Les gènes spirituels déterminent tout

Dr. Michael LaitmanQuestion : Cher professeur,

Je tiens à vous remercier d’avoir tenu votre promesse de venir à nous. Lorsque je me suis rendu à cette assemblée, mon cœur s’est rempli d’amour et de chaleur, comme si vous étiez une personne proche de moi.

Réponse : Bien sûr, nous sommes proches puisque nous sommes de la même zone de Reshimot (gènes spirituels). Ils se sont donc révélés ensemble car nous avons organisé une connexion entre nous dans ce monde. Par conséquent, nous nous trouvons tous les uns les autres dans le même temps et le même espace. C’est incroyable !
J’ai un étudiant, quand je l’ai vu la première fois, j’ai été étonné de sa manière de me regarder avec un profond mépris, avec un tel regard de haine. C’était il y a quelques années. Aujourd’hui, je le regarde et il est une personne complètement différente.

Ceci indique que les Reshimot sous l’influence de la Lumière déterminent l’ensemble de notre comportement et tout ce qui nous arrive.

Vous ne pouvez pas imaginer quel genre d’influence auront ces mois d’été de diffusion pour le grand public. Ce n’est pas important la façon dont ils sont menés. Le succès externe n’implique rien ou ne devrait pas causer de déception. Cependant, les efforts que vous investissez, à la fois corporels et spirituels, vont vers les calculs du Massakh (écran). Par conséquent, vous devez apprécier que le Créateur vous ait donné cette opportunité, même s’Il vous fait passer à travers de grandes difficultés dans cette décision. Cependant, dans tous les cas, Il vous a choisi.

Du congrès de Sotchi, Discussion sur les Conclusions de l’Activité à Sotchi du 09/06/14

L’union est la mission d’Israël

Dr. Michael LaitmanD’un cours rediffusé : je me rends compte finalement que, s’il y a la destruction qui n’est pas plus épaisse qu’un cheveu de notre côté dans le groupe, ou même chez le peuple d’Israël, elle peut causer une immense montagne de problèmes parmi les nations du monde. Par exemple, il peut y avoir ceux pour qui ca suffit de se regarder les uns les autres de travers en Israël, alors que pour d’autres, ils commencent à s’entre-tuer et à s’empoisonner avec des gaz pour la même chose. Voilà comment tout cela se développe dans leur substance grossière.

Et il est donc compréhensible qu’à part la connexion et l’nion nous n’avons rien d’autre à faire. C’est parce que c’est comme quelqu’un qui travaille sans relâche pour écoper l’eau qui coule d’un robinet et inonde une pièce au lieu de simplement de fermer ce robinet une fois pour toute afin que les choses se passent bien.

Cette unité qui doit également s’étendre aux nations du monde est la mission de la nation d’Israël, alors tous les peuples cesseront d’affirmer qu’elle est la source de tous les problèmes du monde!

Une personne seule peut-elle s’attendre à réussir ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi est-il si important d’étudier la Kabbale spécifiquement dans un groupe et non pas seul à la maison ?

Réponse : Cette option est possible. Vous pouvez aller sur Internet et recevoir toutes les informations ; l’ensemble des archives est ouvert à vous, rempli de fichiers vidéo, audio et texte. Certes, vous pouvez rester à la maison et étudier la Kabbale par vous-même, mais comment allez-vous la réaliser dans la pratique ?
Si une personne veut devenir un expert, elle doit passer par l’expérience pratique. Imaginez un chef qui apprend à préparer des plats par les livres, mais ne voit jamais un concombre ou une tomate et ainsi de suite. Quel genre de chef cuisinier serait-il ?

Comment pouvez-vous mettre en œuvre la sagesse de la Kabbale de vous-même ? Il n’en résultera rien. Vous devez la réaliser dans un groupe avec des amis parce que grâce à la bonne connexion entre vous, vous commencerez à ressentir ce qui est écrit dans les livres. Certes, vous pouvez étudier à la maison, mais vous ne parviendrez nulle part à partir de là parce que vous ne savez pas ce que vous étudiez.

Il y a des amis qui étudient à la maison et qui ne veulent même pas venir aux conventions pour rencontrer d’autres personnes. Ils pensent qu’il leur suffit juste d’étudier. Que peut-on leur dire ? Ils ne réalisent pas du tout leurs leçons. Ils ne ressentent pas la matière ; ils ne découvrent pas le même monde sur lequel ils sont en train de lire.

