Category Archives: Cours quotidien de Kabbale

Ce n’est pas par hasard que nous sommes réunis dans un groupe

222Nous sommes tous différents et chacun a ses propres personnalités et sensations, mais si nous faisons la même action de nous annuler, alors nous devenons plus proches, semblables les uns aux autres. Le Créateur  nous éclaire et commence à créer de toutes nouvelles formes de connexion entre nous.

Nous commençons alors à comprendre que ce n’est pas par hasard que nous sommes si différents dans ce groupe. Nous sommes rassemblés dans un groupe par la Lumière supérieure qui nous a séparés, brisés et cassés, et qui commence maintenant à nous connecter. Nous ressentons comment Il nous rassemble.

Plus Il nous rapproche les uns des autres, plus nous résistons. Nous ressentons combien nous sommes différents, mais Il nous rassemble. C’est là que nous devrions être Ses assistants dans la foi au-dessus de la raison et commencer ensemble avec Lui, avec la Lumière supérieure, à nous connecter en un seul système commun et harmonieux appelé l’âme.

Extrait du Congrès International « S’élever Au-Dessus de Soi-Même », Leçon n°2 – « S’annuler devant les amis », le 07/01/2022

Faire la ronde

938.02Nous devons justifier le Créateur à chaque étape, à chaque instant. Nous unissons ainsi correctement toutes les parties de la création et les présentons comme un tout unique.

C’est notre travail afin d’amener toute la réalité que nous ressentons à l’unité à chaque instant de notre existence, de ressentir l’appartenance à la force unique du Créateur. Cette réalité m’est maintenant révélée afin que je l’unisse et que je découvre en elle la force qui l’anime.

Dans chaque état, nous devons rester dans la plus grande adhésion possible entre nous et le Créateur. Si nous travaillons ainsi dans la dizaine, nous verrons qu’elle est arrangée d’en haut comme si nous dansions la ronde en nous tenant par la main. Chacun saute selon son état, et il se trouve que l’un saute et que l’autre tombe.

Mais comme nous le faisons ensemble, alors tout se combine en une seule action commune, et tous les hauts et les bas individuels se combinent en une danse, en une seule attitude envers le Créateur. C’est ce que nous devons faire dans notre danse intérieure, notre connexion intérieure.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, « L’Amour du Créateur » du 12/12/2021

Chaque jour est comme si on renaissait

032.01Si je me réveille désorienté le matin, ne me souvenant de rien, alors c’est un bon signe. Cela signifie que je suis passé par une sorte d’état. Lorsqu’un état en remplace un autre, il y a nécessairement un écart, une obscurité et une déconnexion entre eux. Il ne faut donc pas avoir peur des états d’incompréhension totale. En effet, dans tous les cas, je suis sous le contrôle de la force supérieure, dans le cadre de la force du Créateur.

Vous devez vous habituer à ce processus et apprécier ces états sombres. Si je n’ai rien dans mes sensations ou dans mon esprit, alors je semble renaître et je suis maintenant entre les mains du Créateur, comme un bébé dans les bras de sa mère. La seule chose que je dois faire est d’aider la force supérieure à prendre soin de moi. Et plus je cède devant le Créateur, plus je me rapproche de Lui et commence à maîtriser un nouveau niveau.

Par conséquent il n’y a pas à avoir peur d’oublier ce que l’on a étudié. Nous l’oublierons bien sûr. Le Baal Shem Tov est passé par de tels états dans lesquels il ne se souvenait même pas des lettres de l’alphabet. Et puis ces connaissances reviendront, mais à un niveau plus élevé. Nous devons prendre cela comme un processus obligatoire, et vous verrez quelles merveilleuses nouvelles découvertes cela apporte.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, Shamati n°54 – « Le But du Travail – 1 » du 09/11/2021

Des étincelles qui illuminent les ténèbres

167Pourquoi, sur le chemin de la sainteté, de la révélation du Créateur, de l’union, de la correction de toute la création, devrions-nous nourrir des désirs impurs, les Klipot ? Pourquoi sont-elles nécessaires ? Nous devons comprendre que le Créateur a délibérément créé la brisure afin de mélanger les désirs égoïstes et les désirs de don sans réserve.

Et lorsque nous travaillons à comprendre ce que signifie l’impureté (Klipa, « écorce »), et ce que signifie la sainteté, et comment faire sortir la sainteté de la Klipa, à partir de là, nous grandissons et gagnons en intelligence, en sensibilité, et en compréhension de ce que le Créateur a fait, pourquoi Il a créé une création faite de Lumière et d’obscurité, de désir de recevoir et de désir de donner sans réserve, et comment nous séparons l’un de l’autre.

