Category Archives: Egoïsme

Avancer correctement

527.02Question : Comment la conscience et la sensibilité d’une personne peuvent-elles la protéger des désagréments et des souffrances ?

Réponse : Nous ne devrions pas trop nous impliquer dans la manière d’échapper aux souffrances et de ne pas les ressentir.

Nous devons avancer correctement, et même les petites souffrances seront ressenties comme de bonnes forces directrices. L’homme ne peut pas bouger uniquement par la bonne force. Nous n’irons nulle part si nous ne bougeons que par des plaisirs.

Nous devons nous déplacer selon deux lignes : la droite et la gauche. Vous prenez un petit enfant par les deux mains et lui apprenez à marcher.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 18/11/2018

Comment croire en la vie à un autre niveau ?

625.05Question : Vous écrivez dans vos livres qu’en s’élevant à un niveau supérieur, nous découvrirons une forme d’existence différente.

Comment pouvons-nous croire que si nous commençons à interagir correctement, nous révélerons la vie à un niveau différent ? Il n’y a pas de preuve. Avons-nous besoin de croire cela ?

Réponse : Nous n’avons pas le choix. Soit nous l’acceptons, soit nous souffrirons beaucoup et finirons par l’accepter plus tard, mais uniquement à cause de la souffrance.

Question : Pourquoi est-ce si difficile ? En plus du fait que c’est contre notre nature, nous devons également nous unir et y croire car il n’y a aucune preuve.

Réponse : En principe, d’un point de vue purement théorique, il est possible d’imaginer que si chacun pouvait vraiment s’élever au-dessus de sa nature individuelle et égoïste, alors nous pourrions aussi nous unir finalement au-dessus de nos différences en une nature unique, commune et altruiste.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 16/10/2020

Aimer, c’est combler l’autre

214Question : Dans notre monde, il y a une possibilité intéressante de sourire à une personne et de prétendre que je l’aime alors qu’intérieurement je peux la haïr. Par conséquent, elle ne sait même pas ce que je ressens. N’est-ce pas le cas dans la Kabbale ?

Réponse : Si nous parlons de processus purement spirituels, ils n’impliquent aucun signe externe, distrayant et dissimulant.

Question : Aimer signifie satisfaire l’autre, vivre selon ses désirs. Qu’est-ce que cela offre à une personne ? Après tout, c’est contre notre nature.

Réponse : C’est contre notre nature, mais si vous pouvez vous élever au-dessus de votre nature et rester dans cet état, alors vous vous rapprochez de l’autre. Malgré votre rejet de lui, vous le comblez. Ensuite, vous effectuez vraiment l’action de don sans réserve en vous rapprochant de l’autre de manière altruiste.

Question : Qu’est-ce que cela apporte à une personne ? Pourquoi devrait-elle agir ainsi ? D’ailleurs, vous dites que la nature nous pousse à le faire.

Réponse : Sinon, nous ne pourrons pas nous rapprocher des autres. Je dois toujours dépasser mon rejet, ma haine ou quelque chose de désagréable qui me vient d’une autre personne et me rapprocher d’elle.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 23/10/2020

Une réputation peu flatteuse

611Question : Il y a des obstacles à la communication, comme quelqu’un qui a une réputation peu flatteuse. Les gens peuvent ne pas vouloir communiquer avec cette personne en raison d’informations qui la discréditent en raison de certains faits concernant sa biographie et son mode de vie. Quel est votre conseil dans un cas comme celui-ci ?

Réponse : S’il s’agit d’un groupe de débutants de l’éducation intégrale, il est alors préférable que les gens ne se connaissent pas et n’en parlent pas du tout. Nous devons commencer par le fait que vous êtes une personne et que je suis une personne ; nous devons parvenir à l’union par le désir de la nature sans aucune condition préalable.

Question : Et s’ils savent, par exemple, par les médias que quelqu’un était en prison ?

Réponse : Cela signifie que cette personne doit être introduite dans un groupe qui est prêt à la percevoir comme une personnalité absolument distincte.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 14/10/2020

N’ayez pas peur d’être ridiculisé

555Question : La peur d’exprimer vos pensées, vos émotions et vos sentiments vient du fait qu’une personne ne sait pas comment les autres vont réagir. Elle a peur d’être rejetée ou ridiculisée. Quels conseils donneriez-vous à ces personnes ?

Réponse : Il s’agit d’un égoïsme humain ordinaire qui veut avoir l’air juste, développé, avoir quelque chose de spécial, d’amical, d’être bien disposé. En règle générale, une personne a peur d’être critiquée, rejetée, etc.

Mais en général, si nous faisons une formation spéciale avant l’ouverture du cours d’éducation intégrale, ou si nous le commençons simplement en l’introduisant soigneusement de loin, je pense que tout sera facile dans les premières leçons.

Et puis tout deviendra naturel. Après quelques séances, ils se sentiront complètement détendus ensemble et il n’y aura aucune différence entre eux. Ils comprendront qu’ils ont affaire à des propriétés complètement nouvelles, profondément cachées en eux et sans lien avec des caractéristiques terrestres ou des niveaux de développement.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 14/10/2020

Parlez aux cœurs

557Question : Le charisme est un talent spécial, une personnalité exceptionnelle sur le plan intellectuel, spirituel ou tout autre respect, une capacité à faire appel littéralement aux cœurs. Vous êtes une personne très charismatique. Pouvez-vous me dire comment être comme cela ?

Réponse : Je ne pense pas avoir la chance d’attirer les autres. Pas du tout.

