Category Archives: Education

Une bonne attitude est une protection contre les abus

laitman_527_02Question : Comment est-il possible de protéger les enfants des relations malsaines dans notre monde ?

Réponse : Cela dépend uniquement et simplement de l’éducation que les enfants acquièrent, qui est inculquée non seulement par leurs parents, mais aussi à la maternelle, à l’école, dans la rue et dans les groupes. Tout dépend de l’environnement dans lequel un enfant grandit. Si vous l’éduquez pour avoir de bonnes relations avec les autres à travers notre monde, à travers le monde supérieur il est muni d’une sorte de protection.

Je ne peux pas dire comment accomplir cela dans tous les cas de la vie en toute confiance ; toutefois, si une personne a une bonne attitude envers les autres, se comporte intelligemment et calmement, ne viole pas le code de la route et ne suscite pas alors d’agression en même temps, par la direction supérieure et grâce à la coopération mutuelle avec d’autres personnes, elle rencontrera un minimum de problèmes. Une bonne attitude et l’ouverture aux autres sont la protection la plus importante contre les abus, les perturbations et tous les phénomènes négatifs.

Question : La protection offerte par une bonne attitude à l’égard d’autres personnes est-elle suffisante, même si notre monde est comme « des loups qui se mangent entre eux » ?

Réponse :
 Même lorsque les loups sont dressés, ils doivent être approchés par l’alimentation et l’attention. La même chose vaut pour les personnes, même si elles sont pires.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/05/2016

Les failles de la mondialisation

laitman_238_01Aux infos (Project Syndicate) : « Le vote à une étroite majorité du Royaume-Uni en faveur du Brexit a eu des causes spécifiquement britanniques. Mais au moins dans les pays avancés, c’est plus largement l’expression d’une réaction populiste/nationaliste contre la mondialisation, le libre-échange, les délocalisations, l’immigration économique, les mesures favorables aux marchés, les autorités supranationales et même les changements technologiques.

Dans les pays avancés riches en capitaux, mais pauvres en main d’œuvre, toutes ces tendances poussent à la baisse le salaire des travailleurs peu qualifiés, ainsi que le nombre d’emplois qu’ils peuvent occuper. Par contre dans les pays émergents disposant d’une main-d’œuvre abondante, elles poussent leurs salaires à la hausse et accroissent le nombre d’emplois qui leur sont proposés. Les consommateurs des pays avancés bénéficient ainsi de produits importés à faible prix, mais les travailleurs peu qualifiés ou même moyennement qualifiés voient leur salaire baisser parallèlement à leur salaire d’équilibre, tandis que leur emploi est souvent menacé.

Le référendum sur le Brexit a fait apparaître clairement les fractures : entre riches et pauvres, entre gagnants et perdants de la mondialisation, entre ceux qui ont fait des études supérieures et les autres, entre les jeunes et les vieux, entre les ruraux et les citadins, entre les partisans de la diversité et ceux de communautés plus homogènes. Ces mêmes fractures existent aussi dans d’autres pays avancés, notamment aux États-Unis et en Europe continentale ».

Mon commentaire : Il sera nécessaire de réorganiser la société : pour réduire progressivement la consommation et la production à des limites raisonnables. Les masses de personnes qui netravailleront plus dans les anciennes usines doivent être dirigées vers l’éducation, via la rééducation des gens. Nous devons concevoir et développer de « nouvelles » personnes.

Ce doit être le produit de ces nouvelles usines. Une personne corrigée travaille sur elle-même ; elle corrige le système des relations entre les gens égoïstes. C’est le travail le plus fructueux, utile, nécessaire et vital dans le monde. Son résultat sera que toute l’humanité va atteindre une vie éternelle et parfaite.

Réponses à vos questions, n°138

laitman_543_02Question : Pouvez-vous donner quelques conseils sur l’éducation des enfants, en particulier lorsqu’ils sont agressifs ? Comment devrions-nous les diriger correctement ?