Je pourrais en dire beaucoup à ce sujet, mais une personne doit comprendre que la sagesse de la Kabbale se saisit uniquement dans un groupe. Toutes les Kabbalistes écrivent sur ce sujet.

Si une personne vient à nous pour les leçons et ouvre les livres de source kabbalistique, dans chacun d’eux, ils traitent de cela. Mais elle ne les lit pas parce qu’elle est trop paresseuse. Elle ne le veut pas car elle aurait alors à travailler contre son ego : venir à un groupe, participer ensemble à des événements, être impliqué dans la diffusion, et ainsi de suite. Ainsi, les gens comme ceux-ci nous quittent, et en cela leur développement kabbalistique prend fin.

Du Camp d’Été International de Bulgarie, “Deuxième Jour”, Leçon n°4 du 12/07/14

L’arme des mères

The Weapon of MothersQuestion: Il y a une guerre en cours en Israël et de nombreuses mères ont le cœur brisé, en attendant le retour de leurs fils. Une mère est toujours une mère, peu importe le pays, dans lequel elle vit. Et pourtant, qui y a t-il de spécial au sujet des mères juives? Elles sont, après tout, une partie de la nation d’Israël, avec l’idée de l’unité inscrite dans leur cœur. Qu’est ce qui différencie une mère juive des autres?

Réponse: La zone de sa responsabilité.

De nombreux pays envoient leurs soldats à la guerre, tandis que le cœur des mères se brise d’une douleur impitoyable.

Toutefois, une mère juive a une arme qui lui permet de se battre pour son fils-unique. En incitant la société israélienne à atteindre l’unité et la cohésion, ou au moins de la mettre sur cette voie, elle défend ainsi activement ses enfants. plus elle est convaincante, en apportant le message de l’unité de la nation, plus infaillible est la protection qu’elle lui apporte.

Certes, ce doit être une réelle unité, le genre dont la sagesse de la Kabbale parle quand elle explique que l’unité se concrétise par le biais de la Lumière qui ramène vers le bien, ou en d’autres termes, grâce à une force spéciale de la nature. C’est parce que la nature est, en réalité, une force unifiée, et nous devons la réveiller pour transformer notre haine en amour. Il est écrit que l’amour couvrira tous les crimes, ce qui signifie toutes les différences et les conflits entre nous. Par conséquent, plutôt que le Dôme de fer, ce dont nous avons besoin, c’est que le dôme de l’amour se propage au-dessus de nous. Lui et rien d’autre, déviera tous les assauts.

Si seulement les mères israéliennes se rendaient compte que c’est notre véritable arme , je suis certain que cette guerre serait la dernière.

D’un programme de télévision «Une nouvelle vie», n ° 423, “Les Mères des soldats”

Un système de réception et un système d’intention

Dr. Michael LaitmanLes gens qui ont une étincelle, une particule de la nature supérieure, ne se corrigent pas eux-mêmes comme tout le reste des sept milliards de personnes, parce que grâce à cette étincelle, nous pouvons nous connecter à la source de la Lumière, à la source du don sans réserve, à la puissance du don.

Cela signifie que nous incluons deux systèmes en nous : un système de réception et un système d’intention, ce qui veut dire le don. En nous, il y a un désir qui est dirigé vers nous-mêmes. Outre cela, nous avons un point dans le désir, une étincelle qui peut être développée dans un système séparé.

Si nous développons cette étincelle dans le système du don, en d’autres termes, si nous acquérons une intention d’agir pour le bien des autres, alors nos actes seront sans importance. Ils seront toujours sous le contrôle de l’intention pour le don sans réserve.

Il s’ensuit que cette intention pour l’amour du don permettra de déterminer l’ensemble de mes actes et de mon comportement. Ce n’est pas grave si je reçois des autres ou si je donne aux autres physiquement dans ce monde. Mon intention sera toujours déterminée de telle sorte que tous mes actes soient destinés pour le bien des autres, et cela est toujours plus important que mon propre bien.

Une partie de l’âme collective qui fonctionne selon ce programme appartient à la tête du Partsouf spirituel. Grâce à la Lumière, nous pouvons créer des pensées, des actions, des intentions et des objectifs qui sont vraiment pour le bien des autres, et je les utiliserai au-delà des bénéfices personnels. Toute émotion et pensée, force et compréhension, je le mets au service du bien des autres. J’adhère aux autres et fais tout pour leur bien.

