Category Archives: Egoïsme

Au pied de la montagne

Dr. Michael LaitmanLa section hebdomadaire de la Torah Bahar (Sur la Montagne) nous renseigne sur les lois que le Créateur a données à la nation par Moïse. Ce sont des lois qu’une personne doit remplir à l’intérieur d’elle. Il y a une montagne d’égoïsme en chacun de nous, qui est la même Tour de Babel mais qui nous est maintenant représentée comme le Mont Sinaï (Sina, la haine).

La force supérieure est au-dessus de son sommet et elle nous aide à remplir l’ego et à le transformer en une montagne sacrée, en Mont du Temple. Puis nous construisons le Temple sur lui, le Créateur se révèle dans le récipient au-dessus de notre ego.

Si nous nous tenons au pied de la montagne et sommes prêts à nous aimer les uns les autres, à être mutuellement responsables les uns des autres, et être comme un seul homme dans un seul cœur, nous recevons la Lumière de correction appelée la Torah, et nous pouvons transformer toute la montagne de haine en une montagne d’amour. Ce n’est que sur son sommet que nous pouvons construire la maison du Seigneur.

Durant le don de la Torah, seul Moïse peut gravir le Mont Sinaï. Ensuite, il perd entièrement sa sainteté complètement, car le Mont Sinaï est saint seulement lorsqu’une personne reçoit la Torah. Autrement, c’est juste un tas d’égoïsme. C’est pourquoi la Torah nous dit allégoriquement comment transformer la montagne de haine en une montagne sacrée sur laquelle nous construisons le Temple.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/11/14

Échapper à l’ange de la mort

Dr. Michael LaitmanLa Haggadah de Pessah nous dit qu’une personne a la possibilité de planifier sa vie et d’en devenir son maître. Elle explique le but qu’elle doit atteindre, les moyens d’y parvenir, et ce qu’elle doit changer en elle-même. Elle nous donne tous les détails.

La Haggadah de Pessah, en premier lieu, donne à une personne les moyens de comprendre ce qu’est sa vie aujourd’hui et combien elle est limitée et morte.

Elle révèle comment on peut faire une percée et s’échapper de cette vie morte et s’élever vers l’état au-dessus de notre nature actuelle afin d’atteindre le niveau parfait de liberté.

Cela s’appelle la libération de l’ange de la mort parce que nous nous élevons au-dessus de la mort.

Question :
Qu’est-ce que cela signifie de s’élever au-dessus de la mort ?

Réponse :
Cela signifie vivre une vie éternelle.

Question :
Est-ce à dire que je ne mourrai jamais ? Je n’ai vu aucune personne qui ai vécu à jamais.

Réponse :
Seuls les corps meurent. Mais nous découvrons une autre entité en nous-mêmes, ce qui est l’être humain intérieur, mon « moi ». Ce « moi » intérieur est retiré de mon corps et ne ressent pas la mort.

Toute personne qui veut vraiment obtenir la liberté et la vie éternelle peut apprendre comment réaliser cela en utilisant la sagesse de la Kabbale. C’est tout à fait possible, comme il est écrit : « Vous verrez votre monde dans votre vie », c’est-à-dire, nous sommes en mesure de révéler en elle la force supérieure, le Créateur. Tout le monde est capable de réaliser cela car les portes sont ouvertes à tout le monde, seul un désir est nécessaire.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 31/03/15

La loi de la création

Dr. Michael LaitmanQuestion : La sagesse de la Kabbale parle de la force unique qui connecte toutes les forces de la nature en son sein, qui gère l’ensemble de ce jeu appelé notre vie. Comment cette loi est-elle ressentie lorsqu’une personne commence à la reconnaître et à l’atteindre ?

Réponse :
Cette loi générale est appelée Arvout (solidarité). Toutes les parties de la nature, le minéral, le végétal, l’animal et le parlant, toutes les forces, toute la nature dans sa plénitude et son exhaustivité, sont connectées au sein d’un système unique, et toutes les parties se soutiennent mutuellement pour construire une forme complète.

Question :
Cette loi agit aussi au niveau humain ?

Réponse :
Oui. Mais le problème est que l’humanité a besoin d’occuper ce créneau. Cela est fait intentionnellement pour que nous puissions atteindre le niveau de ce pouvoir unique, en devenant ses partenaires.

