Category Archives: Economie

Quand les priorités changent

Dr. Michael LaitmanQuestion : Supposons que la force altruiste devienne partie intégrante d’une personne et commence à lui dicter de nouvelles normes de comportement. Alors, quoi? Comment une telle personne doit se comporter ?

Réponse: Lorsque la force altruiste commence à parler à une personne, elle agit en conformité avec elle. Dans la mesure où elle se réalise dans une personne, elle agira à ce degré. Elle devient de meilleure qualité, plus honnête et oui, plus soutenate et sympathique, aidant activement tout le monde.

Question: Dans notre monde , ce sera très difficile pour de telles personnes.

Réponse: Je ne sais pas. Personnellement, je ne pense pas ainsi.

Certes, ce genre de personne ne participera pas à des intrigues et à des machinations sales au travail. Elle  ne poursuivra pas le capital. Elle changera de priorités.

Supposons que l’avancement dans une carrière soit impératif pour elle pour les besoins de certaines de ses réalisations en tant que scientifique, en tant qu’expert. Ainsi, elle s’impliquera dans cela. Toutefois, si cela ne l’intéresse pas, elle ne gravira pas les échelons de la carrière au détriment des autres.

La personne ne devient pas  » sèche.  » Elle vit une vie pleine, mais, avec cela, elle voit le monde avec des yeux complètement différents. A l’extérieur, elle ressemble à une personne détendue, équilibrée, intelligente, gentille et amicale, il y a en elle des changements intenses qui ne sont pas vus par ceux qui l’entourent.

Peu à peu, la connexion mutuelle entre les peuples que l’on appelle le « monde d’en haut  » commence à lui être révélée. Elle commence à voir le système de nos connexions qui se trouve entre nous et se comporte selon cela . Par conséquent, il ne peut y avoir de conflit avec la société ici, car elle devient l’élément le plus utile de la société.

Qui pourrait être en désaccord avec elle? Qui pourrait être contre elle ? Le terrain externe est composé de deux forces et l’exploite déjà – il ne fera jamais les choses de telle sorte que cela lui nuira. Au contraire , elle se trouve dans l’équivalence, dans la ressemblance, en connexion mutuelle, en harmonie avec la nature.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 26/10/13

En chute libre

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons parlé de l’état de notre société moderne et de ce qu’il devrait être. Mais qu’est-ce qui se passe entre ces deux états ? Nous savons que la transition d’un état social à un autre est précédée par des circonstances dramatiques pour un individu parce que sa vie commence à s’effondrer.

Réponse: Dans notre cas, ce processus est encore plus difficile. Les transitions précédentes ont été sauts d’un niveau à l’autre égoïste parce que l’ego a continué d’augmenter pour des milliers d’années et en conséquence les configurations sociales se sont restructurées : l’esclavage, le féodalisme, capitalisme, post- modernisme et d’autres, mais maintenant nous avons atteint un tel niveau où tout commence à tomber.

Lorsque nous nous souvenons du passé, nous disons parfois :  » Les années quatre-vingt étaient bonnes.  » De quelle manière étaient -elles bonnes ? Que le développement égoïste de milliers d’années de l’humanité avait atteint son pic de saturation ? Et ce pic est tombé pendant notre jeunesse. Nous avons senti une sorte de liberté alors, la nécessité de survivre ne portait pas sur nous  la futilité de notre existence n’avait pas été encore découverte.

A la fin des années quatre-vingt tout a commencé à tomber et le retrait progressif a commencé. En son temps, Vernadsky et d’autres philosophes avaient prévu, mais personne ne les écoutait. Et aujourd’hui, les gens ne veulent pas accepter ceci, même s’ils l’ont déjà entendu pendant de nombreuses années. La même chose s’est passé avec la sagesse de la Kabbale, pour le moment, ils ne veulent pas en entendre parler, mais il n’existe aucun moyen de les réfuter.

Dans le passé, ces philosophes ont vivement critiqué, les gens n’ont pas accepté la sagesse de la Kabbale pour tous et ne voulaient pas en entendre parler. Mais aujourd’hui, il est devenu clair que tout glisse à un nouveau niveau, causant de graves problèmes personnels et sociaux, mais il n’y a pas de remède pour cela; une sorte de révolution doit avoir lieu.

