Category Archives: Correction

Surmonter la dernière résistance de l’ego matériel

congrès, groupeSi une personne est laissée à l’écart des autres, les différentes peurs, les inquiétudes, les angoisses, les déceptions et les doutes la surmonteront immédiatement. Elle se sent perdue et ne sait pas quoi faire. Tout est fait pour qu’elle apprenne qu’elle doit travailler dessus de la raison, au-dessus de sa tête et d’intégrer immédiatement le centre du groupe parmi les amis et accepter leur opinion. C’est la seule manière peut être sauvée.

Personne ne peut faire face à ces obstacles avec courage par lui-même, aucun homme ou femme. Donc, si vous avez des doutes, des craintes ou des inquiétudes au sujet de la voie que nous suivons et le travail et vous sentez l’envie de fuir, c’est une indication de votre connexion faible au groupe. Vous ne serez jamais en mesure de surmonter ces craintes par vous-même, mais seulement en vous cachant dans le groupe et en acceptant l’avis des amis, comme un petit enfant se cachant dans la jupe de sa mère. C’est la seule façon dont on peut être sauvé et d’être récompensé du droit d’ être inscrit dans le livre de vie.

Tout le monde va encore rencontrer de nombreux doutes, des peurs, des pensées pour et contre et la honte. Dans ce cas, nous avons simplement besoin d’intégrer le groupe et de prendre l’esprit et les sens des amis en s’annulant totalement soi-même. Prenez tout ce qu’ils ont et ce vous conduira sûrement au but. Ne comptez pas sur ce que vous avez puisque vous n’avez rien, sauf votre ego. Changez-le à l’opinion générale du groupe et vous réussirez.

Vous ne pouvez être sauvés que dans le centre du groupe, qui est l’endroit où une personne entre les yeux fermés, acceptant l’opinion des autres et leur vie de cette façon. Il n’y a pas d’autre moyen. Toute la résistance de notre ego, les problèmes et les doutes ont pour but de nous forcer à s’incorporer dans le centre du groupe. Donc,  n’oublions pas cela et soutenons-nous mutuellement. La chose principale est que chacun sache notre connexion et l’unité. Ainsi, nous allons acquérir un esprit commun général et atteindrons la garantie mutuelle .

Quand j’entends parler de la résistance que nous rencontrons, je suis heureux ! Que la résistance soit encore plus forte et plus cruelle. Laissez les critiques nous attaquer comme une meute de chiens qui ont attrapé nos vêtements avec leurs dents, mais qui ne peuvent pas mordre la chair. Cela montre combien nous sommes forts et puissants et la nécessité de cette forte résistance sera la dernière poussée qui va nous aider à faire les derniers efforts pour atteindre l’unité dont nous avons besoin pour sortir de l’esclavage en Egypte.

Grâce à elle, on peut sauter au-dessus du niveau sur lequel notre ego et toutes les critiques fonctionnent. Ils ne seront pas en mesure de s’accrocher à notre désir de don, car ils ne voient pas ni ne ressententpas . Ils ne remarquent que notre ego, essayant de mordre là où il demeure, mais si nous nous élevons au-dessus, audon, tous les chiens disparaîtront et il n’y aura plus de résistance.

C’est comme un missile qui est lancé tout en faisant un bruit terrible, des explosions, une colonne de feu et de grands efforts pour quitter l’atmosphère de la Terre. Soudain, le missile transcende la force gravitationnelle de la terre et tout se calme. La résistance se termine et nous retrouvons en train de voler librement dans l’espace.

D’un discours pendant le repas du 18/10/13

Le conducteur avec la superconductivité de l’amour

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je ne comprends pas quand vous expliquez que nous avons besoin d’être un canal de transmission, un «pipeline» entre le Créateur et l’humanité. Est-ce à dire que je vais rien sentir du tout ?

Réponse: Un «conducteur» est l’amour. Je n’ai rien, mais je veux donner à mon bien-aimé dans le monde entier. C’est ce qu’on appelle être un pipeline, un conduit. Je vais connecter une extrémité à mon bien-aimé de tout mon pouvoir de l’amour et l’autre extrémité au Créateur.

