Category Archives: Evolution

Comment pouvons-nous éviter la fatalité ?

laitman_600_02Question : Si tout dans la vie est prédéterminé, n’est-il pas mieux de rester passif ?
Réponse :Si une personne attend passivement, le mauvais sort la forcera toujours à chercher une solution pour améliorer sa vie. Nous sommes dans une recherche permanente de cette solution à travers la science, l’art, le fait d’avoir des enfants, etc., jusqu’à ce que nous trouvions la meilleure et unique solution : la correction de la connexion entre nous, parce que la force supérieure se révèle dans la bonne connexion entre nous, et ainsi nous fusionnons avec notre racine. Seul le retour à notre racine, à partir de laquelle nous avons été créés et vers laquelle nous devrions revenir, peut nous satisfaire pleinement.Question : Est-ce qu’une personne est à l’abri du mauvais sort si elle étudie la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Si vous mettez en pratique la sagesse de la Kabbale et ne l’étudiez pas simplement, alors non seulement vous pouvez éviter le mauvais sort, mais vous pouvez également recevoir des cadeaux du ciel. Je suis absolument sérieux !

Une personne se met soudain à ressentir qu’elle réussit en tout. Tout le monde ne ressent pas cela, mais la nature a tendance à être miséricordieuse avec ceux qui font un effort pour ressembler à l’attribut du don sans réserve dans la nature.

De la leçon de Kabbale en russe, le 08/11/15

Transformer le monde

laitman_293Question : Pourquoi toutes les valeurs anciennes ont-elles été dévaluées et le monde est-il devenu sens dessus dessous ?

Réponse : Le monde a dû changer, et cela a commencé au début du 19ème siècle. Au 20ème siècle, sa transformation est arrivée en force, et nous avons atteint le point où quasiment chacun dans le monde le remarque.
Le changement se fait naturellement dans le cadre de notre évolution, le développement général de l’humanité, et il a été intégré dans la nature dès le début. Les kabbalistes prévoyaient ce changement il y a plus de mille ans de cela et ont indiqué la fin du 20ème siècle comme un tournant où l’attitude de l’homme envers l’humanité, le monde et la sagesse de la Kabbale changerait. Les kabbalistes ont dit qu’à ce stade l’homme subirait une transformation particulière.

En conséquence, cela commencera par la compréhension de la nécessité pour la formule générale du développement de la nature afin de maîtriser la situation, de ne pas perdre le contrôle et pour évoluer vers quelque chose qui ne peut pas être prévu ou prédit. Aujourd’hui, nous sommes dans cet état. Et la sagesse de la Kabbale est destinée à nous aider à gérer cette situation correctement et elle nous enseigne comment diriger ce processus.

Les kabbalistes ont compris la formule claire de l’évolution de la nature et de l’humanité, et ainsi ils n’ont eu aucun problème à prédire ce qui allait se passer et quand. Vous n’avez pas besoin d’être un voyant ou un magicien pour cela.

J’ai commencé à remarquer les changements dans le monde dans le milieu des années 1970 et je me suis sérieusement engagé dans la sagesse de la Kabbale depuis lors. Je vois comment elle aide réellement à comprendre tout ce qui est en train d’arriver.

Il n’y a rien de mystique ou d’effrayant à ce sujet. Au contraire, nous vivons dans une ère très intéressante dans laquelle nous vivons un changement qui nie totalement tout du passé. Ceci a lieu conformément à la loi de la correction de la situation, dans laquelle le niveau précédent doit mourir et le nouveau niveau se construit au-dessus de celui-ci. Cela a toujours été ainsi à travers toutes les étapes du développement humain. De ce fait, le féodalisme a remplacé l’esclavage, le capitalisme a remplacé le féodalisme, et ainsi de suite.

De la leçon de Kabbale en russe, le 13/12/15

De quoi dépendent les inégalités sociales ?

laitman_568_01Question : Devrions-nous accepter les inégalités sociales comme une réalité ? Par exemple, en Inde, certains acceptent le fait qu’ils soient nés dans une certaine caste qui ne sera jamais supérieure. Ou devrions-nous aspirer à la richesse et à la sagesse ?

Réponse : Si une personne est plus intelligente ou plus riche, cela ne fera pas d’elle l’égale des autres. Avec une telle attitude envers la vie, nous ne ferions que descendre, et évidemment le monde entier commencera maintenant à glisser fortement vers le bas.

Nous avons réellement presque terminé l’ère du développement capitaliste, et cependant nous ne serons pas en mesure d’utiliser correctement les ressources naturelles afin de poursuivre notre développement égoïste. Tout ce que nous avons construit s’effondrera sous nos yeux.

