Category Archives: Créateur

L’égoïsme vient de la dissimulation

L’attitude des nations du monde est une projection de l’état interne du peuple d’Israël. Même l’égoïsme des nations du monde est causé par le fait qu’Israël n’est pas corrigé. Si le peuple d’Israël se corrigeait lui-même, alors il ne resterait aucun mal dans le monde. Toutes les nations seraient imprégnées de la bonne force de cette correction, ce qui leur suffirait.

Cependant, alors que le peuple d’Israël descend de plus en plus bas, l’antisémitisme monte. Cela est particulièrement évident en ce moment, lorsque le temps est venu de faire des corrections et que nous ne les faisons pas. Notre désir de prendre du plaisir est déjà mûr pour la correction et est sorti de la dissimulation.

L’égoïsme se manifeste lui-même comme nécessitant une correction, et au contraire, nous l’actionnons intérieurement. Nous révélons ainsi la haine dans les nations du monde. Pourtant, nous avons créé cette haine en nous-mêmes, et nous la révélons de l’extérieur. Il n’y a pas de mal dans le monde. Tout le mal émerge de nous, et ensuite nous le voyons en face de nous.

Le monde entier est une projection de mes qualités. Alors, comment puis-je demander à quelqu’un de devenir gentil ? Je dois me corriger pour que la bonté soit en moi, alors il n’y aura rien de mauvais à l’extérieur, seulement le bien.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, Leçon sur le sujet : « La Journée d’Unité de la Nation Israélienne » du 07/02/2018

Pour ceux qui prient

Question de Facebook : Selon vous, il n’y a pas de Dieu. Si Dieu n’existe pas, à qui et pour quelle raison les gens prient-ils ?

Réponse : Un dieu que nous pouvons imaginer et nous représenter n’existe pas. Dieu est la force du don sans réserve et de l’amour qui existe autour de nous, mais nous ne le ressentons pas. Nous devons le découvrir en nous dans la mesure où nous devenons égaux avec ses caractéristiques, alors Dieu existera pour nous.

Question : Qu’est-ce que la prière pour vous ?

Réponse : La prière est une requête au Créateur pour qu’Il vous corrige et vous rende semblable à Lui-même, c’est-à-dire en donnant sans réserve et en aimant.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 23/11/2017

Que doit-on faire si le monde a perdu sa valeur ?

Question : Que faire si le monde a perdu sa valeur et si tout ce que vous pouvez voir autour de nous est une agitation inutile ?

Réponse : Vous devez remercier le Créateur de vous avoir montré que notre monde n’a aucune valeur. Cela a toujours été comme ça, et maintenant il a finalement perdu sa valeur à vos yeux. Vous avez clarifié ceci. Ainsi, vous devez l’admettre.

Question : Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur d’une personne lorsqu’elle a une telle sensation ?

Réponse : Elle comprend que cela ne vaut pas la peine de vivre pour l’intérêt de notre monde physique. Cependant, il y a le monde supérieur suivant pour lequel il vaut la peine de vivre, et vous pouvez le découvrir et l’atteindre aujourd’hui !

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/09/2017

J’existe parce que je n’existe pas !

Nous existons à l’intérieur du Créateur, qui détermine entièrement pour nous notre sensation de la vie et de l’existence. Même si nous louons ou maudissons le Créateur, cela aussi est fait par Lui. Tout est contrôlé par le Créateur, et il n’y a pas de réalité en dehors de Lui. Dans la mesure où je m’annule devant le Créateur, je me construis et j’atteins mon essence.

Le Créateur a fabriqué une barrière, une dissimulation. Par conséquent, lorsqu’Il est complètement caché de la création, il me semble que j’existe. Mais si j’entreprends la dissimulation moi-même, alors dans cette mesure je suis capable de révéler la force supérieure et de comprendre que je n’existe pas vraiment : je ne suis que l’ombre du Créateur.

Comprendre qu’il n’y a rien hormis le Créateur est la façon dont une personne se construit. Et nous voyons une sorte de paradoxe dans le fait que nous existons dans « Rien hormis Lui ». J’existe spécifiquement parce que je n’existe pas ! Mon « Moi », mon égoïsme, créé par le Créateur, n’existe pas. Plus j’annule mon égoïsme, plus j’existe dans cette auto-annulation.

Il n’y a pas de contradiction : en comprenant qu’il n’y a rien hormis le Créateur, nous devenons grand et égal à Lui, Son partenaire, en adhérant à Lui face à face. Tout cela est dû à Sa création d’une dissimulation et à notre transformation de cette dissimulation en Lumière.

Extrait de la 2ème partie de la leçon de Kabbale, Préparation au Congrès Mondial, du 14/01/2018

La tache blanche sur la carte de l’univers

Notre travail est de découvrir où nous avons le libre arbitre et comment l’utiliser correctement. Tout vient du Créateur : la Lumière, le désir de donner sans réserve et le désir de recevoir du plaisir. Mais où trouvons-nous quelque chose qui dépende de nous lorsque la Lumière et le désir entrent en contact et interagissent l’un avec l’autre ?

Le Créateur a-t-il laissé intentionnellement cette zone libre, le tiers médian de la Sefira Tifferet, où l’indépendance nous a été donnée ? Ou est-ce qu’Il ne fait que le prétendre et se soucie tranquillement de nous comme si nous étions de petits enfants pensant que nous sommes seuls à la maison ?

Le libre arbitre se réalise uniquement dans le groupe, dans la dizaine. C’est là que le Créateur se révèle. Le point de contact entre moi, le groupe et le Créateur est l’endroit où je révèle cette zone libre dans le désir, dans la pensée et dans l’action : la tache blanche, la terra incognita, la terre inconnue.

