Category Archives: Economie

Les affaires selon les lois de la nature

565.01Question : Dans le monde des affaires, les bénéfices reposent sur le fait que chacun essaie d’utiliser les autres pour tirer le meilleur parti de ses propres super-profits. Par conséquent, il n’y a pratiquement pas de place pour une personne honnête dans une entreprise. À quoi devrait ressembler une entreprise pour se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : Une société commerciale doit être absolument égale lorsque les deux partenaires comprennent qu’ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. De ce fait, l’entreprise matérielle ne doit pas être construite sur le fait qu’ils se réunissent, commencent à se tromper et à se voler, puis liquident la société.

Et les affaires spirituelles sont basées sur le fait que nous nous unissons et finissons par former quelque chose de plus. Et c’est quelque chose de plus grand, quelque chose dont la société peut tirer le meilleur parti, et nous voulons l’offrir à la société.

Question : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : D’investir autant que possible dans une nouvelle éducation ou dans le développement d’une nouvelle société.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 04/06/2020

Le dernier jour de l’été

243.07Le dernier jour de l’été est arrivé. Nous entrons dans la période automne-hiver, et bien sûr, la pandémie de coronavirus se poursuivra. C’est une bonne chose que jour après jour, nous réalisions de plus en plus clairement que le virus ne s’en ira pas aussi vite. La pandémie entraîne non seulement la maladie, mais change toute notre existence : le travail, la maison, notre communication les uns avec les autres et l’attitude d’une personne face à la vie.

Il n’y a jamais eu d’épidémie aussi étendue, aussi profonde et aussi durable, et qui a apporté de tels changements qualitatifs chez une personne. L’humanité a encore du mal à comprendre quels changements sont exigés d’elle, mais dans les deux ou trois prochains mois, nous sentirons que ce coup nous oblige à changer, à modifier notre attitude envers la vie et la société. Le coronavirus change les gens et il nous sera plus facile de comprendre quel genre de personnes nous devrions être.

L’automne commence et les gens retournent au travail après les grandes vacances, les enfants retournent à l’école, les étudiants à l’université. Tout commence à reprendre sa routine, et ici nous sentirons à quel point nous sommes incapables d’y revenir.

Nous n’avons nulle part où retourner ! Nous ne serons plus en mesure de prendre en charge les systèmes que nous avions auparavant. Pour l’instant, nous ne savons pas comment continuer le parcours précédent. Quelle devrait être notre attitude vis-à-vis du travail, des études, de la vie dans les nouvelles conditions qui nous sont révélées par la pandémie ? Nous devrons tout comprendre à nouveau.

Nous ressentirons que nous voulons de moins en moins lutter contre ces phénomènes, mais nous devons comprendre leur essence profonde et nous transformer en conséquence.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Travail avec la Foi au-dessus de la Raison » du 31/08/2020

Vers une existence optimale

laitman_530Question : Nous disons souvent que la surproduction épuise les ressources naturelles et détruit le monde. Ce dernier s’est un peu mieux porté durant la première vague de la pandémie. On entend dire que l’eau des canaux vénitiens n’a jamais été aussi propre. Il y avait là encore des dauphins qui n’avaient pas été vus depuis de nombreuses années.

Le problème de la surproduction doit être résolu de manière pratique. Bien sûr, la rééducation des gens et l’apprentissage des bases du monde intégral sont importants, mais vous devez manger ; quelqu’un doit produire de la nourriture. Que devrions-nous faire ?

Réponse : Je ne me préoccupe pas de la production des biens nécessaires à la vie (la nourriture, les vêtements, les machines qui produisent ces produits) mais seulement dans la mesure où ils sont vitaux.

La nature globale dans laquelle nous existons ne nous permettra toujours pas de produire plus que ce qui est nécessaire à notre existence normale. Nous ferons des allers-retours, essayerons de repousser les limites, et cela nous ramènera à notre existence optimale.

