Category Archives: Education

Le dirigeant derrière une idée

laitman_558Question : Nous voyons que les changements cardinaux de l’histoire sont associés à des personnalités particulières : Alexandre le Grand, Napoléon, Lénine, etc. Quelque chose a-t-il changé maintenant ? Quel est le rôle d’un dirigeant moderne ?

Réponse : Je ne pense pas que le rôle d’un dirigeant soit pertinent à l’heure actuelle, mais c’est celui de l’idée qui émergera. Le monde en a besoin. Et si le monde accepte cette idée, commence à changer conformément à elle, alors bien sûr, il atteindra le prochain niveau d’existence au niveau de l’interaction intégrale de chacun avec tout le monde.

Question : Un petit groupe de personnes peut-il devenir un exemple, un catalyseur de changement pour toute l’humanité ?

Réponse : En général, c’est possible. Mais pour cela, ils doivent travailler beaucoup sur eux-mêmes.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/04/2020

Vers une existence optimale

laitman_530Question : Nous disons souvent que la surproduction épuise les ressources naturelles et détruit le monde. Ce dernier s’est un peu mieux porté durant la première vague de la pandémie. On entend dire que l’eau des canaux vénitiens n’a jamais été aussi propre. Il y avait là encore des dauphins qui n’avaient pas été vus depuis de nombreuses années.

Le problème de la surproduction doit être résolu de manière pratique. Bien sûr, la rééducation des gens et l’apprentissage des bases du monde intégral sont importants, mais vous devez manger ; quelqu’un doit produire de la nourriture. Que devrions-nous faire ?

Réponse : Je ne me préoccupe pas de la production des biens nécessaires à la vie (la nourriture, les vêtements, les machines qui produisent ces produits) mais seulement dans la mesure où ils sont vitaux.

La nature globale dans laquelle nous existons ne nous permettra toujours pas de produire plus que ce qui est nécessaire à notre existence normale. Nous ferons des allers-retours, essayerons de repousser les limites, et cela nous ramènera à notre existence optimale.

Nous n’avons pas besoin de bijouteries, de la bourse aux diamants et de boutiques de luxe. Tout cela disparaitra. Nous verrons comment elles vont toutes fermer. Les gens n’auront pas d’argent et n’en auront pas besoin, le monde réfléchira plutôt à comment vivre demain et à la manière de parvenir à un futur optimal et normal.

Extrait de KabTV, « La Situation Internationale Actuelle » du 18/06/2020

Le sens profond de la crise

Laitman_632.3Question : Quels sont les aspects négatifs et positifs d’une crise, la crise elle-même ou notre réaction à celle-ci ?

Réponse : Lors d’une crise, le plus important est de la comprendre et de réagir correctement pour qu’elle nous soulève.

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, « crise » (mashber) signifie en hébreu « naissance », le lieu où une nouvelle personne nait.

En fait, le sens profond de la crise est la naissance de quelque chose de nouveau. Seulement nous ne le ressentons pas, nous ne le comprenons pas encore. Mais je suis sûr que nous y arriverons.

Nous verrons comment une nouvelle humanité intégralement connectée est en train de naître sous nos yeux, qui comprend mieux qu’elle doit vivre selon d’autres lois et non plus comme avant.

Question : Après la crise, allons-nous passer à un nouveau niveau spirituel ?

Réponse : Nous avons atteint ce stade, mais nous ne l’avons pas encore franchi. Nous avons plusieurs étapes devant nous. Mais cette nouvelle étape sérieuse que nous traversons actuellement doit beaucoup nous apprendre.

Question : Si la crise est la naissance de quelque chose de nouveau, cela signifie-t-il que les personnes décédées du coronavirus ne pourraient tout simplement pas vivre dans les nouvelles conditions, en harmonie avec la nature ? Mais tout est entre les mains du Créateur.

Réponse : Quant aux morts, ceux qui ne sont pas encore nés et à ceux qui vont naître, nous en parlerons séparément. C’est tout un système que nous devrons maîtriser et nous devons voir où se trouve le libre arbitre, pourquoi telles et telles âmes naissent, ce qui en est fait, etc. Nous devons étudier cela dans un système mondial commun.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Eviter la souffrance de l’humanité

laitman_259.02Question : Est-il possible que dans un avenir proche, disons peut-être dans un an, un pays puisse se tourner vers les kabbalistes afin d’introduire un nouveau système d’éducation et d’instruction ? Ou est-ce impossible du point de vue des lois spirituelles ?

Réponse : Peu importe qu’ils s’adressent à nous ou pas. Nous devons être prêts et diffuser nos connaissances à tous. Alors dans chaque pays, il y aura des gens intelligents, y compris vous qui étudiez la Kabbale, qui pourront participer à la transformation de leur pays et de la société.

Pour ce faire, il suffit d’attirer des scientifiques et de leur montrer que tout devrait être en accord avec le système intégral de l’humanité, de la société et de la nature.

