Category Archives: Diffusion de la Kabbale

Le seul point de liberté

Dr. Michael LaitmanLe Créateur a créé le désir de jouir et l’a préparé pour l’adhésion à Lui, ce qui signifie l’état final que cette volonté doit atteindre, vouloir devenir semblable à la Lumière. A l’intérieur, il reste le même désir de jouir, mais à l’extérieur, il prend la forme de la Lumière, la propriété du don.
Pour que le désir de plaisir veuille  devenir comme le Créateur, c’est-à- dire souhaiter l’adhésion, il doit avoir les propriétés de la lumière, en plus de sa propriété de réception. Et il doit aussi explorer sa propriété, pour comprendre, ressentir et prendre conscience de son attachement à elle et voiloir se débarrasser de lui,  le comprendre sous la forme directe et inverse. En outre, il a également besoin de comprendre et de sentir le désir du don et de les comparer les uns  les autres.
Il s’avère que le Créateur a créé ce désir d’être polyvalent et de combiner de nombreuses nuances entre ces deux propriétés: le désir de plaisir et le désir de donner. Sur la base de l’inclusion d’une propriété à une autre, il commence à comprendre toutes les propritétés, et après tout l’examen, il obtient l’esprit, la tête, qui est l’intention, la capacité de faire des actions conscientes.
Mais avec toute cette complexité du désir de jouir, composé d’une armure intelligente des propriétés de réception et le don de l’esprit et du cœur, c’est dans l’intention et l’action, dans la pensée et de sentiment, au fond, il n’y a qu’un point important,  le point du libre arbitre. Et le reste est géré par ce point.
Si la créature atteint ce stade, elle est alors appelée »Yashar-El » (droit au Créateur), Israël. Et tout ce que l’être créé à l’intérieur de sa compréhension, réalisation, intégration mutuelle des désirs, intentions et pensées, à l’exception de ce point, n’appartient pas à Israël, mais appartient à sa conséquence, ce point de libre choix, et tout le reste en découle.
Le Créateur est la propriété du don et traite bien les pécheurs et les justes. Aucun changement ne se produit jamais en lui. Le désir de plaisir, sauf ce seul point Israël, est complètement dans la puissance de sa nature. Il peut changer, mais uniquement en raison de la seule libre modification qui est possible dans ce système, qui est appelé le point d’Israël.
Par conséquent, nous devons comprendre que la force supérieure et le désir de jouir  sont au repos absolu. Le seul élément de création qui peut changer et décider quelque chose, c’est Israël. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de regarder ceux qui n’ont pas de point dans le cœur, car ils n’ont pas de libre choix. Bien qu’ils ressemblent auxgens, ils ne sont pas ces gens, les fils d’Adam, qui sont similaires (Domé) au Créateur, comme le point dans le cœur.
Donc, peu importe ce qui se passe dans ce monde, quelle que soit la façon dont ils attaquent et se moquent de nous ou s’ils sont pour ou contre nous, tout cela est la manifestation de la volonté de plaisir par rapport à nous. Il nous montre la nécessité de réaliser notre libre choix afin de l’amener à l’adhésion au Créateur. C’est notre travail.
De la préparation au cours quotidien de Kabbale 15/08/13

