Category Archives: Education

Une personne inoccupée n’est pas un être humain

Dr. Michael LaitmanLa crise mondiale laisse de plus en plus de personnes sans emploi. Ce n’est pas seulement pour des raisons économiques. Les conséquences de la consommation deviennent évidentes: combien de nouveaux produits peuvent apparaître sur le marché? Combien devons-nous en acheter plus? Il y a une fin à tout, y compris la consommation. Les désirs changent et les gens ne veulent pas tout ce qu’il y a en plus.

Dans la phase suivante de notre évolution, l’humanité passera à un travail spirituel. Tout ce dont nous avons besoin corporellement sera facilement assuré par la technologie moderne, les scientifiques, les ingénieurs, et une petite quantité de services aux gens, qui, de par leur nature, se feront un plaisir de traiter de telles choses. Mais la plupart des gens doivent faire des efforts intérieurs et cela deviendra leur « occupation » au prochain niveau de l’humanité. Au prochain niveau spirituel les personnes se connecteront, pour être incorporées dans d’autres, et notre monde fictif va progressivement « s’évaporer » et disparaîtra comme un nuage, par temps clair, jusqu’à ce que nous nous retrouvions dans une réalité de vrais sentiments. Il s’agit de notre évolution et il n’y a rien que nous puissions faire à ce sujet.

Ainsi, le monde devra être réorganisé. Nous ne devons pas ignorer les chômeurs. Il existe déjà quelques études qui montrent combien il est dangereux qu’une personne n’ait rien à faire. Cela conduit à des conflits dans la famille et au divorce ; nous perdons notre humanité, et nous perdons les incitations et les engagements pour des choses qui doivent être faites. Quand une personne n’a pas à faire d’efforts, elle devient inférieure à un animal.

Les animaux sont en train de faire quelque chose du matin au soir: à la recherche de nourriture, d’un compagnon, d’un endroit pour habiter, et de prendre soin de leur progéniture. Ils utilisent le « temps des loisirs » à des jeux utiles par lesquels ils établissent de bonnes connexions dans le troupeau, etc. Avez-vous déjà vu une fourmi ne rien faire comme un fan de football couché sur le canapé avec une bouteille de bière et une cigarette ?

Aujourd’hui, une personne doit aller sur un gros travail spirituel, pour établir la connexion mutuelle générale, et réorganiser la société, et pourtant, dans le même temps, nous ne faisons rien, préférant les réflexions oisives.

Cette chute terrible va nous coûter très cher. Elle apportera une lourde sensation d’amertume et une personne perdra son esprit et ira à la folie. L’absence d’obligations lui empêche d’agir et la laisse vide, empoisonnant sa conscience. En outre, elle perd ses compétences professionnelles et les compétences nécessaires pour communiquer avec d’autres personnes. C’est comme si tout en elle coule, disparaît, et elle se transforme en un « fantôme », un « zombie », et non pas un être humain.

C’est ce qui va arriver aux gens qui restent inactifs si nous ne commençons pas à traiter avec eux d’une manière organisée. Le monde moderne croit en la démocratie et des élections libres, mais que pouvons-nous attendre des électeurs? Peuvent-ils être rationnels et voir les choses correctement dans cette situation? Finalement, cela forcera les gouvernements à apporter des modifications…

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 14/03/13, L’étude des dix Sefirot


Un « choc des civilisations »

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (de MIT Technology Review ): « Le modèle global de communication par courrier électronique reflète les lignes de fracture culturelles pensées pour déterminer de futurs conflits, disent les scientifiques en sciences sociales.

« En 1992, le scientifique politologue Samuel Hartington d’Harvard a suggéré que les conflits futurs seraient entraînés en grande partie par les différences culturelles. Il a ensuite tracé un nouvel ordre mondial dans lequel les peuples du monde seraient divisés en neuf civilisations culturellement distinctes. …

 

« Bogdan State à l’université de Stanford en Californie et quelques amis … ont analysé une base de données mondiale des e-mails, ainsi que leurs localisations, envoyés par plus de 10 millions de personnes dans l’espace d’une année. State et compagnie ont dit que le modèle des liens entre ces personnes reflète clairement les civilisations tracées par Huntington. En d’autres termes, la façon dont nous envoyons des e-mails est un reflet de la maille des civilisations qui est un important facteur des conflits futurs. …

« Ce résultat apporte la preuve d’une division du monde en blocs de civilisations suivants la théorie de Huntington », disent State et ses amis.

