Category Archives: Corruption

Les attributs kabbalistiques et matériels

Question : Pourquoi les kabbalistes ont-ils porté des chapeaux et des vêtements spéciaux pendant des milliers d’années ? Était-ce un hommage à la mode ?

Réponse : Cette tradition est née dans les temps anciens, lorsque les habitants de la Mésopotamie, de l’ancien Israël et de l’Égypte se couvraient la tête pour se protéger du soleil. Et même aujourd’hui, les Bédouins se couvrent la tête pour se protéger de la chaleur.

Quant aux kabbalistes, en aucun cas ils ne connectent eux-mêmes ou leurs atteintes kabbalistiques avec des rituels externes. Ce n’est utile ni aux gens ni au Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/11/2017

Pourquoi aimons-nous les films ?

Question : Pourquoi les gens adorent regarder des films et des émissions de télévision et s’identifient aux sentiments de parfaits inconnus ? Est-ce parce qu’ils n’ont pas de sentiments ni d’expériences personnelles ?

Réponse : Non. Ce ne sont pas les sentiments de quelqu’un d’autre. Je ressens moi-même les mêmes émotions, puis je m’identifie aux héros du film. Les gens sont prêts à payer une grosse somme pour ressentir des sentiments qui les font pleurer. Par exemple, les gens sont prêts à prendre l’avion pour aller à un concert, etc. Il y a un article du Rabash où il a écrit que les sentiments d’une personne ne sont pas vécus actuellement, mais soit elle les a déjà éprouvés dans le passé, soit ils viennent à elle dans un état appelé « empathie » venant de la compassion qu’elle ressent pour les autres, et bien que des sentiments amers puissent se réveiller en vous, c’est une amertume plaisante qui ne fait qu’amplifier la douceur. C’est pourquoi nous aimons pleurer un peu et avoir un peu de chagrin parce que cela accentue davantage la possibilité de plaisir et de bonheur.

Question : Par le passé, vous avez dit que les films ont été inventés comme un art de l’empathie. Qu’en est-il des films d’horreur ? Pourquoi une personne devrait-elle les regarder ?

Réponse : Ces films élargissent néanmoins les limites de l’imagination d’une personne et la secouent un peu. Nous avons très peu d’émotions dans la vie. Dans notre vie quotidienne, nous sommes « gelés ».

Remarque : Il y a une théorie selon laquelle si un petit enfant regarde des films d’action et d’horreur, ces expériences et impressions lui suffiront et il ne les réalisera pas dans la vie. Il y a une autre opinion qui prétend que cela influencera négativement les enfants et qu’ils deviendront violents.

Mon Commentaire : Certainement, ils s’habitueront à la cruauté. En effet, un mauvais exemple est contagieux. Je crois que cela devrait être interdit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Plaignez-vous à Celui qui nous a créé

Le monde commence à ressentir qu’il a atteint une impasse. Il s’avère qu’il n’y a pas de démocratie, pas de libéralisme. A quoi sommes-nous parvenus en laissant les médias et les oligarques s’imposer librement ?

Après une décennie, ils se réuniront de nouveau à Davos et proclameront : « Maintenant, 99% du capital total appartient à 1% de la population, et bientôt la totalité des 100% tombera entre nos mains. Tous les autres peuvent mourir de faim. Nous, bien sûr, nous sommes désolés pour eux, mais nous ne pouvons rien y faire. C’est un chemin de développement égoïste. Si vous ne l’aimez pas, allez vous plaindre au Créateur. »

Les riches eux-mêmes diront : « Vous voulez du changement, mais ce n’est pas entre nos mains. Nous ne sommes pas responsables; nous sommes aussi égoïstes que vous. Vous auriez fait la même chose à notre place. Nous avons accumulé tout cet argent parce que notre désir d’en profiter nous obligeait à agir de la sorte. Plaignez-vous à Celui qui nous a créés. » Peut-être alors, ces malheureuses personnes qui n’ont pas une miette comprendront qu’elles doivent se tourner vers le Créateur.

