Category Archives: Créateur

À qui devrais-je m’adresser ?

538Question : À qui devrais-je m’adresser si j’ai une demande ?

Réponse : Au Créateur. Le Créateur est la Lumière supérieure, l’attribut de la bonté absolue, de l’amour et du don sans réserve. Il n’y a rien d’autre que cette force dans le monde. Il n’y a que Lui et moi. Tout le reste qui semble exister existe entre le Créateur et moi.

Dès que je commence à me corriger, la distance entre nous change en conséquence, c’est-à-dire que les attributs entre le Créateur et moi changent. Nous commençons à nous rapprocher pour ainsi dire du point de fusion complète avec Lui.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 04/11/2018

Entrelacer nos désirs

293La révélation du Créateur n’est possible que si nous sommes connectés et devenons intégrés les uns aux autres, entrelaçant nos désirs comme une toile tissée. Comme une navette passe sur un métier à tisser, en passant le fil une fois au-dessus d’un autre fil puis en dessous, nos désirs s’entremêlent. Chacun s’intègre entre les autres, une fois au-dessus d’eux puis en dessous, comme dans un tissu étroitement tissé, et ainsi nous construisons une connexion entre nous dans laquelle le Créateur peut être révélé.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « L’Arvout (Solidarité) » du 28/08/2020

Être d’accord avec son professeur

604.01Question : Si je ne comprends pas vraiment ce que l’enseignant me dit ou si je ne suis pas d’accord avec ce qu’il dit, cela interfère-t-il avec ma réception de la Lumière à travers lui ?

Réponse : Vous devez accepter tout ce que l’enseignant dit comme étant la vérité absolue, et en même temps l’analyser minutieusement car si vous n’êtes pas d’accord avec quelque chose, vous devez le comprendre et l’accepter, car c’est la raison pour laquelle vous vous développez.

Personne ne vous oblige à fermer les yeux et à être d’accord avec le professeur à l’avance, mais vous êtes appelé à accepter son point de vue et à atteindre l’état dans lequel vous l’atteindrez et serez d’accord avec lui. Si vous commencez à y voir des défauts à l’avance, vous n’avancerez pas.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 16/09/2018

Pourquoi devrions-nous atteindre le bien à travers le mal ?

207Question : Nous savons que tout est équilibré par le Créateur, alors pourquoi le mal devrait-il commencer à régner afin que nous puissions atteindre le bien ?

Réponse : Premièrement, parce que c’est ainsi que le Créateur nous fait bouger. Deuxièmement, la nature de l’homme est mauvaise. Ainsi, en éveillant le mal, le Créateur nous secoue et nous réveille très fortement. Supposons que vous ayez reçu une convocation de la police ou un message de la banque vous annonçant que vous avez gagné quelque chose. Qu’est-ce qui aurait un plus grand impact ? Bien sûr, la convocation de la police !

Question : Mais comment le négatif et le positif peuvent-ils être égaux ? Après tout, une personne n’est pas un robot insensible.

Réponse : Tout dépend de mon attitude à l’égard du don sans réserve du Créateur. Si j’apprécie toute forme de Son don sans réserve, comme un enfant qui comprend correctement que toutes les actions de ses parents sont nécessaires et souhaitables, alors ce que je reçois de Lui ne fait aucune différence.

Je peux m’élever au-dessus de mon ego et participer pleinement et mutuellement avec Lui dans des conditions totalement différentes. Mes conditions initiales sont à l’état de zéro où je suis déjà détaché de moi-même, flottant déjà au-dessus de moi-même.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 14/10/2018

Comment pouvons-nous faire appel à la loi de la nature ?

43Question : Si le Créateur est la loi immuable de la nature, que signifie lui demander quelque chose ? Comment demander quelque chose à une loi ?

Réponse : Très simplement. Vous faites référence à un système absolu qui est dans un état d’équilibre complet, dans lequel tout le monde est mutuellement et pleinement connecté dans son état ultime corrigé.

Cela signifie que tout ce qui nous arrivera à la correction finale se trouve déjà là. Vous vous tournez vers cet état et lui demandez de vous aider à l’atteindre progressivement.

Cependant, le système ne peut pas vous emmener immédiatement et vous placer dans votre état final.

Vous devez apprendre cela à la suite de vos demandes, des réponses et des relations mutuelles que vous construisez avec le bon système avec lequel vous travaillez sur la base d’essais et d’erreurs.

Finalement, vous incluez tout le système supérieur à l’intérieur de vous, vous en faites partie, vous le comprenez et vous vous y connectez. C’est ainsi que vous devenez comme le Créateur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 04/11/2018

La société peut-elle donner à une personne les compétences acquises dans la famille ?

937Question : La nature nous a donné un amour naturel pour les enfants, sinon nous ne serions pas capables de fonder des familles et d’élever nos enfants.

Pensez-vous qu’une organisation ou un État puisse assumer le rôle d’élever des enfants ? Quel serait le résultat ?

