Category Archives: Egoïsme

En quoi le désir de recevoir est-il différent de l’égoïsme ?

Question : Quelle est la différence entre le désir de recevoir et l’égoïsme ?

Réponse : Le désir de recevoir est un désir naturel, et l’égoïsme fait référence au plaisir qui est aux dépens d’un autre. Par exemple, si un lion affamé attaque un mouton et le tue pour qu’il mange, cela s’appelle le désir.

Une personne veut humilier les autres, en tirer profit, gagner à leurs dépens. Elle n’apprécie pas le processus de réception lui-même, mais le fait qu’à travers cela elle domine les autres. Ceci est l’égoïsme.

En d’autres termes, il y a un désir naturel de satiété, d’être rempli et il y a un désir égoïste. Si je veux simplement recevoir du plaisir, alors c’est une nécessité fondamentale pour mon existence. Si, cependant, je désire recevoir quelque chose spécifiquement aux dépens des autres, contre eux, afin de m’élever plus haut qu’eux, alors c’est de l’égoïsme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/09/2018

Influencer les événements

Question de Facebook : La conscience que nous sommes contrôlés et non libres dans le choix des événements me bouleverse. Nous ne pouvons absolument pas influencer le calendrier programmé dans lequel nous existons et fonctionnons. Alors pourquoi avons-nous besoin de beaucoup de connaissances si nous ne pouvons pas les utiliser ?

Réponse : En effet, beaucoup de connaissances submergent une personne et l’entraînent dans la tristesse et de nombreux chagrins.

Cependant, vous serez heureux de savoir qu’une connaissance bonne et correcte réduit tous nos chagrins et conduit au contraire à faciliter les choses en comprenant comment tout est organisé, en comprenant la vision transparente du monde entier et de tout ce système, et comment il interagit dans une grande harmonie. Cette harmonie merveilleuse de tout le système de l’univers s’appelle « le Créateur ».

Nous devons révéler ce système, cette harmonie, pour qu’elle joue en nous, et ensuite tout sera simple, ressenti, clair et pour notre bien.

Question : Sommes-nous vraiment contrôlés et non libres de choisir les événements ?

Réponse : Non. En même temps, vous découvrirez comment vous pouvez participer au mouvement de la création générale, de toutes les âmes, à tout moment et à tous les niveaux, vers l’unique but commun : la grande unité, la connexion et la similitude avec le Créateur.

Cet objectif est très beau. Peut-être qu’il est loin, mais vous le verrez et vous pourrez y participer, vous en approcher, et y entrer. De ce fait, vous êtes invités !

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 02/10/2018

Précisez le chemin vers le Créateur

Nous concentrons toujours davantage notre chemin pour qu’il devienne plus précis et plus net, le transformant en une ligne très étroite menant au Créateur. Ensuite, nous réalisons uniquement ces actions qui se succèdent l’une après l’autre et nous conduisent au but. Sur cette mince ligne commence l’échelle des degrés, l’amour des amis et l’amour du Créateur.

Comment pouvons-nous arriver à cet endroit où cette fine ligne commence ? C’est très simple. « L’endroit » est le désir. Limitez votre désir à une seule intention, à un seul objectif, et vous vous retrouverez sur cette ligne étroite. L’essentiel est d’agir à travers le groupe pour donner sans réserve au Créateur, qui est au centre du groupe, et vous emprunterez certainement cette ligne. (1)

Nous ne pouvons pas comprendre notre cœur car il est revêtu d’une protection à plusieurs couches. Le Créateur est à l’intérieur du cœur, mais nous ne ressentons pas cela ; nous ressentons uniquement des désirs superficiels. C’est une sensation inimaginable lorsque le Créateur se révèle dans le cœur d’une personne et ne fait plus qu’un avec son cœur. C’est la fin de la correction.