Mais il y a d’autres modèles aussi. ‘Les résultats (sans surprise) soutiennent l’idée que les décisions géographie, de transport et d’administration sont toutes déterminantes et importantes pour la communication entre les pays: la distance diminue la densité, comme le font les visas, tandis que les vols directs l’augmente’, affirment les chercheurs.

Et il y a des résultats surprenants aussi bien. Par exemple, une frontière commune entre deux pays réduit en fait la densité de la communication entre eux, peut-être en raison des tensions accrues. ‘Ces résultats curieux soulèvent la question de problèmes potentiels avec l’intégration européenne, ainsi que de la hausse du risque de conflit entre les pays partageant des frontières, ce qui peut conduire à moins de communication’, disent State et ses amis. »

Mon commentaire: l’égoïsme mondial et personnel ne cessent de croître et de devenir interdépendants, ce qui accentue encore les contradictions. Il est impossible de s’isoler. Nous ne pouvons que suivre la tendance, indiquée par la nature, c’est-à-dire, s’unir. Cela n’est possible que par le changement de l’être humain, par notre rééducation. Un procédé de correction de notre nature égoïste est offert: l’éducation intégrale et l’éducation des enfants.

 

La bonté supérieure sans compromis

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi le Créateur est-il si intransigeant avec l’être créé par la mise en place de lois difficiles et immuables pour lui?   Pourquoi ne peut-il pas être plus miséricordieux, comme un père avec son fils?
Réponse: Un enfant ne peut jamais justifier la ténacité de son père. Il ne peut pas comprendre le père avec son esprit enfantin et voir les résultats futurs et les avantages que l’éducation de son père lui apportera. L’enfant veut jouer du matin au soir, ne manger que des sucreries et regarder la télévision. Il ne peut pas justifier les constantes demandes des parents et donc il les écoute sans enthousiasme car il sent sa dépendance à leur égard et non pas parce qu’il les justifie.
Dans la spiritualité, tout est beaucoup plus compliqué, car nous ne ressentons pas dans quelle mesure la haute Providence nous traite gentiment. Dans le monde d’un enfant, son opposition n’est pas une indication de ce qu’il va devenir; si un enfant est obéissant, fait ses devoirs et nettoie le désordre qu’il fait, les parents ne peuvent pas venir se plaindre à lui car il n’y a rien de plus qu’ils peuvent exiger de lui.
Dans le monde spirituel, cependant, c’est différent: Là vous êtes toujours un criminel, puisque vous y arrivez avec des récipients brisés pour commencer. Vous êtes traités avec bonté et on vous enseigne la méthode de correction, un groupe est organisé pour vous, tout comme un jardin d’enfants avec un surveillant et avec des jouets différents. C’est de la miséricorde et une grande aide du ciel et de la miséricorde; tous tes péchés sont pardonnés et vous bénéficiez d’un soutien dans tous les sens, juste pour que vous soyez en mesure d’atteindre la correction et la compréhension dans une certaine mesure.
Dans notre monde, nous comprenons l’«éducation» comme la contrainte dirigée contre l’enfant. Mais dans le monde spirituel, la contrainte est impossible. Je vois l’étudiant qui n’a pas changé depuis des années, répétant les mêmes erreurs, tomber dans les mêmes fosses, et je ne peux pas dire quoique ce soit. J’étais pareil et cela dure tout le long du parcours.
Ceci est notre chemin et il n’y a rien que nous puissions faire. Sauf si une personne détermine la leçon, la méthode, sa Torah par elle-même, elle ne sera pas en mesure d’avancer. Elle ne peut pas être contrainte ici, seulement la reconnaissance.
Par conséquent, nous ne pouvons pas nous plaindre d’être sous la domination d’un père cruel, malgré tous les événements terribles de notre histoire. Nous ne pouvons pas les justifier mais, plus tard, nous verrons que toutes les actions de la haute Providence découlent de l’amour. Bien que nous ne puissions pas  justifier cela dans notre état actuel, puisque nous sommes trop loin de cela, quand on découvre la vérité, nous verrons quelle grande correction cela a apporté.
« Il a donné une loi qui ne peut être violée », signifie qu’il y a une seule loi. Il y a une lumière et un récipient qui sont opposés l’un à l’autre, et ceci est la loi. Plus tard, quand ils sont incorporés l’un dans l’autre, la loi de l’évolution apparaît par cette incorporation,s’appelle la loi de l’équivalence de forme. Cela provient entièrement d’une pensée comme une loi.
Finalement, je dois atteindre un état dans lequel je veux garder cette loi par ma propre volonté, par moi-même, comme s’il n’y avait personne d’autre, comme s’il n’y avait pas de Créateur. Quand je deviens comme le créateur regardant sa création, déterminant la loi selon lequel cela devrait exister, cela voudra dire que je suis arrivé à une équivalence de forme avec le Créateur.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 06/03/13, Écrits de Baal HaSoulam