Ecoutez le cri des pierres

Dr. Michael LaitmanIl y a des gens qui ont l’aspiration à révéler le Créateur, l’étincelle dans le cœur. Dans la mesure où ils travaillent pour relier ces étincelles entre elles avec l’aide de la Lumière qui ramène vers le bien  la lumière règne en eux. Et s’ils s’efforcent également de communiquer avec ceux qui n’ont pas envie du Créateur, ils peuvent aussi faire briller sur leur vie la lumière qu’ils ont reçu plus tôt dans le travail avec l’autre.
Ainsi, d’abord il y a le travail dans le groupe, où grâce à la connexion où nous accumulons la Lumière entre nous. Ensuite, nous pouvons atteindre le grand public qui ne cherche pas la révélation du Créateur et devenir le ciment qui nous relie tous ensemble, pour y transférer un peu de lumière reçue. Et d’eux, nous pouvons recevoir le désir de nous unir, de devenir corrigé.
Ils ne comprennent pas que ces désirs sont dirigés vers l’unité et la correction, ils les perçoivent comme des défaillances individuelles, les problèmes de ce monde. Mais en fait, ce sont les mêmes questions éternelles de l’existence et des problèmes parce que tout dépend de si vous êtes plus près ou plus loin de la lumière, du Créateur. Nous devons entendre une prière pour haque problème, chaque cri né dans ce monde, même dans la pierre morte, une plante ou un animal.
Il ne manque que la révélation du Créateur à tout type de création. Mais nous pouvons aborder ceci délibérément par notre libre choix et c’est pourquoi nous devons assumer la responsabilité de toutes sortes de créatures et leur fournir la connexion. De cette façon, nous faisons la volonté du Créateur.
Plus grand dévouement et l’abnégation avec laquelle ceux qui sont appelés Israël « Yashar-El » ( « droit au Créateur») effectuent leur travail, plus le monde se corrige. Inversement, s’ils ignorent encore le travail qui leur est assigné, tout le monde souffre et cette souffrance se retoune finalement contre Israël afin de les pousser à commencer correction.
Par conséquent, il n’est pas nécessaire de percevoir ces problèmes comme une souffrance. Toutes les récompenses et les punitions sont de savoir si nous réalisons et ou la volonté du Créateur. C’est toute la récompense et toute la punition.
De la préparation au cours quotidien de Kabbale 20/08/13

Pourquoi notre époque est-elle si spéciale?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi la diffusion à notre époque est considérée comme un vrai travail spirituel?
Réponse: Le monde a changé et s’apprète à cela. Nous nous sommes préparés pour ce moment et aurions pu continuer d’étudier sans aller à la rencontre du public, en restant dans un état d’attente comme un moteur au point mort. Cela signifie que le moteur est en marche, mais à une vitesse très faible et ralentie. Il y a à peine un west de vie en lui.
Nous pourrions pu exister dans cet état jusqu’à la fin de nos vies comme les kabbalistes du passé l’ont fait, mais ils vivaient à  une époque différente où ils pouvaient révéler toutes ces propriétés sans aucun lien avec la partie inférieure. Cependant, nous sommes dans une situation où nous ne pouvons pas atteindre notre récipient spirituel sans connexion avec les gens, car il a besoin de communiquer avec les désirs du grand public.
Par conséquent, sans diffusion, nous n’arriverons à rien en plus de ce que nous avons déjà. Nous pourrions passer encore cinq à dix ans avec peu de progrès. Nous nous développons, en ajoutant de nouveaux groupes, mais cela ajoute peu de désir même avec lequel nous pourrions travailler et à partir duquel nous serions en mesure d’atteindre le Créateur. Pour ce faire, nous avons besoin de la volonté du degré inférieur, ne venant pas du point dans le cœur: Le désir qui vient d’une connexion intégrale.
Si la connexion n’a pas été révélée – maintenant on la voit entre toutes les parties de l’humanité:  un terrible protectionniste, plein de haine et de rejet de l’autre avec le désir de l’exploiter-nous n’aurions pas été en mesure d’obtenir les désirs du peuple. L’humanité a souffert tout au long de l’ensemble des millénaires et même beaucoup plus que maintenant. Cependant, aujourd’hui, sa volonté a acquis une nouvelle qualité qui provient du réseau corrompu de connexion entre les gens.
C’est pourquoi nous pouvons prendre leur désir et les élever vers le Créateur. Ils ont déjà ce qui doit être corrigé! Il n’est pas nécessaire de corriger le désir de toute personne. Il est nécessaire de corriger simplement le lien entre eux, l’ensemble du réseau.  Dans le passé, cela était caché et c’est pourquoi les kabbalistes ne pouvaient pas s’approchaient des gens. De nos jours, la crise se manifeste comme une conséquence du réseau cassé de connexions révélant la cause de la crise. Ainsi, nous pouvons prendre les connexions endommagées entre les gens et les corriger.
Nous travaillons uniquement sur les connexions et non pas sur les désirs causés par un manque d’argent, la santé, les problèmes familiaux, les enfants et le travail. Peu importe ce que  sont les désirs individuels dans le monde, la chose principale est que, de nos jours, ils se révèlent sous une forme telle qu’ils ne peuvent pas être résolus par des méthodes conventionnelles. Cela fut le cas dans le passé, mais pas aujourd’hui.
Nous voyons que la science, la psychologie, la médecine, les relations humaines, les compétences parentales et l’attitude à l’égard du travail, tout s’écroule parce que l’on découvre qu’il y a un réseau corrompu des liens entre nous. La cause de tous les maux nosu est révélée. Leskabbalistes sont conscients de cela, mais, selon les études, la science ordinaire aussi est en train d’en venir à ces conclusions.
C’est pourquoi nous pouvons prendre ce réseau corrompu et demander qu’il soit corrigé. C’est ce qui doit être corrigé, car lors de la rupture, aucun récipient n’était cassé. Ses liens avec les autres ont été brisés. Par conséquent, toutes les corrections sont faites dans vos relations avec les autres. Comme il est écrit: «Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on vous fasse », «Tu aimeras ton prochain comme toi-même» et «Tu aimeras ton Créateur. » Tous les corrections s’appliquent uniquement aux connexions.
De la préparation du cours quotidien de Kabbale 15/08/13

