Category Archives: Cours quotidien de Kabbale

Par où commencer ?

942Question : Mon désir d’amener tous mes amis au Créateur s’est transformé en zéro. Je ne sais pas comment tout recommencer. Comment devrais-je procéder ?

Réponse : Vous devez commencer par prier ensemble le Créateur, en Lui demandant de vous aider à vous rapprocher les uns des autres, à vous ressentir dans un seul cœur uni et, à partir de ce cœur, à vous tourner vers Lui.

Question : Nous savons que la pensée possède une force énorme. Si vous imaginez constamment que tous les cœurs dans la dizaine sont connectés en un seul, alors à la fin il en sera ainsi, ils se connecteront. Comment pouvons-nous utiliser la pensée pour l’avancement de la dizaine ?

Réponse : Pensez-y tout le temps.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « faire une autocritique » du 24/08/2023

TANTA : les impressions de l’appréciation de la Lumière

509Le Baal HaSoulam appelle le plaisir de la connexion au Créateur, qui est inclus dans le désir, TANTA (TaamimNekoudotTaguin et Otiot). Ce sont les quatre types de Lumière qui se manifestent dans les quatre étapes du Kli (récipient). La Lumière descend progressivement à travers ces quatre étapes et remplit le Kli jusqu’au point où elle est complètement absorbée par le Kli.

Il existe de tels exemples dans notre monde. Par exemple, lorsque je commence à manger quelque chose, je ressens d’abord du plaisir à manger. C’est ce qu’on appelle Taamim (le goût). Puis le plaisir commence à disparaître petit à petit, mais les goûts restent. Les souvenirs des goûts sont appelés Taguin. Et les souvenirs de la façon dont ces plaisirs sont entrés s’appellent Otiot.

Dans le monde matériel, si nous mangeons quelque chose, ce processus se produit naturellement en nous. La même chose se produit dans le monde spirituel : lorsque la Lumière entre en moi et remplit mon Kli, elle y laisse ses impressions, TANTA.

Extrait de KabTV, « La Préface à la Sagesse de la Kabbale » du 27/08/2023

Tournez-vous uniquement vers le Créateur

Le travail spirituel n’est lié qu’au Créateur ; c’est vers Lui seul que nous devrions nous tourner et recevoir des réponses. Par conséquent, nous n’avons personne d’autre vers qui nous tourner et rien d’autre à attendre si ce n’est l’aide du Créateur.

Mais si une personne éprouve un sentiment de culpabilité et a l’impression d’être punie pour de mauvaises pensées, cette perception vient également du Créateur. Le Créateur veut que nous ressentions de cette manière.

Dans ce cas, nous n’avons pas besoin de demander au Créateur de nous aider à gérer ces pensées. Nous ne devrions demander qu’une seule chose : qu’Il nous connecte tous et nous élève jusqu’à Lui.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Le besoin du salut du Créateur » du 23/08/2023

Rosh HaShana est la tête de tout développement

167Au cours de Rosh HaShana, il y a une nouvelle révélation de la distance qui nous sépare du Créateur. Tout événement commence par la révélation d’une nouvelle propriété qui nous sépare du Créateur. Et pendant la fête de Rosh HaShana, nous atteignons l’adhésion au Créateur dans cette propriété.

Par conséquent, Rosh HaShana est la tête de tout notre développement, et toutes les propriétés qui se manifestent lors de cette fête se révèlent plus tard encore plus pleinement au cours de toutes les autres fêtes et dates spéciales.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale,  « Rosh HaShana » du 15/09/2023

Travailler sur la prière

707Question : Il me semble que mes amis et moi sommes dans des cadres temporels différents, et que chacun ressent quelque chose de différent. Il arrive qu’une personne pense qu’il faut faire quelque chose tout de suite, et que tout le groupe pense qu’il faut le faire plus tard. Quelle est la raison de nos différences de perception du temps ?

Réponse : Cela dépend de la sensibilité du cœur de chacun dans le groupe.

Question : Hier, un ami m’a montré un exemple d’amour véritable. Mais je veux fuir la honte brûlante de ne jamais pouvoir aimer autant mes amis. Comment puis-je travailler avec cet état ?

Réponse : Vous traversez actuellement un très bon état. Il vous purifie et vous rapproche des autres. Vous devriez prier pour que tout le monde, y compris vous-même, ressente que vous êtes tous dans un seul cœur. Cela doit se réaliser, si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera demain.