Si une femme décide de faire quelque chose, elle le fait

Dr. Michael LaitmanQuestion: Moins de femmes que d’hommes sont impliquées dans le désordre politique et économique actuel du monde moderne. Que peuvent-elles faire pour la santé générale de la société?

Réponse: Les femmes peuvent obliger les hommes à se connecter, d’être dans la réciprocité, et d’être unis en un tout. Puis, la vie dans un pays et dans le monde vont s’arrangera. Si les femmes peuvent se connecter, elles seront en mesure d’amener les hommes dans le même état.

D’une part, il est beaucoup plus difficile pour une femme, mais d’un autre côté, ce qui est important est de commencer. Le moment où une femme décide « d’y aller », elle plonge dans le courant et persistera constamment dans la bonne direction.

Pour les hommes, c’est l’inverse: C’est facile pour eux de sauter dans l’eau, mais il est très difficile pour eux de se baigner, car ils rencontrent des obstacles sans fin sur la façon dont ils doivent être corrigés. Donc, nous allons demander aux femmes qu’elles nous donnent l’exemple et la force dont nous avons besoin pour nous connecter.

Dans l’ensemble, seule la connexion entre tous est la clé de notre succès dans tous les domaines. Ce n’est pas par hasard que nous disons que derrière chaque homme qui réussit, il y a une femme. Les femmes devraient pousser les hommes à se connecter et à s’unir. Il n’y a pas d’autres moyens.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 07/03/13, « Introduction au Livre du Zohar« 

La dégénérescence de ll’économie « bulle »

Dr. Michael LaitmanLa crise actuelle a pour but de nous amener à la reconnaissance du droit à la connexion et à la dépendance mutuelle entre nous. Et ce n’est pas cette économie dans l’exemple moderne. Après tout, une économie réelle est sans « bulles » et le luxe excessif. Il s’agit d’un petit pourcentage de la population mondiale qui produits les nécessités de base que nous avons tous besoin: alimentation, habillement, logement, etc. Tout le reste n’est pas l’économie, mais plutôt des ajouts pour confondre les gens afin que d’autres puissent en profiter. Seule une petite partie du marché fournit les nécessités de base pour l’existence de chacun.

Mais maintenant, la vérité est révélée: Les gens sont au chômage, en particulier les jeunes. Ils ne savent pas quoi faire d’eux-mêmes et ils acquièrent une perception déformée de la vie, et après une courte période, ils perdent la capacité de travailler. Qui plus est, ils ne peuvent pas construire une famille et mener une vie normale. Au lieu de cela, ils créent une nouvelle culture avec de nouveaux types de loisirs.

