Archive par catégorie : Crise

Qu’attendons-nous de l’hégémonie mondiale ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Que pouvez-vous dire au sujet de l’unité américaine ?

Réponse : L’Amérique est une nation dans laquelle personne n’a honte de montrer son ego dans un cadre déterminé par le droit social.

Les États-Unis sont la puissance dominante, faisant pression et guidant le monde, le poussant dans la direction qu’elle pense être correcte. Certes, en jouant le rôle d’une puissance hégémonique (direction ou domination), le peuple américain d’abord et avant tout a besoin de l’unité, car la séparation absolue demeure là-bas maintenant. La chose principale est de ne pas être en contact les uns avec les autres : ceci est à vous et cela est à moi.

Ainsi, du point de vue de la sagesse de la Kabbale, l’état actuel de cette nation dans notre monde global est tout d’abord une menace pour l’Amérique elle-même. Cela parce que nous sommes sous le contrôle d’un système naturel englobant qui nous gère. Dans la situation actuelle, l’Amérique est complètement à l’opposé du système de direction collective intégrante qui se révèle maintenant.

Les Américains sont de très grands individualistes et la chute, qui est susceptible de se produire, les menace non seulement eux, mais aussi le monde entier. De ce fait, je voudrais voir l’Amérique en particulier, plus que toute autre nation (certainement autre qu’Israël), utiliser la sagesse de la Kabbale, qui permettra d’amortir cette chute.

Du programme “Un Avis Spécial”, le 17/08/14

Qui détermine le destin du monde ?

laitman_202_0Question : Durant tout l’âge d’or des nations, c’était un temps meilleur et avec plus de liberté pour les Juifs. Ils n’étaient pas aimés, mais ils n’ont pas été haïs après la Seconde Guerre Mondiale. Et puis plus tard, le monde a glissé dans une crise générale. Pourquoi est-ce que quand cela va mal dans le monde, c’est alors encore pire pour les Juifs ?

Réponse : Les Juifs sont le seul groupe (le pouvoir) dans le monde qui puisse influencer l’état du monde. Ceci parce que d’une part, ils sont connectés au Créateur et d’autre part, ils sont reliés aux nations du monde. Cela signifie qu’ils sont entre l’ensemble de l’humanité et le Créateur. Et cela dépend de leur comportement si la Lumière Supérieure, le pouvoir de vitalité, arrive à travers eux pour les nations du monde.

Les Juifs font partie de la transition, “Maavar” en hébreu. De toute l’humanité, seule cette nation possède la liberté d’influencer la façon dont le monde avance, par la souffrance ou le bonheur, vers l’objectif final, l’atteinte de l’équivalence ou l’adhésion au Créateur.

Comment le monde peut-il nouer des relations avec les Juifs s’ils rendent le monde si cruel ? Et les nations du monde blâment à juste titre les Juifs pour cela, que les Juifs par leur inactivité invitent la révélation de mauvaises forces au lieu de bonnes forces. Les nations du monde disent directement que toute la souffrance dans le monde est causée uniquement par les Juifs. En cela, elles déclarent leur dépendance à l’égard des Juifs, leur faiblesse pour influencer leur propre destin.

Comment traiteriez-vous ces gens qui ont compris que vous aviez un rôle dans la détermination de votre destin, c’est-à-dire, votre destin dépend d’eux, même involontairement, mais simplement par leur existence, ils transforment votre vie en misère ?

“Il est une toute aussi grande obligation pour le Juif de montrer son humanité envers l’ensemble de la race… qu’il commence à remplir dans un sens, son exclusivité ne l’a encore jamais permis d’accomplir, la prophétie antique qu’à travers lui, toutes les nations de la terre seraient bénies.”(Henry Ford, “Le plus grand problème du monde”, a financé l’impression de 500 000 exemplaires des Protocoles des Sages de Sion, qui ont été distribués à travers les États-Unis dans les années 1920.)

