Category Archives: Economie

N’attendez pas les ennuis

Dr. Michael LaitmanQuestion: En Amérique, il n’y a pas de mouvement de protestation, comme en Espagne ou en Israël. Alors, comment pouvons-nous transmettre le message de la garantie mutuelle aux gens d’ici?

Réponse: Tout d’abord, ne soyez pas désolé que votre situation soit différente de l’Espagne ou d’Israël. Dans ces pays, les problèmes sont beaucoup plus importants que ceux que vous rencontrez. Ne soyez pas désolés. Vous devriez apprendre à partir des petits ennuis. Notre approche est de ne pas nous réjouir de la souffrance des gens.

D’une façon ou d’une autre, les gens sentent que le monde a changé et a placé de tels problèmes devant eux que leur solution ne peut pas être trouvée par les politiciens, sociologues, politologues, psychologues, économistes, ou pédagogues. Cela nous permet de venir avec les explications.

Tout d’abord, nous expliquons pourquoi personne n’est capable de trouver la solution: car il ya désormais de nouvelles forces opérant dans le monde, qui sont en harmonie et en interconnexion mondiale, tandis que les dirigeants ne le comprennent pas et utilisent des méthodes dépassées. Nous devons essayer d’apporter ce message à des gens, donc il va s’infiltrer en eux  goutte à goutte.

Évidemment, c’est plus facile de donner des explications à ceux qui souffrent. Cependant, nous devons traiter chacun avec amour. Nous souhaitons préserver nos propres enfants des problèmes,  de sorte qu’ils n’aient pas à apprendre par une expérience amère. Nous voulons qu’ils aillent de bien à  mieux. Et c’est la même approche que nous devrions avoir envers tout le monde.

Si nous n’atteignons pas  le succès, après tous nos efforts, les ennuis arriveront cependant, et sous leurs coups les gens vont devenir de plus en plus sensibles à nos explications. Mais il est préférable de tout leur expliquer avant. C’est comme si vous jetiez une graine dans le sol et avec le temps, elle pousse à travers le sol. 

De la conférence de Miami du 14/09/11

Un choix simple: la solidarité ou l’effondrement de l’Europe

Dr. Michael LaitmanAvis : (Jacek Rostowski , ministre polonais des Finances):«Selon ses déclarations au quotidien polonais Gazeta Wyborcza, le lundi (29 août), le ministre a déclaré: «les élites européennes, y compris les élites allemandes, doivent décider si elles veulent survivre à l’euro – même à un prix élevé – ou non. Si non, nous devrions nous préparer à un démantèlement contrôlé de la zone monétaire.

« Il a ajouté:« Nous avons un choix simple: la solidarité ou  l’effondrement de l’Europe »

«Le ministre polonais a déclaré que  la solution à long terme pour la crise est une intégration plus profonde.

« Le problème fondamental de la zone euro n’est pas économique, mais politique » a-t-il expliqué ». Le choix est le suivant: une intégration macroéconomique beaucoup plus profonde dans la zone euro ou son effondrement. Il n’y a pas de troisième voie. »

« Il a également diagnostiqué deux formes de« populisme dangereux »à l’œuvre dans la politique de l’UE – un populisme du sud basé sur l’irresponsabilité financière et une au nord fondée sur le manque de solidarité avec les pays du sud.

« Mais il a ajouté que les pays riches du nord ainsi que les non-membres de l’UE de la zone euro vont souffrir si elle tombe.

«Il est difficile d’imaginer quelque chose qui aurait frappé l’économie néerlandaise, allemande, ou finlandaise de façon plus dure que l’effondrement du système bancaire dans n’importe quel pays de la zone euro, a-t-il  dit. «L’effondrement de la zone euro serait [aussi]  catastrophique pour la Pologne. »

Mon commentaire: de plus en plus de politiciens comprennent que les circonstances nous obligent à nous unir. La seule question est de savoir si l’égoïsme personnel et national et l’antagonisme national vont les laisser commencer à penser et à discuter d’une unification plus resserrée. Est-ce que les intérêts égoïstes ne vont-ils pas obscurcir la catastrophe mondiale qui nous attend si nous ne commençons pas à rechercher la garantie mutuelle?