Question : Mais il n’y a pas assez de ressources dans notre monde développé pour nourrir les pauvres et les affamés.

Réponse : Qui manque de ressources ? Il y a un surplus de biens dans notre monde, et tout dépend de la bonne connexion entre nous. Y a-t-il une pénurie mondiale de voitures ? Savez-vous combien de nouvelles voitures sortent des lignes d’assemblage et sont stockées dans des entrepôts parce qu’il n’y a personne à qui les vendre ? Savez-vous combien de pétrole il y a dans le monde ?

La répartition des ressources dépend uniquement de la connexion entre les gens. Aspirer à la richesse ne mènera à rien, et ne fera que nous diviser davantage. Nous devons enseigner aux gens comment se connecter correctement, et de ce fait ils pourront établir une société plus égalitaire.

Le problème est que la société a besoin d’un système de production qui doit être capitaliste alors qu’en fonction de la connexion entre les gens, il doit être socialiste.

La Kabbale peut amener les gens à cela. C’est uniquement de cette façon que nous serons en mesure de nous développer correctement de sorte que nous soyons tous heureux.

Du Webinaire sur Zahav.ru, le 13/01/16

Le renouveau de l’ancienne sagesse

Laitman_115_04Question : Quel est le destin de la nation israélienne, qui subit des moments difficiles à l’heure qu’il est ?

Réponse : Si la nation israélienne veut survivre, elle doit mettre en œuvre la méthode de salut qu’elle possède et la transmettre au reste du monde. En son temps, Abraham a découvert cette méthode de l’unité intégrale de toute l’humanité.

Abraham, étant un prêtre dans l’ancienne Babylone, s’est engagé dans l’éducation idéologique du peuple. Soudain, il a remarqué que les gens étaient devenus très égoïstes, hostiles et intolérants les uns envers les autres. Il commença à étudier ce qui était en train d’arriver à son peuple et réalisa que l’égoïsme grandissait. Il a décrit la méthode pour faire face à l’égoïsme dans son livre, Le Livre de la Création.

L’égoïsme est la force naturelle de la nature. Il est dit que le Créateur a créé le mauvais penchant, mais en même temps Il a donné à l’homme la possibilité d’extraire la force de la bonté qui est cachée dans la nature.

En d’autres termes, notre monde existe uniquement dans le mal, mais si nous le voulons, nous pouvons l’équilibrer par la bonne force qui est dissimulée dans la nature. Cela s’obtient par la connexion et l’unité entre nous. Plus nous nous efforçons de nous rapprocher l’un de l’autre, en dépit de notre égoïsme, plus les connexions établies entre nous vont révéler la bonne force et équilibrer la force du mal.

Cet équilibre est en fait ce dont nous avons besoin pour exister. Cette méthode s’appelle la sagesse de la Kabbale. Abraham l’a découverte et a commencé à l’enseigner à ses élèves, et ainsi la nation d’Israël est née de ce groupe et a vécu dans l’unité durant 1500 ans, en gardant le principe de « Aime ton prochain comme toi-même », et ensuite elle est tombée de ce niveau jusqu’à la haine sans fondement. Elle est en exil depuis.

Mais la méthode de l’unité est restée. Elle est dans la sagesse de la Kabbale, bien que les gens ne le sachent même pas. Pendant de nombreuses années, la sagesse de la Kabbale a été considérée comme une sagesse secrète qui a été cachée parce que personne en avait besoin. Aujourd’hui, elle revient à la vie car l’humanité a atteint un état où elle devrait être utilisée, non seulement par la nation d’Israël, mais par tous les gens sur la Terre.

Du Programme de Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Une chance de faire du monde un meilleur endroit

laitman_229Question : Une personne qui a reçu un coup du sort, ne comprenant pas ses causes, peut-elle faire un mauvais choix ou est-ce que la force correctrice la guide pour faire le bon choix afin de se développer ? Combien de coups une personne peut-elle supporter ?

Réponse : Il y a des gens qui atteignent la solution au sens de la vie, tout comme vous avez été amené à la sagesse de la Kabbale, et il y a ceux qui ne parviennent pas à la sagesse de la Kabbale, bien qu’ils aient souffert plus que vous.Cela dépend de la racine de l’âme d’une personne. Il est impossible de comparer les gens. Il y a ceux qui souffrent et il y a ceux qui ne souffrent pas et qui aiment même la vie. Nous ne connaissons pas la raison quant à ce qui se passe dans le monde et vous ne pouvez pas comparer quiconque selon le même standard et dire que le monde est juste ou pas, ne sachant pas comment les choses arrivent.

