Category Archives: Correction

Qui faut-il blâmer?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam: « Arvout (Garantie mutuelle) »: Il est dit au sujet des actes d’un individu d’Israël qu’il font pencher le monde entier sur léchelle de mérite.

Question: Que signifie faire pencher le monde entier sur une échelle de mérite?

Réponse: Cela signifie que je me soucie des gens et ne blâme personne, sauf moi-même, et prends sur moi de les corriger. Bien sûr, la Lumière supérieure est nécessaire pour le faire, mais je suis celui qui élève MAN et effectue le travail qui va corriger le monde.

Si nous regardons vraiment le monde avec toutes ses horreurs, ce qui s’est passé et ce qui est à venir, alors nous devons admettre que c’est de cette façon que  le désir corrompu de recevoir se comporte, car il est dans la dissimulation. Je peux le corriger, pour l’éclairer un peu avec la Lumière qui ramène vers le bien. C’est ce que devrait être mon attitude envers tout ce qui s’est passé dans le monde, à partir de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

C’est ainsi que les kabbalistes le voient. Par conséquent, il est difficile de les identifier avec le public, avec des gens religieux qui maudissent tous les méchants dans le monde à travers l’histoire. Après tout, ce sont des «marionnettes» qui remplissaient le désir général de l’humanité de recevoir. Qu’est-ce qui peut être fait quand la Lumière est opposée au récipient et qu’il n’y a pas de Massakh (écran) entre eux, bien qu’ils devraient déjà y en avoir un, lorsque le système qui les équilibre fait défaut, lorsque l’ « adaptateur » est manquant?

Lorsque la Lumière et le  récipient se rapprochent l’un de l’autre, ils créent un «court circuit » entre eux, ce qui entraîne des guerres et autres catastrophes. C’est parce que les ténèbres se révèlent, l’abîme qui existe entre les deux opposés. Quand un kabbaliste regarde cela, il comprend la raison de tout ce qui se passe. Il essaie de faire tout ce qu’il peut, mais il voit aussi qu’il n’y a pas de raison de blâmer les méchants pour leurs actions.

Nous ne devons pas prier pour la mort des pécheurs, mais pour  leur correction.

De la 4 èmepartie du cours quotidien de Kabbale du 06/06/2012, « Arvout (Garantie mutuelle) »

L’ « adaptateur » pour la connexion à la Lumière

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Arvout (Garantie mutuelle) »: Ce sont les paroles de Rabbi Elazar, fils de Rabbi Shimon, qui a dit que le monde est jugé par sa majorité. Il faisait allusion au rôle de la nation israélienne de qualifier le monde dans une certaine mesure de pureté, jusqu’à ce qu’ils soient dignes de prendre sur eux-mêmes Son travail, pas moins qu’Israël était digne au moment où ils recevaient la Torah  »

Il est faux d’imaginer le «monde» comme un désir de recevoir qui ne peut effectuer aucune action par lui-même. Il n’en est rien. La partie d’Israël dans le monde est tout simplement semblable à la tête du Partsouf, aux trois premières Sefirot (GAR), et il doit agir en tant qu’ « adaptateur » entre la Lumière et le désir de recevoir.

Le Partsouf est divisé en cinq parties: Keter, Hokhma, Bina, Zeir Anpin, et Malkhout. La Lumière réside dans les récipients de Keter, Hokhma, et Bina, et ils sont adaptés pour cela. En étant dans le même désir de recevoir, ils contiennent la Lumière et effectuent une Zivoug de Haka’a (accouplement par coup) avec lui et le transmettent aux récipients bénéficiant, vers Zeir Anpin et Malkhout (ZON).

Il est donc impossible de se diriger sans les récipients de Keter, Hokhma, et Bina. Ils sont le lien et ils sont très importants car sans eux, la connexion est perdue. D’autre part, l’objectif du processus est que les récipients de ZON, dont le travail est d’augmenter la demande de la correction (MAN) aux récipients du don (GAR), à être incorporés en eux et se joindre à eux.

