Category Archives: Evolution

Eviter la souffrance de l’humanité

laitman_259.02Question : Est-il possible que dans un avenir proche, disons peut-être dans un an, un pays puisse se tourner vers les kabbalistes afin d’introduire un nouveau système d’éducation et d’instruction ? Ou est-ce impossible du point de vue des lois spirituelles ?

Réponse : Peu importe qu’ils s’adressent à nous ou pas. Nous devons être prêts et diffuser nos connaissances à tous. Alors dans chaque pays, il y aura des gens intelligents, y compris vous qui étudiez la Kabbale, qui pourront participer à la transformation de leur pays et de la société.

Pour ce faire, il suffit d’attirer des scientifiques et de leur montrer que tout devrait être en accord avec le système intégral de l’humanité, de la société et de la nature.

L’humanité a besoin de se changer elle-même, de se recréer en partie intégrale de la nature. Aujourd’hui, elle est opposée à la nature et de ce fait elle souffre. Cette souffrance doit être évitée. Si la société devient intégrale, alors tout ira bien. Sinon, elle s’engagera dans une troisième guerre mondiale et disparaîtra pratiquement. Cela est indiqué dans la Kabbale.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 03/05/2020

Reconnaître votre mauvais penchant ?

laitman_267.02Question : Comment pouvez-vous reconnaître votre mal si votre nature même ne le permet pas ? À chaque instant, une personne justifie ses actions.

Réponse : C’est absolument juste. Par conséquent, la force avec laquelle nous avançons et nous développons spirituellement est appelée « la foi au-dessus de la raison », c’est-à-dire l’ascension au-dessus de notre égoïsme.

Comment fait-on cela ? En me plaçant dans le groupe, dans la dizaine, et en essayant de m’y dissoudre. De cette façon, je m’élève au-dessus de moi-même. Uniquement de cette façon ! Si vous n’avez pas de groupe, vous ne pourrez pas le faire, et c’est là que sera votre problème.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/04/2020

Tout est atteint par contraste

631.3Le développement de la vérité à partir de l’opposé est la pierre angulaire de la sagesse de la Kabbale. Si nous voulons comprendre quelque chose, nous devons comprendre le phénomène et son état opposé. Sinon, nous ne ressentirons rien.

S’il n’y avait que des ténèbres ou seulement la Lumière, nous ne pourrions pas les discerner. Lorsqu’il y a une corrélation entre elles, alors nous ressentons l’obscurité et la Lumière, et c’est la même chose dans tous les autres aspects. Donc, la chose la plus importante que nous ayons est la capacité de ressentir fortement des phénomènes contrastés et, par conséquent, de créer des sensations et de déterminer et d’affiner les définitions. Un expert est quelqu’un qui a de nombreux attributs, émotions et beaucoup d’informations contrastés, et qui peut intégrer et placer des choses différentes les unes par rapport aux autres, et ainsi apprendre.

Question : Cela signifie-t-il que je n’ai pas besoin d’avoir peur de l’obscurité ?

Réponse : Bien sûr que non. Nous ne pouvons pas déterminer et définir la Lumière sans l’obscurité. C’est la raison pour laquelle nous avons été créés dans l’obscurité, dans notre ego, car ce n’est que grâce à l’ego qui croît continuellement que nous pouvons révéler la résistance et le contraste avec le Créateur, puis Lui ressembler.

Commentaire : Tout est le contraire selon la sagesse de la Kabbale. Selon ce que vous dites, une personne doit devenir un grand égoïste, alors que la plupart des gens considèrent généralement cela comme une mauvaise chose.

Ma Réponse : Il est écrit : « Celui qui est plus grand que son ami, son désir est encore plus grand. » Nous mesurons réellement tout grâce à la taille du désir égoïste par lequel nous mesurons la Lumière supérieure, son impact sur nous et les changements qu’elle entraîne, et même le Créateur Lui-même.

Question : Cela signifie-t-il que l’ego continuera de croître et que nous ne pourrons rien y faire ?

Réponse : Nous n’avons rien à faire avec. Au contraire, laissez-le grandir. C’est la raison pour laquelle cette sagesse est appelée la sagesse de la Kabbale, ce qui signifie la sagesse de savoir comment recevoir tout ce que nous pouvons prendre pour nous-mêmes, mais avec l’intention de donner sans réserve. Tel est le paradoxe. Nous y parviendrons progressivement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Les désirs sont déterminés par l’environnement

737.01Les désirs d’un individu ne sont pas sous son contrôle. Ils sont déterminés par la société. Si nous comparons les Papous historiques avec les gens modernes, nous pouvons clairement voir que le développement d’une personne détermine ses désirs et ses plaisirs.