Réponse : Imaginez-vous toujours être à leur place.

Question de mon Facebook : Je suis très intéressé par votre opinion et l’attitude de la sagesse de la Kabbale en ce qui concerne les enfants handicapés et leurs parents.

Réponse : Sympathie et affection.

D’où vient l’opposition à la sagesse de la Kabbale ?

laitman_566_02Question : Ma petite fille refuse même de goûter certains aliments parce que soit disant ils ne sont pas bons, même si elle ne les a jamais goûtés. Quelle est la raison de ce genre de comportement naturel ?

Je crois que beaucoup de gens ressentent la même chose à propos de la sagesse de la Kabbale, se sentant repoussés par elle bien qu’ils ne comprennent pas vraiment ce qu’elle est. La compréhension de ce phénomène pourrait nous aider à diffuser la sagesse de la Kabbale dans le monde.

Réponse : Si nous ne savons pas ce qu’une chose possède comme goût, nous n’en voulons pas. Mais une fois que nous la goûtons, nous commençons à aspirer à elle selon le Reshimo, l’impression qui reste.

L’opposition à la sagesse de la Kabbale provient du manque d’un Reshimo (enregistrement spirituel), mais surtout parce que la sagesse de la Kabbale est opposée à notre nature, et cela concerne la correction de l’ego, qui est en fait toute notre essence. Par conséquent, seule une personne chez qui le Reshimo est révélé, l’impression d’un état spirituel antérieur, viendra étudier et mettre en pratique la sagesse de la Kabbale.

Quelles professions perdureront dans le futur ?

Laitman_733Question : Comment peut-on soutenir les enfants correctement dans le choix d’une profession lorsqu’on ne sait pas s’ils en auront besoin pour leur développement spirituel ?

Réponse : De nos jours, c’est un problème parce que toutes les professions seront progressivement éliminées et disparaitront.

Le seul domaine dans lequel une personne sera occupée pendant une longue période est l’art de cuisiner, toutes les formes de préparation des aliments. La profession de chef cuisinier continuera pendant longtemps parce que cela est un désir humain fondamental, et tout le reste changera rapidement.

À part cela, une demande restera pour tout ce qui nécessite une planification : les bâtiments, le mobilier, et ainsi de suite. Mais en général, je ne vois pas d’avenir sérieux pour quelque profession que ce soit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/04/2016

La dépression chez les jeunes

laitman_600_04Je me suis entretenu aujourd’hui avec des parents qui se plaignent de l’état dépressif de leurs enfants. Ils sont perplexes et ne savent pas quoi faire. La dépression pousse souvent les jeunes à faire des choses stupides parce qu’ils font tout pour brouiller et supprimer la dépression aussi profondément que possible.
La
 dépression chez les adolescents est un problème international. Environ 15 % des adolescents sont dépressifs et dans certains pays le chiffre est supérieur à 15 %.

C’est très pénible de voir vos enfants ou vos petits-enfants dans une telle situation. De ce fait, c’est à nous d’essayer de leur fournir une existence qui a un sens parce que la vie est colorée, complexe et très profonde.

Si  nous considérons la vie comme un long fleuve tranquille, nous sommes comme des eaux usées flottant dans le tourbillon de la vie. Mais si nous les pénétrons et atteignons ses profondeurs en particulier, nous trouvons le sens de l’existence en elle, le plan de développement de la création, et nous nous rendons compte que nous sommes en fait les créatures les plus uniques dans l’univers.

Il y a un grand sens dans nos vies. Nous pouvons « nous élever au-dessus des étoiles », ce qui signifie que nous pouvons transcender le temps et l’espace et atteindre un état sans limites.

Il nous appartient de découvrir et de diffuser la connaissance à propos de cela non pas pour nous-mêmes, mais pour nos enfants et nos petits-enfants afin qu’ils puissent atteindre leur propre bonheur. Pensons à cela aujourd’hui.