Les deux parties s’aident mutuellement. ZON aident les récipients de GAR pour remplir leur rôle en tant que lien, et GAR suscitent les récipients de ZON et leur apportent la méthode de la correction nécessaire pour les récipients recevant dans le but de se connecter et d’être incorporés dans les récipients de GAR. Ainsi, les « nations du monde, » celles qui n’ont pas une étincelle de don sans réserve, effectuent des travaux importants lorsqu’elles se connectent à des récipients des trois premières Sefirot.

La même chose nous arrive: Comment pourrions-nous attirer la Lumière si nous n’étions pas connectés à Rabbi Chimon, au Baal HaSoulam, au Rabash, et les autres grands kabbalistes, ou en d’autres termes aux Partsoufim, aux Sefirot, les niveaux spirituels? Nous nous connectons à eux afin de recevoir la puissance de leur part, de sorte qu’ils fonctionnent sur nous et nous unissent. Quand je lis un texte kabbalistique, j’essaie de me connecter à son auteur. Après tout, il est le supérieur pour moi et à travers lui ma connexion vers des flux de Lumière. Il ne s’agit pas d’une personne précise qui vivait autrefois; je veux me connecter à la source de la Lumière, et je suis attiré par le lien, le mécanisme spirituel à travers laquelle cette connexion continue.

Lorsque je développe mes récipients spirituels avec le Massakh (l’écran), si je peux me connecter au monde spirituel, je vais voir le kabbaliste dans sa forme spirituelle, comme un Partsouf. Maintenant, il est l’auteur de l’article ou l’auteur du livre pour moi. C’est le caractère unique de notre monde: Ici, nous pouvons utiliser les textes, que nous ne comprenons pas encore, et nous pouvons nous connecter avec la spiritualité à travers ces périphériques externes. Le kabbaliste m’invite, prend soin de moi, et j’essaie de rester avec lui, et donc nous sommes dans une relation de garantie mutuelle.

En ce qui concerne les « nations du monde», elles ne recevront pas toute la correction non plus. Leur rôle est de rejoindre, d’aider, d’être incorporées dans les récipients de GAR. C’est grâce à un travail très sérieux que Hokhma se révèle en elles. C’est par elles que toute la Lumière est révélée.

Bien que, selon la valeur opposée entre les Lumières et les récipients, elle n’est d’abord révélée que dans les récipients de GAR et uniquement pour le moment, sur le chemin de la fin de la correction. Plus tard, tout est rempli avec une Lumière simple, comme il est dit « et elles me connaîtront toute, de la plus petite à la  plus grande. » Et il n’y aura pas même un grain de désir qui ne recevra pas la réalisation complète. Comme tous les grains sont inclus dans l’autre, chacun d’entre eux, chaque âme individuelle atteint Ein Sof (Infini).

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 06/06/12, « L’Arvout (Garantie mutuelle) »

Les débiteurs

Dr. Michael LaitmanQuestion: la division entre les parties internes et externes, entre « Israël » et les « nations du monde » sera-t-elle maintenue lorsque le monde entier arrivera à la fin de la correction?

Réponse: Non .Les lettres du mot hébreu « Israël » se présentent comme Li Rosh (j’ai une tête). C’est l’ordre de la correction générale-, celui qui est évoqué et à qui est donné un désir tout particulier est appelé «Israël», et il doit prendre soin du monde entier en servant de lien entre le  Créateur et les êtres créés. Ce n’est pas un désir ordinaire car  le « point dans le cœur » le gère par la connexion avec le Créateur. L’attribut du don sans réserve a été inséré dans ce désir, la partie postérieure de Nefesh de la Sainteté. C’est le sens de «Israël», Yashar – El (droit à Dieu). Il ne s’agit pas de certaines personnes, mais plutôt d’un type particulier de volonté qui est relié au Créateur, car il a le discernement de ce qu’est le don sans réserve. Bien qu’il soit caché et brisé, il existe toujours.

Comment les désirs, dans lequel cette étincelle, ce discernement du don sans réserve n’existe pas, peuvent-ils se  corriger? C’est  possible s’ils ajoutent Israël comme leur «tête»; si les deux parties se connectent et travaillent ensemble.