Mais pour le Créateur, je sens un genre différent d’amour. Je veux qu’Il se révèle à l’endroit que je prends en charge, où Il préside parmi ses créations et Se réjouit par elle. Il s’avère que je me préoccupe que le Créateur se révèle à l’intérieur des êtres créés, que cela fera que les êtres créés et le Créateur se sentent bien. Mais je tiens à être juste un conducteur qui les relie. J’apprécie le fait que cela s’est produit.

Je veux qu’Il se révèle à l’endroit dont je me préoccupe – qu’Il régne parmi ses créations et  en obtienne du plaisir. Il s’avère que je me soucie de la révélation  du Créateur dans les oeuvres, afin que cela fasse  de bonnes créatures et le Créateur.

C’est ce qu’on appelle une foi parfaite . La Lumière de Hassadim se révèle en moi et à l’intérieur, la lumière de Hokhma et tout cela pour l’ amour du don.

D’un discours pendant le repas du 23/10/13

La découverte inattendue

Dr. Michael LaitmanQuestion : Avons-nous besoin de dire aux gens lors des conférences sur l’éducation intégrale qu’ils sont des éléments non corrigés de la nature et que tous les problèmes de la vie sont provoqués par eux ? Ne serait-ce pas déprimant pour les gens ?

Réponse : Cela n’arrivera pas dans deux cas : d’abord, si les gens viennent à cette conclusion eux-mêmes dans le cadre d’un atelier, à la suite de la bonne question pré-conçue et posée dans le bon ordre, cela va devenir leur découverte personnelle. Il va s’avérer que vous ne leur prouverez rien, mais qu’ils tireront eux-mêmes des conclusions définitives, vous donnant votre méthodologie eux-mêmes. Ils « donnent naissance » à cela à chaque fois.

Deuxièmement, si vous parlez du point de vue d’un médecin, parlant au patient à propos de sa maladie et lui faisant comprendre qu’il y a un remède, alors cela deviendra une agréable découverte pour lui parce qu’il va comprendre tout de suite qu’en se débarrassant de la maladie, il passera à un niveau complètement différent de santé.

Vous pouvez dire aux gens qu’ils sont des éléments non corrigés de la nature seulement dans ces deux cas.

En général, nous ne commençons jamais avec cela. Je crois qu’on ne devrait rien dire de désagréable à une personne, voire d’agréable, parce qu’elle doit découvrir tout par elle-même. Ensuite, ce sera son atteinte, son sentiment. Après tout, ce n’est pas la pensée de quelqu’un d’autre qui siffla à son oreille et disparut dans les airs, mais la sienne qu’elle a trouvée à l’intérieur d’elle-même. Elle la possédera et ne s’en séparera pas.

De Kab TV, « Au Fil du Temps » du 20/10/13

L’âme générale: La mienne et la nôtre

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam ,  » 600 000 âmes  » : Moïse est égal à 600 000 …

«Moïse» est un concept. Toutefois, dans ce cas, disons que Moïse soit une personne qui a atteint la connexion complète avec toutes les parties de la seule âme qui existe dans la réalité. Il a été divisé en 600.000 pièces et ces pièces ont été divisées en petites fractions. Moïse est un attribut, un état dans lequel tous les éléments sont incorporés.

Par conséquent, une personne qui a atteint le niveau de Moïse peut vivre dans une âme, et atteint la connexion avec toutes les autres parties conformément aux principes : «Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse  » (le juste) , et «Aime ton prochain comme toi-même » (un juste complet). Et par conséquent, le principe de « Aime le Seigneur,ton Dieu  » est rempli, l’état parfait.

C’est pourquoi il est dit que Moïse est égal à toutes les autres âmes, le monde entier.

D’autre part, cependant, il est dit que chacun doit atteindre le niveau de Moïse, car en plus de l’appartenance à une âme générale, chacun de nous a une étincelle privée, et cette étincelle doit inclure toutes les autres âmes et les relier en une seule âme.

Tout le monde peut atteindre le niveau de Moïse et connecter tout le monde autour de lui. Par là, il atteint l’âme tout entière en général. Ceci apparait à son âme, il découvre tout cela à partir de son étincelle, de la racine de son âme.

