Category Archives: Crise

L’effondrement du rôle des élites

202.0Question : Si chaque personne atteint le sens de la vie et devient rationnelle, alors personne ne sera en mesure de contrôler les gens. Les élites du monde permettront-elles que cela se produise ?

Réponse : Cela ne dépend pas d’elles. Nous sommes tous sous l’emprise de la force supérieure. C’est elle qui nous contrôle, pas les élites.

Naturellement, tant que nous sommes dans notre état égoïste, la force supérieure ne se manifeste pas. Elle se cache et nous contrôle par le biais des soi-disant élites. Mais tout cela est temporaire. L’humanité va progressivement mûrir jusqu’à un état où elle sera obligée de se changer, et alors le rôle des élites s’effondrera.

Extrait de « La Kabbale Expresse » sur KabTV, le 19/07/2021

La troisième vague

764.1Tout état ne peut être corrigé que par notre connexion ; c’est le seul moyen. Nous nous trouvons à nouveau à la prochaine vague de la pandémie, qui se manifeste et s’intensifie partout dans le monde. J’ai dit dès le début que la pandémie de coronavirus ne se terminerait pas rapidement. Par conséquent, je pense qu’il ne faut pas négliger lavaccination.

Il est nécessaire de suivre le principe « le médecin a la permission de guérir » malgré tous les défauts que nous connaissons de la médecine ainsi que ses avantages. La médecine ne peut pas être meilleure que les personnes à qui elle est destinée. Les médecins ne sont pas des anges, et tous les défauts qui existent dans la médecine sont exactement ce dont nous avons besoin en tant qu’égoïstes non corrigés.

Si nous étions meilleurs, nous serions guéris par d’autres méthodes, avec l’aide de la lumière. En attendant, nous devons être traités par la même lumière mais revêtue de produits chimiques. Par conséquent, il faut écouter les médecins.

Prenons l’exemple de mon professeur Rabash. Chaque semaine, nous allions voir un médecin : un ophtalmologue, un dermatologue, un ORL. Il suivait méticuleusement leurs instructions. Et il s’agissait de médecins traditionnels, pas de guérisseurs. Il a abordé la question de manière très simple, matérialiste.

Corrigez vos propriétés en propriétés spirituelles, et la médecine actuelle changera également pour le mieux. Mais pour l’instant, nous avons ce que nous méritons, l’un correspond à l’autre. Et cela se produit en toute chose, dans toute situation de vie. En nous corrigeant davantage, notre monde se corrigera. L’air, l’eau et les conditions naturelles s’amélioreront, les volcans et les typhons s’apaiseront. Tout dépend de notre état intérieur.

Et cela doit être abordé d’un point de vue spirituel, et non matériel, sans inventer vos propres méthodes de correction et de guérison.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale 21/6/21, « Avancer en se dépassant ».

Pas seulement une pandémie

511.01Le monde est tombé dans un état si difficile qu’il sera forcé d’évoluer vers la connexion, qu’il le veuille ou non. Nous sommes poussés vers cela d’en haut, et si nous ne voulons pas nous connecter, alors la connexion commencera à être mise en œuvre de toute façon. Nous nous y opposerons et nous subirons de grandes souffrances et de grands problèmes.

Cela ressemble à l’attitude des parents envers leurs enfants. Si les enfants sont gentils et obéissants, les parents les traitent avec gentillesse. Et si les enfants se comportent mal, alors les parents doivent les punir pour les corriger, et les enfants ressentent cela comme un mal.

Nous nous trouvons aujourd’hui dans une situation particulière. Pour la première fois dans l’histoire, la société humaine subit une transformation générale. Le coronavirus est d’une ampleur incomparable, même pas avec la Seconde Guerre mondiale ; elle touche tous les pays du monde. Et à côté de la pandémie, d’autres coups viendront : cataclysmes climatiques et autres événements extrêmes pour nous obliger à nous unir davantage et à résister ensemble aux coups de la nature, c’est-à-dire du Créateur.

