Category Archives: Crise

La connexion au-dessus de toutes les différences

Connection Above All The DifferencesQuestion: Lorsque nous participons à des discussions lors des tables rondes, comment pouvons-nous expliquer que cela vaut la peine d’atteindre la connexion au-dessus de toutes les différences? 

Réponse: Les gens aiment argumenter, mais au lieu d’argumenter je veux leur expliquer que la connexion est au-dessus de tout. Mettons de côté nos disputes et ne nous y enfonçons pas mais élevons nous au-dessus. En fait, si nous nous connectons, nous tirons la lumière supérieure qui règle tout. Mais comment puis-je expliquer ceci à quelqu’un qui ne sait même pas que tout ceci existe?

L’explication est très simple. Il existe une abondance absolue dans le monde. Il n’y a pas de problème sauf un seul, qui est que les gens ne sont pas connectés et ne peuvent pas avancer. Ils ne peuvent pas diviser cette richesse et abondance entre eux comme ils le doivent, et ainsi il existe une telle friction entre les gens et tout le monde souffre.

Nous souffrons tous uniquement à cause de l’ego humain. Mais dès l’instant où nous nous connectons, nous découvrons comment tout régler pour que chacun reçoive ce qu’il mérite et à égalité avec les autres. De ce fait, la connexion est la solution à tous nos problèmes.

Si, d’une part, nous recevons toute l’abondance de la nature et d’autre part, le monde se trouve dans une si mauvaise situation, ce n’est que parce que les gens ne peuvent pas l’arranger. S’ils se connectent, ils atteindront la véritable prospérité.

De l’atelier à Toronto du 20/6/12

La crise entraine la réduction des dépenses dans l’éducation

Dr. Michael LaitmanAux infos (de Euronews): « L‘éducation est touchée de plein fouet par la crise économique. On le voit partout dans le monde à travers la réduction des dépenses publiques qui n‘épargnent pas les écoles, lycées et universités.

Inquiets, les étudiants manifestent dans les rues et les gouvernements tentent, coûte que coûte, de préserver ce droit fondamental qu’est l’accès à l‘éducation. »

Mon commentaire: Le système éducatif est improductif parce qu’o;n’est pas connecté au systmèe de l’éducation, et sans lui la crise est ressentie plus profondément dans toutes les couches de la société. Le temps viendra où même les affaires ne fonctinneront plus sans unir tous les employés en une équipe, dans la responsabilité mutuelle. 

Présenter la méthode de l’union dans tous les mouvements d’occupation devient plus é vident chaque jour. Il arrivera un moment où la condition nécessaire pour réussir dans toutes les actions, aussi bien individuelles que collectives, sera l’unité, et l’unité précèdera les actions. Ainsi l’autorité supérieure forcera l’humanité à apprendre l’intention avant d’agir et nous conduira tous à Elle.

Qu’adviendra t-il du Japon?

Dr. Michael LaitmanOpinion (Takeshi Fujimaki, ancien conseiller de l’investisseur milliardaire George Soros): “‘Il est possible que le Japon fasse faillite avant l’Europe, ce qui pourrait avoir lieu dans les cinq ans à venir » a dit hier [14 juin] dans une interview. Les japonais devraient posséder des produits en monnaies étrangères, tels que ceux cités dans le dollar, le franc suisse, la livre sterling, les dollars canadiens et australiens, a dit Fujimaki.