En bref, c’est un désastre social mondial. Aujourd’hui, il se révèle très aiguë en Europe, mais il y a des milliards de personnes en file d’attente dans d’autres pays, dont la Chine et l’Inde. Les États-Unis n’est pas une exception, par exemple, nous pouvons voir Détroit, qui est devenu une sorte de « ville fantôme. »

Tout cela nous amène à une nouvelle société, et si nous ne la corrigeons pas, si nous n’expliquons pas aux gens comment ils doivent s’organiser et ce qu’ils doivent faire, alors ils vivront dans une jungle urbaine, comme des animaux dans les bois. Ensuite, l’humanité atteindra la correction non pas par la voie de l’éducation intégrale, mais par le chemin de la souffrance.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale 07/03/13, « Introduction au Livre du Zohar« 

Le couple: les amis

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment le monde de l’entreprise doit-il être relié à la famille, basé sur les lois de l’intégralité de la nature?

Réponse: Nous sommes présentement dans une telle transition, où les masses ne sont pas encore intégrées dans l’éducation intégrale. Ainsi, dans l’intervalle, il est difficile pour nous de parler de ce sujet. Cependant, imaginons que demain, pendant la pause de l’après-midi, nous organisons un atelier à l’usine où quelques couples mariés prendront part. Ils partagent des idées sur la façon de résoudre les différents problèmes et aident les uns les autres à résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés.

Le problème est qu’il y a des choses qui, en principe, nous ne pouvons pas changer en nous-mêmes, mais nous pouvons changer notre attitude à leur égard. Nous demandons aux participants à la discussion de changer leur approche, d’être plus tolérants, compréhensifs, compatissants, coopérative, etc.

C’est le premier but que nous devons atteindre dans des ateliers familiaux. En discutant toutes sortes de questions ensemble, les gens commencent à comprendre que ce genre de problèmes existent pour tout le monde, et ça les calme, réduit la chaleur de la passion de moitié. Quand je vois que c’est la même chose pour tout le monde, alors je me détends: « Que peut-on faire? Tout le monde vit comme ça. »

Deuxièmement, les gens se sont vraiment donner des conseils très intéressants.

Au cours des discussions, chacun se met soudainement à écouter ce qu’il n’avait pas écouté auparavant. Lorsque deux d’entre eux, le mari et la femme, se lèvent et ainsi expriment leurs opinions, alors un lien plus fort se crée entre eux. Ils commencent à ressentir la force comme un couple face à tous les autres. Ce qui les unit, leur donne un sentiment très fort d’identité! Par la suite, ils deviennent quelque chose de complètement différent.

Ainsi, de tels événements sont très utiles, en particulier lors de leur remontée. Au début dans les ateliers, il est possible de parler de toutes sortes de choses différentes, sauf pour les problèmes qui sont de nature grave, comme la drogue ou l’adultère. En référence à ces types de problèmes qui sont difficiles à résoudre, on doit les aborder avec soin et dans le temps. Cependant, à la fin, de trouver leur solution est également possible grâce à la connexion dans la manière intégrale.

Les ateliers intégraux changent les gens et les rassemblent.

Question: Est-il utile de travailler avec sa femme dans le même lieu de travail ou d’être partenaires dans une entreprise?

Réponse: S’il s’agit d’affaires personnelles du couple, alors cela vaut la peine.

Alors de travailler dans la même entreprise, ce qui se passe, c’est que, quand les gens commencent à participer dans la connexion intégrale, leurs relations personnelles sont éliminées et qu’au-dessus, les relations collectives commencent à augmenter, car elles ont un espace pour les émotions qui sont complètement différentes, non plates ou linéaires. Ainsi, je ne vois pas de problème avec cela.

De KabTV les « secrets professionnels » du 08/02/13

Une personne contre toute la Nature

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «Introduction au Livre du Zohar, » Point 1: Lorsque nous nous examinons, nous constatons que nous sommes aussi corrompus et aussi bas que possible. Et lorsque nous examinons l’opérateur qui nous a fait, nous sommes obligés d’être au plus haut degré, car il n’y en a pas de plus louable que Lui. Car il est nécessaire que seules les opérations parfaites découlent d’un opérateur parfait.