Il ne s’agit pas seulement d’une pandémie, mais du début d’une nouvelle ère qui nous équilibrera de plus en plus afin de nous amener au bon état et au sentiment de connexion et d’interdépendance. Nous pouvons déjà voir comment tout a changé au cours de l’année écoulée : les touristes ne voyagent plus à travers le monde. Chacun reste dans son coin.

Pour l’instant, nous espérons encore retrouver notre vie d’avant, mais ce ne sera plus le cas. On n’aura plus besoin d’autant d’avions et de bateaux ; beaucoup de choses vont changer dans le monde. Les problèmes ne disparaîtront pas tant que nous n’aurons pas réparé la connexion entre nous. Si cette union est correcte et qu’elle conduit à l’intégration et à l’unité, et non à l’appât du gain, alors le système fonctionnera. Sinon, non. C’est ainsi que la gouvernance supérieure nous enseignera.

Le Créateur arrêtera toutes nos activités égoïstes jusqu’à ce que nous apprenions progressivement, en utilisant l’exemple d’un système commun à l’échelle mondiale, comment travailler correctement avec notre égoïsme. Il ne nous laissera plus nous comporter mal.

Au cours des cent dernières années, le Créateur nous a permis de construire des systèmes globaux et internationaux sur le plan matériel : Internet, les relations industrielles, le tourisme et les relations internationales. Et maintenant, nous devons apprendre à travailler correctement avec ces systèmes dans l’intérêt de notre prochain et celui du Créateur.

La forme de la connexion correcte est celle où chacun essaie de satisfaire l’autre, comme l’union d’un homme et d’une femme, le plus et le moins. Par conséquent, je dois chercher ce qui manque à l’autre, ce par quoi je peux le satisfaire. Et il recherche les mêmes besoins en moi.

C’est contraire à notre égoïsme, car nous essayons de faire une alliance entre nous pour gagner de l’argent l’un de l’autre. Mais le développement a atteint une telle limite que cette approche ne fonctionne plus. L’union égoïste a cessé faire du profit comme avant.

Par conséquent, ces systèmes s’effondreront et s’arrêteront tant que nous ne comprendrons pas sous quelle forme ils doivent fonctionner. Jusqu’à présent, nous nous sommes développés sous une forme égoïste, mais il est temps maintenant de corriger ce que nous avons fait. Tout cela se produira dans les années à venir.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale 26/6/21

Quand il n’y a pas de soutien de la société

559Question : Comment peut-on éduquer une personne pour qu’elle soit simplement bonne ? À l’école, on essaie de nous inculquer l’éthique et la morale, mais on voit bien que cela ne marche pas.

Réponse : Nos systèmes sociaux et éducatifs ne fonctionnent pas car ils n’ont pas le soutien de la société. À mesure que la société devient plus ouverte, les gens s’éloignent les uns des autres. Prenons l’exemple très concret de la Chine. C’était une société fermée qui vivait selon ses propres lois, différente du monde entier.

Maintenant que la société chinoise s’ouvre, elle commence à s’étendre. Il n’y a pas de connexion. Peu importe les efforts qu’ils font, ils ne peuvent pas rester ensemble longtemps. D’autant plus qu’il s’agit d’un ensemble de personnes tellement diverses, aux multiples facettes.

Vous ne pouvez pas vous associer à un nombre énorme de personnes qui sont si différentes, incompréhensibles et inconcevables pour vos sensations. Lorsqu’il s’agit de millions, c’est impossible.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 25/06/2021

Au nom de la connexion

630.2Question : On dit que toutes les guerres pour la connexion sont menées pour nous par le Créateur, la force supérieure de la nature. Comment cela fonctionne-t-il ?

Réponse : En effet, nous n’avons aucune force. Il n’y a que le désir que cela se produise. Dans la mesure où nous voulons nous élever au-dessus de notre nature égoïste et nous connecter les uns aux autres, nous réveillons la force supérieure de la nature, qui accomplit ces actions et connecte les forces opposées en une force positive. C’est ainsi que cela fonctionne.

Commentaire : Les guerres stimulent le progrès technologique, mais elles ne contribuent pas au développement interne des personnes.

Ma réponse : Elles prolongent le temps de notre avancement. Le progrès ne fait que nous retarder au niveau physique et ne nous permet pas de nous élever au niveau spirituel.