Le monde entier est l’essence même du désir de recevoir qui doit être corrigé. Mais cela ne peut se faire que grâce à la connexion avec un autre désir dans lequel il y a une étincelle du don sans réserve. Par conséquent, les « nations du monde » ne sont pas tenues de se corriger. D’autre part, elles sentent la peine et la douleur car «Israël» ne les corrige pas.

C’est de là que la haine que le monde éprouve à l’égard d’Israël vient. Bien sûr, personne ne s’en aperçoit, mais inconsciemment, en fonction de leur nature, ces personnes le ressentent et l’expriment ouvertement dans leurs revendications.

La correction est le rôle de ceux qui appartiennent à «Israël». Ils doivent corriger leur attitude envers les nations du monde dans les plus brefs délais. En fait, il n’y a rien à corriger en « Israël » qui est en  eux-mêmes, sauf pour la partie des «nations du monde » qui est en eux. Si les « Israël » traitent ces désirs en eux correctement, ils vont comprendre comment traiter les autres. Pour parler en termes kabbalistiques AHP de Bina explique à Bina comment elle doit traiter ZON .

Ainsi nous devons d’abord corriger « les nations du monde» en nous, notre partie externe, ce qui nous permettra de  nous connecter avec la partie interne du monde. C’est l’ordre de la correction. C’est de notre devoir, et si nous ne faisons pas les efforts pour le réaliser dès que possible, les troubles sont venir bientôt. Le temps est venu, et les nations du monde vont commencer à faire pression sur nous car l’inclusion mutuelle qui a été créée à la suite de l’exil leur permet de sentir qu’Israël leur doit.

Il  est dit: « Pourquoi était-ce appelé Mt. Sinaï? C’est parce que  la haine des nations du monde descend de lui ». Car Israël a reçu la méthode de la correction. Alors, d’où viennent tous nos malheurs ? D’Israël, car ils ne remplissent pas ce qu’ils ont reçu ».La Torah, la méthode, nous oblige immédiatement, tandis que la force supérieure gère les nations du monde, et ainsi leur haine est justifiée.

Mais nous avançons « à contre-courant», en espérant que les problèmes vont disparaître par eux-mêmes, sans correction de notre part. C’est un non-sens. Après tout, nous avons affaire à la force qui évoque la correction. Nous ne devons même pas demander ou prier pour que la haine que les nations du monde ressentent envers nous disparaisse du monde; nous devrions nous efforcer seulement qu’elle soit corrigée. Ici aussi, ce n’est pas parce que c’est un phénomène désagréable, mais au contraire, nous devons lui en être reconnaissants car il nous incite à nous tourner vers le Créateur.

Donc, c’est un oxymore.

De la 4 ème partie du cours quotidien de Kabbale du 05/06/2012, « Arvout (Garantie mutuelle) »

Le Centre est un lieu pour tout le monde

Dr. Michael LaitmanEn raison des circonstances actuelles, nous sommes forcés de quitter le bâtiment qui a été notre maison pendant de nombreuses années. Les exigences des autorités ne nous laissent tout simplement pas le choix.

Dans le nouveau bâtiment, nous devrons apporter des changements et des rénovations, qui à elles seules sont très coûteux, de sorte qu’il est très préférable d’acheter un immeuble au lieu d’en louer un comme nous le faisions auparavant. Nous voulons trouver un endroit dans lequel nos amis qui viennent de l’étranger pourraient rester, où nous aurions de la place pour les classes, bref, nous avons besoin du minimum de sorte que nous puissions avoir un bon centre logistique pour la correction du monde.

Nous devons déménager le plus tôt possible et donc je me tourne vers vous: faîtes un effort. Toutes les options que nous avons vérifiées  coûtent d’au moins deux fois plus que la somme que nous avons recueillie jusqu’à présent. Ce n’est qu’en recueillant un autre million de dollars que nous serons en mesure de demander un prêt à la banque. En attendant, nous sommes «coincés» au milieu du processus et nous ne pouvons pas entamer quoi que ce soit.

