Category Archives: Egoïsme

Un livre qui parle d’harmonie

Dr. Michael LaitmanNous devons formuler la méthode intégrale sous une forme facile du début à la fin. En fait, il n’y a rien de compliqué ni de complexe à ce sujet. Elle parle de la structure psychologique intérieure d’une personne et la façon dont elle s’adapte à ce monde et l’utilise pour se changer et entrer en harmonie avec l’environnement qui l’entoure.

Un livre complexe désorientrait une personne. Par conséquent, il est nécessaire de formuler le matériau le plus simplement possible, même pour les plus grands esprits, ces idées sont très complexes. Je dis cela par expérience pour avoir rencontré beaucoup de gens bien connus.

Cependant, nous ne faisons pas un manuel pour les gens ordinaires. Il est conçu pour l’homme moderne ordinaire qui ne comprend toujours pas ce qui lui arrive, même si c’est un génie.

L’idée est qu’il est très difficile de détruire les stéréotypes. Par conséquent, nous suggérons à une personne de fermer les yeux et de se jeter dans le groupe, comme d’un plongeoir dans une piscine et alors seulement, elle commence à interagir mutuellement avec le groupe, sans conditions préalables, rejetant tous ses stéréotypes et y entre  comme une petite personne nue. Elle va commencer à sentir qu’il y a une puissance supplémentaire dans la nature que nous n’avons pas utilisé. C’est le pouvoir de la société, la puissance de l’unité, la puissance de la garantie mutuelle.

Si nous commençons à l’utiliser, nos egos vont se transformer du mauvais penchant en bonne inclinaison. Si nous travaillons avec l’ego correctement, nous pouvons le corriger. Pour ce faire, il a grandi encore plus de soixante-dix ans et maintenant il commence à se dépasser, à se digérer comme un cancer dans le corps humain. Si nous commençons à le gérer correctement, nous allons guérir. Nous n’avons pas d’autre choix. Sinon, nous mourrons.

De Kab TV  » Un monde Integral  » 24/10/13

Entre deux autorités

Dr. Michael LaitmanIl pourrait y avoir une condition où une personne reste dans un groupe physique, vient aux leçons, participe à toutes sortes d’activités et d’événements, mais en fait, elle a déjà quitté le chemin et son cœur se trouve autre part…

Question : Comment est-il possible d’être prudent et de se prémunir contre cela ?

Réponse : Seulement par l’humilité et en baissant la tête. L’ego brûle en chacun, et par conséquent, ma première action est l’annulation devant l’enseignant, les leçons et le groupe. Tout d’abord, je ne suis pas du tout la personne la plus sage parmi les étudiants, mais plutôt le contraire, je veux qu’ils déterminent mon mode de vie. Car si je décide moi-même, j’exécuterai exactement le désir de mon ego. Et ainsi je ne suis plus dans le groupe. Dès que je descends du « train », je me retrouve immédiatement sous la domination de l’amour de soi.

En général, vous n’avez que deux « autorités » : le groupe, où est inclus le Rav, les amis, les livres, et le Créateur qui comprend une unité complète et puis moi et le monde.

Question : Je peux me « soumettre » de l’extérieur. Mais comment peut-on se soumettre intérieurement ? Qu’est-ce que je fais avec mes pensées et mes émotions ? Une personne peut-elle les soumettre dans un groupe ?

Réponse : Il y a deux « échelles » : d’une part, le groupe qui attire l’Ohr Makif (Lumière Environnante) et d’autre part, l’ego et le monde extérieur. Donc, qu’est-ce qui est le plus important pour moi ?

Between Two Authorities

Certes, je ne peux pas garantir mon propre avenir, mais si toutes les possibilités qui se trouvent sous mon autorité sont utilisées, alors je peux faire pencher la balance du bon côté. Il n’y a pas d’autre moyen.

Question : Si je vois que mon groupe ne correspond pas suffisamment à l’esprit de Bnei Baruch, comment puis-je me soumettre aux amis ?

