Category Archives: Egoïsme

Pourquoi le malheur des uns fait le bonheur des autres ?

Question : Pourquoi est-ce que je me sens bien lorsque les autres vont mal ? Pourquoi suis-je jaloux ? Comment  changer cela ?

Réponse : C’est parce que vous ne ressentez pas autrui comme faisant partie de votre corps spirituel.

Je suis vraiment désolé pour vous, mais je comprends aussi votre état. Si vous pouviez voir que vous existez avec eux dans un seul récipient commun et que la Lumière, c’est-à-dire la vie spirituelle dans ce récipient, ne peut pas exister précisément à cause de votre attitude envers eux, alors bien sûr, vous changeriez.

Nous y arriverons et vous verrez que c’est possible.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 28/07/2019

Dissoudre notre égoïsme

Question : Comment ne pas avoir peur de la sensation que je suis en train de me dissoudre ?

Réponse : Si une personne se sent très malade, elle est prête à se dissoudre sans crainte. Chacun a de tels moments lorsqu’il est prêt à disparaître, à ne rien entendre, à ne pas exister.

Si nous augmentons l’importance de la spiritualité, nous atteignons un tel état où il vaut la peine de dissoudre notre égoïsme pour atteindre la spiritualité.

Extrait du congrès de Moldavie, « Premier Jour », Leçon n°2, « Être prêt à être influencé par la société » du 06/09/2019

Acceptez les gens tels qu’ils sont

Question : Que devrais-je faire si je ressens que la vérité est absente dans les relations au sein du groupe ? Tout est très artificiel et peu sincère.

Réponse : Cela est naturel puisque nous sommes tous des menteurs, des voleurs, des violeurs et des meurtriers dans nos bonnes relations mutuelles. Par conséquent, vous ne devriez en aucun cas imaginer que vous êtes parfait. Acceptez les gens tels qu’ils sont, tels que le Créateur les a créés. Regardez le fait qu’ils font de grands efforts.

Tous ceux qui sont venus ici veulent écouter quelque chose qui parle à leur âme, comment la révéler et la créer, et comment la connecter aux autres parties de l’âme commune. Par conséquent, je les apprécie et je ne peux pas dire de mal à aucun d’eux, après tout le Créateur les a tous amenés ici. Si je ne les apprécie pas, alors je ne suis pas d’accord avec le Créateur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 28/07/2019

Action et intention

Question : Le résultat de mon action, qu’il soit bon ou mauvais, dépend-il uniquement de l’intention ?

Réponse : Non seulement de l’intention, mais aussi de l’action elle-même.

Vous ne pouvez pas simplement rester au lit toute la journée avec l’intention de supposer que vous travaillez. Dans notre monde, nous devons agir.

Vous ne pouvez pas dormir avec l’intention d’être dans la leçon en même temps. Vous devez agir. L’action elle-même vous dit quelle était votre intention.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 21/07/2019

Le paradis et l’enfer sont des états internes

Question : Au cours de son développement, l’âme subit diverses transformations. D’un point de vue religieux, le paradis et l’enfer sont un certain stade de développement de l’âme. J’aimerais savoir ce que cela signifie d’un point de vue kabbalistique.

Réponse :  Non, les religions n’affirment pas cela.

Dans la Kabbale, le paradis est un état de joie du don sans réserve aux autres. L’enfer est l’état où je brûle littéralement de honte.

L’enfer est un sentiment de honte. Le paradis est la satisfaction de l’amour. Mais tout cela se situe à un niveau spirituel. Il n’y a rien d’autre.

Question : Qu’est-ce qui cause la honte ?

Réponse : La honte se produit lorsque vous voyez à quel point vous êtes opposé au Créateur.