L’Europe est en train de basculer

Dr LaitmanAux Nouvelles (The Wall Street Journal): «Les responsables gouvernementaux européens se sont convaincus que la crise était finie et que la zone euro était sauvéer, a déclaré Charles Wyplosz, professeur d’économie internationale à l’Institut universitaire de Genève. … “Ce que nous voyons maintenant est la révélation de la situation dans la zone euro comme très précaire, dit-il. «Nous sommes assis sur un baril de poudre …».

“Les critiques ont longtemps averti qu’une monnaie commune durable exige quelque chose de plus-une union politique et fiscale qui mette la puissance financière collective de l’Europe au service de ses membres les plus faibles.”

La zone euro est une menace majeure pour l’économie mondiale, la région, dont la part dans le produit mondial brut est la cinquième partie de mouvements de stagnation et de déflation, écrit The Economist….

“Dans le contexte de l’instabilité générale de l’économie mondiale, les problèmes internes de l’Europe, comme la démographie pauvres, les marchés du travail sont des dettes problématiques et grands, au risque de faire tomber son économie, et avec elle de créer de graves problèmes pour le monde entier.” (Source : CypLive)

Mon commentaire: Vous devez commencer par rééduquer les gens; seulement en fonction de leur niveau de prise de conscience de la nécessité d’une véritable intégration, l’unification des peuples du continent, est une solution pacifique à la crise possible.

Ebola est le l’image miroir de l’état de la société

Dr laitmanQuestion : Le comportement du virus Ebola, son agressivité, sa cruauté, la possibilité de s’installer à l’intérieur d’une personne et de la tuer à l’intérieur, reflète la société humaine contemporaine comme dans un miroir. Il semble que la propagation du virus mortel à travers les continents est une conséquence de l’augmentation de la violence parmi les gens ?

Réponse : Bien sûr, ces choses sont liées. En perturbant l’équilibre sur le plan humain, nous le projetons à des niveaux inférieurs, entraînant un déséquilibre dans le corps.

Il semble seulement que notre corps existe séparément. Mais en fait, il flotte en général dans la soupe générale, et son état interne est le même que dans la soupe extérieure. Nous existons à l’intérieur d’un système qui ne nous perçoit pas comme des corps distincts.

Commentaire : Aucune frontière ne peut arrêter le virus Ebola. Si maintenant l’épidémie est apparue au Libéria et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, cela ne signifie pas qu’il y restera. Il comprend que toute l’humanité est un seul corps, mais nous ne comprenons pas ce fait.

L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu qu’elle s’est réveillée trop tard pour lutter contre le virus, seulement après qu’il soit allé au-delà des frontières de l’Afrique et tout d’un coup il est devenu un problème mondial. Alors qu’il faisait rage en Afrique, personne n’était inquiet, mais dès qu’il est venu aux États-Unis et en Espagne, alors les gens ont commencé à crier et il s’est fait remarqué. Il se trouve que l’épidémie se trouve déjà à une échelle catastrophique.

Réponse : Nous pensons que l’épidémie est née en Afrique en raison du faible niveau de vie. Mais la raison est que nous négligeons ces pays, ne traitons pas avec eux, et ne les acceptons pas comme faisant partie de notre famille. Notre négligence conduit à une épidémie là-bas, et de ce fait elle viendra à nous.

Question : Donc, il se trouve que l’endroit faible, ce que nous négligeons dans notre société humaine, devient une concentration commode de l’infection où elle peut pénétrer et commencer à se propager dans tout le corps ? Comme si nous blessions notre orteil aboutissant à une inflammation, et que nous n’y prêterions pas attention jusqu’à ce que cela se propage davantage ?

Réponse : Nous pouvons même faire un calcul purement pragmatique, combien cela nous coûtera maintenant pour combattre l’épidémie du virus Ebola, par rapport à ce que nous avons dépensé pour la mise en place d’une balance minimum et l’élévation des pays africains au niveau de tous les autres.

De KabTV, “Une Nouvelle Vie” du 19/10/14

Des tickets de cinéma à la place du pain

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce qui arrive à une personne lorsqu’elle entre dans un cinéma et est impressionnée par son atmosphère particulière ? Où vont ses pensées quotidiennes et ses soucis ?

