Category Archives: Evolution

Le groupe comme un mini-modèle de l’humanité

Les kabbalistes nous conseillent de nous unir en groupes qui deviendront un modèle de mini-humanité, de mini-Adam, car alors les lois de la communication fonctionneront entre les gens comme avant le péché d’Adam HaRishon. Et de cette manière, nous attirerons la Lumière supérieure qui nous influencera encore plus et nous unira.

Nous voulons avancer. D’après les lois de l’évolution, la Lumière supérieure exercera une pression sur nous et nous unira que dans une centaine d’années. Mais nous, nous voulons que cela se produise maintenant !

C’est pourquoi nous effectuons toutes les actions qui nous sont demandées, comme les petits enfants qui jouent et se développent en jouant. Et de la même manière, nous voulons construire un groupe dans lequel les lois de la réparation finale s’appliquent.

La Lumière influence le groupe en réponse à nos efforts : nous l’obligeons. Selon les lois de la nature, nous éveillons la Lumière supérieure pour nous influencer davantage et avancer dans la mesure de nos tentatives et de la force de notre désir. De ce fait, nous accélérons le temps de notre développement. C’est l’essence de la méthode de la Kabbale.

Le désir d’aimer son prochain comme soi-même, qui est la loi de la réparation finale, devient notre objectif quotidien.

Extrait de la 3ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Leçon sur le sujet : « Préparation à Pessah (Pâque) », Partie 2 du 06/03/2018

Pourquoi aimons-nous les films ?

Question : Pourquoi les gens adorent regarder des films et des émissions de télévision et s’identifient aux sentiments de parfaits inconnus ? Est-ce parce qu’ils n’ont pas de sentiments ni d’expériences personnelles ?

Réponse : Non. Ce ne sont pas les sentiments de quelqu’un d’autre. Je ressens moi-même les mêmes émotions, puis je m’identifie aux héros du film. Les gens sont prêts à payer une grosse somme pour ressentir des sentiments qui les font pleurer. Par exemple, les gens sont prêts à prendre l’avion pour aller à un concert, etc. Il y a un article du Rabash où il a écrit que les sentiments d’une personne ne sont pas vécus actuellement, mais soit elle les a déjà éprouvés dans le passé, soit ils viennent à elle dans un état appelé « empathie » venant de la compassion qu’elle ressent pour les autres, et bien que des sentiments amers puissent se réveiller en vous, c’est une amertume plaisante qui ne fait qu’amplifier la douceur. C’est pourquoi nous aimons pleurer un peu et avoir un peu de chagrin parce que cela accentue davantage la possibilité de plaisir et de bonheur.

Question : Par le passé, vous avez dit que les films ont été inventés comme un art de l’empathie. Qu’en est-il des films d’horreur ? Pourquoi une personne devrait-elle les regarder ?

Réponse : Ces films élargissent néanmoins les limites de l’imagination d’une personne et la secouent un peu. Nous avons très peu d’émotions dans la vie. Dans notre vie quotidienne, nous sommes « gelés ».

Remarque : Il y a une théorie selon laquelle si un petit enfant regarde des films d’action et d’horreur, ces expériences et impressions lui suffiront et il ne les réalisera pas dans la vie. Il y a une autre opinion qui prétend que cela influencera négativement les enfants et qu’ils deviendront violents.

Mon Commentaire : Certainement, ils s’habitueront à la cruauté. En effet, un mauvais exemple est contagieux. Je crois que cela devrait être interdit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

L’importance des liens sociaux

Question : Comment pouvons-nous éduquer les gens afin qu’ils ressentent l’importance de construire des liens sociaux ?

Réponse : Le régime soviétique a essayé, mais ils ont échoué. Les personnes qui dirigeaient ces efforts étaient des égoïstes. Ils ont utilisé la méthode de la carotte et du bâton dans la poursuite de leurs objectifs et, par conséquent, leurs tentatives étaient coercitives.

