Category Archives: Créateur

Un conseil en qui la lumière est cachée

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam «Un commandement « : Il n’y a pas à servir le Créateur ni de garder les Mitsvot ( commandements ) sauf dans Lishma (En Son nom), apportant ainsi satisfaction à son Créateur.
«Servir le Créateur» est pur don et «garder les Mitsvot » (commandements) est l’auto- correction vers le don par la Lumière qui ramène vers le bien ou la « Torah».
J’agirai dans le seul but de donner, sans aucun intérêt personnel. C’est pourquoi j’ai besoin de la Lumière Supérieure,grâce à elle, je peux effectuer des actions pas sur mon « carburant » égoïste « , ni basées sur l’intérêt personnel. J’ai besoin de la force supérieure qui va me donner la possibilité de donner sans aucune raison, sans justification du point de vue de ma nature, ma logique. Et alors je peux donner  » pour faire plaisir au Créateur. « 
Le «Créateur» est quelque chose en dehors de moi, que ce soit une personne, toute l’humanité, ou le Créateur. Je ne m’inquiète pas qui exactement : Tout ce qui sort de mon «corps» disparaît apparemment et n’existe plus à mes yeux. C’est ce que je ressens. Il s’avère que « donner du plaisir au Créateur « , c’est comme jeter quelque chose, quelque chose de perdu pour toujours.
Pourtant , nos sages ont déjà introduit la pratique de s’engager dans la Torah et les Mitsvot même dans Lo Lishma ( pas enson nom) , car « de Lo Lishma il viendra à Lishma  » …
Autrement dit, même si je suis incapable de donner maintenant, je dois agir au mieux de mes capacités, faire ce que je peux dans le groupe, en classe, etc Et alors, après avoir passé une série d’états, j’atteindrai le don. Pourquoi ? Parce que les actions que les sages me recommandent, même sans la bonne intention, attire à moi la Lumière qui ramène vers le bien.
 Comment cela pourrait être possible? Pourquoi en appliquant le conseil des sages , je peux attirer la lumière? En fait, je viens de lire dans un livre et d’entendre de la part de l’enseignant que je dois faire ceci et cela. Comment puis -je obtenir que cette force spirituelle me change ? Comment fonctionne excatement ce mécanisme ?
Le fait est qu’en suivant les instructions des grands sages, j’établis un lien avec eux et ensuite obtiens l’atteinte spirituelle de leur part. Je sens juste cela comme la lumière environnante parce que je ne peux pas encore la tolérer dans mes désirs. En fait, elle me remplit, elle est avec moi, mais je ne peux pas la «traiter» encore dans des récipients clairs, pour vraiment travailler avec elle. Néanmoins, elle me corrige et me «formate.
Ainsi, en suivant les conseils de professeurs, je me connecte à travers eux à Malkhout du monde de l’infini.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 22/09/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Nous ne pouvons pas comprendre ni évaluer le Créateur

Dr. Michael LaitmanIl est dit dans le Zohar : «Il n’y a personne comme toi parmi tous les sages des nations du monde.  » Nous parlons ici de discernements intérieurs d’une personne. Cohen (prêtre), Lévi et Israël sont appelés Juifs, car ils sont attirés par l’unité (qui a la même racine en hébreu). Les scientifiques et les philosophes ont le désir humain d’atteindre la même chose, mais c’est purement théorique sans aspirations pour le changement et l’auto-correction.
Ce travail est que dans l’esprit et non dans le coeur. Mais nous devons corriger le cœur, ce qui signifie les désirs d’une personne. Les philosophes, d’autre part, veulent faire la même chose mais dans leur esprit et donc se trompent et se livrent à  » l’idolâtrie « , créant toutes sortes de fantasmes dans leur esprit.
Toutes les propriétés, sauf pour Israël (ceux qui visent Yashar El, droit à Dieu) sont appelées les nations du monde, car elles ne sont pas attirées par l’adhésion au Créateur afin de Le ravir. Les nations du monde sont divisées en soixante-dix nations et Israël est divisé en 12 tribus et en de nombreuses autres parties, ce qui signifie que la division est infinie. Dans le même temps, chacun de nous est incorporé dans tout le monde. Cela se produit en raison de la brisure des récipients, comme une préparation pour nous.
Alors, quand nous lisons dans le Livre du Zohar sur un philosophe ou d’un droit nous devons les considérer des propriétés en nous. Toute la Torah est écrite à propos d’une personne qui comprend le monde entier à l’intérieur d’elle. La question est de savoir si cette personne est créée comme quelqu’un pouvant atteindre le Créateur avec les récipients internes qui lui ont été donnés : son désir de recevoir et la sagesse de l’esprit.
Bien sûr que non ! L’expansion de nos récipients avec lesquels nous atteignons le Créateur et non pas pour philosopher à son propos, comme les sages de toutes les nations du monde, se fait uniquement par la force supérieure qui nous fournit un Massakh ( écran) et la lumière réfléchie. C’est un tout autre élargissement des récipients par rapport à ceux que nous pouvons développer par la sagesse.
Si une personne études quelque chose de logique, elle acquiert la sagesse, l’esprit et les connaissances générales. Mais ses récipients de perception pour atteindre le système divin, le système de la gouvernance supérieure, ne sont pas développés par elle. Elle n’apprend pas les forces qui opèrent sur elle, elle n’étudie pas le Créateur. Après tout, le Créateur ne peut être saisi que par l’acquisition de Ses attributs. Si une personne ne change pas ses propriétés, alors elle est toujours celle qui reçoit sous la domination de son désir de recevoir et de l’esprit qui sert le désir de recevoir, en essayant de le remplir.
C’est ainsi que nous fonctionnons dans ce monde et il n’y a rien que nous puissions faire à ce sujet. Si nous ne recevons pas de l’aide d’en haut qui élargit nos récipients de perception et nous donne de nouveaux récipients du don, nous ne pourrons pas atteindre le Créateur. Nous n’aurons aucune idée de ce qu’est la divinité ou le monde spirituel.
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 18/08/13 , Le Livre du Zohar – Introduction

