Category Archives: Crise

Un seul Dieu : Unité et Amour

566.02Remarque : Il existe certains films montrant une invasion extraterrestre où toutes les personnes sur Terre s’unissent. Le sentiment de solidarité apparaît.

Mais même maintenant, lorsque le coronavirus domine la Terre entière, nous voyons qu’il n’unit pas les gens mais les divise.

Mon Commentaire : Nous sommes arrivés à un état où rien ne nous aidera à nous unir si ce n’est de réaliser que seule la connexion nous élèvera au-dessus de notre nature, au-dessus de nous-mêmes. Nous devons y parvenir.

Remarque : S’il y avait un Dieu pour chacun, alors tout le monde marcherait sous Lui, croirait en Lui, ce serait bien.

Réponse : Mais ce n’est pas le cas et cela n’arrivera pas. Il n’y a pas de tel Dieu.

Il n’y a qu’un seul Dieu, si nous L’acceptons comme Dieu, et c’est la connexion mutuelle, l’unité et l’amour. Ces qualités peuvent nous rapprocher et nous unir. On peut l’appeler la propriété la plus élevée qui existe dans la nature. C’est ce dont nous avons besoin.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Souhaiter le bien des autres

962.2Question : Il existe une citation populaire attribuée à Bouddha trouvée sur Internet : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes naît de nos pensées. Avec nos pensées, nous créons le monde. »

Mais une personne reste une personne, et elle pense à des absurdités. Comment purifier son esprit de tout cela ?

Réponse : Cela n’est possible que si je souhaite le bien des autres. Je n’essaie pas de faire de moi et des autres des gens bons ou mauvais. J’essaie de penser à la bonté. C’est tout ! Cela demande un entraînement constant.

Question : Les gens deviennent maintenant très sensibles, impatients, et s’en prennent facilement aux autres. Pour cette raison, tout le monde souffre dans les familles et dans la société. Comment gérer les émotions excessives ?

Réponse : Bien sûr, ce serait bien si davantage de psychologues sensés s’exprimaient sur les chaînes publiques. Mais une personne doit néanmoins s’entraîner constamment à penser à tout le monde d’une bonne manière. Et même si elle est réprimandée, critiquée et combattue avec colère, elle doit le pardonner aux gens, et comprendre que notre vie malheureuse les rend comme cela.

Question : Qu’est-ce qu’un psychologue pensant correctement ? Comment est-il censé être ?

Réponse : C’est une personne qui explique comment parvenir au bien. Sans aucune invention, sans aucune théorie, soyez aussi aimable que possible avec tout le monde.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 27/09/2020

Qui est derrière la pandémie ?

115.06Question : Plus tôt cette année, plusieurs sources d’information ont fait état d’un sondage de la Faculté de Journalisme de l’Université de Carleton dans lequel près de la moitié des 2000 Canadiens ont déclaré croire dans les théories du complot sur le coronavirus, allant de l’arme biologique artificielle à la justification de la 5G.

Qui est derrière la pandémie de votre point de vue ?

Réponse : C’est l’égoïsme humain qui ne veut pas s’élever au-dessus de lui-même et être en bonne relation avec les autres. Avec tout le monde ! Juste pour être dans une bonne connexion sans toutes sortes de théories du complot et sans la domination de quelqu’un sur quelqu’un d’autre.

La réticence à bien se comporter entre nous conduit au fait que les virus se réveillent entre nous. Nous ne nous en sortirons pas tant que nous n’aurons pas corrigé notre attitude.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 27/09/2020

Les femmes dans le management

543.02Question : Vous dites souvent que les femmes peuvent mieux administrer que les hommes. Pourquoi ? Sur quoi repose votre déclaration ?

Réponse : Une femme, contrairement à un homme, sait gérer de nombreux emplois. Laissez un homme faire un nettoyage général de l’appartement, il ne s’en sortira pas en un mois. Donnez-le à une femme, tout sera parfaitement fait en une journée. Autrement dit, une femme est adaptée pour résoudre des tâches petites mais variées.

Question : En quoi les femmes dirigeantes diffèrent-elles des hommes dirigeants ?

Réponse : Je ne pense pas du tout qu’elles soient différentes, car il ne s’agit plus d’une femme et d’un homme, mais d’une personne qui vit d’une idée et cela n’a rien à voir avec les différences entre les sexes.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Comment résister au stress ?

032.01Question : Le stress est appelé une maladie du 21ème siècle. Selon certaines recherches, 40% de la population de la Terre a besoin d’aide pour lutter contre le stress, l’anxiété, etc. Comment une personne peut-elle éviter ou supporter le stress, l’anxiété et l’incertitude quant à l’avenir ?

Réponse : Cela se produit généralement lorsqu’une personne comprend qui la contrôle, qui la dirige et dans quelle mesure elle peut se positionner correctement avec la force qui la développe. Alors elle n’aura plus de soucis ni de problèmes. Elle sera complètement à l’intérieur du système qui le contrôle et elle le suivra.

Remarque : Mais lorsqu’une personne attend quelque chose de bien, elle est toujours stressée.

