Category Archives: Créateur

Vous ne pouvez pas fuir le Créateur !

610.2Commentaire : A Yom Kippour, la tradition veut que nous lisions l’histoire du prophète Jonas, qui clarifie la responsabilité de tout le peuple d’Israël, en particulier de ceux qui aspirent à l’atteinte spirituelle, pour se corriger et transmettre cela aux autres.

Ma Réponse : Cette histoire raconte comment le Créateur a demandé au prophète Jonas de se rendre dans la ville de Ninive pour sauver les gens, c’est-à-dire pour les sauver de l’égoïsme. Jonas ne voulait pas y aller, il est monté sur un bateau et a pris la mer.

Le Créateur a causé une tempête de mer, et pour sauver le navire, les marins ont commencé à chercher le responsable. Dans la cale du navire, ils trouvèrent Jonas qui dormait paisiblement et lui demandèrent : « Comment peux-tu dormir tranquillement ? Nous sommes en train de couler ! Que devons-nous faire ? » Il a répondu : « C’est à cause de moi. Si vous voulez que la tempête se calme, jetez-moi à la mer. »

Les marins n’eurent d’autre choix que de le faire, et la mer se calma immédiatement. Jonas a été avalé par un gros poisson qui l’a amené sur le rivage près de la ville de Ninive.

Il se rendit dans cette ville et accomplit ce que le Créateur lui avait ordonné, à savoir rendre justes tous les habitants de Ninive, c’est-à-dire transformer leurs mauvaises relations en bonnes.

Question : Cela signifie-t-il qu’il ne pouvait pas échapper à son devoir ?

Réponse : L’homme ne pourra jamais fuir le Créateur ! C’est évident.

Chaque personne a sa propre mission pour faire de bonnes actions dans le monde. Elle doit l’accomplir et ne pas fuir ses devoirs. C’est ce que symbolise pour nous Yom Kippour (le Jour du grand pardon), à savoir la partie de la Torah appelée « Le Livre de Jonas ».

Il existe un programme de la création, et si un désir de correction a été éveillé chez une personne et qu’elle a entamé ce processus, alors il est impossible de fuir.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV

Pouvons-nous imaginer le plaisir supérieur ?

276.02Commentaire : Décrivez s’il vous plaît le plaisir que nous recevons le long du chemin de la Lumière.

Ma Réponse : Vous comprenez que je ne peux pas le décrire. Comment puis-je décrire un plaisir qu’une personne n’a jamais ressenti et ne comprend pas ?

A quoi peut-on le comparer ? Nous pouvons seulement comparer quelque chose que nous avons expérimenté et lui donner une certaine ressemblance, et pas d’une autre manière. Nous ne pouvons percevoir aucun plaisir ou descente spirituelle ou quoi que ce soit du chemin spirituel, sauf à partir des récits des autres. C’est la raison pour laquelle la sagesse de la Kabbale ne le décrit qu’en termes physiques.

La sensation qui résulte de ce qui arrive à une personne dans la spiritualité est ressentie lorsqu’elle accomplit réellement ce chemin par elle-même. C’est uniquement à ce moment-là qu’elle comprend ce que disent les kabbalistes.

Si vous relisez chacun des articles du Rabash ou du Baal HaSoulam que vous avez lus il y a un an ou deux, vous verrez que maintenant vous percevez chaque chose d’une manière totalement différente. Cela signifie que de nouveaux attributs, de nouvelles capacités et de nouvelles sensations apparaissent en vous. C’est un système qui fonctionne. C’est la raison pour laquelle le monde spirituel est appelé un monde secret, car il n’est révélé qu’à ceux qui peuvent le ressentir. Cette personne commence à ressentir de nouvelles sensations et de nouveaux sens, alors que les autres non, et il n’y a aucun moyen pour vous de changer cela.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

Empêcher les guerres mondiales

963.6Question : Un kabbaliste doit-il justifier les actions du Créateur comme les guerres mondiales et les catastrophes ou devrait-il essayer de les empêcher ?

Réponse : Les prévenir ou les justifier sont des choses différentes. Un kabbaliste doit en tout cas essayer de prévenir ces actions et aussi de les justifier.

Question : Bnei Baruch peut-il empêcher une troisième guerre mondiale ? Ou devons-nous justifier cette action du Créateur ?

Réponse : Cela dépend de nous : de la mesure selon laquelle notre unité sera révélée dans le monde entier, de la mesure selon laquelle elle deviendra une sauvegarde pour le monde, le protégeant de son égoïsme. Le problème est que l’égoïsme ne cesse de croître et qu’il déclenche et provoque des problèmes tels que les guerres mondiales. Il n’y a plus rien à faire ici. Vous voyez que le Baal HaSoulam a écrit à propos de la possibilité d’une troisième guerre mondiale et même d’une quatrième. Nous espérons que nos actions empêcheront néanmoins cela et nous permettront de diffuser la méthode de l’unité dans le monde entier. Agissez ! Agissez parmi vous et autour de vous.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

Le Créateur est la force générale et intégrale

522.01Question : D’après ce que vous dites, le Créateur n’existe pas. Si c’est le cas, à qui élevons-nous MAN (Mé Noukvin ou les « eaux féminines », ndt) ?