Pour moi, le processus commence par la connexion aux autres. Il y a des gens à qui je suis connecté à un état appelé un groupe, et il y a les autres, le monde extérieur avec qui j’établis une connexion externe pour le moment. Mais finalement, je connecte tout le monde en un seul et découvre l’unité. Mais je la découvre sur la base de mes Reshimot (gènes spirituels) dans mon point dans le cœur (• ) . À cause de cela , je peux voir le monde. Peu importe à quel point je connecte l’ intention d’en vue de donner à moi-même , je suis toujours celui qui donne. Ma perception reste toujours subjective et je ne peux pas voir le monde à travers les yeux de quelqu’un d’autre, je ne peux pas vraiment m’habiller en quelqu’un et ressentir ce qu’il ressent à travers lui. Ce sont les lois de la nature.

Je découvre la somme ( Σ ) de tous les récipients ( désirs ) sur la base de mes attributs, qui ne disparaissent pas. Quelqu’un d’autre se connecte également à tout le monde, moi y compris, et le découvre en lui, en fonction de ses attributs. Nous découvrons à la fois le monde entier, chacun de son point de vue.

Plus tard, après s’être connecté au monde entier, j’atteins mon but privé de correction. D’ailleurs, après tout le monde atteint ce niveau, une force spéciale arrive, la Lumière qui relie tous nos états privés dans un état général entier, la fin générale de correction.

Je ne sais pas ce que c’est, je ne sais pas si les réponses individuelles disparaissent là. Après tout, maintenant toutes les pièces sont corrigées et elles forment un seul corps. Il existe différentes hypothèses. Peut-être que toutes les cellules sont incorporées dans l’autre dans tous les sens et redeviennent le Partsouf d’Adam HaRishon ( premier homme ), la façon dont il était avant la brisure, avant le péché, seulement maintenant l’intensité de la connexion au Créateur est 620 fois plus grande.

Ainsi, nous avons la même âme et chacun doit atteindre le niveau de Moïse, qui comprend toutes les âmes. Il n’y a pas de contradiction ici.

Chaque âme est prête à absorber les âmes de Moïse, Aaron, Samuel, David, Salomon et en son sein, vous progressez à travers des périodes de développement. Lors de la sortie d’Egypte et la réception de la Torah, l’âme de Moïse s’est révélée.

Nous avons traversé une période de correction à travers laquelle une partie de l’âme collective a déjà été corrigée. Cette partie est appelée  » les ancêtres.  » C’est la tête du Partsouf où tout est en vue de donner.

Ensuite, il y a la partie appelée «fils » qui est imparfaite. Elle a été corrigée pendant l’exil en Egypte, le premier et le second Temples, et il y a des corrections et des corruptions dans cette partie. La dernière partie, les deux mille dernières années, n’est pas corrigée du tout et nous avons encore du temps pour atteindre la rédemption complète .

Donc, nous utilisons le système général dans lequel il y a la partie corrigée des « ancêtres» (HBD), la partie des «fils » (HGT) qui est en partie corrigée, et nous, la génération de l’exil, la « dernière génération ».

My and Our General Soul

Nous sommes tous incorporés dans tout le monde, et toute l’histoire que nous avons vécu fonctionne sur toutes les générations de l’état de la génération précédente. C’est pourquoi il y a le concept du  » mérite de nos ancêtres », les récipients que ces âmes ont déjà corrigées. Ainsi, aujourd’hui, nous travaillons sur l’intégration et nous avons à qui nous fier.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 10/10/13 , Écrits du Baal HaSoulam ,  » 600 000 âmes « 

Ne restez pas les bras croisés!

Dr. Michael LaitmanIl est évident qu’une personne ne peut rien faire pour le Créateur. Elle fonctionne sur la peur de la punition ou l’espoir d’une récompense, mais c’est toujours dans son propre intérêt. Dès l’instant où les choses vont pour elle, elle oublie immédiatement le Créateur. Nous voyons qu’une personne se tourne habituellement vers le Créateur quand elle se sent mal et quand elle ne peut pas gérer quelque chose. Dès l’instant où elle voit qu’elle peut gérer sans le Créateur, elle Le quitte immédiatement. Cependant, nous accomplissons des actions par lesquelles nous voulons nous rapprocher du Créateur et nous voulons aussi corriger notre intention, ou du moins faire un effort pour y parvenir.