Vous ne pouvez parler que pour vous-même. Il vous a été donné une chance de rendre le monde et vous-même plus heureux, et avec votre existence dans ce monde, vous recevez une récompense et un prix, l’atteinte du monde supérieur de l’Infini. Vous êtes en mesure de le faire parce que c’est la racine de votre âme, et plus tard vous découvrirez pourquoi il en est ainsi et pourquoi cela vous a été donné et pas aux 8 milliards autres personnes. Il ne s’agit pas d’un privilège spécial, mais il est tout simplement temps pour votre âme de naître et de remplir sa mission. C’est la raison pour laquelle vous êtes ici.

Vous ne pouvez pas vous comparer aux autres. Vous ne pouvez pas savoir ce qui se passe avec les autres âmes, à quels niveaux elles appartiennent et où elles se trouvent dans le système de contrôle général, et il est inutile d’y penser. Vous découvrirez tout en vous remplissant vous-même.

De la leçon de Kabbale en russe, 08/11/15

Les préoccupations de la société future

laitman_627_1Question : La société moderne peut nourrir un grand nombre de personnes, mais elle ne peut pas les occuper. Que faut-il en faire?

Réponse : Chaque individu est important parce qu’il contient une partie de l’âme générale qui doit se soumettre à sa correction au cours de nombreux cycles de vie tandis qu’il se trouve dans ce monde.

Par conséquent, il est interdit de tuer des gens. Tout le monde devrait vivre en fonction du temps que la nature lui a donné et accomplir son destin durant cette vie.

Ce sera effectivement la préoccupation de la société future, dont le Baal HaSoulam parle dans son article « La Paix dans le Monde ». Chacun de nous est spécial et personne ne peut le remplacer dans la correction de sa partie dans la mosaïque du système général de la seule âme appelée Adam.

La future société va passer un minimum de temps sur l’approvisionnement de ses besoins de base, et fournira à chaque individu tout ce dont il a besoin, qu’il travaille ou non, y compris l’éducation intégrale altruiste pour la correction de son âme, à savoir, l’unité complète de tous les membres de la société.

La réalisation du plan spirituel

laitman_238_02Question : Pourquoi le roi Sihon qui symbolise l’égoïsme déclare-t-il la guerre à Israël ? Ne sent-il pas qu’il va mourir ?

Réponse : Que peut-il faire d’autre ? Nous savons que lorsque les désirs égoïstes se révèlent en nous, ils se heurtent et se battent à l’intérieur de nous et nous ne pouvons rien faire à ce sujet.

L’ego nous dirige : il conduit une partie de nous à la mort et une partie de nous à la victoire. Le plan de la création se réalise à l’intérieur de nous, et l’ego l’exécute, en l’exploitant et le mettant en œuvre. C’est traité par l’ego.

C’est exactement comme lorsque vous voyez qu’Abraham devait tuer Isaac. Il est difficile de comprendre cela du point de vue corporel, mais dans la spiritualité je dois tuer ce désir parce que c’est ainsi que cela doit être et il n’y a rien que je puisse faire à ce sujet. Nous percevons de telles actions comme étant tragiques dans notre monde, tandis que dans la vie spirituelle tout est différent car cela se situe à un niveau de prise de décision totalement différent.

Ici le plan intégré en vous s’accomplit, et ainsi il n’y a pas de place pour les sentiments. Vous êtes témoin de cette intrigue cosmique se jouant à l’intérieur de vous.

Question : Est-ce qu’une personne se sent heureuse lorsqu’elle se rapproche de la mort spirituelle ?

Réponse : Oui, elle est heureuse de faire partie de l’action spirituelle qui se réalise par elle. Vous ne pensez pas à ce qui va vous arriver l’instant d’après. Il n’y a pas de telle chose dans le monde spirituel, tout comme il n’y a aucune sensation de la mort. Il n’y a que la sensation de la réalisation du plan, et c’est la chose la plus sublime.

Il s’agit de la joie de l’idée, la joie d’exister, la joie de la révélation de la force supérieure, la joie qu’il ne reste rien de mon moi égoïste.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 01/07/15

Le niveau d’Aaron a terminé sa mission

laitman_627_2Question : Qu’est-ce que cela signifie qu’une personne a terminé sa mission et qu’elle a atteint le niveau d’Aaron ?

Réponse : Nous dépendons tous les uns des autres dans le monde spirituel et nous sommes connectés à l’intérieur d’un seul système, mais chacun de nous porte aussi son propre élément unique que personne d’autre n’a, c’est ce dont elle dispose, et il s’agit de son investissement personnel dans le système général.