Question : Qu’est-ce que la « guerre sainte » ?

Réponse : La guerre sainte est une guerre au nom du lien, pour faire triompher l’amour entre les hommes.

Question : Un kabbaliste doit-il justifier les guerres mondiales ?

Réponse : On ne peut pas justifier une guerre en soi, mais son but, s’il est nécessaire et vient de la nature, alors oui.

Extrait de l’émission « les états spirituels » de KabTV, 14.05.21.

Créer de bonnes relations

137Question : Si je ne cultive pas une intention altruiste, si je ne m’unis pas en moi-même, est-ce que j’entre en état de guerre ? Avec qui dois-je m’unir : unir mes désirs en moi-même ou m’unir à d’autres personnes ?

Réponse : Vous devez vous unir à toute la nation pour qu’aucune autre impulsion ne surgisse en vous, ni au niveau des Grecs ni au niveau des Romains. Parce que « Grecs » et « Romains » sont deux qualités égoïstes qui apparaissent clairement en une personne.

Question : Pourquoi ne suffit-il pas de combattre et de corriger ses désirs intérieurs ? Pourquoi devrais-je également me connecter à d’autres personnes que je vois autour de moi ?

Réponse : Le but du développement de l’humanité est que chacun se développe individuellement le plus haut possible par rapport aux autres, et en même temps qu’il s’unisse à partir de cette individualité au reste avec amour, dans l’entraide et l’union

Question : Si je suis engagé dans ma propre correction, ne me suffit-il pas de m’asseoir et de corriger mes désirs ?

Réponse : Corriger comment ? En quoi consistera votre correction ? En vous unissant aux autres au-dessus de votre propre égoïsme, qui vous éloigne d’eux.

Question : Alors si je ne le fais pas ou ne le fais pas assez, alors un autre mécanisme s’active et les désirs extérieurs des « Grecs » et des « Romains » se manifestent et déclenchent la guerre ?

Réponse : Oui, pour vous aider à surmonter votre paresse et à rejoindre le combat.

Question : Comment fonctionne ce mécanisme lorsqu’une force extérieure s’active soudainement et qu’une guerre extérieure commence ?

Réponse : Très simplement. Imaginez un climatiseur ou une cuisinière électrique où vous réglez un certain niveau de température et le thermostat s’allume automatiquement. Dans notre cas, cet automate s’appelle la « force centrale de la nature », qui nous développe, et à chaque instant nous devons atteindre certains contacts les uns avec les autres.

L’humanité se développe aux niveaux minéral, végétal et animal de telle manière qu’elle créee des contacts mutuels entre elles : industriel, commercial, etc. C’est le développement matériel de notre civilisation.

Mais pour le développement d’une connexion sensorielle, interne, dans l’amitié jusqu’à l’amour, comme il est dit : « aime ton prochain comme toi-même », ici il faut déjà une claire participation des personnes elles-mêmes en s’entraidant, afin qu’elles puissent vraiment s’élever du niveau de la haine mutuelle au niveau de l’amour. C’est très difficile.

Ensuite, un mécanisme supplémentaire de la nature est activé ici qui montrera aux gens à quel point ils s’immergent dans la souffrance s’ils ne s’occupent pas de créer de bonnes connexions.

Extrait des « États spirituels » de KabTV 14/5/21

Les guerres sont la conséquence d’une confrontation interne

944Question : Quand j’interprète toutes les guerres comme mes désirs intérieurs et que je les tue ou que je les fais prisonniers, cela signifie-t-il que je n’utilise pas ces désirs ?

Réponse : Pas seulement cela. Cela signifie changer, effectuer une restriction sur vos désirs.

Question : La Torah dit : « Ils sont venus et ont tué les sept nations. » De plus, ils ont tué tous les hommes ».

Vous dites que les nations du monde sont les intentions égoïstes d’une personne et que les femmes sont des désirs, c’est-à-dire que tuer tous les hommes signifie tuer une intention égoïste en soi, et ensuite seulement utiliser des femmes (des désirs) ?

Réponse : « Les femmes » symbolisent des désirs sans intention. Par conséquent, de nouvelles intentions peuvent leur être attachées, des intentions altruistes, puis elles peuvent être utilisées.

