Category Archives: Education

La tragédie de Munich, vue par les palestiniens

Dr. Michael LaitmanQuestion : Le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) a exprimé son indignation du fait que le Festival de Cannes a prévu la projection d’un film arabe, Munich : une histoire palestinienne. Dans le film, les terroristes qui ont enlevé et assassiné les athlètes israéliens sont appelés combattants de la liberté, et toute la responsabilité du crime est rejetée sur la police allemande. Comment une telle déformation de faits clairs est-elle possible ?

Réponse :
 Aujourd’hui, l’ensemble du monde moderne est devenu comme cela. Si tout le monde dit : « Les Juifs boivent du sang » et les accusent avec des charges qui sont dépourvues de logique, alors pourquoi le Festival de Cannes serait-il différent ? À notre époque, la culture est devenue un moyen d’expression politique.

Commentaire :
 Et les gens y croient facilement.

Réponse :
 Bien sûr! Ainsi, ils exploitent la culture. Les autorités de contrôle ont pris les soi-disant moyens de communication indépendants entre leurs mains, et maintenant ils sont également en train de prendre le contrôle de la culture entre leurs mains. Ils prêtent également attention aux domaines de la vie dans lesquels il est encore possible d’exploiter une personne et de la manipuler.

Commentaire :
 En dépit de tout cela, l’Agence Juive, qui est une « agence » de notre publicité extérieure, investit de grands efforts dans la propagande.

Réponse :
 Ces organisations ne peuvent rien faire, elles n’ont pas le pouvoir. La seule chose que nous pouvons faire est de procéder à une analyse de qui nous sommes. Sommes-nous à blâmer pour ce qui se passe ? Il nous est impossible de nous justifier constamment et de blâmer les nations du monde d’être les « méchants » et dire que nous sommes les « gentils ».

Nous devons creuser plus profondément pour comprendre qui sont les Juifs, ce qu’est Israël, comment nous sommes liés à la réalisation du programme dans l’ensemble de la nature et du monde. Après tout, nous gérons vraiment ce programme sans le savoir, et notre mauvaise attitude l’un envers l’autre est mauvaise pour toutes les personnes qui nous accusent d’être la source de tous les maux. Par conséquent, avec nos propres mains, nous construisons une telle attitude envers nous et personne d’autre n’est à blâmer. Les peuples du monde n’ont aucune possibilité de faire face à ce que nous faisons dans le monde.

Question : Sommes-nous capables de changer cette attitude ?

Réponse :
 Nous pouvons changer cette attitude si nous écoutons ce que dit la sagesse de la Kabbale, sinon il n’y a aucun moyen.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 17/05/16

 

Comment l’humanité peut acquérir une nouvelle caractéristique?

laitman_229Question : Comment une personne ordinaire peut-elle devenir comme le Créateur ?

Réponse : Selon ses caractéristiques. Toutes les propriétés d’une personne sont diamétralement opposées à la force supérieure. Il faut commencer par les transformer.

Tout ce qu’il y est en moi, je dois apprendre à le transformer progressivement en son opposé, comme dans un miroir. Ce n’est pas compliqué.

Il se trouve que je ne suis même pas obligé de creuser en moi-même ou d’apprendre quoi que ce soit ! Après tout, je ne connais pas le Créateur ni Ses propriétés. Par conséquent, je dois venir à un groupe de personnes qui ont des opinions comme les Siennes, de préférence pas plus de dix personnes, et je dois commencer à me rapprocher d’elles selon une méthode que la sagesse de la Kabbale nous explique.

Le rapprochement arrive malgré notre refus, notre méfiance et notre hostilité, nous changeant et nous rendant comme le Créateur.

Nous ne devons pas les changer eux-mêmes. Cette convergence nous transformera automatiquement. Nous devons seulement commencer à chercher un langage commun entre nous. Vous ne pouvez pas imaginer combien cela fonctionne facilement. La convergence nous change progressivement pour achever la similitude avec le Créateur.

Question : Comment atteignons-nous les caractéristiques du Créateur ?

Réponse : Ceux qui étudient la sagesse de la Kabbale atteignent cela dans la connexion entre eux.

