoncer à l’utilisation antérieure de l’ego.

De Kabtv » histoires courtes » du 15/10/2014

La principale préoccupation

Question: Est-ce que l’unité de notre enthousiasme, nos craintes les plus répandues, concentrées en une seule peur peut créer le Créateur parmi nous?

Réponse: Nos craintes-je dirai même, l’anxiété ne créent pas le Créateur, mais la condition préalable à sa révélation.
La peur est ce que nous appelons le souci de notre existence matérielle, mais l’anxiété est une condition qui est au-dessus de notre vie physique, quand je suis dans la crainte de savoir si je vais avoir l’occasion d’exister dans la propriété du don. Ma préoccupation n’est même pas à ce sujet, car il est aussi un peu égoïste, mais ma crainte est l’occasion pour la lumière de passer par moi à d’autres, comme à travers un tuyau.

Le problème de savoir si être un tuyau pour la lumière au reste du monde est la bonne crainte. Si une personne imagine tout, tout le temps de cette façon, alors elle est déjà près d’un bon état, la connexion auxs autres dans une seule intention. Ensuite, nous avons la possibilité de devenir un tuyau large pour faire passer la lumière, un récipient dans lequel nous allons ressentir le Créateur.

Par conséquent, je suis constamment dans la crainte de savoir si je serais capable de faire passer par moi tout ce que bon, toute la correction, celle que le Créateur veut donner à l’ensemble de l’humanité. Je veux juste être un moyen pour le mouvement des forces pour corriger les autres.

Du congrès  de Saint-Pétersbourg « 1er jour » 19/09/14, Atelier 1

Consolider les coeurs

congrès, groupeQuestion: Lorsque nous essayons de mesurer le désir d’un ami par nous-mêmes, à entrer en lui, une force d’opposition commence à fonctionner à l’intérieur de nous. D’où vient la seconde force équilibrante qui nous aidera à « entrer dans l’ami » ? Que manquons-nous?

Réponse: Une force étrangère externe est nécessaire pour frapper notre ego. Nous voyons que nous ne sommes pas consolidé dans nos cœurs. Il est impossible de gratter la membrane du cœur. Ce sac plein de sang bout et bat en nous, mesurant à chaque seconde de la vie qui nous reste et nous ne pouvons rien y faire. Ce qui est requis est une force extérieure qui reliera nos cœurs.

Il est possible d’avoir cela que par une bonne intention tout en étudiant les sources réelles de la Kabbale du Baal HaSoulam et du Rabash. Donc, nous devons constamment essayer, essayer, et essayer de le faire. Il n’y a pas d’autres moyens.

Vous devez tous ensemble essayer d’annuler le mur de fer qui existe entre vous. Vous sentez à quel point il sépare vos cœurs. Donc, essayez de le percer!

Du congrès de Saint-Pétersbourg « troisième jour » 21/09/14, Leçon 5