Category Archives: Egoïsme

Est-il possible de fuir les problèmes ?

Question de Facebook : Vous dites que le monde est terrible. Je l’ai tout simplement abandonné et j’ai quitté la ville. Comment peut-on vivre dans les villes ? Le retour à la nature est la solution à tous les problèmes.

Réponse : Je vous comprends, mais ce n’est pas la solution au problème, mais une échappatoire. En principe, c’est ce que beaucoup de gens font : s’il en ont la possibilité, ils achètent une petite maison sur une île dans l’océan et y vivent. Vous pouvez également essayer d’acheter une maison à la campagne et d’y vivre en paix.

Personnellement, je ne peux pas faire cela parce que je m’inquiète à propos du monde, de la société, des gens, de leur nature changeante et de leur atteinte du but de la création. En étudiant le monde, je commence à me rendre compte que le monde a été créé pour que les humains changent, s’élèvent, se transforment eux-mêmes et par la même transforment le monde.

Par conséquent, je ne peux pas me retirer et vivre quelque part sur un arbre, en pensant que tout est paisible et bon. Je suis préoccupé par d’autres problèmes que de simplement me retirer et finir ma vie en paix.

Se déplacer des villes vers la nature ne changera rien. Cela ne mettra pas fin à nos problèmes. Nous voyons que nous avons quitté les grottes, sommes descendus des arbres, avons évolué, et tout cela s’est passé naturellement. Nous ne pouvons penser à rien d’autre.

Nous n’avons nulle part où aller parce que nous n’avons qu’une petite planète Terre. Au lieu de nous séparer et de nous isoler les uns des autres, nous devons créer de bonnes relations entre nous.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 27/03/2017

Le Créateur « Se vend » Lui-même aux êtres créés

Question : L’égoïsme me dirige-t-il et je suis manœuvré par lui ou le Créateur dirige-t-il mon égo ?

Réponse : Ce n’est pas si simple. Il est facile de dire que le Créateur me dirige et que je suis manœuvré par Lui, mais en fait, je dois construire une sorte de mécanisme de connexion avec les amis à travers lequel nous pouvons diriger le Créateur.

Il est dit que le Créateur « Se vend » Lui-même aux êtres créés, tout comme les parents dépendent totalement de leurs enfants.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/12/2016

Comment fonctionne le Massach spirituel (écran) ?

http://laitman.com/wp-content/gallery/informal-900/Laitman_912.jpgQuestion : Comment fonctionne le Massach spirituel (écran) ?

Réponse : D’une part, le Massach ne laisse pas la Lumière supérieure entrer dans notre ego et travailler avec lui. Cela signifie qu’il conserve et soutient la restriction du désir.

D’autre part, il ajuste progressivement l’attribut du don sans réserve de la Lumière supérieure à nos désirs, et en nous détachant de nos désirs antérieurs, il nous permet d’acquérir de nouveaux désirs pour l’amour et le don sans réserve. Un Massach est la partie la plus importante de l’âme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/12/2016

Travailler avec les trois lignes

Question : Qu’est-ce que travailler avec les trois lignes ?

Réponse : Travailler avec les trois lignes est la connexion mutuelle complète entre vos inclinations.

La ligne gauche est le désir égoïste de recevoir, d’avoir du plaisir. En s’élevant au-dessus, une personne restreint son utilisation.

Travailler avec la ligne droite signifie recevoir la Lumière supérieure et l’utiliser à l’intérieur de vous comme l’attribut du don sans réserve.

La ligne médiane est la combinaison des lignes droite et gauche en vous. Dans la bonne combinaison, vous pouvez utiliser votre égoïsme uniquement dans la mesure où il vise le don sans réserve.

Question : Qu’est-ce que cela signifie d’acquérir les lettres du travail spirituel ?

Réponse : Cela signifie acquérir de bonnes relations avec les amis dans le groupe.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/12/2016

Vivre à l’intérieur de vos limites

Question de Facebook : Vous dites toujours qu’un kabbaliste doit se limiter au minimum nécessaire. Mais ce minimum est différent selon les personnes. Comment est-il possible d’en déterminer la limite ?

Réponse :
Une personne détermine cette limite elle-même en dirigeant toutes ses pensées et ses caractéristiques vers l’union avec les autres et à travers elles vers l’unité avec le Créateur. En même temps, il est naturel que le reste des petits désirs, des instincts et des intérêts s’annuleront.

Même si je me considère comme étant un kabbaliste et je suis particulièrement impliqué en cela la plupart du temps, je dois écrire et expliquer la sagesse de la Kabbale aux gens.

Ainsi, j’écoute les infos et regarde des émissions scientifiques populaires afin de mener mes conférences et discussions sur ces sujets.

En plus, j’aime les bonnes blagues et les histoires parce que cela montre combien l’intellect humain peut tout retourner et découvrir l’union des contraires. En principe, c’est exactement ce qui se trouve dans une bonne blague.

Question : Les nécessités minimales sont-elles une égalité forcée, afin que tout le monde soit au même niveau ?

Réponse : Non. En aucune façon. La chose principale est que la personne trouve un but important dans la vie et tout le reste qu’elle fait y sera subordonné. Tout le reste sera secondaire. Alors tout s’accordera bien, devenant naturel.