Extrait de la 3ème partie de la leçon de Kabbale, « Le Créateur désire être découvert » (Préparation pour le Congrès 2018) du 14/01/2018

La Kabbale et les capacités intellectuelles

Question : Vous dites que l’on besoin d’aucune aptitude intellectuelle particulière pour étudier la Kabbale, que la seule chose nécessaire est d’attirer la Lumière supérieure. Ne serait-il pas mieux si vous aviez juste des étudiants n’ayant pas fait d’études supérieures ?

Réponse : Le fait est que vous parlez d’un esprit animal et égoïste qui aide une personne dans ce monde. L’étendue de son intellect peut aller d’un imbécile jusqu’à Einstein, mais cela n’aura rien à voir avec la Kabbale.

Par conséquent, l’essentiel pour une personne est un désir d’atteindre le Créateur, et cela ne dépend d’aucune capacité intellectuelle.

Néanmoins, la plupart de mes étudiants ont fait des études supérieures.

Question : Mais s’ils en ont pas fait, est-ce que cela vous influencerait ?

Réponse : Absolument pas ! Seule la question sur le sens de la vie est importante ainsi qu’un très grand désir de le comprendre.

Extrait de la leçon en russe, le 24/09/2017

Un kabbaliste peut-il résister aux mauvaises pensées ?

Question : Un kabbaliste contrôle les pensées qui lui viennent avec l’aide de l’écran. Peut-il mettre en place une barrière aux mauvaises pensées ?

Réponse : Seulement avec l’aide de la Lumière supérieure, jamais par lui-même. Où pourrait-il obtenir une telle force ? Tous les mauvais désirs égoïstes qui existent en lui, lui sont envoyés d’en haut. La Lumière supérieure les révèle et attend qu’une personne s’en rende compte et demande que la Lumière les corrige.

En général, il n’y a rien de mauvais dans le monde. Les désirs égoïstes qui existent dans l’homme se révèlent comme tels en lui.

Il n’y a rien de nouveau dans le monde. Tout ce qui arrive et qui arrivera est déjà en nous, et nous ne pouvons pas y échapper. Ainsi, nous devons passer par là. Comme dit le proverbe : « Ce qui était sera. » Et nous devons être prêts à tout justifier à chaque instant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Demander la connexion au Créateur

Question : Dans quelle mesure un kabbaliste est-il conscient de ses réactions intérieures et les contrôle-t-il ?

Réponse : Cela dépend du niveau auquel le kabbaliste se trouve. Mais en tout cas, il essaie de contrôler ses réactions.

Tout d’abord, le kabbaliste comprend très clairement que tout ce qui lui arrive provient du Créateur. D’une part, il peut être complètement en désaccord avec cela, mais d’autre part il l’accepte comme l’influence du Créateur sur lui.

Cela pourrait être de très mauvaises influences : le Créateur « le plonge dans la boue », dans des désirs horribles, des qualités primitives. A travers tous ces états, une personne est seulement tenue de faire une unique chose : demander à être connectée au Créateur.

Ne demandez pas de changer ces états pour de meilleurs, corrigés, les saints, non. « Quoi que Tu me fasses, continue à le faire. Tout ce que je demande, c’est que je sois connecté à Toi. »

Question : Mais comment pouvez-vous ne pas demander ? Cela arrive automatiquement.

Réponse : Nous parlons ici d’une personne qui doit restreindre son désir égoïste et développer un écran à l’intérieur d’elle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Ne vous déconnectez pas du Créateur

Question : Comment un kabbaliste analyse-t-il ce qui a été vécu ?

Réponse : Le kabbaliste devrait justifier tout ce qui lui est arrivé durant ses années de vie. Tout cela a été fait par le Créateur, il n’y a rien hormis Lui, et Il est seulement le bien qui fait le bien.

A partir de ce moment, il doit essayer d’être connecté au Créateur dans toutes ses actions, et dans tout ce qui lui arrive, le meilleur, le pire, peu importe quoi ; il ne se sépare pas du Créateur.

Se déconnecter du Créateur est la plus grande punition de l’homme dans le monde !

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Le Créateur a-t-Il des émotions ?

Question : Le Créateur a-t-Il des émotions ?

Réponse : Nous ne parlons pas du Créateur. Par rapport à nous, le Créateur n’a pas d’émotions. Il est l’absolu à qui nous attribuons nos sentiments, nos actions, nos pensées, parce que cela nous convient.

Mais en Lui, il n’y a rien, et Son attitude envers nous est absolument la même. Il ne change pas, Il est parfait. Par conséquent, Son attitude envers nous peut être appelée l’amour absolu, le don sans réserve et la bonne influence.

En disant que le Créateur est en colère, le Créateur est insatisfait, le Créateur doit faire ceci ou cela, nous parlons de nous-mêmes, parce qu’il nous est tellement plus facile de nous adresser à quelque chose qui change aussi en accord avec nos actions. Mais en fait, il n’y a pas de changements.

De plus, le Créateur est complètement indifférent à la façon dont nous nous comportons et à ce que nous faisons. Nous commençons nous-mêmes à atteindre : « J’ai besoin de me comporter différemment ; je dois être meilleur, m’élever plus haut, etc. Qu’est-ce que j’atteins, comment le monde change-t-il ? » Mais le Créateur est au-dessus de toutes nos plus grandes intentions. Cela ne L’affecte pas.

Lorsque nous disons que nous voulons faire plaisir au Créateur, Lui donner quelque chose sans réserve, L’aimer, il s’agit du changement d’une personne, et c’est tout !

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Page 1 des 3512345Dernière »