En effet, nous voyons que la nature est parfaite et que tout ce qu’elle contient est disposé de façon bien plus réussie que dans nos vies. L’attitude d’une personne vis-à-vis des autres se résume à un désir de violer, tuer, manger, abuser, et battre les autres toutes les manières possibles. Nous voyons que cette approche est mauvaise et nuisible. Afin de mener une vie normale, il serait préférable si nous existions bien sur la base des principes de réciprocité, de préservation de la nature, et de veiller les uns sur les autres. Nous enseignons à nos enfants à ne pas se battre, à être généreux et à jouer ensemble. Mais il semble que les enfants ne peuvent pas le faire et les adultes pas plus. Il s’avère que notre nature est mauvaise. C’est ce que nous découvrons quand nous nous regardons nous-mêmes.

D’autre part, dans la nature tout est construit à merveille. De nombreuses études illustrent plus clairement l’image de cet équilibre harmonieux et de coopération mutuelle. En fin de compte la nature a créé la vie qui nécessite une coordination entre des mécanismes délicats et complexes qui travaillent ensemble. Nous voyons combien polyvalent et complexe est le monde et avec quelle grande sagesse il a été créé. D’où vient tout cela? De quelque petit « atome » qui a été créé à la suite du Big Bang?

D’une façon ou d’une autre, la précision, la polyvalence complexe que nous voyons nous impressionne, mais quand on regarde l’homme qui est le « couronnement de la création » nous voyons un seul penchant: tout détruire. Cela fait réfléchir : comment cela peut être, que la partie la plus complexe, la «meilleure» partie, soit aussi le pire ?

Une fourmi ou un cafard ne font de mal à personne, ils n’agissent que selon les ordres de la nature et aident les autres dans le système général qui est mutuellement connecté. Dans cela, chacun vit afin de soutenir les autres, chacun a sa propre niche et se maintient pour être connecté avec des milliers d’autres créatures. Ensemble, ils forment tout un puzzle parfait, un ensemble indissociable des lignes de l’image en général. Si vous retirez une partie, tout deviendra immédiatement déformé, et la perfection sera détruite.

En même temps, dans l’ensemble, c’est ce que l’homme fait. Ses actions sont en contraste avec la perfection de la nature. Tous les animaux et les plantes, tout, existe en parfait accord, et le plus important dans l’achèvement mutuelle, tout le monde est connecté, et tout le monde dépend de tout le monde, a besoin de l’autre. Dans la nature, tout est basé sur l’équilibre et là vous ne pouvez pas sortir un lien et de le déplacer à un autre endroit, c’est un puzzle complet et fini. Et l’homme arrive et détruit tout jusqu’à ce que le monde se rapproche progressivement de la catastrophe. Jusqu’à présent, nous n’avons pas compris que d’autres que nous, tout dans la nature est parfait, et les choses qui nous semblent imparfaites sont une indication du « miroir déformant » de notre perception ou résultant de notre participation destructrice.

L’homme ne peut pas être incorporé dans la plénitude car il est corrompu. Il est la seule créature qui est à l’opposé de la nature, ce qui montre que la clé pour la correction est réellement en nous.

De la 4ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 26/02/13, “Introduction au Livre du Zohar

Le chômage dans le monde des affaires en suspens !

Dr. Michael LaitmanOpinion (de Gavriil Popov, Président de l’Université Internationale de Moscou) : « Comme on le sait, le modèle d’Etat socialiste soviétique et nazi a exclu le chômage. Il n’y a rien de plus difficile pour une personne que l’impossibilité de trouver un emploi ; c’est pourquoi le chômage en période de crise est le principal facteur des gens qui se tournent vers le socialisme, le national-socialisme, le fascisme.

L’expérience du socialisme soviétique a montré que fournir à tous les membres de la société du travail crée de la stabilité sociale, mais réduit le salaire moyen parce que la production doit être répartie entre tous : le désir de travailler efficacement est diminué, et la société mène à une impasse.

Le chômage est inhérent à la formation de la post-industrialisation moderne. Mais il est intolérable par rapport aux avantages que le post-industrialisme donne au travailleur. La solution doit combiner des récompenses à ceux qui travaillent efficacement et fournir un emploi à tous ceux qui veulent travailler avec des salaires raisonnables.

