Category Archives: Egoïsme

Soyez positifs et non négatifs

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment une personne peut ouvrir ses désirs devant les amis au niveau corporel ainsi qu’au plan spirituel ?

Réponse: Tout le monde doit sentir qu’il est dans sa propre famille où vous pouvez être sûr que peu importe ce qui arrive , elle est avec vous. Tous les problèmes, les explosions, les désaccords avec les enfants ou le conjoint sont tous les vôtres et vous devez arranger les choses, peu importe combien c’est difficile. Donc, essayez de traiter les amis de cette façon et voyez ; vérifiez votre coeur pour voir s’il est vraiment enclin à répondre de cette façon, si il a cette inclination et s’il est prêt à cela.

Nous devons développer notre relation jusqu’à ce que nous atteignons le niveau de la garantie mutuelle.La garantie mutuelle, c’est quand je suis prêt à répondre ainsi pour le bien de tout le monde, comme une mère à l’égard de ses enfants. Elle est prête à être responsable et à fournir à ses enfants tout ce dont ils ont besoin. Cela est naturel et tout le monde comprend cela dans notre vie ordinaire. C’est pourquoi nous vivons dans le monde corporel. Plus tard, ce monde disparaîtra et nous verrons des forces au lieu des corps. Ce monde est appelé fictif, car au lieu de forces et de qualités, nous sentons le corps comme la nature minérale, végétale, animale et les gens, qui sont toutes les matières. Mais plus tard, nous verrons que ce sont les forces de la réception et du don.

Ce monde nous est donné pourque nous soyons en mesure de monter de ce point bas sans être y forcé ni poussé d’en haut. Si nous pouvions voir le monde spirituel, nous perdrions notre libre arbitre. Nous voudrions tout faire selon ce que nous voyons. Donc, la dissimulation nous aide à être libre et nous met dans un état où nous pouvons grandir librement.

Les adultes s’éloignent des enfants afin de leur permettre de faire les choses de façon indépendante. C’est la même chose ici le Créateur Lui-même se dissimule dans une certaine mesure et nous aide de différentes manières  » en coulisses.  » Il nous donne des indices en nous montrant exactement ce qui est mal et ce qui doit être corrigé. Notre travail est de nous rappeler qu’on nous montre constamment nos manques d’une manière négative et nous devons essayer constamment de changer le négatif en positif.

Ensuite, nous serons reconnaissants envers le Créateur pour nous avoir traité de cette façon et nous apprenons de différentes manière, en nous montrant l’image de tous nos attributs d’une manière opposée, dans leur forme négative. Nous voulons relier cette image négative avec nos attributs, désirs et les pensées et les rendre positifs. C’est pourquoi nous sommes dans une recherche constante .

C’est ce qu’on appelle le travail du Créateur, qui se fait au-dessus de tout ce qui nous entoure. Si nous considérons toutes ces choses spirituellement , elles seront spirituelles et deviendront notre monde spirituel . Il est dit que «le Créateur n’a pas changé son action originelle de la création.  »

De la préparation de cours quotidien de Kabbale 24/01/14

Le forum de Davos

Dr. Michael LaitmanAvis ( Michaël Khazin, économiste ) :  » Le Forum de Davos n’est plus un tel intérêt pour le public. L’économie est en phase de récession et les hommes d’affaires et les politiciens le savent très bien. Il est nécessaire  discuter de quoi et comment changer, mais il est nécessaire que des personnes le fassent, mais elles ne sont pas visibles à Davos.

 » Davos d’aujourd’hui est appelé un forum « post- crise » , ce qui est drôle et idiot : la réduction de la demande privée et la disparition de la classe moyenne indiquent que la crise continue. Le refus de discuter des vrais problèmes de l’économie moderne produit l’illusion que la crise est terminée. En conséquence, le débat à Davos, comme lors des dernières années, ne donne pas de véritable solution à la situation dans l’économie mondiale « .

Mon commentaire: En général, tout le mondehoche de la tête et continue à l’ancienne , et l’habitude crée l’illusion d’un état normal. Mais la nature ( les forces qui gèrent l’humanité et nos propriétés en développement ) ne reste pas immobile; tout se développe vers l’harmonie générale et le retard de l’humanité à devenir semblable à la nature, en se déplaçant vers un état ​​harmonieux (intégral) sera ressenti comme une crise croissante qui englobe tout.