Réponse : Je veux dire que le Créateur auquel les gens croient n’existe pas. Le Créateur est la force commune de la nature qui nous pousse à nous unir. C’est son seul but.

Ainsi, la définition correcte du Créateur est qu’il s’agit de la force générale et intégrale au sein de laquelle tout existe. La sagesse de la Kabbale dit que cette force a initialement brisé tout ce qui a été créé, et que maintenant la création aspire progressivement à s’assembler comme un puzzle.

Chaque particule doit prendre la place qui lui revient par rapport aux autres, et dans leur intégration mutuelle, elles découvriront de plus en plus la force supérieure. Par conséquent, si je dis que le Créateur n’existe pas, je veux dire : n’essayez pas de Le trouver dans autre chose que la force de connexion. Il ne fait rien d’autre et il n’y a pas besoin d’espérer autre chose.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 07/07/2019

L’affirmation du « moi » de chacun

592.04Question : Comment pouvons-nous nous unir ? Pour une personne ambitieuse et naturellement forte, il n’y a rien de plus détestable que l’égalité sociale.

Réponse : Elle peut rester comme elle est. Personne ne lui prend rien. Qui lui interdit d’être riche ? Qui lui interdit de se réaliser dans la politique, dans l’art, dans la science, dans quoi que ce soit ? Pourquoi devrait-elle tomber dans la classe moyenne ? Elle n’est pas obligée de le faire.

Nous parlons d’égalité sociale. Mais ce n’est pas que tout le monde sera égal. Nous n’avons pas non plus été créés égaux par nature. Nous sommes égaux en ce sens que chacun doit comprendre sa place dans le système intégral et interagir avec les autres.

Il y a ceux parmi nous qui appartiennent à la tête, aux mains, au tronc ou aux jambes du corps commun de notre société. Chacun d’entre nous est différent. Cette différence continuera à s’appliquer à l’avenir. Une cuisinière (une personne non qualifiée) ne dirigera pas l’État. Elle ne sera pas capable de le faire, et il n’est pas nécessaire de la forcer à le faire.

Et les gens qui peuvent diriger dirigeront. Et ils en seront fiers ! Le fait est que celui qui est au sommet et qui veut diriger en retire du plaisir ou de l’épanouissement.

Donnez-lui cette opportunité, apprenez-lui simplement à diriger correctement. Et à côté de cela, il sera comblé par tous les autres.

Une personne a besoin d’un épanouissement intérieur. Même ses millions à la banque ne lui donnent que la sensation d’être rassasiée, une sensation, rien de plus ! Donnez-lui cette sensation par son travail, par la créativité.

Les politiciens aiment créer, car la politique est le même art. Cependant, comme la science, la finance et tout le reste, les gens font cela pour se sentir comme des créateurs dans cette vie.

Cela les intéresse. Et les zéros à la banque ou les diplômes d’études supérieures parlent simplement de ce qu’ils ont fait dans la vie. C’est une affirmation de leur « moi ».

Extrait de « Gros Plan – L’Espoir de la Paix » sur KabTV

La condition pour entrer en contact avec le Créateur

528.02Question : Les étapes du développement de l’embryon sont-elles les quantités de correction, la mesure selon laquelle nous pouvons équilibrer notre égoïsme avec les intentions altruistes que le Créateur forme en nous ?

Réponse : Oui. Les images des intentions correctes représentent la forme d’un embryon spirituel.

Vous pouvez atteindre ce degré uniquement grâce à un groupe de personnes partageant les mêmes idées. Il n’existe aucun moyen d’entrer en contact le Créateur directement, car la connexion avec Lui passe par les autres.

En nous efforçant d’entrer en contact avec des personnes de même opinion, nous semblons créer une condition pour entrer en contact avec le Créateur.

C’est-à-dire que le Créateur est une force qui se revêt dans un groupe et agit sur une personne à travers lui.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 06/08/2021

Selon la volonté du Créateur

49.03Question : Une personne agit-elle selon sa propre volonté ou selon la volonté du Créateur ?

Réponse : Une personne agit toujours selon la volonté du Créateur ! Elle n’a pas son propre libre arbitre. Il ne s’agit que de se débarrasser de l’illusion que nous sommes censés avoir des actions libres et que nous agissons par nous-mêmes. Non, tous nous accomplissons les actions du Créateur. Absolument !

Si nous sommes d’accord avec cela, nous sommes dans la bonne connexion mutuelle et cela nous conduit à découvrir le Créateur. Dans la mesure où vous voulez faire ce qu’Il vous dit, vous le faites. Il est conseillé de ne pas empêcher vos actions et vos désirs de répondre à Ses désirs. Si vous allez à l’encontre, vous vous sentez mal. Toutes nos souffrances et tous nos problèmes ne sont dus qu’au fait que nous faisons Sa volonté involontairement et inconsciemment.