La fin de la diarchie

Dr. Michael LaitmanEn ce moment un «deuxième pouvoir», une force étrangère, se révèle à nous, et si nous essayons de discerner cette force correctement, nous serons heureux. Mais si nous n’essayons pas de la comprendre correctement, elle nous frappera-pour que nous la remarquions et que nous la traitions avec respect, que nous comprenions qui est le patron.

Il est douloureux d’apprendre sous la férule, à moins que nous soyons capables de transformer ce bâton en bonbons. Mais cela est seulement possible à la condition, que je le veuille, que j’essaye de comprendre ce que veut cette force étrangère, et je sois prêt à m’abaisser devant elle. C’est ce qu’on appelle  » désespérer dans le travail et crier vers Créateur. »

Le monde entier est en train de se rapproche de ce travail, consciemment ou inconsciemment. Nous sommes tous les «ouvriers du Créateur», et nous existons tous à l’état final corrigé ; seulement nous ne le savons pas ou ne le sentons. Nous nous efforçons à révéler et à nous accorder avec tous les états à traverser, pour atteindre la révélation de l’Infini. Nous existons dans cette Lumière infinie, même maintenant, sauf que nous ne sommes pas d’accord avec Elle, et c’est pourquoi Elle se dissimule complètement de nous.

C’est pourquoi l’humanité tout entière travaille ensemble. Certains participent inconsciemment, tandis que d’autres veulent comprendre ce travail et le faire de leur propre grès. Cependant, les mêmes étapes se révèlent à chaque personne. Et la tourmente que l’humanité connaît aujourd’hui est semblable à la confusion qu’une personne éprouve dans son travail intérieur, lorsqu’elle clarifie sa prochaine étape. Ainsi est le monde entier,  en état de confusion, de brouillard, et de faiblesse, il a commencé à analyser son degré spirituel supérieur.

Toutefois, chacun travaillera en fonction de sa place dans le système. Pour certains ce sera une atteinte évidente, alors que pour d’autres l’atteinte sera strictement pratique et découlera de la connexion, de la garantie mutuelle, qui est suffisante pour leur permettre d’atteindre le système commun et de sentir qu’ils font partie de celui-ci.

Certains feront face à un travail et des clarifications plus difficiles pour révéler le même système au niveau de la «tête» de ce dernier, et non pas de son «corps». Chaque partie du corps a aussi son propre « cerveau » et « cœur », responsables de la sensation et des intentions. Après tout, chaque partie reçoit les ordres du cerveau central et doit les faire passer pour faire le travail réel.

Les parties sentent son influence et envoient leur réponse au cerveau. C’est pourquoi même le corps a « une moelle osseuse », partie qui a la connaissance, la compréhension et perçoit l’ensemble du système. Et à la fin, tout le monde se connecte de manière à être complètement entremêler et à devenir complètement inclus l’un dans l’autre.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 07/09/2011, n°10 Shamati

Le retour du rêve américain comme un boomerang

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce ce que la diffusion de la science de la Kabbale en Amérique diffèrerait de sa diffusion dans d’autres pays en raison de l’influence du «rêve américain», que  nous sommes supposés capables de réaliser ici – le rêve de beaucoup d’argent, d’une bonne vie …? Comment peut-on lutter contre ce stéréotype?

Réponse: Je pense que d’autres pays ont encore des fantasmes qu’il est possible d’atteindre ce «rêve» en Amérique. Pourtant, je pense que tout cela devient une chose du passé. Les gens doivent se réveiller du rêve. Je ne pense pas que ce «rêve» va durer beaucoup plus longtemps, tant pour ceux qui vivent en Amérique que pour ceux qui vivent à l’étranger.

