Category Archives: Egoïsme

Ne tombez pas sous l’influence des masses

Dr. Michael LaitmanQuestion: Lorsque nous sommes à de grandes distances les uns des autres, comme en Scandinavie, alors la plupart du temps, notre environnement est composé de gens ordinaires. Nous, comme les autres, tombons sous leur influence et passons par toutes sortes d’ émotions et états. Comment pouvons-nous construire une bonne relation vers le but et profiter de notre unité ?

Réponse: Vous devez vous détacher de toute l’humanité, comme si vous la regardiez de côté; ne pas tomber sous l’influence des masses; saisir leurs souffrances dans le seul but de les guérir, comme un médecin guérit quelqu’un qui est malade.

Un médecin ne peut pas guérir les gens qui sont très près de lui, il ne peut pas les regarder objectivement. Donc, il doit être objectif, peser le «pour» et le «contre» sans le prendre à cœur. C’est parce que même s’il sent ceux qui sont près de lui, il doit agir avec son esprit.

Et dans notre travail avec l’humanité, nous devons comprendre qui ils sont, pourquoi ils souffrent et qu’il s’agit d’une projection de nos caractéristiques internes à l’extérieur de nous, où chacune de mes caractéristiques internes est dépeinte à l’extérieur comme un objet particulier : minéral, végétal , animal et même humain. Je dois me diriger de cette manière tout le temps.

Ne tenez pas en compte ce qui est étranger, faites comme si cela arrivait de soi, le Créateur joue avec nous. Pourquoi devrais-je être influencé par les masses ? Je dois me détacher de cela, m’en sevrer, être distant. Ne les fréquentez pas, ne dansez pas à la hauteur de leur ego, l’orgueil et l’arrogance, regardez simplement le monde dans la bonne direction.

Tout autour est un matériau qui est géré par une seule puissance et c’est ainsi que je veux regarder, c’est seulement en mon pouvoir d’amener le matériel humain proche de la vérité. Je dois le faire comme un médecin qui voit un patient et examine la meilleure façon de le guérir. Il ne peut pas s’asseoir et pleurer de compassion avec le patient, mais plutôt il doit travailler de façon réaliste et le traiter correctement.

Nous ne pouvons pas nous permettre d’être influencés par les masses, comme les petits enfants qui sont jetés dans un magasin de jouets et perdent leurs têtes sous l’influence des jouets. Il est nécessaire d’essayer d’équilibrer tout cela en nous-mêmes, ce qui inclut tout le monde, même nos parents. Travaillez la dessus, sinon vous ne ressentirez pas le Créateur. Vous devez regarder le monde à travers ses yeux.

Du congrès de Bulgarie  » l’aube d’un nouveau monde  » Troisième jour 03/11/13 , Leçon 5

La connexion à la lumière

Dr. Michael LaitmanIl y a deux étapes dans le développement humain: le supérieur et l’inférieur. De plus, nous (WE) représentons le plus élevé parce que nous avons le point dans le cœur (•). Nous nous soucions de la mise au point, nous sentons et comprenons son importance; nous nous soucions, nous ne sommes pas indifférents, nous avons une connexion à la Lumière, que nous ne savons pas nous-mêmes.

D’autre part, l’humanité n’a pas de lien direct avec la lumière et les gens vivent dans le cadre de notre civilisation, en prenant soin des besoins communs pour la nourriture, le sexe, la famille, l’argent, l’honneur, la puissance et la connaissance. Ils n’ont besoin de rien d’autre.

Cependant, aujourd’hui, il y a une situation particulière: Le monde est plongé dans une crise. Pratiquement tout le monde la sent et ne peut rien faire. Ici, nous devons comprendre que cette crise est causée par l’approche constante de la Lumière, qui se manifeste en nous, sapant l’institution de la famille, détruisant l’éducation des enfants, nous privant de l’empathie dans les relations entre les gens et nous affaiblit. En général, les multiples facettes de la crise nous amènent à un point où l’ancien bien-être et les anciens espoirs semblent nous « glisser entre les doigts comme de l’eau. » Ce qui se passe parce que nous ne sommes pas en mesure d’entrer en contact, dans le cadre, avec le la lumière qui se montre plus en plus.