Il y a des gens qui pensent qu’ils ont déjà l’ intention d’en vue de donner et qu’ils se connectent au Créateur par la méditation. Mais le fait est qu’il est impossible de faire fonctionner l’intention afin de donner ou même vouloir atteindre l’intention de donner si vous n’effectuez aucune action. Une intention sans une action est appelée un «démon », un esprit qui n’est pas réel.

Cependant, si nous opérons avec le désir de changer notre intention et en vue d’établir la première partie corrigée de notre âme , ça arrivera. C’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui dans le monde des actions. Nous n’avons qu’à effectuer la bonne action, la vertue est évidente, et les intentions sont corrigées d’elles-mêmes dans la mesure où tout le monde veut corriger. La chose principale est de ne pas resté assis les bras croisés.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 08/10/13 , Écrits du Rabash

Un miracle quotidien

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment est-il possible de restaurer l’importance du cours matinal si après tant d’ années, il est devenu une routine et a perdu son goût ?

Réponse: Le cours matinal est un lieu pour l’induction de la Lumière Supérieure. Comme si vous arriviez à une station d’essence pour faire le plein. Tout au long de la journée, vous devez recueillir toutes sortes de manques de la nécessité de la Lumière qui ramène vers le bien, le besoin de la force spirituelle, la nécessité de devenir semblable au Créateur, de clarifier et d’examiner : la vraie image du monde, ma relation à elle, et son effet sur moi.

Toute la journée vous avez besoin de voir combien cette forme de réalité vous faites tourner, vous ne comprenez toujours pas, n’est pas encore clair, est rompu. Et quand vous venez au cours  matinal, cette forme doit être clarifiée par la Lumière qui ramène vers le bien dans vos pensées et vos sentiments, dans tous vos sens.

Mais si vous ne vous êtes pas préparé pour le cours matinal, alorsil devient une routine formelle pour vous comme des matières que vous apprenez à l’école : Le Zohar, le Talmud Esser Sefirot, et ainsi de suite. Et alors, le cours devient vide sans aucun bénéfice, une perte totale. Si vous ne venez pas au cours avec le bon manque , alors vous ne recevrez pas labonne satisfaction du cours accomplissement et il s’ensuit que vous apprenez la sagesse et non Torah.

La Torah est appelée la Lumière qui ramène vers le bien. Donc, de deux choses : soit vous étudiez la Torah soit la sagesse, une théorie abstraite. C’est ce que vous déterminer en fonction de vos intentions, du manque et de la nécessité pour la correction que vous avez préparé pour le cours.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 07/10/13 , Le Zohar

Une confrérie de bonne volonté

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les gens qui ont traversé une série de tables rondes, en règle générale, ne veulent pas se disperser, ils sont sympathiques entre eux. Par conséquent, il est nécessaire de les aider à créer une confrérie avec des objectifs communs. Qu’est-ce que cette confrérie?

Réponse: Les gens qui créent des confréries intégrales commencent soudain à sentir que quelqu’un les comprend , qu’ils peuvent trouver un langage commun entre eux, et même si le point de vue de l’un s’oppose à l’ opinion de l’autre, il est prêt à coopérer avec l’autre, prêt à les accepter, cela devient leur bonne volonté. Ce sentiment qui est créé à la suite de la communication comme ceci donne à une personne le sentiment d’ un nouveau monde, une nouvelle conception, nouveaux sens de la paix et de la coopération, tout ce qui fait tant défaut aujourd’hui chez les gens.

Par conséquent, ils ne veulent pas se quitter, ceci est ressenti très fortement. Si nous élargissons la gamme des sujets traités, ils sont prêts à parler d’autres sujets et à trouver une plate-forme de plus en plus large pour les interconnexions.