Réponse : C’est un fait connu que les grands poissons mangent les petits. Donc, si une personne qui regarde des événements sur la scène éprouve une plus grande émotion que toutes ses autres émotions, alors elle oublie tous ses soucis.

Pendant la grande dépression aux États-Unis durant les années 1930, les gens ont acheté des billets de cinéma au lieu du pain. Le film était plus important que la nourriture parce qu’il leur suscitait de grandes émotions. Ils s’oubliaient eux-mêmes pendant la durée du film et n’avaient pas besoin de pain.

Question : Pourquoi est-ce si important pour une personne de s’oublier durant quelques heures ?

Réponse : Cela leur donne une satisfaction illimitée. Le pain peut remplir un estomac, mais tout en mangeant, la personne avalera chaque morceau avec des larmes, de la souffrance parce qu’elle est pauvre et misérable. De cette façon, elle ne se délivre pas des difficultés et des problèmes que la vie apporte. Elle s’inquiète pour sa famille, sa femme, ses enfants, sa maison et voit combien elle est impuissante et pauvre.

Mais lorsqu’elle va au cinéma et éprouve la vie d’un roi dans un château, qui est si loin de sa propre vie, elle est prête à payer pour cette expérience. Elle s’identifie avec les acteurs et se sent comme égale à eux. Elle passe deux heures dans un monde magique. Dévoré par la performance, le spectateur cesse d’exister ; il devient une éponge qui absorbe tout ce qui se passe sur la scène.

Question : Mais où va sa propre vie pendant ces deux heures ?

Réponse : Sa propre vie disparaît et elle ressent comme si elle existait dans un rêve merveilleux. En réalité, notre vie actuelle est aussi un rêve… Mais ceci est une toute autre lecture.

De KabTV, “Une Nouvelle Vie” du 22/05/14

La racine du virus Ebola : ma santé n’est pas entre mes mains

Dr LaitmanNous produisons nous-mêmes des phénomènes tels que le virus Ebola ; nous causons nous-mêmes de telles épidémies, de telles pointes de déséquilibres. Il a été dit beaucoup de choses à ce sujet dans le cadre de pratiques de guérison ancienne, y compris ceux de l’Est.

La médecine moderne a évolué au cours des siècles passés et avant cela, un vrai médecin ne se limitait pas qu’à donner des remèdes.

De nombreux sages et guérisseurs anciens ont souligné l’importance de l’équilibre mental d’une personne, qui a un effet sur l’équilibre du corps, sur sa santé.

Cependant, les temps étaient alors différents, nous n’étions pas encore à ce point interconnectés les uns aux autres et ainsi chaque personne individuellement pouvait déterminer l’état de sa santé, en prenant soin de l’équilibre de son système interne avec la nature, avec l’environnement. Par conséquent, un docteur pouvait la traiter avec des teintures et d’autres substances naturelles, qui avaient un impact réel.

Aujourd’hui, ils sont impuissants parce que nous avons été empoisonnés par l’environnement et sommes à un niveau de développement de l’égoïsme complètement différent. Mais par le passé, les remèdes naturels, comprenant les éléments de la nature minérale, végétale et animée, faisaient leur travail, ainsi que les mesures pour maintenir ou rétablir l’équilibre du patient avec l’environnement sur ​​le plan humain.

De nos jours, ce facteur dépend à peine de la personne elle-même. Les liens étroits du “village global”, l’interconnexion universelle, ne lui permettent pas de s’équilibrer et de vraiment se guérir juste par des moyens naturels. Dans un monde globalisé, l’équilibre ne dépend pas d’une seule personne, mais de la société.

Par conséquent, je recommande aux organisations internationales telles que l’ONU, l’UNESCO, l’OMS et d’autres de s’occuper de ce problème. Mais ils devraient s’en occuper correctement, en comprennant que depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours, tout ne dépend finalement que de l’équilibre entre les gens, lequel se “propage” vers le bas à partir de ce degré, vers les niveaux inférieurs de la nature et de nos êtres.

