Category Archives: Egoïsme

Quand les priorités changent

Dr. Michael LaitmanQuestion : Supposons que la force altruiste devienne partie intégrante d’une personne et commence à lui dicter de nouvelles normes de comportement. Alors, quoi? Comment une telle personne doit se comporter ?

Réponse: Lorsque la force altruiste commence à parler à une personne, elle agit en conformité avec elle. Dans la mesure où elle se réalise dans une personne, elle agira à ce degré. Elle devient de meilleure qualité, plus honnête et oui, plus soutenate et sympathique, aidant activement tout le monde.

Question: Dans notre monde , ce sera très difficile pour de telles personnes.

Réponse: Je ne sais pas. Personnellement, je ne pense pas ainsi.

Certes, ce genre de personne ne participera pas à des intrigues et à des machinations sales au travail. Elle  ne poursuivra pas le capital. Elle changera de priorités.

Supposons que l’avancement dans une carrière soit impératif pour elle pour les besoins de certaines de ses réalisations en tant que scientifique, en tant qu’expert. Ainsi, elle s’impliquera dans cela. Toutefois, si cela ne l’intéresse pas, elle ne gravira pas les échelons de la carrière au détriment des autres.

La personne ne devient pas  » sèche.  » Elle vit une vie pleine, mais, avec cela, elle voit le monde avec des yeux complètement différents. A l’extérieur, elle ressemble à une personne détendue, équilibrée, intelligente, gentille et amicale, il y a en elle des changements intenses qui ne sont pas vus par ceux qui l’entourent.

Peu à peu, la connexion mutuelle entre les peuples que l’on appelle le « monde d’en haut  » commence à lui être révélée. Elle commence à voir le système de nos connexions qui se trouve entre nous et se comporte selon cela . Par conséquent, il ne peut y avoir de conflit avec la société ici, car elle devient l’élément le plus utile de la société.

Qui pourrait être en désaccord avec elle? Qui pourrait être contre elle ? Le terrain externe est composé de deux forces et l’exploite déjà – il ne fera jamais les choses de telle sorte que cela lui nuira. Au contraire , elle se trouve dans l’équivalence, dans la ressemblance, en connexion mutuelle, en harmonie avec la nature.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 26/10/13

En chute libre

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons parlé de l’état de notre société moderne et de ce qu’il devrait être. Mais qu’est-ce qui se passe entre ces deux états ? Nous savons que la transition d’un état social à un autre est précédée par des circonstances dramatiques pour un individu parce que sa vie commence à s’effondrer.

Réponse: Dans notre cas, ce processus est encore plus difficile. Les transitions précédentes ont été sauts d’un niveau à l’autre égoïste parce que l’ego a continué d’augmenter pour des milliers d’années et en conséquence les configurations sociales se sont restructurées : l’esclavage, le féodalisme, capitalisme, post- modernisme et d’autres, mais maintenant nous avons atteint un tel niveau où tout commence à tomber.

Lorsque nous nous souvenons du passé, nous disons parfois :  » Les années quatre-vingt étaient bonnes.  » De quelle manière étaient -elles bonnes ? Que le développement égoïste de milliers d’années de l’humanité avait atteint son pic de saturation ? Et ce pic est tombé pendant notre jeunesse. Nous avons senti une sorte de liberté alors, la nécessité de survivre ne portait pas sur nous  la futilité de notre existence n’avait pas été encore découverte.

A la fin des années quatre-vingt tout a commencé à tomber et le retrait progressif a commencé. En son temps, Vernadsky et d’autres philosophes avaient prévu, mais personne ne les écoutait. Et aujourd’hui, les gens ne veulent pas accepter ceci, même s’ils l’ont déjà entendu pendant de nombreuses années. La même chose s’est passé avec la sagesse de la Kabbale, pour le moment, ils ne veulent pas en entendre parler, mais il n’existe aucun moyen de les réfuter.