L’éducation doit être guidée par des personnes qui perçoivent correctement le système global, qui savent guider les gens vers la connexion, qui peuvent travailler sur la connexion, voir la nature intégrale et comprendre qu’il est nécessaire d’être en adhésion avec elle.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 17/08/2017

La prédisposition à la spiritualité

Question : C’està partir de 1995, la Kabbale a commencé à être connue. Cela signifie-t-il que les enfants nés après 1995 ont un niveau spirituel plus élevé que nous et qu’ils sont plus sensibles à la spiritualité ? Ou sont-ils plus égoïstes, ce qui rend la chose plus difficile de se corriger eux-mêmes ?

Réponse : Peu importe quel égoïsme ils endurent, qu’il soit plus grand, plus petit ou quoi que ce soit. Cependant, chaque génération à venir est plus disposée aux concepts abstraits que la précédente.

Les âmes de plus en plus basses descendent constamment dans notre monde. Mais d’un autre côté, en travaillant sur elles-mêmes, elles atteignent des sommets encore plus grands.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/10/2017

Les vraies origines de la Kabbale

Question : Quelle est la différence entre l’école du Baal Shem Tov et celle du Gaon de Vilna ?

Réponse : C’est un système très complexe de deux tendances dans la sagesse de la Kabbale. En général, il y a quatre courants dans la sagesse de la Kabbale :

1 – La sagesse orientale de la Kabbale,

2 – La Kabbale du Baal HaSoulam, qui est une continuation de la sagesse de la Kabbale du Baal Shem Tov,

3 – La Kabbale du Gaon de Vilna, qui est une continuation de la sagesse de la Kabbale du Ramchal (Rabbi Moshe Chaim Luzzatto),

4 – La sagesse de la Kabbale du Ramak (Rabbi Moshe Cordovero).

Aujourd’hui cependant, il n’y a plus de courants uniques. Ils sont tous étudiés étant mélangés ensemble et différentes sources kabbalistiques sont utilisées. De nos jours, vous ne pouvez même pas comprendre lesquels sont vrais et lesquels ne le sont pas.

Je crois que les vraies sources sont Le livre du Zohar avec le commentaire du Soulam, les écrits du Ari et les écrits du Baal HaSoulam et du Rabash. Nous étudions selon eux.

Il y a des courants qui étudient selon d’autres courants, avec d’autres sources. Je ne peux rien dire à leur sujet, et je ne veux rien dire non plus les concernant. Chaque personne choisira en fonction de ses intérêts.

Notre tâche principale est de rendre la sagesse de la Kabbale accessible à tous dans toutes les langues et de la manière la plus simple possible afin que chaque personne dans le monde puisse l’utiliser et découvrir comment se corriger et découvrir le système de gouvernance supérieure.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La Kabbale et la psychologie sociale

Question : Je suis psychologue et je vois que la Kabbale et la psychologie sociale ont beaucoup en commun, par exemple, les règles de l’atelier. Les avez-vous pris de la psychologie ou avez-vous de telles méthodes dans la Kabbale ?

Réponse : La psychologie est apparue il y a un peu plus de 100 ans, à la fin du 19ème siècle.

La Kabbale est apparue il y a 5778 ans. De ce fait, ce n’est pas la Kabbale qui a pris quelque chose à la psychologie, mais c’est la psychologie et surtout la philosophie, comme l’écrivait le Baal HaSoulam, qui a emprunté beaucoup de la Kabbale. C’est pourquoi les psychologues pensent que la Kabbale leur a pris certaines méthodes.

Tout s’est passé dans l’autre sens parce que les livres kabbalistiques ont été écrits il y a deux, trois et quatre mille ans. De plus, si vous pénétrez dans ce que dit la Kabbale, qui ressemble à la psychologie sociale, vous découvrirez que c’est un système absolument différent.

Après tout, la méthode de la Kabbale conduit une personne à la correction sous l’influence de la force supérieure, la Lumière supérieure. Tous nos exercices, études, repas et tout le reste sont à cet effet.

La psychologie est différente. Elle utilise les forces égoïstes ordinaires et internes de la personne. Par conséquent, nous voyons qu’elle a commencé à disparaître aussi rapidement qu’elle est apparue.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/10/2017

Les conditions sociales vont-elles s’améliorer ?