Réponse : Premièrement, nous avons de tels exemples dans l’histoire, à commencer par l’éducation spartiate dans la Grèce antique et l’éducation dans des institutions spéciales de la Rome antique, qui ont littéralement nuis aux enfants.

De plus, ils ont pratiqué la conscription précoce dans l’armée à partir de l’âge de dix à quinze ans, où ils faisaient tout ce qu’ils voulaient avec les enfants. Ils ont grandi en étant des gens très cruels et durs, qui ne pouvaient pas créer de familles normales. Ils manquaient de sens de l’empathie envers les autres, et sans cela, la société ne peut pas être créée.

Question : Autrement dit, la société ne peut pas remplacer les compétences fournies par la famille ?

Réponse : Non. Jusqu’à présent, nous voyons que les personnes qui n’ont pas été élevées dans des familles normales sont différentes des autres. Peu importe à quel point elles veulent fonder une famille, elles ne le peuvent pas. Après tout, nous créons toujours une famille d’une manière ou d’une autre similaire à celle dont nous sommes issus.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 21/05/2020

Comment pouvons-nous élever le point dans le cœur ?

232.07Question : Comment pouvons-nous élever le point dans le cœur s’il est à l’intérieur de l’ego et géré par lui ?

Réponse : Ce point, qui est le fondement de notre vie spirituelle, est maintenant prisonnier de l’ego. Vous devez sortir de votre ego en élevant votre point dans le cœur au-dessus de lui.

Cependant, vous ne perdez pas votre égoïsme lorsque vous faites cela. Il subsiste et vous ne pourrez en aucun cas le supprimer. Mais vous pouvez vous élever au-dessus de lui afin de le contrôler.

Question : Y a-t-il un mouvement du point lui-même à l’intérieur de l’ego ?

Réponse : Oui. Le point dans le cœur est le fondement de notre récipient spirituel, de notre âme. Mais en même temps, il est comme une goutte de sperme à partir de laquelle l’embryon se développe. Par conséquent, nous devons commencer à le développer, et il s’élèvera progressivement au-dessus de notre ego.

Le départ de ce point à partir de l’ego est appelé allégoriquement l’exode d’Égypte, la fin du règne de Pharaon, de notre égoïsme. C’est la seule façon pour nous d’être libres. Si nous continuons à développer le point dans le cœur, il grandira et nous commencerons à ressentir le monde spirituel en lui.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 07/10/2018

Où est le point dans le cœur ?

610.2Où est le point dans le cœur ? Est-ce une propriété physique, sensorielle ou spirituelle ?

Le point dans le cœur est une partie divine venant d’en haut, une étincelle du désir du Créateur de recevoir du plaisir, ancrée dans le désir de la création d’avoir du plaisir.

Notre cœur entier est un désir égoïste d’avoir du plaisir, et le point dans le cœur est le désir de donner sans réserve. Et les deux existent par la grâce d’une puissance supérieure.

Nous devons développer à la fois le cœur et le point dans le cœur, et commencer à travailler avec eux pour que tout le cœur, c’est-à-dire le désir d’avoir du plaisir, accomplisse des actions selon les instructions du point dans le cœur. C’est ce que l’on appelle la correction.

Extrait de la 2ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « La Liberté » du 27/07/2020

Pourquoi le monde matériel est-il si différent du monde spirituel ?

260.01Pourquoi y a-t-il une telle distance, une telle différence entre la vie matérielle et spirituelle ? Le fait est que ce sont deux mondes différents, deux formes d’existence complètement différentes avec un but différent. Deux programmes différents fonctionnent en eux : œuvrer pour le bien de recevoir et œuvrer pour le don sans réserve.

Il n’y a rien de plus opposé que ces deux principes l’un vis-à-vis de l’autre. Nous essayons en quelque sorte de connecter ces mondes avec notre esprit. Mais en réalité, il est possible de les comprendre uniquement par la foi au-dessus de la compréhension, c’est-à-dire juste au-dessus de la raison égoïste.

Extrait de la 2ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « La Liberté » du 28/07/2020

Pourquoi essayons-nous de tout changer autour de nous mais pas nous-mêmes ?

laitman_961.1Question : Nous essayons toujours de tout changer autour de nous, par exemple, le dirigeant d’un parti au pouvoir, notre conjoint, notre domicile, tout sauf une chose : nous-mêmes. Pourquoi une personne ne réalise-t-elle pas que la seule chose qu’elle peut changer est son attitude envers le monde ?

Réponse : Notre égoïsme ne nous permet pas de réaliser cela.

Me changer signifie que je ne suis pas bon, que je dois m’améliorer. Pourquoi devrais-je faire ça ? C’est le travail le plus dur et qui demande beaucoup d’efforts, d’énergie, d’investissement et mon annulation devant les autres. C’est contre notre nature que de céder aux autres. Ce n’est pas facile.

Si une personne a uniquement un très grand but devant elle, alors elle peut se forcer à le faire. Par exemple, si nous voulons atteindre un objectif pendant nos études universitaires, alors cela est plus important pour nous que de rester à rien faire.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020