Notre vie entière est une recherche remplie de frustrations et de tracas. Et tout cela pour que nous puissions extraire des étincelles de toutes ces tensions entre recevoir et donner, entre la lumière et l’obscurité. La lumière seule ou l’obscurité seule ne peuvent pas nous aider, mais seulement lorsque nous opposons l’une à l’autre, comme si nous frottions une pierre contre l’autre, en faisant des étincelles.

Ce sont ces étincelles qui nous remplissent et nous conduisent à une compréhension si élevée de la matière que c’est en elles que nous commençons à atteindre le Créateur. La création ne permet pas d’atteindre directement le Créateur, de Le comprendre et de Le ressentir.

Mais c’est précisément grâce à cette friction, qui fait jaillir des étincelles qui éclairent l’obscurité, que nous pouvons commencer à comprendre le chemin préparé pour nous par le Créateur.

Nous passons par de nombreux états difficiles, puis soudain, dans l’obscurité totale et l’incompréhension, une étincelle jaillit, puis une autre, et une autre encore, nous permettant de commencer à reconnaître le Créateur.

Après avoir allumé quelques étincelles de ce genre, nous ressentons déjà comment faire connaissance avec le Créateur et Ses actions.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, Shamati n°36, « Quelles sont les Trois distinctions du corps chez l’homme ? » du 27/10/2021

Les dix degrés du travail spirituel

600.04Le Maguid de Mézéritch, grand kabbaliste du siècle dernier disait: «le travail spirituel comporte dix degrés:

Trois règles que nous enseigne l’enfant:

  1. Se réjouir de tout
  2. Ne pas se reposer un seul instant
  3. Exiger ce que l’on désir de toutes ses forces

Sept règles que nous enseigne le voleur:

  1. Travailler la nuit
  2. Ce qui n’a pas pu être obtenu une nuit, il faut s’efforcer de s’en emparer la nuit suivante
  3. Il faut être fidèle en amitié
  4. Il faut risquer sa vie même pour des futilités
  5. Ne pas accorder grande valeur à ce que l’on a acquis et le vendre pour quelques sous
  6. Reçoit des coups, mais continue son ouvrage
  7. Etre conscient des avantages de ses activités et ne pas vouloir en changer.

Puis il ajouta: «à chaque verrou sa clé, mais si le verrou ne se laisse pas ouvrir, le voleur persévérant le casse. Le Créateur aime l’homme qui entre de force dans Son cœur pour qu’Il le conduise dans le Palais divin.»

Extrait du livre « Connaissance des mondes spirituels » cité dans le cours quotidien de Kabbale du 26/10/2021

 

Chacun voit un monde différent

600.04Nous tous regardons le monde avec les mêmes yeux et voyons la même chose. Mais en plus des yeux, nous avons aussi un esprit qui nous dépeint ce que nous voyons. L’esprit est différent pour chacun car il sert le désir de recevoir.

Dans la mesure où nous pouvons y ajouter le désir de donner sans réserve, nous verrons le monde à travers le contraste de ces deux qualités (la réception et le don sans réserve) et nous commencerons alors à découvrir la véritable image du monde.

C’est la différence entre les gens dans le monde, car chacun est très différent dans son esprit. Bien que nous ayons tous les mêmes yeux et qu’il nous semble que nous devrions voir la même chose, aucun de nous ne voit la même image.

Après tout, tout dépend du mécanisme qui se cache derrière les yeux et derrière toutes les autres sensations : l’odorat, l’ouïe, la parole, les textes que nous lisons, c’est-à-dire toutes les informations sur le monde perçues par une personne. Toutes les informations sont traitées dans le cerveau, et chacun possède son propre avis. C’est pourquoi personne ne peut se comprendre.

Plus nous ressentons notre petitesse, plus nous pouvons voir. En définitive, cela réduit notre égoïsme et nous pouvons alors mieux voir le Créateur et Son don sans réserve dans le monde. Cela semble incompatible et contredit la perception ordinaire et l’éducation commune.

Cependant, plus une personne s’abaisse par rapport à sa perception correcte et plus elle comprend clairement qu’elle ne comprend pas, plus elle est prête à voir la vérité.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, Shamati n°26, «Le futur de l’homme dépend et est lié à sa gratitude envers le passé» du 19/10/2021

Ma descente est un gain pour le groupe

938.04Ma descente est un grand gain pour le groupe parce que je présente maintenant la ligne gauche, le désir d’avoir du plaisir, qui s’est révélé en moi après la brisure. Et si j’inclus ce désir au groupe, à la direction que chacun prend, je leur ajouterai du carburant, la matière du désir.