Ce pouvoir unique contient toute la réalité en son sein, tous les temps et tous les mondes, excepté notre monde. Il est au-dessus du temps, du lieu, du mouvement et surtout de notre conscience, une immense sphère dans laquelle seule une force unique opère. Nous ne pouvons pas seulement découvrir cette force, mais nous pouvons également nous élever à son niveau.

Nous devons atteindre cet objectif ici dans nos vies. Ainsi nous devenons libres de toutes les limites du temps et des distances, de la vie et de la mort ; pour nous, rien de tout cela n’existe. Nous atteignons notre monde dans cette vie.

D’un Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 18/01/15

Pessah est une fête qui est toujours avec vous

Afin de parvenir à l’état de « Pâque », nous devons atteindre un tel niveau de développement où nous sommes incapables de travailler avec l’égoïsme ; nous devons nous élever au-dessus de lui.

L’explosion de l’égoïsme est arrivée pour la première fois à Babylone. Contre cette éruption qui eut lieu alors que la population n’était pas importante, Abraham, un prêtre de l’ancienne Babylone, a découvert le système de l’ascension au-dessus de l’égoïsme.

Plusieurs milliers de personnes acceptèrent cette méthode, et elles sont allées avec lui en terre de Canaan, l’Israël d’aujourd’hui. Abraham enseigna à ses disciples ce que cela signifiait d’être dans l’amour les uns enversles autres, en s’élevant au-dessus de l’ego et en enjambant constamment son ego (Pessah vient du mot Passach, passer).

Notre ego ne cesse de croître, et nous grandissons au-dessus de lui, le couvrant par la loi de « … l’amour couvrira tous les péchés ». Les transgressions restent, mais plus elles sont grandes (jusqu’à la haine immense), plus l’amour qui apparaît entre nous est important.

Nous ne cachons pas notre haine, n’avons pas honte d’elle, parce que nous comprenons que cela vient de la nature humaine, et notre tâche est d’identifier la nature de la force suivante, positive, qui nous donnera la possibilité de recouvrir la haine par l’amour.

Ensuite, nous serons dans un état constant d’élévation spirituelle. Cependant, la haine déterminera la hauteur de l’amour avec lequel nous la recouvrons.

Il s’avère que nous pouvons continuer de croître constamment. A savoir, chaque transition d’une étape à l’autre devient la Pâque (Pessah), la fête qui est toujours avec vous.

De KabTV, « Conversations à propos de la Pâque » du 18/03/15

Pas seulement un robinet

laitman_276_01Question : Comment une personne doit-elle se raviver dans les états de descente ?

Réponse : Au-dessus il y a un réservoir de Lumière à partir duquel deux tuyaux avec des robinets s’étendent et se connectent à l’âme. Le Créateur ouvre le robinet d’un tuyau et commence à diffuser la Lumière dans l’âme. De là, une personne commence à vivre, acquiert le sens de la vie, travaille, et tout va complètement bien.
Not Just A Faucet

Soudain, le Créateur ferme le robinet et une personne se sent impuissante, sans aucune vitalité. Tout est sans couleurs, insipide, et tout est gris. Où sont les couleurs de la vie ? Où sont les goûts ? Le monde a disparu et s’est endormi.

Le Créateur fait cela afin que la personne ouvre le robinet elle-même et commence à se remplir. C’est parce que de cette manière, une personne se rend semblable au Créateur. Elle acquerra l’esprit et le cœur, la compréhension de la direction et de la providence supérieure. Ce n’est pas juste un robinet. Il s’agit plutôt d’un système de direction du monde entier, de toute la réalité.

Grâce à l’équivalence de forme, une personne réalise la correction et se transforme en un homme (Adam). Ainsi, le Créateur ferme parfois le robinet et l’ouvre parfois, à chaque fois de différentes manières, et en conséquence, une personne doit ouvrir ou fermer son robinet jusqu’à ce qu’elle atteigne l’équivalence avec le Créateur dans toutes ses caractéristiques.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 21/05/14, Écrits du Baal HaSoulam

Vaincre le Créateur

laitman_537Question : Comment puis-je identifier les espions à l’intérieur de moi qui m’obligent à être critique à propos du groupe et des amis dans le travail spirituel ?