Dans le passé, ces philosophes ont vivement critiqué, les gens n’ont pas accepté la sagesse de la Kabbale pour tous et ne voulaient pas en entendre parler. Mais aujourd’hui, il est devenu clair que tout glisse à un nouveau niveau, causant de graves problèmes personnels et sociaux, mais il n’y a pas de remède pour cela; une sorte de révolution doit avoir lieu.

Mais pas une révolution physique comme il y avait dans les étapes précédentes : la guerre de Cent Ans, les révoltes d’esclaves, les protestations des propriétaires fonciers, la ruine des paysans et ainsi de suite. Ils étaient tous les indicateurs de l’évolution, mais de l’évolution égoïste ! L’ego a grandi provoquant un besoin de redémarrer le format physique : social, technologique , familial , personnel, etc

Maintenant, la transition entre le système qui s’est développé sous la pression des forces égoïstes commence à glisser vers le bas, c’est-à-dire , les forces égoïstes perdent du terrain. Nous commençons à voir que la direction ne fonctionne pas, pas dans les usines, pas dans l’armée, pas dans les institutions gouvernementales  pas dans les écoles, pas dans la famille.

Quelle contrainte peut contenir un enfant ? Où est le mari à l’écoute de sa femme ? Où est le travailleur qui entend la voix de son directeur sans question? Où est le gouvernement : le parlement, le chef de l’Etat ? Où sont-ils ? Ils n’existent pas. Les autorités  » pépient  » à l’ écran de télévisio , mais personne ne fait attention à leur gazouillis. Certes les médias tentent de jouer avec eux en créant une image de grands chefs, mais, en fait, personne ne les entend.

Les directeurs d’usines se plaignent tout le temps que les gens n’ont pas la motivation à travailler, ils ne peuvent pas se contraindre et ne veulent pas travailler. Quand l’ego descend, il ne voit pas de perspectives. Comment est-il possible d’obliger une machine à travailler sans électricité, énergie, essence, et ainsi de suite ? Ce n’est pas possible !

Maintenant, nous sommes en chute libre et en attendant, nous ne voyons pas d’autres forces qui peuvent remplacer l’ego en tant que force de développement pour nous. Mais l’ego arrive déjà à expiration. Et c’est la tendance à la baisse. L’ego  progressivement devient plus petit et perd de son attrait à nos yeux. Combien pouvons-nous faire du shopping et courir ? Combien de temps pouvez-vous voyager autour du monde ? Combien de temps pouvez-vous passer assis dans les bars et restaurants ?

Ce n’est pas parce que la personne est satisfaite, mais parce qu’il perd le désir, il a disparu quelque part. Il est censé être un monde immense en face de vous, mais les jeunes sont coincés sur leurs téléphones portables, SMS, vides et propos insensés. Où sont les idéaux ? Où est l’art? Où est la science ? Où est la conquête de l’espace ? Où sont les rêves de la découverte de nouvelles terres ? Tout cela a disparu.

Question: L’enthousiasme et l’excitation comme cela ont prévalu dans la société au cours des années soixante.

Réponse: Et quelle a été l’excitation ? L’ego a travaillé dans notre intérêt. Il nous a poussés vers de grands accomplissements. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, et on ne peut pas faire n’importe quoi. Nous avons besoin d’ une force absolument différente pour  nous faire avancer.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Justifier le principe de l’approche scientifique

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment est l’exigence pour justifier tout ce qui arrive étant associée à la démarche scientifique habituelle de la Kabbale ?

Réponse: Cela se réfère à la façon dont nous devrions voir correctement la réalité. C’est ce qui nous est enseigné. Un scientifique peut essayer de changer les outils dont il dispose : les substances chimiques, si c’est une expérience en chimie ou les microscopes ou les télescopes, mais ici il est dit que s’il veut atteindre la cause initiale du phénomène, il ne peut le faire que par l’équivalence de forme.

