Category Archives: Créateur

Tout se trouve à l’intérieur de nous

Laitman_177.06Question : Tout est atteint par le contraire. Il existe un outil merveilleux (plus proche – plus loin) et le Créateur l’utilise très bien par rapport à nous. Peut-on utiliser le même outil par rapport à la force supérieure ?

Réponse : Bien sûr, nous pouvons éloigner le Créateur de nous ou Le rapprocher.

Question : Est-ce ainsi qu’Il ressentira cela ?

Réponse : Il n’y a pas de « Lui ». Le Créateur est une construction spéciale en nous.

Question : Nous éloignons-nous et en faisons-nous l’expérience nous-mêmes ?

Réponse : Oui. Il n’y a rien en dehors de nous, tout ne se trouve qu’à l’intérieur de nous.

Même ce que vous ressentez et expérimentez maintenant, le monde autour de vous avec tous vos amis et tout ce que vous pouvez imaginer, cela existe en vous, dans votre conscience et rien de plus.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Deux pôles de la peur

laitman_245.09Question : La peur est-elle générée par la haine ou par un quelconque programme de mesure d’auto-préservation pour la reconnaissance du mal, comme une manifestation de la reconnaissance de soi ? La peur est-elle nécessaire ?

Réponse : Cela dépend du type de peur car il existe de nombreux types de peur.
En principe, la peur négative est nécessaire pour comprendre nos limites.

La peur positive est nécessaire pour que nous nous précipitions à cause d’elle sous l’aile du Créateur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Que sont les transgressions selon la Kabbale ?

laitman_272Question : La Kabbale dit que nous ne devrions pas avoir honte de nos désirs et de nos propriétés. Alors, que sont les transgressions dans la Kabbale ?

Réponse : Toute mauvaise action par rapport à d’autres personnes et même vis-à-vis de la nature minérale, végétale et animale, toute action égoïste par rapport au monde qui nous entoure est une transgression. C’est bien pire qu’une transgression par rapport au Créateur.

Une personne doit faire attention à ne pas causer de dommages, même à la nature environnante. Elle doit voir tout ce qui l’entoure comme une manifestation du Créateur.

Par conséquent, il faut traiter la nature minérale, végétale et animale ainsi que les gens avec une gentillesse absolue. Le Créateur percevra cela comme une attitude envers Lui. Cette attitude ne peut en aucun cas être autre chose que l’attitude d’une personne envers le monde environnant.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 01/12/2019

Mes amis dans mon cœur

laitman_962.4Nous pouvons imaginer en quoi devrait consister la prière vers le Créateur. Nous pouvons en discuter en général. Mais pourquoi est-il si difficile de prononcer ces mots qui s’adressent à Lui ? Je dois me sentir, et me ressentir comme faisant partie du groupe, voir leur contribution et l’impression du Créateur que je reçois à travers eux. Je rassemble toutes ces impressions à l’intérieur et les utilise pour me tourner vers le Créateur à travers la dizaine.

Je dois mettre tout cela dans mon cœur. Chaque fois que le cœur est incapable de faire le travail, je m’aide de mon esprit, de mes pensées. Il vaut mieux que ce soit l’œuvre du cœur, que l’intelligence soutienne simplement le cœur lorsque je ne ressens plus du tout mon esprit, travaillant exclusivement avec les sens.

C’est ainsi que nous devons travailler tout au long de la journée, chaque jour, en rassemblant l’inspiration de tous les amis. Je n’ai même pas besoin de les rencontrer physiquement pour cela. Mes amis sont dans mon cœur, et je fais des efforts pour les ressentir, pour devenir inspiré et ressentir le Créateur, qui est commun à tous à l’intérieur d’une telle inspiration. Avec cette inspiration du Créateur que je reçois à travers mes amis, je Lui renvoie la prièreMAN (Mayin Noukvim, eaux féminines), également par l’intermédiaire de mes amis. C’est le cercle de notre travail. (1)

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Donner du Contentement au Créateur » du 29/01/2020

(1) : à 51 minutes et 50 secondes

Changez votre attitude envers le monde

laitman_294.4Question : Certaines personnes, ressentant le manque de quelque chose, se sentent automatiquement malheureuses. Autrement dit, il existe un modèle répandu dans la société selon lequel le bonheur est une joie et un plaisir continus. Il ne devrait pas y avoir de souffrance dans ma vie. D’où vient un tel modèle ?

Réponse : C’est la mauvaise formulation du bonheur, la mauvaise formulation de la question et la mauvaise éducation. Nous ne connaissons pas notre nature et pour cette raison, malheureusement, nous sommes mécontents.

Si nous comprenions qui nous sommes et ce que nous sommes, nous serions en mesure de nous former nous-mêmes afin que notre structure et notre attitude envers n’importe quel état soient parfaites.

C’est ce que fait la Kabbale. Elle ne change pas le monde, elle ne dit pas que vous devez changer quelque chose autour de vous. Vous devez changer votre attitude envers le monde. Vous serez alors heureux. Et vous serez dans un état absolu.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Le Créateur et le sentiment de bonheur

laitman_261Question : Comment le sentiment de bonheur est-il lié à « Il n’y a rien hormis Lui » ?

Réponse : Lorsque nous commençons à ressentir qu’il n’y a rien hormis le Créateur, alors nous éprouvons un vrai bonheur. Après tout, nous ressentons que nous sommes à l’intérieur de Sa source et c’est pourquoi tous les problèmes disparaissent.
Nous devenons les propriétaires de notre existence pour tous les siècles et toutes conditions. Ainsi, « Il n’y a rien hormis Lui » mène une personne à l’absolu.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Le désir de découvrir le Créateur

Laitman_524.01Question : Au cours de l’atelier, un désir de révéler le Créateur s’est fait ressentir. Ce désir est apparu plus d’une fois pendant une seconde et a disparu. Ensuite, il y a eu une demande que ce désir se maintienne. Puis-je l’exiger ou dois-je le conserver d’une manière ou d’une autre ?

