Category Archives: Europe

La vérité au sujet des fausses nouvelles

La vérité au sujet des fausses nouvelles

Le souvenir de l’Holocauste ne justifie pas l’inaction

Le souvenir de l’Holocauste ne justifie pas l’inaction

Ce que la résistance à l’investiture de Trump révèle à notre sujet

Ce que la résistance à l’investiture de Trump révèle à notre sujet

Adieu 2016, bonjour 2017 ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/adieu-2016-bonjour-2017/

Les élections aux États-Unis : une vue d’ensemble

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/les-elections-aux-etats-unis-une-vue-densemble/

L’Amérique sous la direction de Trump peut être bénéfique pour les juifs

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/lamerique-sous-la-direction-de-trump-peut-etre-benefique-pour-les-juifs/

Qui l’Europe a-t’elle choisi comme ennemi ?

laitman_565_01Question : Quand aura lieu le soulèvement des musulmans en Europe, ou bien une croisade des Européens contre la submersion islamique de l’Europe est-elle prévue ?

Réponse : Dans le passé, l’Europe s’est opposée à la Russie. Une image d’un ennemi est vitale pour tous les pays et même pour chaque personne parce que notre nature est l’égoïsme pur.

Avant la Russie, l’Europe a vu l’Empire ottoman comme son ennemi, et c’est seulement pendant la guerre de Livonie (1558-1583) qu’elle a choisi la Russie comme son ennemi. Il est logique de supposer que la Russie et l’Europe verront l’islam radical comme leur ennemi commun.

Selon la sagesse de la Kabbale, les choses seront différentes. L’Europe et l’Islam vont effectivement s’unir contre Israël parce qu’ils ressentent instinctivement qu’Israël est leur ennemi commun.

 

Le choix de l’Angleterre

Laitman_043Commentaire : Le 23 juin 2016 est un jour important ; un referendum s’est tenu en Angleterre concernant le fait de quitter l’Union européenne. Le Premier ministre britannique James Cameron s’est présenté devant le public juif avec une demande de voter en faveur du maintien du pays dans l’Union européenne, car, selon lui, « Nous vous aidons de toutes les façons possibles et encourageons l’Europe à soutenir Israël ».

Réponse : En fait, l’Angleterre est la nation la plus antisémite. Et, bien que le Premier ministre dise exactement le contraire, si l’on considère le passé diplomatique de la Grande-Bretagne, il semble sans nul doute en être autrement.

Commentaire : Tout le monde attend avec anxiété et appréhension l’issue du referendum, car de nombreuses conséquences peuvent s’ensuivre, selon que l’Angleterre reste dans l’UE ou la quitte.

Réponse : Si nous parlons d’un point de vue tactique, c’est-à-dire concernant le plan pour l’avenir proche, alors ce résultat n’est pas bénéfique à l’UE du fait des accords nombreux et divers qui furent signés par l’Angleterre et, dans ce contexte, il sera nécessaire d’effectuer de nouveaux calculs.

Il se pourrait que la rupture des obligations réciproques coûte aux deux parties quelques milliards de dollars afin de tout amener à la forme correcte. Mais progressivement, tout va suivre son cours. Ils disent que le rejet sera progressif, que le démantèlement et la mise à distance de l’Angleterre du Marché commun pourraient même prendre une décennie.

Question : Mais comment cela se passera-t-il pour l’Union européenne ?

Réponse : Les pays membres de l’UE vont ressentir qu’il est possible de quitter le Marché commun et vont commencer à l’abandonner.

Une situation paradoxale sera créée en Europe : les Allemands ont accordé des prêts à chacun de sorte qu’ils sont tous devenus complètement dépendants d’eux. Bien qu’il s’agisse là d’une obligation financière, elle permet même à l’Allemagne de donner des ordres politiques. Des taux de change inégalitaires de transferts financiers politiques sont créés.

Avec l’Angleterre, la comptabilité est un peu plus simple ; ils peuvent se permettre de quitter l’UE. À l’avenir, cette union s’effondrera de toute façon parce que rien n’a été fait en Europe pour rassembler les nations et les peuples, pour développer quelque chose en commun. Ce qui les unissait, c’était la libre circulation d’un pays à un autre et ce qu’on appelle le « Marché commun ».

Le fait qu’ils vivent dans une grande proximité n’indique rien. Au contraire, il se pourrait que ce soit pire que l’union.

Commentaire : En principe, ils ont pris le concept d’unité en tant que fondement d’un principe religieux…

Réponse : Aujourd’hui ils n’ont pas de principes religieux. La religion ne les connecte pas, elle n’existe plus. Seul l’Islam, qui s’accroît avec un certain succès dans tous les pays d’Europe, les connecte. Pour l’Islam, en général, il n’importe pas que ce soit la France, l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne. Pour eux c’est le nom de la transformation qui est important. En principe, la stratégie est très simple.

Si l’Angleterre souhaite faire partie de l’union, alors elle restera. Et sinon, dans tous les cas, il lui sera nécessaire de quitter l’UE un jour. Il se pourrait que partir maintenant ne vaille pas la peine temporairement, mais à long terme ce sera nécessaire. Elle n’aura besoin d’accepter aucune contrainte, aucune loi européenne ; elle sera capable de fonctionner par elle-même.

D’après sa psychologie, c’est une nation située sur une île qui reste sur le côté, à une certaine distance de tout le monde. D’un point de vue historique, l’Angleterre a toujours été opposée à l’Europe, de sorte qu’elle n’a pas besoin de se tourner vers l’Union européenne. Il aurait été préférable pour elle de devenir indépendante et de ne pas en dépendre, mais les politiciens font leurs propres calculs.