L’humanité a besoin de se changer elle-même, de se recréer en partie intégrale de la nature. Aujourd’hui, elle est opposée à la nature et de ce fait elle souffre. Cette souffrance doit être évitée. Si la société devient intégrale, alors tout ira bien. Sinon, elle s’engagera dans une troisième guerre mondiale et disparaîtra pratiquement. Cela est indiqué dans la Kabbale.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 03/05/2020

Le meilleur remède

laitman_545Question : Si j’essaie de donner de la bonté et de l’amour à tous ceux qui m’entourent au travail et dans ma famille, comment puis-je alors me protéger moi et les autres contre les virus ?

Réponse : En général oui, mais je ne pense pas que ce soit si évident pour vous.

Bien sûr, le meilleur remède, ce sont des interactions appropriées et amicales et le soutien. Nous aurions dû donner ces choses à la nature mais nous ne l’avons pas fait ; cependant, nous avons au contraire volé, offensé et humilié les autres, etc.

Si nous sommes tous des éléments d’un système intégré et que nous sommes complètement dépendants les uns des autres, alors nous devons nous comporter en conséquence. Essayez de comprendre de quel type de système analogique et intégral il s’agit, dans lequel tout dépend de chacun.

Question : Vous dites que par nos actions négatives, nous déséquilibrons le système. Quelles sont ces actions négatives ?

Réponse : Ce sont l’aversion, voire la haine, et une réticence à se compléter mutuellement et à s’inquiéter les uns pour les autres, etc. C’est-à-dire que tout déséquilibre dans ce système, dans lequel tous les éléments sont responsables les uns des autres, est appelé mal.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/03/2020

Un enseignant de la sagesse de la Kabbale

laitman_746.01Question : Ceux qui donnent des cours sur la sagesse de la Kabbale n’ont pas atteint l’état qu’ils enseignent. Comment une personne peut-elle transmettre ce qu’elle n’a pas atteint ?

Réponse : Pensez-vous qu’un professeur de mathématiques doit nécessairement être un triangle ou un carré ?

Commentaire : Je pense qu’il a besoin de comprendre ce que c’est.

Ma Réponse : Un enseignant vous donne accès à des connaissances afin que vous puissiez être en contact avec elles, que vous vous connectiez et vous y intégriez selon la méthode qu’il vous enseigne. En tout cas, il ne peut pas vous transmettre ses sensations spirituelles.

Question : Ce sont des sensations subjectives, bien sûr. Êtes-vous dans un état corrigé ?

Réponse : Je ne vous le dirai pas. Ouvrez un peu plus les yeux et vous verrez.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Connecter les éclats de l’âme générale

laitman_423.01Question : En expliquant le sujet de la brisure des récipients, vous avez dit que nous devons nous unir au monde supérieur et connecter toutes les pièces.

Lorsque vous dites « nous », voulez-vous dire toute l’humanité ou juste la partie qui était exempte de désirs impurs (écorces) ? Le processus de correction signifie-t-il la venue du Messie ?

Réponse : La reconstruction du récipient a lieu progressivement en chacun de nous et en nous tous ensemble. Nous nous aidons mutuellement à rassembler le désir général brisé. Avant la brisure, c’était un désir totalement altruiste et il ne fonctionnait que dans l’amour et le don sans réserve.

Ensuite, le désir général a été brisé en petits morceaux égoïstes, et il y a un morceau brisé du désir général en chacun de nous. Nous existons sous cette forme aujourd’hui.

Le seul but de la sagesse de la Kabbale est de nous expliquer comment s’unir en un seul tout général. Nous vivons dans une génération qui commence ce travail. Tous les kabbalistes qui nous ont précédés ont simplement préparé la sagesse de la Kabbale pour sa mise en œuvre et ont fait des corrections préliminaires.

Nous sommes la première génération à entamer le processus de connexion des éclats brisés en un récipient, une âme, un désir, peu importe comment nous l’appelons. Cette action s’accomplit par nos efforts mutuels dans des groupes, avec l’aide de la Lumière supérieure que nous attirons par nos désirs et nos intentions.

La Lumière qui vient nous tire apparemment hors de notre ego et nous connecte les uns aux autres en un seul désir. C’est la raison pour laquelle cette Lumière est appelée le Messie (Machiakh), qui vient du mot hébreu Mosheckh, tirer, c’est-à-dire pour nous tirer hors de notre égoïsme. Les termes kabbalistiques peuvent nous sembler mystérieux, mais ils expliquent en fait le sens de réelles actions d’une manière très pratique.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 02/02/2020

Je m’adresse aux gens ordinaires

laitman_747.03Je ne fais pas appel à ceux qui manient le pouvoir et l’argent. Je me tourne vers les gens ordinaires, vers les citoyens ordinaires, en leur expliquant quelle forme de relations notre société devrait prendre, quelles connexions nous devrions avoir entre nous pour qu’il n’y ait pas de virus.