Donc, nous avons une raison d’aller vers les gens et expliquer pourquoi ils se sentent mal.Baal HaSoulam écrit à ce sujet, que nous devons devenir «un royaume de prêtres», pour rejoindre les gens et leur dire comment corriger la situation, comment faire face à la crise.Après tout, sa sortie se trouve dans l’unité (Σ) par le procédé de la formation intégrale (∫).
Si nous nous unissons, la crise va disparaître parce que dans notre unité, nous allons commencer à révéler la Lumière. C’est nous, mais nous n’y correspondons pas, elle est encore plus cachée et par conséquent, nous nous sentons de plus en plus dans l’obscurité. Si nous correspondons à la Lumière, alors elle se manifeste en nous dans la qualité originale, éclairant la vie de bonté, qui construit les connexions entre nous et nous remplit.

Ainsi, nous n’avons que deux simples possibilités :

Soit s’unir, devenant semblable à la lumière de sorte qu’elle se révèle en nous;
Soit ne pas s’unir et elle se révèlera alors de toute façon, mais en son temps, sur le chemin de la douleur et de la souffrance causée par notre divergence croissante entre elle et nous.
Cependant, l’humanité elle-même ne peut pas comprendre la méthode de correction ou sentir quelque chose, car elle n’a pas la chose la plus importante, le point dans le cœur.Ainsi, c’est à nous: En raison du point dans le cœur, nous avons une connexion à la Lumière. Alors, précisément, nous deviendrons un lien communicateur entre elle et l’humanité tout entière.

Par ailleurs, si dans toutes les générations depuis Adam jusqu’à présent, les kabbalistes n’ont créé que certains groupes, aujourd’hui, ce n’est pas assez. Dans le passé, le pouvoir spirituel du groupe était suffisant pour révéler la lumière. Il y a eu plusieurs périodes où des groupes étaient constitués de quelques hommes, ou des dizaines, voire des centaines, voire des milliers. Cependant, nous devons intégrer nos petits groupes en quelque chose d’autre.

Connection With The Light

Nous, notre groupe, ne peut pas obtenir une connexion à la Lumière si nous ne prenons pas en compte l’ensemble de l’humanité. Nous avons un grand désir et pourtant nous ne sommes pas en mesure de la réaliser. Les années passent et nous sommes apparemment «ralentis». Enfermés dans nos groupes, nous sommes comme un chien qui tourne en rond en essayant d’attraper sa queue. Il y a beaucoup d’efforts et  peu d’effet.

Pourquoi? C’est parce que nous manquons de la nécessité, le sentiment de manque.Nous n’avons pas ce gros manque avec lequel nous pourrions atteindre la lumière. Et nous ne l’aurons pas peu importe si nous travaillons dur ou non.

C’est pourquoi les groupes font du «surplace» pendant des années. Ils doivent avoir toute l’humanité connectée à eux, pas des milliards de personnes à la fois, mais il est nécessaire de commencer à travailler dans cette direction. Ils doivent «aller aux masses » et les connecter à nous.

Ensuite, en réponse, nous aurons un grand désir, un grand besoin. Oui, c’est juste un simple besoin naturel terrestre sur la base des nécessités ordinaires, mais nous le transformons en un élan spirituel et demandons au Créateur l’atteinte spirituelle. Nous élevons leur désir et demandons: «Donne-nous la lumière! Donne-nous l’unité! « Ce désir spirituel réveille la Lumière qui nous touche en réponse, se révèle en nous et nous l’apportons à la population.

Connection With The Light-2

Ainsi, cette Lumière résout tous les problèmes. Dans notre monde, nous ne manquons de rien, sauf la connexion entre les gens. Grâce à l’interconnexion correcte, nous serons en mesure d’organiser tout. La seule chose est de renforcer les relations entre nous correctement.

Du congrès virtuel d’Amérique 1er jour 16/11/13, Leçon 1

La bienveillance – un signe d’intelligence

Dr. Michael LaitmanAvis (Matthieu Ricard, universitaire français qui est devenu un moine bouddhiste, interprète français du Dalaï-Lama, auteur à succès international): «L’altruisme, l’empathie, la compassion – ces mots sont aujourd’hui de plus en plus entendus dans la recherche psychologique, neurobiologiques et même économique.