De telles modifications ne sont possibles que grâce à la Lumière qui Répare. Pour les sept milliards formant l’Humanité, la Lumière révèle seulement à quel point ils sont connectés les uns aux autres, et ainsi ils cessent de se faire du mal l’un à l’autre et deviennent un seul corps, qui est toujours égoïste. Tous agissent pour leur propre bien comme une seule famille.

Nous devons créer une autre connexion entre nous où notre intention sera entièrement pour le bénéfice des autres, comme il est écrit : “Aime ton prochain comme toi-même.” Ce n’est pas que je ne nuis pas à autrui, en sachant que, par ce biais, je me cause du tort. Je ne cherche pas du tout à savoir si cela va se retourner contre moi en quelque sorte. Au contraire, je pense et j’agis uniquement pour le bénéfice de l’autre personne, sans vérifier comment cela va m’affecter en bien ou en mal. C’est ce qu’on appelle travailler au-dessus mon ego. C’est travailler avec la foi, en d’autres termes, avec le don sans réserve.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 13/07/14, Shamati n°60

Vers le Créateur avec un cœur brisé

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce qu’il y a un moyen de garder l’humeur à travers laquelle nous pouvons attirer la Lumière et chercher la force de correction ?

Nous accélérons le “rembobinage du film” et tâchons de recevoir la Lumière sans effort propre. Notre ego n’est pas prêt à faire des efforts ; à la place, il exige en permanence des résultats.

Réponse : Vous devriez utiliser une approche différente : cela n’a pas d’importance dans quel état vous êtes actuellement. La chose importante est de savoir comment vous attirez la Lumière à chacun de vos états.

Cela nous amène à une autre question : “Est-ce à dire que nous devrions nous concentrer sur les troubles et les affections afin de trouver des remèdes contre eux ?” Chaque état nous est donné par le Créateur. Alors, comment pouvons-nous Le révéler? En reconnaissant le mal, nous blâmons en substance le Créateur, c’est-à-dire, la force qui nous envoie effectivement l’état dans lequel nous sommes actuellement.

La réponse est que j’agis comme un vieil homme courbé qui cherche quelque chose qu’il a perdu. Il est sage et sait exactement ce dont il a besoin, et il profite des inconvénients liés à sa situation actuelle afin de les transformer à son avantage. C’est comme un invité qui va chez un hôte généreux avec un grand appétit et d’énormes désirs car il sait qu’il va plaire à son hôte plus que toute autre chose.

Voilà comment nous devrions utiliser nos lacunes, nos besoins et nos problèmes. Nous disons à l’hôte : “Corrige-nous ! Remplis-nous ! Nos problèmes ont une raison !”

Question : Que dois-je faire si au lieu d’être un vieux sage, je suis juste une petite personne stupide qui continue d’attendre que quelque chose de bien arrive malgré de nombreux problèmes ?

Réponse : Vous avez des amis et un enseignant. Ils vous rappelleront la bonne approche. Au moins une fois par jour, vous devriez entendre que tout ce qui vous arrive est pour le mieux.

Ainsi, ne quittez pas la classe sans une compréhension claire qui vous protège et vous attache en toute sécurité avec la chose la plus significative dans la vie.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 09/07/14, Écrits du Baal HaSoulam

Une image de la réalité pas distordue par l’ego

Dr. Michael LaitmanNous ne voyons pas tout de la réalité qui est en face de nous parce que nous ne voulons pas la voir. Alors, comment pouvons-nous acquérir un tel désir, si nous ne l’avons pas? En face de moi sont maintenant des milliards de personnes, mais je veux seulement comprendre ce que je peux en tirer, si c’est utile ou nuisible, et à part cela, elles ne m’intéressent pas du tout. Si je pouvais m’en servir alors je le ferai. Mais, si je vois qu’ils peuvent me nuire, alors je m’éloigne du danger ou l’élimine. C’est tout ce qui m’intéresse.

Cependant, de cette façon, je ne connais pas les gens. Je ne les vois pas et ne les découvre pas. Autour de moi, c’est tout un univers, mais qui sait ce qu’il y a dedans? Certes, je ne comprends pas et ne fais pas attention à lui.

Cependant, il y a une perception plus juste de la réalité, que la sagesse de la Kabbale enseigne, une science de la perception du monde qui permet de sentir tout de la réalité. Pour cela, je dois changer mes sentiments. Au lieu d’être préoccupé par moi-même (si c’est bon pour moi ou mauvais, nuisible ou utile), je sors de moi-même vers le monde extérieur et commence à m’en préoccuper.