Rien ne se fera tout seul. Le Créateur est le seul à pouvoir vous aider. Nous devons travailler sur la prière.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « La nécessité du salut du Créateur » du 23/08/2023

La différence entre les Partsoufim

571.03Question : En quoi les Partsoufim diffèrent-ils les uns des autres ? Nous savons que les désirs dans notre monde diffèrent à la fois en quantité et en qualité. Par exemple, il y a une différence entre le plaisir que j’éprouve à boire du thé et celui que j’éprouve dans le pouvoir de contrôler plusieurs millions de personnes. Et qu’en est-il du spirituel ?

Réponse : Il n’y a pratiquement aucune différence. La force égoïste est égoïste, l’altruiste est altruiste, et il n’y a donc pas de différences particulières.

Si nous accomplissons des actions spirituelles, c’est-à-dire que nous donnons, nous unissons et satisfaisons les autres, alors nous ressentons que nous donnons, que nous nous rapprochons et que nous nous élevons à des niveaux spirituels plus élevés.

En même temps, à chaque étape la connexion au Créateur s’accroît. C’est la différence entre les Partsoufim.

Extrait de KabTV, « La Préface à la Sagesse de la Kabbale » du 27/08/2023

L’aide explicite du Créateur

263Pour que l’aide du Créateur soit apparente, le niveau de révélation du mal par une personne doit être tel qu’elle comprenne qu’elle est dans un mauvais état et qu’elle n’a pas d’autre choix que de demander et de supplier le Créateur de la sauver.

Elle doit vraiment demander jusqu’à ce que toutes ses aspirations, ses larmes et ses désirs s’accumulent dans le Créateur, et alors le Créateur l’aidera.

Lorsqu’une personne révèle le vrai besoin d’une véritable aide, elle ressentira alors qu’elle la reçoit.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Le besoin du salut du Créateur » du 23/08/2023

Le monde est une unité continue

548.01Question : Puis-je être heureux de l’unité du monde même si je ne la ressens pas ?

Réponse : Essayez d’imaginer que le monde est une unité continue, et que nous sommes tous en complète correction, en connexion les uns aux autres dans un seul cœur.

Essayez de la faire et vous verrez que vous commencez déjà à le ressentir. Demandez au Créateur de vous le faire ressentir, demandez à être plus proche de Lui. Et c’est ainsi que cela se produira progressivement.

Mais le mieux, c’est lorsque toute la dizaine demande cela.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Le besoin du salut du Créateur » du 23/08/2023

Ressentez le groupe

281.01Question : Vous avez raconté l’histoire de la grand-mère du Rabash. Lorsqu’il était petit et qu’il se comportait mal, elle ne le punissait pas immédiatement mais le faisait après deux ou trois jours. Il en va de même pour nous. Après nous être mal comportés, on nous dit que nous avons fait quelque chose de mal. Comment faire pour ne pas se contenter d’écouter et de s’enfuir, mais utiliser correctement ces situations pour progresser ?

Réponse : Pour ce faire, vous devez être fortement connecté au groupe. Vous n’aurez pas la force de le faire vous-même et vous fuirez.

C’est pourquoi vous devez ressentir le groupe. Pas même pour en parler avec eux, mais juste pour ressentir ce que signifie être dans un groupe. Vous aurez alors la force de vous connecter à nouveau à vos amis et de ressentir le Créateur au centre du groupe. Dans ce cas, votre avenir est assuré.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Le besoin du salut du Créateur » du 20/08/2023

Les difficultés se transforment en épreuve positive

534Question : Il est dit : « Les ennuis des justes sont nombreux. » De quels ennuis s’agit-il ? S’agit-il seulement de ceux que notre mal révèle ou aussi des ennuis matériels ?

Réponse : Il s’agit de tout ce dont nous pouvons être insatisfaits dans la vie. Après tout, ce que nous considérons comme négatif ne se manifeste qu’à cause de notre égoïsme.

Au début, cela ressemble à des problèmes pour une personne, puis elle les justifie parce qu’ils l’aident à s’élever au niveau de la connexion aux amis et le Créateur. Dans ce cas, elle est qualifiée de juste, du mot « justifier » le Créateur.

Si nous aspirons au Créateur dans le désir de Lui ressembler, alors nous devons voir seulement le bien et la bonté. C’est ainsi que nous parviendrons à la connexion.

Lorsqu’ensemble nous demandons de tout cœur au Créateur de nous corriger, alors Il le fera et les ennuis prendront fin. Nous verrons que nous sommes absolument heureux dans la connexion les uns avec les autres et avec le Créateur.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Le besoin du salut du Créateur » du 22/08/2023