Mais pas une révolution physique comme il y avait dans les étapes précédentes : la guerre de Cent Ans, les révoltes d’esclaves, les protestations des propriétaires fonciers, la ruine des paysans et ainsi de suite. Ils étaient tous les indicateurs de l’évolution, mais de l’évolution égoïste ! L’ego a grandi provoquant un besoin de redémarrer le format physique : social, technologique , familial , personnel, etc

Maintenant, la transition entre le système qui s’est développé sous la pression des forces égoïstes commence à glisser vers le bas, c’est-à-dire , les forces égoïstes perdent du terrain. Nous commençons à voir que la direction ne fonctionne pas, pas dans les usines, pas dans l’armée, pas dans les institutions gouvernementales  pas dans les écoles, pas dans la famille.

Quelle contrainte peut contenir un enfant ? Où est le mari à l’écoute de sa femme ? Où est le travailleur qui entend la voix de son directeur sans question? Où est le gouvernement : le parlement, le chef de l’Etat ? Où sont-ils ? Ils n’existent pas. Les autorités  » pépient  » à l’ écran de télévisio , mais personne ne fait attention à leur gazouillis. Certes les médias tentent de jouer avec eux en créant une image de grands chefs, mais, en fait, personne ne les entend.

Les directeurs d’usines se plaignent tout le temps que les gens n’ont pas la motivation à travailler, ils ne peuvent pas se contraindre et ne veulent pas travailler. Quand l’ego descend, il ne voit pas de perspectives. Comment est-il possible d’obliger une machine à travailler sans électricité, énergie, essence, et ainsi de suite ? Ce n’est pas possible !

Maintenant, nous sommes en chute libre et en attendant, nous ne voyons pas d’autres forces qui peuvent remplacer l’ego en tant que force de développement pour nous. Mais l’ego arrive déjà à expiration. Et c’est la tendance à la baisse. L’ego  progressivement devient plus petit et perd de son attrait à nos yeux. Combien pouvons-nous faire du shopping et courir ? Combien de temps pouvez-vous voyager autour du monde ? Combien de temps pouvez-vous passer assis dans les bars et restaurants ?

Ce n’est pas parce que la personne est satisfaite, mais parce qu’il perd le désir, il a disparu quelque part. Il est censé être un monde immense en face de vous, mais les jeunes sont coincés sur leurs téléphones portables, SMS, vides et propos insensés. Où sont les idéaux ? Où est l’art? Où est la science ? Où est la conquête de l’espace ? Où sont les rêves de la découverte de nouvelles terres ? Tout cela a disparu.

Question: L’enthousiasme et l’excitation comme cela ont prévalu dans la société au cours des années soixante.

Réponse: Et quelle a été l’excitation ? L’ego a travaillé dans notre intérêt. Il nous a poussés vers de grands accomplissements. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, et on ne peut pas faire n’importe quoi. Nous avons besoin d’ une force absolument différente pour  nous faire avancer.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Les derniers des mohicans

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment est-il possible de satisfaire ces désirs de soif de connaissances dans la période de transition à l’état intégral?

Réponse: La soif de connaissances est réalisée avec l’éducation intégrale.

Quel genre de connaissances avons-nous aujourd’hui ! Il est petit, pathétique, et d’un côté, nous avons peu appris de notre développement égoïste. Après tout, nous ne connaissons pas la nature, elle est cachée. Regardez où nous sommes : Nous avons atteint une crise complète dans toutes les sciences.

En outre, nous avons transformé ces sciences afin qu’elles soient comme une tumeur cancéreuse qui a commencé à travailler contre nous lorsqu’elles sont achetées juste comme ça ! Où est la vraie science ? Elle n’existe pas. Qui veut être un scientifique ! Tous sont intéressés par le titre, la position, et l’honneur.