Extrait de KabTV, « La Sagesse du Jour » du 17/07/2016

Si Trump gagne, je pars

Laitman_049_01Commentaire : Donald Trump est en tête dans la course à l’élection présidentielle en Amérique. Cela a conduit près de 19 % des Américains à dire qu’ils émigreront au Canada si Trump gagne. En vérité, même si Madame Clinton gagne, 15 % des Américains se préparent à partir pour le Canada. À la lumière de ce qui a été dit, il semble qu’aucun des candidats n’inspire confiance parmi les citoyens de cette nation.

Réponse : Pour la première fois dans l’histoire, les Américains ne voient pas d’espoir en l’avenir. Ils ne sont pas fiers de leur nation. Ils comprennent à quel point les candidats à la présidentielle sont indéfendables. Et en vérité, que peuvent-ils changer ?

Ici, nous rencontrons le problème du système général de gouvernement : les communistes, les types dictatoriaux, à travers tous les types de gouvernement libéral. Chacun d’entre eux démontre son insuffisance absolue. Pour l’humanité il ne reste aucune échappatoire ; que faut-il choisir ?

Peu importe la façon dont nous jonglons, peu importe la manière dont nous remplaçons les présidents, ce sont tous des marionnettes attachés à des ficelles qui finalement ne décident de rien.

Commentaire : Néanmoins, en Amérique l’esprit « do it yourself » domine…

Réponse : Cela a disparu depuis longtemps, depuis le milieu du siècle dernier au moins, cela a commencé à disparaître. L’approche américaine s’est elle-même épuisée parce qu’elle a été établie sur la base du grand intérêt personnel, d’une énorme inspiration « cowboy » de pionniers. Mais tout cela a disparu !

Alors, c’est quoi la suite ? Le salut est très simple : prenez seulement les vrais enseignements kabbalistiques. Ce qui doit être inculqué est l’étude de la seule méthode correcte dérivée de la sagesse de la Kabbale. Si nous comprenons tous qu’il n’y a pas d’autre moyen, alors nous referons surface, et si non, chacun d’entre nous se noiera.

Commentaire : Mais il doit y avoir un certain désir de comprendre la sagesse de la Kabbale afin que cela ne reste pas qu’un simple slogan.

Réponse : Personne ne peut comprendre et saisir quoi que ce soit ! Seul le sentiment d’une impasse donnera aux gens une lueur d’espoir qu’il y a vraiment une méthode spéciale d’étude. Adam, le fondateur de l’humanité, a découvert la sagesse et l’a transmise à Abraham. C’est la méthode que l’on trouve parmi les juifs. Les juifs doivent lier tout ensemble afin qu’il y ait une bonne méthode ordonnée, et chacun comprendra que la solution se cache en elle.

Et nous devrions prendre soin uniquement de la façon de planter les graines qui leur donneront plus de lueurs d’espoir.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/05/2016

La journée internationale pour la protection des enfants

laitman_570Commentaire : Le 1er juin fut la journée internationale pour la protection des enfants.

Réponse : Comment se peut-il qu’il y ait une journée pour la protection des enfants ?! Les enfants du monde entier sont les membres de la société les moins protégés !

Si nous nous soucions réellement des enfants, ils ne deviendraient pas des adultes aussi méchants. Un enfant qui ne ressent pas que l’on se soucie de lui devient en grandissant une personne barbare et rigide qui veut évacuer tout ce qu’il n’a pas reçu durant son enfance.

Question : En quoi consiste selon vous le fait de s’occuper d’un enfant ?

Réponse : C’est avant tout l’éduquer. Il a besoin de chaleur et d’attention.

Comment les parents peuvent-ils aujourd’hui donner quelque chose à leurs enfants s’ils travaillent toute la journée et n’ont que le temps d’aller les chercher dans les diverses institutions où ils sont placés, de les mettre au lit et de les ramener le matin suivant ? Nous disons qu’un enfant est censé grandir en famille, mais en fait il passe la journée entière à la « maison des enfants ».