Nous n’avons pas besoin de bijouteries, de la bourse aux diamants et de boutiques de luxe. Tout cela disparaitra. Nous verrons comment elles vont toutes fermer. Les gens n’auront pas d’argent et n’en auront pas besoin, le monde réfléchira plutôt à comment vivre demain et à la manière de parvenir à un futur optimal et normal.

Extrait de KabTV, « La Situation Internationale Actuelle » du 18/06/2020

Si l’ego n’est pas nuisible…

laitman_592.04Question : Que signifie l’égoïsme ?

Réponse : L’égoïsme est l’amour de soi. Ce n’est pas l’amour comme lorsque je pense simplement à exister, mais lorsque je m’aime au-delà de ce qui est nécessaire pour vivre.

Question : Mais si le Créateur m’envoie toutes les pensées, alors qu’est-ce que mon égoïsme ?

Réponse : Naturellement, le Créateur vous envoie des pensées égoïstes. Il ne le cache pas. Il dit : « J’ai créé l’égoïsme. » Et puis Il ajoute : « Et j’ai donné une technique pour le corriger. »

Question : D’où vient la racine du besoin de repos ?

Réponse : Du même égoïsme. L’égoïsme ne veut pas de problèmes. Ils sont un gaspillage de calories, de force mentale et physique. Il ne fait appel à aucun organisme vivant puisque toute créature vivante recherche un état de repos. Tout aspire au repos.

Question : Qu’arrivera-t-il à des villes comme Las Vegas qui ne sont construites que pour recevoir des plaisirs physiques?

Réponse : En principe, il n’y a rien de mal à cela. Si je ne fais pas de mal aux autres et qu’en même temps je ne les hais, alors tous ces jeux peuvent être totalement inoffensifs.

Comme les enfants jouant constamment à des jeux, ainsi les adultes jouent aux mêmes jeux. Seuls les adultes aiment à jouer ensemble pour de l’argent, car il y a une certaine excitation, une tension, du suspens ce qui active l’adrénaline, hormone des émotions fortes.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Eviter la souffrance de l’humanité

laitman_259.02Question : Est-il possible que dans un avenir proche, disons peut-être dans un an, un pays puisse se tourner vers les kabbalistes afin d’introduire un nouveau système d’éducation et d’instruction ? Ou est-ce impossible du point de vue des lois spirituelles ?

Réponse : Peu importe qu’ils s’adressent à nous ou pas. Nous devons être prêts et diffuser nos connaissances à tous. Alors dans chaque pays, il y aura des gens intelligents, y compris vous qui étudiez la Kabbale, qui pourront participer à la transformation de leur pays et de la société.

Pour ce faire, il suffit d’attirer des scientifiques et de leur montrer que tout devrait être en accord avec le système intégral de l’humanité, de la société et de la nature.

L’humanité a besoin de se changer elle-même, de se recréer en partie intégrale de la nature. Aujourd’hui, elle est opposée à la nature et de ce fait elle souffre. Cette souffrance doit être évitée. Si la société devient intégrale, alors tout ira bien. Sinon, elle s’engagera dans une troisième guerre mondiale et disparaîtra pratiquement. Cela est indiqué dans la Kabbale.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 03/05/2020

Davos 2019: un bilan mitigé

Mon article sur le Forum économique mondial 2019

Davos 2019 : Le Forum a-t-il répondu aux questions relatives à notre avenir?

 

Quel est l’avenir des villes ?

Question : Quel avenir attend les villes ?

Réponse : Dans le futur, grâce au développement des technologies de la communication, l’humanité ne se concentrera pas dans de grandes villes mais se répandra.

De nombreuses personnes pourront travailler à domicile et tous leurs biens seront livrés. La maison sera une chambre à coucher, un bureau et, en général, un endroit où une personne passe le plus clair de sa vie. Les concepts de « centre ville » et de « cœur de la ville » disparaîtront du monde et nos villes prendront une forme large et équilibrée.