Réponse : Essayez de « vous soumettre à eux », sauf à ce que vous devez leur ajouter.

Les parents se soumettent eux-mêmes vis-à-vis de leurs enfants, non pas parce qu’ils commencent à écouter leurs opinions. Au contraire, leur soumission découle de leur préoccupation et de l’attention envers eux. Une mère sert son petit enfant avec ce dont il a besoin et non pas avec ce qu’il veut. Il peut crier : « Donne-moi ! », mais elle ne lui donnera pas et de cette manière, de son côté, elle le sert fidèlement.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 10/12/13, Écrits du Baal HaSoulam

« Et je mangerai ce qui est vieux »

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je apprécier les efforts de l’ami ?

Réponse: La seule façon dont je puisse comprendre l’ami est dans la foi au-dessus de la raison. C’est parce que je ne vois pas l’ami devant moi, mais en fait moi-même et mes attributs. Il est écrit : « On juge par ses propres défauts.  » Je ne vois que ce que je veux voir dans mon ego, je vois toujours qu’il est plus bête que moi et que l’autre est paresseux, un autre est distrait et un autre est préoccupé par ses propres pensées et ne sait pas ce qui se passe, etc.

Quand je regarde les amis, je vois mon état ​​intérieur. Nous ne voyons pas le monde, mais notre réplique intérieure que se reflète sur lui. Donc, je dois accepter le fait que je suis dans le monde de Ein Sof (Infini), que tout est corrigé et que tout le monde est à la fin de la correction (Gmar Tikoun). Toutes les corrections qui restent sont celles que je dois traverser, comme il est dit : «Et je vais manger ce qui est vieux » et je vais voir que le monde est en train de changer parce que je suis vraiment en train de changer.

C’est la même chose quand il s’agit des amis et du groupe. Ce n’est pas qui doivent changer mais moi. Il est difficile de percevoir cela, mais c’est la vérité. Ainsi, afin de l’expliquer simplement les kabbalistes ne nous disent pas cela comme si cela se passait à l’intérieur d’une personne, mais comme le monde à l’habitude de dire, que le monde est en train de change , qu’il est en crise et qu’il passe par différentes états et processus.

Les kabbalistes expliquent ceci artificiellement, bien qu’ils ne se sentent pas à l’aise en le faisant. Un kabbaliste préfère voir les choses comme il les voit à l’intérieur. Il voit le monde de l’Infini, lui-même et la corruption entre eux. C’est ce qu’on appelle l’aide contre lui, que son ego est entre lui et le monde, et à cause de lui, il voit le monde de l’Infini dans la forme de ce monde ou sous la forme d’ un certain niveau spirituel temporaire, qui est l’un des niveaux 125 où il est maintenant.

Mais un kabbaliste ne peut pas l’expliquer ainsi aux autres car cela signifierait qu’il parlerait constamment de lui, de ses corruptions et discuterait des corruptions dans ses systèmes internes. Il parle du côté de la corruption et non du côté de la correction et ils ne parlent pas de cette façon. Il est préférable d’expliquer les choses comme elles sont acceptées dans ce monde, en parlant du fait que le monde est corrompu et que nous devons nous connecter afin de nous corriger ainsi que le monde. C’est un style particulier de transmettre un message dans lequel on se déplace de l’intériorité vers l’extériorité.

Il n’y a pas d’autre choix. Sinon, les explications ne seront pas comprises. Mais en fait, quand une personne y pense, elle doit se voir dans la lumière de l’infini qui remplit toute la réalité et que c’est seulement à cause de ses récipients endommagés et ses attributs qu’elle voit le niveau de la dissimulation et le niveau de la révélation et c’est ce qui détermine la hauteur de son niveau.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 10/12/13 , Écrits du Rabash

Choisir un meilleur environnement chaque jour

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que veut dire choisir des amis ?