L’argent ne va pas « tomber du ciel», c’est une question d’effort de tout le monde.

Question: Donc, mon manque de confiance, mes doutes et mes dilemmes fournissent une base pour l’effort?

Réponse: Oui, il  est dit: «Si je ne suis pas pour moi-même, qui est pour moi ? » La foi vient plus tard quand vous recevez une réponse, une récompense du ciel. La foi n’annule pas l’effort.

Question: Je ne pense pas que le nouveau bâtiment sera ma maison. J’ai mon centre local et c’est là que je travaille.

Réponse: Vous recevez tout le matériel, tous les produits des médias, tous les livres d’ici, du centre. Nos sites Internet, la chaîne de télévision, et toutes les leçons sont fournis à partir du centre. C’est là que toutes nos activités d’unité et de diffusion sont planifiées et organisées. Si vous essayez de vous couper du centre qu’allez-vous avoir ?

Il s’agit d’un énorme système qui fonctionne tous les jours dans plusieurs langues et dans de nombreuses directions différentes. Chaque événement et chaque produit nécessite une préparation professionnelle. Seuls les bébés peuvent penser que leur nourriture pousse sur les arbres avec la bouteille, tandis que les adultes ont besoin de comprendre d’où cela vient. Sans les centaines de personnes qui travaillent ici, nous ne serions pas en mesure d’activer des milliers d’autres partout dans le monde. Si une personne ne comprend pas la connexion avec nous, laissez-la essayer de se débrouiller sans nous.

Le centre est un endroit pour tout le monde. Dans le passé, c’était suffisant pour un kabbaliste d’écrire un livre et de le publier. Mais aujourd’hui que nous nous développons en collaboration avec l’humanité, nous travaillons sur les changements ensemble. Nous devons créer une liaison quotidienne avec le monde qui est en constante évolution en ouvrant constamment de nouvelles portes pour notre message. Je ressens beaucoup plus maintenant que le matériau des leçons et des événements mondiaux sont reliés entre eux et que c’est ainsi que la sagesse de la vie est étudiée.

Par conséquent, nous sommes tenus de travailler dur et d’être cohérents. La vitesse s’accélère de plus en plus, aujourd’hui un livre vieux de six mois n’est plus pertinent. Le monde avance et a constamment besoin de nouveaux matériaux. Dans le passé les livres étaient pertinents pendant des centaines d’années, alors qu’aujourd’hui nous sommes obligés de les publier presque au rythme des nouvelles. Tout change très rapidement, y compris la capacité d’une personne à percevoir et à comprendre.

Dans l’ensemble, notre centre logistique devient de plus en plus important, d’autant plus que nous commençons à former les enseignants, les éducateurs, et les organisateurs pour le monde entier. Les gens dans nos groupes seront prêts à commencer à prendre de nouveaux rôles et à faire pousser de plus en plus de branches nouvelles  pour cet « arbre » qui pousse si rapidement. Bien sûr, nous devons constamment veiller à produire de nouveaux matériaux de types différents.

Le principal point deviendra plus clair pour tout le monde, c’est-à-dire que c’est le centre de la méthode de la correction du monde. Plus nos activités seront étendues, plus les gens vont nous regarder. Il n’y a rien à avoir honte : le lien entre la force supérieure et notre monde est ici dans le centre du groupe. Avec tout le respect pour les autres groupes, ils devraient tenir à nous plus fortement pour être à l’intérieur, dans le centre de tous les cercles.

Si une personne ne ressent pas cette connexion, elle pense seulement qu’elle comprend quelque chose. Elle ne sent pas que c’est l’endroit d’où elle reçoit toute son énergie. Finalement, vous pouvez vivre votre vie entière à la «croisée des chemins», sans  choisir votre propre chemin.