La connexion entre nos groupes est la correction du monde

Dr. Michael LaitmanQuestion: Ces derniers temps, nous sommes témoins que l’Europe et la Russie commencent à se connecter. En outre, ici, au congrès, nous sentons vraiment cela. Comment pouvons-nous relier toutes nos étincelles ensemble?
Réponse: Naturellement, ce serait remarquable. Si cela était possible, alors ce serait la matérialisation de notre rêve. Le rêve serait devenu réalité. Ensuite, tous nos amis seraient capables de s’élever au-dessus de leur mentalité, au-dessus de la séparation historique, au-dessus des contradictions et même au-dessus de la haine et la chose principale, au-dessus de la répulsion de Babylone, au-dessus de la différence de langues. S’ils étaient prêts à s’élever au-dessus de la « Babylone antique » qui se maintenant révèle de plus en plus entre nous, il n’y aurait plus besoin de changer quoi que ce soit.
Pourquoi la crise mondiale se produit ? Elle nous indique la civilisation pré-babylonienne qui existait à Babylone avant la séparation générale: la division, les désaccords et les gens ont cessé de se comprendre. En général, il ne s’agit pas des langues, pas de la philologie, mais de la disparition de la compréhension mutuelle entre les peuples.
Quel est ce monde global? Le monde global est révélé comme un système qui existait avant la séparation babylonienne. Ce système a été divisé et maintenant se connecte à nouveau et la motilité appelée une «crise» se déroule.
Dans l’ancienne Babylone, la crise a avancé d’un état de plénitude à l’état brisé et avec nous, après 3500 années, le mouvement est de l’état brisé à l’état tout entier. Le monde retourne à lui-même à sa source.
Si nos groupes étaient capables de se connecter à l’aide de divers mécanismes (mécanismes aidant, virtuels et plus), alors sans aucun doute, ce serait remarquable. Toutefois, pour les Européens, c’est très difficile de parvenir à connexion – très difficile! L’Europe est l’endroit le plus sensible avec une histoire riche et une multitude de sujets douloureux avec  la haine mutuelle générale, alors que si nous pouvions nous élever au-dessus de tout ça … C’est extrêmement difficile. Il est nécessaire de passer par d’énormes «pièges».
J’espère vivement que les Américains vont devenir un exemple parce que nos étudiants, nos amis du Centre d’éducation, sont avec nous. Ils ont de bons organisateurs qui nous sont fidèles. À partir de maintenant, ils travaillent ensemble avec les amis sur la connexion progressive, sur notre approche.
Si cela commence vraiment à se réaliser, nous allons ressentir une poussée spirituelle intense. Peut-être que cela deviendra un exemple pour l’Europe, puis ils commenceront aussi à sortir progressivement de la crise.
Tout au long de l’histoire, il se trouve que dans les endroits où les kabbalistes vivaient autrefois, l’économie, le commerce et la culture ont toujours prospéré. Toutefois, dès le moment où ils ont été expulsés du pays, tout est mort. Par conséquent, j’espère beaucoup que, tout d’abord, cela va conduire ces pays à prospérer.
Cependant, la chose la plus importante est que c’est le cœur même de la correction, lorsque nous, ou du moins ceux qui sont engagés dans la science de la connexion intégrale, pourront la réaliser ensemble. Et dans les pays d’Europe et dans un certain nombre d’États aux États-Unis, les gens apprennent seuls ou en groupes isolés qui ne veulent pas se connecter.
Pensez-vous que cela puisse être réalisé différemment? Les gens n’entendent toujours pas, mais j’espère qu’ils vont entendre. Nous avons besoin d’écrire sur ce sujet plus clairement, plus ouvertement, de sorte que tout le monde puisse voir où cela mène. Il ne faute pas attendre qu’ils devinent que c’est la correction du monde. La connexion entre nos groupes est la correction du monde.
Du congrès de Saint-Pétersbourg  « jour 3  » 14/07/13, Leçon 5