Réponse: Le choix des amis signifie que je dois faire tout mon possible pour me rapprocher d’eux à un moment donné. Choisirne signifie pas que je décide que je préfère et c’est tout. Il est dit : «Celui qui choisit un meilleur environnement à chaque fois,  » afin de continuer à avancer.

Nous ne regardons pas les corps physiques dans le travail spirituel, mais seulement l’intériorité et si une personne change tous les jours et tous les jours c’est une nouvelle personne. Il s’avère qu’il me semble choisir un nouvel ami chaque jour, une nouvelle société, car il change d’un moment à l’autre.

Un jour se réfère à un changement, donc j’avance constamment en travaillant avec les amis en resserrant le lien entre nous, ce qui signifie que je choisis des amis solides et un meilleur environnement à chaque fois. Rien ne change physiquement et je vois les mêmes visages autour de moi, mais leur intériorité se renouvelle constamment et je me renforce par tous les changements que nous avons tous les deux vécus.

Il peut sembler avoir des changements positifs ou négatifs à chaque fois. Surtout, je sens un manque de respect car mon mauvais penchant continue à travailler et se renouvelle constamment. Donc, chaque fois je sens un déni qui est plus fort qu’avant et il semble que les amis ne sont pas dignes et qu’ils ont beaucoup de lacunes. Je leur manque de respect automatiquement et je dois donc me pousser à les aimer de nouveau à chaque fois

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 10/12/13 , Écrits du Rabash

Que voyez-vous dans cette image?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , «De l’enseignement de la Kabbale et de son essence  » : Alors que dans le premier discernement chacun reçoit également sans ajout ou soustraction, comme Adam, dans la compréhension de la réalité de ce monde. En voyant cela, tous sont égaux, mais ce n’est pas le cas dans le sa compréhension – certains évoluent de génération en génération et certains régressent.

Tout le monde peut voir les mêmes choses dans ce monde, les mêmes phénomènes. Pourtant, cela dépend de celui qui les voit, que ce soit un enfant, un adulte ou une personne âgée. La différence est dans l’esprit d’une personne. Après tout, leurs sens ont un esprit qui est derrière eux qui analysent leur perception, cela dépend du niveau de son atteinte.

Il s’avère que nous vivons dans des conditions merveilleuses très spéciales. Il n’y a pas plus étonnant que ce monde : Le Créateur a créé et nous pouvons vivre en lui et commencer notre chemin spirituel d’un état qui n’est pas spirituel. Il y a une réalité devant nous que tout le monde peut voir, mais tout le monde l’atteint selon sa compréhension externe.

Supposons que je prenne une photo d’un ami travaillant à la construction de notre nouveau bâtiment : Pour moi, c’est juste quelqu’un qui travaille  et ce n’est que plus tard que j’apprends qu’il fait du bénévolat dans la garantie mutuelle fraternelle avec tous les autres, cependant la photo elle-même reste la même.

C’est le caractère unique de ce monde : Ici, tout dépend de la façon dont une personne atteint les «cadres» qui apparaissent devant tout le monde.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 10/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam , «L’enseignement de la Kabbale et de son essence « 

D’une multitude de désirs à une seule prière

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment peut-on ressentir le besoin, le désir des 99 % de l’humanité et les remplir correctement ?

Réponse: Vous n’avez pas besoin de ressentir le besoin des 99 % du public. Chacun a une collection complète de désirs inconscients pour la nourriture, le sexe, la richesse, le respect, la puissance et la connaissance. Et au sein de ces six types de réalisation que la personne veut, il y a encore des centaines de petits besoins.

Si vous commencez à préciser exactement où le désir domine dans chaque personne, alors il n’y aura pas de fin à cela. Elle dira quelque chose à chaque minute : «Je veux ceci et cela et cela ….  » Quand vous emmenez un petit enfant dans un grand magasin de jouet, il est ébloui par l’abondance de jouets et il va en prendre un, puis un autre et un autre. C’est la même chose pour nous.