En fait, aujourd’hui, il n’y a rien d’autre! Même s’il y a encore de vrais scientifiques, ils sont en train de disparaître, des vestiges du passé. L’égoïsme évolue ! Ils ne peuvent pas en être autrement ! Je ne dis pas qu’il n’y ait pas d’idéalistes aujourd’hui, mais ces idéalistes sont le dernier des Mohicans. A Dieu ne plaise, je ne blâme personne, ce qui est tout simplement l’évolution naturelle de l’égoïsme en nous.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Justifier le principe de l’approche scientifique

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment est l’exigence pour justifier tout ce qui arrive étant associée à la démarche scientifique habituelle de la Kabbale ?

Réponse: Cela se réfère à la façon dont nous devrions voir correctement la réalité. C’est ce qui nous est enseigné. Un scientifique peut essayer de changer les outils dont il dispose : les substances chimiques, si c’est une expérience en chimie ou les microscopes ou les télescopes, mais ici il est dit que s’il veut atteindre la cause initiale du phénomène, il ne peut le faire que par l’équivalence de forme.

Cette voie est la seule façon de commencer à travailler avec les deux forces de la nature : la force de la réception et de la force du don sans réserve, l’universel plus et l’universel moins. Ces deux forces sont la base de toute la création. Il n’est possible de les découvrir que par l’équivalence et l’équilibre entre les deux, qui sont atteints par l’équivalence progressive entre elles.

Nous allons découvrir que ces deux forces se rencontrent et se contredisent à l’intérieur de nous. Tout ce que nous sentons maintenant, notre existence et l’existence de tout ce monde, est le résultat de ces deux forces qui se rassemblent et ne peuvent pas atteindre un état d’équilibre entre elles. Mais ce déséquilibre est révélé dans une portée que nous pouvons découvrir. Si nous pouvons équilibrer ces deux forces maintenant, nous devenons la ligne médiane qui passe entre elles et inclue les deux à l’intérieur de nous. Ensuite, nous verrons l’état réel.

Par la bonne connexion et l’intégration des deux, en les amenant à l’équivalence de forme, en servant d’adaptateur au milieu, nous établissons le point de notre existence dans la réalité qui s’ouvre devant nous à ce point , à ce niveau , sur cette échelle, sur la ligne médiane. Ainsi, nous découvrons l’image de la vraie réalité. C’est ce qu’on appelle la sagesse de la Kabbale : l’équilibre sur la ligne médiane à chaque point de notre existence.

Un tel scientifique est appelé un kabbaliste. Celui qui atteint l’équilibre des forces et qui les contrôle, en vérifiant, en les étudiant et en travaillant avec elles à travers ses recherches, son effort, son travail avec les outils les plus intimes, les désirs, pas avec un équipement externe , mais avec ses Kelim intérieurs .

Il s’avère qu’il n’a pas besoin de la physique, de la chimie, ou toutes les autres sciences externes, car il change la nature  à sa base. Il n’a pas besoin de toutes les méthodes superficielles afin de gérer sa vie et de contrôler certains phénomènes naturels. C’est tellement maladroit et inutile en comparaison à l’état dans lequel il est.

Justifier chaque état implique de parvenir à la racine de la Création dans chaque état, à tous les niveaux. Lorsque ces deux forces sont équilibrées, je vois comment la force du don sans réserve est habillée de la force de réception conformément à la loi de l’équivalence de forme entre elles. Puis, je vois ce qui se passe dans la force du don sans réserve, dans l’être créé comme s’il s’identifie avec elles et adhère à la force supérieure du don sans réserve, au Créateur. Alors je justifie la création comme l’être créé atteint le niveau du Créateur, ce qui signifie l’état du bien absolu et bienveillant.

Dans le même temps, tant que je n’ai pas atteint une correction dans laquelle je ressens et je découvre le Créateur comme le bon et bienveillant, mes états sont appelés états de travail. Je dois beaucoup les justifier, ce qui signifie essayer et atteindre la justification. Je ne peux pas dire que le Créateur est bon et bienveillant, et en même temps crier de douleur. Ce n’est que « de vos actions, que nous vous connaitrons.  » Je ne sais pas ce que le bien et le bienveillant est si je ne les ai pas atteint. Le bon et le bienveillant sont différents dans chaque état.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 19/12/13 , Shamati 15  » Que sont d’autres dieux dans le travail « 

Les caractéristiques de notre époque

Dr. Michael LaitmanDe nos jours, un très grand conflit est créé entre les élites et les masses appauvries. Avec chaque jour qui passe le fossé entre eux se développe et acquiert des dimensions menaçantes. La tension est de plus en plus grande dans la société. Nous voyons comment les régimes nationalistes, fascistes augmentent progressivement dans de nombreux pays en réaction naturelle à ce qui se passe.