Si le gouvernement japonais cesse ses paiements, le yen pourrait baisser de 400-500 par dollar et les champs des bons de référence sur dix ans pourraient brusquement augmenter de 80%, d’après Fujimaki…

« Les emprunts publics japonais, les plus grands au monde, balloneraient de 245.6% de ses revenus annuels économiques en 2014, une augmentation de 67.3% de puis 1984 d’après une estimation du FMI…

« La crise japonaise n’a pas d’issue » a dit Fujimaki, la seule option envisageable pour le Japon est soit de faire failite soit d’imprimer de l’argent et provoquer une hyper inflation. »

Mon commentaire: Il y a une sortie pour la crise de chaque pays et pour le monde entier si nous en comprenons sa cause — l’égoïsme des dirigeants — si nous commençons à changer la communauté mondiale d’antagoniste à fraternelle, et à commençons à faire passer l’économie de la surconsommation à une consommation raisonnable, par une réduction réaliste des infrastructures. Sinon, la crise nous y coduira pas la destruction de toute l’infrastructure.

L’Italie est au bord du précipice

Dr. Michael LaitmanOpinion (Mario Monti, Premier ministre de l’Italie): “‘Nous nous sommes éloignés par le passé du précipice, avec la contribution des forces politiques et des sacrifices du peuple italien mais le trou grandit et peut nous engloutir. Nous sommes à nouveau en crise. » 

Mon Commentaire: Au bord du précipice vous pouvez tomber mais vous pouvez aussi vous envoler.

Les diffucultés dans la perception de la réalité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Devons-nous inclure le sujet de la perception de la réalité dans le cours d’introduction de l’éducation intégrale?

Réponse:  Je n’enseignerai pas ce sujet lors du premier cours parce que c’est un sujet très complexe. Il doit être enseigné avec beaucoup de précaution pour qu’il ne paraisse pas comme du mysticisme, new age ou comme toutes les autres philosophies, ou grandes idées.

Le matériel dans l’enseignement de la perception de la réalité doit se baser sur des recherches scientifiques sérieuses, qui montrent qu’avant tout c’est une science, une science physique, qui découle de l’étude de ce monde et non de sources anciennes ou de conclusions toutes faites. Cela signifie que nous ne parlons pas de quelque chose qui nous semble due, mais qui est basé sur des données scientifiques. Ensuite nous pouvons assembler une certaine image de notre perception du monde, de nos sentiments, nos impressions, le processus de cette information interne, comment nous communiquons avec le monde, que le méchanisme appelle « Je suis un Homme » et ce que je vois.

Je répète, toute le monde ne peut pas percevoir ceci correctement. J’ai peur que ce sujet devienne un obstacle et qu’il évoque un rejet ou conduise à une impasse parce qu’une personne se détachera d’elle même et ensuite ne percevra pas ou ne vous comprendra plus, parce que vous ne parlez plus au même niveau avec lequel vous avez donné les explications du problème dans la vie qui ont été présentées correctement. Dans ce cas, il est impossible d’apporter une explication conforme au niveau de perception d’une personne ordinaire.

Cette question devrait faire partie de l’apprentissage des professeurs, et non dans le sens dans lequel ils enseigneraient le matériel mais uniquement pour leur développement général.

D’une discussion sur l’éducation intégrale du 22/5/12

Une famille harmonieuse dans une société égoïste

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment est-il possible dans une société égoïste de transformer un système de relations économiques domestiques d’une famille en un système intégral de relations? Comment faut-il voir cette situation?

Réponse : Si la société reste individualiste, alors les individus changeront sous l’influence de l’éducation intégrale et le système de formation ; ils percevront le monde d’une nouvelle manière. Alors, comment cette personne change son petit monde ?

Je pense que les membres d’une famille commenceront à se rapporter à tout ce qu’ils font, à interagir entre eux et à utiliser l’information pour leur petite maison mutuelle, du point de vue d’une consommation économique correcte. Cela signifie qu’ils auront tout ce qu’il faut pour la vie. Et tout le reste, le sentiment de plénitude, d’harmonie, de bonheur, de richesse, tout ce qu’une personne veut, lui sera spécifiquement donné par le sentiment de la relation harmonieuse, qu’elle a avec le monde.

Bien sûr, en même temps, l’influence d’un monde égoïste et sans harmonie ne quittera pas les individus, mais ils seront en fait, dans tous les cas, intérieurement emplis de bonheur et d’harmonie, qu’ils ne cessent de réaliser pour eux-mêmes.