Cette voie est la seule façon de commencer à travailler avec les deux forces de la nature : la force de la réception et de la force du don sans réserve, l’universel plus et l’universel moins. Ces deux forces sont la base de toute la création. Il n’est possible de les découvrir que par l’équivalence et l’équilibre entre les deux, qui sont atteints par l’équivalence progressive entre elles.

Nous allons découvrir que ces deux forces se rencontrent et se contredisent à l’intérieur de nous. Tout ce que nous sentons maintenant, notre existence et l’existence de tout ce monde, est le résultat de ces deux forces qui se rassemblent et ne peuvent pas atteindre un état d’équilibre entre elles. Mais ce déséquilibre est révélé dans une portée que nous pouvons découvrir. Si nous pouvons équilibrer ces deux forces maintenant, nous devenons la ligne médiane qui passe entre elles et inclue les deux à l’intérieur de nous. Ensuite, nous verrons l’état réel.

Par la bonne connexion et l’intégration des deux, en les amenant à l’équivalence de forme, en servant d’adaptateur au milieu, nous établissons le point de notre existence dans la réalité qui s’ouvre devant nous à ce point , à ce niveau , sur cette échelle, sur la ligne médiane. Ainsi, nous découvrons l’image de la vraie réalité. C’est ce qu’on appelle la sagesse de la Kabbale : l’équilibre sur la ligne médiane à chaque point de notre existence.

Un tel scientifique est appelé un kabbaliste. Celui qui atteint l’équilibre des forces et qui les contrôle, en vérifiant, en les étudiant et en travaillant avec elles à travers ses recherches, son effort, son travail avec les outils les plus intimes, les désirs, pas avec un équipement externe , mais avec ses Kelim intérieurs .

Il s’avère qu’il n’a pas besoin de la physique, de la chimie, ou toutes les autres sciences externes, car il change la nature  à sa base. Il n’a pas besoin de toutes les méthodes superficielles afin de gérer sa vie et de contrôler certains phénomènes naturels. C’est tellement maladroit et inutile en comparaison à l’état dans lequel il est.

Justifier chaque état implique de parvenir à la racine de la Création dans chaque état, à tous les niveaux. Lorsque ces deux forces sont équilibrées, je vois comment la force du don sans réserve est habillée de la force de réception conformément à la loi de l’équivalence de forme entre elles. Puis, je vois ce qui se passe dans la force du don sans réserve, dans l’être créé comme s’il s’identifie avec elles et adhère à la force supérieure du don sans réserve, au Créateur. Alors je justifie la création comme l’être créé atteint le niveau du Créateur, ce qui signifie l’état du bien absolu et bienveillant.

Dans le même temps, tant que je n’ai pas atteint une correction dans laquelle je ressens et je découvre le Créateur comme le bon et bienveillant, mes états sont appelés états de travail. Je dois beaucoup les justifier, ce qui signifie essayer et atteindre la justification. Je ne peux pas dire que le Créateur est bon et bienveillant, et en même temps crier de douleur. Ce n’est que « de vos actions, que nous vous connaitrons.  » Je ne sais pas ce que le bien et le bienveillant est si je ne les ai pas atteint. Le bon et le bienveillant sont différents dans chaque état.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 19/12/13 , Shamati 15  » Que sont d’autres dieux dans le travail « 

Il n’y a pas de mal sans bien

Dr. Michael LaitmanLorsque nous avançons dans notre travail, nous devons d’abord accepter qu’il n’y a pas de mal sans bien et qu’il n’y a pas de bien sans mal. Nous devons parvenir à l’état final dans lequel tout le mal est révélé etface à lui toute la bonté, l’un soutient l’autre comme « l’avantage de la lumière sur les ténèbres.  » Plus grande est l’obscurité, plus nous avons la chance  de découvrir une plus grande lumière en contraste.