Le Baal HaSoulam en parle beaucoup à propos de ce sujet. Dès le premier article de Shamati, il écrit qu’il n’y a rien hormis Lui, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’autre force que celle du Créateur. Le fait qu’il semble à une personne qu’elle a son propre pouvoir, sa propre force, vient seulement du fait qu’elle est dans la dissimulation.

Nous devons dissiper cette dissimulation de nous-mêmes. Elle est enlevée dans la mesure où je veux faire ce que le Créateur m’envoie. Si j’accepte de mettre en œuvre tous Ses signaux de contrôle, alors je découvre ce dans quoi j’étais auparavant mais que je ne voulais pas comprendre.

Ainsi, dans nos actions, nous ne pouvons jamais contredire le Créateur en quoi que ce soit, mais dans nos pensées et nos intentions, nous le pouvons. Par conséquent, tout ce que nous devons faire est de corriger l’intention.

Extrait de « Visioconférence » sur KabTV

De quel matériau est fait l’écran ?

232.05Question : De quel matériau est fait l’écran ?

Réponse : L’écran est fait uniquement de la connexion entre la qualité du don sans réserve et la qualité de la réception ; lorsque je m’élève au-dessus d’elles, je commence à prendre d’en haut ce dont j’ai besoin d’elles et à les assembler dans la bonne combinaison l’une avec l’autre.

Question : En même temps, existe-t-il aussi une troisième force, le Créateur ?

Réponse : La troisième force est appelée l’écran.

Question : D’après ce que j’ai compris, si nous les gens étions engagés dans la corrélation du côté droit et du côté gauche, et que nous trouvions un tel écran, est-ce que nous nous éloignerions des guerres, de tout problème ?

Réponse : Naturellement ! Chacun d’entre nous et tous ensemble, nous serions engagés dans la combinaison correcte de nos qualités négatives et positives afin qu’elles se complètent mutuellement. Et ainsi, nous atteindrions l’harmonie à chaque fois. C’est ce que nous devons faire.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°17 sur KabTV

Sortir de Babylone

740.01Sortir de Babylone, c’est-à-dire d’un état de confusion, est similaire à ce que ressent une personne lorsqu’elle découvre la Kabbale. Avant cela, elle est très désorientée et ne sait pas quoi faire. Sa vie et le monde entier lui semblent en quelque sorte incompréhensibles. Pourquoi vit-elle ? Que se passe-t-il avec elle ?

Peu à peu, la propriété du don sans réserve et de l’amour se révèle en elle, et avec l’aide de cette force, elle commence à ressentir qu’il est possible de s’élever au-dessus du monde, que ce monde entier est encore temporaire, et qu’elle y vit contre son gré.

Néanmoins, une personne a la possibilité de s’élever au-dessus de cela et trouve un cours de vie complètement différent, qui est parallèle à celui-ci. Elle regardera tout ce qui se passe d’en haut et, parallèlement à cela, elle évoluera dans son nouveau domaine, à un nouveau niveau. Ce qui est en dessous (sa famille, ses proches, tout ce qui existe au niveau matériel) n’est pas la chose la plus importante et n’est nécessaire que pour l’accompagner en quelque sorte.

Le plus important est que, dans sa transformation intérieure, elle ressemble au Créateur et que dans cette ressemblance, elle flotte, se transformant constamment. Elle a un but, une force et une capacité de le faire. Elle étudie la Kabbale, à quoi tout cela sert. Maintenant, elle commence déjà à s’identifier à un mouvement complètement différent dans ce monde. Elle a déjà son propre chemin, qui est un peu plus élevé que tout ce qui est terrestre.

Cela s’appelle quitter votre Babylone. La personne s’élève et commence à couler dans son flux. Ce qui arrive à tout le monde ici, laissez-le se produire. Le fait qu’elle soit inclus dans les autres et s’élève au-dessus d’eux est également nécessaire. Elle absorbe d’eux ce qui est nécessaire : par exemple, elle prend avec elle les membres de sa famille, etc., mais en principe, le gros reste au fond. C’est la sortie d’Abraham de Babylone.

Extrait de KabTV, « La force du Livre du Zohar » n°17

Un repas : se rapprocher du Créateur

506.1Tous les éléments d’un repas kabbalistique sont spécifiquement créés pour ne pas détacher une personne des pensées concernant son but spirituel, afin qu’elle comprenne où et avec qui elle se trouve, pourquoi elle est ainsi en accord avec le monde supérieur, avec le Créateur, et pourquoi elle ne doit pas s’en détacher.

Toutes les bénédictions, les coutumes et les lois sont nécessaires uniquement pour qu’une personne ressente constamment dans chaque action et chaque pensée qu’elle se trouve dans le champ du Créateur. Lorsqu’elle commencera à ressentir ce champ, alors elle fera tout de façon naturelle.

Le travail lui-même, les efforts eux-mêmes, devraient montrer à une personne qu’avec leur aide, elle peut se rapprocher du Créateur en permanence.

Personne ne l’oblige à les faire. Lorsqu’une personne commence à comprendre leur signification, elle choisit pour elle-même l’un ou l’autre niveau d’observation de ces bénédictions.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 09/07/2021