Réponse : Si une personne ne se divise pas en deux parties, elle et ses sentiments, elle ne peut pas identifier les espions. Elle ne peut pas distinguer qu’ils sont des espions, mais pense qu’ils sont des amis qui l’aident le long du chemin.

Les espions aident en effet une personne, mais ils sont une aide contre elle. C’est le Créateur qui les envoie même lorsqu’Il endurcit le cœur de Pharaon durant l’errance dans le désert et à travers notre vie. Mais si je ne m’identifie pas avec le Créateur, je ne peux pas voir que ce sont des espions et je ne verrai pas qu’ils opèrent du côté négatif.

La chose principale est d’attribuer tout ce qui m’arrive à la source supérieure et de voir qu’Il est devant moi en train de jouer avec moi. Je dois comprendre comment répondre à Son jeu, et comment je peux Le vaincre grâce au groupe et à tout ce que nous avons appris et tous les conseils des Kabbalistes ! Comme il est dit : « Mes fils m’ont vaincu ! »

Je bats le Créateur. Il me donne de nouveaux exercices à chaque fois et je dois réaliser que cela vient de Lui et qu’il n’y a rien d’autre que la direction supérieure, le bien qui fait le bien.

Quand je me réveille le matin, je dois dire : « Si je ne suis pas pour moi, qui est pour moi ? » Et le soir : « Il n’y a rien hormis Lui. »

Commentaire : Mais ces espions apparaissent soudainement et me détournent vers différentes pensées externes !

Réponse : Demandez-vous pourquoi vous n’êtes pas prêt à les accepter comme vous le devriez ? Maintenant, quand vous êtes assis à la leçon vous êtes intelligent et vous pouvez distinguer où le Créateur et toutes Ses créations se trouvent. Vous vous rendez compte qu’Il joue avec vous et vous enseigne ainsi comme vous enseignez un enfant, et vous vous rapprochez de Lui.

Maintenant, il est absolument clair pour vous que c’est un jeu fixe avec une fin prédéterminée et vous savez que vous ne pouvez pas refuser de jouer. La seule chose que vous devez faire, comme un petit enfant, c’est de comprendre cela et d’y participer afin que vous grandissiez et deveniez comme le Créateur, comme votre professeur.

Mais pourquoi n’acceptez-vous pas chaque instant de votre vie de cette façon ? Pourquoi n’êtes-vous pas prêt pour cela ? C’est la seule chose que vous devez vous demander, c’est la seule chose importante : comment être constamment conscient, percevoir, maintenir la bonne attitude envers tout ce qui arrive dans le but de comprendre la situation.

Mais pourquoi continuez-vous de tomber ? Vous manquez de quelque chose pour que vous ne tombiez pas. Vous manquez de l’adhésion avec le Créateur ! Alors demandez ! Si vous adhérez au Créateur, au moins un peu, vous accepterez chaque image qui s’ouvre devant vous dans un ordre consécutif, comme un jeu auquel vous êtes en train de jouer avec le Créateur. Ensuite, vous L’entendrez dire : « Va vers Pharaon car J’ai endurci son cœur », et vous ferez un pas de plus.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 04/05/14, Écrits du Rabash

L’élection est terminée, mais le choix reste

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qui a besoin d’être au pouvoir en Israël, la droite ou la gauche ?

Réponse : Ni l’un ni l’autre. La gestion du processus devrait être pour les gens qui comprennent ce qu’est l’unité. Comme il est dit dans Jérémie 51:5 : « Certes, Israël non plus que Juda n’est veuf de son Dieu… » Il y a des gens comme cela dans le monde et j’espère que nous les trouverons et qu’ils s’organiseront également et agiront.

Nous espérons que nous réussirons à amener le peuple d’Israël à un tel état dans lequel personne ne se sentira blessé ou laissé de côté, où tout le monde aura un niveau de vie normal, le logement et tout ce qu’ils veulent. Après tout, si nous nous unissons, nous pouvons organiser la vie de la meilleure façon, sans aucun obstacle, et devenir un exemple pour les autres.

Le monde d’aujourd’hui est partagé, divisé et séparé, et dans cet état, grâce au bon exemple, nous pouvons vraiment devenir une « lumière pour les nations ». C’est ce que nous devons actuellement choisir  parce que c’est en fait, le véritable choix des gens maintenant. Peu importe dans quelle direction nous allons, nous devons choisir la voie de l’accord et de la compréhension mutuelle, le chemin d’or qui relie les camps de la droite et de la gauche.