La femme idéale au congrès

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment une femme doit idéalement mener à bien son rôle dans les trois congrès à venir ?

Réponse: La femme idéale comprend toutes les femmes de notre groupe mondial. Toutes les femmes sont reliées entre elles, elles annulent leur ego, leur désir de bavarder, de critiquer et leur dédain mutuel.

Ce n’est pas qu’elles aient pardonné les lacunes de l’autre , mais elles sentent vraiment qu’elles deviennent un seul corps. Notre intellect et nos émotions nous détachent et nous font sortir de ce corps collectif commun en donnant à chacune l’ illusion qu’elle existe indépendamment des autres.

Nous arrivons au congrès afin de découvrir la vérité, voir avec le point de vue non faussé que le monde entier est un seul système. Il n’y a qu’une question qui a été créé par le Créateur  » ex nehilo », dans lequel la puissance de «quelque chose de quelque chose » domine. Seules l’amour et la connexion résident dans le monde. Si cela nous semble contraire c’est seulement parce que nous ne sommes pas comme nous-mêmes. Si je me change afin de ùe connecter aux autres, alors je vais  entir directement le monde supérieur, ici et maintenant. Rien d’autre n’est nécessaire sauf changer notre perception.

La femme idéale de Bnei Baruch sent ce système supérieur, est inclue à l’intérieur, et regarde le monde avec les yeux corrigés. Je rêve de voir de telles femmes.

Question: Comment pouvons-nous faire le maximum ? Comment nous concentrer sur le travail interne afin d’atteindre cette image idéale plus rapidement ?

Réponse: Nous commençons à partir d’ici, quand tous les problèmes particuliers qui existent dans un groupe commencent à être perçus et corrigés comme un problème commun dans une famille. Et nous ne sommes même plus qu’une famille , nous sommes un seul corps. Il y a une centaine d’années le Baal HaSoulam a écrit que le monde d’aujourd’hui est une famille, un système. Mais nous ne l’avons pas vu jusqu’à présent. Nous espérons que maintenant notre groupe Bnei Baruch deviendra finalement une femme et un homme uni. Et puis ces deux moitiés peuvent se connecter avec un immense fusion dans laquelle le Créateur est découvert. Nous sommes déjà très près de cette condition ; alors venez , nous allons hâter notre avancement dans ce sens.

Je m’attends à voir tout le monde grand à la suite du congrès. Et les femmes joueront un rôle encore plus important ici que les hommes. Nous savons que les femmes déterminent tranquillement tout l’ordre de nos vies. Par conséquent, je souhaite vivement que les femmes nous aident à nous élever au cours des deux prochaines semaines d’une manière significative. Après le congrès, nous nous rencontrerons au niveau suivant . Je nous souhaite à tous de réussir !

Kab TV préparation au congrès  24/01/14

Une fenêtre vers le ciel

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , L’ étude des dix Sefirot, partie 3, chapitre 1, article 6 : Ainsi le Massakh ( écran) qui atteint le supérieur à la suite de l’incorporation duplus faible dans ce qu’on appelle une fenêtre , car il n’y a pas de Dinim en cela , mais seulement un motif d’ illumination , comme une fenêtre.

L’ inférieur pénètre dans le supérieur et se réveille et demande à recevoir la lumière du supérieur, créant ainsi une fenêtre dans le supérieur. J’exige du supérieur de me transmettre la lumière  et c’est comme si je fais un trou.

Le niveau supérieur fonctionne comme un amplificateur électrique avec une grande résistance à l’entrée. Il est très important que je ne porte pas atteinte ni à l’amplificateur et ne me met pas en lui, mais ne fonctionne que par mon action. Je ne connecte pas mon système à son système , mais seulement donne mon signal à son signal.

A Window To Heaven

 

Ainsi, l’amplificateur doit posséder une haute impédance à l’entrée. Dans le passé, les amplificateurs étaient constitués de lampes à diodes à forte résistance et non de transistors. Ensuite, vous pouvez être sûr que vous n’affectez pas le système en aucune façon ni effectuez des changements dans le système , sauf pour le faire fonctionner.

C’est ainsi que les niveaux spirituels sont faits. Cependant, nous devons surmonter cette grande résistance. Notre travail est de surmonter le désir de recevoir de cette façon pour annuler la résistance et inscrire seulement mon don en elle. La technologie nous permet de faire cela en connectant les semi-conducteurs. Dans le travail spirituel, j’ai besoin de la lumière de Hassadim pour annuler la résistance.