Dans la Préface à la Sagesse de la Kabbale, nous étudions que la première restriction (Tsimtsoum Aleph) est survenue parce que le Kli (récipient) a découvert son opposition au Créateur, et en ressentant de la honte, il a fait cette restriction sur lui-même.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/06/2019

Tous les désirs restent

Il est impossible d’effacer le désir de recevoir car c’est la création même. Vous pouvez vous tromper, vous saouler, courir après un désir au lieu d’un autre, en éteignant le premier désir de cette manière, mais il est impossible de déraciner un désir. Je peux l’ignorer par peur ou à cause d’autres désirs plus forts, mais il est impossible de le combattre directement.

Même la Lumière qui ramène vers le bien ne change pas le désir lui-même ; elle ne fait qu’élever ou diminuer son importance. Pourtant, tous les désirs restent chez une personne tels qu’ils lui ont été donnés à la naissance. Si une personne n’attribue aucune importance au désir, elle peut alors l’effacer de l’écran sur lequel elle voit le monde. Il n’y a pas d’autre moyen, car toute la création est un désir. (1)

Avant le congrès, je m’attends à ce que les dizaines européennes nouent des liens entre elles et avec tous les autres groupes mondiaux. Il devrait exister un unique lieu de réunion virtuel commun où tout le monde peut se rencontrer, obtenir des informations et se ressourcer.

Nous devons être inclus les uns dans les autres, non seulement à un niveau informatif, mais aussi dans nos sensations. Je veux ressentir les amis comme les organes de mon corps qui ont été séparés et je dois les rapprocher de moi. Dans la mesure où je les rapproche et augmente ma sensibilité à leur égard, je les anime et commence à les sentir vivants, connectés à moi et vivant à l’intérieur de moi, dans la mesure où je construis un récipient de l’âme jusqu’à ce que le Créateur s’y révèle. (2)

Extrait de la 3ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, « La Correction de la Brisure – Préparation au Congrès » du 16/09/2019

(1) : à 3 minutes et 10 secondes
(2) : à 19 minutes et 35 secondes

Les interférences sont des bénédictions d’en haut

Question : Peut-il y avoir un rejet physique des membres du groupe en tant qu’interférence venant du Créateur pour la réalisation de mon potentiel spirituel ?

Réponse : Je dirais que c’est une bénédiction d’en haut. C’est une bonne chose ! On vous donne un exemple de votre égoïsme, à quel point vous ne pouvez pas supporter les autres.

En d’autres termes, vous avez un discernement absolument clair sur l’endroit et la manière dont vous devriez vous corriger et, en même temps, sur comment mesurer votre progression par rapport à vos amis, qualitativement et quantitativement. Cela sera clair pour vous.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/06/2019

Pensez au Créateur

Question : Il existe de nombreuses méthodes d’avancement spirituel qui parlent apparemment de la même chose mais qui sont en désaccord avec les manières d’atteindre le Créateur. Chaque nation devrait-elle avoir sa propre méthode pour atteindre la force supérieure ?

Réponse : Cela est vrai, car atteindre le Créateur n’est possible que par l’annulation et l’élimination de l’égoïsme qui sépare une personne du Créateur. Ce travail dépend vraiment de la nature de la personne. La principale annulation en profondeur de l’égoïsme est appelée la méthode d’Israël, qu’Abraham a reçue. Il y a des méthodes qu’il a données en cadeau aux soixante-dix nations du monde qui, à cette époque, vivaient dans la Babylone antique.

C’est le même principe : il faut annuler son égoïsme. Avec cette annulation, une personne commence à ressentir la force supérieure. Chaque nation a son propre type d’égoïsme et, par conséquent, les méthodes de son annulation diffèrent. Cependant, toute personne peut utiliser la méthode de la Kabbale comme méthode principale qui aide tout le monde. La sagesse de la Kabbale est un chemin large et fiable, prêt pour chaque personne. D’autres nations peuvent utiliser leurs méthodes, mais il existe une différence dans le type d’atteinte spirituelle qu’elles peuvent atteindre de cette manière.