De KabTV, “Une Nouvelle Vie” du 19/10/14

A la place du mariage civil

Dr. Michael LaitmanCommentaire : Il semble que notre prochain niveau soit au service des gens. Il y a par exemple tellement de gens solitaires que cela est vraiment terrible. Mais malgré le fait qu’il y ait beaucoup de sites de rencontres en ligne, cela n’entraîne pas les gens à fonder une famille. Ayant accumulé beaucoup d’expérience en travaillant dans les cercles, je vois l’image exacte de la façon de parler de ce problème avec les gens et comment leur enseigner.

Réponse : Je ne pense pas que rassembler les gens et les aider à fonder une famille soit la solution au problème. Nous sommes dans une phase de l’histoire humaine où les gens ne peuvent pas se voir eux-mêmes connectés à une famille. Ils se lient rapidement, ont des enfants, et commencent à le regretter : “Qu’avons-nous fait ?! Cela nous limite beaucoup, c’est étouffant !”

Je commence à mieux les comprendre ces derniers temps. Ce qui les étouffe, c’est l’ego qui a évolué à sa taille maximale. Nous devons accéder à la nécessité d’avoir une famille, de sorte que cela fera partie de notre récipient spirituel (Kli). C’est seulement alors que nous pourrons parler de mariage. Sinon, ça ne mènera à rien.

Plus nous avançons, plus nous verrons cette situation. Ainsi les gens vont fonder une famille uniquement s’ils peuvent être sûrs que ce soit leur chemin d’élévation et non parce qu’ils ont soudainement été inspirés dans le groupe ou dans un certain atelier. C’est seulement quand ils atteignent un certain état ​​spirituel et grandissent spirituellement qu’ils comprendront la signification d’une famille.

L’idée du mariage civil disparaîtra pratiquement et à la place il y aura des familles spirituelles. C’est la nécessité de créer une cellule familiale qui deviendra la raison de fonder une famille.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°1 du 24/08/14

Notre prospérité vient de l’union

Dr. Michael LaitmanRevenons un instant en arrière, à notre histoire.

Quand avons-nous été réellement heureux? Quand avons-nous réussi ? Quand nous étions unis. Des images lumineuses défilent dans la mémoire collective d’Israël telles que le royaume uni d’Israël, la célébration des trois pèlerinages à l’époque du Temple, les succès économiques et militaires et, tout le respect reçu de toutes les nations du monde dus à nos accomplissements, jusqu’aux rondes de Hoara lors de la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël.

Mais d’autres images s’élèvent également dans notre mémoire: lorsque nous avons perdu cette unité, et nous sommes dispersés en plusieurs camps, quand chacun a sombré dans l’égocentrisme et la haine gratuite, les Temples ont été détruits, et nous avons souffert de luttes intestines et de catastrophes qui ont coûté la vie à des milliers de nos frères. Cette situation nous a démunis de cette force qui était le bouclier contre nos nombreux ennemis.

Extrait de la brochure- une invitation à l’union

Le Hamas détruira ses propres missiles

congrès, groupeQuestion: Qu’est-ce que cela signifie de mener à bien la mission du peuple d’Israël, revenir à la religion?

Réponse: Ce n’est pas ce qui est nécessaire. Il est seulement nécessaire de commencer à participer à unir les gens. C’est ce qu’on appelle la sagesse de la Kabbale, la sagesse de l’union et de l’unité. La sagesse de la Kabbale ne parle que de cela.

La sagesse de la Kabbale explique la structure du monde et le grand système collectif qui le gère. Le système supérieur de gestion plus élevé est conçu pour aider les gens à comprendre et à atteindre. Et il est seulement possible de se détacher de celui-ci et l’apprendre progressivement à partir de cet état.

C’est précisément à partir de notre division, de notre séparation, et l’état brisé que nous commençons un peu à découvrir ce système de conduite plus élevée, “la lumière est supérieure aux ténèbres» (Ecclésiaste 2:13). Ce système est singulier, complet, intégral, et analogue; nous devons progressivement nous construire de la même façon en lui.

Dès l’instant où nous nous connectons entre nous dans un «cercle» général commun où nous sommes tous égaux, où tous les amis s’entraident et sont reliés entre eux par l’amour, le système supérieur commence à agir dans le bon sens envers nous et nous aide. Ensuite, nous avançons vers le bien.