C’est, je cherche comment je peux lui être favorable, du moins, ne pas lui nuire.

Pour cette raison, j’acquiès un sixième sens. En plus de voir, d’entendre, goûter, sentir, toucher, je commence à sentir ce qui se passe en dehors de moi. Donc, je sens ce qui se passe réellement, sans aucune interférence de ma part. J’insère toutes les informations à l’intérieur, les traite, et les ajuste à mes intérêts, comme maintenant, nous regardons tout du point de vue de l’avantage ou préjudice que cela nous procure.

Cependant, si je sors de moi-même, alors je vois le monde extérieur tel qu’il est. Je développe le sens externe indépendant de mes sentiments. Si nous apprenons à développer cet organe de sens, alors nous révélons le monde dans lequel nous vivons déjà aujourd’hui, mais que nous ne voyons pas. De toute la réalité, nous percevons seulement une partie minuscule appelée “ce monde.”

Si nous élargissons seulement nos sens physiques et produisons des télescopes et des microscopes plus développés, cela ne change pas de manière significative l’image. Après toutes ces sensations est le même petit désir égoïste, limité. Au lieu d’un désir de recevoir, je dois acquérir un désir de donner qui agit pour le bien du monde extérieur.

Si j’agis pour le bien de l’autre, alors je suis toujours le désir d’absorption de l’extérieur, de l’ensemble de la nature minérale, végétale, et animale, et les gens, et de toutes les forces spirituelles qui ne me sont encore inconnues: Malakhim (anges), Heikhalot (palais), Chayot HaKodesh (animaux sacrés) et les âmes corrigées des grands kabbalistes. Je prends tout leur désir dans le but de leur donner, et, de cette façon, j’augmente mon Kli en hauteur, largeur, profondeur et intensité; et c’est ainsi que j’englobe toute la création.

De KabTV de “La rencontre des mondes” 20/06/14

Le diagnostic: vous êtes en bonne santé

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand j’ai commencé à étudier la Kabbale j’ai commencé à voir l’égoïsme en moi-même et au sein d’autres personnes. En conséquence, je sens de la négativité envers moi-même et les autres. Est-il normal?

Réponse: C’est tout à fait normal! Au début de vos études de la Kabbale vous vous sentirez de pire en pire. C’est un bon signe. Cela signifie que vous avancez. Je vais vous expliquer pourquoi. Tout d’abord, vous commencez à voir notre monde plus profond: comment tout est lié à l’égoïsme.

Deuxièmement, vous existez encore à une petite échelle égoïste: aux niveaux de la nature minérale végétale, animale, et l’homme. Cependant, vous devez vous élever au-dessus de ce niveau et de votre égoïsme doit se développer à l’échelon suivant de sorte que vous puissiez commencer à le transformer en la propriété du don, en altruisme.

Par conséquent, lorsque vous commencez vos études de la Kabbale, vous vous sentez pire dans votre peau et dans le monde qui vous entoure. Chaque personne passe par cette période. Elle doit avoir lieu.

A titre d’exemple, les étudiants qui étudient la médecine sentent qu’ils ont toutes les maladies qu’ils étudient à la fac. La même chose nous arrive.

En réalité, l’égoïsme ne se développe pas en vous, mais vous commencez à l’étudier et vous devenez engagés. En conséquence, vous le voyez dans les tons lumineux: combien vous êtes égoïste et combien vous n’aimez pas et vous détestez vous-même et les autres. C’est précisément parce que vous étudiez cette maladie appelée “l’égoïsme” . Par conséquent, tout va bien; vous êtes en bonne santé.

Du camp d’été international en Bulgarie 12/07/14, Leçon 4

Sans communication, il n’y a pas de paix

Dr. Michael LaitmanNous sommes habitués à tout percevoir par l’esprit, par la preuve rationnelle et des explications. Même si nous sommes encore dans la dissimulation, mais il y a des fragments entre lesquels il y a quelque chose encore incertain, il est déjà possible de dresser un tableau et de vivre avec lui. Cependant, le grand public n’a pas besoin de telles explications. Sa perception est plus émotionnelle.