La correction commence du centre

congrès, groupeBaal HaSoulam, «Une servante qui hérite de sa maîtresse »: Dans l’ensemble, les mondes sont considérés comme intériorité et l’extériorité. Ceci est comme une lourde charge, que nul ne peut soulever ou déplacer d’un endroit. Par conséquent, le conseil est de diviser la charge en petites parties et de les transférer par la suite les unes à la fois.
Ainsi, des corrections sont effectuées en séquence, l’une après l’autre. C’est ainsi que nous devons voir ce qui se passe dans notre monde, dans notre état et tout doit être corrigé de cette manière.
Avant de passer à la correction du monde, ce qui signifie nos récipients externes, les désirs qui appartiennent à AHP, nous devons nous concentrer et unir correctement les récipients intérieurs Galgalta ve Eynaim. Nous devons réaliser correctement notre point commun dans le cœur afin qu’il devienne fort et connecté ensemble. Toute sa force dépend de la mesure de sa connexion à toutes ses parties. Ces parties prennent des formes diverses et notre tâche est de les unir. C’est le groupe et la garantie mutuelle que nous devons atteindre.
Autant que nous le pouvons, nous révélons cercles extérieurs autour de nous, dont nous devrions nous préoccuper. Et nous continuons jusqu’à ce que nous englobons, « couvrons » toute la réalité du désir. Ainsi, notre travail est divisé en deux parties:
  1. l’unité du groupe
  2. l’union du monde
Correction Begins From The Center
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 15/08/13, Écrits du Baal HaSoulam