Question : Nous constatons que les conditions sociales s’améliorent d’année en année. Les conditions de travail de la population active il y a 100 ans et aujourd’hui ne peuvent même pas être comparées. Les conditions sociales continueront-elles à s’améliorer davantage ?

Réponse : Le fait est que nous ne pouvons pas comparer les conditions actuelles avec ce qui existait il y a 100 ans, surtout en Afrique. Aujourd’hui, les Africains sont avides d’Europe et exigent qu’ils aient également un niveau de vie européen. Vous ne pouvez pas leur dire : « Comment pouvez-vous exiger cela ?! Vos pères vivaient dans des huttes avec leurs chèvres et ne connaissaient rien d’autre. »

Tout change, un changement est nécessaire. Les gens sont maintenant complètement différents. Ils ressentent l’humanité globale et leurs demandes sont déjà à un niveau différent. Par conséquent, suggérer qu’ils « vivent comme vos ancêtres » est impossible.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/12/2017

Découvrir le sens de la vie

Question : Vous avez étudié le sens de la vie toute votre vie. Mais le sens de la vie n’est-il pas unique pour chacun ?

Réponse : C’est correct. Nous sommes absolument différents les uns des autres et nous avons tous notre propre sens de la vie. Mais pour le trouver, il existe un système appelé la Kabbale, qui met un outil entre nos mains pour savoir comment atteindre notre sens de la vie.

Chacun a sa propre âme, la racine de son âme, son destin, son chemin vers le but, qui est de découvrir le sens de la vie, et par conséquent, chacun a sa propre route. Mais encore, il est nécessaire de connaître la façon d’y aller pour ne pas s’enfoncer dans une impasse, ne pas disparaître quelque part, ne pas dévier d’un degré, ce qui plus tard devient une grande déviation.

Afin d’atteindre correctement le but, vous avez besoin de certains guides, compétences, une canne pour marcher avec, une direction, un azimut, une carte : tout ce qui est nécessaire pour le voyageur. C’est ce que la Kabbale nous fournit.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 19/10/2017

Quand est apparu pour la 1ère fois le terme « ego » ?

Question : La science croit que le terme « ego » a été introduit par la théorie de la psychanalyse de Sigmund Freud. Mais la Kabbale est beaucoup plus ancienne que la psychologie. Quand est-ce que ce terme y est apparu pour la première fois ?

Réponse : Dans la Kabbale, ce terme à l’origine était appelé le désir de recevoir du plaisir. Il a été introduit par Adam il y a 5778 ans.

Le désir de recevoir du plaisir est la matière de notre monde.

Question : Et quand le mot « Kabbale » est-il apparu ?

Réponse : Je ne peux pas dire avec certitude quand le mot « Kabbale » a été utilisé pour la première fois, mais les anciens grecs l’ont traduit par « réception », c’est-à-dire « recevoir », la science du recevoir, de la révélation.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/09/2017

Faire partie de la nature

Question : Que pouvez-vous faire si vous voyez que les gens dans ce monde ne sont absolument pas connectés ?

Réponse : Malheureusement, c’est comme ça. Même toute la nature (minérale, végétale et animale) commence déjà à se fermer. Elle se révèle comme de plus en plus intégrale. Tout sans exception entre dans un seul système.

Et la nature a toujours été ainsi, mais maintenant elle se rapproche de l’homme, voulant l’inclure en elle mais sans succès. Nous nous opposons à tous ses degrés et ne pouvons pas en faire partie intégrante parce que nous ne réalisons qui nous sommes et les liens qui existent entre nous.

Il est possible d’être en désaccord avec cela et de dire : « Est-il vrai que la nature minérale, végétale et animale est intégrée ?  » Nous voyons comment les animaux s’entre-tuent, mais pour eux, c’est un moyen d’existence. Ils n’ont aucune intention de se faire du mal, ils le font pour survivre.

Mais nous ne le voyons pas parce que nous les regardons à travers notre point de vue égoïste. Si nous pouvions regarder la nature correctement, nous comprendrions qu’ils ne s’éliminent pas, mais agissent seulement en symbiose.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017