Commentaire : Le travail de groupe est bien connu de l’humanité, par exemple, chez les Alcooliques Anonymes, les Narcotiques Anonymes, etc.

Réponse : Dans de nombreux cas, le travail de groupe est un facteur positif et un moyen de se sortir de situations difficiles. Mais dans les groupes de ceux qui étudient la Kabbale, l’intention est d’acquérir la caractéristique unique de devenir comme la force supérieure selon la méthode d’étude des kabbalistes.

Question : Est-il nécessaire pour une personne d’avoir le désir de ressembler au Créateur dès le départ ?

Réponse : Oui, il faut avoir le désir maintenant, spécifiquement tout en vivant dans ce monde, pour révéler la force supérieure, l’éternité, la complétude, l’état suivant.

Question : Et si jamais ce désir n’existe pas chez une personne ?

Réponse : Ce désir existe à l’intérieur de tout le monde, mais il est flou, fermé par une couche égoïste. Une personne le rejette ; elle ne veut pas y penser. Pourquoi devrait-elle penser à quelque chose qui pourrait être dans le futur dont le où, le quand et le comment ne sont pas clairs, tandis qu’elle a des besoins ici et maintenant ? Voilà comment elle parvient à s’embrouiller jusqu’à la fin de sa vie et tout à coup la vie se termine et elle meurt.

La formidable occasion de faire quelque chose avec elle-même disparaît. Juste avant la mort, une personne ressent l’amertume qu’elle a vécu sa vie de cette façon.

En revanche, en travaillant dans un groupe de dix personnes selon la méthode de la Kabbale, on commence à nettoyer la couche égoïste, comme dans une fouille archéologique. La connexion entre nous que l’on appelait autrefois un groupe ou le monde et qui était notre égoïsme commun se transforme en une connexion altruiste et en amour mutuel. Cette nouvelle caractéristique s’appelle le Créateur. La participation dans un groupe d’étude comme cela est comme voler vers le haut, ce qui conduit au prochain niveau de développement.

Les gens qui étudient cessent de se ressentir comme existant dans un corps ; ils commencent à croire, à voir et à découvrir le prochain système d’existence. L’humanité tout entière doit parvenir à ce développement car nous avons existé sur la face de la Terre à travers toutes les générations à cette intention.

De KabTV, « La Sagesse de la Kabbale et la Science » du 25/01/16

Les réfugiés climatiques venant d’Afrique

laitman_955Commentaire : Les médias ont couvert les événements liés à la migration des réfugiés en provenance des pays arabes qui ont inondé l’Europe. Mais il y a aussi des réfugiés environnementaux.En Afrique du Sud, près de 14 millions de personnes souffrent de la faim. Les prédictions sont plus terribles. La désertification arrive rapidement sur le continent, revendiquant 10,6 kilomètres supplémentaires par an.

De plus, il y a l’effet « El Niño » : l’élévation importante de la température de l’océan Pacifique, à l’ouest du Pérou et de l’Équateur en Amérique du Sud, conduit non seulement à des climats plus chauds dans des zones étendues dans le monde et à des ouragans, mais aussi à des conflits et des guerres.

Réponse : Tout cela fait partie d’un seul système réciproquement connecté. Il semble à nos yeux que nous soyons séparés de la nature, que nous pourrions nous cacher, nous réchauffer ou nous refroidir, inventer des serres et autres. Mais rien ne résoudra le problème du climat. Par exemple, l’océan Indien est actuellement soumis à des changements énormes et commence à se tarir. Cela affecte toute l’Asie dont la population tourne autour de 4 milliards de personnes.
Les médias cachent beaucoup de faits concernant les changements dans la nature qui menacent de détruire la planète. Nous avons besoin de les révéler peu à peu, pour comprendre leur interrelation, leur intégralité, et notre influence sur eux à travers nos opinions, notre communauté et les connexions mutuelles. L’humanité, en tant que niveau le plus élevé de toute la nature, influence la nature à travers les pensées et les émotions beaucoup plus que tous les phénomènes « El Niño » et la « désertification ». Si nous devions commencer à être impliqué dans une connexion correcte entre nous et à nous amener à la forme et à la ressemblance du système général de la nature, à la garantie mutuelle (Arvout), nous apaiserions tout. Si nous créons l’équilibre au niveau d’Adam (Homme), cela passera automatiquement aux niveaux de l’animé, du végétal et du minéral, et les obligera à s’équilibrer.