De la 4 ème partie du cours quotidien de Kabbale du 31/05/2012, « L’Arvout (Garantie mutuelle) »

L’ère d’une correction en cercle

Dr. Michael LaitmanLes derniers congrès indiquent le début d’une ère nouvelle dans laquelle nous devons accomplir de façon pratique tout ce que nous avons appris pendant tant d’années, ce que nous avons lu dans les lettres et les articles du Baal HaSoulam et du Rabash: la connexion dans le groupe, l’unité avec les amis, et la clarification de la place à l’intérieur du groupe où le monde spirituel, le Créateur, la construction du récipient collectif, la correction et la brisure sont révélées.

En fait, toutes les descriptions se rapportent à une action: la connexion avec l’aide de la Lumière qui ramène vers le bien de tous les désirs  brisées, éloignés, opposés qui se haïssent, dont nous tirons notre prière collective, élevant MAN, pendant les ateliers, les différentes activités, et tout le temps jusqu’à ce que nous percevions le but spirituel de notre vie.

Nous devrions voir cela comme une tendance générale qui touche tous les aspects de nos vies: l’éducation des enfants et des adultes, nos groupes, et le monde en entier, tout le monde, de l’individu à l’humanité toute entière, et de voir cette tendance se connecter en « cercles », qui est la tendance principale menant à la correction de la brisure et la réalisation de l’objectif de la création.

On peut considérer tout le chemin que nous avons réalisés jusqu’à présent comme le temps de la préparation, et à partir de maintenant, nous et le monde entier devons commencer à construire ces cercles.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 20/05/12, « Discussion au sujet des congrès précédents »

Les nouvelles personnes au atelier

Dr. Michael LaitmanQuestion: Faut-il inviter de nouvelles personnes aux séminaires?

Réponse: Vous ne devriez pas inviter des gens qui sont complètement nouveaux. Ces séminaires ne sont pas pour les débutants. Les débutants devraient discuter des questions au sujet de l’importance du groupe, de la grandeur de l’objectif et des amis, et de l’insignifiance de soi-même, qui sont distinguées dans les articles du Rabash au sujet du groupe. Mais j’ai délibérément choisi un thème pour le séminaire qui se rapporte au pied de l’échelle spirituelle.

Cette échelle est sur ​​le point central du groupe, et son sommet atteint l’Infini. C’est l’échelle que nous devons gravir.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 21/05/12

La correction vient de l’intérieur

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, Shamati, article 69, « En premier sera la correction du Monde »: Il a dit qu’en premier sera la correction du monde, alors cela sera la rédemption complète … que d’abord l’intérieur des mondes sera corrigé et par la suite l’extérieur des mondes … et le chemin d’Israël est à partir de l’intérieur des mondes.

« Israël » sont ceux qui sont attirés par Yashar-El (droit au Créateur), ceux qui ont le « point dans le cœur. » Dans le passé, dans l’ancienne Babylone, un groupe de personnes a découvert ce désir et a rompu avec les autres, et c’est lui-même nommé en fonction de sa direction vers l’objectif. Plus tard, ce groupe est devenu une nation qui a traversé les âges de développement.

Maintenant l’histoire se répète, et encore, il y a un groupe qui organise selon le même principe et est aussi appelé «Israël», selon la direction de son développement. Il appartient à la partie intérieure, car ce sont les désirs de Galgata Ve Eynem, les récipients du don sans réserve.

Tel est le sens de «car vous êtes peu parmi tous les peuples. » Toutefois, en corrigeant l’intérieur, l’extérieur est corrigé aussi, mais en petites parties. Et l’extérieur sera corrigé chaque fois, jusqu’à ce que tout l’extérieur soit corrigé.

Ainsi, il suffit de corriger le «un pour cent », afin de corriger le monde entier, peu à peu, partie par partie.

Cela signifie que nous devons trouver des gens qui ressentent l’importance de l’objectif de la création, du développement intérieur. Ils doivent se connecter afin qu’ils sentent et comprennent vers quoi notre évolution est dirigée. En se connectant et en se corrigeant, ils passeront vers la correction de la partie extérieure et ainsi influenceront le monde entier.