Par conséquent, il n’y a aucune raison de chercher leurs désirs spécifiques, ils sont partagés par tous, d’ailleurs, ils errent plus ou moins dans des rangs particuliers.

Nous devons amener les gens au fait que l’ensemble de leurs divers désirs, quels qu’ils soient, doivent être résumés dans un désir de s’unir entre eux. Ensuite, ils vont découvrir que la force qui les remplit.

Peu importe ce qu’ils désirent ! Ils n’ont pas besoin de les exprimer ni de les partager avec nous. Ils ont besoin de mener des actions et de passer par les états qui mènent à la connexion et à l’unité. Puis une sensation apparaît en eux qui ne sera pas seulement de satisfaire les désirs de chacun, mais aussi leur permettra de créer l’unité supplémentaire entre eux. Ainsi, ils comprendront exactement comment ils peuvent être remplis.

En continuant à participer à ces activités, ils commenceront à voir que la puissance de l’unité qu’ils trouvent dans un collectif peut résoudre tous leurs problèmes matériels: la santé, les finances, la préservation de la famille, l’éducation des enfants, et ainsi de suite. Aussi étrange que cela puisse paraître, la force positive qui est créée au moment de la connexion entre égoïstes est vraiment prête à guérir toutes les blessures personnelles et sociales, si les gens s’élevent au-dessus de leur ego et se connectent entre eux.

Par conséquent, peu importe les problèmes spécifiques. Nous ne nous imissons pas dans les gens. Essayez d’organiser un sondage dans la rue où les gens énuméreront les dix désirs les plus importants pour eux et vous verrez qu’ils parlent tous de la même chose. Ils parlent des enfants, de la santé, de la famille, du travail, des problèmes financiers…. c’est la même chose pour tous. Tout problème peut être résolu en s’asseyant en cercle, en discutant entre eux et ainsi ils attirent la lumière intérieure de sorte qu’elle va les aider. C’est ce qu’on appelle la  » prière de beaucoup.  »

D’une discussion sur le groupe et la diffusion 24/11/13

La guerre des Machabées

Dr. Michael LaitmanIl y a plein d’abondance dans le monde, mais nous ne parvenons pas à la gérer pour organiser la vie ; comme une famille qui prospère matériellement, mais il y a une mauvaise relation avec l’autre – est impossible de vivre ensemble. Ensuite, il n’y a pas de choix et les gens soit divorcent, ou comme dans notre cas, la seule chose que nous puissions faire est de nous connecter. Nous ne pouvons pas nous éloigner les uns des autres ni divorcer parce que la nature nous oblige encore à atteindre une connexion mutuelle.

C’est là que la guerre contre les Grecs éclate, la guerre de la façon de continuer: soit dans la raison ou au-dessus de la raison, ce qui signifie en utilisant les forces de la réception ou les forces du don. On voit qu’il est impossible de vivre en fonctionnant avec les forces de la réception. Même si rien ne manque dans le monde, notre vie devient insupportable en raison des relations terribles entre nous. Même si nous créons des conditions merveilleuses, il ya toujours le problème de la haine et de la répulsion entre nous et si rien ne nous aide et nous ruinons nos vies jusqu’à ce qu’elle devienne insupportable.

Ainsi, nous arrivons à la reconnaissance du mal dans la nature humaine et comprenons que nous devons nous corriger de haine à l’amour. Sinon, il n’y a aucune chance d’exister. Le plus tôt nous identifions cette seule option, mieux cela ira. Au lieu de souffrances et de problèmes qui entachent l’existence de notre grande famille, de toute l’humanité, nous pourrons atteindre une vie merveilleuse corrigée.

C’est là que la guerre éclate, chacun pour soi et tout le monde pour tout le monde dans une tentative d’aider chacun à quitter la haine et atteindre l’amour  Nous pensons quece n’est pas en notre pouvoir et nous avons besoin d’un autre partenaire ici, qui est appelé la force supérieure .