Les élites ne peuvent pas se séparer du mouvement vers la richesse. Avec chaque dévaluation, ils sont de plus en plus riches, tandis que les masses deviennent de plus en plus pauvres et manquent de perspective. Un grave problème est créé dans la société. La tension et la polarité atteignent de très grandes dimensions et commencent déjà à se faire sentir dans les pays développés.

Les pays du tiers monde vivent encore dans la pauvreté et il est peu probable que leurs habitants réussiront à atteindre un état ​​de bien-être. Une question sur l’avenir du monde fait son apparition : Que peut-on faire de tout cela? La sagesse de la Kabbale met en garde contre le développement de tels événements. Ce dont nous avons parlé il y a 10 -15 ans est en train de se réaliser maintenant, d’ailleurs, cela c’est réalisé très rapidement.

Nous pouvons nous attendre à voir des conditions qui ne seront pas bonnes pour nous. Les gens sentent cela. Le sentiment d’aucune fuite possible peut être vu dans leur manque de désir d’élever une famille, de donner naissance à des enfants. Un très grand nombre de personnes vivant dans les pays occidentaux et en Amérique (65 – 70% ) suppose que ce sera bien pire pour leurs futurs enfants que pour eux, donc ils ne veulent pas en avoir.

Dans un tel moment compliqué comme ça, la sagesse de la Kabbale est apparue, une méthode cachée pour changer le mond , qui a attendu ce moment et qui a averti à ce sujet il ya plusieurs années. Nous savons que le Baal HaSoulam s’est rendu en Pologne pour convaincre les gens de la nécessité de changer. Il a écrit à de nombreux dirigeants dans le monde pour essayer d’empêcher la Seconde Guerre mondiale. D’après la Kabbale, le développement de la création est en quatre étapes, il peut donc y avoir quatre guerres mondiales.

La Kabbale commence à proclamer de plus en plus fort qu’elle dispose d’un moyen pour aider le monde qui n’a pas besoin d’autre chose. Nous voyons comment la grandeur et l’importance de scientifiques et de philosophes a baissé, comment les dirigeants des nations sont progressivement impuissants. C’est le mouvement naturel de l’évolution qui ne peut pas être arrêté.

Du congrès virtuel de Moscou «Unité sans frontières  »  Troisième jour 15/12/13 , Leçon 5

La vie exige

Dr. Michael LaitmanQuestion: Aujourd’hui, beaucoup de livres et de brochures ont été écrits sur l’éducation intégrale. Nous voyons certainement que le temps est venu de créer un manuel sur l’intégralité du monde et les moyens de sortir de la crise.

Les livres donnent une idée générale de l’état de la société, sur l’homme moderne et de l’humanité en passant par une crise. Ce qui est bon avec un manuel, c’est qu’il systématise tout le matériel qui a déjà été écrit, exprimé, pensé par et appliquée dans la pratique.

Réponse: Pour moi, la première partie du manuel doit être consacrée à l’état actuel de l’humanité qu’elle a atteint à la suite de son développement. Nous entrons dans une nouvelle période inconnue, complètement chaotique et même effrayante. Nous pensons à notre avenir en tant que  » terra incognita  » ( territoire inconnu ).

Très peu de gens ne sentent toujours pas que l’humanité est dans une impasse. Quelqu’un perçoit cela d’une manière plus consciente, quelqu’un d’autre le sent au niveau de d’une préoccupation intuitive, de l’incertitude quant à l’avenir. Aujourd’hui, ces humeurs pénètrent toute l’humanité car dans la société et dans la nature quelque chose se passe que les forces même habituellement les sceptiques et les optimistes se posent la question : «Pourquoi ? Et qu’est-ce qui va se passer ensuite?  »

Je ne suis pas un prophète en aucune façon, mais si auparavant les prédictions de la sagesse de la Kabbale se sont réalisées en 20 ans, aujourd’hui, les choses dont nous parlons se réalisseront en 3-4 ans. Le temps dse raccourci.