Mais Israël est au centre de toute l’humanité, à la base de toutes les religions et croyances. Et donc, dès le moment où nous commençons à progresser vers le bien en nous unissant pour être comme une personne avec un coeur, nous transmettons immédiatement cette bonne puissance au monde entier.

Le monde entier commence aussi à se sentir comme circulaire, lié. Soudain, tout le monde comprend combien il est merveilleux d’être en relation avec les autres et combien l’individualité, la concurrence, et notre soif d’argent et de contrôle nous fait du mal. Au contraire, c’est beaucoup mieux d’être égaux et unis ensemble.

Cette attitude vient d’Israël et influence le monde entier. Toute l’humanité commence alors à recevoir une forme ronde comme ça. De cette manière, au lieu d’être une source négative, Israël devient une source de bien pour le monde entier.

Cette tâche est devant nous: «devenir la lumière des nations.” C’est la principale chose que nous devons faire.

Certes, aussi longtemps que les missiles nous tombent dessus​, il est nécessaire de se battre et de nous défendre, pour les arrêter. Mais nous devons comprendre que l’opération militaire elle-même ne conduira pas à une solution. Tout le monde le comprend déjà. Nous n’aurons pas de place dans ce monde si nous restons comme nous sommes.

L’armée est impérative jusqqu’à ce que nous nous connectons entre nous et alors le Hamas éliminera ses missiles et seq tunnels, grâce à notre influence. Ils sont liés à nous, et grâce à notre séparation au sein du peuple d’Israël, ils nous tirent dessus.

Voilà comment ils se battent inconsciemment avec le mal qui est en nous. Et dès l’instant où nous transformons notre mal en bien et nous le couvrons avec l’amour, un dôme de protection d’amour se mettra à la place du système anti-missile Dôme de Fer, nos ennemis deviendront nos amis et voudront  également se joindre à nous et apprendre de nous.

Ils veulent tous farouchement d’être avec nous, mais grâce à notre séparation interne nous les rejetons, les repoussons et produisons la haine en eux, et causons toutes les catastrophes dans le monde.

Question: Qu’est-ce que le mal dont vous parlez ? D’autres personnes dans notre position auraient déjà anéanti ses voisins hostiles. Au lieu de cela, nous guérissons nos ennemis dans nos hôpitaux pendant la guerre.

Réponse: Ce n’est pas ce qu’ils veulent de nous. Nos hôpitaux ne les intéressent pas du tout. Ils veulent recevoir une nouvelle nature humaine afin de participer avec nous et le monde entier. Ensuite, l’union et l’amour l’emporteront, la création d’un cercle de l’unité

Dans le programme “Une nouvelle vie” 22/07/14

La théorie sans pratique est inutile

Dr. Michael LaitmanUne personne a besoin de vivre la méthode intégrale avec ses propres sentiments, de travailler encore et encore, creuser à travers ce matériau, chercher en elle, entrer émotionnellement, et vous transmettre ces sensations. 

Ce n’est pas un système simple. Vous devez le sentir progressivement à travers votre souffrance, la recherche, et les frustrations-à travers les questions à l’intérieur de vous. Sinon, rien n’en sortira, tout comme avec tout le reste.

Combien une personne souffre, travaille, fait des efforts, et passe des nuits blanches jusqu’à ce qu’elle devienne un bon spécialiste de quelque chose. C’est la seule façon de grandir, par tout broyage intérieur de nous-mêmes. Tout atelier, tout congrès, toute action collective, laisse son empreinte, sa Reshimo (réminiscence).

Nous venons de tenir un congrès de deux jours, qui est déjà imprimé dans un Kli collectif (récipient) en raison d’une certaine communauté formée ici entre nous. Ainsi, dans nos travaux futurs, nous regarderons ce congrès une fois de plus, car il a son histoire et sa continuation. Voilà comment cela fonctionne. C’est pourquoi je suis désolé pour ceux qui ne viennent pas ici.

Du camp d’été international en Bulgarie “Deuxième jour” 12/07/14, Leçon 3

Page 1 des 1241234550Dernière »