En outre, j’espère beaucoup ceci : dès que l’humanité réalisera que ses relations universelles devraient être altruistes, les villes seront également réformées selon cette nouvelle voie ; tout ira dans l’intérêt d’une personne afin qu’elle puisse se préoccuper de la société et la société s’occupera de tout le monde. Cela entraînera de très grands changements dans les structures de la ville.

Extrait de La Table Ronde des Opinions Indépendantes, Berlin, le 09/09/2006

Pourquoi n’y a-t-il pas de progrès dans les relations entre les gens ?

Question : Pourquoi y a-t-il des progrès dans tous les domaines sauf dans les relations humaines et qu’il y a toujours des guerres  ?

Réponse : Il y a des progrès dans tout à l’exception des relations humaines parce que nous devenons de plus en plus égoïstes et intelligents. D’autre part néanmoins, nous comprenons également que nous ne pouvons pas vivre comme nous l’avons fait par le passé.

Le monde devient plus global. Notre dépendance mutuelle nous impose de nouvelles formes de communication. Nous sommes devenus des consommateurs d’une culture singulière. Regardez ce qui se passe dans le monde aujourd’hui : certains achètent, d’autres vendent. Le monde entier est devenu comme un seul grand marché. Personne ne peut être séparé des autres.

C’est pourquoi nous avons inévitablement besoin d’établir des relations positives, nous ne pouvons pas y échapper. Au contraire, il est préférable pour nous d’arriver à un état d’interdépendance totale et ainsi, espérons-le, cela obligera notre monde à faire quelque chose.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/04/2018

Plaignez-vous à Celui qui nous a créé

Le monde commence à ressentir qu’il a atteint une impasse. Il s’avère qu’il n’y a pas de démocratie, pas de libéralisme. A quoi sommes-nous parvenus en laissant les médias et les oligarques s’imposer librement ?

Après une décennie, ils se réuniront de nouveau à Davos et proclameront : « Maintenant, 99% du capital total appartient à 1% de la population, et bientôt la totalité des 100% tombera entre nos mains. Tous les autres peuvent mourir de faim. Nous, bien sûr, nous sommes désolés pour eux, mais nous ne pouvons rien y faire. C’est un chemin de développement égoïste. Si vous ne l’aimez pas, allez vous plaindre au Créateur. »

Les riches eux-mêmes diront : « Vous voulez du changement, mais ce n’est pas entre nos mains. Nous ne sommes pas responsables; nous sommes aussi égoïstes que vous. Vous auriez fait la même chose à notre place. Nous avons accumulé tout cet argent parce que notre désir d’en profiter nous obligeait à agir de la sorte. Plaignez-vous à Celui qui nous a créés. » Peut-être alors, ces malheureuses personnes qui n’ont pas une miette comprendront qu’elles doivent se tourner vers le Créateur.

Extrait de la 3ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar », Point 60 du 25/01/2018

Les conditions sociales vont-elles s’améliorer ?

Question : Nous constatons que les conditions sociales s’améliorent d’année en année. Les conditions de travail de la population active il y a 100 ans et aujourd’hui ne peuvent même pas être comparées. Les conditions sociales continueront-elles à s’améliorer davantage ?

Réponse : Le fait est que nous ne pouvons pas comparer les conditions actuelles avec ce qui existait il y a 100 ans, surtout en Afrique. Aujourd’hui, les Africains sont avides d’Europe et exigent qu’ils aient également un niveau de vie européen. Vous ne pouvez pas leur dire : « Comment pouvez-vous exiger cela ?! Vos pères vivaient dans des huttes avec leurs chèvres et ne connaissaient rien d’autre. »

Tout change, un changement est nécessaire. Les gens sont maintenant complètement différents. Ils ressentent l’humanité globale et leurs demandes sont déjà à un niveau différent. Par conséquent, suggérer qu’ils « vivent comme vos ancêtres » est impossible.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/12/2017