L’économie domestique changera. Par nécessité, les gens se satisferont d’aliments simples, de vêtements simples, de mobilier solide, etc. La recherche du plaisir a dépassé les limites des intérêts corporels, par conséquent, ces besoins ne se trouveront pas au niveau de la restriction, mais à un niveau naturel, nécessaire et adéquat pour l’existence.

La même chose se passe au niveau de revenu. Quand une personne comprend qu’elle n’a pas d’exigences particulières, quand elle regarde le monde de cette manière, alors bien sûr, celui-ci sera simple, facile et libre.

En outre, le besoin de communication qu’ont les personnes sera naturellement au niveau de l’environnement qui leur ressemble, en fonction de leur structure, en fonction de l’intégralité. Ces sociétés et groupes  se développeront ainsi.

 

D’un «Discours sur l’éducation intégrale » 21/05/12

Sur la crête des mouvements de protestation

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que devons-nous faire pour que notre voix calme, une goutte dans l’océan, puisse être entendue aussi fort que possible afin que les gouttes deviennent des fleuves et que les gens finissent par nous entendre?

Réponse: Je pense que nous devons être sur la crête des mouvements de protestation, parce que le gouvernement les étudie et a peur d’eux. Si nous prenons notre place dans ce mouvement de protestation et que nous nous élevions au dessus de tous en leur montrant et les convaincant que la solution n’est pas de détruire, voler, casser des vitrines et mettre le feu aux magasins, alors tout d’abord  le gouvernement va nous voir comme un facteur positif et en deuxième lieu des psychologues, des sociologues, politologues, et d’autres vont étudier ce phénomène. Nous devons entrer dans ces mouvements de protestation et agir en parallèle, en montrant à tout le monde notre idéologie, notre méthode.

J’espère que grâce à la puissance des grands mouvements de protestation et de leurs millions de personnes, nous seront connus.

Bien sûr, les mouvements de protestation eux-mêmes ne veulent pas utiliser les méthodes douces que nous offrons, mais d’autre part, ils n’ont pas de méthode à eux-  dévaliser les banques comme les bolcheviks ou les Français pendant les révolutions?

Alors, comment pouvons-nous agir? Si ce sont des pays démocratiques, nous devrions utiliser les systèmes parlementaires et leur demander de voter pour un membre ou un autre, car les manifestations dans la rue n’ont jamais vraiment abouti à rien.

En fait il y a ici une image totalement différente. Si à toute époque les mouvements de protestation étaient une sorte de catalyseur des processus sociaux, économiques et sociopolitique, aujourd’hui, ils ne peuvent rien faire parce que nous avons atteint un état qui n’a pas de place pour être catalysé.

Le gouvernement ne peut rien faire. Vous ne pouvez pas le pousser à prendre des décisions. Il peut couper la tarte politique un peu différemment pour vous jeter une petite aumône, pour acheter les dirigeants des mouvements de protestation, ou quelque autre action comme ça ; il ya de nombreuses méthodes qu’ils peuvent utiliser ici.

La chose principale est que ni le gouvernement ni les mouvements de protestation ne peuvent offrir quelque chose de réel, même si ce n’est pas encore mûr pour que les mouvements nous conduisent rapidement à un point où quelque chose de nouveau va naître. Ici, rien ne peut naître. Alors qu’ils comprennent que, sauf pour crier: «Donnez-moi! » Il n’y a rien qu’ils puissent faire et le gouvernement n’a rien à prendre ni à donner.