Regardez comment les Américains perdent du respect dans le monde entier, comment les gens ne montrent plus une bonne attitude à leur égard et sont en fait en train de commencer à les regarder de haut. Et bientôt, cela se transformera même en haine. Ce qui se passe en particulier parce que les gens ne veulent pas tolérer l’attitude de l’Amérique envers eux, l’attitude d’un pays qui se permet la liberté de faire tout ce qu’il veut.

Par conséquent, je ne pense pas que ce «rêve américain» ait un pouvoir quelconque. Comme la crise s’aggrave, plus de gens dans le monde révèle que le «rêve américain», qui a déjà fondu, a été construit à leurs frais parce que l’Amérique a astucieusement exploité le monde entier. Et cela va revenir comme un boomerang très puissant.

Dans la mesure où nous diffusons la méthode de correction, qui réside dans l’unité, l’égalité et la garantie mutuelle, nous allons nous sauver du blâme et des coups, comme il est écrit, « L’amour couvre tous les crimes». Nous n’allons pas essayer de régler de vieux comptes, mais de créer de nouvelles relations gentilles. Ce qui est  arrivé est arrivé. Ça ne vaut pas la peine de ressasser le passé.

Si nous commençons à régler des comptes anciens, alors le monde entier va venir se plaindre de l’Amérique parce que c’est la façon dont ses systèmes économiques sont construits: au détriment des autres nations. Seule la méthode qui nous est offerte par la science de la Kabbale va nettoyer tous les scores anciens jusqu’à aujourd’hui, et à partir de là nous allons commencer à construire quelque chose de nouveau, sans se rappeler tout ce qui s’est passé hier.

De la conférence de New-York n°2 du 12/09/11

G7: pas de plan économique clair

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles: « Les commentateurs avertissent que bien qu’il y ait eu accord sur la nécessité d’une réponse commune au ralentissement mondial économique renouvelé, il n’y avait eu que peu d’engagement à l’action concrète.

« Selon les analystes, les responsables des nations du G7 (Etats-Unis, Canada, Japon, Royaume-Uni, France, Italie et Allemagne) sont encore divisés sur les stratégies de croissance. » (Source: Euronews.net )

« Alors que l’Europe veut garder son engagement à l’austérité, les Etats-Unis est plus proche de la position du Fonds monétaire international, à savoir qu’un stimulus  fiscal est nécessaire.

« Le président Barack Obama doit annoncer un grand  paquet de créations d’emplois  jeudi.

« Un responsable canadien a déclaré mardi que le relâchement des mesures d’austérité pourrait atténuer des risques de récession à court terme mais réduire la taille de la dette souveraine était le but prioritaire.

« La Grande-Bretagne, quant à elle, colle rapidement à son programme d’austérité. » (Source:huffingtonpost.com )

Mon commentaire: « Le bonheur est si proche», mais «vous ne me comprenez pas », ce qui signifie qu’il y a une solution à tous les problèmes, mais elle est anti-égoïste, et par conséquent personne n’ entend  « une voix dans le désert ». Lorsque des manifestations seront organisées par des scientifiques, des économistes, des analystes politiques, et tous ceux qui comprennent la nature intégrale de la crise mondiale, qui doit être contrecarrée par la formation d’un  « homme nouveau » prêt à la garantie mutuelle, quand ils exigeront du gouvernement  qu’il crée spécifiquement un tel programme de lutte contre la crise, alors nous verrons la lumière au bout du tunnel.

La crise est là pour notre propre bien!

Dr. Michael LaitmanQuestion: A une époque où les gouvernements sont incapables de gouverner, les économistes sont incapables de réguler, et les nations sont en plein désarroi, à la fois par eux-mêmes et en raison de la manipulation venant des réseaux virtuels, le monde est confronté à une menace d’instabilité. Que peut apporter ce navire qui se trouve dans une mer houleuse pour retourner à l’équilibre?