Extrait de la 3ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar », Point 60 du 25/01/2018

Que doit-on faire si le monde a perdu sa valeur ?

Question : Que faire si le monde a perdu sa valeur et si tout ce que vous pouvez voir autour de nous est une agitation inutile ?

Réponse : Vous devez remercier le Créateur de vous avoir montré que notre monde n’a aucune valeur. Cela a toujours été comme ça, et maintenant il a finalement perdu sa valeur à vos yeux. Vous avez clarifié ceci. Ainsi, vous devez l’admettre.

Question : Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur d’une personne lorsqu’elle a une telle sensation ?

Réponse : Elle comprend que cela ne vaut pas la peine de vivre pour l’intérêt de notre monde physique. Cependant, il y a le monde supérieur suivant pour lequel il vaut la peine de vivre, et vous pouvez le découvrir et l’atteindre aujourd’hui !

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/09/2017

Qu’est-ce que la sensation de dégoût ?

Question : Qu’est-ce que le dégoût ? D’où vient-il et pourquoi en avons-nous besoin ?

Réponse : La sensation de dégoût est une sensation d’inconsistance avec quelqu’un ou quelque chose, lorsque vous ressentez que ce n’est pas à vous.

Le dégoût surgit lorsqu’il y a moi et quelque chose en dehors de moi, et ce quelque chose est incompatible avec moi. Alors je le néglige, je le dédaigne, je le repousse. Mais lorsque ce « quelque chose » est à l’intérieur de moi, je ressens le contraire, je l’aime.

Il arrive qu’une personne, apparemment si irréprochable, dédaigne tout et n’importe quoi, mais n’est pas dégoûtée par elle-même. C’est une manifestation égoïste de ce qui est en dehors de moi.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Faire partie de la nature

Question : Que pouvez-vous faire si vous voyez que les gens dans ce monde ne sont absolument pas connectés ?

Réponse : Malheureusement, c’est comme ça. Même toute la nature (minérale, végétale et animale) commence déjà à se fermer. Elle se révèle comme de plus en plus intégrale. Tout sans exception entre dans un seul système.

Et la nature a toujours été ainsi, mais maintenant elle se rapproche de l’homme, voulant l’inclure en elle mais sans succès. Nous nous opposons à tous ses degrés et ne pouvons pas en faire partie intégrante parce que nous ne réalisons qui nous sommes et les liens qui existent entre nous.

Il est possible d’être en désaccord avec cela et de dire : « Est-il vrai que la nature minérale, végétale et animale est intégrée ?  » Nous voyons comment les animaux s’entre-tuent, mais pour eux, c’est un moyen d’existence. Ils n’ont aucune intention de se faire du mal, ils le font pour survivre.

Mais nous ne le voyons pas parce que nous les regardons à travers notre point de vue égoïste. Si nous pouvions regarder la nature correctement, nous comprendrions qu’ils ne s’éliminent pas, mais agissent seulement en symbiose.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Il n’y a pas de division dans la spiritualité

La Torah, Deutéronome 29:28 : Les choses cachées appartiennent au Seigneur, notre Dieu ; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Torah.

Ce n’est pas une traduction correcte de la Torah. Ce qui signifie que le caché vient du Créateur et le révélé, jusqu’au troisième ou quatrième degré, vient de nous.

Car si nous le révélons de par nous-mêmes, alors cela arrive à l’ensemble du système des dix Sefirot ou jusqu’au troisième ou quatrième degré, qui est en direction des Kelim (récipients) de don sans réserve (Galgalta ve Eynaim, ou même AHP).

Ce qui est révélé par le Créateur nous est révélé dans nos efforts. D’autre part, nous expérimentons l’échec. Si vous ne travaillez pas correctement, vous laissez une trace semblable après vous au troisième et quatrième degré. Il est clairement dit : « La culpabilité des pères retombe sur leurs enfants jusqu’à la troisième, quatrième génération. »

Question : Il s’avère que mon prochain degré spirituel est compromis ?