Nous avons atteint un état dans lequel tous les pays sont profondément endettés. Où vont-ils prendre l’argent ? Il n’y a pas suffisamment de fonds pour donner à tout le monde. Que signifie partager ? Cela signifie réduire les dépenses sur d’autres besoins. Supposons que les fonctionnaires volent, d’accord, alors ils vous donnent ce qu’ils volent. Même si vous les mettez en prison, si vous prenez ce qu’ils ont volé, et supposons qu’à partir de maintenant, personne ne vole, cela ne va rien changer. Je ne parle pas de la corruption dans certains pays, mais au sujet des pays démocratiques normaux. Peu importe comment vous calculez le budget, rien ne vous aidera, parce que nous sommes dans un tel état que les gens sont licenciés de leurs emplois, car ils ne sont pas nécessaires. On n’a pas besoin d’eux !

Ce n’est pas seulement une autre crise qui peut être surmontée, comme dans le passé, en introduisant une nouvelle technologie ou par la guerre. Nous comprenons qu’aujourd’hui ce n’est pas la solution au problème. Par conséquent, nous ne prenons pas le rôle de préconiser des réductions, mais le rôle des enseignants, qui enseignent la source de la solution que personne n’a.

Cela signifie que nous devrions montrer à la population générale qu’ils n’ont pas de solution. Nous voyons ce qui se passe avec les mouvements de protestation: leurs tentatives d’apporter des modifications en apparence positives conduisent à des résultats opposés, après un certain temps. Qui plus est, cela arrive à chaque fois. Donc, il vaut mieux ne rien faire. Lorsque l’Etat essaie d’aider et commence à chercher des réserves et à donner plus aux gens, finalement cela conduit à des prix plus élevés et à un déséquilibre encore plus grand.

Personne n’a de solution, et nous ne devons tout le temps, constamment, constamment, et obstinément qu’offrir notre méthode jusqu’à ce qu’elle soit entendue-la méthode selon laquelle une personne va changer par elle -même et devenir une partie intégrante de la société intégrale. Ensuite, nous serons en mesure d’équilibrer : nous-mêmes, la société, et la nature, pour atteindre l’harmonie générale.

D’une  «Discussion sur l’éducation intégrale », 21/05/12.

L’homme est-il un être rationnel?

Dr. Michael LaitmanQuestion: après tout l’homme est-il un être rationnel ?

Réponse: C’est une grande question. A notre époque, la conscience de l’humanité est destinée à l’autodestruction. Aujourd’hui  à aucun égard nous ne sommes rationnels.

Nous appelons cela une «  crise », mais je dirais que c’est quelque chose d’autre. Ce sont des étapes séquentielles vers l’autodestruction, tout comme un lapin qui se déplace directement dans les mâchoires d’un serpent comme si il était hypnotisé, sans rien qu’il puisse faire. L’hypnose le tire vers l’avant, et il doit y venir. Je ne considère pas que cela soit une approche rationnelle de la vie.

Aujourd’hui, nous sommes tout simplement des esclaves de notre  égoïsme. Il a atteint son maximum, et il règne sur nous sans aucune subtilité ou d’autres calculs et nous conduit vers l’autodestruction si nous atteignons finalement la réalisation du mal.

Je ne peux pas dire si cela sera atteint grâce à d’énormes souffrances. Cela dépend des gens, de  la diffusion de la méthode de la formation intégrale et de l’éducation.

Mais notre développement actuel n’est pas rationnel. Nous ne voyons rien de rationnel dans notre consommation, la communication, les arts, les sciences, ni dans leur utilisation.

Nous voyons que l’argent gouverne tout.  Les médias de masse sont au-dessus de la politique, du gouvernement, du système judiciaire, récompense et punit: tous sont gouvernés par l’argent. Et ce n’est absolument pas rationnel! Il s’agit d’une catégorie purement égoïste, qui n’existe pas dans la nature!

Nous pourrions le comprendre si cela était fait pour le pouvoir, la connaissance, et la gloire. Si la richesse était synonyme de pouvoir, de gloire, et de connaissance, alors ce serait une autre histoire, mais c’est tout simplement la richesse pour la richesse. C’est au-delà des limites des valeurs corporelles et des catégories. Cela devient quelque chose de virtuel.

