Category Archives: Egoïsme

Y a-t-il un lien direct entre la racine et la branche ?

Le Baal HaSoulam, Talmud des dix Sefirot, 1ère Partie, Chapitre 3, Histaklout Pnimit : Tout ce qui n’est pas en Lui et ne s’étend pas directement de Lui, mais qui est plutôt opposé à la création elle-même, sera contre notre nature et nous sera dur à endurer.

Question : Il y a certaines qualités qui ne proviennent pas directement de la force supérieure. Puisque « Il n’y a rien hormis Lui », alors comment est-ce possible ?

Réponse : Toutes les bonnes qualités du Créateur se manifestent en nous inversement en accord avec notre égoïsme.

Par exemple, il n’y a aucun effort dans le Créateur, c’est-à-dire que le travail acharné n’est pas dans notre racine. Par conséquent, nous aspirons à être dans un état de repos absolu car tout effort nous fait souffrir. Je peux dépenser une quantité énorme de calories, mais seulement pour me sentir bien. Alors tout va bien.

Question : Existe-t-il un lien direct entre la racine et la branche ?

Réponse : Non, cela passe à travers une sorte de filtre. C’est le même écran sur lequel tout arrive en ordre inverse. Lorsque la Lumière supérieure parvient au Partsouf spirituel, le Partsouf opère une restriction sur elle, la réfléchit, calcule et seulement après reçoit la Lumière.

La même chose se passe durant la montée de bas en haut. Pour faire appel au Créateur, nous devrions agir de la même manière. C’est un travail immense. Nous voulons la Lumière supérieure, mais nous ne pouvons pas faire un effort pour cela.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/07/2018

Tout le monde a une chance

Question : Si tous les événements de la vie d’une personne ne sont pas accidentels, chaque événement a-t-il une cause supérieure, une racine supérieure ?

Réponse : Chaque personne a son propre « ange », c’est-à-dire la force supérieure qui la gouverne en particulier. En d’autres termes, chacun de nous via son point dans le cœur, la racine de son âme, est placé à l’intérieur du système spirituel.

En réalité, il n’y a pas de distances, il n’y a pas de mondes supérieurs et inférieurs : ils sont un seul et même système, tout dépend uniquement de la profondeur à laquelle nous allons dans sa sensation ou au-delà de celle-ci.

Si nous approfondissons la sensation de ce système appelé « âme » ou « monde supérieur », alors nous le pénétrons activement avec nos désirs corrigés et nous travaillons à l’intérieur.

Si, en vertu de nos désirs égoïstes non corrigés, nous ne pouvons pas travailler dans ce système, alors nous ressentons notre monde et naturellement, nous avons uniquement la connexion initiale avec le monde supérieur, c’est-à-dire l’embryon de l’avenir.

Ce n’est que lorsque nous commençons à nous corriger que nous pouvons progressivement être inclus dans ce système. En principe cependant, nous sommes tous dans un état où chaque personne a la possibilité de commencer à se ressentir dans le système supérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/07/2018

Les associations kabbalistiques

Le Rabash, Les Écrits Sociaux, « Selon ce qui est expliqué concernant « Aime ton prochain comme toi-même » » : Et nous voyons qu’en réalité, il existe aussi un amour des amis parmi les laïcs. Eux aussi se rassemblent dans différents cercles pour avoir l’amour des amis. Quelle est alors la différence entre religieux et laïcs ? Le verset dit (Psaumes 1) : «… ne prend point place dans la société des railleurs… »

Il existe dans le monde d’innombrables associations d’hommes, de femmes, de groupes mixtes, d’enfants, etc, qui sont formées en fonction de divers intérêts et sujets. Cependant, toutes ont pour but de se satisfaire et d’occuper leur vie.

Les associations kabbalistiques qui se rassemblent ont pour objectif de sortir de soi-même, de s’élever au-dessus de soi. Les kabbalistes cherchent à s’unir de manière à attirer une force spéciale de la nature qui les élèverait au-dessus de leur essence égoïste originelle. Ce faisant, des relations complètement nouvelles naissent entre eux, appelées « Arvout » (« Solidarité »).