Réponse: En ce moment l’interdépendance mondiale, intégrale,  universelle entre tous est révélée dans notre monde de plus en plus clairement, et cela se passe dans tous les domaines et les dimensions de l’activité humaine. Cette interconnexion mondiale paralyse tous nos efforts pour réglementer quoi que ce soit par des méthodes périmées, telles que les méthodes énergiques, politiques, économiques et sociales.

La seule façon que nous savons de contrôler les choses est la façon égoïste, au sein d’un système circonspect, en considérant la source de pression, l’objet de pressions, et l’objectif. Mais le monde a acquis une partie intégrante, sous forme analogique de la dépendance mutuelle universelle. Ceci est l’expression de la prochaine étape de développement de l’humanité, l’état de totale interaction entre les différentes parties d’un organisme. C’est le plan de l’évolution de notre développement, par nature, le plan de l’évolution.

L’apparition de l’image altruiste de notre degré de développement suivant au sein de notre égoïsme, de la société individualiste est de mettre en lumière notre opposition à cette image. C’est l’essence même de la crise, notre manque de correspondance au niveau suivant.

Nous assimilerons notre prochain état soit par le chemin de la souffrance ou grâce à des efforts de réalisation et de volonté. De toute façon, nous devrons l’étudier et nous changer pour répondre à ses demandes pour la même raison que les créatures qui ont été incapables de s’adapter aux nouvelles conditions et exigences de la nature se sont éteintes. Mais la nature a prévu notre ascension à ce niveau-là de réalisation de l’harmonie avec la nature. Pour accomplir cela, nous devons devenir intégralement interconnectés comme un tout, comme toute la nature. Dans notre langage, cette demande signifie, « tout le monde aime tout le monde», et «tout le monde est inclus dans tout le monde. »

La façon d’effectuer cette demande de la nature est d’appliquer la méthode de correction de notre égoïsme appelée «Kabbale», qui vient du mot « recevoir ou acquérir, » d’acquérir de nouvelles qualités altruistes,

Plusieurs milliers d’années auparavant, à chaque génération, il y avait des individus distincts qui ont acquis ces qualités et ressenti le nouveau niveau de développement de l’humanité. Cette procédure est décrite dans d’authentiques sources kabbalistiques. Nous ne pouvons pas les comprendre parce qu’ils décrivent une structure différente des interconnexions entre les personnes, leurs relations d’amour et de don sans réserve, appelées l’âme, leur sensation d’unité et de communauté, qui est appelé le monde supérieur, la dimension suivante.

Cependant, nous pouvons utiliser leurs instructions pour nous changer nous-mêmes, de nous adapter aux nouvelles conditions, et donc de commencer à se sentir au niveau supérieur du monde-son harmonie, l’éternité et la perfection. Alors nous serons convaincus que l’objectif de la nature est parfait, tout comme la nature.

L’Europe en danger

Dr. Michael LaitmanAvis: (Joschka Fischer , ministre des Affaires étrangères d’Allemagne et vice-chancelier de 1998 à 2005)Peu à peu tout le monde réalise, même les Allemands, que la crise financière prolongée peut détruire entièrement le projet de construction européenne en raison des faiblesses de la zone euro et de ses fondations. Ces faiblesses sont davantage politiques que financières ou économiques.

Le traité de Maastricht a créé une union monétaire, mais l’union politique, une condition préalable indispensable au succès de la monnaie commune, est restée à l’état de promesse. L’euro et les pays qui l’ont adopté en payent maintenant le prix. La zone euro repose maintenant sur les fondations branlantes d’une confédération d’Etat qui veulent une union monétaire tout en conservant leur souveraineté budgétaire. Or cela ne peut pas fonctionner en cas de crise…

Trois possibilités s’offrent à l’Europe :

– continuer à patauger dans la même situation, mais cela ne servirait qu’à aggraver et à prolonger la crise ;

– mettre fin à l’union monétaire, ce qui reviendrait à mettre fin au projet européen lui-même et engendrerait le chaos ;

– enfin, l’Europe pourrait évoluer vers une véritable intégration économique et politique ; un pas que les dirigeants actuels hésitent à entreprendre, parce qu’ils estiment ne pas avoir le soutien voulu de leur opinion publique.