C’est ainsi que la création est disposée parce que nous trouvons toujours en elle deux forces, deux pièces, deux attributs, qui sont essentiellement le Créateur et la créature.

Donc, si nous voulons avancer, nous devons savoir à l’avance que nous pouvons le faire que par l’augmentation de la force négative et la force positive face à elle. Mais la force négative se développe d’abord, comme il est dit : «Et il y eut un soir et il y eut un matin, un jour.  » Alors elles continuent d’apparaitre tour à tour, la force négative et la force positive, négative et positive .

Notre rôle est de trouver le lieu de la ligne médiane dans laquelle nous pouvons exister et déterminer nos états équilibrés. Cet équilibre n’est possible que si nous nous unissons et nous connectons. Ensuite, chacun ajoute son propre état à tout le monde et donc nous amenons tout le monde à un état d’équilibre.

Si nous examinons le point d’équilibre, nous découvrirons HaVaYaH  qui est direct et opposé aux dix Sefirot de la lumière directe et des dix Sefirot de la lumière réfléchie, ce qui est toute une structure spirituelle appelée Partsouf. C’est la structure qui atteint un état d’équilibre.

C’est un principe élémentaire, deux forces opposées qui atteignent un état d’équilibre et fixent ainsi toute la réalité.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 27/12/13

L’arme de la jalousie dirigée contre soi-même

Dr. Michael LaitmanLe Rabash ,  » l’amour des amis  » : La chose la plus importante est de toujours se rappeler le but de la création , qui est connu pour être  » faire du bien à Ses créations . « … En d’autres termes, le but de la création n’est pas nécessairement pour un groupe restreint, mais appartient plutôt à toutes les créations, sans exception. Elle ne concerne pas nécessairement seulement le fort et le savant, ou les gens courageux qui peuvent surmonter , mais toutes les personnes .

Voir l’«Introduction au Talmud Esser Sefirot , » article 21 , Midrash Raba , Parashat «C’est la bénédiction » : Le Créateur dit à Israël :  » Considérer l’ensemble de la sagesse et l’ensemble de la Lumière sont des choses faciles . Celui qui Me craint et change par les actes de la Torah, l’ensemble de la sagesse et de lumière sont dans son cœur.  » … Et il ne désespère pas à mi-chemin et fuit, mais croit que le Seigneur peut même aider une personne faible et ignoble comme moi. Cela signifie que le Créateur me portera près de lui et je serai en mesure d’atteindre l’adhésion à Lui.

La chose principale est la patience, la persévérance ! Rien d’autre, juste ne pas fuir, et vous finirez par atteindre la peur. La peur commence avec la peur animale habituelle des coups. Peu à peu, cela se clarifie de plus en plus. Ainsi, nous arrivons aux coups par notre égoïsme, notre orgueil. Puis il y aura les coups de la jalousie, semblables à ceux que nous avons reçus hier, quand nous avions entendu parler des réalisations extraordinaires du groupe qui travaillent actuellement sur ​​le programme d’éducation intégrale.

Ces nouvelles ont privé beaucoup de sommeil, mais cela est utile, car cela nous aide à faire un bon discernement. Maintenant, nous comprenons un peu mieux ce que signifie la jalousie sur le plan spirituel. J’ai juste besoin de changer cette jalousie de  » Pourquoi je n’ai pas  cela? » en l’opposé, autant qu’il est possible, pour pousser les amis vers la réussite. Ceci est très difficile.

Tout dépend de l’intérêt, la peur pour le bien -être commun, les états les plus élevés. Chacune de ces expériences comprend de nombreux sentiments : la peur, la jalousie, la cupidité et l’ambition. Au début, ils travaillent comme des facteurs négatifs, mais il est nécessaire de les prendre à partir de zéro, pour les déplacer vers le côté positif.