Ils commencent à être attirés les uns les autres, commencent à sentir qu’ils se trouvent dans une botte de noeud, comme les alpinistes ou les plongeurs, tant et si bien que le sentiment d’appartenance à un ensemble commun s’empare d’eux.

De Kab TV  » au fil du temps  » 15/09/13

La lumière convaincra le polémiste le plus obstiné

Dr. Michael LaitmanLes ateliers et des tables rondes sont destinés pour qu’une personne découvre que dans la connexion entre nous, il y a un certain clic, un certain contact et un nouvel état d’esprit et de sentiment. Cela sert déjà de la structure du futur homme car l’homme est constitué d’un esprit et de sentiments, et c’est ce qui le rend supérieur aux animaux.

Dans la connexion entre nous, nous créons l’image de l’homme qui n’a pas d’avenir corporel, de corps physiologique, mais seulement un esprit et des sentiments. Il s’agit de la sphère framboise que nous voulons établir entre nous. L’atelier (les questions et l’ensemble du processus) doit être planifié de cette façon de sorte que finalement les participants auront le sentiment que le lien entre nous comprend un certain pouvoir qui est au-dessus de nous.

Question: Et si, à la suite des efforts déployés par le modérateur, quelqu’un dit qu’il ne croit pas qu’il soit possible de se connecter et que tout le monde doit prendre seul soin de lui ?

Réponse: Il est tout à fait raison! Dans notre monde il n’y a pas une telle puissance que puisse nous connecter. Non que  99% de notre monde est mauvais et égoïste, mais il l’est à 100%. Nous camouflons seulement notre ego et c’est seulement à cause de cela que nous ne nous dévorons pas entre nous. Si cependant, notre ego avait révélé sa vraie forme, la façon dont il est fait, et que j’ai faim, je vous attaquerai et vous dévorerai comme vous êtes. Nous nous comporterions exactement comme les prédateurs qui se nourrissent l’un l’autre.

Notre ego ne peut rien faire et est prêt à dévorer tout le monde, y compris nos propres enfants. Heureusement, il ne révèle pas sa vraie forme la façon dont il est réellement, et nous pouvons en quelque sorte, par différents accords entre nous, vivre de cette manière et en quelque sorte exister dans ce monde.

Ainsi, les déclarations contradictoires de ceux qui ont des doutes sont certainement légitimes. Mais nous savons que seule la Lumière Supérieure peut corriger et nous relier et nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes de nos propres forces. Donc, nous devons seulement être un passage pour la lumière.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale – 24.09.13, le Talmud Esser Sefirot

Achetez la vérité, ne la vendez pas!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il est dit:  » La récompense est en fonction de la peine.  » Mais pourquoi doit-on souffrir et sentir la douleur, le serviteur du Seigneur ne devrait-il pas se réjouir ?

Réponse: Je ne vois pas que mes étudiants sont constamment heureux comme s’ils étaient à leur mariage avec le Créateur. Nous opérons contre notre volonté et cela nécessite de grands efforts en étant constamment concentré sur la connexion, sur l’annulation de notre ego, et sur l’ intention de ne pas penser à nous-mêmes.

Nous sommes obligés de nous exercer sans aucune compensation dans le désir égoïste de recevoir avec qui nous travaillons. Mais j’ai fait un effort, des calories brûlées et mon corps et mon âme demandent une satisfaction en retour. Mais je ne reçois rien ; alors comment mon corps va être capable de continuer à travailler sans aucune compensation ? Après tout, c’est une machine, à la fois physiologique et intellectuelle qui doit recevoir une satisfaction, un carburant.

On me dit que je recevrai une satisfaction que si je vous demande d’avoir la chance de travailler sans satisfaction. Mais je veux continuer à recevoir quelque chose pour moi et mon effort est accompagné de chagrin. C’est parce que je dois abandonner mon ego, donner ma récompense, et je dois penser à quelqu’un d’autre au lieu de moi-même à chaque fois. Je vois que je ne peux pas le faire et ainsi je me tourne vers le Créateur. Mais jusqu’à ce que je me tourne vers Lui, et jusqu’à ce qu’Il me réponde, je dois passer par un état désagréable … et c’est un moment assez difficile.