Réponse : Votre prochain degré dépend de vous. Cependant, s’il est compromis, il s’étend jusqu’au bout et vous devez le reconstruire à nouveau. Il est impossible pour une partie seulement d’être endommagée. Comme il est dit : « Il n’y a pas de division dans la spiritualité. »

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 11/01/2017

Rapide comme l’aigle en son vol

La Torah, Deutéronome 28:49-50 : Le Seigneur lancera sur toi une nation lointaine, venue des confins de la terre, rapide comme l’aigle en son vol ; nation dont tu n’entendras point la langue, nation inexorable, qui n’aura point de respect pour le vieillard, point de merci pour l’adolescent !

De telles qualités égoïstes que vous n’avez jamais suspectées commencent à monter en vous. Elles vous asservissent de plus en plus avec de nouvelles instructions égoïstes, et même si vous leur résistez, vous obéissez malgré tout. Et en obéissant, vous devenez même un plus grand admirateur pour les accomplir. Et vous réalisez tout cela !

Un problème intérieur très intéressant se révèle en vous. D’une part, vous vous torturez dans votre aspiration à accomplir les instructions égoïstes, et d’autre part, vous avez honte et vous ne pouvez pas le faire, mais vous le faites quand même.

Il est écrit : « Rapide comme l’aigle en son vol ; nation dont tu n’entendras point la langue. » Ce sont de nouvelles qualités égoïstes qui se révèlent chez une personne, et elle ne les comprend même pas ; elles la contrôlent instinctivement.

Bien qu’elle ait des idées sur l’honnêteté, sur les bonnes relations et les obligations, il n’en reste plus rien par rapport aux parents, aux enfants ou à la société. L’égoïsme règne directement à l’intérieur de la personne, jusqu’au bout de sa nature.

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/12/2016

Changer une vue égoïste

La sagesse de la Kabbale dit que nous sommes nés égoïstes, séparés et solitaires. De plus, nous nous traitons les uns les autres de manière égoïste. Chacun regarde les autres et les voit uniquement dans un intérêt personnel.

Nous jugeons les autres d’après leur utilité ou leur nuisance, sinon ils n’existent pas. Cela s’appelle regarder les autres uniquement à travers une vision égoïste.

Par conséquent, notre travail consiste à changer la vue et à voir de quelle manière je peux donner tout ce que j’ai à tous et devenir un guide du Créateur.

En principe, je n’ai rien à donner, mais si je veux le faire, je peux immédiatement me connecter au Créateur. De ce fait, le Créateur travaillera à travers moi pour le monde entier. Et le monde entier, pour lequel je travaillerai, sera appelé mon âme. Il s’agit d’une connexion altruiste.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/10/2016

La punition pour de mauvaises actions

Question : Le Créateur punit-il les gens pour de mauvaises actions ?

Réponse : Le Créateur ne punit personne. Il corrige seulement.

Il n’y a pas de punition dans la nature. Selon les lois de la sagesse de la Kabbale, même dans notre monde, les punitions doivent être très limitées. Il n’y a pas de prison, la peine de mort peut être décrétée une fois toutes les décennies, et elle est néanmoins considérée comme exceptionnelle.

Il n’y a pas de châtiments venant d’en-haut. Il y a une intention et un soutien lorsqu’une personne est poussée de l’arrière vers les actes corrects. L’erreur est son châtiment.

En d’autres termes, la punition est un type de leçon : pourquoi vous avez fait cela et qu’est-ce qui était mal, afin que vous appreniez pour l’avenir. Mais la punition juste comme punition pour quelque chose que vous avez fait n’existe pas.

Il n’y a pas de lien entre ce que vous avez fait et ce que vous avez obtenu. A la place de ce que vous avez fait, il vous suffit d’apprendre comment œuvrer correctement. Réapprendre est considéré comme une punition dans notre monde.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 21/11/2017

Page 1 des 41234