C’est pourquoi nous tenons un congrès en Amérique, pas pour la diffusion externe, mais pour les gens qui aspirent à découvrir la force supérieure. Nous devrions leur fournir les conditions nécessaires pour s’unir, de sorte qu’ils soient en mesure de remplir la correction et ensuite cela se répandra à partir d’eux dans le monde.

Ils doivent ressentir qu’ils sont responsables de cela, depuis la partie extérieure qui ne peut pas fonctionner indépendamment. Les gens ordinaires, des dirigeants aux gens ordinaires ne peuvent pas se corriger eux-mêmes. Seuls ceux qui ont le point dans le cœur peuvent le faire. Nous nous tournons vers eux en leur expliquant de quoi la correction dépend et de ce qu’ils devraient faire pour aider le monde.

De la leçon dans le New Jersey du 10/05/12, Shamati N ° 69

Se regarder, les étrangers, de la ligne médiane

Dr. Michael LaitmanPourquoi le Créateur a créé tout de façon si étrange? Il a construit un palais, a invité tous Ses invités bien-aimés, et puis Il place des gardes et des policiers autour du palais qui testent et vérifient les invités, ne les laissant pas passer et leur infligeant de la douleur et des souffrances. Le Créateur savait-Il à l’avance qui lui serait fidèle, qui L’aimerait et qui ne L’aimerait pas? Pourquoi le Créateur nous rejette-t’Il tous? Est-ce de telle sorte que seuls ceux qui peuvent surmonter tous les obstacles passeront, afin de prouver leur loyauté et leur inclination?

Le fait est que c’est dans cette lutte dont notre désir est formé, un récipient pour recevoir le remplissage dans le palais du Roi est construit et stabilisé. Sinon, comment pourrions-nous être en mesure de construire ce récipient? Après tout, cela ne nous a pas été donné déjà fait par le supérieur. Si nous n’avons pas été autorisés à passer sans raison, cela serait-il justifié? C’est comme si j’aspirais au Créateur de tout mon cœur, et alors des gardes me jettent en bas de la montagne.

Le point est que je suis totalement opposé aux attributs requis pour atteindre le sommet de la montagne. Je ne suis pas la personne que je dois devenir un invité au palais du roi. Ce n’est que grâce aux gardes que je ne cesse de changer en devenant de plus en plus adapté.

Ces forces, bien sûr, sont représentées dans mon ego comme vicieuses, comme des gardes cruels qui ne me laissent pas passer. Le Créateur est le plus cruel de tous, car Il est le seul qui a posté tous ces gardes et ces policiers. Il a créé mon mauvais penchant et tous les problèmes et les souffrances qui s’y rapportent. C’est comme s’Il avait donné naissance à un enfant pauvre, malade et au lieu de se sentir désolé pour lui, Il le bat, comme si l’enfant était coupable de quelque chose.

Apparemment, toutes nos plaintes sont justifiées, mais le fait est que la seule façon de construire le récipient juste est avec l’aide des bons attributs que nous recevons, et que nous n’avons pas dès le début. Donc, la bonne approche est de me diviser en deux. D’une part point vous voyez ce qu’il y a dans votre désir égoïste. D’autre part, vous voyez ce qu’il y a dans votre désir de donner sans réserve, dans votre désir de ressembler au Créateur, ce qui signifie selon l’ascension de la montagne, au sommet de laquelle il y a le palais du roi.

Selon ces deux perspectives, cela est appelé la «ligne médiane». En ce qui concerne votre désir de recevoir c’est la manière la plus terrible dans laquelle il n’y a pas de justice, mais en fait seulement le contraire! Vous ne serez pas en mesure de justifier le désir de donner sans réserve ou de le soutenir tout autant. C’est parce que nous devons nous exercer des deux côtés, tant du côté de l’ego que du côté de l’aspiration au don sans réserve.

Ce qui est important, c’est que vous êtes à la recherche sur ces deux points de manière indépendante à partir d’une zone neutre. C’est comme si vous vous étiez levé à Keter et de là vous regardez cette machine, comme le Créateur. Il ne vous appartient pas, mais il est vôtre seulement si cela vous aide à Lui ressembler. Merci à cela, vous pouvez devenir comme Lui, atteindre l’adhésion avec Lui, et regarder tout le reste comme un moyen pour atteindre cela.