Quand une personne vient au début dans le groupe, elle est heureuse et est prête à déplacer des montagnes, à faire quelque chose. Plus tard, cependant , nous voyons soudain qu’elle se  refroidie et on la voit de moins en moins, au lieu de s’asseoir aux premiers rangs, elle s’éloigne et se rapproche progressivement de la sortie, jusqu’à ce qu’elle disparaisse complètement.

Il est dit:  » un millier entre dans une pièce et un seule sort comme  instructeur.  » De nos jours , ce n’est pas un, mais beaucoup plus, mais ce principe est toujours vrai. C’est seulement ceux qui peuvent tout abandonner et dire qu’ils ne se soucient pas de ce qui va leur arriver parce qu’il n’y a pas d’autre vérité et ils sont là! C’est ce qu’on appelle «acheter la vérité et ne pas la vendre!  » Mais  de telles personnes sont peu nombreuses et cela dépend de la volonté d’une personne, du point dans le cœur que le Créateur lui a donné.

Une personne peut également prier le Créateur et demander, même si c’est très difficile et compliqué . Si une personne n’a pas reçu le désir de recevoir, le point dans le cœur qui lui permet de parvenir à l’objectif de la création depuis la naissance, alors elle peut encore faire une prière assez forte prière pour être renforcée, malgré la faiblesse de son point dans le cœur. C’est comme si elle sautait d’une génération à l’autre, d’une vie à l’autre.

Vous pouvez désormais recevoir directement ce que vous étiez censé recevoir en quelques vies selon le plan général, en revenant dans ce monde, vivant et souffrant en lui, et mourir et puis revenir, par le grand effort de votre demande -comme si vous étiez capable de sauter à travers le temps .

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 29/09/13 , Écrits du Baal HaSoulam

L’ère de fermentation excessive de l’ego

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam Introduction au Livre du Zohar 61) Ainsi se pose la question : «pourquoi le Livre du Zohar n’a pas été révélé aux premières générations, qui, sans aucun doute, étaient plus élevées que les dernières générations, et en étaient plus dignes?» De même, il faut demander : pourquoi le commentaire du Livre du Zohar n’a pas été révélé avant l’époque du Ari, et non plus aux kabbalistes qui l’ont précédé ?

Enfin la question la plus déconcertante : « pourquoi le commentaire des textes de l’Ari et des textes du Zohar n’a pas été révélé depuis l’époque du Ari jusqu’à notre génération?»

La réponse est que le monde, pendant les six millénaires de son existence, est comme un Partsouf divisé en trois parties, Rosh (tête), Tokh (milieu), Sof (fin), soit HaBaD, HaGaT, NeHY. Les sages nous disent (TalmudSanhedrin 97, 1) : « deux millénaires – le Tohou (chaos), deux millénaires – la Torah, deux millénaires – les jours du Messie ».

Maintenant, à notre génération, car nous approchons de la fin des 2000 dernières années, on nous donne la permission de révéler les mots du Zohar dans le monde entier dans une grande mesure qu’à partir de notre génération les mots du Zohar seront de plus en plus mis en évidence dans le monde, jusqu’à ce que la pleine mesure se révèle, comme le Créateur veut.

Question: Où sommes-nous sur ce croquis des trois périodes de deux mille ans?

Réponse: Dans sa partie inférieure. Nous avons traversé toutes les périodes depuis le début de la création jusqu’à nos jours, et dès aujourd’hui nous sommes proches de la fin de la correction.

Question: L’impression est que nous sommes plus près de l’achèvement de la destruction ….

Réponse: C’est correct, car pour atteindre la correction, c’est tout d’abord à nous de reconnaître la destruction. Et donc nous traversons la période de reconnaissance du mal dans le pire état des Kelim (les désirs) qui sont difficiles à réveiller, pour passer à quelque chose. C’est précisément ces conditions qui sont appropriées pour la fin de la correction.