Faisons que toutes nos actions soient un sacrifice

Dr. Michael LaitmanLa chose principale qui nous manque pour réussir dans notre travail est de  concentrer notre attention sur la réussite spirituelle intérieure, ce qui signifie la révélation du Créateur, plutôt que sur la réussite matérielle extérieure. La révélation du Créateur devrait être notre seul objectif et tout notre travail, de diffusion, d’étude et efforts à un moment donné devraient être les moyens pour atteindre cet objectif.
Cela ne devrait pas être l’inverse! Nous ne prions pas le Créateur pour réussir dans notre diffusion ou dans notre vie. C’est ainsi que toutes les religions fonctionnent quand elles se tournent vers le Créateur pour qu’Il aide une personne dans sa vie matérielle et lui arrange les choses. Nous faisons le contraire: Tout ce qu’il faut dans la vie est de parvenir à une chose: la révélation du Créateur,  se connecter à Lui et de sentir que nous lui apportons satisfaction en le faisant.
En attendant, il nous manque cette intention pure dans toutes nos actions. Même si elle est artificielle et ne convient pas à notre humeur et nos sentiments,c’est  toujours à partir de Lo Lishma (pas en Son nom), que nous arrivons à Lishma (en Son nom ). Donc, en attendant, nous exprimons ce désir seulement à l’extérieur et nous cherchons les mots justes pour exprimer nos intentions.
Bien que ces intentions n’y soient pas encore vraiment et ne proviennent pas de l’intérieur, nous voulons qu’elles viennent du fond de notre cœur. Nous fonctionnons comme de petits enfants qui répètent les actions du groupe sans rien comprendre. Elles nous pénètrent peu à peu jusqu’à ce qu’elles deviennent une seconde nature et nous commençons à sentir le sens des mots.
Nous pouvons attirer la Lumière qui ramène vers le bien qui à partir de la lumière environnante se transforme en Lumière intérieure, même avec des désirs qui ne sont pas réels pour le moment. La structure de l’échelle spirituelle et les relations entre les Partsoufim spirituels nous permettent de faire cela. Tout est fait intentionnellement afin que nous puissions évoquer l’action de la lumière sur nous-mêmes, bien que nous ne soyons pas encore dans le monde spirituel.
Donc, nous allons tout d’abord ajouter la bonne intention aux grands efforts que nous faisons dans nos actions extérieures. Comme il est dit «une Mitsva sans intention est comme un corps sans âme. » Si nous voulons accomplir une Mitsva, ce qui signifie un commandement du Créateur d’adhérer à Lui, alors nous devons nous faire que chaque action que nous effectuons se transforme en un « sacrifice » (même racine que « se rapprocher » en hébreu).
La voix du Créateur nous sera révélée entre les deux anges, qui sont les deux forces, la gauche et la droite, la réception et le don, nous allons l’entendre entre les anges (comme Moïse). Nous ne pourrons le faire que si nous travaillons correctement avec nos forces: en se concentrant sur l’intention de révéler le Créateur afin de lui apporter satisfaction dans toutes les actions que nous faisons, comme une personne aimée.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 09/08/13, Écrits du Rabash

L’avertissement du Baal HaSoulam

Dr. Michael LaitmanSi vous allez voir une personne au bon moment, quand elle est désespérée et ne sait pas comment passer à de nouveaux critères afin d’éprouver de la douceur plutôt que de l’amertume, alors elle sera à l’écoute. C’est l’essence même de la crise.

Auparavant, nous avons toujours cherché et trouvé les moyens de le faire. En raison de cela, l’humanité a progressé et avancé, comme des enfants qui grandissent grâce à leurs jouets qui deviennent plus ciblés et ainsi ils changent leurs goûts, leur compréhension et leur sensibilité de ce qu’on appelle doux et ce qu’on appelle la vérité.

Et quand nous arrivons à la fin du développement égoïste, nous découvrons que nous sommes dans un état amer, qui est impossible de changer en doux. Il n’y a ni vérité ni mensonge qui peuvent aider dans ce domaine et nous changer, de sorte que nous ressentions de la douceur au lieu de l’amertume.

Nous arrivons ici avec notre méthode d’éducation intégrale et nous expliquons qu’il y a une force : la force de connexion entre tous les gens. En raison de cela, nous atteindrons la douceur qui sera simultanément la vérité. Cette douce vérité ne se révèle pas à quelqu’un individuellement, mais au sein de notre unité commune.

Les gens ne seront pas en mesure de révéler cette connaissance. Même s’ils commencent à s’unir les uns avec les autres, tout se transformera soit en cirque soit en gang criminel, rien de bon n’arrivera.

Nous devons être conscients que si nous ne réussissons pas notre mission, alors dans l’avenir, une association de malfaiteurs attend notre monde, qui est le régime nazi, sur lequel le Baal HaSoulam nous avertit dans l’article « La Dernière Génération ».

Si notre méthode d’éducation intégrale n’est pas fructueuse, alors le monde sera gagné par la doctrine fasciste, qui est également basée sur la douceur provenant de l’unité. Mais cette unité est fondée sur la haine des autres. Le monde entier est ensuite divisé en deux moitiés : les miens et tout le reste. Et nous sommes en train de construire notre unité, non par amour des autres, mais sur la haine des autres, et à l’intérieur d’elle nous trouvons la douceur.

