Une invitation à s’unir

Dr. Michael LaitmanLa survie du peuple d’Israël a toujours été dépendante de son union. Par conséquent, maintenant, plus que jamais, nous devons nous unir. Si nous ravivons l’amour entre nous, nous serons mieux protégés que n’importe quel “Dôme de fer”. En outre, l’union continuera à nous protéger, même lorsque la tempête se calmera, nous dotant de la paix dans le pays, et les nations ne seront plus contre nous. (De la brochure, “Invitation à s’unir”)

 

Cliquez ici pour télécharger la version complète de la brochure

Les désirs de la Lumière

Dr. Michael LaitmanLa Torah, “Lévitique” (Metsora), 14:36 : … après quoi, le Cohen viendra visiter cette maison.

Une personne qui s’élève au niveau d’un Cohen (prêtre) et qui est capable de corriger ses désirs, ne vérifie plus son corps et ses vêtements car ces désirs ont déjà été purifiés et elle est dans un état ​​corrigé en eux, mais la maison est ses désirs externes.

Plus un désir est externe, plus il est facile à corriger. Toutefois, d’un autre côté, plus il est facile de le corriger, plus il apparaît comme une interruption.

Ici, il y a une relation inverse : il est plus facile de corriger 1000 kg que 100 kg, et il est plus facile de corriger 100 kilogrammes que 10 kilogrammes. Ainsi, dans l’ensemble, ces valeurs sont interdépendantes.

Cela signifie que les désirs de la Lumière sont partout, comme les bactéries, par exemple. Il y en a tellement que vous avez besoin de vous en protéger. Il existe de si terribles désirs à l’intérieur de vous, comme les virus, et vous devez les corriger. Il s’agit d’un autre type de travail, qui est plus interne. Mais il y a moins de tels désirs.

Ce sont les briques par lesquelles nous devons nous construire plus tard.

Il y a des milliards de virus et de bactéries différents dans notre monde qui nous attaquent constamment. Ils maintiennent un équilibre général : l’homéostasie. Il est impossible de vivre sans eux.

Bien sûr, nous pouvons rejeter cela, mais si nous voulons trouver un sens à la vie et comprendre qui nous sommes et ce que nous sommes, nous ne pouvons pas le faire sans connaître les attributs internes d’une personne.

De KabTV, “Les Secrets du Livre Éternel” du 05/03/14

Pourquoi Jacob a-t-il peur d’Ésaü?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Jacob a peur d’Ésaü, de quoi a-t-il peur ?

Réponse : Disons que je vienne vous rendre visite. Avant de venir, j’ai eu un bon dîner et même si vous m’offrez des aliments différents, je n’ai pas faim, c’est-à-dire, mon désir de recevoir du plaisir n’est pas grand du tout. Je vous dis : “Vous savez, je ne veux rien, mais pour vous (pour le bien du don sans réserve) je suis prêt à accepter un petit plaisir, par exemple du thé et des gâteaux.” Je reçois mon plaisir, et je ne ressens aucune honte ; je l’ai fait avec l’intention de satisfaire l’hôte, et cela nous rend tous les deux égaux parce que lorsque je ne reçois pas pour mon propre intérêt, c’est considéré comme un don vers vous, et cela me remplit de respect de soi.

Nous nous asseyons à table, avons une conversation, le temps passe et je commence à avoir faim. Vous dites : “Alors, vous voulez peut-être quelque chose ?” Mais maintenant, je suis vraiment affamé ! Je sens la nourriture ; elle est en train de “m’attaquer” ! Alors, que dois-je faire ? J’ai peur de rester dans ce grand désir. Je suis confronté à un grand désir, vais-je être capable de résister à ce grand plaisir tout en ayant ce grand désir et est-ce que je peux effectuer la même action pour plaire à l’hôte ?

Si j’agis pour le bien du don sans réserve, je révèle le Créateur, et si je ne l’atteins pas, je débarque dans le soi-disant “enfer” ; je tombe dans l’état appelé Ésaü me gouverne.

C’est ce qu’on appelle Jacob a peur. Il ne sait pas s’il sera en mesure de surmonter son égoïsme, son désir de recevoir du plaisir, car Ésaü est à l’intérieur de cela, il commence à demander, il se rapproche de Jacob et dit : “Nous sommes frères ! Soyons ensemble !” Notre désir égoïste nous dit : “Tu veux la spiritualité ? Je suis avec toi ! Veux-tu atteindre la Lumière ? J’adore la Lumière ! Donne-la moi !”

Nous devons le repousser, le confondre, le tromper, lui dire “Très bien, à demain !” et courir aussi vite et aussi loin que nous le pouvons. La Torah nous enseigne comment travailler avec notre égoïsme en prenant progressivement des morceaux de celui-ci pour la correction jusqu’à ce que nous corrigions l’égoïsme tout entier.