La Lumière de Hassadim symbolise mon désir de don pur sans connecter l’ensemble du système pour le système supérieur. Je veux seulement insérer mon don pur dans le supérieur, et donc j’annule immédiatement toutes les limites et fais une « fenêtre » en elle à travers laquelle j’atteins le supérieur.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 20/01/14 , «L’ étude des dix Sefirot »

Selon les conseils d’Abraham, d’Isaac et de Jacob

Dr. Michael Laitman« Introduction au Livre du Zohar« , Article « La Torah et la Prière », point 183 : Par conséquent, il ne faut pas entrer dans la maison de l’assemblée à moins que l’on ait consulté Abraham, Isaac et Jacob, car l’ensemble de notre prière est de compléter ce qui manque encore dans la Divinité, après les corrections qui ont été faites en cela jusqu’ici. Ainsi, nous devons d’abord connaître et étendre toutes les corrections qui ont déjà été corrigées dans la Sainte Divinité, et alors nous saurons ce qui doit encore leur être ajouté.

En règle générale, la question se pose : Quelle est la différence entre Malkhout de Atsilout, Malkhout de Ein Sof et Malkhout de la réparation finale, qui est appelée Shekhina ? En principe, il n’y a pas de différence entre ces termes. L’intégration mutuelle des âmes l’une dans l’autre se transforme en réalité en un tout unique et se trouve en tête-à-tête avec le Créateur, c’est la même créature spirituelle qui est appelée Shekhina, Malkhout. Si nous parlons de connexion, de correction, alors tout se résume en un seul concept.

Comment dois-je « prendre conseil avec Abraham, Isaac et Jacob » ? Si je ne me m’arrange pas selon les « trois lignes », alors je ne suis pas prêt, soit d’élever ma prière ou soit de recevoir une réponse. Abraham, Isaac et Jacob sont la « ligne droite », la « ligne gauche » et la « ligne médiane », que je dois organiser en moi. Cela signifie que je « fais face au pilier ».

Il y a une règle générale selon laquelle il est nécessaire de prier devant le pilier. Certes, cela ne signifie pas une colonne de marbre. Un « pilier » symbolise la « ligne médiane ». Nous devons nous mettre dans cet état, car sans cela il n’y a rien à faire. Sinon, nous ne pouvons pas donner sans réserve au système le plus élevé parce que nous ne sommes pas dans la même fréquence que lui, ce qui signifie, nous ne sommes pas orientés dans la direction où il est possible de donner sans réserve.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 20/01/14, Le Zohar

Quand les verrous deviennent des ouvertures

Dr. Michael LaitmanLe Livre du Zohar, « Deux Points », Article 121 : … comme il est écrit, « C’est la porte du Seigneur ; le juste entrera par elle. »

Cependant, avant d’être récompensé en inversant le désir de recevoir en nous, par la Torah et les Mitsvot, en réception afin de donner sans réserve, il y a de solides verrous sur ces portes du Créateur, car alors ils ont le rôle inverse : nous chasser loin du Créateur.

C’est leur rôle, comme le flirt, de taquiner le désir, afin de l’augmenter et de l’enflammer de plus en plus de sorte qu’il désire de plus en plus. Le déficit est augmenté par le rejet, et ainsi nous arrivons à un désir assez fort afin de franchir la porte.

C’est pourquoi les forces de séparation sont appelées « verrous », car ils bloquent les portes de l’approche et nous éloignent du Créateur.

Mais si nous les surmontons afin qu’ils ne nous affectent pas, rafraîchissant Son amour dans nos cœurs, les verrous deviennent des portes, l’obscurité devient lumière, et l’amer devient doux. Par-dessus tous les verrous, nous recevons un degré spécial dans Sa Providence, et ils deviennent des ouvertures, des degrés d’atteinte du Créateur. Et ces degrés que nous recevons des ouvertures deviennent des couloirs de sagesse.

Avec l’aide de ces mouvements, le rejet et le rapprochement de la porte, et encore la répulsion et l’approche à nouveau, nous nous gonflons afin d’avoir la force de passer à travers. Et ensuite, les verrous deviennent les ouvertures.

Bien sûr, la première ouverture est la plus difficile à franchir.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/01/14, Écrits du Baal HaSoulam

Un âne et des gâteaux

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qu’un kabbaliste sent quand il voit des gens qui souffrent ?