Elle doit gérer l’ensemble du système depuis la racine de son âme, s’investir dedans et l’aider. Son investissement dans le système, qui est ce qu’elle doit y mettre ensemble avec toutes les autres âmes, est appelé son âme. Ceci est la raison pour laquelle tout le monde est très important. D’une part, tout le monde a une seule âme, et d’autre part, chacun a sa propre âme personnelle.

Il y a, par exemple, un Reshimo (Réminiscence) en moi appelé le point dans le cœur que je dois remplir pour participer de manière adéquate au système de l’homme avec toutes les autres âmes. C’est en fait ma participation à cela qui est appelée mon moi. Chacun de nous doit accomplir cela.

La totalité des milliards de parties de l’âme générale se trouve à l’intérieur de moi, mais les principales sont Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, Aaron, Joseph et David. Ils sont les dix Sefirot principales de l’âme, et toutes ses autres parties se revêtent sur eux, comme des grappes.

En complétant son système, Aaron se détache, se retire et rejoint ses ancêtres. Maintenant ses enfants continuent son travail spirituel.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 01/07/15

À temps pour éviter la maladie

laitman_268_03Question : La diffusion des connaissances au sujet de la sagesse de la Kabbale n’est-elle pas une contrainte puisque dans tous les cas, la nature est encore en train de nous développer à travers les confrontations et les conflits ? Voilà comment cela a toujours été et le sera.

Réponse : Certainement. Mais si nous continuons à aller avec la nature, nous nous développons sous la pression de la douleur, de la souffrance et de la guerre.

Mais l’étude de la sagesse de la Kabbale permet de voir l’avenir à travers un « rayon X », tout comme une personne sage avec l’aide de recherches voit à l’avance de quelle manière elle tombe malade, et aussi longtemps que la maladie n’a pas progressé, elle peut l’éviter.

Nous avons deux choix :

– Attendre jusqu’à ce que la « maladie » soit découverte, et ce serait une pathologie telle qu’on ne pourrait pas y échapper, tout le monde lèverait la main et dirait : « Malheureusement, nous ne pouvons rien faire avec ces Juifs. Peut-être qu’ils devraient être détruits. »

– Ou nous voyons où nous allons, et ainsi nous résolvons à l’avance tous nos problèmes et ceux du monde. Une personne sage voit loin, comme il est dit (Ecclésiaste 2:14) : « L’homme sage a ses yeux dans la tête. »

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

La Kabbale est pour la famille

laitman_551_0Question : Quel est le sens de la vie pour une femme qui n’a pas de famille ou d’enfants ? Est-ce qu’il se pourrait qu’elle puisse trouver le sens de la vie en se remplissant elle-même au sein de la société ?

Réponse :
Aujourd’hui, la plupart des femmes se posent à peine cette question. Avoir un enfant est la norme, et l’institution de la famille devient de plus en plus faible parce que le taux de divorce dans les pays développés est désormais au-dessus de 50%.

Aujourd’hui, nous sommes moins capables d’entretenir une famille et de s’occuper des enfants. En même temps, une femme a toujours l’instinct maternel et le désir d’avoir des enfants, bien que selon les statistiques, il n’y en ait pas tant que ça. En outre, si l’état cessait d’encourager les femmes à avoir des enfants, il y en aurait encore moins.

Je crois qu’à peine plus de 30% de la population a le désir d’avoir des enfants. Les autres en ont automatiquement sous l’influence de la pression sociale guidée par l’hypothèse que, si tout le monde a des enfants et moi pas, il est temps de me marier aussi.

Selon la sagesse de la Kabbale, une femme doit se réaliser normalement : aimer la vie de famille, avoir des enfants, et s’occuper de sa famille. C’est en fait à partir de ce cadre qu’elle devrait grandir spirituellement tandis qu’elle apprend la méthode du remplissage correct de tout ce qu’il lui a été donné dans ce monde.

Question :
Est-ce pas la sagesse de la Kabbale ne conduit-elle pas à la solitude ?

Réponse :
Au contraire, selon la sagesse de la Kabbale, un homme doit se marier, avoir des enfants, travailler et s’occuper de sa famille, et la méthode kabbalistique lui apprend à soutenir sa famille correctement et à y ressentir un grand plaisir et le bonheur pendant de nombreuses années.

La sagesse de la Kabbale nous raconte comment le monde se développe et ce qui est déterminé par la nature, et comment nous devons remplir, utiliser et gérer toute chose correctement et ne pas déformer notre vie en aucune façon.

De la leçon de Kabbale du 20/09/15