Comme si nous nous tenions devant un roi

Dr. Michael LaitmanLe but de la création est de ravir les êtres créés par la révélation du Créateur. La révélation est selon l’équivalence de forme. Les êtres créés doivent atteindre la révélation du Créateur dans leur compréhension, sentir et  percevoir  la profondeur totale du système supérieureà partir d’un état opposé comme la supériorité de la lumière sur les ténèbres.
Ainsi, nous devons commencer notre travail à partir de l’état le plus bas et isolé qui est si sombre que nous ne sentons même pas cette obscurité ni notre confusion. Nous vivons simplement comme des animaux qui sont tombés sur une certaine planète dans l’espace, en rampant comme des cafards qui essaient de gérer aussi bien que possible dans le laps de temps qui leur a été alloué.
Mais il y a des gens qui ont reçu un désir particulier d’en haut qui les appelle à s’élever au-dessus de cette vie et tentent de séparer de la vie quotidienne, dont nous faisons tous partie,  de la vie spirituelle, de diviser notre vie en deux parties. Ensuite, ils déterminent que les besoins de base sont suffisants pour la vie corporelle et ils veulent consacrer tout le reste à la vie spirituelle éternelle au-dessus de la surface matérielle, à un autre niveau d’existence.
Avec l’aide de livres spéciaux, un environnement, un enseignant et un groupe, nous essayons d’élever l’importance de la vie spirituelle et son avantage par rapport à la vie corporelle. Selon notre nature et celle de l’environnement dans lequel nous vivons, qui nous oblige à être comme tout le monde, nous serons toujours attirés par les valeurs corporelles puisque c’est ainsi que l’environnement dans lequel nous vivons nous influence, que cela nous plaise ou non, car cette l’attitude est dans l’air.
Cependant, nous devons être sous l’influence d’un environnement spécial qui va nous impressionner et nous amener à un état dans lequel nous nous sentirons comme si nous nous trouvions devant un roi, que nous voulons découvrir et à qui ressembler et de le forcer à être en contact avec nous et d’être en contact avec lui. C’est tout notre travail.
De la préparation au cours quotidien de Kabbale 23/08/13

