Category Archives: Education

Une nécessité universelle

Dr. Michael LaitmanQuestion: Aujourd’hui, les propriétaires d’entreprises ont déjà deviné que le capital le plus précieux de l’homme est la connaissance collective et les compétences, et ils veulent l’utiliser. Ils comprennent que pour l’esprit de réaliser cela même, des structures hiérarchiques rigides doivent céder la place à des douces, qui se réguleraient d’elles-mêmes.

Mais en Russie, par exemple, les gens sont habitués à une hiérarchie très rigide: le « tsar-père », le soutien de famille, le chef d’entreprise. Est-il utile de passer à une nouvelle structure? Est-ce que les gens veulent l’auto-régulation?

Réponse: Que les gens veuillent ou non, ça ne dépend pas d’eux. La nature transforme progressivement les besoins humains et c’est pourquoi ils devront toujours y venir.

C’est maintenant le temps d’établir ces valeurs. Les gens voient qu’ils ne savent pas comment organiser la vie, il y a la dévastation, la lutte pour survivre, des factures énormes, les frictions, la puissance et la pression. Tout ce qui peut être remplacé par des relations normales est contrôlé par les structures du pouvoir de la criminalité ou de l’état.

Je ne blâme personne, c’est juste une période de transition. Mais, en principe, le chemin vers l’avenir réside dans le choix: ou bien nous attendons que la nature impitoyable fasse pression sur nous, nous obligeant à changer ou nous correspondons consciemment au système intégral de la nature.

Par ailleurs, à cet égard, la Russie n’est pas loin de l’Amérique. Les américains sont de grands individualistes. Ils ne prennent pas en compte les autres personnes et font ouvertement ce qu’ils leur fait plaisir. Si c’est rentable de le faire, alors je le ferai, j’utiliserai même les autres comme des tremplins juste pour gagner. Et le côté qui perd tout comprend que c’est la loi de la dure entreprise, qui a également pris racine en Russie.

Donc, à cet égard, ces deux pays sont similaires l’un pour l’autre. C’est pourquoi ils devront subir un sérieux réajustement des valeurs et entrer dans un nouveau système. Ce sera très difficile, surtout pour l’Amérique.

Ce sera un peu plus facile pour l’Europe, car elle a une culture différente, il existe un lien entre les gens et il les adoucit.

Les Russes ont aussi une connexion intérieure, « Nous sommes un peuple, nous sommes une communauté », et c’est pourquoi leur transition pourrait être plus facile. Mais encore ils auront besoin de l’éducation intégrale.

Je dois dire que les russes sont très ouverts à ce sujet. Ils sont enclins à l’éducation. La télévision, les médias, tout cela est prêt à être dirigé d’en haut. Si le gouvernement avait accepté l’idée d’aller vers une similitude avec la nature comme une nécessité universelle et avaient commencé à mettre en œuvre ceci, alors les Russes auraient réussi rapidement et facilement ; elle aurait été déclarée en haut et acceptée par le bas.

De KabTV les « secrets professionnels » du 05/02/13

L’automatisation contre l’homme

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles: A chaque hausse du chômage, la haine se réveille contre l’automatisation de la production et la mise en œuvre active de la robotique. Au début du XIX siècle David Ricardo a supposé que dans l’avenir les machines  pourront remplacer le travail humain, Marx l’a accepté, et en même temps « destructeurs de machines » (luddites) ont détruit de machines textiles, qui prenaient leurs emplois.

Un peu plus tard, la peur devant le travail des machines est passée, elle  n’était pas fausse: tôt ou tard nous serons sans travail. Les progrès technologiques touchent également des emplois «intellectuels». Même dans les secteurs tels que la santé et l’éducation, la technologie cause déjà une réduction de la demande de main-d’œuvre qualifiée. La traduction, l’analyse des données, l’étude du droit et l’application du droit – un ensemble de postes qui exigent un personnel hautement qualifié – peuvent disparaître. Alors, que faut-il enseigner à la prochaine génération de travailleurs?

Plusieurs techniciens remplaceront une masse énorme de chauffeurs de taxi et de camions, un petit groupe d’ingénieurs soutiendra le travail des robots, et un analyste de données avec le logiciel fonctionnera au lieu du grand nombre d’experts.