J’ai appris cela de mon professeur. Il aimait marcher dans le parc, bien manger, aller au sauna et à la plage. Mais tout cela était si mineur comparé à ses recherches spirituelles, à la hauteur à laquelle il était, cela était perçu comme concomitant.

Une personne doit déterminer et définir le but précisément. Ensuite, les nécessités s’organiseront d’elles-mêmes.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 30/01/2017

« Ensemble » est mieux que d’être « seul »

Question : De quelle manière « ensemble » est meilleur que « seul» ? Est-ce parce qu’il n’y a pas de problèmes ou de sensations dans « ensemble» comme il y en a dans les limites de mon « moi » ?

Réponse : Bien sûr. De plus, lorsque nous atteignons la connexion entre nous, ici et maintenant dans cette vie, nous allons commencer à atteindre une nouvelle existence. Même si le corps physique meurt, ce ne sera pas un obstacle puisque nous vivrons déjà dans la prochaine dimension.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 30/10/2016

Apprendre à distinguer le bien du mal

Question : Comment distinguer le bien du mal ? Après tout, les deux peuvent se cacher sous le même masque.

Réponse : Progressivement. On ne peut pas tricher, parce qu’il s’agit de la force qui nous crée et nous forme. Par conséquent, une personne doit faire une introspection et comprendre qu’elle est une égoïste absolue. Ensuite, elle continuera à se découvrir de plus en plus.

Il n’y a pas d’autre moyen. Elle doit aller de l’avant jusqu’à ce qu’elle atteigne le premier degré de correction. Ensuite, cela sera plus facile, car elle développera sa propre compréhension du phénomène.

Extrait de KabTV, leçon en russe du 27/11/2016

L’endroit où le Temple est construit

La Torah, Deutéronome, 16:05-06 : « Tu ne pourras pas immoler l’agneau pascal dans quelqu’une des villes que le Seigneur, ton Dieu, te donnera ; mais uniquement au lieu que le Seigneur, ton Dieu, aura choisi pour y faire résider son nom… »

Le désir est appelé un endroit. Il existe des désirs secondaires, auxiliaires, et il existe des désirs fondamentaux qui se manifestent à la suite des corrections appropriées des désirs secondaires. Ce sont les points où le Créateur se révèle.

Les plus importants d’entre eux sont appelés le Temple, le Saint des Saints dans le Temple, et ainsi de suite, et il y a des points inférieurs situés n’importe où en terre d’Israël. C’est-à-dire qu’ils sont tous dirigés vers le Créateur, mais sont inclus dans le désir commun appelé la terre d’Israël où dix personnes se rassemblent dans l’amitié et l’unité.

Sinon, vous ne construirez pas l’endroit où le Créateur se révèle. Après tout, Il peut se révéler non seulement à Jérusalem, mais aussi parmi dix personnes qui s’unissent au-dessus de l’égoïsme pour devenir semblables au Créateur dans leur unité.

Il y a beaucoup d’histoires où les gens ont fait de nombreuses actions amicales l’une envers l’autre précisément à Jérusalem et c’est pourquoi le Temple y a été construit. Mais, en principe, cela arrive dans n’importe quel endroit où existe l’unité.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 10/08/2016

Pourquoi un homme a-t-il besoin d’une femme ?

Question : Pourquoi un homme a-t-il tant besoin d’une femme pour son développement spirituel ?

Réponse : D’une part, une femme l’aide ; d’autre part, elle le complète. Un homme est appelé « une moitié de corps » car sans la partie féminine, il est fondamentalement une moitié.

La femme n’est pas une moitié, mais lui l’est précisément. Par conséquent, il doit compléter sa nature égoïste par une femme dans la mesure nécessaire pour s’élever et se développer spirituellement.

Cela n’est pas nécessaire pour une femme car d’elle-même elle est déjà préparée pour le développement spirituel.

Si un homme veut atteindre la spiritualité, il doit être marié mais une femme n’en pas besoin, car cela ne dépend pas d’elle. Mais en même temps, elle doit aspirer à avoir une famille.

Être dans une unité familiale à la fois pour les hommes et les femmes est la meilleure situation à partir de laquelle un kabbaliste peut grandir. Une femme peut être seule , tandis qu’un homme doit avoir une famille.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/12/2016

Qu’est-ce qui nous empêche d’atteindre le monde supérieur ?

Question : De quoi dépendent les limites de notre perception, de notre conscience et de notre réussite ? Qu’est-ce qui nous empêche de commencer à atteindre le monde supérieur maintenant ?

Réponse : Seul le narcissisme nous empêche d’atteindre le monde supérieur, car la dimension supérieure est fondée sur le don sans réserve et l’amour. Et le monde physique se fonde sur la réception et la haine.

Question : Pourquoi ? Après tout, je ne déteste personne. Il y a ceux que j’aime, ceux que j’apprécie.

Réponse : Je les aime parce qu’ils me satisfont de manière égoïste, parce que mon désir principal et naturel est d’avoir du plaisir. Et ce dont je ne reçois pas de plaisir, je le déteste.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016