Leur but est d’aller au-delà de notre monde, au-delà de notre nature. De telles personnes ne sont pas choses courantes dans leurs associations, qui sont différentes de toutes les autres communautés de l’humanité.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 18/04/2018

Comment quelqu’un peut-il être neutre ?

Question : Si je suis né égoïste et que tout mon « moi » est égoïsme, comment puis-je être neutre ?

Réponse : Le fait est que lorsqu’une personne est conduite vers le but de la création, elle reçoit des conditions dans lesquelles elle est quelque peu neutre. Elle possède le libre choix et on lui donne les états exacts dans lesquels elle peut choisir. Cependant, en règle générale, cela est seulement dans un groupe.

La Kabbale ne discute d’aucun mal dans notre monde. Ce mal ne se manifeste qu’entre des amis qui cherchent à s’unir, et le mal (leur égoïsme) les empêche d’atteindre leur but.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/06/2018

Différent dans l’égoïsme, identique dans le don sans réserve

Question : Si l’âme c’est nous tous, est-ce que cela veut dire qu’elle contient des qualités différentes parce que nous sommes tous différents ? Est-ce toujours présent et devons-nous juste voir sa diversité ?

Réponse : Nous sommes tous très différents et pourtant identiques. Nous sommes différents dans notre égoïsme parce que tout le monde veut un peu pour lui-même, de la façon dont il le veut, sous une forme qui lui est plus facile.

Cependant, si nous parlons de la propriété du don sans réserve et de l’amour, alors tout est beaucoup plus simple car je dois absorber les désirs, les qualités et les aspirations de l’autre et essayer de les satisfaire dans son intérêt et non dans le mien.

Ensuite, je rassemble toutes mes forces et mes capacités et je me concentre sur l’autre, comme une mère qui souhaite se donner toute entière à son bébé.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/06/2018

La Kabbale et l’individualité

laitman_551Question : Est-ce qu’une personne qui craint naturellement de perdre son individualité n’est pas faite pour étudier la Kabbale ?

Réponse : Au contraire, elle est faite pour la Kabbale, elle a quelque chose à perdre. Mais son travail est sur sa propre individualité, uniquement dans l’inclusion dans le groupe.

Question : Quel est le « moi » d’une personne ?

Réponse : Le « moi » d’une personne est une mesure de son inclusion dans un groupe, de sa complète auto-annulation à chaque instant. C’est là que sa véritable individualité est révélée.

Question : Ce n’est pas clair : qu’est-ce que l’égalité dans un groupe ?

Réponse : Tant que nous ne l’appliquerons pas, nous ne comprendrons pas. Nous devons nous efforcer de l’atteindre et la Lumière supérieure, le Créateur, le fera pour nous.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 12/04/2018

Un égoïsme très particulier

Question : Vous dites que notre époque est différente des autres, en ce que les âmes sont descendues dans le monde et que l’égoïsme a augmenté. Qu’entendez-vous par là ?

Réponse : Je veux dire que nous sommes arrivés à l’état où nous devons découvrir le monde supérieur.

Avec notre petit égoïsme, qui ne vise qu’à gagner plus ou à réussir dans quelque chose, nous ne pouvons rien accomplir. Dans la vie, vous avez des objectifs, des préférences, des valeurs et vous passez toute votre vie à courir après eux.

Les objectifs matériels cependant ne sont pas l’égoïsme. L’égoïsme réel ne se manifeste que dans le cadre de l’unité spirituelle entre les hommes, là où il existe de sérieux obstacles.

Question : Y a-t-il de l’égoïsme envers le Créateur ?

Réponse : Bien sûr. Je veux être à Sa place ! Le Créateur a créé un égoïsme égal à Lui, et de ce fait l’ego ressent une telle impulsion.

Question : Cela signifie-t-il que les kabbalistes ont une connexion au Créateur et qu’ils veulent L’utiliser dans leur propre intérêt ?

Réponse : Si vous êtes déjà dans ce système et que vous avez une connexion au Créateur, alors l’égoïsme spirituel s’appelle une Klipa, et il s’agit d’obstacles complètement différents qui doivent être corrigés.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/06/2018

Pourquoi n’y a-t-il pas la paix au Moyen-Orient ?

Question : Pourquoi n’y a-t-il toujours pas la paix au Moyen-Orient ?