Bien que cette approche nazie soit contraire au but de la création et du développement de la nature, et qu’elle ne peut pas tenir longtemps, cette possibilité existe pour une courte durée.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/08/13, Écrits du Baal HaSoulam

Le travail pratique permet de faire une place pour la révélation

Dr. Michael LaitmanQuestion: Lorsque nous diffusons l’éducation intégrale et nous tournons vers le grand public, nous sentons que nous exécutons une mission de la force supérieure qui nous parvient dans la dissimulation. Comment pouvons-nous transmettre au groupe nos impressions, nos pensées et nos sentiments que nous éprouvons au cours de la diffusion de sorte qu’ils deviennent la propriété de tout le monde afin de renforcer le groupe?
Réponse: La diffusion de l’éducation intégrale est un type de travail très important que nous faisons maintenant dans les usines, les bureaux, les écoles, les prisons et dans l’organisation de différents cours. Tout d’abord, ce type de travail nous rapproche du Créateur parce que grâce à lui, nous pouvons sentir combien nous avons besoin de Son aide. Cela se produit à la suite de notre travail pratique.
Une personne qui est assise et étudie n’avance pas. La Torah ne peut exister sans des actions concrètes. Si nous nous asseyons et ne faisons rien de concret, il n’y aura pas de place pour la révélation.
Il faut comprendre qu’aux générations précédentes, c’était totalement différent et même une personne qui avait un ami ou deux et étudiait avec, pouvait atteindre la réalisation spirituelle. Mais c’était différent dans le passé, les désirs étaient différents et plus purs et ainsi il était possible de révéler la force supérieure.
Mais aujourd’hui, quand le Créateur nous donne ces possibilités, nous ne sommes pas en mesure de révéler quoi que ce soit si nous ne les utilisons pas. Donc, travailler dans la diffusion de l’éducation intégrale est devenu très important et en conséquence l’ensemble de notre usine a changé. Nous n’avons même pas à réfléchir sur la façon de changer réellement. Le travail lui-même change les gens et ils sentent que ces activités quotidiennes leur appartiennent.
C’est un très grand cadeau d’en haut parce que la sagesse de la Kabbale est la méthode pour révéler le Créateur dans ce monde. Cela signifie que le Créateur se révèle dans les relations entre les gens: Nous avons à découvrir l’amour absolu de la part du Créateur et Sa bonne attitude envers nous tous, au niveau de ce monde. Quand nous découvrons cette attitude, cela signifie que nous ajoutons le monde supérieur à l’image de ce monde. Il s’agit d’une ascension des niveaux des mondes supérieurs, la révélation du réseau qui relie tout le monde.
Le Créateur est dans le réseau et Il gère tout le monde, tout le désir, avec la force du bien et de la bienveillance, qui est la seule chose qui existe. C’est ce qu’on appelle la vraie réalité que nous atteignons et où nous recevons des réponses à toutes nos questions. Le monde change et nous comprenons pourquoi nous sentons les corps qui naissent, vivent et meurent.
Il n’y a pas d’autre réalité, une personne après sa mort ne va nulle par ailleurs. Lorsque nous nous rapprochons de la providence supérieure et amenons le Créateur et le lien entre nous dans ce monde, quand la force supérieure devient claire pour nous et parmi nous, tous les mondes se révèlent à nous, toute la création, la vie et la mort, toutes les formes directes et opposées à celles que nous voyons devant nous maintenant. Tout cela est déjà révélé et c’est seulement par nos changements de perception que nous changeons et non le monde qui nous entoure.
Donc, notre travail pratique est le moyen le plus efficace pour établir la bonne attitude vis-àvis de la réalité. Nous voulons trouver le salut ici, parmi tous les peuples, ce qui signifie révéler le Créateur auxêtres créés dans ce monde. C’est sur quoi nous travaillons, c’est la sagesse pratique de la Kabbale, et il n’y a pas de travail plus important.
Nous allons changer en fonction de ces exigences et le monde sera différent. Je peux le voir parles grandes opportunités qui s’ouvrent récemment pour la diffusion de notre message. Dernièrement, je  peux parler beaucoup plus. Dans la mesure où nous changeons, notre usine va changer et l’ensemble de notre attitude face à la sagesse de la Kabbale sera plus concrete. Cela signifie que nous devons clarifier: Où allons-nous réellement révéler le Créateur, dans quelles connexions entre nous et dans quelles connexions entre nous et le monde?
Comment pouvons-nous tirer la providence supérieure dans ce monde? Comment pouvons-nous corriger une personne? Comment pouvons-nous surmonter la crise qui nous entoure? Ensuite, nous allons découvrir le monde de Ein Sof (Infini), et découvrirons que nous sommes tous sous la domination du bien et de la bienveillance qui se révèle, sous la domination de l’amour. Ainsi, nous mettons en œuvre tout ce qui kabbalistes ont écrit.
Si nous continuons de cette façon, vous verrez que ce type de travail nous aidera à révéler la force supérieure
Du cours quotidien de Kabbale 07/08/13, Écrits du Baal HaSoulam, «Igrot,« Lettre 52