Il a dit à propos des « Jours du Messie » que ce temps d’insolence augmentera. Les Kelim seront les pires, les plus cruels et les plus égoïstes. Les personnes ont traversé une Fermentation excessive  » dans cette période et vont commencer à  » se dévorer  » même progresser, le gain égoïste ne sera plus important comme il avait l’habitude de l’être. La reconnaissance du mal est arrivée. Ils comprennent que l’ego ne leur permet pas de réussir dans quoi que ce soit. Et donc, même l’indifférence apparaît et un accord avec la mort. Il ne sera pas question pour les gens qu’il y ait la guerre, même une guerre mondiale.  Il suffit de leur donner une injection pour tout oublier et les laissez tranquille.

La tendance aujourd’hui n’est plus dirigée vers la poursuite du développement égoïste. Au contraire, l’ego est devenu une tumeur cancéreuse qui  » élimine ipso facto  » tout ce qu’il peut, et maintenant lui-même est mort, emportant avec lui «corps» affaiblit. Et ainsi nous vivons dans la dernière période la plus importante des corrections, qui  » scelle  » l’ensemble du processus. Et notre préoccupation doit être la façon de construire et de réaliser notre travail correctement.

Baal HaSoulam «Introduction au Livre du Zohar,  » Item 63 : … Ainsi, vous comprendrez que le degré des premières générations est infiniment plus élevé que celui des dernières, car c’est la règle pour tous les Partsoufim des mondes et des âmes, que « c’est le plus pur qui est choisi en premier lieu dans le Partsouf ».

C’est pourquoi les Kelim de HaBaD du monde et aussi des âmes furent sélectionnés en premier lieu. Par conséquent, les âmes des deux premiers millénaires étaient infiniment plus élevées. Cependant elles ne pouvaient pas recevoir toute la Lumière du fait de l’absence des parties inférieures du monde et d’elles-mêmes, qui sont HaGaT et NHYM.

De même, par la suite, au cours des deux millénaires intermédiaires, lorsque les Kelim de HaGaT furent choisis dans le monde et dans les âmes, les âmes elles-mêmes étaient encore très pures, car le degré des Kelim de HaGaT est proche de celui de HaBaD. Pourtant, les Lumières étaient dissimulées dans le monde en raison de l’absence des Kelim de Khazé et en bas, du monde et des âmes.

Par conséquence, dans notre génération, bien que l’essence des âmes soit la pire de la réalité, et que de ce fait elles n’ont pas pu être choisies pour la Kedousha jusqu’à ce jour, ce sont quand même elles, qui complètent le Partsouf du monde et le Partsouf de toutes les âmes par rapport aux Kelim, et le travail ne sera achevé qu’à travers elles. C’est ainsi parce qu’à présent que les récipients de NHY sont achevés, et que tous les Kelim de Rosh, Tokh et Sof sont dans le Partsouf, les pleines mesures des Lumières sont à présent étendues dans Rosh, Tokh et Sof, et à tous ceux qui le méritent, soit NaRaN complet. Ce n’est par conséquent, qu’après l’achèvement de ces âmes inférieures, que les plus hautes Lumières pourront se manifester, et pas avant.

Il est possible de révéler la lumière de Néshama qu’à la condition que la Lumière de Nefesh descende dans nos Kelim, à notre niveau. Au cours des deux premiers millénaires la Lumière de Nefesh est entrée dans le tiers supérieur du Partsouf. Au cours des deux prochains mille ans, elle est descendue dans le tiers médian et la lumière de Rouakh est entrée dans le premier tiers, et à la fin, les deux mille dernières années, la Lumière de Nefesh et la lumière de Rouakh descendent encore plus bas et permettent à la lumière de Neshama d’entrer dans le Partsouf. Et ainsi nous acquérons NRN.

The Era Of Excessive Fermentation Of The Ego

 Par conséquent, il est possible de révéler lumières supérieures seulement si nous prenons soin des Kelim inférieurs. Et donc notre génération est si importante du point de vue des Kelim, pour que nous corrigions les désirs les plus «denses» en bas et à par eux nous révélons les plus grandes lumières en haut. Même si nous ne sommes nourris que par la plus petite lumière, Nefesh de Nefesh, en prenant soin des Kelim  » denses « , il nous est possible de réveiller les plus grandes lumières au sein de l’ensemble du système.