Question : En conséquence de tous ces développements, devons-nous parvenir à devenir un seul ensemble ?

Réponse : Un seul ensemble peut être atteint seulement à travers Israël, et c’est là le problème. Le fascisme va donc finalement unir l’Europe, et ensemble ils se retourneront contre nous.

La logique de la nature, les forces latentes dans la nature nous y amèneront, sinon nous l’anticiperons par nos efforts pour apporter la force supérieure et la bonté à notre monde.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 23/06/2016

L’islamisation finale de l’Europe

Laitman_910Commentaire : La France est en train de payer le prix d’une décennie d’une politique multiculturelle ratée.

Aleksandra Rybińska affirme dans un article récent qu’aucun des modèles d’intégration des immigrants ne marche : ni le modèle allemand, les Gastarbeiter (les immigrants comme travailleurs temporaires non qualifiés), ni le modèle français d’un pays laïc éclairé (l’immigrant devient un Français et renonce à sa propre identité culturelle), ni la version anglaise (l’immigrant maintient sa culture dans les cadres de la communauté locale et les autorités estiment qu’il s’identifie en même temps aux valeurs britanniques).

L’auteur conclut que la France se rapproche d’une révolution.

Ma réponse : Il n’y a pas que les Français qui s’approchent d’une révolution. L’explosion sera partout. La seule question est : quand ? Bien que l’Europe veuille se maintenir et préserver ses racines, elle ne réussira pas. Son espoir que les immigrés travailleraient ne s’est pas concrétisé. Au contraire, les Allemands et les Français travaillent pour le compte des migrants.

Les immigrés ne se fondent pas dans la masse générale des résidents locaux ; en fait, ce sont les habitants qui se fondent peu à peu dans la masse des immigrés et se convertissent à l’Islam.

Il ne reste rien d’eux. Dans le sens pratique et culturel de la vie, l’Europe n’a pas de pouvoir. Elle se décrépite et n’est pas prête pour quoi que ce soit, sauf pour organiser de beaux défilés costumés, vantant son passé historique. Ce sont des choses qui ne correspondent pas du tout à la culture suivante et l’Europe sera forcée de céder.

Question : N’y aura-t-il pas une révolution ?

Réponse : Il n’y a pas besoin de cela. L’Islam va conquérir l’Europe et sans aucun doute l’asservir activement. La religion des Européens sera l’Islam.

Question : Dans ce cas, qu’est-il exigé d’Israël ? Devrait-il tout juste regarder passivement de côté ?

Réponse : Les Israéliens ne peuvent rien faire à part une chose, s’unir entre eux. À travers l’unité, la Lumière passera au reste du monde et le corrigera.

Notre attitude envers ce qui se passe devrait être complètement passive. En aucun cas nous ne devrions intervenir. Le monde entier est organisé comme une seule unité singulière qui est connectée d’une manière totalement mutuelle. Si nous organisons le contact de toute l’humanité avec la Lumière Supérieure, avec la force du bien, à travers nous, alors elle passera au monde entier par nous et elle organisera tout ce qui est nécessaire.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 09/06/2016

La classe moyenne s’oriente rapidement de plus en plus à droite

laitman_928Question : Partout dans le monde, les classes moyennes s’orientent rapidement et fortement toujours plus à droite. Les valeurs des classes moyennes sont celles du bon vieux temps, révolu depuis longtemps. Elles ne sont pas cosmopolites, pas ouvertes sur le reste du monde, et leur colère se transforme rapidement en haine.

Elles voient comment des milliards de fonds mal attribués sont gaspillés à résoudre les difficultés quotidiennes, et comment les chômeurs sont contraints de « peser sur les épaules » du pays. C’est une tendance qui ne va pas bien finir.

Réponse : Cela ne va pas bien finir ; c’est-à-dire que cela va se terminer par le fascisme.

Le fascisme est un contrôle exercé par l’égoïsme le plus fort, où la seule chose importante c’est nous et la nation dans laquelle tous sont unis et égaux, du plus élevé au plus bas, même si, en règle générale, le plus élevé est un dictateur ou son parti. Dans cette situation, la volonté du peuple est apparemment accomplie et devient la force de motivation.

Généralement, cette structure attire les gens parce qu’elle n’implique pas de bureaucratie. Il n’y a pas une armée de fonctionnaires qui « pèsent sur les épaules » des gens. Il n’y a pas de religion, car le fascisme lui-même devient une religion. C’est une société fermée sur elle-même qui fonctionne pour son propre bénéfice. C’est ce que tout le monde veut.

En règle générale, les sociétés comme celles-là s’enflamment égoïstement, en voulant avaler tout le monde.

Elles finissent mal, car leur structure est absolument contraire au but de la création : parvenir à l’unité globale.

Question : Qu’est-ce qui empêche l’humanité d’avancer directement vers le but de la création ?

Réponse : Cela dépend de la prise de conscience des gens. Le développement égoïste conduit seulement au fascisme et au national-socialisme et, par conséquent, à la prochaine guerre mondiale.

Les kabbalistes ont écrit à propos de deux options pour le développement continu de l’humanité : soit une guerre externe, soit une guerre interne à l’homme et à la société dans laquelle nous renaissons intérieurement sous l’influence de forces extérieures.

Personne ne peut prédire à l’avance comment cela se passera.

Le plus important est que ceux qui sont impliqués dans la correction de l’égoïsme attirent ce que l’on appelle Ohr Makif (la Lumière Environnante) dans notre monde. Il s’agit d’une force qui épanouit l’humanité de façon positive. Ainsi, si nous pouvons insérer une quantité suffisante de l’influence de la Lumière dans le monde, le monde évitera la guerre et continuera dans une bonne direction.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 29/05/2016

Page 1 des 2212345Dernière »