Ainsi, vous pouvez justifier, comprendre, et passer par toutes ces épreuves « au-dessus de la raison »: à la fois comme l’égoïste et comme celui qui donne sans réserve. C’est parce que ce don sans réserve est aussi totalement basé sur la réception.

Vous souhaitez adhérer au Créateur, au lieu d’être connecté à votre désir de recevoir. Le désir de recevoir est simplement un outil pour vous afin d’atteindre le Créateur. Avec l’aide de la Torah, (La Lumière qui ramène vers le bien), vous devez activer cette mauvaise inclination vers le bon penchant avec laquelle vous serez en adhésion au Créateur.

Afin d’adhérer au Créateur, vous avez besoin de la bonne inclinaison, mais pour que cette bonne inclinaison qui est en mesure de vous aider à y adhérer, vous devez l’aborder du côté de l’inclinaison du mal en utilisant la Torah. Toute la création a été créé afin de parvenir à l’adhésion avec le Créateur. De ce point d’adhésion, ce que nous voulons atteindre, nous devons regarder l’ensemble du processus que nous traversons. Ensuite, vous vous coupez vous-même de la perspective égoïste et vous ne vous regardez pas à travers votre désir de recevoir, par le biais de votre ego. Vous devrez constamment être au-dessus et le regardez de côté, comme un moyen d’atteindre un objectif.

C’est pourquoi il est si important de constamment élever la grandeur du but, le Créateur, le groupe, et les amis. Parce que cela vous aidera à rapporter à tout le reste comme des outils.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 15/05/12, L’étude des dix Sefirot

Regarder le groupe à la lumière de l’amour

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quels sont les efforts que devrait faire le groupe afin d’atteindre la correction tandis qu’en même temps ses membres découvrent la sagesse de la Kabbale?

Réponse: Les efforts devraient être de ne pas juger tout membre du groupe en fonction de l’état où il se trouve. Nous sommes tous des « serpillières», comme le Rabash avait l’habitude de dire, nous sommes tous non corrigés. Tous les péchés et les attributs négatifs sont en chacun de nous.

Une personne qui a atteint des niveaux spirituels élevés découvre sur son chemin les désirs dégoûtants et de répulsion qu’elle a, et elle est choquée par le fait qu’elle puisse avoir de tels désirs. C’est même impossible à imaginer! À la suite de la brisure, chacun dispose de toutes les sortes de désirs à l’intérieur de lui. Par conséquent, nous ne devons pas voir quelqu’un comme corrompu.

« Il prend l’un pour connaître l’un ». Si je vois une faille dans quelqu’un, c’est uniquement parce que je suis corrompu. Si l’on me corrigeait, je pourrais voir l’autre en fonction de mon niveau de correction, comme totalement corrigé, parce que tous ces degrés existent déjà. Ce que je vois maintenant est le reflet de mon ego. C’est mon ego qui représente cette image pour moi.

Donc, l’essentiel du travail dans le groupe est d’accepter tous les membres comme votre bébé bien-aimé. Peu importe ce qu’il fait: s’il ne vous permet pas de vous reposer, s’il fait un gâchis, s’il casse tout, vous savez qu’il est votre bébé. C’est ainsi que vous devez traiter l’ami. Il s’agit d’un signe d’amour.

Je parle d’un ami et signifie qu’une personne peut traiter les autres de cette façon aussi, et pas seulement être venu pour rejoindre le groupe. L’entraide signifie examiner les états de chaque individu.
Du Congrès « Un »  dans le New Jersey 12/05/12, cours n°2

Une société pour la protection de la nature ou de l’âme?

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai trois enfants, je suis donc été très inquiet quand vous dites que notre génération appauvrit toutes les ressources naturelles, ne laissant rien pour nos enfants pour vivre. Comment pouvons-nous remédier à cette situation?