Il est inutile que tout le monde étudie la sagesse de la Kabbale, car nous étudions non pas pour savoir, mais pour attirer la Lumière qui ramène vers le bien. L’annulation de l’ego est possible de différentes manières. Par exemple, je connais un cas où, en raison de grandes souffrances, une personne a tellement annulé son ego qu’elle a reçu une certaine sensation du Créateur. La méthode de la Kabbale est comme la route principale. Mais il y a toutes sortes de chemins autour d’elle conçus pour différents types d’âmes. (1)

Si je ne pense pas à moi-même, alors je suis capable de penser au Créateur. Il ne peut y avoir deux maîtres dans le monde : c’est soit moi, soit le Créateur. Je ne me soucie pas de moi mais seulement de la façon de ne pas déconnecter de la pensée que le Créateur me façonne à chaque instant, mettant en œuvre la Pensée de la Création.

Je vais au travail, je m’occupe de ma famille, je pense à la façon de traverser la route en toute sécurité, mais en même temps je veux ressentir comment chaque instant et chaque situation ont été arrangés pour moi par le Créateur. Cela signifie de ne pas penser à vous-même car je pense que tout est fait par le Créateur, non pas que j’arrange tout moi-même. (2)

Extrait de la 2ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, Questions et Réponses avec le Dr. Michael Laitman, le 24/08/2019

(1) : à 0 minute et 0 seconde
(2) : à 16 minutes et 20 secondes

Invitation à la naissance spirituelle

Lorsqu’une personne peut aller les yeux fermés jusqu’au bout, on parle alors d’embryon spirituel. L’embryon, par définition, est le plus petit degré de Malkhout, limité dans ses capacités, et cela signifie colère et jugement car une personne doit rester les yeux fermés au-dessus de la raison malgré ses connaissances et ses sentiments, surmonter le dépit, sa colère et ses problèmes. Il est difficile de s’annuler devant le supérieur afin que le supérieur puisse faire de vous ce qu’Il veut. C’est ce que l’on appelle la conception (Ibour), l’état le plus petit et le plus restreint.

Cela signifie que tout commence à partir de zéro, avec l’annulation complète de ces désirs et qualités dans lesquels nous existons. Ensuite, le Créateur ajoute de plus en plus de qualités égoïstes et nous nous annulons avec succès devant Son autorité afin qu’Il fasse de nous ce qu’Il veut et non ce que nous voulons. Ces états s’appellent la naissance de l’âme.

Je m’annule moi-même dans ce que je considère comme égoïste en moi (mon « je ») et accepte du Créateur ce qu’Il fait de manière altruiste à l’intérieur de moi (Son « Je »). Il y a une double brisure ici : premièrement, lorsque je m’annule complètement et deuxièmement, quand au lieu de mes qualités, j’accepte les qualités du Créateur. Comment pouvons-nous imaginer cela dans le groupe ? Je vous invite à la fécondation spirituelle. (1)

Extrait du Congrès en Moldavie, « Premier Jour », « Être prêt à être influencé par la société », Leçon n°2, le 06/09/2019

(1) : à 1 heure 23 minutes et 33 secondes

Que sont les bonnes actions ?

Question : Que sont les bonnes actions ?

Réponse : Les bonnes actions surviennent lorsque vous souhaitez être connecté à tous les autres dans un seul désir commun et que vous pouvez attirer la Lumière supérieure pour remplir vos amis à travers vous-même ; c’est-à-dire que vous êtes un lien de passage entre le Créateur et tous les autres. Remplir les autres, c’est une bonne action.

Question : Comment puis-je savoir si mes actions sont bonnes ? Qu’est-ce qui catégorise le « bien » dans la Kabbale ?

Réponse : C’est très simple. La première règle est la suivante : « Ne faites pas à autrui ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse. » Réfléchissez à la façon dont vous voulez vous relier à l’autre. Comment voudriez-vous être traité ? Alors faites cela.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/06/2019