Cependant, Il est faux de dire que l’automatisation a provoqué l’augmentation du chômage à partir de l’année 2008. Si la lutte contre la pauvreté est l’objectif, le chômage caché est un mauvais facteur. Mais si les machines ont développé déjà un moyen de sortir de la pauvreté, alors la repartition du travail dans les conditions de la diminution de la charge est un moyen raisonnable de «l’expansion du travail».
Si une machine peut réduire de moitié le travail humain, pourquoi rejeter la moitié de la main-d’œuvre au lieu d’utiliser le même nombre d’employés dans la moitié du temps? Pourquoi ne pas profiter de l’automatisation afin de réduire la semaine de travail de 40 heures à 30, à 20, à 10 heures, pour que chacune unité réduit de temps de travail sera comptée comme une journée complète de travail? Cela serait possible si les avantages de l’automatisation n’étaient pas capturés par des riches et puissants, mais seraient distribués partout également.
Plutôt que se défendre contre les machines, nous devons nous préparer pour l’avenir, où on aura plus de temps libre. L’automatisation le permet. Mais pour le faire, nous avons d’abord besoin d’une révolution de la conscience sociale.

Mon commentaire: La révolution de la conscience sociale ne peut se faire que par l’introduction de l’éducation universelle d’un nouveau type de société, relations avec les autres, relations au travail,  la répartition du travail, c’est-à-dire l’apprentissage des conditions de l’existence dans la société intégrale.

Les conséquences de la connaissance

Dr. Michael LaitmanAvis (Michael Khazin, économiste): « 2012 est devenue une année cruciale pour l’élite financière, économique et politique du monde: Ils ont pris conscience du caractère inévitable de la persistance de la crise et qu’ils ne peuvent pas maintenir la base de la stabilité sociale et politique de la société occidentale moderne (libérale-démocrate), le modèle actuel du gouvernement ne peut être sauvé car l’économie sera trop détruite et le niveau de vie diminuera de façon excessif. Autrement dit, un nouveau modèle de gouvernement est nécessaire.

« A qui l’élite mondiale confiera le développement de nouveaux concepts du gouvernement et de la société? Ils devraient être marginaux, mentalement préparés à devenir les leaders de la majorité. Ces personnes doivent être des conformistes raisonnables, ne niant pas l’élite et son statut, nul besoin de révolutionnaires, même si elles sont les scientifiques les plus brillants. En plus de ces innovateurs, il devrait y avoir des organisateurs et des administrateurs qui transforment les idées dans les écoles, les universités et les méthodes de la pratique.

Dans ce cas, dès que quelque chose d’intéressant apparaît, tout le courant dominant entier le pressera, sinon il ne serait plus le courant dominant, cela veut dire que la marge brute d’auto-financement chutera de façon drastique.

La compréhension que l’état actuel de l’économie devrait être changé existe déjà, mais il n’y a pas de mesures actives en ce sens. Dans les pays développés, de sérieux changements dans le personnel ont commencé, ce qui signifie que l’heure ‘spéciale’ se rapproche…  »

Mon commentaire: Vous ne pouvez pas construire un nouveau système socio-économique à l’insu des véritables lois de la nature et de la société que seul un kabbaliste peut connaître. Le monde se heurtera à un mur de nouveau et une crise encore plus grande et plus décevante, jusqu’à que inévitablement, notre diffusion révèle à l’élite la nécessité d’une restructuration selon les lois de la nature et non pas de leurs innovateurs.

De quel côté est le succès?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi les hommes d’affaires qui ont été peu ou pas scolarisés ont tant de succès ces derniers temps? Quelle est leur force? Pourquoi de meilleurs résultats sont obtenus parfois par des dirigeants qui n’ont pas d’expérience ou même de connaissance?

Réponse: Cela se produit parce que la connexion linéaire, connexion égoïste de « toi pour moi et moi pour toi », qui est le système du capitalisme pur qui a cessé de fonctionner. Le monde est entré dans une connexion intégrale où tout le monde est connecté à tout le monde, puisque, à travers une chaîne de cinq personnes qui connaissent chaque autre personne sur la Terre est reliée à tout le reste.