« Avec l’avènement de la mondialisation, on sent clairement que nous sommes tous sur le même bateau. Face à des problèmes environnementaux mondiaux, en regardant l’écart grandissant entre les riches et les pauvres, entre le Nord et le Sud, nous comprenons que le temps de la concurrence est terminé et maintenant nous avons besoin de la coopération.

« Sans cela, nous serons tous perdants. Nous sommes parfaitement conscients que l’individualisme et l’égoïsme notoire nous portent malheur. Nous nous sentons seuls à cause d’eux, plongeons trop en nous-mêmes et tombons dans un état de dépression « .

Mon commentaire: Mais le problème des psychologues est que la méthode de correction de la nature humaine n’est que entre les mains des kabbalistes-les kabbalistes sont prêts à partager avec le monde entier, c’est juste que le monde ne veut pas en entendre parler.Peut-être, est-il nécessaire de faire un effort conjoint entre de nombreux experts afin que nous puissions tous donner la possibilité de surmonter la crise de la civilisation aux esprit des masses.

Les signes du succès et de l’échec

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quels sont les signes de la réussite ou de l’échec dans le travail intérieur et quelle est sa révélation dans nos sensations et le travail extérieur?

Réponse: Nous ne pouvons pas dire ce qui est en notre faveur et ce qui ne l’est pas parce que, pour le moment, nous opérons à partir de notre ego, voulant que tout fonctionne exactement de la façon dont nous le voulons, que cela soit sans aucun problème. C’est un désir naturel,égoïste.

Cependant, nous devons comprendre que c’est en fait impossible. Seuls les grands problèmes, les souffrances , les interférences et des précisions peuvent nous pousser hors de l’ego. Toutes les questions que vous me posez portent essentiellement sur cet état.

 » Pourquoi avons-nous des problèmes dans le groupe, dans la famille? Pourquoi nous rencontrons différentes interférences lorsque nous commençons à nous engager dans la diffusion, dans l’éducation intégrale? Nous ne savons pas quoi faire!  »

Bien sûr, ces questions se posent parce que nous devons corriger tout cela. Elles viennent le long du chemin. Les voyez-vous comme des obstacles externes? Elles ne sont pas extérieures et pas étrangères, mais elles sont vos interférences intérieures qui sont révélées maintenant.

Cependant, vous ne devriez pas y faire attention. Vous devriez travailler uniquement sur ​​la connexion en dépit de l’influence des obstacles et des coups extérieurs. Vous devriez les laisser et vous engager dans l’unité intérieure. C’est la seule façon pour les surmonter.

Quant aux signes de succès ou d’échec dans le travail intérieur, si vous aspirez à la connexion et à l’unité, malgré les interruptions ou plutôt grâce à elles, c’est un signe de réussite. Toutefois, si vous commencez soudainement à vous éloigner les uns des autres, alors il n’y a rien de bon à ce sujet.

Vous n’avez tout simplement pas compris comment tout cela fonctionne. Nous devons nous concentrer correctement de sorte que vous sentiez des interruptions tout le temps, dans tous les sens, que vous soyez battus par vos nouveaux attributs et vos sentiments. Il est impossible de gérer sans eux, car c’est la matière que vous devez corriger et surtout que vous devez constamment augmenter.

Supposons que quelqu’un agisse contre vous ou dise quelque chose qui n’est pas objectif et est désagréable ; supposons que quelqu’un veuille quitter le groupe, ou si vous avez un sentiment personnel de descente, ce sont tous les attributs au-dessus dequels vous devez immédiatement vous unir. Ensuite, ces attributs seront remplis en vous et feront partie de votre état ​​corrigé. Ensuite, lorsque vous ajoutez un peu plus de ces actions à cet état, vous serez déjà en mesure d’aborder la Machsom ( barrière).

D’une discussion sur le groupe et la diffusion 21/10/13

Une lutte qui est à la fois matérielle et spirituelle

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que les interférences dans la diffusion sont un signe de notre bonne progression et le grand enthousiasme que nous obtenons après ces actions un signe de réussite ?

Réponse: Votre unité et la connexion au-dessus des obstacles est un signe de réussite. Dans le même temps, vous n’avez pas à les considérer comme des obstacles, mais comme des forces qui doivent être corrigées puisque ce sont vos problèmes intérieurs, que vous voyez comme extérieur et votre attitude à leur égard est incorrecte.

Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez pardonner à tous pour tout. Vous devez travailler intérieurement sur les interférences qui se révèlent car vous tentez de vous connecter, tandis qu’à l’extérieur, vous devez en quelque sorte vous débarrasser d’elles. Vous ne devriez pas embrasser les mains de vos ennemis, en aucun cas, pensant qu’ils vous conduisent à la spiritualité. Au niveau de ce monde, vous devez travailler exactement comme tout le monde. Si, dans le même temps , vous pouvez vous débarrasser des interférences qui viennent, alors vous devez le faire. Vous ne devriez pas laisser les gens penser qu’ils peuvent profiter de vous. Cependant, tout dépend des conditions extérieures.

En outre, tout doit être fait doucement afin de ne pas ternir la réputation de la sagesse de la Kabbale. Nous devons tenir compte des circonstances à chaque fois et décider comment agir de la meilleure façon possible. Cependant, dans tous les cas, nous devons agir dans toutes les manières possibles.

Le roi David, par exemple, qui a écrit le livre des Psaumes, a régné pendant quarante ans et a combattu pendant quarante ans, mais sa guerre était à la fois spirituelle et physique.

D »une discussion sur le Groupe et la diffusion 21/10/13

Merci pour la jalousie que j’ai envers vous

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que la jalousie dans un groupe ? Comment peut-on travailler avec la jalousie des amis?

Réponse: Cette condition se poursuivra pendant un certain temps, parce que la jalousie, l’une des principales caractéristiques égoïstes, est corrigée sur plusieurs niveaux. Par conséquent, elle ne va pas disparaître rapidement et vous devez y travailler méthodiquement. Mais, travailler spécifiquement sur ​​elle et ne pas la tuer, ne pas l’annuler, car grâce à la jalousie, vous avancez. La jalousie est à la fois la motivation et les interférences.Elle ne vous laissera pas vous reposer et vous devez l’utiliser correctement. Si je suis jaloux, je m’efforce d’avancer et si j’avance, je suis reconnaissant de cette caractéristique en moi et que mon ami ait éveillé en moi la jalousie. Tout dépend de comment je place la réalisation de l’objectif comme étantle plus important. Si la jalousie m’aide à atteindre l’objectif, alors pourquoi devrais-je haïr cette caractéristique ? Au contraire, je dois l’accueillir. Je suis heureux que mon ami réveille cette caractéristique en moi. Sinon, je resterais comme sous-développé comme avant.

Question: La jalousie, comme tout le reste dans la nature, a ses avantages et ses inconvénients. Je comprends que le négatif est la réception et le positif est le don.

Réponse: Le point négatif, c’est quand vous voulez détruire la jalousie et le positif, c’est quand elle peut vous aider à vous élever vers le haut. Quand vous êtes jaloux, vous devez avancer à l’aide de cette envie : savoir plus, montrer plus. Si vous ne voulez pas éliminer la personne qui invite la jalousie en vous, mais plutôt la remerciait intérieurement pour avoir développé ce sentiment en vous, alors vous avancerez.

Question: Comment un kabbaliste se comporte quand il sent que les autres sont jaloux de lui ?

Réponse: Il tente de supprimer la jalousie à travers l’amour. Par-dessus toute révélation négative, il construit l’amour, comme un père pour son enfant. Par conséquent, comme il est écrit ,  » L’amour couvrira toutes les péchés» et il prend la main pour construire ce de connexion dans le groupe.

Question: En d’autres termes, quand je sens la haine, j’aspire immédiatement au centre du groupe ?

Réponse: Si vous étiez au centre du groupe, vous ne sentiriez pas la haine, mais comme vous la sentez, c’est un signe que désormais une plus grande partie de l’ego se révèle en vous jusqu’à la haine ardente comme avec les élèves de Rabbi Shimon. Elle vous pousse hors du centre du groupe et vous force à agir sur vous, sur les autres, à vous rassembler à nouveau tous ensemble au centre. Si vous vous sentez la jalousie brûlante, c’est un signe que chacun d’entre vous n’a pas l’amour.

D’une discussion sur le groupe et la diffusion 21/10/13

Un long chemin jusqu’au premier niveau spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit à plusieurs reprises que la jalousie, la haine et l’honneur des amis aide à le groupe à avancer vers l’unité.