Mon commentaire: De toute façon si vous regardez la situation actuelle, il est évident que sans l’éducation préalable  de la population, ce sera impossible d’arriver à  une conclusion et à une action correctes. Pour obtenir le soutien de la population et promouvoir l’unité, nous devons d’abord leur expliquer non seulement  localement et individuellement, mais aussi  qu’il y a un besoin général de s’unir  car c’est le défi de la nature, le défi  auquel nous ne pouvons échapper et qui est plus élevé que nous. Cela en particulier nous oblige non seulement à créer un marché uni (bazar), mais à  nous unir  véritablement pour le bien de la survie.

La consommation n’est pas le problème

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons discuté du fait que la consommation excessive a conduit l’humanité à un état de trouble. Toutefois, certains économistes supposent que si nous commençions à consommer moins, cela aura aussi un effet négatif ….

Réponse: Chaque phase de développement a sa propre séquence spirituelle HaVaYaH. Elle comporte des phases de don et de réception, d’absence et une combinaison de différents facteurs d’interconnexion. Par conséquent, nous ne pouvons tirer un lien direct entre le niveau de consommation et la solution au problème.

Dans le passé nous avons pu améliorer la situation en distribuant les biens entre tous, car le désir égoïste était développé jusqu’à un certain niveau, où l’écart entre les couches de la population pouvait vraiment être amélioré de cette manière. Cependant, aujourd’hui, nous sommes passés à un niveau supérieur, et les méthodes adaptées à la phase précédente ne fonctionnent plus. L’accent s’est déplacé du désir de recevoir vers le désir de donner, et vous ne pouvez pas obtenir une réelle amélioration par le biais de simples «mains basses. » Vous devez comprendre qu’en distribuant des produits, vous tentez de bloquer le chemin de la crise et vous vous privez donc de la possibilité de remonter à ses causes, la force de don, le Créateur. Mais en attendant, nos problèmes sont déjà en train de suivre l’objectif de la nature.

De façon analogue, il est impossible d’agir de la même manière lors de la deuxième phase de l’expansion de la lumière directe, que dans la première phase. C’est parce que la deuxième phase est née de la première, précisément parce qu’il était temps de réaliser la cause première de la Lumière. Même quand la première phase est entièrement remplie par la lumière, ce n’était plus suffisant.
De même, une simple distribution aujourd’hui ne résoudra pas les problèmes. L’objectif de la création n’est pas d’assouvir nos désirs égoïstes ou de nous permettre de remplir notre ventre. C’est pourquoi nous découvrons la deuxième phase de développement : En donnant des biens aux pauvres, nous ne feront qu’accélérer l’effondrement.

Alors, que devons-nous faire ? Après tout, cela est contraire à toute logique. Auparavant l’égoïsme dirigeait la partie : plus nous recevions, mieux nous nous sentions. Mais maintenant, la consommation et la restriction, l’égoïsme et les concessions en faveur des faibles sont tout aussi destructeurs pour l’économie. Autrement dit, il ne nous reste pas de méthode efficace pour travailler avec le désir égoïste. Il s’est appauvri lui-même à la fois en recevant et en donnant.

C’est le début de la réalisation à deux faces du mal de l’égoïsme – la reconnaissance totale du fait qu’il ne peut pas être utilisé.

Alors, comment l’homme peut-il survivre ? Plusieurs millions de personnes dans le monde parviendront à se nourrir avec les fruits de la terre qu’ils cultivent. Et que feront les autres ? Nous ne pourrons pas maintenir les connexions précédentes, et d’ailleurs, nous ne pourrons pas échanger les biens et la production comme nous le faisions auparavant. Le monde commence à réduire sa circulation, à «geler».

Dans ces conditions, la seule chose qui puisse réellement aider l’humanité est une attitude claire sur ce qui se passe, la compréhension de la nécessité de changer la nature de nos liens. C’est la seule chose qui nous donnera de bons résultats.