Il y a une très jolie forme positive contre toute qualité négative. Mais cela est réveillé en une personne de la seule conséquence de son amour des amis. Ainsi nous pouvons changer la jalousie malveillante , la haine toxique , en quelque chose de constructif , pour l’avancement utile, etc. Une propriété existe contre une autre : rien ne disparaît . Si une personne progresse correctement, alors toutes les bases sont en croissance constante, continuant à brûler en elle de plus en plus.

Il est un type de haine qui est appelé « la haine en service du Créateur. »C’est le fait que, je me soucie de la réussite de l’armée du Créateur, de tous mes amis. Je fais tout pour les soutenir, comme une mère qui s’inquiète de la bonne santé de ses enfants, forte, inébranlable, et aimant les uns et les autres. Mon cœur saigne pour chacun d’entre eux.

Je commence à distinguer mon moi et mon égoïsme. Pour le moment, mon égoïsme a toujours son pouvoir, il m’aide à me battre pour ma connexion avec le groupe, pour son soutien. C’est notre travail jusqu’à la fin de la correction. Notre égoïsme va croître et prospérer, nous aidant à révéler tous les détails les plus fins les uns contre les autres.

Sinon, comment puis-je savoir ? Il doit y avoir de la jalousie positive, un égo négatif et la peur altruiste. Sinon, je vais perdre la saveur. Nous ne pouvons pas « juste adorer » ou « juste jalouser, » nous n’avons pas de système de mesure, si deux points n’existent pas simultanément.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 29/12/13

Un nouveau type d’ego

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous dites qu’à notre époque un nouveau type d’ego est découvert. Peut-être vous pouvez le caractériser ?

Réponse: Le nouveau type d’ego éveille en nous la question: « Pourquoi l’homme existe?  » Il convoque en nous le besoin de découvrir la deuxième force positive dans la nature de sorte qu’il ne fera pas lui-même avaler comme une tumeur cancéreuse qui mange tout l’espace environnant et donc meurt car il n’a plus rien avec quoi se nourrir.

Question: Il s’ensuit qu’il ressort un manque d’énergie et par conséquent, il a besoin de l’ énergie de la force altruiste.

Réponse: Oui. Mais l’idée est que, dans le passé, l’ ego avait la nourriture avec laquelle il a grandi, s’est réalisé ; alors qu’aujourd’hui, un cap a été franchi dans lequel l’ego a besoin de développer sa puissance afin de créer le prochain niveau.

En d’autres termes, les stades de développement précédents étaient le minéral, le végétal, animal, et la nature parlante. Cependant, il est maintenant nécessaire de développer une nouvelle composante spirituelle. Et quand elle apparaît, alors avec la bonne connexion entre l’égoïsme et l’altruisme, une sorte de moyen se crééra à partir de nous-mêmes qui est composé des deux forces. Dans cette tension utile entre le plus et le moins, entre la force positive et négative, nous créons ce qui sera appelé «homme». Aujourd’hui, nous devenons les exécuteurs mécaniques de notre force égoïste intérieure.

De Kab TV  » Un monde Intégral  » 24/10/13

Une femme alliée

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les femmes inspirent-elles les hommes ?

Réponse: Les femmes peuvent mieux que quiconque inspirer les hommes. Imaginez que votre femme soit impressionnée par vous et ne cesse de dire : « tu es si intelligent, si beau, si spécial ! Je regarde les autres hommes et vois que tu es beaucoup plus fort et mieux qu’eux !  » Si une femme sentait cela pour vous, vous couriez immédiatement à la maison et vous assierez avec elle comme un petit garçon écoutant tout ce qu’elle dit. C’est ainsi que les hommes sont faits.