Jusqu’à présent, nous sommes très loin de cet état. Nous devons frotter notre cœur, en enlevant toutes les couches de celui-ci afin de révéler le vrai cœur vivant. Maintenant, il possède une mur de pierre et s’appelle donc « le cœur de pierre ». (2)

Extrait de la 3ème partie de la Leçon quotidienne de la Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Matan Torah » (Le Don de la Torah), Point 14, le 23/01/2019

(1) : à 22 minutes et 45 secondes
(2) : à 27 minutes et 44 secondes

L’importance des amis

Question : Le seul salut pour une personne engagée dans le travail spirituel est-il les amis ?

Réponse : Il y a deux approches ici. Premièrement, je me sauve moi-même afin de les sauver. En effet, grâce à eux, je peux me sortir du flot de l’égoïsme pour me donner à eux. Deuxièmement, je ne peux pas me sauver moi-même, mais eux, ils le peuvent.

Dans les deux cas, l’importance des amis est purement altruiste. Ceci constitue une solidarité. Si c’est le cas, la prière est obtenue pour tous.

Question : Je demande donc à mes amis de me sauver pour que je puisse les sauver plus tard ? C’est-à-dire que je n’ai pas besoin de ma vie…

Réponse : Dans votre propre intérêt, vous ne le feriez pas. Ceci s’appelle au-dessus de la vie et au-dessus de la mort ; c’est derrière l’écran. Lorsque nous nous annulons et avançons vers la connexion, le calcul purement individuel n’existe plus, à la fois psychologiquement et spirituellement.

Question : De ce fait, sans l’aide des amis, je ne peux pas être dans la bonne intention et prier pour eux ? Est-ce que je reçois de la force d’eux afin de leur donner encore plus de force ?

Réponse : Oui. Tout le travail est seulement dans un groupe d’amis. Vous comprenez qu’ils sont vous. C’est votre « moi » spirituel, votre véritable réalisation.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 06/06/2018

Peut-on retarder la mort ?

laitman_559Question : Pourquoi un événement naturel comme la mort crée-t-il instinctivement de la peur ? Quelle est sa racine spirituelle ?

Réponse : C’est la perte, la disparition, l’annihilation, il ne reste plus rien. Une personne, en tant qu’égoïste, est vraiment désolée de la perdre, même si la vie est principalement pleine de souffrances.

De même, si nous comptions la quantité de plaisir obtenue au cours de notre vie par rapport à la souffrance, alors bien sûr, cela ne vaut pas la peine de vivre. Néanmoins, notre corps animal est vraiment mis à l’épreuve par cela.

Question : Comment pouvons-nous utiliser correctement la peur de la mort ?

Réponse : Pour le moment, nous devons avoir peur de la mort, de sorte que, comme indiqué dans la Kabbale, cela nous pousse à la possibilité de choisir la vie réelle. Par conséquent, pour atteindre la vie éternelle et parfaite, nous avons besoin de la peur de la mort.

Question : Est-il possible de demander au Créateur de retarder la mort afin de pouvoir atteindre davantage de spiritualité ?

Réponse : C’est une question incorrecte. Essayez d’atteindre la spiritualité au lieu de différer la mort.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

Davos 2019: un bilan mitigé

Mon article sur le Forum économique mondial 2019

Davos 2019 : Le Forum a-t-il répondu aux questions relatives à notre avenir?

 

Comment ressentez-vous le Créateur comme étant votre partenaire ?

Question : Comment puis-je ressentir que le Créateur est mon partenaire dans le travail spirituel ?

Réponse : Je dois l’accepter a priori, et donc faire appel à Lui. Et alors je verrai qu’Il répond immédiatement à mes demandes. Le Créateur n’est pas une personne vivante, mais un système qui répond à mes demandes quand elles sont correctes.

Elles le sont uniquement si je prends de Lui ce dont le monde a besoin et si je le transmets de façon désintéressée à tout le Kli (âme/récipient) à travers moi-même. Et chacun de nous devrait faire la même chose.

En deux mots, je veux devenir un relai de Lui au monde et du monde à Lui. Pour cela, je dois éprouver toutes les souffrances du monde et les former correctement en moi-même, afin que toutes visent à s’unir à Lui.