Telle est la situation à laquelle nous sommes arrivés ! Une mère doit s’engager à élever un enfant et alors nous n’aurons pas de problème.

Question : Que signifie qu’une mère élève son enfant ?

Réponse :
Cela signifie qu’une mère se rend dans la même institution éducative que son enfant, dans laquelle il y a une classe pour les enfants et une pour les mères. Là, les mères apprennent comment élever leurs enfants, comment être reliées entre elles et comment renforcer la famille. C’est ainsi que l’on élève et éduque les mères et les enfants.

Les pères devraient aussi recevoir des formations obligatoires d’une ou deux heures, sur leur lieu de travail, concernant la façon d’élever un enfant et de se comporter correctement au sein de la famille. Alors tous se comprendront les uns les autres à la maison.

Nous sommes en constant développement, c’est pourquoi ce type d’éducation nous est vital ! Les animaux n’ont pas besoin de ce type d’éducation, mais même chez les animaux, la mère est constamment auprès de ses petits et ne laisse personne d’autre prendre soin d’eux tant qu’ils n’ont pas grandi.

Commentaire : Cela signifie que nous devons construire des liens de plus en plus forts dans la famille, à la manière d’une petite cellule dans un grand corps.

Réponse : Il est vital que nous changions le monde pour le bien des enfants, de sorte qu’ils deviennent de bons parents. Tel est notre rôle.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 11/06/2016

La tragédie de Munich, vue par les palestiniens

Dr. Michael LaitmanQuestion : Le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) a exprimé son indignation du fait que le Festival de Cannes a prévu la projection d’un film arabe, Munich : une histoire palestinienne. Dans le film, les terroristes qui ont enlevé et assassiné les athlètes israéliens sont appelés combattants de la liberté, et toute la responsabilité du crime est rejetée sur la police allemande. Comment une telle déformation de faits clairs est-elle possible ?

Réponse :
 Aujourd’hui, l’ensemble du monde moderne est devenu comme cela. Si tout le monde dit : « Les Juifs boivent du sang » et les accusent avec des charges qui sont dépourvues de logique, alors pourquoi le Festival de Cannes serait-il différent ? À notre époque, la culture est devenue un moyen d’expression politique.

Commentaire :
 Et les gens y croient facilement.

Réponse :
 Bien sûr! Ainsi, ils exploitent la culture. Les autorités de contrôle ont pris les soi-disant moyens de communication indépendants entre leurs mains, et maintenant ils sont également en train de prendre le contrôle de la culture entre leurs mains. Ils prêtent également attention aux domaines de la vie dans lesquels il est encore possible d’exploiter une personne et de la manipuler.

Commentaire :
 En dépit de tout cela, l’Agence Juive, qui est une « agence » de notre publicité extérieure, investit de grands efforts dans la propagande.

Réponse :
 Ces organisations ne peuvent rien faire, elles n’ont pas le pouvoir. La seule chose que nous pouvons faire est de procéder à une analyse de qui nous sommes. Sommes-nous à blâmer pour ce qui se passe ? Il nous est impossible de nous justifier constamment et de blâmer les nations du monde d’être les « méchants » et dire que nous sommes les « gentils ».

Nous devons creuser plus profondément pour comprendre qui sont les Juifs, ce qu’est Israël, comment nous sommes liés à la réalisation du programme dans l’ensemble de la nature et du monde. Après tout, nous gérons vraiment ce programme sans le savoir, et notre mauvaise attitude l’un envers l’autre est mauvaise pour toutes les personnes qui nous accusent d’être la source de tous les maux. Par conséquent, avec nos propres mains, nous construisons une telle attitude envers nous et personne d’autre n’est à blâmer. Les peuples du monde n’ont aucune possibilité de faire face à ce que nous faisons dans le monde.

Question : Sommes-nous capables de changer cette attitude ?