La Portion Hebdomadaire du 18/11/2010, Le Zohar

Qu’est-ce qui nous arrive ?

Dr. Michael LaitmanDe nos jours, les gens ont besoin de savoir ce qui leur arrive, pour quelle raison cela se passe, et comment ils peuvent changer la situation.

Nous voyons de jour en jour l’accélération des événements qui nous rapprochent plus rapidement vers de nouveaux états. Nous pouvons seulement détecter cette séquence dans laquelle un impératif punitif est apparemment inhérent.

Partout dans le monde, nous assistons à l’accroissement de l’antisémitisme, aux flambées de haine envers les Juifs, à l’antagonisme contre l’État d’Israël, et à toutes sortes de manifestations. Divers médias essaient de déformer les faits, fabriquant les nouvelles et les analyses quotidiennes dans une lumière anti-Israël.

Nous voyons le monde entier comme s’il découvrait en cela une force commune, un esprit qui imprègne l’atmosphère de haine envers les Juifs et Israël.

Lorsque l’être humain reconnaît cette tendance générale qui déferle sur le monde en quelques semaines, on se demande naturellement : comment est-ce possible qu’il y ait une telle réaction puissante à cette petite guerre, en comparaison avec les centaines de milliers de personnes qui ont été tuées en Syrie, en Irak, en Ukraine, en Afrique, en Afghanistan, etc. ?

Ici se trouve en effet le destin ultime, et seule la sagesse secrète, la science de la Kabbale, est capable d’expliquer ce qui nous arrive et comment agir correctement dans cette situation.

Le Créateur m’a-t-il abandonné, ou est-ce moi?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Le Baal HaSoulam a dit qu’une personne doit agir de manière pratique dans le but d’éveiller un amour pour le Créateur en elle, mais pourquoi est-il si difficile de le faire ? Pourquoi y a-t-il une telle résistance intérieure ?

Réponse : Le fait est que dès le moment où vous tombez, non seulement vous cessez de ressentir l’amour pour Lui, mais vous perdez aussi la connexion au Créateur, et il vous semble ainsi que le Créateur vous a quitté.

La vérité est que Son amour est absolu et infini, mais la dissimulation de la part de votre ego augmente chaque jour et à chaque instant, de sorte que vous ne ressentiez pas l’amour en vous. Il se trouve que vous oubliez que c’est un résultat de votre refroidissement interne, et vous pensez que c’est le Créateur qui vous a quitté.

Par conséquent, vous criez : “Pourquoi m’as-tu abandonné!” Mais en fait, personne ne vous a abandonné. Au contraire, le Créateur vous a donné une chance de Le découvrir encore plus, par vous-même. C’est la différence entre la religion et la sagesse de la Kabbale. Une personne religieuse prie le Créateur en lui demandant de tout faire pour elle, tandis qu’un kabbaliste prie le Créateur de lui donner le pouvoir et les moyens par lesquels il peut corriger quelque chose.

Question : Est-ce que l’idée d’éveiller l’amour pour le Créateur signifie éveiller l’amour des amis à l’intérieur de moi ?

Réponse : Il est impossible de faire autrement. C’est uniquement à travers l’amour des amis que vous pouvez atteindre l’amour du Créateur. Comme il est écrit : “De l’amour des créatures à l’amour de Dieu.”

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 19/08/14, Écrits du Baal HaSoulam

Dans un débat éternel avec soi-même

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi, parmi le peuple d’Israël, y a-t-il tant de courants opposés, et même des gens avec une telle attitude critique envers leur nation et des gens qui sont même d’accord avec les accusations venant de l’extérieur et avec les sanctions contre Israël ? Pourquoi une telle haine en ce qui concerne le peuple d’Israël existe en son sein ?

Réponse : Autrefois, le peuple d’Israël était à un niveau spirituel, avait atteint la plus grande puissance et y adhérait pendant un certain temps, et, après cela, nous sommes tombés de cet état. Toutefois, un Reshimo (réminiscence) est resté en nous, des gènes du niveau spirituel, et nous ne concordons pas avec ce niveau spirituel parce qu’il est complètement contraire au monde physique.

Il s’ensuit qu’au sein de chaque Juif, il y a une sorte d’attitude anti-israélienne qui est dirigée contre le véritable Israël, selon la force de ce Reshimo spirituel qui est en lui. Cependant, ce Reshimo se trouve chez tout le monde (plus dans certains cas, moins dans d’autres).