Je réenregistre en moi tous les désirs égoïstes du monde, je les enveloppe avec l’intention en faveur du Créateur et je fais appel à Lui. Et ensuite je reçois de Lui certaines propriétés et connaissances, et je peux, en les changeant positivement, les donner au monde de telle sorte que le monde avance un peu plus à travers son égoïsme vers le Créateur.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 06/06/2018

Ravivez le réseau de forces du système supérieur

Question : Pourquoi avons-nous reçu la sensation d’indépendante dans ce monde ? Cela nous perturbe totalement et ne nous permet pas de faire quelque chose par nous-mêmes.

Réponse : Au contraire, vous avez la possibilité de tout faire pour devenir comme le Créateur, pour atteindre Son niveau ! C’est un travail formidable.

Peut-être vous semble-t-il que si vous dites « Il n’y a rien hormis Lui », avec cela vous vous en lavez les mains : « Vous avez des problèmes ? Contactez l’administration céleste, mais je n’ai rien à voir avec ça. »

Non ! Vous devez vous changer vous-même afin que vous compreniez absolument, ressentiez et découvriez vous-même le système supérieur et voyiez comment il fonctionne totalement à travers un réseau infiniment fin. C’est seulement en atteignant l’ensemble du réseau de forces qui régit les sensations, les pensées et les diverses connexions entre des créatures opposées que vous pourrez dire qu’il s’agit bien du réseau de connexions à propos duquel il est dit : « Il n’y a rien hormis Lui. »

Dans le livre Le Fruit d’un Sage, le Baal HaSoulam a écrit : « Toutes les pensées qui surgissent dans l’esprit d’une personne sont des actions du Créateur. Qu’on les attire apparemment de quelque part, ou qu’elles naissent en elle, c’est une erreur et la source de toutes les erreurs. Toute pensée, même la plus insignifiante, le Créateur l’envoie dans l’esprit d’une personne et Il est la force motrice de l’homme, de l’animal et de tout ce qui vit. »

Nous devons le ressentir clairement et agir en conséquence. Nous devons participer directement à ce réseau de forces, pour vivre à l’intérieur, pour le faire vivre. Nous l’allumons.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

L’appel de la lumière

Question : Que dois-je faire de mes pensées, puisqu’elles viennent du Créateur ?

Réponse : Tout vient du Créateur : le bon et le mauvais. C’est donné à une personne afin qu’elle analyse et choisisse le bon chemin.

Question : Et si de mauvaises pensées me parvenaient ?

Réponse : Il n’y a pas de mauvaises pensées. Il y a des pensées dirigées vers le but, soit strictement vers lui, soit contre lui. Pourtant, toutes ces pensées et ces désirs sont orientés vers un but, ils proviennent uniquement du but ultime.

La Lumière agit sur vous à partir de là et vous appelle avec des pensées positives ou négatives. Vous devez les analyser et agir en conséquence pour avancer vers le but d’où proviennent ces pensées : à la fois les bonnes et les mauvaises pensées.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/08/2018

Communication à sens unique

Remarque : À l’époque du Rabash, Internet n’existait pas. Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont très développés. En diffusant sur les réseaux sociaux, il y a un risque de succomber aux plaisirs corporels. Ils aspirent littéralement les gens.

Mon commentaire : La diffusion ne peut se faire que par l’expression de mon opinion, de l’opinion de la Kabbale ou de celle de mes professeurs.

Nous n’avons qu’une communication à sens unique ! Celui qui le désir, qu’il vienne sur notre site et étudie. Celui qui ne veut pas, il est libre de partir. Nous ne nous engageons dans aucun dialogue ou discussion.

Question : Les personnes dans le groupe de la dernière génération vont-elles absorber quelque chose des autres autour d’elles ?

Réponse : Nous n’avons rien à absorber d’elles. Nous pouvons seulement regretter ce à quoi elles passent leur temps et leur énergie.

Nous ne pouvons percevoir des autres que leur désir de se rapprocher d’une compréhension du rationnel, du bien et de l’éternel, mais rien d’autre.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 25/04/2018