Dans ce système, les anciennes connexions ne fonctionnent plus, et les autres connexions sont nécessaires, qui sont fondées sur la compréhension et le sentiment de connexion et d’unité entre les gens. Ainsi, la première place est prise non par des principes de Staline de pression rigide, et non sur les principes américains construits sur la compétitivité, mais sur les principes de connexion mutuelle.

Ceux qui gagnent sont ceux qui peuvent construire de bonnes et correctes relations humaines et non aux dépends de la finance, du commerce, des affaires, etc.

Ainsi, le succès sera désormais du côté de ces personnes, même si elles ne sont pas de grands professionnels. Et si maintenant si je devais choisir un directeur d’usine, alors je prendrais quelqu’un qui connaît tout simplement la façon de travailler avec les gens, et à ses côtés, je serais toujours un spécialiste.

Aujourd’hui, ce qui est important, c’est la synergie, la connexion entre les gens et la capacité de rassembler une bonne équipe sympathique qui sera comme un tout afin que que tous se sentent bien, y compris les familles des travailleurs, leurs enfants, leurs femmes et leurs maris.

Si les gens se connectent entre eux, alors ils trouveront une plus grande similitude avec tous les systèmes et immédiatement commenceront à réussir. Cette situation découle de la nature elle-même, quelque part dans les racines d’où vient la force vitale, la nourriture, l’eau, et alors une connexion mutuelle grandit.

Si une personne a la bonne approche avec l’équipe, de la réciprocité, de la connexion intégrale avec les gens, alors elle peut diriger n’importe qui. Elle sera toujours en mesure de trouver un expert dans chaque domaine, et si ces spécialistes travaillent de façon cohérente et amicale avec l’équipe, alors ils réussiront.

Aujourd’hui, c’est l’essentiel du travail dans une entreprise, le rôle principal! Mais fondamentalement, il y a un besoin de beaucoup de ces gens qui ne cessent de maintenir le groupe ensemble dans un esprit d’intégration pour s’élever au-dessus des démonstrations égoïstes de chacun.

 

De KabTV les « secrets professionnels » du 05/02/13

Si je veux, je punis ; si je veux, je pardonne

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi toutes les pensées des employeurs se réduisent à faire du profit ? Ce ne sont pas des gens stupides et ils comprennent que si vous faites des choses utiles pour les autres, les bénéfices ne vont pas disparaître. Ils perdureront encore. Pourquoi ne peuvent-ils pas se fixer comme objectif de faire quelque chose pour les gens ?

Réponse : Notre société ne supporte pas cette idée. Une personne, en particulier en Russie, est considérée comme plus dure et plus forte quand elle tire profit d’autrui, en les soumettant à elle-même. Si je gagne effrontément au détriment des autres et si elles ne s’en rendent même pas compte, alors je me sens encore plus comme un héros, le responsable, qui supprime les autres.

Ce « culte de la personnalité » vit dans chaque personne, et si je veux, je peux l’utiliser. Pour ce faire, je dois me montrer comme un despote en dépit de tout le reste. Comme il est écrit dans les manuscrits anciens : « Quel genre de roi est celui qui n’a pas exécuté des centaines de ses sujets chaque année ? ». Sinon, comment peut-il se faire respecter ? Quel sens y a-t-il dans le fait qu’il décide du sort de la population ?

Donc, si je veux mettre de l’ordre sérieusement dans mon entreprise, je n’ai pas d’autre choix que de virer un ou deux employés. Je vous présente la politique de la carotte et du bâton. L’un doit être réprimandé, l’autre recevoir une tape dans le dos. Car sans cela, comment les gens peuvent-ils me comprendre ?

C’est une pratique encore courante qui opère dans de nombreux endroits. Les films, les publicités et les journaux télévisés montrent que les responsables comptent encore sur cette hiérarchie rigide basée sur la peur et la pression.

Toutefois, si nous voulons suivre le rythme du développement naturel, il nous faut être engagé dans l’éducation, le changement de l’être humain en fonction de la nature, c’est-à-dire avec les désirs et les propriétés qui se développent en nous aujourd’hui.