Vous avez juste besoin de vous fonder sur notre histoire. Israël est un peuple organisé par Abraham et Moïse comme une communauté particulière de personnes, vivant comme un seul homme avec un seul cœur, selon les lois de l’amour pour son prochain comme envers soi-même. C’est la condition selon laquelle la nation d’Israël existe. Si nous tombons de ce niveau vers la haine gratuite, alors nous allons vers la destruction du peuple et partons en exil.

Maintenant, en fournissant toutes les conditions nécessaires, nous devons encore renforcer notre unité et devenir un seul homme avec un seul cœur. Ensuite, nous serons appelés le peuple d’Israël sur la terre d’Israël.

Tout ce qui se passe autour de nous n’a pas d’importance. Cela arrive uniquement pour nous obliger à remplir cette condition. Tout cela devrait être amené progressivement aux gens par la sensation, à travers le cœur. En substance, nous expliquons selon quelles conditions nous pouvons continuer d’exister.

Tout cela est étrange, illogique et irrationnel. Le peuple d’Israël est un phénomène étrange dans ce monde, et tout le monde le sait. Cependant, cette communauté irrationnelle est plus robuste et plus stable que toutes les autres nations qui aient jamais existé à travers l’histoire.

Tout cela doit être annoncé immédiatement et en toute transparence, sans interruption. Les gens sont prêts pour cela, et chaque jour leurs conditions se détérioreront. La nouvelle tendance est qu’aujourd’hui, le contrôle principal est dans le grand public. L’arme principale est une vue d’ensemble du monde qui exige de chaque pays d’agir selon elle, et pas autrement.

De cette façon, le Créateur nous gouverne à travers des parties de l’humanité. La force des armes ne résout rien maintenant. La guerre va vers un autre niveau : la confrontation des opinions. En fait, il s’agit d’une guerre médiatique. Tout est déterminé par qui règne dans les médias et de quel type ils sont. En conséquence, nous devons comprendre que s’il n’y a pas de communication entre les gens, il n’y a pas de paix !

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 17/07/14, Shamati n°68

Il n’est pas trop tard pour prendre le bon chemin

Dr. Michael LaitmanQuestion : Au cours des dernières années, la situation d’un état d’urgence et d’attaques de roquettes s’est répétée plusieurs fois et l’on parle constamment de la nécessité de se connecter et de s’unir, mais personne ne veut nous écouter. Quel est le problème ici ? Est-ce que les gens ne sont pas encore prêts ou bien nous ne savons pas comment expliquer les choses ?

Réponse : Je ne peux pas blâmer nos ennemis de vouloir nous détruire et je ne peux pas blâmer le peuple d’Israël de ne pas comprendre ce qui se passe et pourquoi cette situation se reproduit encore et encore. Les seuls à blâmer sont les gens qui savent comment effectuer la correction, mais qui sont trop paresseux pour faire leur travail et ne sont pas pressés d’utiliser tous les moyens dont ils disposent pour apporter la méthode de correction à la population, non seulement pour la nation d’Israël mais pour le monde entier aussi.

Puisque nous sommes dans l’ère de la fin de la correction, nous pouvons en parler à tout le monde, y compris nos ennemis. Nous ressentirons qu’ils le comprennent et le reconnaissent. Ils vont découvrir ce qu’est la source de leur antisémitisme, leur haine meurtrière des Juifs, et pourquoi le destin nous maintient dans un conflit permanent qui apporte aussi de grandes souffrances et des guerres pour les Arabes eux-mêmes.

Ils sont également dans une mauvaise position, et bien qu’ils soient fiers de leur pouvoir, ils souffrent réellement. Ainsi, ils devraient comprendre la raison de leur souffrance.

Il est clair que rien n’aidera ici. Nous pouvons détruire tous les terroristes, mais le lendemain, de nouveaux viendront. Nos ennemis ont suffisamment de gens et de missiles pour bombarder chaque centimètre de notre territoire. Il n’y a pas un morceau de terre en Israël qui soit à l’abri des missiles et où les gens pourraient vivre en paix.

Nous et les Arabes sommes bien conscients de cela. Mais cette confrontation se déroule sur une certaine frontière, car le peuple d’Israël est obligé de remplir sa mission et en même temps, on nous donne un peu de temps pour le faire, afin de la remplir dans le bon et droit chemin de la Lumière, dans le chemin de “je hâterai” (Akhishena). Si nous ne le faisons pas, nous nous apprêtons à vivre les moments terribles décrits par les prophètes.

De KabTV, “La Mission du Peuple d’Israël” du 08/07/14

Page 1 des 7481234550Dernière »