Par conséquent, il est logique économiquement d’avoir deux systèmes de travail :

– le domaine de l’emploi concurrentiel, fondé sur la compétition, où les hauts revenus stimulent l’efficacité,

– la sphère de l’emploi social, en créant des emplois et des salaires suffisants pour la vie de ceux qui ne peuvent pas travailler dans un environnement compétitif (les personnes âgées, les handicapés, les femmes ayant des enfants, les chômeurs dans la sphère de l’économie efficace). L’emploi social doit être autoportant. Et il y a beaucoup de travail dans le domaine social : la collecte et le recyclage des déchets, l’assainissement des forêts, la réparation des routes, l’assainissement des friches. »

Mon commentaire : Il y aura un besoin pour le travail dans le domaine social pour de nombreuses années à venir. Dans tous les cas, il est nécessaire de combiner le travail dans les deux sphères avec l’éducation intégrale.

Le président allemand demande à la Grande-Bretagne de rester dans l’Union Européenne

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (du The Financial Times) : « Le président allemand a appelé vendredi le peuple du Royaume-Uni à rester membres de l’Union Européenne, dans un discours destiné à contrer l’euroscepticisme à travers le continent.

« Chers habitants de l’Angleterre, de l’Ecosse, du Pays de Galles et d’Irlande du Nord, chers nouveaux citoyens britanniques ! » a déclaré Joachim Gauck. « Nous aimerions que vous restiez avec nous ! »

Son appel à la fierté et au patriotisme britannique (« Pendant la seconde guerre mondiale, vos efforts ont contribué à sauver notre Europe, et elle est aussi votre Europe » dit-il)  a souligné une profonde préoccupation à Berlin concernant un référendum au Royaume-Uni, promis par David Cameron, le premier ministre, qui pourrait mener à un vote britannique pour quitter l’Union Européenne.

« Nous serons en mesure de relever les défis à venir à la seule condition que nous travaillions ensemble. Plus d’Europe ne signifie rien sans vous ! »…

Il a rejeté les accusations selon lesquelles l’Allemagne cherchait à intimider ses partenaires européens, ou à imposer ses idées sur eux, en fixant les règles pour sortir de la crise dans la zone euro…

« Ce n’est pas seulement une lutte pour notre monnaie », dit-il. « L’Europe a fait face à plus d’une crise économique. C’est aussi une crise de confiance dans l’Europe comme projet politique »…

« Nous sommes solidaires… pour la paix et la liberté, pour la démocratie et la primauté du droit, pour l’égalité, les droits de l’homme et la solidarité. »

Mon commentaire : N’est-il pas trop tard pour appeler à la solidarité, et même pas une complète solidarité, mais seulement d’ordre financier ? La racine du problème est un changement graduel dans le programme de contrôle de l’humanité. Le programme est en train de changer à partir de l’égoïsme vers l’altruisme et nécessite que l’humanité devienne semblable à lui et y participe activement. L’incompatibilité avec le programme se traduit par une crise aux multiples facettes.

L’humanité a une méthode d’auto-recyclage afin de devenir semblable au nouveau programme. La méthode s’appelle l’éducation intégrale. Tant que l’humanité reste têtue, le programme s’introduit de plus en plus dans notre monde, sous toutes ses formes, et c’est pourquoi la crise se fait sentir plus forte de jour en jour. Attendons que les paroles sur l’égalité, les droits et ainsi de suite deviennent significatives et souhaitables, au lieu d’être vides.

Équilibre collectif

congrès, groupeQuestion: Les gens ont une sensibilité différente. Y a t-il une chance que quelqu’un ne soit pas en mesure de s’intégrer dans l’unité qui se dégage durant les ateliers?

Réponse: C’est presque impossible parce que les gens qui sont assis en cercle ainsi se contaminent les uns les autres. Et c’est pourquoi le plus insensible d’entre eux obtient la douceur, la tendresse et la sensibilité des autres, et le plus sensible devient équilibré par d’autres. Tout arrive à un dénominateur commun.

Ils n’ont pas quelque chose de personnel, car tout change dans le collectif. Vous dites que certains d’entre eux ressentent de cette façon et quelqu’un d’autre d’une manière différente. Il n’y a plus « quelqu’un », chacun d’eux inclus tous les autres en lui-même.

De KabTV les « secrets professionnels » du 08/02/13