Je m’appuie sur la science qui parle de l’univers, de tous les mondes combinés, y compris la force supérieure qui gouverne l’univers tout entier. Et j’ouvre légèrement la voie à cette énorme connaissance pour tous ceux qui le souhaitent.

Je n’ai aucun charisme, je ne veux pas commander, je ne veux pas attirer. Peut-être que parfois je peux être dur ou impoli, mais cela fait référence au désir d’être bien compris et de ne suivre que le chemin que je parcours.

Il me semble que si une personne a un objectif, elle peut captiver les autres avec celui-ci. En général, vous devez faire ce qui est le plus proche de vous, ce que votre âme désire. Et puis vous donnerez un bon exemple aux autres.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 06/11/2020

Explorez le présent pour atteindre l’avenir

552.03Question : Les difficultés de communication entre les gens proviennent généralement de malentendus, de la peur ou du dégoût. Le plus gros problème est lorsque deux personnes ne se comprennent pas, et à cause de cela elles ne peuvent pas établir de contact.

Comment trouver le bon modèle de communication, notamment dans les cours d’éducation intégrale où les gens se rapprochent ?

Réponse : Premièrement, les élèves doivent imaginer un état futur dans lequel ils se comprennent mutuellement, où ils sont connectés les uns aux autres et ont un champ sensoriel conceptuel et logique commun.

Ils commencent là, comme si vraiment ils étaient déjà dans cet état futur, puis ils découvrent ensuite à quel point c’est différent de ce qu’ils ont aujourd’hui et ce qu’ils doivent encore faire pour y arriver.

Ils intègrent alors progressivement l’état actuel, dont tous s’accordent à dire qu’il est contraire au futur, et voient comment ils peuvent encore se rapprocher pour son bien.

Question : Donc, nous devons d’abord décrire le futur aux gens pour qu’ils le veuillent, et lorsqu’ils commenceront à lutter pour lui, ils exploreront davantage le présent ?

Réponse : Oui. Je pense que c’est la meilleure solution. Alors ils comprendront pourquoi ils doivent sacrifier quelque chose pour arriver à cet avenir.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 14/10/2020

Et la roue tourne en avant

294.2Si plusieurs amis parmi la dizaine sont en ascension et que d’autres ressentent la lourdeur et la descente, c’est comme un rouet : une partie monte et l’autre chute, mais la roue avance. Et si nous élevons une prière commune, alors une partie de celle-ci consistera en un remerciement et l’autre partie en une demande.

L’une ne peut exister sans l’autre, tout comme les deux faces d’une même médaille. Par conséquent, il est bon que nous nous sentions de cette façon ; c’est un signe que nos dizaines sont complètes, parfaites, et contiennent les deux côtés.

Même lorsque nous atteignons la fin de la correction, notre désir de recevoir ne disparaît pas, il ne change pas. Seule l’intention au-dessus de lui est corrigée. Si le désir de recevoir disparaissait, l’intention de donner sans réserve disparaîtrait également et la création elle-même disparaîtrait.

Par conséquent, rien n’est perdu : nous avons juste besoin de changer notre intention, d’atteindre de plus en plus de connexion et de préserver toutes nos qualités. De la profondeur du désir et de l’écran avec la Lumière réfléchie, de ces deux forces opposées, un Kli (récipient) parfait sera construit.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Travail avec la Foi au-dessus de la Raison » du 23/11/2020

Quand la moralité est-elle apparue ?

565.01Question : La moralité est une forme particulière de conscience sociale ou un type de relations sociales. On ne sait pas avec certitude quand les lois morales sont devenues une partie essentielle de la société humaine, mais elles peuvent être attribuées à l’époque de la rédaction du Tanakh (Pentateuque, Prophètes, Hagiographes, ndt). Il existe des preuves des écrits du roi Salomon qui contiennent déjà certains principes moraux.

Quand pensez-vous que la moralité soit apparue ?

Réponse : Cela dépend du type de moralité. La moralité sur laquelle nous nous appuyons aujourd’hui est apparue il y a environ 6000 ans. Il y a 3500 ans, dans l’ancienne Babylone, elle a commencé à se concrétiser sous forme de lois.

Tous les pharaons et dirigeants du monde qui arrivaient au pouvoir voulaient poursuivre leurs propres politiques, leurs propres points de vue et leur propre philosophie sur la structure du gouvernement et de la société. Tous les systèmes moraux ont émergé de là.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 09/10/2020

Le sens de la vie est ici et maintenant

260.01Question : De nombreuses écoles de développement personnel proposent des concepts tels que vivre consciemment, dans le moment présent. Elles promettent que cet état vous permettra de profiter de la vie, de la ressentir davantage et de la gérer. Comment vit-on exactement ici et maintenant ?

Réponse : Commencez à comprendre le sens de la vie ici et maintenant. Rien d’autre n’est nécessaire ! Je veux comprendre le sens de mon existence, la connexion avec une force supérieure qui me contrôle.

Et nous sommes gouvernés par la nature ; c’est la force la plus élevée. Comprenons ce qu’elle exige de nous à chaque instant, comment nous pouvons avoir une relation mutuelle ensemble, dans une telle communication afin que je comprenne comment la nature m’influence et comment je dois y réagir correctement.

Alors ma vie sera pleine de sens. Dans la nature, je trouverai un partenaire et commencerai à ressentir mon interaction avec le monde extérieur ici et maintenant.

Question : Cette aspiration neutralise-t-elle d’une manière ou d’une autre les pensées sur l’avenir ?

Réponse : Je veux que ce futur s’incarne maintenant, sur place, ici. Ceci est mon avenir.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 06/11/2020