Par conséquent, notre livre est très important car il doit diriger une personne vers la bonne compréhension de l’avenir et de la stratégie de la vie qu’elle doit choisir dans cet état complexe et incompréhensible de «chaos».

Nous allons essayer de faire que ce manuel soit facile et accessible à tous, parce que même pour les personnes les plus instruites qui appartiennent à l’élite spirituelle ou scientifique, tout ce que nous disons et écrivons est souvent nouveau et inattendu. Tandis que nous, nous comprenons ces choses d’une manière générale, comme une image complète, en attendant, pour la plupart des gens, c’est toujours des informations fragmentaires avec lesquelles ils peuvent être d’accord, mais pas en ce qui concerne l’image entière. Par conséquent, c’est à nous de décrire tout sur un niveau accessible et facile.

D’un programme de télévision  » Un monde intégral  » 24/10/2013

Le processus de déclin sociétal

Dr. Michael LaitmanQuestion : L’état actuel de l’humanité est une image typique de la dégradation de toute l’humanité. Si nous prenons l’Empire romain comme exemple, le système s’est détérioré et s’est brisé en morceaux si bien que chaque partie ne travaillait que pour elle-même et pour l’ensemble, et par conséquent, les commandes des autorités manquaient de puissance. Le terrible processus de déclin sociétal commença. Et maintenant, nous parlons d’une échelle beaucoup plus grande que l’humanité n’a jamais connue.

Réponse : Et même maintenant, cela se passe sans épée ni lance, tout comme c’était alors ! Si nous voyons l’humanité comme une sorte de système unifié, plusieurs sociétés se sont développées à des vitesses différentes mais en général, il s’agissait d’un système collectif au sein duquel les unités individuelles ont été endommagées. Mais le système a toujours été restauré, alors qu’aujourd’hui l’état est tel qu’aucune des sociétés saines ne tient parce que la crise touche toute l’humanité en général et cause des dommages au système entier.

Les kabbalistes ont prédit ces phénomènes sur une base totalement scientifique. Si nous prenons notre ego comme la force fondamentale de la nature à partir de laquelle toutes les lois sociales et même naturelles dérivent, alors à la fin, l’ego doit croître jusqu’à un état comme celui-ci où il subjugue tout ce qui existe, ce qui signifie qu’il va détruire toutes les connexions entre les gens.

Et tandis qu’au début, il agit pour créer ces connexions, il les arrange après, il atteint une satisfaction personnelle. Cela s’est passé dans le milieu des années 50 du siècle dernier, quand tout le monde pensait que l’humanité entrait dans un état de développement infini de la société de consommation, dans laquelle tout était pour le bien de la personne : les écoles, les universités, la culture, la science, la conquête de l’espace.

Diverses sociétés ont rencontré cela de différentes manières, mais elles voulaient précisément atteindre cet objectif. L’égoïsme nous a attiré vers ce type de développement. Et à la suite de cela, lorsque nous avons systématiquement relié et organisé les connexions mondiales, globales et réciproques, nous avons immédiatement commencé à mourir, comme l’Empire romain.

À ce jour, nous voyons certainement que nous n’avons pas la capacité d’utiliser ces connexions correctement. Elles agissent non pas seulement contre la personne elle-même, mais aussi contre la société tout entière, et elles les détruisent. Dans cette connexion, il est possible de voir clairement la nature de la tumeur cancéreuse dans le corps car elle tue tout ce qui la nourrit et à la fin elle meurt.

De KabTV, « Un Monde Intégral » du 24/10/2013

Notre leader: c’est l’ego

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quel est le rôle que l’ego joue dans la transition vers une nouvelle formation, estimant qu’il a finalement évolué ?

Réponse: Il nous aidera en cela qu’il va nous montrer où et comment ajouter la force contraire de la bonne manière qu’ils vont se développer d’une manière mutuellement équilibrée.

L’ego est notre leader en ce qu’il montre ce qu’il faut faire. Les désirs égoïstes dans tous les cas détermineront les activités de la personne, nous ne retirons rien ici de toute façon et nous ne rejetons pas ce que nous avons créé. Nous ajoutons seulement une composante positive pour tout ce qui est en train de mourir progressivement et animons.