Le développement nous conduit à un monde intégral, interdépendant, à des entreprises ayant une base volontaire, à une connexion amicale entre les gens où tout est décidé collectivement – comme ils disent, avec un esprit collectif – et où tout est basé sur le conseil, le soutien, et ainsi de suite. En d’autres termes, l’esprit général et collectif se développe, ce qui conduit finalement à corriger les décisions. En effet, attirer une personne intelligente élevée dans un esprit collectif de responsabilité peut apporter beaucoup d’idées nouvelles concernant la structure des entreprises, la prise de décision et leur application : pour toutes les questions. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à cet état.

Cependant, de nombreuses entreprises et organisations sont encore régies par la force. Nous allons devoir passer à une méthode intégrale complètement différente.

De KabTV, les « Secrets Professionnels » du 05/02/13

L’économie partagée: L’économie du futur

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (tiré de Forbes): «La notion de partage a créé des marchés de choses qui n’auraient pas été considérées comme des actifs monétisables avant… FORBES estime que les flots de revenus transitant par l’économie de partage, directement dans le porte-feuille des gens dépasseront les 3,5 milliards de dollars cette année, avec une croissance supérieure à 25%. À ce rythme le partage en peer-to-peer de se déplace d’un coup, depuis un marché stagnant des salaires en une force perturbatrice économique. La technologie s’est largement améliorée sur les petites annonces des journaux qui ont négocié la transpiration des actifs depuis un siècle. … «Nous passons d’un monde où nous sommes organisés autour de la propriété vers un monde organisé autour de l’accès à des actifs», explique Lisa Gansky, qui a lancé le site de partage de photos Ofoto, avant de le vendre en 2001 à Eastman Kodak. …

 

«La propriété, la racine du rêve américain, a pris un coup. «ça a changé, surtout avec la jeune génération», explique Shannon King, président de la planification stratégique à la National Association of Realtors. «En outre, ils aiment l’idée de ne pas être lié à une propriété. Ils peuvent se déplacer vers différentes zones de la ville et vivre un style de vie plus souple. »…

 

«Les Millénials, la force ascendante économique en Amérique, ont été culturellement programmés pour emprunter, louer et partager. Ils n’achètent pas les journaux; ils saisissent et diffuser des histoires à la carte via Facebook et Twitter. Ils n’achètent pas des ensembles de DVD, ils partagent des shows en streaming. Ils n’achètent pas de CD, ils s’abonnent à des musiques sur des services tels que Spotify ou Pandora (ou juste la volent) « .

 

Mon commentaire: Tout se dirige vers la généralisation, l’unité et la proximité. Ceci est une conséquence d’un nouveau type de désir qui survient chez des personnes en vertu du programme de la Nature. Certes, tout cela conduit vers une économie intégrée qui sera le plus rentable et assurera à chacun des services relativement égaux à la condition que les gens eux-mêmes cherchent des occasions d’économiser des matériaux, de l’énergie et de la main-d’œuvre.

A pleine vitesse dans une nouvelle civilisation

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui, l’humanité se trouve dans un nouveau système totalement inconnu. Afin de mieux la comprendre, nous donnerons un exemple de la façon, un demi-siècle auparavant, une personne qui avait l’habitude de certaines relations familiales, sociales, économiques soudainement arrivait dans un pays étranger, disons de l’Amérique à la Russie, quelque part où tout était différent et elle n’avait tout simplement pas compris pourquoi tout était arrangé et structuré d’une telle façon.

Les américains se demandent pourquoi, en Russie, il est si difficile de mettre en œuvre un certain projet. Car avec eux il apparaîtrait immédiatement qu’un entrepreneur prendrait la nouvelle idée, l’exécuterait et en tirerait profit. Et en Russie, c’est impossible, et donc tout est resté dans un très mauvais état.

Inversement, lorsqu’un russe vient en Amérique, il voit l’énorme individualisme, la compétitivité, et dans l’ensemble personne ne prend soin de l’autre, chacun d’entre eux est un individualiste étroit qui ne s’intéresse qu’à son « je. » Et c’est la norme sociale.