Un Temple dans le coeur d’une personne

Dr. Michael LaitmanLa Torah , « Exode » , Trouma , 25:8-25:9 : «Et ils me feront un sanctuaire pour que je réside au milieu d’eux. Selon tout ce que je vous indiquerai, le modèle du tabernacle et le modèle de tous ses ustensiles, vous  ferez ainsi. « 
Un sanctuaire est un ardent désir égoïste qui est corrigé de telle manière qu’il puisse déjà travailler à l’opposé de lui-même afin de donner au Créateur, quand le Créateur est plus important pour lui que lui-même. Ceci détermine son niveau.
Un « sanctuaire » existe dans chaque personne. C’est dans ce grain égoïste le plus intrinsèque, dans la quatrième partie de l’ego, que le saint des saints est établi,le grand désir égoïste. Ainsi le grand prêtre qui peu entrer dans le sanctuaire est le plus grand égoïste.
Avant la destruction du Temple dans le sanctuaire, les gens avaient coutume d’acheter un siège au Temple pour de grandes sommes d’argent. Le grand prêtre a vendu cet endroit car il n’a pas pu surmonter son ego, mais il savait qu’il mourrait le jour de Yom Kippour à cause de cela. Cela vient juste pour nous montrer à quel point son ego était grand.
Cela signifie que le saint des saints est l’endroit à l’intérieur d’une personne où le Créateur est révélé. Il est le plus grand désir égoïste qui a été corrigé et devient en vue de donner. C’est dans un ego incroyable et incompréhensible et en même temps aussi l’attribut du don et de l’amour en opposition à l’ego.
Cela signifie qu’il y a un point blanc minuscule au centre sombre de l’ego qui illumine l’obscurité. Il existe également différentes «structures» autour d’elle : une cour , une tente ( sanctuaire), cerceaux, etc
Il y a beaucoup de dessins à ce sujet qui ont été faits selon le modèle des mondes supérieurs. Les attributs comme le sud, l’est, le  nord et l’ouest ont été créés dans notre monde selon les attributs des mondes supérieurs, comme cette structure l’indique. Une personne qui peut lire le dessin et le traduire à ses propres attributs peut imaginer comment combiner ses forces, les attributs et les intentions en vue d’atteindre un état appelé la révélation du Créateur, ce qui signifie le lieu de la révélation du Créateur .
De  » les secrets du livre éternel  » de KabTV 27/05/13

Vous ne pouvez pas avancer sans l’environnement

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous créer une atmosphère favorable dans le groupe mondial qui permettra à chacun de sentir qu’il appartient à un tout?
Réponse: Tout d’abord, les amis doivent comprendre qu’ils ne peuvent pas avancer sans un environnement. Ce ne sont pas seulement de belles paroles que vous pouvez entendre chaque fois que les efforts collectifs sont nécessaires. Non, il s’agit de survivre ou périr.
Du point de vue spirituel, je suis un zéro. Je n’ouvre un compte spirituel que si je suis incorporé dans le groupe et reçois la vitalité des amis à travers eux. Il n’y a pas d’autre moyen. Le groupe est le cordon ombilical qui vous lie au Partsouf AVI au niveau du Créateur.
Question: Que faire si un ami est repoussé par le groupe.
Réponse: C’est le travail normal de l’ego. Il se révèle précisément quand nous voulons nous rapprocher les uns des autres et nous rencontrons de la répulsion. La répulsion du désir de se rapprocher s’appelle l’ego.
Cependant, quand nous n’essayons pas de nous rapprocher, l’ego n’est pas révélé. Le sentiment de répulsion dans ce monde s’appelle ego, mais, en fait, ce n’est pas l’ego que nous devons corriger car il n’est pas contre le Créateur. Il ne m’est pas révélé à contre la véritable connexion.
Le véritable ego est la force qui se trouve dans ma façon de me connecter aux amis. Je le veux, mais le Créateur me piège et me dit: «Non, je ne vous le donnerai oas. Ici, je demande une action spéciale de votre part que l’on appelle la foi au-dessus de la raison, un Massakh (écran) et la lumière réfléchie. Si vous voulez surmonter votre ego, aller de l’avant, vous devez demander la Lumière qui ramène vers le bien pour le faire. « 
Puis, n’ayant pas le choix, je crie. Ainsi, le Créateur me force à me tourner vers lui pour recevoir la Lumière, afin de penser à l’attribut du don.
Du cours quotidien de Kabbale 02/09/13, Écrits du Baal HaSoulam

Où le Créateur se cache-t-Il?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je comprends l’importance de la diffusion, mais je n’arrive pas à franchir la barrière psychologique. Je me sens mal à l’aise debout dans les rues, à parler …
Réponse: Donc, vous manquez de l’importance de la diffusion, de la grandeur du Créateur et l’importance de ce que vous révélez maintenant le Créateur. Vous ne  sentez pas que le Créateur se cache dans la personne en face de vous.
Ceci est fait exprès: Le Créateur, étant en elle, stimulr un certain sentiment de honte, d’embarras en vous, juste pour que vous surmontiez votre égoïsme. Une fois que vous y remédier, vous verrez que c’e n’est qu’un jeu, une pièce de théâtre. Essayez et vous serez immédiatement convaincus !
[115760]
De la leçon quotidienne de Kabbale 25/08/13, Questions et Réponses avec Dr. Laitman