Question : Que devons-nous faire pour commencer à nous équilibrer ?

Réponse : L’éducation est nécessaire et rien d’autre.

Commentaire : Mais c’est un processus de longue haleine.

Réponse : Non. Si l’humanité a besoin de cet équilibre, cela fonctionnera très rapidement ; l’humanité se tiendra immédiatement prête à l’action, comme un lapin qui se dresse sur les pattes arrière lorsqu’il est confronté à un danger mortel.

Question : De ce fait, il a d’abord besoin de sentir qu’il fait face à un danger mortel ?

Réponse : Si nous ne le faisons pas, alors nous attendons jusqu’à ce que nous obtenions des coups graves, à travers lesquels nous atteindrons cette nécessité de toute façon.
De KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 08/02/16

Transformer le monde

laitman_293Question : Pourquoi toutes les valeurs anciennes ont-elles été dévaluées et le monde est-il devenu sens dessus dessous ?

Réponse : Le monde a dû changer, et cela a commencé au début du 19ème siècle. Au 20ème siècle, sa transformation est arrivée en force, et nous avons atteint le point où quasiment chacun dans le monde le remarque.
Le changement se fait naturellement dans le cadre de notre évolution, le développement général de l’humanité, et il a été intégré dans la nature dès le début. Les kabbalistes prévoyaient ce changement il y a plus de mille ans de cela et ont indiqué la fin du 20ème siècle comme un tournant où l’attitude de l’homme envers l’humanité, le monde et la sagesse de la Kabbale changerait. Les kabbalistes ont dit qu’à ce stade l’homme subirait une transformation particulière.

En conséquence, cela commencera par la compréhension de la nécessité pour la formule générale du développement de la nature afin de maîtriser la situation, de ne pas perdre le contrôle et pour évoluer vers quelque chose qui ne peut pas être prévu ou prédit. Aujourd’hui, nous sommes dans cet état. Et la sagesse de la Kabbale est destinée à nous aider à gérer cette situation correctement et elle nous enseigne comment diriger ce processus.

Les kabbalistes ont compris la formule claire de l’évolution de la nature et de l’humanité, et ainsi ils n’ont eu aucun problème à prédire ce qui allait se passer et quand. Vous n’avez pas besoin d’être un voyant ou un magicien pour cela.

J’ai commencé à remarquer les changements dans le monde dans le milieu des années 1970 et je me suis sérieusement engagé dans la sagesse de la Kabbale depuis lors. Je vois comment elle aide réellement à comprendre tout ce qui est en train d’arriver.

Il n’y a rien de mystique ou d’effrayant à ce sujet. Au contraire, nous vivons dans une ère très intéressante dans laquelle nous vivons un changement qui nie totalement tout du passé. Ceci a lieu conformément à la loi de la correction de la situation, dans laquelle le niveau précédent doit mourir et le nouveau niveau se construit au-dessus de celui-ci. Cela a toujours été ainsi à travers toutes les étapes du développement humain. De ce fait, le féodalisme a remplacé l’esclavage, le capitalisme a remplacé le féodalisme, et ainsi de suite.

De la leçon de Kabbale en russe, le 13/12/15

Montre-moi le monde supérieur

laitman_624_03_0Question : Un kabbaliste peut-il révéler sa conscience aux autres de sorte qu’ils aspirent à aimer les autres comme il le fait ?

Réponse : Comment pouvez-vous révéler cela ? Il n’y a aucun moyen. Comment pouvez-vous révéler les mathématiques ou la physique de pointe à un petit enfant ? Vous devez d’abord les lui apprendre.

Par conséquent, nous tenons des conférences et expliquons la structure du monde supérieur, mais nous l’enseignons théoriquement de manière abstraite en utilisant des exemples et des diagrammes.

Devrais-je vous montrer le monde supérieur de sorte que le ciel s’ouvre et que vous voyez soudainement le prochain niveau de l’évolution de la matière ? Avec quelles propriétés le percevrez-vous ?