Question : Pourquoi une personne a-t-elle l’illusion que ce sont précisément ses propres désirs ?

Réponse : Une personne ne connaît rien d’autre. Nous avons été créé comme cela, nous nous sommes développés à l’intérieur de cela, et l’on ressent donc que c’est à nous. Que signifie nos propres désirs ? En fait, on est comme une marionnette, remplie de certains désirs et petits programmes, et cela existe comme ça.

Question : Pensez-vous qu’il est important de réaliser que la société me dicte tous mes désirs ?

Réponse : Une personne n’a pas de désirs en soi, tout le monde devrait le savoir. Les désirs sont déterminés par la société, l’environnement. En changeant l’environnement, je peux changer ces désirs.

Extrait de KabTV, « L’Ère Post-Coronavirus » du 23/04/2020

Le jeu du Créateur avec l’homme

laitman_527.03Question : Est-il dit que le Créateur joue avec le Léviathan (baleine) ? Qu’est-ce que cela veut dire ?

Réponse : Le Léviathan symbolise la création totale, des milliards de personnes.

Question : Autrement dit, tous les événements, tout ce qui me traverse, tout ce que je ressens, est comme le jeu du Créateur avec moi ?

Réponse : Bien sûr. Pour que vous puissiez commencer à voir le monde comme quelque chose qui vous relie au Créateur.

Question : Mais pourquoi l’homme ne ressent-il pas qu’il y a cette force, le Créateur, qui joue avec lui ?

Réponse : L’homme n’a pas encore atteint ce niveau. Il doit atteindre cet état. En attendant, de tout ce qui lui vient du monde, il n’accepte que les choses les plus nécessaires à l’existence, ce qui signifie qu’il vit normalement, comme les gens ordinaires de notre monde.

Mais que signifie « normalement » ? Si toutes ses aspirations visent à découvrir le monde supérieur et le Créateur, alors il reçoit involontairement tout le nécessaire de manière naturelle. Il ne se limite pas, mais il ne veut simplement pas plus parce que toutes ses pensées sont supérieures à son corps physique. Et il se précipite alors vers le Créateur et Le ressent.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 25/03/2019

Faire un pas dans un seul cœur

Dr Michael LaitmanLe virus nous sépare physiquement, mais à cause de cela, nous commençons à rechercher des moyens de nous connecter plus intérieurement. Le manque de connexion physique nous réveille et nous aide à comprendre que nous avons besoin d’une proximité intérieure.

Laissons une distance infinie entre nous, mais nous allons toujours la franchir et nous sentir comme « un seul homme avec un seul cœur », et pas seulement que nous sommes dans une même pièce. Puis, dans ce cœur commun, nous ressentirons le Créateur à l’intérieur de nous.

De la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah (Pâque) » du 18/03/2020

Réévaluer les désirs

laitman_258Commentaire : Après avoir commencé à étudier la Kabbale, beaucoup de choses ont changé dans ma vie. J’ai réévalué mes valeurs et mes désirs.

Ma Réponse : En effet, une personne qui commence à étudier la Kabbale est prête à abaisser ses attentes de cette vie à un niveau minimal normal. La nourriture, le logement et la famille sont tout ce dont on a besoin au niveau physique.

Vous ne devez pas vous précipiter vers des objectifs matériels. Vous devriez aspirer à l’atteinte de l’état parfait et éternel, que vous voyez devant vous comme une possibilité à atteindre.

Tout le reste est temporaire et disparaîtra dans tous les cas. À cet égard, la sagesse de la Kabbale aide une personne à se positionner correctement par rapport aux valeurs qu’elle peut acquérir dans notre monde.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/01/2020

Le polythéisme : un instinct humain naturel

laitman_552.03Question : Tous les citoyens de l’ancienne Babylone adoraient de nombreux dieux. Que signifie le polythéisme ?

Réponse : Le polythéisme est une évolution naturelle de l’homme. Nous pouvons voir que même aujourd’hui de telles croyances sont préservées dans le monde, en particulier en Orient.

Le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam sont originaires d’Abraham. Toutes les autres croyances sont basées sur le polythéisme, c’est-à-dire l’existence d’une multitude de dieux, une multitude supposée de toutes sortes de forces de la nature, chacune ayant une influence particulière sur la nature et le destin de l’homme.