Réponse : Seulement si c’est à l’intérieur du groupe. Si ce n’est pas dans le groupe, c’est de l’égoïsme.

Remarque : Cela s’est réellement produit dans la dizaine.

Réponse : Alors vous devriez essayer de faire revenir ce désir à vous, mais à travers la dizaine.

Extrait du congrès Mondial de Kabbale en Moldavie, « Collecter tous les états vers le Créateur », Leçon n°7 du 08/09/2019

Le lien entre l’étudiant et l’enseignant

laitman_530Question : Supposons que j’ai choisi un enseignant et après deux ou trois ans, je vois que je n’ai plus rien à apprendre de lui, et même que j’en sais plus que lui. De telles choses se produisent dans notre monde dans la musique, les sports, etc. Cela se produit-il dans la Kabbale ?

Réponse : Oui, la même chose peut se produire ici. Il est fort possible que cela vaille la peine de changer d’enseignant. Mais ici, vous devez comprendre vers qui vous changez. Soit vous changez de professeur parce que vous ne voulez pas faire plus d’efforts, soit parce que vous en avez un besoin urgent car vous ne pouvez pas avancer avec l’ancien professeur.

Question : Y a-t-il un lien particulier entre l’enseignant et l’élève ?

Réponse : L’enseignant est un conducteur de l’énergie supérieure, de la Lumière supérieure et des connaissances supérieures pour l’élève. Par conséquent, il est important pour nous que l’élève soit connecté à son professeur car cette connexion ne disparaît pas.

Remarque : Auparavant, les groupes étaient très petits, et de ce fait une relation étroite entre l’enseignant et l’élève existait vraiment. Aujourd’hui, vous avez des millions d’étudiants et naturellement, vous n’en connaissez qu’une petite quantité.

Mon Commentaire : Peu importe qui je connais, il est important de savoir lequel d’entre eux se considère comme mon élève, et de connaître son attitude envers moi. Dans cette mesure, l’élève se précipite avec son mouvement intérieur vers moi, et à travers moi, il reçoit un contact avec une puissance supérieure.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 04/03/2019

Justifier les actions du Créateur

laitman_619Le Baal HaSoulam, Shamati, Article 34, « L’avantage de la terre est en tout » : Cependant, nous devons savoir que dans cet état, lorsqu’ils ne peuvent pas dire que le Créateur ne fait que le bien, ils sont considérés comme méchants parce que la souffrance les fait condamner leur Créateur.

Le Créateur ne nous envoie jamais de souffrances. Nous percevons ces sensations comme telles uniquement parce que nous n’y sommes pas correctement préparés.

En principe, comme il est dit, une personne devrait bénir le Créateur à la fois pour le bien et pour le mal, parce que tout mal que nous ressentons n’est nécessaire que pour développer en nous la sensation du bon accomplissement à venir.

Il n’y a ni transgressions ni souffrances. Elles sont toutes plus tard remplies de plaisir. Par conséquent, nous devons nous préparer correctement et d’avance à la souffrance et au plaisir. Nous aurons alors une révélation continue du Créateur dans la satisfaction et le plaisir.

C’est uniquement lorsqu’ils voient que le Créateur leur donne du plaisir qu’ils justifient le Créateur. Comme l’ont dit nos sages : « Qui est juste ? Celui qui justifie son Créateur. » C’est-à-dire celui qui dit que le Créateur dirige le monde d’une manière juste.

Un juste est une personne qui peut justifier les actions du Créateur dans n’importe quel état. Elle a corrigé ses désirs à un point tel qu’elle ne peut rien ressentir de mal en eux, même si le Créateur peut apparemment lui envoyer des sensations négatives.

Mais elle est tellement liée au Créateur qu’elle perçoit toutes les sensations qui proviennent de cette source comme positives. Elle couvre ses sensations avec la compréhension de qui elle les reçoit, et donc, tout est une joie pour elle. Elle peut profiter de n’importe quel signal du Créateur.

Question : Ressent-elle de la souffrance ?

Réponse : Non, elle ne la ressent pas parce que sa souffrance est recouverte de la sensation du Créateur en tant que donneur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 22/12/2019

Pourquoi avançons-nous si lentement ?

laitman_264.01Question : Le Créateur est la perfection. Pourquoi alors avançons-nous si primitivement, si lentement et avec tant de souffrances ?

Réponse : C’est parce que nous ne bougeons pas.

Vous pouvez avancer vers le Créateur uniquement si vous vous connectez de plus en plus. Le dispositif qui révèle le Créateur est constitué d’autant de personnes différentes que possible se connectant ensemble et qui sont prêtes à s’élever au-dessus de toutes les différences entre elles afin de trouver le Créateur.

Si le Créateur est une force unique et une, un champ uniforme, alors vous devez vous assurer qu’il n’y a pas de différences entre vous ; c’est-à-dire que vous devez vous connecter malgré vos différences. Dans ce cas, vous devenez un détecteur de ce champ et le Créateur se révèle en vous.

Question : Puis-je influencer le Créateur à partir de ce point d’observation ? Comment puis-je le faire ?

Réponse : Vous ne pouvez L’influencer que dans une seule direction afin qu’Il vous conduise rapidement, vous et toute l’humanité, à Sa découverte et vous rapproche de Lui.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/11/2019