Vous devez laisser vos attributs égoïstes en dessous et vous révéler. La règle « d’aimer ton prochain comme toi-même » vous permettra de vous découvrir et vous serez en mesure de voir le prochain niveau du monde.

Pourquoi est-ce que le Créateur a tout créé d’une manière si terrible ? Pour nous, afin de développer de nouveaux organes des sens pour le monde à venir et pour y entrer par les connexions entre nous, non pas pour corriger notre matérialité.

Mais comment pouvons-nous le faire si nous n’avons pas construit un système de perception dans les coordonnées du monde supérieur ? Comment puis-je vous le transmettre ? C’est impossible.

Premièrement, nous devons développer les sens internes du prochain niveau, et ensuite nous commencerons à le percevoir.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Vers le nouveau monde d’une façon raisonnable

laitman_600_02Question : Qu’arrivera-t-il au monde si l’humanité s’assoit simplement les bras croisés ?

Réponse : Si nous nous asseyons les mains jointes, alors une troisième guerre mondiale éclatera. Seule une petite quantité de personne survivrait et sera contraint d’accepter la méthode de la correcte coopération mutuelle entre elles pour atteindre un état dans lequel toute l’humanité passerait à un nouveau niveau de développement.

Nous avons déjà épuisé ce qui nous a été donné sur Terre au niveau de la nature minérale, végétale et animale, et maintenant nous avons besoin de nous élever au niveau d’Adam (Homme). Adam, similaire (Domé) à la force supérieure, est notre prochain niveau d’existence.

Nous voyons que nous sommes dans une impasse dans la science, la culture, les relations, la famille, et la coopération mutuelle entre nous. Le monde est tombé dans la drogue, ressentant la futilité et le vide de sens de l’existence. Le paradigme actuel s’est épuisé lui-même et doit être remplacé par un nouveau.

Question : Une troisième guerre mondiale est-elle vraiment nécessaire pour accomplir le processus de redémarrage ?

Réponse : Pourquoi ? Après tout, cela peut être fait sans guerre. Par exemple, un enfant méchant apprend par les coups, alors qu’un bon enfant comprend qu’il est préférable de tout faire de la meilleure et de la plus rapide des façons.

La sagesse de la Kabbale parle de ces deux possibilités, car il nous est possible d’atteindre la prochaine étape, pas automatiquement à travers des coups comme l’évolution nous l’a contraint à faire durant des milliers d’années, mais de façon raisonnable pour une intelligence honnête.

Du Programme Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Le renouveau de l’ancienne sagesse

Laitman_115_04Question : Quel est le destin de la nation israélienne, qui subit des moments difficiles à l’heure qu’il est ?

Réponse : Si la nation israélienne veut survivre, elle doit mettre en œuvre la méthode de salut qu’elle possède et la transmettre au reste du monde. En son temps, Abraham a découvert cette méthode de l’unité intégrale de toute l’humanité.

Abraham, étant un prêtre dans l’ancienne Babylone, s’est engagé dans l’éducation idéologique du peuple. Soudain, il a remarqué que les gens étaient devenus très égoïstes, hostiles et intolérants les uns envers les autres. Il commença à étudier ce qui était en train d’arriver à son peuple et réalisa que l’égoïsme grandissait. Il a décrit la méthode pour faire face à l’égoïsme dans son livre, Le Livre de la Création.

L’égoïsme est la force naturelle de la nature. Il est dit que le Créateur a créé le mauvais penchant, mais en même temps Il a donné à l’homme la possibilité d’extraire la force de la bonté qui est cachée dans la nature.

En d’autres termes, notre monde existe uniquement dans le mal, mais si nous le voulons, nous pouvons l’équilibrer par la bonne force qui est dissimulée dans la nature. Cela s’obtient par la connexion et l’unité entre nous. Plus nous nous efforçons de nous rapprocher l’un de l’autre, en dépit de notre égoïsme, plus les connexions établies entre nous vont révéler la bonne force et équilibrer la force du mal.

Cet équilibre est en fait ce dont nous avons besoin pour exister. Cette méthode s’appelle la sagesse de la Kabbale. Abraham l’a découverte et a commencé à l’enseigner à ses élèves, et ainsi la nation d’Israël est née de ce groupe et a vécu dans l’unité durant 1500 ans, en gardant le principe de « Aime ton prochain comme toi-même », et ensuite elle est tombée de ce niveau jusqu’à la haine sans fondement. Elle est en exil depuis.