Les femmes peuvent manipuler les hommes comme elles le veulent. Si une femme est intelligente, si elle vise à l’objectif et comprend ce qu’elle fait pour, je lui serais reconnaissant pour commencer à travailler sur mon caractère. Je ne vais pas me vanter et être fier d’être un «macho ». Au contraire , je serai tout à fait honnête avec elle: « Le moi est ma nature, il est un zéro méprisable ! Aide-moi à le quitter ! Résistons et changeons ensemble. Ensuite, nous ferons la même chose avec toi.  »

C’est là que nous devons nous annuler. Soyons un peu nos propres psychologues et regardons de côté. C’est la seule façon dont nous pouvons sortir de cet état. Nous essayons aussi de faire la même chose dans le groupe, en nous mettant au-dessus et au-dessous de sorte qu’il nous impressionne.

Nous devons faire la même chose dans la famille, constamment monter et descendre l’un par rapport à l’autre, mais pour quoi faire ? Afin d’atteindre l’objectif supérieur ! Donc, je ne m’inquiète pas des relations avec la famille tant qu’elles sont orientées correctement et sont fixées sur l’objectif. Une femme est votre assistant majeur, elle vous connaît mieux que quiconque, sa bonne attitude envers vous peut vous aider à quitter votre nature rapidement.

Nous devrions avoir des cours spéciaux pour enseigner aux couples mariés les relations mutuelles correctes et la façon de changer la nature égoïste de personnes. Vous verrez comment vous serez en mesure d’influencer positivement vos enfants par la suite. Ils seront bons, gentils, disciplinés et sages. Nous devrions profiter de ces opportunités. La chose principale est d’être plus mature. L’ importance de l’objectif justifie tout.

Nous savons que les dernières kabbalistes étaient en fait heureux quand ils avaient des femmes dures en colère. Mais nos femmes ne sont pas en colère ou amères. Elles suivent le chemin spirituel avec nous , nous aident et nous conseillent sur la façon dont nous devons travailler avec notre ego et de l’utiliser pour la bonne cause.

Nous devons comprendre que nous sommes connectés seulement par cet objectif commun qui détermine nos relations et que nous faisons tout pour l’atteindre. Cela signifie que je ne veux pas jouer avec votre ego en aucune façon, je ne veux pas l’utiliser afin de vous poignarder, non! Nous devons agir sagement, doucement et avec tact à l’égard de l’autre dans la mesure où nous pouvons nous-mêmes et notre partenaire l’utiliser correctement.

C’est ce que nous devons apprendre. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’est un excellent outil pour notre correction . Nous pouvons changer notre planète avec lui! Pour être honnête, vous n’avez besoin de personne sauf d’une  femme alliée. Vous avec besoin du groupe que pour relier les deux correctement.

En tout cas, pendant la période de transition, il y a quelques familles dans lesquelles les partenaires se déplacent dans des directions différentes. Dans ce cas, une personne a besoin d’un groupe. Par ailleurs, un groupe de femmes est un soutien très sérieux vis à vis du groupe des hommes. Prenez cela au sérieux. Progressez à travers les bonnes méthodes d’interaction  vous verrez combien cela vous aide.

Du congrès virtuel de Moscou  » unité sans frontières », 14/12/13 , Leçon 4

Ecris-la sur ton coeur…

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment peut-on organiser la coopération mutuelle dans le groupe et je vais donc changer et il va me changer en retour? Les articles du Rabash ne nous suffisent-ils aujourd’hui  ou avons-nous besoin d’ajouter quelque chose à cela?

Réponse: Vous devez déterminer ce que nous devons ajouter aux articles du Rabash. Chacun ajoute quelque chose. C’est comme si tout le monde réécrivat toute la Torah. La Torah n’est pas un livre, mais c’est en fait toute l’attitude d’une personne envers le Créateur, envers tout ce qui vient d’en haut.

Une personne doit réécrire la Torah, comme il est dit :  » Écris la sur votre cœur  » Il doit écrire la Torah arrière de lui-même au Créateur, la Providence supérieure et tout ce qui a été créé,  tout ce qui descend sur une personne d’en haut et est disposé devant elle. Une personne doit répondre à l’intérieur et le rendre au Créateur . C’est ce qu’on appelle « écrire le livre de la Torah .  »

Donc tout le monde est appelé «un étudiant qui renouvelle les paroles de la Torah », car il le fait par lui-même, de son désir et il écrit ce que personne d’autre ne peut écrire, aucune des parties de ce désir infini. Chacun écrit par lui-même.