Et la Lumière qu’ils recevront d’en haut sur cette matière donnera à chacun la possibilité d’avancer. Finalement, toute notre progression se fait sur deux jambes. Et maintenant, j’utilise la ligne gauche avec mon égoïsme nouvellement développé, que le Créateur m’a fait voir. Et le groupe m’aide et y ajoute la ligne droite. Ainsi, chacun apporte son désir égoïste au groupe et le groupe l’aide à équilibrer ce désir, et nous avançons comme sur deux jambes.

Par conséquent, nous ne devons pas avoir honte et être contrariés parce qu’un nouvel égoïsme se révèle en nous. Le Baal HaSoulam a écrit « Je suis heureux que les méchants apparaissent», les pensées et les désirs égoïstes, car c’est la base de tout progrès ultérieur.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Baal HaSoulam – Shamati, 10. Qu’est-ce que « fuis, Mon Bien-aimé » dans le Travail ? » du 30/09/2021

Venez et voyez notre Créateur

963.8Nous essayons de nous connecter de manière à faire tomber tous les murs qui nous séparent. Peu importe que nous soyons tous différents dans nos pensées, nos désirs et nos caractères, une seule chose est importante : s’unir autour d’un seul but. C’est ce qui nous connecte.

Par conséquent, il n’est pas nécessaire de changer les qualités naturelles de chacun ; au contraire, plus il y a de différences entre nous, mieux c’est. Mais en même temps, nous nous fixons un unique objectif et nous voulons tous viser à nous y connecter. Ce sera le Créateur que nous voulons révéler, car le Créateur est le résultat de notre connexion.

Le Créateur est appelé « Viens et Vois » (Bo-ré), c’est-à-dire que nous viendrons et verrons qu’Il est un. Tant que nous ne le révélerons pas entre nous comme un seul tout, dans un accord commun, une compréhension et une sensation communes, et dans un seul point de notre connexion, nous ne découvrons pas le Créateur.

C’est pourquoi Il est appelé « Viens et Vois », car nous construisons la condition de Son existence par notre connexion. Il n’y a pas de Créateur sans création. Il n’existe pas jusqu’à ce que nous créions ce concept de Créateur et Il commence à exister seulement par rapport à nous comme étant notre Créateur. En dehors de cela, il n’y a qu’une force supérieure abstraite que nous n’atteignons pas.

Extrait du congrès International de Kabbale, « Entrer dans la Fécondation – Découvrir un Nouveau Monde », Leçon n°1 du 25/09/2021

Le couloir pour accueillir le Créateur

938.07Tout ce dont nous avons besoin dans notre vie est de découvrir le Créateur. Le Créateur est appelé « viens et vois » (Bo-Ré) et Il apparait dans la connexion entre nous. Par conséquent, nous devons nous soucier de notre Kli (récipient, ndt) dont tout dépend.

Aujourd’hui, chacun est enfermé sur soi dans son égoïsme. Nous devons en fait briser les murs de nos cœurs afin de faire un seul grand hall avec de nombreuses petites pièces pouvant accueillir le Créateur où Il peut entrer et apparaitre.

Par conséquent, la principale chose que nous pouvons faire pour faire plaisir au Créateur est de briser les murs de nos cœurs afin de nous unir en un seul cœur. Si nous voulons réaliser la connexion dont parlent les kabbalistes et faire des efforts pour nous éveiller mutuellement, alors à la fin nous aurons les bonnes pensées, les bons désirs et les bonnes actions.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Tout s’obtient par la force de la Prière » du 21/09/2021

Ceux qui nous ont méprisés nous aideront

294.2Si les Juifs commencent à s’unir, les nations du monde l’accepteront avec joie parce qu’elles verront qu’à travers cette union, elles peuvent se rapprocher de l’essence de la création. Avec ce point précis, avec ce désir à partir duquel l’antisémitisme se développe maintenant, elles ressentiront que le bon mouvement a commencé parce qu’elles commenceront à recevoir une illumination sur ce Reshimo.

L’antisémitisme est implanté dans les nations du monde, c’est un besoin de recevoir la Lumière à travers l’union des Juifs. Ce sont les plus grands antisémites qui seront les premiers à rejoindre les Juifs. Et nous avons déjà vu de tels bouleversements dans l’histoire.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Le Choix Juif : L’Unité ou l’Antisémitisme », Chapitre 1, le 03/01/2020