De même, cela dépend du niveau de développement. Parfois, ce Reshimo surgit chez une personne et crée de vives attitudes anti-israéliennes en elle, et, après cela, le contraire ; il s’apaise. C’est ce qui arrive avec tout le monde, car cela est construit dans une forme très diversifiée et passe à travers une multitude d’états.

Ceci produit une tension intense au sein du peuple d’Israël. C’est à un tel degré que les Juifs dans de nombreux pays deviennent les instigateurs d’actions contre la nation d’Israël et le peuple d’Israël, contre le Judaïsme, et contre tout ce qui est relié au Juifs.

Question : Est-ce la haine de soi ?

Réponse : Ce n’est pas la haine de soi. Une personne n’est pas d’accord avec le Juif qui se trouve en elle, et en même temps, elle découvre en elle-même la source des soixante-dix nations du monde qu’elle a quittées à Babylone. La source d’Israël, quant à elle, est au repos en elle, profondément cachée à l’intérieur, et la source de cette tribu à partir de laquelle elle a été créée devient plus importante.

Il s’ensuit quelle se sent plus proche de ces gens et de cette nation, cet endroit où elle vit maintenant, que le peuple Juif et la nation d’Israël. Ainsi, nous devons lui expliquer comment le peuple Juif a été créé et ce qui se passe avec nous, et quelles sources sont cachées à l’intérieur d’elle.

De KabTV, “Une Nouvelle Vie” du 12/08/14

Au seuil d’un grand événement

Dr. Michael LaitmanQuestion : Que faisons-nous lorsque la sensation d’unité commence à diminuer ?

Réponse : Je conseille à chacun de s’engager sérieusement dans une plus grande unité. En outre, cela devrait être nettement destiné à la création d’un seul désir orienté vers la connexion où le Créateur apparaît.

Vous devez développer cette pensée en vous, la chercher constamment, l’analyser, la rassembler, la traiter et l’affiner. Cela devrait s’agiter en permanence à l’intérieur de vous et vous avez besoin de le “sucer” comme un bonbon compact.

Efforcez-vous de vous soutenir les uns les autres et de vous traiter mutuellement avec une grande sensibilité. Ne vous détournez pas les uns les autres de penser à la spiritualité. Relisez ce que les kabbalistes écrivent sur ​​les conditions de l’union au Mont Sinaï pour “être comme un seul homme avec un seul cœur.” Ce sont les conditions pour la révélation du Créateur.

Le groupe mondial tout entier se tient au seuil de cet événement. Qu’est-ce qui est nécessaire pour arriver à cela ? Trouvez des matériaux à propos de se tenir debout sur ​​le mont Sinaï et lisez-les, essayant de ne pas percevoir la langue des sources de manière religieuse.

Restez constamment dans une intention de plus en plus précise, pointue, commune, mutuelle et entrelacée de sorte que toutes vos intentions se connectent entre vous et créent une pensée générale unique à travers laquelle le Créateur se révèlera. Vous pouvez atteindre cela.

Ne confondez pas ce but le plus important avec le fait de sortir vers le grand public. Sortir parmi les gens est uniquement destiné à vous “renforcer” un peu plus, à vous donner des besoins spirituels supplémentaires.

Du congrès de Sotchi, “Deuxième Jour”, Leçon n°6 du 14/07/14

L’amour non égoïste

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les amis maintiennent un lien entre eux qui est similaire à celui entre une mère et son enfant?

Réponse: Oui, c’est une unité interne spéciale entre vous et vos amis qui s’étend profondément à vos sentiments, pensées et rapport à l’objectif.

Commentaire: Souvent, il arrive que même si je démontre ma préoccupation à quelqu’un, je ne reçois pas la même attitude en retour. Donc, je me retrouve à avoir une connexion très bizarre avec cette personne.

Réponse: Vous ne recevez rien en retour, et alors? Il est écrit nulle part qu’un ami doit vous aimer. L’amour est le sentiment que si j’aime mon ami, je suis heureux. Il ne s’agit pas d’être aimé et donc se sentir bien.

Vous ne devriez pas avoir des réclamations à l’encontre de vos amis qui vous négligent (comme vous pensez qu’ils le font.) Pas du tout! Ces reproches ne doivent pas être dirigés contre eux, mais au Créateur. Vous parlez toujours avec le Créateur, et non avec vos amis. C’est le problème qui est constamment négligé.

Du congrès de Sotchi “Deuxième journée” 14.07.14, Leçon 4

Un grand privilège de servir les gens

Dr. Michael LaitmanQuestion : La dernière guerre [en Israël] a entraîné un changement particulier chez la jeune génération et tout à coup, il y a une compréhension différente, un grand désir qui n’existait pas auparavant. Il y a deux mois, des mots comme “union” et “connexion” n’attiraient pas les jeunes, mais les derniers événements leur ont fait ressentir la connexion entre les gens et c’est comme si cette sensation avait été imprimée en eux.