Faire plaisir au Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que cela signifie faire plaisir au Créateur?
Réponse: Faire plaisir au Créateur signifie  lui faire une place pour qu’Il se révèle dans ses créatures.
Question: Puis-je supposer que l’intention de faire plaisir au Créateur est l’action qui nous aide à aller à l’extérieur pour se débarrasser de l’égoïsme et de se connecter aux autres?
Réponse: Oui. L’intention de faire plaisir au Créateur devrait être essentielle et sur cette base, nous construisons toutes nos autres activités.
Du cours quotidien de Kabbale 25/08/13, Questions et Réponses avec Dr. Laitman

La mise en place progressive du Créateur dans la créature

Dr. Michael LaitmanQuand nous nous élevons de bas en haut sur l’échelle spirituelle , je me renouvelle tout le temps. Alors qu’est-ce qui différencie mon  » second moi », du« premier moi  »? En quoi  je perçois le Créateur, mon Concepteur, dans tous ces niveaux ?

The Gradual Implantation Of The Creator Into The Creature

Au niveau précédent , j’étais sous l’influence de forces particulières et ainsi qu’au nouveau niveau. Cependant, la différence entre les niveaux est qu’au niveau précédent j’avais un « premier Créateur», et au nouveau niveau J’ai un  » second Créateur.  » La montée d’un niveau à l’autre est dans la perception du Créateur, et pas seulement quand je me perçois. Je me perçois de façon plus primitive , si je prends la parole à partir du bas vers le haut. Cependant, outre cela, je perçois le Créateur, je l’ajoute à moi.

Autrement dit, la  » deuxième créature  » est différente de la  » première créature  » dans laquelle s’y ajoute le Créateur, son essence et devient donc un grand homme, en un Adam par rapport à son état antérieur, il devient de plus en plus comme le Créateur .

Il s’ensuit que l’atteinte spirituelle n’a rien à voir avec l’ajout de davantage de sensations et d’intellect, sinon qu’elle est qualitative. Ils se forment de nouveaux Kelim qui se renouvellent tout le temps et cela réorganise les désirs.

Parfois la structure du Créateur pénètre plus profondément chaque fois dans la créature et l’organise selon Son image. Pour cette raison, nous commençons à penser différemment, à sentir, à accepter d’autres décisions, nous voyons le monde différemment. Tout change en nous. La substance est apparemment inchangée malgré de nouvelles informations.

Ceci est l’ascension dr bas en haut. La personne est changée tout le temps, de façon à ce qu’il ne reste rien d’elle par rapport à la situation antérieure, pas même la mémoire. Il reste que  le désir du plaisir, bien qu’elle obtienne une nouvelle complexité, division, structure et organisation . A cette substance est ajoutée à chaque fois la structure du Créateur, c’est-à-dire la propriété du don sans réserve et de l’amour. Le lien entre toutes les parties provoquent des changements et influe sur la structure elle-même .

Cela,  nous pouvons le comparer à un ordinateur, bien qu’il se reconstruise, il ne change pas grand-chose en lui-même. On n’ajoute qu’ un peu de mémoire, de vitesse et de fréquence du traitement du signal d’horloge du processeur, cependant, il apparait que le matériel, la machine reste la même, mais en plus sophistiquée, complexe, rapide et sensible, à savoir qu’elle devient plus sensible . De l’intérieur, s’alternent encore ces zéros et ces uns alternatifs, bien que la vitesse soit plus élevée qu’auparavant.

Dans ces zéros et ces uns, un nouveau programme agit , une nouvelle connexion qui change complètement la qualité de la substance. Le programme établit et gère tout le contenu. La machine elle-même, le «métal» n’est pas important, ce qui compte c’est le programme qui s’exécute à l’intérieur. Notre ascension de bas en haut implique un programme plus sophistiqué .

Dans la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 20/08/13 , Les Écrits de Baal HaSulam