Question: Vous avez dit que la force altruiste est une force créatrice. L’ego peut aussi créer ?

Réponse: Il peut créer merveilleuseùent. Voyez ce qu’il a fait avec nous ? Tout cela est pour notre bien. Il n’y a rien de mal dans la nature.

C’est le programme de la nature que nous portons inconsciemment sous l’influence de ses forces. Chaque fois que nous pensons qu’il nous est mauvais dans un état donné, on commence à nous déplacer vers l’état suivant, vers un meilleur état. L’ego nous montre inconsciemment ce qui sera bon pour nous ici et là, non. Il nous dirige de l’intérieur, nous dit quoi faire.

L’ego gère toutes nos forces, toutes les caractéristiques et nous mène en avant précisément et fortement. Parfois, nous tombons dans quelque chose, supposons dans la construction du socialisme ou quelque chose d’autre, mais c’est seulement pour comprendre les conséquences de l’impasse et après nous continuons à nous développer.

 » Un monde intégral » de KabTV 24/10/2013

La responsabilité du monde

Dr. Michael LaitmanAvis ( Michaël Khazin , économiste et analyste de recherche politique ) : «Aujourd’hui, il n’y a pas de forces dans le monde qui soient prêtes à assumer la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre des solutions. Il n’y a pas de nouveaux concepts, pas de ressources pour les imposer et punir ceux les abandonnent.

 » Le monde politique moderne ne se compose pas de politiciens c’est-à-dire, des gens qui soient prêts à assumer la responsabilité politique, mais d’administrateurs qui sont tous prêts à appliquer de façon irresponsable des solutions standard. Un exemple de réalisation de cette politique est de prendre des décisions collectivement – de sorte qu’aucun des administrateurs n’est responsable de quoi que ce soit.

 » Dans les conditions de crise difficile, ce truc ne va pas et cela conduira  inévitablement à une situation où les rats fuient le navire en perdition. Un administrateur moderne ne sera jamais d’accord d’assumer la responsabilité et c’est pourquoi nous verrons inévitablement le retour d’hommes politiques réels qui commenceront à travailler sur le développement de nouvelles «règles du jeu ».

 » Mais depuis ces dernières décennies personnes ne prépare ces personnes, la qualité de leurs premières décisions sera très loin d’être idéale.  »

Mon commentaire: Le problème est qu’il est impossible de préparer les futurs dirigeants dans tous les systèmes modernes parce que l’avenir sera construit sur des principes totalement différents de l’interaction intégrale. Ces gestionnaires ne peuvent être formés que par la méthode de l’éducation intégrale.

L’occident perd la foi en son futur

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de Business Spectator) :  » Un sondage du centre de recherche Pew, mené dans 39 pays, ce printemps, a demandé :« Est-ce que les enfants dans votre pays sont mieux lotis que leurs parents? Seulement 33 pour cent des Américains croyaient que leurs enfants vivaient mieux, tandis que 62 pour cent ont dit qu’ils allaient vivre pire. Les Européens étaient encore plus sombres. Seulement 28 pour cent des Allemands, 17 pour cent des Britanniques, 14 pour cent des Italiens et 9 pour cent des Français pensaient que leurs enfants seraient mieux lotis que les générations précédentes. Ce pessimisme de l’occident contraste fortement avec l’optimisme dans le monde en développement : 82 pour cent des Chinois, 59 pour cent des Indiens et 65 pour cent des Nigérians croient en un avenir plus prospère « .

Mon commentaire: Avons-nous vraiment besoin d’attendre que le blocage soit juste devant nos yeux et qu’il n’y ait pas d’échappatoire à l’affrontement mortel ? L’égoïsme humain ne lui permet pas de voir vraiment l’avenir .

Il est dit que l’ ange de la mort offre à une personne une épée avec une goutte de poison à sa pointe et une personne ouvre inévitablement la bouche et avale le poison parce qu’elle ne peut pas refuser le plaisir égoïste qu’il contient. Il n’y a pas d’autre moyen d’échapper à la mort, mais obéir à la sagesse de ceux qui prévoient l’avenir.