Cela ne nécessite pas l’intervention des gouvernements et des financiers, de la police, des tribunaux, etc. Il suffit que les citoyens ordinaires comprennent ce qui leur sera bénéfique.

Le monde nous est révélé comme étant intégral, et si nous nous rapportons à ce monde intégral selon sa vraie forme, alors nous en tirerons profit.

S’il y a un système devant moi avec lequel je ne peux pas travailler, je ne pourrai évidemment pas l’utiliser correctement. Si je connais bien ce système avec les forces qui y opèrent, alors je peux le contrôler. Sinon, nous envahissons le système de la nature et nous le détruisons entièrement.

Lorsque j’essaie de regarder le monde comme un système intégral où tout le monde est connecté ensemble, je constate soudain que ma perception de la réalité est en train de changer : je verrai comment toutes les connexions sont construites et je les rejoins. Cela me permettra de m’impliquer dans le système et de ressentir la force agissant à l’intérieur.

Tout est connecté dans un seul système : la nature minérale, les plantes, les animaux et les personnes. Si nous voulons bien vivre, nous devons en tenir compte.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Connecter le Monde à la Dernière Génération » du 04/05/2020

Au seuil d’une nouvelle société

laitman_275Nous sommes au seuil d’une société complètement nouvelle, une société sur laquelle les kabbalistes ont écrit.

Aujourd’hui, nous sommes témoins du fait que la nature se rebelle. Elle ne veut plus avoir affaire à des personnes malfaisantes. Elle doit les amener à s’équilibrer avec elle-même, et nous résistons. En conséquence, dans cette mesure, la nature doit nous corriger par des réactions négatives. C’est exactement ce que nous ressentons sur nous-mêmes.

Tous les virus sont destinés à nous ramener à un certain état d’équilibre. Si nous comprenons cela, alors nous nous corrigerons facilement nous-mêmes et le système dans lequel nous existons ensemble sur Terre. Ainsi, nous obtiendrons une humanité complètement différente. J’espère que nous le découvrirons dans les plus brefs délais, peut-être même dans un an et demi. Il est peu probable que cela se produise plus tôt.

Si nous voulons expliquer de toutes les manières possibles comment l’humanité devrait se comporter et quelle est la réponse correcte au coronavirus, alors nous pouvons littéralement le faire pendant cette période. Pourtant, cela n’arrivera pas tant que le coronavirus n’aura pas fait le tour du monde et que chacun ne voit combien il a de pouvoir sur nous.

Les gens comprendront que c’est nous qui l’avons causé par nos relations non corrigées et notre mauvaise attitude envers la nature et les gens ; nous commencerons à nous demander comment corriger cela. Ce n’est qu’à ce moment-là que le coronavirus disparaîtra. Nous devons passer par toutes les étapes de la révélation du mal, de sa correction et de la manifestation du bien.

J’espère vraiment que nous en serons témoins très bientôt.

Extrait de KabTV, «Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/03/2020

Coronavirus : l’humanité en déperdition

laitman_294.4Question : Y aura-t-il des conséquences spirituelles provenant du coronavirus ? Aujourd’hui, l’humanité souffre, a peur, et n’est pas encore parvenue à des conclusions de grande envergure.

Réponse : L’homme est toujours perdu : où vais-je travailler ? Où mes enfants étudieront-ils ? Que va-t-il m’arriver ? Combien de temps vais-je devoir rester chez moi, etc. ? Et il y a beaucoup de questions ici : et ma femme, les enfants ? Je les vois rarement, et maintenant je fais enfin leur connaissance.

Ce n’est pas facile. Nous allons restés confinés encore quelques mois et si nous n’effectuons pas un travail éducatif sérieux avec la population, alors les familles commenceront à se séparer.

Remarque : Ce ne sont pas de très bonnes prévisions.

Mon Commentaire : Que pouvons-nous faire ? En effet, lorsque les gens sont soudainement ensemble dans un espace restreint, ils commencent progressivement à se montrer les uns aux autres différentes facettes de l’égoïsme. Ce n’est pas facile de vivre avec.

Mais je pense que nous organiserons toutes sortes de séminaires et de cours, nous publierons tout ce qui est possible sur nos sites web, et cela évitera un coup.

Question : Mais comment les gens, pendant leur confinement, n’essaieront-ils pas de s’entre-tuer ?

Réponse : Au contraire, nous éduquerons les gens afin que la distance physique entre nous mène à une connexion intérieure, réconfortante et spirituelle, et les gens ressentiront l’émergence d’une nouvelle force appelée le Créateur.

Il est dit dans la Torah : « Le mari et la femme, et la divinité entre eux. » C’est ainsi que nous pouvons même découvrir le Créateur entre mari et femme. Tout est entre nous.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 22/03/2020