Croire en la grandeur du Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que cela signifie de croire en la grandeur du Créateur? C’est  comme croire en un instrument comme l’instrument dont les scientifiques se servent pour une expérience en suivant les conseils d’un autre scientifique?
Réponse: Dans notre monde , le terme «croire» est devenu banal : «Je crois », «Je suis un croyant », etc Selon la sagesse de la Kabbale , le terme « croire » a un sens totalement différent. Croire , c’est resentir.
Tout ce dont la sagesse de la Kabbale parle est relatif à deux forces : la réception et le don , ce qui signifie le désir et la lumière ( son remplissage ) . Qui plus est , le remplissage façonne aussi le désir et change de forme que nous étudions dans les quatre phases de la lumière directe.
Pourquoi l’une des forces est appelée lumière  et non le plaisir ? Parce que la lumière influe sur les phases d’après laquelle le récipient se développe, et il n’est pas toujours ressenti comme un plaisir . Mais tout est fait par la Lumière. Par conséquent , il n’y a pas de terme comme  » croire « .
Qu’est-ce que cela signifie croire en quelque chose ? S’agit-il de quelque chose que je ne comprends pas, c’est insipide et insensible ? Non, nous parlons toujours du point de vue du récipient (le désir) , du point de vue de ce qu’il ressent.
La chose principale est le sentiment de la grandeur de la force qui m’a créée et me gère, estimant qu’elle est bonne et qu’elle donne. Nous appelons ce sentiment croire .
Nous appelons également « croire » les attributs du don et de l’amour, puisque par le sentiment de la force qui m’a créé,  je sens les attributs du don et de l’amour à l’intérieur de moi. Sinon, je ne serais pas capable de sentir cette force , car elle n’est appréciée que dans la mesure où je suis égal en forme, dans la mesure où j’ai un certain attribut, je ressens cet attribut extérieur à moi, bien qu’il n’y ait pas de chose extérieur à moi et tout est toujours ressenti en moi.
Nous devons comprendre que tout ce que nous ressentons est parce que nous sommes identiques à ce sentiment et sommes en fait fait de cet attribut. Dans l’ensemble, nous nous sentons nous-mêmes! La question est de savoir comment nous pouvons nous changer afin que nous puissions commencer à nous sentir différemment, que nous sentions que nous sommes spirituels .
Croire en la grandeur du Créateur, c’est sentir la supériorité et la grandeur de la force qui a tout créé et qui remplit tout.
Du cours quotidien de Kabbale 25/08/13 , Questions et Réponses avec Dr. Laitman

Connecter le monde entier au Créateur

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «Une servante qui hérite de sa maîtresse:« Par conséquent, les mondes ont été divisés en intériorité et l’extériorité, où chaque monde contient les illuminations adaptées pour fonctionner en un lent développement. Et ceux-ci sont appelés «l’intériorité du monde. »
Le système où nous sommes est divisé en intériorité et l’extériorité. Cette division concerne les lumières et les récipients, tant pour la corrélation directe et inverse entre eux en fonction de si nous parlons des récipients corrigés ou des corrompus.
Par conséquent, nous devons comprendre ce que cela signifie pour nous après la préparation dans le système spirituel et la création du système corporel. Il s’agit en fait également d’un système spirituel, mais nous le percevons comme le monde fictif actuel. Je découvre que j’existe dans une certaine réalité avec des gens et la nature végétale et animale autour de moi. C’est comme si tout le monde vivait ici de son propre chef, se déplaçait indépendamment, en exploitant et influençant les autres. Après avoir révélé tout cela, je dois m’attribuer à l’ensemble de l’image qui est représentée à l’intérieur de moi en une cause, en une seule source, en un but, en une réalité simple dans laquelle il n’y a personne d’autre en dehors de Lui, et qu’Il est bon et bienveillant. Le point qui est créé comme «quelque chose à partir de rien » demeure en moi, uniquement dans le but de déterminer que tout le reste est Lui.
Nous devons relier tout ce qui est en dehors de ce point à la perception du supérieur, le Créateur. C’est notre travail et tout le monde sentant  qu’il a un point dans le cœur »quelque chose à partir de rien » et se sentant différent de l’éminent-y participe.
Le travail est divisé en deux parties:
  • Renforcer le point dans le cœur en reliant les points qui peuvent être connectés à lui pour le bien de l’objectif spirituel. Ce sont les membres du groupe, mes amis le long du chemin spirituel, qui sont en fait des parties de mon âme, de mon point dans le cœur.
  • En outre, il y a d’autres parties qui ne sont pas directement reliées à cet objectif. Elles ne sentent pas «quelque chose à partir de rien», mais plutôt «quelque chose de quelque chose», et elles ne posent pas de questions complexes qui découlent du point dans le cœur, de la forme opposée. Elles vivent leur vie et ne sentent pas tout de manque. J’ai aussi besoin de me connecter à mon travail en fonction du type et de la taille des désirs qui sont révélés à l’intérieur.
Finalement, je connecte à toute la réalité: tout le désir de recevoir qui est devant moi, c’est-à-dire à ma disposition, à l’intérieur de moi, peu importe comment vous l’appelez, à l’attribut du don et de l’amour appelé le Créateur. Il semble que je corrige le monde, mais en fait, je réalise mes corrections personnelles. C’est parce qu’il n’y a rien dans le monde, mais un homme et le Créateur. Une personne est le point de «quelque chose à partir de rien » qui fonctionne afin de le ramener à « quelque chose de quelque chose, » tout ce qui semble séparé de lui.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 15/08/13, Écrits du Baal HaSoulam