N’ayez pas peur de frapper à une porte fermée

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que devons-nous faire lorsque nous rencontrons une réponse négative et une explosion de haine lors de la diffusion?
Réponse: En diffusant au grand public, nous devons agir comme accepté dans ce monde, ce qui signifie agir comme des gens ordinaires et se tourner vers la police ou les tribunaux dans les cas extrêmes. Mais dans la plupart des cas, nous n’avons pas besoin de réagir.
Nous devons comprendre que ces situations ont été envoyées d’en haut par la haute providence, mais nous avons besoin d’y répondre de la manière habituelle. Bien que nous sachions qu’elles viennent du Créateur et qu’il n’y a personne d’autre en hormis Lui, et qu’Il arrange tout, notre réponse doit être, selon le principe: «S’il n’y a pas de farine, il n’y a pas de Torah, et s’il n’y a pas de Torah , il n’y a pas de farine. « Donc, nous devons répondre au niveau de ce monde et aussi au niveau du monde supérieur. Cela signifie que nous devons renforcer la connexion entre nous et par elle  nous allons sûrement neutraliser toute la haine et l’attitude négative à notre égard.
Après tout, nous voulons révéler le Créateur dans la connexion entre nous, afin qu’Il réside entre nous afin de Lui apporter satisfaction. En conséquence, Il nous aide en nous révélant de plus en plus nombreux ennemis à chaque fois. Ce sont les désirs non corrigés qui doivent être mis en évidence pour nous aider à les relier plus étroitement au Créateur.
Donc, nous devons accepter toutes les réponses négatives avec compréhension. Le groupe doit être prêt pour cela. À un moment donné, il y a ceux qui tombent, mais il y a aussi ceux qui se lèvent, et ainsi l’ensemble du groupe mondial en général avance vers la garantie mutuelle. Maintenant, nous devons établir des liens de relation plus forts et plus fidèles entre tous les groupes et nous allons voir comment cela va aider tout le monde.
Analysez toutes les interruptions et les révélations de la haine et décidez quoi faire dans chaque cas particulier. Mais la principale correction est de garder le silence autant que vous le pouvez, et de vous connecter aussi fortement que vous le pouvez au groupe mondial, au Créateur, comme à une source de salut.
Ensuite, nous verrons que tous nos ennemis vont soudainement devenir nos fans. C’est comme si vous frappiez à la porte d’étrangers et d’abord ils ne veulent pas vous ouvrir la porte, ne voulent pas vous parler, et vous manquent de respect. Ensuite, vous voyez que vous pouvez améliorer vos relations avec eux, et ainsi vous apprendrez comment se comporter dans le monde entier avec la même patience.
Nous devrions voir que le Créateur se cache derrière chaque personne, derrière chaque porte fermée, qu’Il joue avec nous. Comportez vous avec une personne comme étant un représentant du Créateur. Le Créateur veut vous faire preuve d’empathie et vous parler maintenant. Si vous venez avec la force supérieure à l’intérieur de vous et voyez la personne en face de vous en tant que représentant du Créateur, comme une aide à son encontre, tout fonctionne. C’est ainsi que nous allons réussir partout dans le monde.
Ce travail est très important, car il nous forme. En conséquence, nous serons en mesure d’atteindre un public plus large, plus de gens dans d’autres pays. Nous avons commencé à travailler en Israël, et ici ce sera le plus difficile parce que la nation israélienne est la plus tenace. Si nous apprenons à travailler avec elle, alors plus tard, la méthode, la force de correction, se « déversera d’Israël vers toutes les autres nations. » Si nous créons la source de correction à l’intérieur de la nation israélienne, elle atteindra le monde entier. Nous n’aurons même pas à convaincre qui que ce soit, ils seront attirés instinctivement et se connecteront à nous.
Du cours quotidien de Kabbale 07/08/13, Écrits du Baal HaSoulam, «Igrot,« Lettre 52