Réponse: Il sent qu’ils sont sur ​​le point de recevoir une belle récompense. Dans l’ensemble, ils reçoivent déjà, mais ils ne peuvent pas le sentir pour le moment car ils n’ont pas encore corrigé leurs récipients, leurs désirs.

Supposons que je donne à mon petit fils un billet de mille dollars. Il sait que c’est de l’argent, mais il n’a aucune idée de ce que ce  » papier  » vaut et s’il le tient pour un moment, ensuite le jette par terre. S’il pouvait comprendre ce que je lui ai donné , il saurait utiliser l’argent et acheterait un lot de crème glacée, de bonbons et de jouets, mais il ne sait pas comment transformer ce billet en plaisir.

Nous sommes pareils et pire encore, au lieu de jouir nous sentons la douleur et nous souffrons. Je fais des efforts et en retour, je reçois une descente, une chute, un mauvais pressentiment. Quel genre de récompense est-ce ? Le fait est que nous faisons vraiment des efforts, mais nous n’avons pas encore terminé notre correction afin que nous puissions recevoir correctement la récompense, le paiement. Donc, nous recevons le paiement, mais nous n’y comprenons rien et nous n’y prêtons pas attention.

Imaginez un âne à qui est servi gâteaux à la crème, mais il n’a pas besoin de gâteaux, il a besoin de grain et de l’eau. Il n’aime rien, mais pour lui grain et l’eau sont les plus grands plaisirs.

C’est aussi ce que je comprends. Un grand « gâteau »merveilleux nous a été servi, mais nous devons d’abord nous corriger afin de pouvoir nous adapter à ce plaisir. J’ai reçu du plaisir, mais pour le moment il est ressenti comme une souffrance. C’est parce que nous avons faim et nous recherchons notre « grain » et ne comprenons pas du tout ce qu’est cette affaire avec le gâteau à la crème .

Je me demande et n’apprécie pas cela.  » Pourquoi ai-je besoin de cela?  » Et en réponse j’entends :  » avancer au niveau humain et vous l’apprécierez.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 20/01/14 , Écrits du Baal HaSoulam

Etre d’accord d’être l’argile entre les mains du Maitre

Dr. Michael LaitmanS’intégrer dans d’autres et briser l’énorme résistance à l’entrée n’est possible que par l’auto- annulation . Alors je peux me faufiler dans le système comme un virus et il ne me sentira pas. Il est si difficile de se défendre contre les virus, car ils savent comment devenir invisibles dans le système immunitaire  du corps.

Dans la mesure où chacun de nous sent et se présente dans le groupe comme un zéro complet, plus il sera en mesure de s’y inclure. Vous devez vous annuler au maximum et ainsi vous atteignez une plus grande intégration que les autres. C’est en cela que nous devons rivaliser avec l’autre : Qui peut se réduire le plus à zéro. Tout le monde devrait s’efforcer à cela et éveiller les autres.

Le groupe va devenir plus connecté car chaque ami se réduira de plus en plus devant les autres. Lorsque cette inclusion mutuelle atteindra le degré minimal, nous nous transformerons en un tout et sentirons immédiatement notre première connexion au Créateur. Puisque nous avons annulé notre propre forme égoïste et sommes prêts à devenir l’argile dans les mains du Maître, la forme du Créateur se manifestera en nous.

Alors, plus d’égoïsme est ajouté et nous aurons encore à nous annuler en vue d’être inclus dans l’autre. Ainsi, nous travaillons jusqu’à ce que nous fusionnons en un tout, n’ayant pas de forme et sommes prêts à tout, c’est-à-dire être d’accord pour devenir l’argile dans les mains du Maître. On obtient alors une nouvelle  forme du Créateur : avec plus de précision et plus particulièrement et nous Le connaîtrons encore plus.

Le Créateur va commencer à nous dominer et nous combler de Ses propriétés multiples, de vêtements dans toutes nos pensées et désirs et de leur donner Sa forme. Ainsi, pour la première fois nous atteignons un tel état où seule la forme du supérieur sera présente dans notre matériel.

Cependant, sur le chemin de cet état, certaines parties sont en mesure de l’accepter, alors que d’autres ne le peuvent pas et c’est pourquoi ils sont contractés et séparés des autres. De cette façon, notre progrès se produit : La chose principale est l’inclusion mutuelle et elle arrive seulement à cause de l’auto- annulation par rapport à ceux avec qui vous voulez vous inclure.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 21/01/14

Des changements dans la conscience de la société

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-il possible de développer un modèle intégral de l’économie ?