Mais la méthode de l’unité est restée. Elle est dans la sagesse de la Kabbale, bien que les gens ne le sachent même pas. Pendant de nombreuses années, la sagesse de la Kabbale a été considérée comme une sagesse secrète qui a été cachée parce que personne en avait besoin. Aujourd’hui, elle revient à la vie car l’humanité a atteint un état où elle devrait être utilisée, non seulement par la nation d’Israël, mais par tous les gens sur la Terre.

Du Programme de Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Pourquoi les gens font-ils des erreurs ?

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Nombres », 22:28 : Alors le Seigneur ouvrit la bouche de l’ânesse, qui dit à Balaam : « Que t’ai-je fait, pour que tu m’aies frappée ainsi à trois reprises ? »

Le mot « ânesse » comme le mot « âne » (Hamor) provient du mot hébreu « Homer » (la matière), et se réfère à la nature égoïste d’une personne. Le Créateur opère en tant que force vitale directe sur les niveaux de la nature minérale, végétale et animale, de sorte qu’ils ne s’opposent pas à cela. Mais au moment où l’ânesse commence à parler, elle est élevée au niveau humain, le niveau de Balaam lui-même.

Comparé aux autres niveaux, il est possible de faire des erreurs sur le plan humain parce que le Créateur est dissimulé. Le Créateur n’est pas dissimulé de la nature elle-même, et en fait les lois qui sont révélées dans la matière sont la révélation directe du Créateur.

Les questions, les doutes et les spéculations montent au niveau humain, et ainsi une personne fait des erreurs et se corrige, puis fait des erreurs une fois de plus et se corrige à nouveau.

L’ânesse représente la matière sur tous les niveaux de la vie ; elle représente la nature qui est contrôlée par les forces positives et négatives qui s’équilibrent instinctivement, visant à clarifier les actions conformément à la loi de la nature.

Sur le plan humain, il y a des doutes et des problèmes qui doivent être résolus. C’est la raison pour laquelle l’ânesse est beaucoup plus intelligente que Balaam parce que le Créateur se révèle dans le niveau animé dans lequel elle se trouve, alors qu’Il est dissimulé au niveau du parlant et n’est pas révélé.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/08/15

La mission d’un kabbaliste

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si les kabbalistes sont si grands, pourquoi reviennent-ils à nouveau dans le monde et souffrent-ils encore ?

Réponse : Les kabbalistes ont leur mission. Ils viennent dans ce monde pour servir l’humanité.

Question : Voulez-vous dire qu’ils n’ont pas de vie propre ?

Réponse : Non. Supposons que même si je ne suis pas un grand kabbaliste, je m’assois comme un moine, je sors seulement pour les photos et les programmes de télévision, pour une leçon ou je m’assois devant mon ordinateur travaillant sur la matière et voilà.

En quoi suis-je différent d’un ermite ? En rien. Qu’est-ce que j’ai du reste ? En principe, rien. Donc, pour quelle raison suis-je dans ce monde ?

La vie d’un kabbaliste est de transférer les connaissances aux autres, et c’est ainsi que la chaîne continue jusqu’à ce que chacun d’entre nous atteigne le but de la création, la perfection et l’éternité.

De la leçon de Kabbale en russe, le 25/10/15

A propos de l’éducation des enfants

Question : Mon mari et moi avons commencé à étudier la sagesse de la Kabbale il y a un certain temps. À petits pas, nous avons commencé à mettre le pied sur cette voie. Dès le début du chemin, nous avons commencé à obtenir des réponses à certaines des questions que nous nous sommes posés tout au long de nos vies.

Nous avons trois petits enfants, et en tant que mère, la question qui me préoccupe est de savoir si je vais être capable de leur transmettre certains vrais principes sur la vie.

Vous dites que seule l’expérience personnelle est la manière d’enseigner aux enfants. Comment peut-on faire cela ?

Réponse : Lorsqu’ils grandiront, ils verront ce en quoi vous êtes impliqués et ils choisiront d’eux-mêmes si c’est ou non pour eux.