De plus, dans ce processus, nous commençons à comprendre que tout est prédéterminé. Le problème n’est pas que nous devons faire tout simplement la paix entre nous et d’oublier la haine nous avons sentie avant. Tout est fait dans ​​ce but, de cette façon de sorte que nous ne soyons pas en mesure de fuir la séparation, l’ego, la haine que nous ressentons, vers la connexion, l’amour et le don de nous-mêmes. Ensuite, nous aurons besoin de l’aide de la force supérieure et de s’y connecter afin que nous soyons en elle. Ainsi, nous découvrons la force supérieure, la seule force qui opère dans la réalité.

Ce processus n’est possible qu’en se rapprochant de la force supérieure qui gère toute la réalité, qui apparaitdans nos esprits et modifie la réalité si nous nous tournons vers elle avec cette demande. Rapprochez vous en et devenez de plus en plus dépendants. C’est ainsi que nous sommes incorporés dans notre racine.

Tous ces combats sont divisés en deux grandes guerres : la guerre contre les récipients du don et la guerre contre les récipients de la réception dans le but de donner. La première guerre est appelée la guerre des Maccabées. C’est dans le but de se débarrasser de la perception actuelle de la réalité et de passer à la vraie perception de la réalité qui nous permet de voir le monde spirituel. Par conséquent, nous sommes seulement autorisés à voir la lumière des bougies de ‘Hanoucca et de ne pas les utiliser. Après la victoire des Maccabées, une deuxième guerre éclate afin de satisfaire les désirs de recevoir pour donner.

Donc Hanoukka symbolise la fin de la première partie de notre travail. La vérité est que c’est la moitié la plus difficile. Par conséquent, cette fête n’est pas mentionnée directement n’importe où dans la Bible, mais est seulement évoquée par des suggestions parce que c’est la fête de la lumière, du don. Il est impossible d’exprimer cela correctement dans notre langue corporelle et de décrire cette guerre clairement.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 01/12/13 , Écrits du Rabash

Des changements favorables

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que les travailleurs dans notre société suivent un cours d’éducation intégrale et fonctionnent selon ces principes. Soudain, un nouveau directeur arrive. Va t-il voir quels changements ont eu lieu ?

Réponse: Certes, il verra que les gens de cette société travaillent selon un autre principe: de personne à personne -un ami, pas un loup. Nous allons lui expliquer que nous avons travaillé avec de bons psychologues qui ont amélioré notre collectif, l’ont rendu sain, ce qui a abouti à des choses moins chères, plus efficaces et plus souples qu’auparavant. Nous avons un coût minimum, pas d’absentéisme, les gens ont moins de blessures et de maladies parce que chacun cherche comment il peut aider les autres.

En d’autres termes, nous expliquons tout du point de vue du bénéfice que fera l’entreprise et ce sera compréhensible pour tout le monde. Il n’est pas étonnant que plusieurs entreprises aient des entraîneurs, des psychologues et autres experts.

De Kab TV « Au fil du temps » 23/09/13

Sous le joug des nations

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , «L’exil et la rédemption  » : Cette nation ne trouvera pas de repos entre les nations jusqu’à ce qu’elle réalise le verset: « Et à partir de là vous cherchez le Seigneur, ton Dieu et tu Le trouveras , si tu Le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme »(Deutéronome 4:29 ).

Bien sûr, nous pouvons facilement interpréter ces mots dans le sens matériel : Le peuple d’Israël a été dispersé parmi les autres nations à travers le monde et encore ne s’est pas trouvé. Il erre au milieu d’elles et seulement une petite partie d’Israël est en terre d’Israël.

Cependant, nous devons regarder à la racine et de comprendre les paroles des kabbalistes correctement. En réalité, nous sommes tombés de la propriété du don qui est appelée le «peuple d’Israël» dans la propriété de réception qui est appelée les « nations du monde .  » Nous habitons parmi elles maintenant et cette propriété de la réception règne sur nous. C’est l’exil à partir duquel nous neparvenons toujours pas à nous en échapper. En conséquence, nous souffrons et le monde entier en souffre .