Par conséquent, avant tout, les gens doivent étudier. Laissez tout le reste. Donnez à chacun la base minimum juste au-dessus du seuil de pauvreté, et utiliser le reste des efforts pour améliorer nos relations interpersonnelles.

« La distribution équitable » et « la justice sociale » sont de jolis mots, pour le bien desquels des dizaines de millions de personnes ont été tuées ou en ont tué d’autres. Des slogans comme ceux-ci n’aideront qu’à la condition que nous changions la conscience des gens. Et pour cela nous avons besoin d’éducation. Une personne a juste besoin des nécessités vitales et de la volonté d’écouter, et c’est tout.

Cependant, il n’apprendra pas « comment consommer correctement », mais comment se lier correctement aux autres. Tout le reste deviendra une conséquence naturelle. Lorsque le désir des gens aura changé, ils comprendront de leur propre gré comment gérer la vie. Par l’éducation, toutes les solutions pratiques deviendront évidentes.

Tout d’abord, une personne doit être éduquée et changée au moins légèrement. C’est la seule façon d’éviter les régimes nazi de différentes sortes, en construisant un environnement qui change les gens pour le mieux.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 08.09.11, « La Nation »

Une action urgente est nécessaire pour protéger la convalescence

Dr. Michael LaitmanAvis: ( Christine Lagarde , chef du FMI ): « La nouvelle chef du FMI a appelé samedi les décideurs mondiaux à poursuivre urgemment une action coordonnée, y compris la recapitalisation obligatoire des banques européennes , ou le risque de descente dans une récession renouvelée du monde .

« L’évolution de cet été a indiqué que nous sommes dans une nouvelle phase dangereuse », a dit Christine Lagarde Directrice générale du Fonds monétaire international,  samedi à un rassemblement annuel des décideurs de partout dans le monde organisée par la Réserve fédérale de Kansas City.

«L’enjeu est clair; nous risquons de voir la fragile reprise dérailler. Donc, nous devons agir maintenant, a-t-elle dit.

«Deux ans après la fin du pire de la crise financière, la croissance tant aux États-Unis  qu’en Europe piétine, et les crises de la dette et l’indécision des deux côtés de l’Atlantique ont ébranlé la confiance du public dans une reprise mondiale ».

Mon commentaire: Ces derniers temps, tout le monde commence à blâmer tout le monde pour les impacts négatifs. Ces impacts ont effectivement lieu, mais ils l’ont toujours fait. C’est juste que maintenant, nous révélions  que chacun est relié à tout le monde dans un seul réseau de relations, et c’est pourquoi  la sensibilité aux actions augmente. À moins que nous  ne prenions des mesures vers la compréhension mutuelle (la garantie mutuelle), ces relations vont rapidement conduire à la guerre.

Hillary Clinton: Une nouvelle crise menace le monde

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles  (Tiré de cnsnews.com): « La secrétaire d’Etat américaine Hillary Rodham Clinton a averti vendredi [6 mai 2011] que les pénuries mondiales alimentaires et les prix en spirale menacent de déstabiliser tout de façon généralisée et demande instamment des mesures immédiates pour prévenir une répétition des crises de 2007 et 2008 qui ont conduit à des émeutes dans des dizaines de pays autour du monde en développement.

« Mme Clinton a déclaré lors d’une réunion de l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations Unies que des mesures urgentes sont nécessaires pour maîtriser les coûts et stimuler la production agricole tant que les prix alimentaires continuent à augmenter.

« L’ONU estime que 44 millions de personnes ont été poussées dans la pauvreté depuis juin dernier à  cause de la hausse des prix alimentaires, ce qui pourrait conduire à des pénuries désespérées et de troubles. »

Mon commentaire: Bien sûr, il y a assez de nourriture et de ressources dans le monde pour faire le bonheur de tous. Nous avons seulement besoin de le vouloir sérieusement ; c’est ce  à quoi nous devrions penser, Mme Clinton