Réponse: Notre famille générale comprend sept milliards de personnes et nous devons penser à tout le monde en se souciant de ce que nous allons léguer à la prochaine génération et pas seulement à vos trois enfants ou nos petits-enfants. Mais en attendant, je vois que nous profitons de la vie, en consommant les ressources vitales sans aucune pensée ou aucun sentiment, sans se soucier de ceux qui viendront après nous. Ceci est juste un exemple de la façon aveugle dont est notre ego, et qu’il ne comprend pas ce qu’il fait.

Si l’on regarde le comportement de tous les pays et de tous les gouvernements, nous pouvons voir que personne ne songe à l’avenir. Notre seul désir est de pomper davantage les ressources de la terre, produire davantage de biens et de les jeter. Le fait que dans le même temps nous polluons l’air et l’eau ne nous arrête pas. J’ai voyagé partout dans le monde et je vois que même dans les pays qui ne sont pas industrialisés, l’environnement est encore terriblement pollué. Il n’y a aucun endroit qui sont encore naturels et propres, tout est empoisonné.

Il s’agit d’un processus naturel qui durera aussi longtemps que la force de l’ego nous géra. S’il n’y a pas d’autre force pour contrer l’ego, la force du don sans réserve qui peut l’équilibrer, il nous tuera. Nous ne serons pas en mesure de l’arrêter. Seulement un moment avant la fin, n’ayant d’autre choix, nous allons pleurer, « Au secours! », Puis nous serons sauvés. Mais il est préférable de ne pas atteindre cet état, il est préférable de diffuser la sagesse de la Kabbale aussi largement que possible avant d’atteindre cet état.

Nous devons comprendre que si nous ne luttons que contre la pollution extérieure de la nature en tant que société pour la protection de la nature, cela ne va pas être suffisant. On nous donne tous les problèmes écologiques dans le but de nous pousser dans le sens de la correction de l’âme. Si nous nous occupons seulement de l’amélioration de l’environnement, nous ne corrigerons rien en agissant ainsi.

Maintenant, les scientifiques commencent également à voir cela, en disant que si nous commençons à utiliser des sources d’énergie alternatives pour préserver l’environnement, cela ne fera que conduire à d’autres résultats inattendus. Par exemple, les générateurs qui fonctionnent à l’énergie éolienne qui sont considérés comme très bien écologiquement, aujourd’hui ont un fort impact sur le réchauffement climatique quine justifie pas l’énergie qu’ils produisent. Après tout, ils poussent l’air vers le sol avec une grande force, causant ainsi plus de mal que de bien.

C’est la loi de la conservation de l’énergie. Nous ne pouvons pas produire d’énergie à partir de rien. Même si nous utilisons l’énergie solaire, elle a un impact négatif énorme sur la terre. Donc, nous ne pouvons pas couvrir toute la planète avec des panneaux solaires, cela ne nous aidera pas à améliorer l’environnement, mais causera réellement un préjudice.

Dans la nature, tout est arrangé de telle sorte que seulement en avançant vers l’objectif de la création nous parvenons à l’équilibre avec la nature. Tout le reste de ce que nous faisons, peu importe à quel point cela peut sembler bien, ne cause que des préjudices. Peu importe combien nous essayons de protéger la nature, rien ne va nous aider.

C’est à un point tel que nous pouvons arrêter de penser à sauver l’environnement de la Terre et les ressources naturelles, les débris qu’il contamine, le plastique qui remplit les mers et les océans, mais plutôt, nous devrions seulement agir avec notre correction interne. Ainsi tout va fonctionner immédiatement parce que le plus haut niveau corrige tous les niveaux qui sont en dessous.

Dans Le Livre du Zohar et dans l’article «Préface à la sagesse de la Kabbale » par le Baal HaSoulam, il est dit que tout dépend de la correction de l’homme, tandis que les niveaux naturels, minéral, végétal, et animal s’élèvent et descendent avec lui, sans aucune considération propre. Donc, la protection de l’écologie ne nous aidera pas. Au lieu de cela, la chose principale est de prendre soin de notre âme.

Du Congrès du New Jersey 09/05/12, Shamati N ° 25