Dans l’ensemble, il s’agit en fait de la même génération qui a combattu la guerre et si ce ne sont pas eux-mêmes, ce sont leurs amis. L’ami de ma fille ne pouvait pas attendre d’être recruté et avait hâte de rejoindre le front et de faire sa part. Pour une raison quelconque, il avait le sentiment que s’il ne participait pas à cela, il manquerait quelque chose.

Réponse : Une personne ressent qu’elle n’obtient pas ce qu’elle mérite. Quand il atteint le front, un soldat sent qu’il obtient quelque chose d’être là et non pas qu’il donne. C’est un phénomène nouveau que nous n’avons pas vu avant en temps de guerre ou dans des opérations militaires. Cela appartient au prochain niveau d’un être humain qui commence à ressentir son don comme réception.

Un soldat qui atteint le front et reçoit une arme pour exécuter les ordres devrait sentir qu’il se sacrifie quand il sert la nation. Cependant, il ressent tout à coup qu’il reçoit car il acquiert un sentiment d’appartenance à son peuple et à l’action qui unit tout le monde. Il reçoit la force de l’unité de cela.

S’il ne va pas au front, il n’a pas cette forte impression ; c’est comme s’il restait vide et qu’il manquait cela. Ainsi, il aspire à être au centre des événements afin d’être avec tout le monde, pas seulement physiquement mais mentalement. C’est alors qu’il ressent un remplissage. Il comprend que c’est le seul endroit qui puisse le remplir.

Cette fois-ci, la sensation s’est très clairement exprimée. Espérons que cela nous suffira et nous aidera à aller de l’avant cette fois sans guerre.

De KabTV, “Une nouvelle Vie” du 12/08/14

Le salut est dans un groupe

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si la luxure et la cupidité physique dominent une personne, déchirant cette vie et la détruisant, et comme il lui semble, la vie spirituelle également, comment le groupe peut-il influencer cela ?

Réponse : Il est très difficile de lutter avec la jalousie, l’attraction sexuelle, et d’autres perturbations particulières. Il est souhaitable de transformer ces perturbations en désirs positifs.

Comment est-il possible de faire cela ? Essayez d’établir une connexion de ce type dans la famille qui va vous satisfaire complètement ; même si cette “luxure” peut apparaître en étudiant la Kabbale, cette excitation n’est pas du tout hormonale, c’est plutôt beaucoup plus élevé. Mais de toute façon, c’est ce qui doit être fait.

L’envie peut être convertie en un mouvement positif.

Lorsque vous commencez à en apprendre davantage, en vous réalisant dans la connexion avec d’autres personnes, vous commencerez progressivement à sentir que tout cela vous est donné par le Créateur. En fin de compte, notre mouvement vers l’avant est basé sur la réception de toutes sortes de troubles et leur utilisation correcte.

Les perturbations nous semblent physiologiques, mais ce n’est pas le cas. Vous ne serez jamais capable de les calmer ou de les annuler par aucun moyen physique, mais seulement grâce à la correction spirituelle. Il vous semble seulement que si vous les rendez périmées jusqu’à ce que vos sens soient émoussés, ou ce qu’on appelle être “complètement détaché”, cela vous aidera. Cela n’aidera pas !

Le salut n’est qu’à travers un avancement plus rapide dans un groupe qui vous influencera de façon à ce qu’aucune possibilité demeure, non seulement celle d’agir, mais même de penser à ce sujet. Il est très important de vous placer dans un cadre comme celui-ci afin que vous n’ayez pas le pouvoir ou la pensée de réaliser ces activités.

Du Congrès de Sotchi, “Deuxième Jour”, Leçon n°6 du 14/07/14

De l’autre côté de l’ego

Dr. Michael LaitmanQuestion : En s’annulant elle-même une personne doit annuler son ego, transformant son essence. Mais une peur terrible apparaît en moi : si l’ego physique disparaît, que restera-t-il ? Est-ce que la spiritualité brouille et obscurcit ainsi ?

Réponse : C’est un très bon et véritable sentiment. Si vous ressentez de cette façon, c’est un signe que ce qui apparaît en vous est l’impression correcte de combien vous êtes un égoïste simple, primitif et petit. Et si l’ego disparaît, alors que restera-t-il ? Pas mon “moi” ou quoi que ce soit ?

Toutes les perspectives spirituelles se trouvent de l’autre côté de l’ego. En le rejetant, vous commencerez à ressentir une nouvelle dimension.

Du Congrès de Sotchi, “Deuxième Jour”, Leçon n°6 du 14/07/14

Page 1 des 7541234550Dernière »