Ce que j’espère aujourd’hui pour le peuple d’Israël, c’est qu’ils fassent le vrai choix après l’élection politique. Bonne chance !

De la Discussion sur « Les Élections », le 18/03/15

La participation de tous est requise

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « Matan Torah » (Le Don de la Torah), point 17 : Avec tout ce qui a été discuté dans les points précédents, nous pouvons comprendre une des phrases les plus déroutantes de nos sages qui est que l’ensemble d’Israël est responsable pour chacun de ses membres. Ceci peut paraître complètement injustifié… Mais suivant ce qui vient d’être dit par nos sages, nous pouvons comprendre leurs paroles assez simplement, parce que nous avons montré que chacun des 613 commandements (Mitsvot) gravite autour du seul commandement « Aime ton prochain comme toi-même ». Et nous voyons qu’une telle situation ne peut seulement exister que dans une nation où chacun des membres est prêt à cela.

Nous n’aurons vraiment rien à attendre ni aucun espoir de pouvoir atteindre une telle intensité de connexion que l’on appelle l’amour des autres à partir de notre état égoïste, même si nous avons un groupe et que nous étudions, à moins que nous travaillions dans une dimension appelée la nation entière.

Il doit y avoir une intégration de très nombreux désirs connectés ici où chacun découvre son caractère unique, et ensuite, dans la mesure de l’intégration mutuelle complète entre eux, il sera possible d’atteindre un désir si puissant qui attirera la Lumière qui ramène vers le bien, en leur apportant la qualité de l’amour.

Les fils de Jacob étaient incapables de parvenir à cet amour, cette intensité du désir, tant qu’ils étaient enfermés à l’intérieur de leur famille, et il y avait même de la haine entre les frères, qui témoigne de l’intensité du désir nécessaire pour la correction. C’est parce que chacun avait une mère différente, sa propre part dans la maison de son père, et son propre caractère.

Cependant, même cela n’était pas assez pour leur connexion, au-delà de se rejeter l’un l’autre, ce qui leur aurait donné un remplissage appelé l’amour. Seulement lorsque le grand ego appelé Pharaon leur a été ajouté et après avoir traversé 400 ans de l’exil égyptien et découvert tous les niveaux de l’ego, l’intensité de la séparation était suffisante pour eux afin d’être appelé une nation à la place d’un groupe.

L’idée ici n’est pas la quantité, mais ne traite que de qualité. Par conséquent, après avoir reçu l’ego supplémentaire, une densité supplémentaire, ils ont commencé à s’appeler une nation et méritaient de recevoir un moyen de faire une correction qui est devenue impérative pour eux. C’est parce qu’ils ne pouvaient plus rien corriger eux-mêmes comme des frères qui se sentaient membres d’une seule famille avant leur entrée en Égypte.

Avec l’exode d’Égypte et l’alourdissement du cœur, après avoir pris tous les récipients de Pharaon, ils avaient déjà commencé à exiger la Torah.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 27/05/14, Écrits du Baal HaSoulam

Etudier la Kabbale, mille sabords, pour quoi faire ?!!!

Laitman_049_01Beaucoup de gens se demandent à quoi bon étudier la Kabbale puisqu’on leur a appris dans leur enfance que c’était une étude interdite ou bien soumise à des conditions et donc restreinte à une certaine fange de la population. Sachez qu’étudier la Kabbale est une obligation pour tout Israël. Ce n’est pas une vaine affirmation, car depuis le ARI, l’étude de la Kabbale est permise car c’est le commencement de la rédemption. De même, le Rav Ashlag (Baal HaSoulam) a précisé qu’à partir de 1995 l’étude de la sagesse de la Kabbale prendrait un nouvel essor.

Je peux pour ma part, vous raconter ma première rencontre avec la sagesse de la Kabbale, enseignée d’après la méthode du Baal HaSoulam. Après avoir cherché pendant de nombreuses années, c’est presque par « hasard » que je suis arrivé à Bnei Brak, lors d’une nuit d’hiver pluvieuse en 1979. En entendant l’explication du texte lu, j’ai su immédiatement que c’était ce que je recherchais depuis toujours. J’ai ressenti un sentiment de bonheur, d’espoir, de certitude d’avoir enfin trouvé mon professeur (le Rabash, fils du Baal HaSoulam) et que j’allais obtenir toutes les réponses à mes questions relatives au sens de la vie, au plan de la création, peu importe le temps que cela prendrait.