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale »

Le monde doit savoir la vérité

Dr. Michael LaitmanQuestion : Il y a deux forces : l’une conduit à l’unité et à la bonté, et l’autre à la destruction et à la mort. À l’heure actuelle, l’humanité va irréversiblement en direction d’un point de bifurcation, où nous devons nous arrêter, parce que nous ne pouvons plus continuer ainsi. Si les choses se passaient de façon naturelle, serait-ce catastrophique ?

Réponse : Oui, ce serait une catastrophe naturelle et sociale, c’est-à-dire des guerres. Si nous continuons obstinément à aller à l’encontre de la nature, alors d’une part, il y aurait une variété de catastrophes naturelles comme des tremblements de terre, des ouragans, etc, et d’autre part, cela déclencherait en nous une telle tension et une telle pression interne que la guerre nucléaire mondiale éclaterait. C’est le cours naturel des événements sans l’éveil de notre conscience.

Mais si nous révélons ce point à l’avance au moyen des médias, avec toutes sortes de possibilités, alors nous pourrons avancer. Cela devrait se faire, non pas quand cela est déjà inévitable et que nous entrons dans un état de conflit majeur, mais alors que nous anticipons le tout, et que nous le sentons à l’avance, comme si ce point existait déjà, et alors nous pourrons commencer à changer nous-mêmes et la société.

Ceci ne peut être réalisé qu’en diffusant la vérité sur notre état et notre direction : vers quoi nous nous dirigeons, quelle force nous fait avancer, et sur le caractère inévitable d’arriver à cet état précis. Actuellement, les gens en parlent déjà, mais très peu.

Et surtout, il y a une méthode de correction qui nous permet de changer ce qui existe aujourd’hui. Soit dit en passant, la méthode elle-même est indolore, sans drame. Une personne n’aura pas besoin de se détruire.

Une personne arrive vers un groupe et s’y engage sous l’influence d’un environnement doux, gentil et respectueux, elle y assiste comme si c’était un simple atelier psychologique dans une université. Et après quelques séances, elle commence à sentir la façon, dont elle-même et sa perception du monde changent.

Donc, rien de dramatique n’arrive à cette personne. Elle commence simplement, facilement et confortablement à acquérir un nouveau système de connaissance et une nouvelle perception du monde.

D’un «Discours sur l’éducation intégrale » 13/06/12

La peur du futur nous aide

Dr. Michael LaitmanQuestion : y-a-t-il un moyen d’éviter d’atteindre le point de bifurcation catastrophique et de se tourner à temps vers un bon chemin ? 

Réponse : La personne intelligente est celle qui peut prévoir un résultat futur, et parce qu’elle est capable de le voir si clairement, elle peut alors changer le présent. Par exemple, une personne veut faire une chose qui lui apportera un plaisir instantané, mais, voyant que cette action se traduira par une souffrance future, la personne annulera l’envie de ce plaisir, elle deviendra prudente, et aura la force de surmonter son envie.

Par exemple, si un toxicomane voyait l’avenir dans lequel la drogue l’entraînait, il se convaincrait d’y renoncer.

C’est pourquoi nous devons montrer aux gens l’image d’un terrible avenir, même si faire peur aux gens n’est pas ce que nous voulons. Il est très difficile de présenter de telles informations, mais puisque les gens ferment les yeux à ce qui se passe, il est nécessaire de trouver des moyens appropriés pour informer les gens sur les menaces. Ainsi, il y a maintenant de plus en plus de films à ce sujet.

J’espère que la raison prévaudra. Je vois que cela se passe réellement dans notre prise de conscience de la nature du mal, bien que je souhaite voir cela se produire plus rapidement. Mais seule une vision d’un avenir menaçant et la peur peut aider une personne, rien d’autre ne pourra l’arrêter.

D’un «Discours sur l’éducation intégrale » 13/06/12