Mon Commentaire : Elle doit comprendre ce que signifie attendre du bien ou du mal, de qui l’attendre, quand et comment. On ne peut le découvrir qu’en étudiant la méthode de contrôle de la nature. Par conséquent, rien n’aidera ici sauf une éducation sérieuse qui est donnée dans nos cours.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 01/09/2020

Tout le monde peut se tromper

254.01Question : Est-il important pour un leader de pouvoir admettre ses erreurs ?

Réponse : Un leader peut difficilement faire des erreurs. Mais s’il juge nécessaire de montrer qu’il a commis une erreur, il doit le faire publiquement et d’une manière qui est considérée comme une vertu.

Question : Donc, ce n’est pas un problème pour un manager de montrer ses erreurs et ses faiblesses, mais c’est plus difficile pour un leader ?

Réponse : Ce n’est pas un problème pour un manager ou un leader parce que nous tous, comme on dit, marchons sous Dieu, et tout le monde peut se tromper.

Question : Un leader doit-il être capable de prendre des risques ?

Réponse : Non. Un leader doit choisir le meilleur chemin et le plus fiable, car c’est ainsi qu’il conduit son troupeau vers le but le plus élevé et il n’a pas le droit de prendre des risques avec lui.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Un leader est donné d’en haut

200.02Remarque : On dit qu’un leader est quelqu’un qui peut ériger un autre leader.

Réponse : Non, je ne suis pas d’accord avec cela. Même les dirigeants bibliques ne s’y sont pas beaucoup engagés et n’étaient pas très bons dans ce domaine.

Question : Un leader ne devrait-il pas se soucier de qui viendra après lui ?

Réponse : Un leader est une personne qui regarde loin devant lui. Il essaie de transmettre ses idées à ses subordonnés, mais s’il est compris et s’il peut se trouver des successeurs, c’est un problème. Après tout, tout est donné d’en haut et, par conséquent, peu de choses dépendent de lui.

Remarque : Du point de vue de la direction, il est très important pour chaque chef de projet ou organisation de pouvoir former des personnes qui peuvent le remplacer à tout moment.

Réponse : Cela ne s’applique pas à un leader. Tout comme il a été nommé d’en haut, celui qui le remplacera l’est aussi.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Au pic des émotions

511.01Question : S’il y a conflit, vaut-il la peine d’éteindre la vague d’émotions en acceptant les revendications et en partant ?

Réponse : Non. Il faut essayer de noter sur un papier toutes les émotions contradictoires de telle sorte qu’en les utilisant plus tard, il sera possible de s’élever de plus en plus haut vers une solution commune au conflit.

Question : Autrement dit, si une personne est au pic de ses émotions, alors il est conseillé que l’autre partie arrête la conversation et continue plus tard ?

Réponse : Ce n’est pas cela qui est important, mais que nous comprenions clairement l’ampleur du désaccord entre eux, qu’il s’agisse d’un seul ou de plusieurs, et alors nous pourrions résoudre ce problème. Et si les gens se crient dessus, rien ne peut être résolu.

Par conséquent, vous devez leur donner un morceau de papier et un crayon pour qu’ils expriment ce qu’ils crient. Laissez-les noter leurs émotions.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 16/07/2020

L’essence des conflits

239Remarque : Selon la Kabbale, deux forces existent dans la nature : la force du don sans réserve et la force de la réception. La force du don sans réserve émane et se développe. La force de la réception différencie, elle est responsable de la diversité. La collision de ces deux forces chez l’homme est l’essence des conflits.

Mon Commentaire : Oui. Mais sans cela, c’est impossible. S’il n’y avait pas de force égoïste en chacun de nous, alors cette seule force altruiste qui agirait sur nous serait très monotone. Elle ne pourrait pas nous développer. Nous nous développons à partir d’opposés.

Par conséquent, d’une part la force de la brisure est nécessaire. Et d’autre part, la force d’unification et d’intégration est nécessaire.

Question : Cela signifie-t-il que le conflit est un état naturel ?

Réponse : La chose la plus importante est ce que nous voulons atteindre à travers les conflits. Si ces conflits sont appropriés, s’ils sont organisés par nous de manière telle que nous nous développons correctement, et apprenons d’eux comment il est possible d’exister d’une meilleure manière en s’élevant au-dessus d’eux, alors nous verrions la force positive en eux, une force positive qui nous brise pour que nous nous élevions encore plus haut au-dessus d’eux.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 16/07/2020

Les jobs post-coronavirus

528.03Question : Quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes, en particulier à l’ère post-coronavirus ? Quels métiers resteront et où concentrer leurs efforts ?

Réponse : Je pense que la chose la plus importante à l’avenir sera ce dont toute la société aura besoin. Ce sera le point central.

Chacun devrait savoir ce dont la société aura besoin pour se garantir le bon emploi, les bonnes compétences et la bonne éducation. Par conséquent, il n’y a rien de plus important que de bien s’éduquer et de devenir une personne capable d’éduquer les autres.

En d’autres termes, le travail social visant à consolider tous les membres de la société, à faire de la société un système intégral et correct est la chose la plus importante. De telles personnes seront toujours nécessaires. Je conseillerais aux jeunes et aux personnes de tout âge d’apprendre précisément cela.

C’est une profession dont chacun a besoin personnellement, pas seulement pour le travail, mais pour sa propre participation et son intégration dans la société, et celle de tous les autres.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 04/06/2020