Réponse: Dans le but de développer un modèle d’une économie solidaire, les gens ont besoin d’intelligence corrigée, de pensées qui auront une direction altruiste. Elle doit se tenir sur un autre niveau de son développement intérieur. Dans la mesure où les gens seront rééduqués d’une manière consciente, à un degré où les idées quant aux bonnes modifications dans tous les rapports sociaux, apparaîtront en eux : économique, politique , et d’autres. Par conséquent, quels que soient les modèles qui seront créés maintenant ils ne seront absolument pas utiles pour la société intégrale.

Il n’est pas nécessaire d’établir quoi que ce soit à l’avance. Ce fut l’erreur du gouvernement soviétique qui a décidé d’obliger tout le monde à être altruiste par la famine, l’oppression et le KGB et non l’éducation.

Question: Mais n’était-ce pas l’erreur de Marx et Engels ?

Réponse: Non! Marx a écrit correctement ! Après lui, des opportunistes sont apparus qui ont réinterprété ses écrits. Marx a écrit qu’en premier, il était obligatoire de rééduquer les gens et seulement dans la mesure de leur éducation ils pourraient créer une société communiste correcte.

Historiquement, comment tous les modèles évoluent ? Première quelqu’un les a planifié et après ils furent créés ? Non! L’humanité s’est naturellement développée et a transformé en permanence ses liens sociaux, politiques, économiques, commerciaux et autres.

C’est la même chose ici, il est impossible de planifier et de mettre en place quelque chose à l’avance. Une personne ne peut jamais décrire la prochaine étape, parce qu’elle n’est pas encore en elle. Et même si elle est en elle, donc que peut-elle expliquer à ces gens qui sont au niveau précédent ? Ils ne peuvent pas construire ce qui est caractéristique au niveau suivant.

Ils doivent d’abord atteindre dans leur compréhension, la sensibilisation et la sensation et décider quelles modifications sont indispensables pour ce moment donné dans le temps. Ils se rassembleront et diront : «Maintenant, nous avons besoin de changer cela et maintenant ça.  » Et peu à peu ils changeront.

C’est l’évolution et elle doit se révéler  de l’intérieur. Nous accélérons uniquement le processus afin que l’évolution ne nous fasse pas avancer de manière rigide comme elle l’a fait pendant des milliers d’années, lorsque les forces de la nature nous ont poussés par derrière avec un bâton vers le bonheur. Nous voulons aspirer et avancer nous-mêmes.

Mais dans l’ensemble, les angles de transformation  ne dériveront que d’un besoin conscient, sinon, ce sera le même KGB , l’oppression et la dictature.

Supposons que nous devions créer une méthode pour changer la société maintenant. Et puis quoi? Nous devrions obliger tout le monde à la mettre en pratique ? Mais ce serait la même oppression, la dictature et la violence. Ce n’est pas l’éducation. Par conséquent, nous appelons notre méthode d’éducation intégrale et de l’information pour le public. Elle ne peut pas venir d’en haut !

Il n’y a aucune raison de se tourner vers les historiens, les philosophes, etc . En quoi peuvent-ils nous aider ?  A travers des exercices habituels d’aujourd’hui qui ne fonctionnent plus ? Nous ne pouvons prendre d’eux que des exemples du passé, mais ils ne savent rien de l’avenir.

De Kab TV  » Un monde Intégral  » 27/11/13

L’horloge de l’intention

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam , «Introduction au Livre du Zohar  » Article 24 : L’essence du corps n’est qu’un désir de recevoir pour soi-même  et toutes ses manifestations et ses possessions sont les satisfactions de cette volonté corrompue de recevoir, qui avait initialement été créée uniquement  afin d’être éradiquée du monde, pour atteindre le troisième état ​​complet à la fin de la correction. Pour cette raison, il est mortel, transitoire et méprisable, avec toutes ses possessions, comme une ombre fugitive qui ne laisse rien dans son sillage.

Rien ne se passe selon le désire. Il apparait de plus en plus tout en passant par les 125 marches, tandis que les intentions égoïstes s’élèvent avec les désirs . Cependant, ce sont deux choses différentes : le désir de recevoir et une intention pour le plaisir de réception.