Réponse :
 Nous pouvons changer cette attitude si nous écoutons ce que dit la sagesse de la Kabbale, sinon il n’y a aucun moyen.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 17/05/16

 

Comment l’humanité peut acquérir une nouvelle caractéristique?

laitman_229Question : Comment une personne ordinaire peut-elle devenir comme le Créateur ?

Réponse : Selon ses caractéristiques. Toutes les propriétés d’une personne sont diamétralement opposées à la force supérieure. Il faut commencer par les transformer.

Tout ce qu’il y est en moi, je dois apprendre à le transformer progressivement en son opposé, comme dans un miroir. Ce n’est pas compliqué.

Il se trouve que je ne suis même pas obligé de creuser en moi-même ou d’apprendre quoi que ce soit ! Après tout, je ne connais pas le Créateur ni Ses propriétés. Par conséquent, je dois venir à un groupe de personnes qui ont des opinions comme les Siennes, de préférence pas plus de dix personnes, et je dois commencer à me rapprocher d’elles selon une méthode que la sagesse de la Kabbale nous explique.

Le rapprochement arrive malgré notre refus, notre méfiance et notre hostilité, nous changeant et nous rendant comme le Créateur.

Nous ne devons pas les changer eux-mêmes. Cette convergence nous transformera automatiquement. Nous devons seulement commencer à chercher un langage commun entre nous. Vous ne pouvez pas imaginer combien cela fonctionne facilement. La convergence nous change progressivement pour achever la similitude avec le Créateur.

Question : Comment atteignons-nous les caractéristiques du Créateur ?

Réponse : Ceux qui étudient la sagesse de la Kabbale atteignent cela dans la connexion entre eux.

Commentaire : Le travail de groupe est bien connu de l’humanité, par exemple, chez les Alcooliques Anonymes, les Narcotiques Anonymes, etc.

Réponse : Dans de nombreux cas, le travail de groupe est un facteur positif et un moyen de se sortir de situations difficiles. Mais dans les groupes de ceux qui étudient la Kabbale, l’intention est d’acquérir la caractéristique unique de devenir comme la force supérieure selon la méthode d’étude des kabbalistes.

Question : Est-il nécessaire pour une personne d’avoir le désir de ressembler au Créateur dès le départ ?

Réponse : Oui, il faut avoir le désir maintenant, spécifiquement tout en vivant dans ce monde, pour révéler la force supérieure, l’éternité, la complétude, l’état suivant.

Question : Et si jamais ce désir n’existe pas chez une personne ?

Réponse : Ce désir existe à l’intérieur de tout le monde, mais il est flou, fermé par une couche égoïste. Une personne le rejette ; elle ne veut pas y penser. Pourquoi devrait-elle penser à quelque chose qui pourrait être dans le futur dont le où, le quand et le comment ne sont pas clairs, tandis qu’elle a des besoins ici et maintenant ? Voilà comment elle parvient à s’embrouiller jusqu’à la fin de sa vie et tout à coup la vie se termine et elle meurt.

La formidable occasion de faire quelque chose avec elle-même disparaît. Juste avant la mort, une personne ressent l’amertume qu’elle a vécu sa vie de cette façon.

En revanche, en travaillant dans un groupe de dix personnes selon la méthode de la Kabbale, on commence à nettoyer la couche égoïste, comme dans une fouille archéologique. La connexion entre nous que l’on appelait autrefois un groupe ou le monde et qui était notre égoïsme commun se transforme en une connexion altruiste et en amour mutuel. Cette nouvelle caractéristique s’appelle le Créateur. La participation dans un groupe d’étude comme cela est comme voler vers le haut, ce qui conduit au prochain niveau de développement.

Les gens qui étudient cessent de se ressentir comme existant dans un corps ; ils commencent à croire, à voir et à découvrir le prochain système d’existence. L’humanité tout entière doit parvenir à ce développement car nous avons existé sur la face de la Terre à travers toutes les générations à cette intention.

De KabTV, « La Sagesse de la Kabbale et la Science » du 25/01/16