Question : Mais encore, il y a une correspondance claire que la racine spirituelle devrait se manifester dans notre monde, par conséquent, il y a eu une crise, des gens ont été tués, et c’est en quelque sorte difficile à percevoir. Comment la Torah, qui parle d’amour, peut-elle donner de telles instructions ?

Réponse : La Torah parle de l’amour comme de l’état de connexion le plus élevé entre les gens, qui se réalise précisément sur la coïncidence des intentions. Et si ces intentions sont opposées, alors il ne s’agit pas de rapprochement, de connexion et d’amour, mais de haine et de guerre.

Question : Alors que faut-il faire dans le monde extérieur ?

Réponse : C’est ce qui se passe dans le monde extérieur. La conséquence de la dichotomie interne, la séparation des uns des autres, l’opposition dans notre monde, conduit aux guerres et à l’extermination.

Commentaire : Il s’avère que le peuple d’Israël n’a pu corriger aucun désir en lui-même et a donc détruit sept nations dans le monde extérieur.

Il est clair que lorsque vous êtes attaqués, vous devez être le premier à tuer celui qui vient vous détruire. Mais il n’est pas clair comment vous pouvez prendre, capturer ou tuer dans notre monde.

Ma réponse : C’est une conséquence des racines spirituelles qui se manifestent dans notre monde. La Torah ne parle que de racines spirituelles. Et ce qui se passe dans le monde matériel vient justement d’une telle confrontation.

Vous ne pouvez pas utiliser certaines valeurs, évaluations et critères actuels, passés ou futurs pour dire si c’est juste ou non. À un moment donné, tout le monde a agi comme ça et il n’y avait rien de spécial ni de honteux à cela. Au contraire, les gens étaient fiers.

Commentaire : C’est-à-dire qu’il est préférable de tout prendre au niveau spirituel et de l’utiliser en relation avec les désirs d’une personne. Et le fait que cela se soit produit dans l’histoire, est donc accepté. Il est clair qu’il n’y avait pas de libéralisme, de démocratie ni de droits de l’homme nulle part.

Ma réponse : C’est toute la philosophie de notre temps. Je comprends que c’est une entrave pour beaucoup de libéraux et de gens modernes. Mais ils ne comprennent pas ce que la modernité signifie, et que dans le passé tout était complètement différent.

Il y avait d’autres personnes, des points de vue différents, tout était traité différemment. Si aujourd’hui nous voyions une personne non pas du 17e ou du 18e, mais du 19e siècle, nous serions étonnés de ses actions, de son comportement. Cela nous semblerait très étrange, et nous ne serions pas capables de la comprendre.

Extrait des « États spirituels » de KabTV 14/5/21

La dépression : le résultat d’une demande intérieure

546.02Nous savons tous que l’éducation est un gros problème. Je vois comment les enfants sont élevés dans les écoles. Par conséquent, la dépression des enfants ne disparaîtra pas ! Nous devons simplement répondre à la demande des enfants.

La dépression est une conséquence de leur demande intérieure. En outre, il s’agit d’un énorme problème social car elle se manifeste chez plus d’un enfant. Nous l’observons chez absolument tous les enfants des différents pays du monde.

Les animaux dépriment eux aussi, en particulier les animaux de compagnie. Je suis sûr que les animaux sauvages et les plantes en souffrent.

A savoir, la dépression est une sensation d’absence de force de vie, qui commence à se faire sentir dans notre monde. Cela dépend de la personne parce qu’elle doit s’élever à un autre niveau pour qu’à travers elle la force supérieure spirituelle, la force de vie, passe dans notre monde. Et ainsi, le problème de l’environnement, de notre santé, des relations sociales, de toute chose, disparaîtra.

Nous manquons de vitalité. Nous voyons que tout s’épuise, vieillit, disparaît, et perd sa valeur, son sens.

Nous faisons de notre mieux pour nous inspirer de toutes sortes de modes, d’aspirations, pour nous divertir mutuellement avec l’aide de la technologie. Mais si vous regardez la vérité en face, nous avons besoin d’un niveau d’existence complètement différent, d’un autre niveau, d’une compréhension de ce à quoi nous servons et où nous allons. C’est le défi auquel toute l’humanité est confrontée, surtout maintenant.