Réponse: Si des amis dans un groupe aspirent àl’unité et commencent à sentir toutes sortes de perturbations entre eux, la jalousie, la haine et le rejet, ils doivent comprendre que cela leur est données par le Créateur intentionnellement afin d’ajouter des forces supplémentaires, un désir pour l’unité, dont ils ont besoin pour exister au premier niveau.

Par conséquent, chaque fois que nous avançons, nous recevons toujours des perturbations parce que notre capacité n’est pas suffisante pour nous élever en haut. Je m’élève un peu, mais ce n’est pas assez et je suis renversé. Encore une fois je m’élève un peu et je suis jeté en bas, mais après cela, toutes ces petites perturbations se connectent.

Nous ne pouvons pas atteindre le premier niveau en un seul saut. Supposons que je sois au niveau zéro et que je dois monter au premier niveau, comment puis- je faire cela? Le Créateur brise ce niveau en une multitude d’états où je vais monter et descendre, monter et descendre.

A Long Way To The First Spiritual Level

 Je ne peux pas dépasser un certain niveau et je me suis élevé, mais pas d’une manière significative.

Mais après cela, une connexion est établie par la somme de tous mes états antérieurs qui sont nécessaires pour monter au premier niveau.

Il semble donc à une personne que la même chose se passe tout le temps, cela peut même être bien pire qu’avant, mais en fait, tout se connecte en une seule somme. Comme il est dit; « sous après sous s’accumule en une grande somme » jusqu’à ce que toutes les pièces de monnaie soient réunies en un seul trésor, qui se révèle tout à la fois.

Par conséquent, la patience est la chose la plus importante sur le chemin. Et quelqu’un dont l’arrogance parle de sa gorge est laissé à ses propres intérêts, rien ne lui arrivera. La chose principale est de s’adapter patiemment.

Chaque état ​​que nous passons, chaque congrès, leçon, atelier, chaque fois que nous diffusons et ainsi de suite  tout est réuni. Ces activités ne disparaissent pas, elles sont entrées dans votre  » livre de comptes « , qui établit combien il vous reste jusqu’au premier niveau.

Et après que cela soit atteint, alors tout devient clair et vous avancez les yeux ouverts. Mais le premier niveau est le plus difficile, c’est pourquoi il est appelé « l’exode d’Egypte ». Tout le reste des niveaux ne sont pas non plus simples, mais nous les traversons  avec intelligence, avec conscience, avec le mouvement réel. Alors que maintenant ce niveau nous est complètement fermé.

Du congrès » l’aube d’un nouveau monde  » Bulgarie 2ème jour 02/11/13 , Leçon 4

Le monde et moi

Dr. Michael LaitmanCe monde est semblable à un timbre à l’envers ou à une ombre : Il nous démontre à quel point nous sommes différents du niveau du monde spirituel à qui nous devons correspondre ( y devenir équivalent ).

Disons que je sois âgé de dix ans et en fonction de mon âge et du développement que j’ai reçu de la nature et de mes parents, je m’attende à rencontrer un certain niveau de connaissances et de comportement. Pourtant, je ne l’ai pas, donc je vois le monde comme rompu.

Si je rencontrais précisément toutes les exigences liées à mon âge, je verrai le monde aussi parfait que mon désir, propriétés, dans le monde et mon attitude envers lui correspondrait à mon âge. Alors, je me verrai comme existant dans le monde de l’Infini, mais seulement selon la capacité d’un enfant de dix ans. Et c’est la même chose à tout âge.

Tous les mondes sont les dissimulations ou les manifestations du mal, causé par mon incongruité avec le système. Je devrais monter ses échelons, mais je n’y arrive pas parce que je ne connais pas les lois. Par conséquent, le monde me traite selon ma défectuosité et mon insuffisance.

Je corromps le monde avec ma mauvaise attitude envers lui et maintenant je le vois comme existant dans des systèmes de discipline et m’apportant des réponses en retour.

Tout me semble non corrigé. Pourquoi ?