Réponse : Le problème ne concerne pas Israël et les nations du monde. La situation est telle que la méthode de correction du monde, qui devrait maintenant être appliquée dans le monde entier, est entre les mains d’Israël.

Dans sa sagesse intérieure appelée la science de la Kabbale, Israël possède la méthode pour corriger l’égoïsme dans le monde : comment passer de la perception égoïste de la vie et de la nature, où chacun veut obtenir quelque chose pour lui-même, à la perception altruiste où chacun sera capable de se sacrifier et de donner de soi-même et, à travers cela, de se réaliser pleinement et de percevoir la vie à travers l’altruisme.

Parce qu’Israël détient cette sagesse, le monde entier a le sentiment qu’Israël est à blâmer pour tout ce qui se passe. Cette pression et cet antisémitisme ne cesseront pas jusqu’à ce qu’Israël apporte une contribution au monde en lui révélant la science de la Kabbale, une méthode de correction du monde, qui explique comment il peut se sauver de son développement égoïste qui est arrivé à une fin et a entraîné la menace de son existence.

Le monde parviendra à la paix, à la tranquillité et au contentement uniquement par la mise en œuvre de cette méthode de correction, qui existe en Israël depuis les temps babyloniens. Sorti de là, du berceau de toutes les civilisations, elle se trouve au milieu d’Israël depuis 6 000 ans et se révèle seulement aujourd’hui. C’est pourquoi la science de la Kabbale est recherchée maintenant dans le monde entier.

La science de la Kabbale est devenue ouverte pour une étude générale au début du 20ème siècle. Après tout, elle représente la méthodologie pour rendre notre monde altruiste, parfait et merveilleux. Alors, il y aura la paix au Moyen-Orient et dans le monde entier. Et sinon, cela ne se produira ni là-bas ni autre part dans le monde, ce qui ne fera que conduire à un plus grand danger d’anéantissement.

Ce qui se passe aujourd’hui au Moyen-Orient, c’est essentiellement la concentration, la focalisation, le summum du problème mondial. Si nous résolvons ce problème, si Israël révèle la méthode de correction du monde, en faisant ainsi nous pourrons résoudre les problèmes du monde entier et la paix régnera également au Moyen-Orient.

Extrait de La Table Ronde des Opinions Indépendantes, Berlin, 2006

Selon le conseil d’un kabbaliste

Question : Est-il impossible d’expliquer la méthode de la Kabbale à une personne qui n’a pas de point dans le cœur ? Elle ne comprend que la logique cartésienne, la psychologie de groupe, mais pas la psychologie supérieure.

Réponse : La Kabbale ne s’occupe pas des explications car elle fonctionne initialement à un niveau où il n’y a ni pensées ni désirs humains. Cela n’a aucun sens d’expliquer quoi que ce soit. C’est la même chose que de s’asseoir devant un chien en lui interprétant des canons philosophiques, tandis qu’il remue la queue pour répondre à votre affection, et ce que vous dites n’est pas important.

C’est pareil avec un kabbaliste. Lorsqu’il essaie de transmettre quelque chose aux gens, ils acquiescent avec un sourire approbateur, comme s’ils disaient « Continuez à babiller ! » mais ils n’explorent rien.

Le temps passe et s’ils continuent à étudier conformément aux conseils du kabbaliste, alors ils commencent peu à peu à comprendre où cela mène. Ils ressentent divers changements en eux-mêmes ; selon les termes employés, ils commencent à ressentir une réaction adéquate à des actions plus élevées qu’ils n’avaient pas ressenties auparavant. Ils entrent dans un champ où il y a des définitions complètement nouvelles, et de ce fait ils continuent à avancer.

Mais ce n’est pas parce qu’ils absorbent tout dans leur esprit, mais parce qu’ils agissent selon les directives de leur enseignant.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 12/04/2018

Comment le système de forces négatives affecte-t-il le monde ?

Question : Comment le système de forces négatives affecte-t-il notre monde ?

Réponse : Dans notre monde, il n’existe aucun système de forces négatives ou positives. Les deux systèmes n’affectent que la personne destinée à l’élévation spirituelle.

Cela ne touche pas l’homme ordinaire. Il vit sa vie normale matérielle et avance progressivement vers le moment où il commencera à recevoir le bon impact des deux côtés et à se développer.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/06/2018