Ainsi, cette incompréhension de chaque peuple émerveille d’autres, qui se trouvent eux-mêmes dans un système différent.

Et maintenant, toute l’humanité est « entrée » dans un nouveau système, comme si ils étaient montés dans un train qui roule et entrait tout à coup dans un immense parc inconnu, une civilisation entièrement nouvelle basée uniquement sur la compréhension et la coopération mutuelle. Parallèlement à cela, la nature avec laquelle nous sommes nés, avec ses mouvements et aspirations n’est pas prise en compte, ce n’est que cette réalité qui a été préparée pour nous. Mais nous ne trouvons pas de suite dans ce système rigide qui est complet, mais mutuellement connectés où l’on ne peut réussir qu’en saisissant la perception intégrale, la nature nous amène progressivement à ceci en ce qu’elle appuie sur nous en chemin d’évolution.

De KabTV les « secrets professionnels » du 05/02/13

 

La France est en chute libre

Dr. Michael LaitmanOpinion (de Shawn Tully, rédacteur en chef à CNNMoney) : « D’un seul coup d’œil sur les chiffres phares, la France ne semble presque pas aussi stressée que les intitulés dérisoirement « PIIGS » : le Portugal, l’Irlande, l’Italie, la Grèce et l’Espagne…

A y regarder de plus près, la France n’est pas moins enlisée dans la crise économique. La deuxième plus grande économie de la zone euro (PIB en 2012 : 2 000 000 000 000 €) souffre plus que tout autre membre d’une détérioration choquante de la compétitivité. En d’autres termes, les produits de la France – ses voitures, son acier, ses vêtements, son électronique – coûteraient beaucoup trop cher à produire par rapport à des produits concurrents, venant à la fois de l’Asie et de ses voisins européens, y compris non seulement l’Allemagne mais aussi l’Espagne et l’Italie… Même le tourisme souffre à cause des prix élevés de la France…

En fait, c’est la France – pas la Grèce ou l’Espagne – qui est aujourd’hui la plus grande menace à la survie de l’euro…

On ne sait pas quand la crise, qui généralement est méconnue des investisseurs et du gouvernement Hollande, va éclater dans une panique. Les chances pour que la France fasse baisser le coût du travail de 20% à 30% nécessaires pour rétablir la croissance sont pratiquement nulles. Les réformes ne peuvent se produire que lorsque l’économie est en pleine expansion et que les citoyens ont confiance en l’avenir, l’antithèse de l’obscurité enveloppant maintenant la France.

La France se dirige vers une Bastille économique. Plus elle restera sur cette voie, plus il est possible que le régime de la zone euro, qui a demandé tant de dur travail pour être crée, s’effondre. »

Mon commentaire : Le rouleau du développement évolutif pousse inévitablement l’humanité à prendre conscience d’un nouveau système d’interconnexion mondiale. Dans notre unité, nous devons révéler l’attribut du don sans réserve sans annuler la volonté de recevoir, mais au-dessus. Dans ce cas, nous aurons deux propriétés en même temps et nous serons en mesure de révéler la propriété du Créateur dans leur opposition et complémentarité.

C’est uniquement dans l’interconnexion les uns avec les autres que nous pouvons être dans deux propriétés opposées (désirs et vecteurs) : le naturel (recevoir) et l’acquis (donner sans réserve). Nous les développons comme deux plans : celui du bas, le désir de recevoir, se développe à travers la révélation des Reshimot brisés naturellement, et celui du haut, le désir de donner sans réserve, que nous développons à travers nos efforts. Leur position relative est appelée « la foi (don) au-dessus de la raison (réception) ».

Les sourires disparaissent dans le monde

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai une entreprise en pleine croissance, une chaîne de magasins de chaussures. Je ne cherche pas à économiser de l’argent sur la formation des employés, car il est très important d’établir des relations avec les clients. Mais jusqu’à présent, aucun entraîneur ne peut m’aider à enseigner à la plupart du personnel juste à sourire. Que puis-je faire? Comment puis-je leur apprendre à sourire, être aimable et axé sur le client?