Par conséquent, c’est un commandement pour chacun d’écrire un livre de la Torah. Dans le passé , les gens réellement assis et l’écrivait.

Vous demandez si nous avons quelque chose à ajouter aux articles du Rabash, mais chaque fois que vous lisez un article, vous comprenez les choses différemment, cela signifie que vous réécrivez, ajoutez quelque chose et écrivez votre propre article. À chaque fois! Tout cela est écrit parce que vous travaillez avec vos désirs. Chaque fois que vous organisez vos désirs différemment,  tout est ajouté à la volonté générale, à la correction générale, jusqu’à ce que toutes ces formes atteignent la fin de la correction ( Gmar Tikoun ) ; c’est ce qu’on appelle « écrire ».

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 24/12/13 , Le Zohar

La vie exige

Dr. Michael LaitmanQuestion: Aujourd’hui, beaucoup de livres et de brochures ont été écrits sur l’éducation intégrale. Nous voyons certainement que le temps est venu de créer un manuel sur l’intégralité du monde et les moyens de sortir de la crise.

Les livres donnent une idée générale de l’état de la société, sur l’homme moderne et de l’humanité en passant par une crise. Ce qui est bon avec un manuel, c’est qu’il systématise tout le matériel qui a déjà été écrit, exprimé, pensé par et appliquée dans la pratique.

Réponse: Pour moi, la première partie du manuel doit être consacrée à l’état actuel de l’humanité qu’elle a atteint à la suite de son développement. Nous entrons dans une nouvelle période inconnue, complètement chaotique et même effrayante. Nous pensons à notre avenir en tant que  » terra incognita  » ( territoire inconnu ).

Très peu de gens ne sentent toujours pas que l’humanité est dans une impasse. Quelqu’un perçoit cela d’une manière plus consciente, quelqu’un d’autre le sent au niveau de d’une préoccupation intuitive, de l’incertitude quant à l’avenir. Aujourd’hui, ces humeurs pénètrent toute l’humanité car dans la société et dans la nature quelque chose se passe que les forces même habituellement les sceptiques et les optimistes se posent la question : «Pourquoi ? Et qu’est-ce qui va se passer ensuite?  »

Je ne suis pas un prophète en aucune façon, mais si auparavant les prédictions de la sagesse de la Kabbale se sont réalisées en 20 ans, aujourd’hui, les choses dont nous parlons se réalisseront en 3-4 ans. Le temps dse raccourci.

Par conséquent, notre livre est très important car il doit diriger une personne vers la bonne compréhension de l’avenir et de la stratégie de la vie qu’elle doit choisir dans cet état complexe et incompréhensible de «chaos».

Nous allons essayer de faire que ce manuel soit facile et accessible à tous, parce que même pour les personnes les plus instruites qui appartiennent à l’élite spirituelle ou scientifique, tout ce que nous disons et écrivons est souvent nouveau et inattendu. Tandis que nous, nous comprenons ces choses d’une manière générale, comme une image complète, en attendant, pour la plupart des gens, c’est toujours des informations fragmentaires avec lesquelles ils peuvent être d’accord, mais pas en ce qui concerne l’image entière. Par conséquent, c’est à nous de décrire tout sur un niveau accessible et facile.

D’un programme de télévision  » Un monde intégral  » 24/10/2013

Deux partenaires: l’égoïsme et l’altruisme

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans le passé, au moment de la transition d’un système à un autre, l’ego avait-il également besoin de l’altruisme ou pas ?

Réponse: L’égoïsme se nourrit toujours de conquérir quelque chose. Il est comme une tumeur cancéreuse qui se développe peu à peu tout en n’étant pas encore apparente. Et maintenant il se développe à la dernière étape et commence à se dévorer.