Nous avons besoin de révéler la cause de cette souffrance, la cause de la crise qui déferle sur le monde. Tout cela est causé par le fait que nous sommes encore sous la domination des nations du monde, de nos propres désirs égoïstes, qui règnent sur nous, sur le point dans le cœur, sur notre désir d’unité avec le Créateur.

Nous devons nous élever au-dessus de ces désirs, des calculs égoïstes et ainsi sortir de l’exil.  En réalisant individuellement et ensemble un travail intérieur, grâce à des efforts internes, nous verrons comment sortir vers la rédemption affecte notre vie extérieure ainsi que la vie intérieure et extérieure du monde entier .

Baal HaSoulam explique à la fin de  » Introduction au Livre du Zohar» : Le monde entier et le peuple d’Israël sont divisés en intériorité et extériorité. L’ intériorité est le travail contre notre égoïsme afin de s’élever au-dessus des différents calculs matériels, de ne vivre que dans le désir de donner, dans l’amour et l’unité entre nous et le monde entier.

Dans cette optique, nous devons également effectuer des travaux extérieurs.

Et dans chaque état, nous devons révéler ce que le Créateur exige de nos cœurs, que nous les corrigeons.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 01/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Ces belles contradictions

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , «De l’enseignement de la Kabbale et de son essence » : La plus grande merveille de cette sagesse est l’intégration en elle : Tous les éléments de la vaste réalité sont incorporés en elle, jusqu’à ce qu’ils entrent en une chose – le seul Tout-puissant – et tous ensemble.

Toute la beauté, la richesse de la compréhension, latteinte et le sentiment émerge de la combinaison de détails. De nous-mêmes, personne ne nous donnera une véritable source d’inspiration. Ce n’est que lorsque je me connecte des choses à distance, opposées que tout à coup elles se complètent mutuellement. Cette compensation mutuelle des phénomènes polaires m’inspire.

Tout commence à partir de la séparation, de la haine, de l’aliénation, d’une incapacité totale à coexister et tout à coup je vois que la compensation est due à ce que personne ne serait pas complète sans les autres. Tout le monde se rassemble, puis, selon la puissance de la séparation, je sens la force de l’unité, la puissance de l’unicité.

La rupture nous a amené à la brisure, la dispersion, la haine et à l’antagonisme à différents niveaux. Nous rejetons l’autre, nous sommes prêts à le détruire et à le tuer et c’est encore plus vrai dans le monde spirituel. Là, les forces des lignes droite et gauche agissent à une échelle infiniment plus grande et à chaque fois une personne doit construire la ligne médiane afin de recueillir et rassembler toutes les pièces ensemble. Cela apporte  620 fois plus de lumière à tous les mondes et cela apporte du plaisir au Créateur.

Donc, d’une part, les êtres créés révèlent l’obscurité et d’autre part, ils sortent des ténèbres à la lumière. Cependant, il s’agit d’une lumière particulière parce qu’eux-mêmes, la génèrent, découvrent un écart et le rejet, puis révélent  l’unité et l’achèvement.

Cela n’existait pas auparavant. Une chose est la Lumière qui corrige l’être créé et une autre est le but de la création. Il se réveille uniquement chez celui qui sent tout ce processus lui-même. Par conséquent, il est impossible d’atteindre la révélation sans désir, le besoin. Nous devons aller dans tous les détails de la perception pour ouvrir toutes les portes.

C’est le miracle qui est inhérent à la sagesse de la Kabbale. Nous révélons les contradictions et leur compensation mutuelle. C’est le plus beau cadeau, préparé pour nous par le Créateur et de notre côté, nous révèlons ce don, le reconnaissons, remercions le Créateur pour lui et donc Lui apportons satisfaction.

Oui, Il semble nous mettre dans une cave sombre, mais en même temps, c’est là que nous révélons toute la beauté de l’univers.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 26/11/13 , Écrits du Baal HaSoulam