Réponse: Il y a environ 30 ans je suis venu en Amérique pour la première fois, et j’ai été surpris de voir un sourire sur tous les visages, mais dans la plupart des cas artificiel. Mais ces dernières années, tout cela a disparu. J’y vais souvent et vois que les gens ont cessé de sourire. L’image de l’Amérique du passé est partie. Les gens sont fatigués, déprimés, peu solides et peu fiables intérieurement.

Dans le monde, les sourires sont en train de disparaître. Cela est dû à la croissance de l’égoïsme qui exige pour lui-même ou ne peut rien exiger. Nous ne sommes pas d’humeur à sourire. Un sourire est le résultat d’au moins un peu plus d’énergie dans une personne. Et aujourd’hui, elle n’existe plus dans le monde.

Que pouvons-nous faire? Nous recherchons des ressources, des réserves. Et c’est précisément ici que l’éducation intégrale donne à une personne un sentiment de l’ensemble du système, de dépendance générale. Vous devenez inévitablement plus aimable, plus heureux. Non seulement les gens commencent à sourire, ils ressentent le besoin pour les uns les autres, comprennent qu’on ne peut pas vivre sans elle et qu’il n’y a pas d’existence sans elle! Nous nous trouvons dans un tel environnement où seule notre force, l’esprit et la pensée peuvent nous amener à un bon et aimable état.

Au début, cela se réalisa contre son gré en raison de la nécessité d’être reliés les uns aux autres avec de bonnes relations, et puis vous vous rendez compte que cette bonne interconnexion a un sentiment spécial, un miracle qui est capable de créer quelque chose.

Après tout, les bonnes relations ne sont pas seulement pour vous remonter le moral, elles guérissent, elles vous donnent un point de vue différent sur le monde et la vie. elles démolissent tous les problèmes autour de vous, le monde se met soudainement à devenir plus lisse, et tout est réglé et organisé. La vie devient plus facile et légère. C’est pourquoi les employés modernes doivent être enseignés en premier des bonnes relations avec tous les autres, puis, au sein de ces bonnes relations, développer des compétences professionnelles.

De KabTV les « secrets professionnels » du 05/02/13

Le système monétaire mondial se dirige vers l’effondrement

Dr. Michael LaitmanOpinion (de James Rickards, directeur général de Tangent Capital Partners) : Le système monétaire mondial descend sur la route qui mène à la catastrophe, a déclaré James Rickards, directeur général de Tangent Capital Partners.

« Le monde est déjà entré dans une guerre des devises qui a commencé en 2010, dans la foulée du programme d’assouplissement massif de la Réserve Fédérale, raconte-t-il au journal en ligne Wall Street…

« Toutes les grandes banques centrales se relâchent » dit-il. « En fin de compte, beaucoup d’argent sera imprimé et cela conduira à l’inflation. La phase finale est l’effondrement du système monétaire international – un jour proche plutôt que tardif ».

Tant aux États-Unis qu’au Japon, les banques centrales essayent « d’importer de l’inflation » pour maintenir leur économie, plutôt que d’essayer de stimuler les exportations, à travers une monnaie plus faible, déclare Rickards. « Ils ont une peur mortelle de la déflation. Ils ont baissé les taux, et le dernier recours consiste à déprécier leur monnaie. »

Quand le système monétaire international s’effondre, les principales puissances financières se réunissent pour planifier la suite, dit-il. Lorsque cela se produit, chaque nation doit avoir assez d’or par rapport à son produit intérieur brut…

L’économie mondiale peut se débrouiller cette année, mais les problèmes majeurs commenceront en 2014, soutient-il. »

Mon commentaire : S’il y a assez de force politique, ils limiteront l’offre d’argent au niveau de ses réserves d’or, et le monde s’en remettra ! La chose principale est de prendre soin du pain quotidien et de l’éducation intégrale pour tout le monde. Si dans le passé, la préoccupation était l’éducation de la population, cette fois-ci c’est le système de l’éducation. Car l’éducation n’est pas seulement la compréhension des nouvelles conditions de la communauté intégrale internationale, comme une famille nécessaire, mais elle est aussi le changement personnel de chacun afin qu’il puisse devenir un membre de la communauté.