Question : Peut-on dire que chacun de nous est aussi un idolâtre ? Autrement dit, si une personne ne découvre pas une seule force derrière toute la matière, alors on est un idolâtre ?

Réponse : Je ne pense pas que nous déifions ces forces dans une telle mesure. Après tout, les idolâtres n’étaient pas des gens stupides ; mais, ils ont simplement vu qu’ils dépendaient grandement de diverses propriétés de la nature, mais ils ne pouvaient pas les lier ensemble. Nous non plus.

On croyait que le dieu de la pluie, le dieu du soleil, le dieu de la nuit, le dieu du jour, etc. étaient tous de grandes forces de la nature dont un homme dépend complètement et qu’il doit adorer pour maintenir de bonnes relations avec elles. Après tout, outre le fait que l’homme a déifié la nature, il a ressenti sa dépendance à son égard.

Remarque : Les gens croyaient qu’il y avait certaines forces qui pouvaient être apaisées et qui pouvaient être mieux apaisées par différents prêtres qui savaient exactement comment faire cela.

Mon Commentaire : Oui. Imaginez un paysan sans instruction et ignorant. Il préfère soumettre un sac de céréales et être sûr qu’il n’aura plus de problèmes ni avec la récolte, ni avec la sécheresse, ni avec les inondations des rivières.

Extrait de KabTV, « L’analyse du système de développement du peuple d’Israël » du 24/06/2019

La vie et la mort, partie n°5

laitman_617Pourquoi devons-nous renaître à nouveau ?

Question : Est-il possible de dire qu’en dehors du renouvellement constant des Reshimot (données génétiques), une personne doit changer son corps physiologique toutes les quelques dizaines ou centaines d’années afin de renaître dans un quelconque environnement différent et se connecter à des âmes différentes, des gens ?

Réponse : Oui, c’est nécessaire.

Question : Donc, j’ai bien compris ?

Réponse : Plus ou moins. Dans notre monde, nous ne pouvons pas utiliser notre vocabulaire pour exprimer ce qui se passe réellement dans le monde spirituel. Cependant, imaginez-le au moins de cette façon. Au moins, la vérité est qu’à cause de cela, nous commençons à faire un calcul : que m’arrive-t-il, que devrais-je faire ?

Question : Une personne a-t-elle besoin de mourir pour que les connaissances et l’expérience qu’elle a acquises dans ce monde passent aux sentiments ? Par exemple, le Baal HaSoulam donne un exemple avec le blé : le grain doit pourrir pour qu’une nouvelle pousse puisse croître à partir de lui.

Réponse : Oui. C’est vrai. De cette façon, il y a une transition de la qualité à la quantité ou, inversement, de la quantité à la qualité. Une personne vit environ 80 à 100 ans et tout ce qu’elle a acquis, toutes ses expériences, sont incarnés dans ses descendants.

Question : Où tout cela est-il stocké ?

Réponse : Les données d’information existent dans le champ d’information autour de la personne.

Question : Ce champ est-il commun à tout le monde ou chacun a-t-il le sien ?

Réponse : Chacun a son domaine personnel et il y a un domaine commun pour tout le monde qui nous dirige tous. Nous voyons même dans notre monde comment nous nous développons : toute l’humanité est attirée quelque part, mais chacun a son propre destin personnel.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 14/01/2019

Le chemin pour atteindre le but supérieur, partie n°2

laitman_961.2L’enchaînement des forces supérieures vers notre monde

Question : Que signifie la séquence des racines qui arrive sous forme de cause et de conséquence ?

Réponse : Il y a deux états : primaire et secondaire, cause et conséquence. La création entière est créée par un tel processus de cause et de conséquence.

Nous voulons découvrir la création à partir de la racine la plus haute, qui est le Créateur. Il est la cause de tout et tout le reste est Sa conséquence, c’est-à-dire l’enchaînement progressif de toutes les lois, les qualités de notre monde, jusqu’à chacun de nous. Ceci est l’œuvre du Créateur, de la nature.

Le Créateur ou la nature est une seule et même chose, seule la « nature » est le sens plus large du mot, qui comprend tout.

Question : Que signifie le terme « enchaînement » ?

Réponse : Le Créateur est une qualité de don sans réserve, d’amour. C’est une qualité absolument bonne, absolument complète, d’où émanent toutes les forces, toutes les qualités de notre monde, afin que nous soyons tous sous Lui. Par conséquent, les forces représentent l’enchaînement venant de Lui (le Créateur) jusqu’à nous.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 18/08/2019