Nous ne devrions jamais annuler le désir. Nous ne prévoyons pas de nous transformer en ermites, mais plutôt, nous nous efforçons de changer notre intention d’égoïste en altruiste . C’est l’intention dans l’ intérêt de réception qui doit être « éradiquée du monde.  »

Nous percevons l’image du monde à travers nos intentions, par nous-mêmes et notre environnement. Cette image va disparaître si nous réorientons nos intentions du désir de recevoir en une volonté de donner. Tout ce que nous voyons aujourd’hui, le monde entier, avec toutes ses particularités et ses phénomènes, avec la vie et la mort, tout se déroule à l’intérieur de notre désir de recevoir qui a une intention égoïste. Si nous changeons nos intentions, nous commençons à voir un monde  » à l’envers  » qui est appelé le monde supérieur, le premier niveau spirituel. Ensuite , nous commençons l’observation de toute autre chose.

Tout en sentant la matière, nous avons une chance de la convertir avec l’aide de la force supérieure, un groupe et par d’autres moyens. Nous sommes ceux qui commencent la «révolution», parce que la première fois que tout est révélé, nous la voyons comme corrompue, comme si elle se reflètait dans un « miroir déformant » de notre intention égoïste.

Jusqu’à présent, nos intentions égoïstes  » sellent  » les petits désirs de ce monde ; c’est ce qui fait que nous le voyons tel qu’il est. Alors, disons à la trentième étapes, il semble qu’il y ait un désir qui est un milliard de fois plus grand, mais il provient toujours de la volonté de recevoir. Il sera terrible comme si nous étions parmi les « dinosaures », dans une jungle monstrueuse de puissants et très puissants désirs égoïstes.

Les gens ressembleraient à des « demons » infernaux » à nos yeux , ils sembleraient comme des criminels, des escrocs, des menteurs, des voyous, d’une méchanceté qui nous n’aurions même pas pu imaginer. En substance, nous verrions les forces du mal qui appartiennent à cette étape particulière. Nous considérons les leçons comme d’une stupidité scandaleuse, d’une absurdité totale. Même le groupe semble dans un tel état ​​lamentable au point que nous ne tolérerons pas la compagnie de nos amis, ni ne serions en mesure de respirer le même air qu’eux.

Cependant , si nous trouvons la force de surmonter cette situation et changeons , alors nous comprenons que tout est tout simplement merveilleux. En fait , rien ne va changer, mais en quelque sorte tout d’un coup, nous allons voir le monde qui nous entoure imprégné de lumière, où tout le monde reçoit la bienveillance du Créateur, personne ne souffre, on ne meurt pas de faim, ni tue les autres. Nos amis apparaissent comme s’ils étaient le plus grand peuple de la Terre  et il n’y a personne supérieur à eux. Baal HaSoulam écrit à propos de cet état dans son article « La dissimulation et la révélation du visage du Créateur.  »

Nous passons tous par ces états, la pendule se balance de plus en plus à chaque fois et tout dépend de l’évolution de notre intention, elle se transforme en son contraire, de l’égoïsme à l’altruisme. Les désirs restent intacts, seuls les intentions changent.

D’une façon ou d’une autre,  le Créateur ne nous apporte jamais le don, sinon Il nous aurait volé la chance  de Le connaitre. Il nous conduit dans des catastrophes dans notre volonté de recevoir afin que nous reconnaissons la nécessité de donner.

Dans un premier temps, nous essayons d’échapper aux troubles qui nous forcent à  Le blâmer et à Le maudire. Puis, avec l’aide d’un groupe, les leçons et la diffusion, en abaissant nos têtes devant nos amis et l’enseignant, nous nous tournons vers le Créateur, et le supplions de nous aider.

Question: N’est-ce pas un assez long chemin de souffrance ?

Réponse: L’astuce est de savoir comment nous acceptons la souffrance. Sans les souffrances, il est impossible de se réveiller. Tout état commence par des chagrins : «Et il y eut un soir et il y eut un matin, un jour .  »

Notre chemin est long non pas en raison des troubles que nous traversons, mais parce que nous n’y réagissons pas d’une manière correcte.

Cela explique pourquoi nous avons besoin de la préparation et d’une attitude correcte. Il ne fait aucun doute que nos états vont changer bientôt, et nous nous sentirons vide, d’ailleurs, nous pouvons commencer à haïr nos amis comme les disciples de Rabbi Shimon. Et pourtant, nous continuons à avancer parce que tout ce qui nous arrive est dans un but, pour nous faire avancer.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 13/01/14 , Écrits du Baal HaSoulam