Enchainés

Dr. Michael LaitmanNotre problème est que nous sommes «enchainés», capturés dans le réseau qui nous lie, nous enferme et détermine toutes nos valeurs. Nous nous habillons juste d’une certaine façon, mangeons certains aliments, travaillons comme prescrit, nous comportons comme il se doit, et adhérons à la méthode standard de pensée.
Nous n’avons pas de propres goûts, mais nous avons des habitudes que la société nous a inculquée. Elle nous donne nos croyances et nos actions, elle nous touche aujourd’hui à travers ses canaux, dont certains ne peuvent être ni reconnus ni tracés. Nous ne pouvons pas les arrêter par  un mécanisme de protection qui bloque les pensées et les désirs d’un grand environnement.
En conséquence, une personne ne sait pas qui elle est en fait. En effet, elle est placée dans le système, programmée et remplie avec des messages qui ont initialement aucun rapport avec elle. Il n’y a rien que vous puissiez faire à ce sujet, vous ne pouvez pas éliminer ni les enlevez. Même le désir d’échapper à ces embrayages est également implanté en nous par ce système. Il s’avère que j’ai accumulé des pensées et des désirs qui ne sont pas de moi, et moi, je n’existe pas du tout.
Même si je ne suis pas libre et je suis «fait» par l’environnement, seul le point dans le cœur, si il émerge en moi, me donne la possibilité de construire en moi quelque chose qui ne dépend pas de n’importe quoi et de n’importe qui, quelque chose causé par un autre monde.
Dans mon monde, je suis déjà «fini», «préparé». Ici, je n’attendrai jamais mes propres sentiments, raison, et actions indépendantes. Dès le début, ils ne sont pas à moiparce que tout ce que j’ai, je l’ai reçu d’autrui, du monde.
Pourtant, ce «singe» est en mesure de prendre une forme différente – la forme de l’homme (Adam), similaire (Domé), au Créateur. Si le point est apparu dans mon cœur, je peux me développer par mes propres efforts dans un environnement spécial, je peux construire un monde complètement différent. Je crée une «bulle» au milieu de notre monde et me développe librement dedans si je me réalise mon libre choix.
Cependant, j’obéis, mais j’obéi volontairement, selon mes propres décisions- me soumettant devant l’influence mon nouvel environnement unique avec ses valeurs uniques. C’est le seul moyen. Je ne possède rien.
Par conséquent, en acceptant l’influence de l’environnement extérieur, je suis en «exil». Inversement, en me plaçant sous l’influence de l’environnement spécial, je m’efforce de sortir de l’exil et finalement me débarrasse de l’influence extérieure de d’une société égoïste de « propriétaire ».
Il est entendu à partir de cela que l’exil du peuple d’Israël signifie se retirer de l’influence du monde extérieur large et de l’assimilation de coutumes étrangères, de valeurs externes, en les remplaçant par l’amour du prochain comme soi-même. D’autre part, en essayant de sortir de l’exil, nous construisons l’environnement qui sera imprégné des valeurs de l’amour et du don. Ceci est possible grâce à la sagesse de la Kabbale ou au moyen de l’éducation intégrale. De toute façon, il n’y a qu’un seul moyen: l’environnement qui met l’unité au-dessus de tout.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 12/08/13, Écrits du Baal HaSoulam