Jusque dans les années 80, tous les systèmes que nous avons construit ont servi à étendre et à élargir un objectif particulier. Nous avons conquis l’espace, les étoiles, nous sommes allés dans les entrailles de la terre ; nous avons construit de grandes villes et nous avons créé de nouvelles technologies. Nous nous sommes développés sous l’influence de la seule et unique force, et nous avons pensé que nous continuerons éternellement.

Si nous devions continuer à nous développer de cette manière, nous avancerions seulement à l’extérieur et non à l’intérieur. Le développement humain a été fait d’une manière technologique mécanique : au lieu de deux mains, j’en aurais eu ingt , au lieu de voir sur une distance de deux kilomètres, j’aurais vu 200000 km en avant.

Dans ce cas, l’ humain est devenu un appendice d’une machine, un appendice d’un ordinateur. Donc, aujourd’hui, le système égoïste commence à travailler de plus en plus contre lui. L’humain lui est devenu inutile.

Nous avons grandi dans un tel état où nous devons découvrir le sens de notre existence. Maintenant, pour de nombreuses personnes, en particulier chez les jeunes, la raison de vivre, l’aspiration à une sorte de but a disparu.  » Qu’y a t-il à lutter pour quelque chose? J’existe confortablement, je n’ai pas besoin d’enfants, une famille ou un travail sérieux, qu’est-ce que cela va me donner  ? Il est préférable d’être assis quelque part avec des amis, s’amuser. Pourquoi vivre , quelle est la raison de vivre ? Je vais jouer un peu et mourir, comme tout le monde  » .

Par conséquent, la question est maintenant, soit donner à une personne une motivation pour la vie ou de la drogue. Et ici la Kabbale ou la méthode de l’éducation intégrale montre aux gens une manière complètement différente : obtenir de la nature un second bloc anti- égoïste. C’est précisément ce pouvoir qui a créé et développé l’ego afin que nous puissions consciemment obtenir de la nature et poussions mutuellement gérer les deux forces de notre développement.

L’un d’eux peut nous inspirer de l’avant avec le bien, grâce à l’objectif qui brille de loin. Et le deuxième est comme un rouleau compresseur de développement qui me poursuit et je fuis comme ce pauvre coyote dans les dessins animés.

Question: Mais même la force altruiste nécessite l’égoïsme, au moins dans ce stade ?

Réponse: Oui, pour cela, l’ego se développe. Et maintenant, il montre que si nous ne l’équilibrons pas avec la force altruiste, il va nous dévorer, comme une tumeur cancéreuse dans le corps humain qui dévore le corps et à la fin se tue.

Que signifie une tumeur cancéreuse ? Il s’agit d’un programme interrompu du développement du corps, du fonctionnement de ses cellules, où elles commencent à proliférer au-delà de leur espace contenu et qui ont un effet contraire.

En principe, chaque cellule a la possibilité d’un développement cancéreux, mais elles se trouvent toujours en harmonie entre elles, dans un équilibre relatif entre les forces positives et négatives. Mais quand l’une d’elle devient plus grande, alors une autre disparaît et il y a une perturbation dans la polarité entre elles et dans ce déséquilibre un développement destructeur apparaît.

C’est la même chose dans la société. Nous devrions commencer rapidement, grâce à un deuxième force positive, pour équilibrer l’ensemble de la société humaine qui est devenue une tumeur cancéreuse. Et c’est le remède pour son rétablissement.

Malheureusement, au moment de la guérison du cancer, nous sommes satisfaits de supprimer le développement égoïste des cellules à travers différents types de rayons brefs, de les tuer ainsi. Ce n’est pas un remède. Il n’est pas nécessaire de tuer la société humaine ou de faire autre chose avec elle. Vous avez juste besoin de lui ajouter la deuxième force de développement.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/2013