La sagesse de la Kabbale combine connaissance et émotion, c’est toute sa beauté et sa force. Si vous demandez à mes étudiants ce qu’ils ont ressenti quand ils l’ont découverte, les impressions sont identiques, un sentiment d’avoir trouvé le but de la vie : réparer son âme pour adhérer au Créateur et Le servir, en travaillant sur son ego pour qu’il œuvre en vue de donner et non de recevoir à des fins personnelles.

Que vous soyez d’accord ou non est sans importance. En effet, les personnes qui ne sont pas satisfaites des réponses proposées, ni de leur vie actuelle vide de sens, sont conduites à étudier la Kabbale authentique, celle qui vous apporte une explication à tout ce que vous traversez et vous permet de découvrir qui vous êtes vraiment et pourquoi vous êtes né. La Kabbale parle d’un travail sur soi grâce à l’aide de livres (Zohar, Ecrits du Baal HaSoulam, du Rabash), d’un groupe et sous la direction d’un professeur.

La sagesse de la Kabbale traite de la révélation du Créateur aux humains, chose qui ne se peut que si nous établissons entre nous des relations solidaires, comme dans une famille. C’est précisément notre union qui permet au Créateur de se révéler. Il n’est pas question ici de magie, de gri-gri, ni de méditation, mais d’un travail sur son ego qui est notre seul adversaire. L’ego aspire à tout recevoir uniquement dans son propre intérêt et ce, même si nécessaire, aux dépens des autres, ou si vous préférez « toi le premier, mais moi d’abord »…

Cette sagesse offre une approche nouvelle des évènements que nous vivons, une analyse scientifique de l’ego avec des paramètres, des instruments de mesure, conduisant à un examen de conscience, une auto critique, ce qui nous permet de changer notre destin. Même si nous parlons de la « physique de l’âme », rassurez-vous, pas besoin d’avoir fait Polytechnique pour étudier, car seul « le cœur comprend ». Le désir de découvrir un sens à la vie détermine tout, sa réalisation se fait par la mise en œuvre du libre choix.

Cette approche de la spiritualité est loin des idées reçues, préjugés, au contraire, elle est très simple, à la portée de toute personne qui s’interroge sur le sens de sa vie. C’est pourquoi il n’y a pas de contrainte en spiritualité, vous ne pouvez pas forcer quelqu’un à étudier si cela ne l’intéresse pas. Les portes sont grandes ouvertes, le public est invité à allumer sa télé, chaine 66, à surfer sur notre site kab.co.il (traduit en plus de 20 langues) et de vérifier par lui-même.

 

Le travail théorique et pratique

laitman_281_02Lors de l’étude de la sagesse de la Kabbale, il est nécessaire de faire très attention à ce que la théorie ne masque pas le travail pratique. Pourtant, il y a un problème ici …

Le problème est que beaucoup de gens se plongent profondément dans l’étude de la Kabbale, détachés de la vie, et ils commencent à jongler et manipuler les mots: ici il est écrit comme ceci et là comme ça

Cela ne lui donne rien, parce que ce que la personne ne change, mais se réjouit de la manipulation mentale de toutes sortes de faits, mais elle n’obtient pas ce que chacun d’eux représente.

Elle joue tout simplement avec des boîtes vides « , » sur lesquelle sont écrites: « Atsilout», «Malkhout», «Bina», «ZA, » les mondes de « ABYA » etc. Dans ce cas là elle ne ressent rien,elle ne travaille pas avec elles avec ses émotions et les caractéristiques.

Donc, il n’est pas souhaitable de présenter ainsi la Kabbale à une personne parce qu’elle va commencer à s’y impliquer artificiellement, sans avoir une connexion aux amis, sans être impliqué dans la diffusion, sans laquelle il « pourrira » tout simplement. Il est impossible d’élever votre niveau sans développer le niveau inférieur. Tout développement spirituel est latent parce que la chaîne doit passer de haut en bas et de bas en haut.
[153353]
De KabTV de « Secrets du livre éternel » 14/05/14