Il en est ainsi parce que « chacun juge selon ses propres défauts.  » Le monde nous montre qui nous sommes, c’est notre ombre. Par conséquent, nous ne pouvons pas blâmer quelqu’un ou faire autre chose que de nous corriger intérieurement. Je m’examine par rapport au correct environnement, le groupe et je vérifie si j’ai atteint l’unité et la garantie mutuelle avec lui. En demandant au Créateur de l’aide, j’apporte la correction du système collectif.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 15/10/10 , «La Arvout ( Garantie mutuelle) « 

Quand verrai-je le monde comme étant bon?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi  la propriété du don nous est cachée ?

Réponse: La propriété du don se révèle par rapport à mon désir égoïste ! Si l’attribut de don se révélait par lui-même, je commencerai sans doute à le désirer. Mais pourquoi je le ne souhaite pas ? Je ne le désire pas parce qu’il y a opposition entre le désir de donner et mon désir de recevoir dans l’intérêt de ma propre satisfaction.

Si je pouvais voir le monde uniquement à travers le prisme du don, il me semblerait beau et serait rempli de bonté, il ne pourrait pas être mieux! Ca serait le paradis, la propriété de Bina ! Mais si je regarde à travers mes désirs égoïstes qui me dominent, je ne peux pas être d’accord avec une telle évaluation.

Donc, quand vais-je enfin être d’accord ? Si, avec la force que je reçois du groupe, je glorifie l’importance du don sur la réception égoïste, je reçois libre arbitre. Mais je ne peux accomplir cela que par la foi au-dessus de la raison, ce qui signifie placer l’avis du groupe au-dessus du mien.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 22.21.10

Le secret du désir

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, Shamati n°3 , «a propos de l’atteinte spirituelle « : Afin que nous puissions atteindre ce qu’il avait voulu que nous atteignons et le comprenions comme » Son désir de faire du bien à ses créations,  » Il a créé et nous a conféré ces sens et ces sens atteignent leurs impressions de la Lumière Supérieure. En conséquence, nous avons reçu beaucoup de discernement ….

En fin de compte, nous atteignons ce qui nous a été donné pour atteindre. Pourquoi tout est arrangé spécifiquement comme ça? Cela nous est inconnu.

Le Créateur a créé quelque chose qui est appelé un «désir de plaisir », il reçoit une sorte de « satisfaction» et est stimulé émotionnellement par cela il a du plaisir et la réaction de ce désir que le Créateur a créé est que nous en parlons. C’est toute notre vie. C’est nous.

La véritable essence de ce désir nous est inconnue. Qu’est-ce qu’a exactement créé le Créateur comme «quelque chose à partir de rien  » ? Quelle est son essence ? Pourquoi éceille t-il une sorte de réaction, une émotion, une stimulation, chaque fois qu’il a besoin d’une satisfaction? Nous n’avons pas de réponse. Nous parlons uniquement des observations que nous percevons déjà, mais nous ne sommes pas prêts à les comparer avec  » à partir de rien .  »

Et qui sait ce qui se passera dans le futur? Là, dans les profondeurs de l’ inaccessible se trouve l’essence même des choses qui sont venues comme quelque chose de quelque chose et de quelque chose à partir de rien. Quelque chose de quelque chose est l’atteinte et quelque chose à partir de rien, est le manque.

Nous discernons toutes sortes de phénomènes au sein de notre désir de recevoir. Et voici la Kabbale, qui étudie et analyse le désir de recevoir, la «substance de la création» et la stimulation du désir de recevoir appelé « satisfaction vient nous aider.

La satisfaction  peut être positive ou négative : De la satisfaction positive le désir a du plaisir, de la satisfaction négative ou d’un manque de satisfaction, le désir souffre. C’est ainsi que sa réaction est établie.

Ces choses sont individuelles, elles appartiennent à ce désir, tandis que d’autres désirs sentent et les établissent dans une autre manière. Toutes les mesures et les définitions sont établies uniquement en fonction de la manière dont les phénomènes particuliers sont révélés.

De la même manière, nous ne savons pas ce qui constitue le désir de recevoir en soi. Nous connaissons seulement ​​l’émotion que nous ressentons avec lui. Nous appelons cette émotion «vie », « l’énergie vitale ». Et le désir en lui-même reste un secret. Ce que le désir veut est une chose et ce que le désir est réellement est autre chose.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 13/11/13 , Shamati n°3  » A propos de l’atteinte spirituelle «