Et les enfants dans ce cas devraient jouer un rôle utile et très important. Après tout, nous ne nous débarrasserons pas d’eux, c’est notre problème et c’est notre douleur. Nous pouvons nous débrouiller d’une manière ou d’une autre, et lorsqu’un enfant se sent mal, on ne peut rien y faire.

De ce fait, lorsque je regarde mes enfants et surtout mes petits-enfants, je commence à ressentir ces demandes. Elles existent littéralement chez le bébé. Cela montre que même à un si jeune âge, il lui manque intérieurement quelque chose dans sa vie. C’est difficile à expliquer. Je le vois simplement avec ma vision intérieure, depuis la profondeur de la nature que j’ai découverte pour moi-même, mais cela existe. On n’y échappe pas.

Extrait de « Gros Plan » sur KabTV

La croissance, pas la destruction

552.03Question : Nous constatons que chaque génération qui arrive dans ce monde est plus égoïste et plus grossière que la précédente. Elle renie les valeurs de la génération précédente. Pourquoi ?

Réponse : Elle ne les renie pas. Elle a simplement besoin de nouvelles valeurs.

Il nous semble que la génération suivante devrait rompre avec la précédente. Pourtant, elle ne s’occupe pas de la destruction de l’ancienne, elle s’occupe simplement d’elle-même et en construit une nouvelle. Alors que les révolutionnaires ici et là voulaient détruire tout ce qui était ancien, c’est cela qui était mauvais.

Cependant, si cela ne se produit pas par le biais d’une révolution, mais comme un développement en soi, alors cela implique une croissance, et non une destruction.

Extrait de « Gros Plan » sur KabTV

Découvrez ce qui nous arrive

746.01Toute la nature – inanimée, végétale et animale – se développe selon ses propres lois. Nous, les humains, faisons également partie de la nature animale. Mais il y a une autre partie en nous, qui est appelée «humaine».

Il est intéressant de noter que l’égoïsme sans cesse croissant en nous est la composante humaine qui nous pousse vers le développement. Mais nous en abusons.

Autrement dit, notre corps est un animal et notre composante spirituelle, l’humain en nous (dans cet animal, il y a quelque chose d’autre appelé homme), ne se développe pas selon les lois naturelles. Elle nous est donnée pour que nous la développions nous-mêmes correctement, mais nous ne pouvons pas la gérer.

Tout d’abord, nous devons parvenir à la reconnaissance du mal, que par le développement égoïste naturel, nous ne pouvons pas avoir une vie juste, un état bon. Lorsque nous serons au seuil de la disparition, de l’extermination, de la destruction, alors l’humanité reprendra ses esprits. Ceci est écrit dans la Kabbale, et cela devrait être décidé dans les années à venir.

Question: Et si les gens n’écoutent pas?

Réponse: Ils écouteront, ils vous feront souffrir. Après tout, notre nature est le désir de profiter. Par conséquent, si nous éprouvons de la souffrance, nous sommes prêts à tout faire pour nous en débarrasser. Et maintenant, nous commençons à souffrir, et nous finirons par nous unir dans des sensations si énormes et insupportables que nous serons prêts à tout changer.

Question: Mais quelle issue a une personne aujourd’hui?

Réponse: Découvrez ce qui nous arrive. Ceci est expliqué par la sagesse de la Kabbale. Elle raconte l’histoire de notre développement, en commençant par les forces supérieures de la nature, comment le réseau de forces dans l’univers a été créé, puis progressivement l’univers et tout ce qu’il contient s’est formé, et où cela devrait nous conduire.

La sagesse de la Kabbale n’a rien à voir avec la religion. Toutes les religions n’ont que 2 000 ans. Et la Kabbale vient de l’ancienne Babylone. Les premiers livres kabbalistiques datent de cette période.

Aujourd’hui, la Kabbale devient si populaire et est demandée parce qu’en l’étudiant, nous commençons à comprendre les origines de notre nature, de notre vie et de notre développement.

Tiré du «Gros plan» de KabTV le 8/11/09